-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-43%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
19.99 € 34.99 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
8.99 € 15.09 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » ''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois    Page 1 sur 3

Bas de page ↓   

Henry Faÿ 


1
Répondre en citant  
''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois - Dim 13 Nov 2016, 17:04

Les Chrétiens de Perse par le Père Humblot

À 9h05 était programmé Iran : saints orientaux et conversions, avec le père Humblot dans la séquence Chrétiens d'Orient**** de 25 minutes.  À suivre...

**** Une rencontre dans les profondeurs de la culture iranienne. Le père Pierre Humblot a longtemps vécu à Téhéran et connaît bien ce pays et ses communautés chrétiennes. Prêtre français de l'institut séculier du Prado, né à Paris en 1933, il a vécu d’abord au Liban, puis en Iran, où il se rend à l'appel de l'évêque chaldéen de Téhéran, en 1969. Il apprend l’arabe et le persan. Cette amour [ ?] pour la culture iranienne transforme sa vie.[/justify]

Son exposé était absolument passionnant. Les Chrétiens de Perse, catholiques ou non (il évite le terme nestoriens) sont très peu nombreux, persécutés, condamnés à l'exil.  Il y a néanmoins des conversions. C'est qu'ils  n'en peuvent plus de cet islam chiite avec ce clergé qui n'arrête pas de vous fliquer.  Garder sa foi, dans ce contexte a quelque chose d'héroïque.  

Je vous recommande très vivement de réécouter cette émission.

Philaunet 

Philaunet
Admin

2
Répondre en citant  
Le père Pierre Humblot dans l'émission ''Chrétiens d'Orient'' - Lun 14 Nov 2016, 14:11

Henry Faÿ(https://regardfc.1fr1.net/t360p20-la-religion-et-les-emissions-religieuses-a-france-culture#27574) a écrit:
À 9h05 était programmé Iran : saints orientaux et conversions, avec le père Humblot dans la séquence Chrétiens d'Orient**** de 25 minutes.  À suivre...

**** Une rencontre dans les profondeurs de la culture iranienne. Le père Pierre Humblot a longtemps vécu à Téhéran et connaît bien ce pays et ses communautés chrétiennes. Prêtre français de l'institut séculier du Prado, né à Paris en 1933, il a vécu d’abord au Liban, puis en Iran, où il se rend à l'appel de l'évêque chaldéen de Téhéran, en 1969. Il apprend l’arabe et le persan. Cette amour [ ?] pour la culture iranienne transforme sa vie.
Henry Faÿ(https://regardfc.1fr1.net/t360p20-la-religion-et-les-emissions-religieuses-a-france-culture#27574) a écrit:
Son exposé était absolument passionnant. Les Chrétiens de Perse, catholiques ou non (il évite le terme nestoriens) sont très peu nombreux, persécutés, condamnés à l'exil.  Il y a néanmoins des conversions. C'est qu'ils  n'en peuvent plus de cet islam chiite avec ce clergé qui n'arrête pas de vous fliquer.  Garder sa foi, dans ce contexte a quelque chose d'héroïque.  
Je vous recommande très vivement de réécouter cette émission.

D'abord l'écouter, ce que j'avais fait le jour de sa diffusion. Pierre Humblot a une énergie sans pareille pour exprimer ses convictions et son indignation. Nonobstant la situation dramatique qu'il évoque, on a parfois envie de sourire en l'écoutant, notamment quand il donne avec force conviction et détails les noms des chrétiens victimes des persécutions commises par Shapur II (309-379) . Ce France Culture-là (ce devenu tic langagier, forme autoritaire d'emphase qu'on entend toutes les trois phrases à partir de 14h, de plus en plus aux NCC et jusque sur France Musique dans les Grands entretiens), ce France Culture, donc, est vraiment un autre monde. Ce serait dommage de le perdre, et pourtant il y a, sur le site du médiateur, de régulières et insistantes demandes d'auditeurs pour supprimer tout programme à vocation confessionnelle. Il y a aussi des demandes de rééquilibrage comme  "de la répartition des tranches horaires en matière religieuse"

Pierre Humblot, dont le présentateur n'interrompt quasiment jamais le monologue, précise de façon intéressante que, pour les Occidentaux, l'Église d'Orient s'arrête à Constantinople alors qu'elle est installée depuis ses débuts au cœur du Moyen-Orient. Pour confirmer cette ignorance, j'ai été personnellement étonné d'entendre, il y a peu, quatre frères irakiens réfugiés en France se déclarer chrétiens durant un cours de langue française.

Le père Humblot a une sacrée fibre missionnaire, il répète à plusieurs reprises pour s'en féliciter le nombre de convertis au christianisme en Iran (entre 400 000 et 800 000). Le présentateur aurait pu ou dû parfois intervenir, mais il ne semblait pas disposer des connaissances suffisantes pour apporter un tant soit peu de complexité, voire de contradictoire, à la discussion.

Philaunet 

Philaunet
Admin

3
Répondre en citant  
Archéologie, art, histoire des civilisations : brillant ! - Sam 18 Nov 2017, 09:56

L'émission ne dure que 22 minutes, mais on peut sans aucun problème l'écouter deux fois de suite, tant on est subjugué par la qualité des propos et l'enthousiasme d'Estelle Villeneuve, archéologue, spécialiste du Proche-Orient biblique et journaliste au Monde de la Bible dans La synagogue et « la maison de prière » de Doura-Europos (Syrie) , Chrétiens d'Orient  du 10/09/2017.

Découverte en 1920 aux confins de l’Euphrate, telle une « Pompéi du désert syrien », l’antique cité de Doura-Europos révéla la plus ancienne synagogue et la première « église » connue, avec des décors exceptionnels.

Exemplaire présentation de Sébastien de Courtois et délimitation du sujet par Estelle Villeneuve :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-10.09.2017-ITEMA_21430357-0.mp3" debut="00:06" fin="03:15"]

On est là, comme désormais très rarement sur cette antenne, dans la fine fleur de la production radiophonique culturelle. Ce n'est pas à proprement parler une émission "religieuse", mais une émission d'histoire des civilisations et un récit passionnant d'une découverte archéologique. C'est désormais le dimanche matin qu'il faut explorer pour trouver des pépites culturelles, par exemple ici.

''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois 738_synagogue
Reconstitution des murs de la synagogue de Doura-Europos au musée national de Damas • Crédits : Estelle Villeneuve, Monde de la Bible. - Corbis

* L’antique Doura-Europos, sur les rives syriennes de l’Euphrate, a bien mérité son surnom de « Pompéi du désert ». Comme son pendant italien, elle a fini tragiquement, à l’issue d’un siège remporté en 256 apr. J.-C. par les rois sassanides contre l’armée romaine. La population fut alors déportée et la ville livrée aux vents et aux sables… jusqu’à sa redécouverte accidentelle le 30 mars 1920. La ville avait été une colonie militaire fondée par les rois séleucides en 303 av. J.-C. Au cours du creusement d’une tranchée par des soldats britanniques, à l’abri des anciens remparts, un pan de terre s’écroula découvrant de grands personnages peints de couleurs vives. En quelques années, les découvertes vont se succéder : celle d’un sanctuaire dédié au culte de Mithra, puis une « domus ecclesia », soit la pièce d’une maison où se réunissait la petite communauté chrétienne avant la généralisation des églises au IVe siècle et une synagogue dont les murs étaient recouverts de scènes et figures humaines… en contradiction apparente avec le 3e commandement du Décalogue !

Philaunet 

Philaunet
Admin

4
Répondre en citant  
''Sauver les livres et les hommes'' - Mar 21 Nov 2017, 12:03

Une émission sacrément instructive que Chrétiens d'Orient présentée par Sébastien de Courtois avec grand professionnalisme. Le numéro  du 19/11/2017, Retour à Qaracoche, sauver les livres et les hommes *, avec le Père Najeeb et Romain Gubert, ne déçoit pas, notamment quand la chance est donnée de rencontrer en France des Irakiens chassés de leur pays en raison de leur confession.

Présentation : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-19.11.2017-ITEMA_21498872-0.mp3" debut="00:32" fin="04:12"]

Extrait : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-19.11.2017-ITEMA_21498872-0.mp3" debut="15:25" fin="21:00"]

* "Lorsque Mossoul tombe aux mains de Daech, plusieurs dizaines de milliers de chrétiens doivent fuir la plaine de Ninive, lieu ancestral. En quelques heures, des familles entières abandonnent leurs maisons, leurs églises et leurs cimetières, fuyant la cruauté et la violence religieuse. Une terre qui la leur depuis le passage de saint Thomas, depuis deux millénaires. Au cours d’une incroyable épopée, le père Michaeel Najeeb sauve des centaines de manuscrits vieux de plusieurs siècles avec l’aide des villageois qui se sentent aussi responsables de ce patrimoine. Au péril de sa vie, ce dominicain de Mossoul nettoie, restaure et protège ces textes sacrés.
Au cours de l'exode, il reconstruit à Erbil une arche pour sauver des familles de toutes confessions, chrétiens, Yézidis ou musulmans, tous enfants du désastre. Il les nourrit, les loge, les encourage".

Extrait du livre "Sauver les livres et les hommes" Grasset, 2017  :

« Parfois, le soir, je prie saint Thomas qui a évangélisé les rives du Tigre et de l’Euphrate avant de continuer sa route vers l’Inde et d’y mourir en martyr. Je demande sa protection à ce drôle d’apôtre qui refusait de croire à la résurrection. Il lui a fallu du cran pour se chamailler avec ses frères en leur expliquant qu’il ne pouvait accepter la Bonne Nouvelle qu’en voyant de ses yeux les plaies du Crucifié. Grâce à lui, je sais qu’on a le droit de douter. À 16 ou 17 ans, je ne savais plus trop où j’en étais avec l’Église. Je croyais, bien sûr, je n’avais aucun problème avec Dieu. J’étais chrétien, un point c’est tout, car dans nos familles et dans notre communauté, personne ne peut se prétendre athée. Dans un pays comme le nôtre où chacun se définit d’abord par rapport à la religion à laquelle il appartient, se revendiquer non-croyant serait aberrant. Mais beaucoup de proches, dans ma famille ou parmi les religieux que je fréquentais, me poussaient à entrer au séminaire. Quelque chose ne collait pas dans ce rôle auquel on me destinait. J’étais trop jeune, j’avais besoin d’éprouver ma foi avant de m’engager dans un tel parcours. Pendant cette période qui a tout de même duré quelques années, Thomas l’incrédule, Thomas le rebelle a guidé mes pas. »

Le père Najeed est prêtre chaldéen résidant dans le nord de l’Irak.
Romain Gubert est rédacteur en chef des pages internationales du Point.

Philaunet 

Philaunet
Admin

5
Répondre en citant  
Sébastien de Courtois porte bien son nom - Dim 31 Déc 2017, 13:26

Un fil indépendant consacré à la seule émission Chrétiens d'Orient ? Envisageable, vu la qualité de cette émission hebdomadaire de 25 minutes (cf. ''Sauver les livres et les hommes'').

Sébastien de Courtois est l'un des producteurs d'émission le plus attentifs de la station. Il faut l'entendre (c'est-à-dire entendre sa présence silencieuse) dans l'émission du 17 décembre dernier Sur les routes d'un christianisme ignoré * où il donnait la parole à Françoise Briquel-Chatonnet. Cette dernière toute à son sujet entrait dans des considérations à des années-lumière du savoir d'un profane (et donc passionnantes pour ce dernier) quand le producteur se mettant à la place de l'auditeur lui demande tout soudain une précision (lire le très bon résumé descriptif avant ces pastilles pour entrer dans le vif du sujet) :

Indicatif musical (on ne s'en lasse pas) et introduction : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-17.12.2017-ITEMA_21526929-0.mp3" debut="00:03" fin="01:45"]

Passage où la savante prend tous les auditeurs pour des savants (et pas pour des crétins, comme si souvent sur France Culture) : "Qui sont les Sogdiens ?" L'on prend la conversation où il est question de la culture syriaque : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-17.12.2017-ITEMA_21526929-0.mp3" debut="10:37" fin="12:48"]

Merci Françoise Briquel-Chatonnet ! France Culture retrouve des couleurs grâce au dimanche matin.

* Le monde syriaque s’est étendu du Proche-Orient jusqu’en Chine. Pour la première fois, un livre grand public présente cette épopée méconnue du christianisme oriental.

Qui sont les Syriaques ?

Ce sont des chrétiens qui pratiquent une forme d’araméen et qui ont donné naissance à une branche du christianisme aussi importante que sa composante grecque ou latine. Nous la connaissons moins bien car elle s’est développée vers l’Est, du Proche-Orient à l’Asie orientale, puis en Inde et en Chine. Elle a été en contact étroit avec le judaïsme, les religions traditionnelles, le manichéisme et le zoroastrisme, puis l’islam.

Du second au XIIIe siècle de notre ère, le syriaque a été une langue de culture majeure en Syrie-Mésopotamie. Fruit des contacts et du métissage à la frontière des Empires romain et parthe, cette forme d’araméen n’était la langue ni d’un État ni d’un peuple particulier. Mais avec la christianisation, le syriaque a connu un développement exceptionnel. Il s’est répandu par les routes de la soie et constitue aujourd’hui encore la langue classique, littéraire et religieuse de plusieurs Églises orientales.

A côté du latin et du grec, le syriaque est la troisième composante du christianisme ancien, ancrée dans l’hellénisme mais également descendante de l’antiquité proche-orientale et sémitique. Dès les premiers siècles, dans un mouvement symétrique à celui de la tradition gréco-latine vers l’ouest, le christianisme syriaque s’est développé vers l’est. Il a aussi été la branche du christianisme la plus en contact avec l’islam au sein duquel il a continué à vivre jusqu’aux drames de notre époque.


Philaunet 

Philaunet
Admin

6
Répondre en citant  
Alep, Salam Kawakibi, Julien Jalâl Eddine Weiss - Mar 02 Jan 2018, 15:13

Un instructif et émouvant numéro de Chrétiens d'Orient par Sébastien de Courtois  : Mémoire(s) d’Alep *, avec Salam Kawakibi 31/12/2017

Alep a été une cité prospère, intellectuelle, et riche de plusieurs communautés religieuses. Salam Kawakibi, issu d’une ancienne famille alépine, évoque pour nous ce passé prestigieux.

Comprendre enfin pourquoi des Arméniens d'Alep exilés en France font une telle cuisine :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-31.12.2017-ITEMA_21541176-0.mp3" debut="03:49" fin="06:10"]

Connaître la musique d'Alep et Julien Jalâl Eddine Weiss**  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-31.12.2017-ITEMA_21541176-0.mp3" debut="19:47" fin="22:43"]

Nous connaissons désormais l'origine de l'indicatif de Chrétiens d'Orient. L'occasion de suspendre l'Oratorio de Noël et de reprendre Les derviches tourneurs de Damas

''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois 9k=


* « Déjà connue dans le monde antique – des tablettes cunéiformes mentionnent même un centre urbain datant de 5000 ans avant J-C. et elle est mentionnée dans les civilisations amorrite, hittite, assyrienne –, la cité connue aujourd’hui sous le nom d’Alep a longtemps été un prospère carrefour marchand : « Elle est le passage du Nord au Sud, de l’Anatolie au Moyen-Orient et de l’Est à l’Ouest, de la Mésopotamie à la Méditerranée» et un carrefour culturel et linguistique. Certains y voient « le plus ancien foyer de peuplement continu au monde », écrit Pierre Magnan.

   Salam Kawakibi
   Politologue, Directeur du Centre arabe des recherches et études politiques à Paris et ancien directeur de l'Institut Français du Proche-Orient, à Alep

** France Musique : Décès de Julien Jalâl Eddine Weiss, le Maître du qanün

''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois 150x200_despotisme

'Abd al-Rahmân al-Kawâkibî, Du despotisme et autres textes

Philaunet 

Philaunet
Admin

7
Répondre en citant  
''Les chrétiens de Gaza'' avec Christophe Oberlin - Dim 11 Fév 2018, 14:36

Christophe Oberlin, Chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris, il enseigne l'anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l'étranger, chirurgien humanitaire, est l'invité passionnant de Sébastien de Courtois pour Les chrétiens de Gaza * dans l'émission Chrétiens d'Orient de ce 11 février 2018.

La conclusion de l'émission [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-11.02.2018-ITEMA_21584230-0.mp3" debut="18:51" fin="22:40"]

Histoire, géopolitique, relations entre les communautés, archéologie, une véritable émission de savoir.

*Extrait de la riche page du descriptif : "Minoritaires mais présents, les Chrétiens de Gaza représentent entre 1500 et 2000 personnes, essentiellement de rite grec orthodoxe. Christophe Oberlin est allé à leur rencontre au fil des ses séjours dans la bande de Gaza, où il mène des opérations de chirurgie réparatrice".

Philaunet 

Philaunet
Admin

8
Répondre en citant  
La création de l'alphabet arménien (et géorgien et albanien) - Dim 07 Oct 2018, 17:02

Un numéro instructif de Chrétiens d'Orient par Sébastien de Courtois : "La création de l'alphabet arménien", avec Jean-Pierre Mahé. le 07/10/2018

Par quelle anomalie, les Arméniens, qui sont si proches du berceau mésopotamien de l’écriture, ont-ils attendu des millénaires avant de se doter de leur propre alphabet ? Jean-Pierre Mahé tente de répondre à cette question.

Une émission qui s'écoute deux fois si l'on est profane. Jean-Pierre Mahé*, un homme passionné : (le "il" évoqué est "Korioun") [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-07.10.2018-ITEMA_21840856-0.mp3" debut="08:40" fin="09:53"]

Avec l’avènement du christianisme, la perspective s’inverse. Pour le pieux religieux Mesrop Machtots, l’oralité est la meilleure alliée du paganisme. Il faut de toute urgence traduire la Bible par écrit. Ainsi les Arméniens deviendront un vrai peuple du Livre, aussi sûr des promesses de Dieu que l’ancien Israël. Simple parler local, l’arménien se haussera d’un coup au niveau des plus grandes langues de culture et l’Arménie recouvrera son unité spirituelle.
Selon Korioun, disciple de la première heure, le nouvel alphabet, créé en 405, est le fruit d’une théophanie, comparable au don de la Loi sur le Sinaï. Huit siècles plus tard, quand Vardan compose son Panégyrique, Machtots, son protecteur le patriarche Sahak et leurs nombreux disciples sont devenus des héros de légende. On les nomme les Saints Traducteurs, que l’Église fête tous les ans.
Privilège exclusif des Hébreux et des Arméniens, les lettres « données par Dieu », garantissent, contre le paganisme et les hérésies, la survie de la Vérité révélée jusqu’à la consommation des temps. Cet échange multiséculaire, entre histoire, mémoire et fins dernières, révèle les profondes racines du christianisme arménien, nourri de l’héritage patristique et judéo-hellénistique.

* Jean-Pierre Mahé, né en 1944, est membre de l’Institut de France et associé aux Académies d’Arménie et de Géorgie. Il a centré ses recherches sur l’historiographie caucasienne du Ve au XVe siècle.

Philaunet 

Philaunet
Admin

9
Répondre en citant  
''Chrétiens d'Orient'' par Sébastien de Courtois - Mar 26 Fév 2019, 21:18

"Charles Personnaz vient de présenter le rapport sur les moyens de renforcer l’action de la France dans la protection du patrimoine et du réseau éducatif chrétien au Moyen-Orient".

Et l'émission Chrétiens d'Orient s'en fait l'écho dans le numéro Agir pour les chrétiens d’Orient .

Patrimoine de l'humanité, parallèle entre la présence des communautés juives et les communautés chrétiennes [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10492-24.02.2019-ITEMA_21991137-0.mp3" debut="03:31" fin="04:43"]

Les informations principales portent sur le réseau éducatif des écoles chrétiennes au Moyen-Orient et sur l'exposition qui s’est tenue à l'Institut du Monde Arabe du 26-09-2017 au 14-01-2018 Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire à laquelle La Croix a donné un bref écho l'année dernière Exposition sur les chrétiens d’Orient, les raisons d’un succès . Aucun détail sur l'exposition même, ni sur les pièces exposées.

Le rôle d'une radio culturelle (France Culture ?) aurait été de faire visiter l'exposition à l'auditeur en compagnie d'un de ses commissaires scientifiques.

Philaunet 

Philaunet
Admin

10
Répondre en citant  
Chrétiens d’Orient : le moine marcheur François Cassingena-Trévedy - Lun 11 Mar 2019, 08:52

Un numéro de Chrétiens d’Orient dans les Nuits de France Culture ? Un fait bien rare, peut-être unique. Qu'est-ce qui a bien pu motiver Philippe Garbit et son équipe à rediffuser le 05/03/2019 la Rencontre avec Le frère François Cassingena-Trévedy*, le moine marcheur du 21/05/2017 ?

Peut-être ce que dit lui-même François Cassingena-Trévedy : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-17.06.2018-ITEMA_21701511-3.mp3 " debut="14:01" fin="14:11"]

C'est pourquoi cette émission avait fait partie d'une Nuit de la randonnée le 17 juin 2018 (dossier très alléchant).

Ce dialogue (25') entre Sébastien de Courtois et le moine bénédictin s'écoute facilement deux fois de suite. Pour son rythme, pour les voix, pour les réflexions, pour la qualité de l'échange entre les deux hommes.

"Cantique de l’infinistère", le livre de François Cassingena-Trévedy est paru en septembre 2016 et l'entretien s'est déroulé en juin de l'année suivante. L'auteur avait eu le temps de rôder son discours. Cela s'entend, comme s'entend le plaisir évident du moine à parler alors que son ordre a le silence pour règle.

Par ailleurs, le livre est qualifié de "narration d’une longue marche à travers l’Auvergne". Le moine nous dit que son aventure a duré six jours... Il ne faudrait pas non plus exagérer. Remarquez que Robert Louis Stevenson, avec son ânesse Modestine, a fait tout un plat de sa randonnée d'une bonne dizaine de jours dans son récit "Voyage avec un âne dans les Cévennes" , livre devenu culte, tandis que l'itinéraire est désormais un sentier de pèlerinage.

L'Auvergne avec un peu de géologie (si rare sur FC !) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-17.06.2018-ITEMA_21701511-3.mp3 " debut="04:19" fin="05:52"]

L'anachorèse, la vie nomade, la vie communautaire, l'amitié (trop beau pour être vrai ? En tous les cas texte possible d'une 4e de couverture...) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-17.06.2018-ITEMA_21701511-3.mp3 " debut="09:03" fin="11:02"]

On pourra faire suivre l'écoute de cet entretien de celle du disque de L'ensemble Per-Sonat.

2017 |Moine et marcheur, le frère François Cassingena-Trévedy est amateur d'Orient et spécialiste de la poésie religieuse du grand saint-Ephrem, l'ancien diacre de Nisibe, dont il traduit les hymnes depuis le syriaque.


Paysage d'Auvergne au petit matin     Crédits : François Cassingena-Trévedy     Avant l'installation de grands mâts blancs et de pales clignotantes ?

Le Frère François Cassingena-Trévedy vient de recevoir le Grand prix catholique de littérature pour son "Cantique de l'infinistère", paru chez Desclée de Brouwer.

On nous apprend que le livre est paru dans une collection dirigée par l'ancien producteur de nombreuses émissions de littérature, de voyage et de spiritualité, à France Culture, Olivier Germain-Thomas.

Moine et marcheur, le frère François est aussi amateur d'Orient et spécialiste de la poésie religieuse du grand saint-Ephrem, l'ancien diacre de Nisibe, dont il traduit les hymnes depuis le syriaque.
Ce matin, en sa compagnie, nous relions avec légèreté les espaces, depuis la haute Mésopotamie jusqu'à l'Auvergne, grâce à un voyage personnel où l'homme seul évoque ses sources d'inspiration. (...)


* François Cassingena-Trévedy est né à Rome en 1959. Il a intégré l’École Normale Supérieure, rue d’Ulm, en 1978. Il est entré dans la vie monastique en 1980 et a été ordonné prêtre en 1988. À l’abbaye Saint-Martin de Ligugé (Congrégation de Solesmes), il exerce la charge de maître de chœur (grégorien) et assume la responsabilité de l’atelier d’émaillerie (créations diverses, en particulier pour l’usage liturgique) (...).

Contenu sponsorisé 


11
Répondre en citant  
Re: ''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois -

''Chrétiens d'Orient'', par Sébastien de Courtois     Page 1 sur 3

Haut de page ↑   

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum