-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-44%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
159.99 € 286.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Pourquoi encore écouter France Culture ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Pourquoi encore écouter France Culture ?    Page 6 sur 7

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

51
Répondre en citant  
Des émissions à défendre contre le rouleau compresseur commercial et politique - Dim 06 Oct 2019, 16:22

Pourquoi ? Ou pour quoi ? Pour les émissions que la direction n'arrive pas à supprimer pour les remplacer par des séquences sociopolitiques, folle vie des idées qui tournent en rond.

Ces émissions, il y en a peu : celles du dimanche matin et celle, Carbone 14, qui fait l'objet d'une convention entre la station et un organisme scientifique public, l'INRAP. Il y a aussi les traditionnelles Nuits (= les anciennes émissions choisies par Philippe Garbit et son équipe).

En réponse à des auditeurs s'indignant de la présence d'émissions à vocation religieuse (ou athée) le dimanche matin, la directrice Sandrine Treiner a répondu ou fait répondre que la cahier des charges imposait ce programme, mais qu'elle ne renonçait pas à faire évoluer cette disposition. Vu ce qui passe à 11h le dimanche ou le samedi matin avant 9h, on imagine bien avec quoi et avec quels prétendants qui piaffent d'impatience de s'approprier des cases pour faire leur auto-promotion et dispenser la bonne parole sociopolitique.

Profitons donc encore d'émissions comme Chrétiens d'Orient , Carbone 14 et Les Nuits de France Culture et défendons-les !

Merci Curly d'avoir repris, à la suite de l'infatigable Nessie, le fil des Nuits en y mentionnant des synthèses et des recommandations. C'est très précieux. L'Irak - Temps mort - Panaït Istrati - Le Fantôme de l'Opéra - Ivanov du dimanche 6 octobre 2019.

Philaunet 

Philaunet
Admin

52
Répondre en citant  
Arrêtez France Culture et regardez la télé (La directrice de FC) - Ven 22 Nov 2019, 12:46

Pourquoi encore écouter France Culture ? Pour y apprendre qu'il faut regarder la télé où les animatrices du poste ne sont pas à peu près apprêtées :

Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scree379

Qu'est-ce qui est un "joyeux signe des temps" ? Rien. Ce sont des mots lancés au hasard. On aura aussi remarqué le nombre d'émoticonnes.

Philaunet 

Philaunet
Admin

53
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - Sam 28 Déc 2019, 17:55

Le programme de jour ?  On se demande (et on ne le demande pas) ! Surtout quand on a les diffusions d’œuvres patrimoniales (documents de l'INA diffusés par la plateforme fc.fr de 0h à 4h) , qu'on a France Musique et les radios européennes et au-delà !

Comparer les "Jour de fête" (23-12-2019) &  "La défaite de la culture" (18-12-2019), sans parler de la rediffusion d'un feuilleton politique cette semaine, avec les propositions d'écoute de BBC 4 15 Minute Drama Jane Austen - Northanger Abbey (24-12-2019) et de HR 2 Verstand und Gefühl (Teil 1) nach Jane Austen (22-12-2019).

S'il y en a un qui est train d'attraper la grosse tête actuellement, c'est bien Cédric Aussir avec ses fictions de plus en plus mal ficelées pour des spectacles en public, avec les commentaires laudateurs de la directrice et des followers sur Twitter où l'on ne lira évidemment pas le commentaire ci-dessous qui serait immédiatement bloqué par les chantres (mais pas trop) de la liberté d'expression, lesquels ne supportent pas une seule voix dissonante quant à leurs propositions et réalisations.
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t849p160-vu-sur-le-site-et-dans-les-programmes-de-franceculture-fr#34510) a écrit:Aaaaaah ! Les vacances !
Et la grille de fin d’année annoncée comme festive mais qui continue comme avant à brasser du vide autour des sujets dont au sujet desquels toutes les chaînes info ont brassé à plein tube. (...)
Puisque j’y suis et que ça ne mérite pas de développement particulier ailleurs, je signale un énorme navet radiophonique, La zizanie , une aventure d’Astérix que personne connaît, diffusée dimanche soir. Nullité du rythme, musique décorative envahissante. Pour l’interprétation, c’est à celui qui hurlera le plus. Un vrai navet.
 

Philaunet 

Philaunet
Admin

54
Répondre en citant  
Ben, euh... euh, pour entendre des ''euh'' - Lun 27 Jan 2020, 16:00

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-27.01.2020-ITEMA_22265802-0.mp3" debut="03:27" fin="04:38"]

C'était Mickaël Labbé "Maître de conférences en esthétique et philosophie de l'art à la Faculté de Philosophie de l'Université de Strasbourg" pour L'Architecture, un concept en béton (1/4) .

Le bonheur de l'écoute radiophonique ne passe pas par France Culture. Mais, avantage, en quelques mots on a presque tout le programme (flou) et le ton de la semaine, du mois, de l'année à FC.  

Philaunet 

Philaunet
Admin

55
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - Lun 18 Mai 2020, 09:46

Quoi qu'en disent certains, et au contraire de ce que montre chaque semaine le récapitulatif des contributions, ce forum n'est pas la litanie des détestations de ses quelques intervenants.

Prenons par exemple le fil des Nuits ou encore  les sous-forums France Musique et Autres radios culturelles (cf. plus bas, extraits du dernier sous-forum). Il y a là de beaux exemples de radio culturelle.

Il est néanmoins vrai que l'écoute de France Culture de jour et la lecture du site franceculture.fr, sans oublier le compte d'information Twitter de l'antenne du média, donnent ici à réagir sans admiration excessive, contrairement à ce que l'on peut lire dans les belles rédactions de commande publiées sur la page de l'employée du courrier à Radio France.

Pour ne pas passer pour des ennemis de l'ouverture des portes fermées (cf. dernière campagne de promotion de FC), l'écoute de quelques numéros d'émission s'impose.

Par exemple :
Sartre, l’enfer(mement) et les autres Les Chemins de la philosophie 13-05-2020
Les vies silencieuses de Samuel Beckett La Compagnie des oeuvres 21-10-2019
‘Des vivants qui racontent leurs propres morts Matières à penser  09-04-2020

Ces émissions ont plusieurs caractéristiques en commun ce qui démontre la belle unité de la station :

  • Leurs producteurs parlent davantage que les invités ou les interrompent, brisant développement et logique pour transformer le discours du spécialiste en multitudes de bribes.
  • Leurs producteurs lancent l'émission, non sur le sujet, mais sur la carrière et les livres de l'intervenant, sans oublier ce que disent leurs choix de leur moi.
  • Leurs producteurs sont les vraies vedettes de l'émission et les intervenants des faire-valoir.

Ici étaient aux commandes Van Reeth, Garrigou-Lagrange et Worms, mais ça aurait pu tout aussi bien être Bourgois, Broué ou Martin (alias la soif de parler).

L'évolution de la radio culturelle, pour ce qui concerne son volet "savoir" (il existe le volet "créations radiophoniques") c'est celle du passage de la transmission d'un sujet à la mise sous les projecteurs de célébrités par des présentateurs qui rêvent de devenir des vedettes dont le visage sera affiché à l'arrière des bus parisiens.

On peut dater cela de l'arrivée de Raphaël Enthoven aux alentours de 2003-2004. Ses invités étaient abondamment pommadés par le professeur de philosophie et lui-même devenait le centre de l'attention.

Pour des raisons qui appartiennent structurellement au média "radio culturelle" le présentateur devrait être discret, effacé. À France Culture, il crève l'écran, ou plutôt les tympans, conformément à l'air du temps, narcissique et bruyant. Le rôle d'une radio culturelle est-il d'être conformiste (d'imiter la télé commerciale et les journaux racoleurs) ou émancipateur ?

********
Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1075
Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1076




Philaunet 

Philaunet
Admin

56
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - Lun 25 Mai 2020, 11:28

"Depuis que je n'écoute plus France Culture, je me sens beaucoup mieux". À chacun ses citations, celle-ci est d'un des fondateurs de ce forum parti vaquer à d'autres occupations. Il avait aussi imaginé le concept d'archipel : dans une mer de médiocrité subsistent quelques îlots où aborder : "Carbone 14" et... des émissions tirées du programme des Nuits.

Il faut dire que passer en revue le programme de jour de la station s'apparente à du masochisme : "Fais-moi mal, Sandrine, fais-moi mal, oui !" (merci Boris).

Pour France Culture en effet, le pays est un enfer :

Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1120

Ce forum témoigne depuis ses débuts de la passion des employé(e)s de FC pour le dénigrement, la joie malsaine pour le malheur. La pathologie sociale, politique, économique, etc, réelle ou le plus souvent inventée, emplit la grille, afin que les thérapeutes (employés dont une bonne partie appartient à des groupes de pression, voir aoc ou les fondations invitées quotidiennement) puissent faire leur beurre en apportant leurs remèdes (tout détruire pour tout rebâtir) et au passage nourrir leur narcissisme et leur compte en banque.

Ce soir une fiction bien culturelle et tout à fait originale (l'ironie est bien faible pour exprimer la consternation) :

Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1121

"Un campus universitaire plongé dans le chaos par une série de morts inexpliquées, la sécurité de l'État menacée, des puissants qui tremblent et une question : l’apocalypse peut-elle sauver le monde ?" ("L’apocalypse est notre chance est un feuilleton entièrement inédit, commande de France Culture (...)")

Deux possibilités : envoyer la direction de FC chez des psychiatres (en plus de leurs actuels psychanalystes) ou les obliger à écouter des radios culturelles d'autres pays pour se remettre l'esprit d'aplomb.

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 38 contributions du lundi 18 au dimanche 25 mai 2020 (semaine 21)

Philaunet 

Philaunet
Admin

57
Répondre en citant  
M. Nicolas Martin et ses vomissements - Jeu 02 Juil 2020, 22:26

M. Nicolas Martin sur un des comptes Twitter officiels de la station culturelle a, au cours de sa tirade diffamatoire envers le forum, indigne et inacceptable de la part d'un employé du service public, écrit ceci :
Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1267

Parmi toutes les choses fausses (ce qui est inquiétant pour l'animateur d'une émission s'appelant "La méthode scientifique"...) que M. Martin écrit, il y a l'assertion que les intervenants "consacrent un temps délirant à écouter ces programmes", etc.

Mais pas du tout, pas du tout ! Ce forum, ces dernières années, est la preuve que le temps consacré à l'écoute de FC par les principaux contributeurs est archi-minime. Les commentaires sont faits à partir de brefs sondages dans les émissions et dans les présentations et transcriptions dont M. Martin semble ignorer, parmi cent autres choses concernant la station, qu'elles existent.

M. Martin n'écoute pas France Culture, il ne connaît pas cette station hors les débats de ses amis, dont ceux de M. Erner, lequel ne s'est pas encore excusé d'avoir qualifié de "meurtre" le décès d'A. Traoré.

Donc, non,  pas de temps employé à l'écoute de FC du jour, car il y a les programmes d'une station défunte, France Culture avant 1999, rediffusés la nuit ainsi que les radios étrangères, comme la BBC (BBC 605e). M. Martin ne doit pas les écouter souvent, son anglais, par exemple, ressemblant à celui d'un enfant de 6e qui commence sa première langue, mais passons. À moins qu'il ne pratique couramment l'allemand ? Que ne le dit-il ! Voici pour lui (mais on a quelques doutes) : SWR 2 204e et Bayern 2.

M. Martin a apparemment un problème d'estomac pour que les mots "vomir" et "émétique" lui sortent si facilement de la bouche.  Drôle de manière de s'exprimer de la part d'un employé du service public en dialogue avec un auditeur (une association d'auditeurs).

La fin de ce tweet vaut d'être soulignée : "de grâce, laissez-nous en paix...".
Ben voyons ! Un employé du service public n'est redevable devant personne, n'est-ce pas ? Il n'a pas à rendre de comptes de l'utilité et de la qualité de son activité... Qui le paie ? L'impôt. Il est le subordonné du contribuable et c'est se tromper gravement que de croire, comme toute la fine équipe de FC, étendue à Radio France, qu'un employé est le supérieur de son financeur.

Plus généralement, on a l'impression que les producteurs ne sont contrôlés par personne, même pas par la direction. Où est l'audit externe qui analyserait la qualité des prestations de cette radio comparée à d'autres dans le monde ? Il n'y en a pas. Il n'y a que des cours flatteuses de followers sur Twitter qui, comme analyses élaborées des émissions, tweetent des cœurs et des "je t'aime". M. Nicolas Martin évalue la qualité de ses prestations par la réception d'une "quantité industrielle de mots d'amour" (sic), il n'aime pas, comme animateur de "La méthode scientifique" une observation méticuleuse (faite autrefois, car on n'a plus de temps à perdre) de ses émissions. Il préfère les cœurs sous ses selfies en studio où l'un des techniciens fait un doigt d'honneur par exemple.

Aussi que dire de plus ? Bien plus. Et l'on y reviendra, car la violation des règles déontologiques du service public dont témoigne sa suite de tweets mérite examen et conservation comme pièce... à conviction.

Curly 

Curly

58
Répondre en citant  
De la relative exceptionnalité de l'Exceptionnel - Jeu 16 Juil 2020, 11:36

Il ne se passe rien, mais il faut faire croire qu'il se passe quelque chose, c'est toute la stratégie marketing de la Direction qui secoue grave avec constance pour pas que la pulpe rest in peace.

Un événement qui méritait un communiqué extraordinaire à faire baver d’envie tous les amateurs de France Clutrure, grands amateurs de tous les savoirs devant l’Éternel.
Marquez bien dans votre agenda que samedi, vous avez rendez-vous à 12h40 avec un moment qui mérite d’être qualifié d’Unique, « Alain Griset sera au micro de Julie Gacon, ce samedi 18 juillet à 12h40. » Non vous ne rêvez pas, je répète débouchez-vous les yeux, car c'est hallucinant,  « Alain Griset sera au micro de Julie Gacon, ce samedi 18 juillet à 12h40. »

Annulez tout ! Scotchez-vous vite à vos postes, je dis bien à vos postes car vous allez en allumer plusieurs pour faire voler dans votre maisonnée toutes les molécules sonores et virevoltantes de cette grande messe.
« Alain Griset, Ministre délégué aux PME - Invité exceptionnel du Magazine du week-end »
Mais c’est que du rêve, que du bonheur, et vous allez vite podcaster ce Grand Moment pour pouvoir le réécouter tout l’été, et même au-delà, en alternance avec vos révisions indispensables de tablinettes à actu et vos Saints Avis Critiques, qui vous apprennent avec le savoir-faire qui les caractérise à couper le beurre dans le bon sens.
Bon, je sens que vous ne tiendrez pas jusqu’à samedi, vos nerfs vont craquer avant, je le vois bien d’ici.
Donc  :  Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Opera637

Alors, ça va mieux comme ça ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

59
Répondre en citant  
Sud Radio mieux que Radio Île-de-France Culture - Jeu 16 Juil 2020, 12:30

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t701p50-pourquoi-encore-ecouter-france-culture#35825) a écrit: (...) Un événement qui méritait un communiqué extraordinaire à faire baver d’envie tous les amateurs de France Clutrure, grands amateurs de tous les savoirs devant l’Éternel.
Marquez bien dans votre agenda que samedi, vous avez rendez-vous à 12h40 avec un moment qui mérite d’être qualifié d’Unique, « Alain Griset sera au micro de Julie Gacon, ce samedi 18 juillet à 12h40. » Non vous ne rêvez pas, je répète débouchez-vous les yeux, car c'est hallucinant,  « Alain Griset sera au micro de Julie Gacon, ce samedi 18 juillet à 12h40. » (...) Bon, je sens que vous ne tiendrez pas jusqu’à samedi, vos nerfs vont craquer avant, je le vois bien d’ici.
Donc  :  

Pourquoi encore écouter France Culture ? - Page 6 Scre1317

Alors, ça va mieux comme ça ?
Absolument, je viens de mettre Sud Radio dans mes favoris au-dessus de France Culture. D'abord parce que la transcription de l'entretien sur la page est presque exhaustive (quatre pages type A4 en police 11), alors que  FC fait d'habitude un choix minimal et orienté ; ensuite parce que le texte ne contient aucune faute de français alors qu'en cinq lignes d'annonce, il y en a deux à FC, ("suppressions de poste" & "l’activité dépend principalement de celles de ces grands groupes") ; enfin parce que Julie Gacon n'a aucune compétence d'intervieweuse. On se demande d'ailleurs pourquoi, elle est  passée du reportage touristique niais ("Sur la route") aux "Enjeux internationaux" et maintenant au "Magazine du Week-end"). En fait, on ne se le demande pas, la logique connue étant de faire tourner sur toutes sortes d'émissions des membres d'une "petite équipe" afin de rémunérer son obéissance au paradigme idéologique de la station. Du coup, fini la formation de nouveaux talents et la découverte de nouvelles personnalités au micro. FC n'est pas la BBC, laquelle forme des intellectuels à l'expression radiophonique dans le programme auquel elle est associée :  New Generation Thinkers

Philaunet 

Philaunet
Admin

60
Répondre en citant  
Pour vérifier ce que vaut une émission qualifiée par la directrice de ''nouvelle grande émission littéraire'' - Dim 30 Aoû 2020, 22:48

Contrairement à l'auditeur dégouté qui a tenu dix minutes, j'ai écouté l'heure entière de La Salle des machines .

Le projet de l'émission : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21434-30.08.2020-ITEMA_22412543-2020C40926E0001-1779455909.mp3" debut="23:09" fin="23:19"]

Mathias Enard qui est un écrivain et non un homme de radio (ne sait pas relancer, beugle, fait des monologues) annonce la couleur devant son invité : "Vous êtes un romancier démesuré et célébré" auteur d'"un roman d'une imagination absolument inouïe".

Le premier auteur aurait sans doute quelque chose à dire, mais tout part dans tous les sens, sans guide. 25 minutes de conversation qui ne mènent à rien sauf à l'injonction commerciale finale.  

Puis vient une sorte de chronique après une chanson, et la seconde invitée qui avait pensé écrire un pamphlet anti-capitaliste, mais qui a finalement délégué cette tâche à des personnages de roman. Le sujet : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21434-30.08.2020-ITEMA_22412543-2020C40926E0001-1779455909.mp3" debut="32:26" fin="33:18"]

Phrases bancales, formules toutes faites, sujet évanescent (une histoire d'amour vouée à l'échec), cette seconde séquence est tout aussi verbeuse et vide, c'est peut-être pourquoi Enard meuble avec des décibels.

Plusieurs choses font sourire dont la description en détail de la forme d'un livre pour conclure sur le nom de l'éditrice et son logo. Rappelle les publicités automobiles.

On sort en pleine forme de l'écoute de cette séquence, comme l'eau glisse sur les plumes du canard, les mots glissent à la surface du cerveau, on a tout oublié une fois que c'est passé, sauf les bruitages pompeux sous les lectures ou entre les séquences.

Mais on sait quelqu'un qui aura un autre avis :  la rédactrice de Télérama chargée de la brosse à reluire France Culture qui mettra la note maximale à M Enard dans un papier complaisant illustré d'une photo pleine page du novice radiophonique.

La "nouvelle grande émission littéraire" est sans surprise ce que l'on attendait de l'actuelle direction : un bavardage vain. Et une corvée pour les auteurs sommés d'aller vendre leur produit sur France Culture.

Philaunet 

Philaunet
Admin

61
Répondre en citant  
The Ministry of Truth - Dim 13 Sep 2020, 18:52

Parfois on se demande si la directrice ne se fout pas de la g... des auditeurs :
Sandrine Treiner
Allez écouter les dialogues et les textes qui se discutent dans la Salle des machines dirigée par le capitaine Mathias Enard sur
@f ranceculture
. Une grande émission littéraire est née qui fait entendre les voix de la littérature comme on ne les entend jamais. Simples et justes.
Ben tiens, quand on a entendu une des plus mauvaises émissions "littéraires" des 20 dernières années !

Contenu sponsorisé 


62
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? -

Pourquoi encore écouter France Culture ?     Page 6 sur 7

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum