Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » France Culture communique

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Accueil / France Culture

France Culture communique    Page 14 sur 15

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

131
Répondre en citant  
Le langage directorial - Sam 21 Nov 2020, 14:28

France Culture communique - Page 14 Scre1567


Imagine-t-on l'ancien directeur David Kessler, hélas décédé, "s'exprimer" ainsi sur les réseaux sociaux ? Ou encore certains de ses prédécesseurs, comme J-M Borzeix ou P. Gélinet ? Pourquoi cet infantilisme ? Quel signe au public !

Curly 

Curly

132
Répondre en citant  
EXCLUSIF !!!! Ce billet contient des informations EXCEPTIONNELLES et RARES !!!! - Jeu 26 Nov 2020, 18:11

Pour montrer qu’elle déborde d’idées, la station-terminus-culture a eu l’idée ultime en matière d’idées : ne pas en avoir.
Voici que la chaîne des zidées se retrouve à l’avant-garde du nec plus ultra en matière d’innovation : rien, mais emballé dans du marketing grand luxe.
Quand il faut faire des économies, au lieu de la fermer et de les faire discretos ni vu ni connu - tellement qu’à la fin ça se voit - la stratégie marketing qui baigne en plein dans le capitalisme sauvage va au contraire l’emballer en mode grand luxe, afin de nous mettre la misère en grand format sous le nez, pour qu’on croie que c’est de l’exceptionnellement unique au monde, du jamais entendu.

D'abord,
les lectures EXCEPTIONNELLES de textes ultras connus choisis spécialement parce qu’ils cartonnent forever en librairie.
Pourquoi en faire trois caisses ? Pour cacher que les lectures en direct mettent à mort le feuilleton radiophonique, genre qui coûte trop cher.
Alors Maurice Druon, parce que « célèbre », parce que « immense succès ».
Alors Alain-Fournier, parce que « célèbre » aussi, et parce que « Le grand Meaulnes » est « l’œuvre littéraire française la plus traduite et lue dans le monde après Le Petit Prince. » Si c'est pas une bonne raison, ça !

Ensuite,

un podcast original pas original produit avec Radio Canada.
Le sujet : « French connection Marseille, Montréal, New York »
Encore un docu sensationnel. Pour un sujet qui essaie de gratter du côté de l’émission « Affaires sensibles » de France Inter, ou du côté de chez Jacques Pradel et consorts, qui ont déjà mouliné le sujet.
Audimamat first !
La mafia, ça se vend bien, même si c’est du réchauffé.

D’ailleurs il faut applaudir comme il se doit l’hommage appuyé rendu au footeux argentin dont le nom m’échappe et qui vient de partir au paradis des mafiosi. France Curtutututure a miraculeusement hagiographié le bonhomme, et là d’un coup soudain, il est devenu hors de question de séparer l’homme de l’œuvre ballonnée.
La baballe à foofoote amnistie tout : et au diable les petits défauts, on n’écorche pas un mythe !
Le foot, c’est le tabou n°1 : on fout la pourriture sous le tapis, on la minimise, on la romantise, parce qu’il faut pas empêcher les gens, les fameux gens, de rêver. Le business du rêve doit tourner.
Et puis si on a plus de rêves, que devient-on, je vous le demande ?

Enfin,

une série de vidéos enrobées de musiques de chiottes intitulée «Ma parole ».
La direction agitée – force 7, la force qui secoue la pulpe – a découvert qu’il existait un « Musée de la parole » depuis maintenant plus d’un siècle, et que dans ce musée il y avait des paroles qui étaient bonnes à prendre, celles de gens célèbres du début du siècle. Extra !
« Des documents rares ». Et « exceptionnels ».
Là encore, l’hyperbole sert à bien montrer le vide.
On se fait quelques exemples parmi les voix proposées.

France Culture communique - Page 14 Opera700

Document rare, tellement rare que
le voili sur YouTube…

France Culture communique - Page 14 2105

et que le voilou dans ce CD disponible partout…même sur YouTube…

France Culture communique - Page 14 394

Et la station de sauvetage-culture appelle ça « A la recherche des voix perdues ».
Quand je vous disais qu’il est possible de masquer l’absence d’idées en la mettant sous le feu des projecteurs de la promo plutôt que de la planquer dans un coin.

Il suffit de mentir, oh, juste un peu, par omission (les lectures = moins de dramatiques et feuilletons radio) ou au culot (les voix perdues disponibles partout depuis des années).

Autres exemples parce que c’est cocasse
« Alfred Dreyfus sur les enjeux de son « Affaire », en 1912»
Allez au pifomètre on va sur YouTube encore et que trouve-t-on là ?

France Culture communique - Page 14 478

Et puis là aussi ?

France Culture communique - Page 14 569

France Cultrure nous promet en exclusivité d’autres audios en vidéos. Ça s’appelle Culture Prime, les vidéos de pointe de 3mn réalisées pour les jeunes des années 2020 avec un déploiement technique digne des années 80 (celles du siècle dernier).

Si vous n’avez pas la patience, vous pouvez déjà avoir accès aux prochaines voix rares avant même que la chaînes des zidées sans zidées ne les mettent en ligne sur YouTube & Co.
Rudyard Kipling en 1921, sur le site « The Poetry Archive », en bas de page,

Anna de Noailles millésime 1921, complètement youtubée

France Culture communique - Page 14 680

Quant aux « sons d'avant la Grande Guerre (...) enregistrés lors de campagnes ethnographiques en Bretagne, Limousin, Ardennes, Berry... » parions qu’ils viendront du fond Ferdinand Brunot consultables sur le site de la BNF.

Merci France Cultutre pour toutes ces zidées.
Mais la prochaine fois, soyez plus audacieux : faites lire des extraits du « Petit Prince » par des membres de la mafia marseillaise et entrecoupez le tout de musiques rares prises sur YouTube.

Curly 

Curly

133
Répondre en citant  
Les fêtes à bras le corps - Jeu 17 Déc 2020, 07:48

Chic, un nouveau communiqué !
Notre triste époque, notre complexe époque rappelons-le, n’a que peu l’occasion de rire.
Heureusement, les communiqués de France Culture s’attachent à nous refourguer du vide afin de décomplexifier une époque, qui, je le rappelle, ne l’est que trop, surtout quand on essaie de la prendre à bras le corps. Alors que le vide, à bras le corps, y’a plus d’problème.

Le titre « Programmation spéciale Noël ».
Mais mais mais… Noël est une fête religieuse nom de Dieu !
Après nous avoir tartiné plusieurs couches de laïcité pendant des semaines, c’est franchement décevant. Ce n’est plus France Cutlure, c’est Radio Notre-Dame. Ils passent même la messe !

Ne faisons preuve d'aucune méthode, et prenons pour commencer la fin, ou plutôt non, la seconde moitié du truc bidule.
La moitié seconde du communiqué n’est que du radio-achat, on vous refourgue tous les produits dérivés : CD France Culture, jeu France Culture, livres France Culture, pin’s France Culture, collants France Culture, slips France Culture, préservatifs France Culture, croquettes pour chats France Culture, et, le meilleur pour la fin, les guirlandes de Noël France Culture, les seules avec lesquelles vous pouvez aussi vous pendre, c’est du deux en un, le must have de la post-modernitude.
Bon Dieu, achetez !

La première moitié maintenant, la partie programmation spéciale.

                                    France Culture communique - Page 14 Opera730
Une illustration qui fout la pêche. Et en plus, 100% de la population représentée sur la bêêlle image est : blanche, jeune et hétérosexuelle. Une HONTE !!!!

Blague d’ouverture :
« Diffusant de l’espoir, de l’énergie et de la créativité, voici une grille de Noël faite sur mesure pour clore 2020. »
Le sur mesure, c’est en gros une programmation normale avec les titulaires qui sont remplacés par des remplaçants.
Donc, tout pareil, des commentaires d'actu sans fins, avec « la surprise, ici et là, de voix nouvelles le temps de quelques congés bien mérités. » Qui a fait un copier/coller d’un message de com’ interne ?

Ensuite, le zigoto qui a pondu le bidule machin a mis « Morceaux choisis ».
Eh oh, faut pas nous la faire, ce ne sont pas des morceaux choisis, c’est l’intégrale, carrément.

En quoi consiste donc la partie Exceptionnelle de cette programmation ?
D'abord et enfin, je danse, je chante, je dis, mais surtout j'écris : un podcast original. Pas deux, pas quatre : 1. Moi qui ai tendance à tout voir en positif, je trouve que c'est toujours mieux que zéro.
Et c’est tout, fini au revoir bonnes fêtes. La direction s’est tellement agitée pour faire circuler la pulpe qu’elle a explosé le budget de fin d’année.
Et ce podcast, c’est quoi donc ?
Une adaptation radio d’extraits d’une série d’articles pour Le Monde, publiée in the foulée chez Grasset : c’est un partenariat grand format, un vrai plan à trois.
Une série intitulée « Je ne serais pas arrivé là si » de Annick Cojean, qui est passée totalement inaperçue lors de sa sortie. Des entretiens avec des anonymes : Amélie Nothomb, Christiane Taubira, Virginie Despentes, Françoise Héritier, Nina Bouraoui et Gisèle Halimi.
Le tout est lu, parce que ce sont des lectures d’extraits - si on lit bien le bidule truc - par deux actrices, Julie Gayet et Judith Henry, qui l’ont déjà joué dans un spectacle qui a été bien promu sur la chaîne de toutes les cultures. Un podcast féministe qui prône la toute puissance de la sororité : une bien belle idée que l’on n'entend pas assez sur les ondes de la France Cultrure. Heureusement que la programmation de Noël répare ce manque parce que nous les auditrisséteurs nous sentions bien qu’il manquait quelque chose sur cette antenne.

J’ai été un peu long pour le podcast, parce que là c’est fini. Y’a rien d’autre, fin du morceau choisi.

Ce qui est drôle après, c’est que la direction AJT tico-tico-par-çi-tico-tico-par-là-sinon-la-pulpe-elle-reste-en-bas-et-pas-en-haut, qui dézingue le passé de la chaîne qu’elle dirige est bien contente de piocher dans la grande boutique de l’INA quand la grille de fin d’année est vidée parce que tout le monde est parti en vacances bien méritées, et que rien n’a été prévu en amont pour assurer une programmation festive de fin d’année, période où nous tous avons besoin de vacances bien méritées parce qu’on est lessivé par cette période actuelle, qui, je le rappelle, nous fatigue par sa complexité, un peu comme cette phrase.

D’abord, des redif’ de 2012-2013-2015.
Et puis pour les fictions, redif’ d’un feuilleton, « Malheur aux barbus » de Dac et Blanche, feuilleton que la radio de l’époque n’a pas cru bon d’archiver, et dont des passages ont été reconstitués entre 2013 et 2016. Une reconstitution très bienvenue, quoique partielle, mais qui hélas avait été enregistrée en public. Il est bon de rappeler les défauts inhérents à ces fictions en public : l’auditriss & teur se retrouve dans la salle, et non dans l’histoire, et le travail des bruiteurs et des preneurs de son, sabordé par les bruits parasites de la salle.
Apparemment, sauf oubli dans le communiqué, seules les deux premières parties sont programmées, et pas la troisième. Logique.
Et c’est déjà presque fini.

Mais ce presque efface presque tout ce qui précède.
Un excellent feuilleton de 1991, en 10 épisodes, « Le Capitaine Fracasse », déjà signalé en ces lieux :
« Adaptateur Serge Martel, réalisation Claude Chebel et Evelyne Frémy, musique originale Pierre Max Dubois. Bruitages : Alain Platiau, chef opérateur du son : Pierre Minne, collaboration technique : Serge Ristic, assistante à la réalisation : Marie-Rose Derouet.
Avec : Eric Dufay, Isabelle Duby, Angelo Bardi, Fred Personne, Jean Noël Sissia, Bernard Bouillon, Gaétan Jor, Francine Bouffard, Jacqueline Parent, Anne Rousselet, François Chaumette »

Et puis, non signalés dans le communiqué, les machins des nuits, parce que c’est pour les vieux.
Les Nuits de fin d’année, entre autres choses, ce sont des machins pas en direct comme :

« Atelier de Création Radiophonique - AudioPerec  (05/03/1972) 
par Georges Perec
avec Marcel Cuvelier, Roger Jacquet, Danièle Lebrun, Yves Péneau, Thérèse Quentin, Monique Saintey, Frédérique Villedent, Michel Bouquet, Danièle Lebrun, Claude Piéplu, Jean Topart, Raymond  Queneau, Jacques Roubaud, Marcel Bénabou, Luc Etienne et Georges Perec
réalisation Janine Antoine »

Philaunet 

Philaunet
Admin

134
Répondre en citant  
Retiens la nuit - Mer 27 Jan 2021, 17:28

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t150p10-bandes-annonces-et-autopromotion#36626) a écrit:Génial, France Tuture remet ça !
Ça, c’est la nuit des idées. (...)
Un programme qui fait saliver : "des entretiens et des débats autour de nos rapports à l’espace et aux autres, pour chacun d’entre nous et au sein de nos sociétés."

C'est vraiment exceptionnel, passionnant, d'une originalité inouïe et inlue.

Curly 

Curly

135
Répondre en citant  
Une nouvelle ancienne émission, la suite - Mer 24 Fév 2021, 19:23

Quelques extraits d'un précédent billet daté du 15/02 :

France Cuuulutre se targue de verser dans la création radiophonique pour la jeunesse.
« FICTIONS Les Enfantines : une sélection de fictions jeunesse »
Bien, mais aucune diffusion à l’antenne pour ne pas bouleverser le flot de débats d’actu de promos, de socio, de popo, de sociopopo réservés aux gens sérieux qui eux se soucient du monde de l’aujourd’hui dans toute sa complexitude. Parce que la socio-popo, c’est pas pour les gosses, c’est pour les adultes qui sont grands et très intellichiants.

Au programme, « six fictions inédites ».

France Culture communique - Page 14 1171

Pour reprendre le cliché débilitant, ce royaume est fermé à la grille diurne de France Curture.

Il faudrait éviter de faire croire que tout ce bel attirail spécial jeunesse vient d’être pondu tout frais par la direction actuelle, qui n’a jamais autant moins fait pour la fiction et la création radio de manière générale que depuis que les communiqués clament l’inverse le plus fort possible pour cacher la misère. Le marketing first.
Vider les mots de leur sens, c’est un travail de publicitaire.
Quelque chose d’« inédit » = qui n’a jamais été publié édité, projeté...et donc diffusé.
[...]
« Les Enfantines : une collection de fictions pour la jeunesse de France Culture diffusée entre 2008 et 2010. »
Ces fictions furent diffusées, et même certaines sont restées disponibles dans la page des archives fiction sur le site.
Or, qu’est-il précisé un peu plus bas sur la même page ?
Globalement, elle sont de moindre qualité que les souvent exceptionnelles et hebdomadaires « Histoires du Pince Oreille » des années 90.
[...]

Le 23/02, le site a
- changé la présentation, en remplaçant l’adjectif « inédits » par un plus approprié « originales ».
- a doublé la page, comme si une ne suffisait pas, en la transformant dans la foulée en communiqué de presse. Téléram’ & Le Monde n’ont plus qu’à se servir, un p’tit copier/coller ajouté au dithyrambe habituel, et c’est inzepocket.
Sur la nouvelle page, présentation plus détaillée, et pour en jeter plein les oreilles une ouverture qui frappe : « Pionnière et spécialiste des fictions radiophoniques, France Culture propose une nouvelle collection de fictions pour le jeune public »

France Culture communique - Page 14 Opera778

Sympa de préciser qu’effectivement depuis qu’elle existe, c’est-à-dire 1963, la chaîne a beaucoup fait pour la fiction, cela permet de cacher le fait que depuis une bonne dizaine d’années, on peut aller jusqu’à vingt si l’on est généreux, elle a beaucoup moins fait, et même, soyons plus précis, elle en a fait de moins en moins.
Le terme de « spécialiste » paraît amplement mérité, puisqu’au royaume des aveugles comme on dit... vous connaissez la suite. Et surtout en mettant des œillères au niveau de la BBC 4, qui propose un peu plus de fictions actuellement que la chaîne d'actu socio-popo dénommée France Trucrture.

J'ai pas fini. Une petite précision à nouveau, désolé de pinailler encore, mais « France Culture propose une nouvelle collection de fictions pour le jeune public » ça va pas du tout.
Les mots ont un sens, et l’adjectif « nouveau » ne signifie pas l’inverse de ce qu’il signifie, sauf dans le monde merveilleux du marketing où les mots prennent les sens qui nous arrangent que c’en est merveilleux.
« Les Enfantines », c’est pas nouveau du tout, c’est une série d’émissions pour les enfants qui a existé, comme signalé dans le communiqué, entre 2007 (2 septembre pour la première) et 2010 (le 25 juillet pour la dernière), et qui a été supprimée pile quand la directrice actuelle a été nommée « conseillère des programmes ».
Un hasard et une coïncidence, et je dirais même : une coïncidence et un hasard.
Piocher dans le catalogue pour se refaire une santé tuturelle, il y a rien de mieux. Un bain de jouvence.

Curly 

Curly

136
Répondre en citant  
Alerte rouge alerte rouge attention dispositif spécial ''normal'' en action sur toute la Ligne Générale - Mar 02 Mar 2021, 10:25

Alerte rouge alerte rouge France Culrtule est en dispositif spécial depuis hier alerte rouge alerte rouge

                                                                                France Culture communique - Page 14 Opera788                                                                                

Il faut venir encore en aide aux experts en com’ de la station de ski de fond de cultur parce que le dispositif spécial, une fois de plus, il ne se voit pas du tout du tout. Invisibilisé, le dispo especial.
Et pourquoi encore ? Parce qu’une fois de plus il se traduit dans les faits par un programme qui reste normal et qu’on a maquillé en dispositif, un terme technique qui ressemble presque à une opération commando de l’armée française en vue de sauver le pays de la Culturrr.
En plus, et c’est pas malin, outre que le mantra du dispositif opération barracuda, c’est celui de toute la grille de toute l’année, il a fallu que le plumitif de service l’écrive même noir sur blanc. Pouvait pas se retenir ? Maintenant ça se voit encore plus !

                                            France Culture communique - Page 14 Opera789

Alors si elle le fait déjà tout au long de l’année, à quoi que ça sert le dispositif spécial commando ?
Au programme donc, tout pareil que d’hab’. Vraiment. D’ailleurs le podcast nattes & tifs « Laisse parler les femmes » n’est-il pas une resucée de Pieds sur terre, qui ont diffusé ce type de témoignages en long et en large et même en travers depuis des années ? Fallait-il en remettre une couche, doublonner, triplonner et même plus ?
Et le clitoris, vous connaissez le clitoris ? Ce n’est pas une, deux, trois, quatre, mais plein de programmes sur le clito qui mouille la grille en continu depuis quelques années. Alors fallait en remettre une couche, parce que clito = audimamate. Et même deux couches, puisque pas moins de deux nouvelles émissions viennent enrichir cette semaine la grande collection de clitoris de la chaîne de la culture du clitoris.
Le premier qui dit que c’est pas varié a droit à un coup de pied au cul, parce que c’est important le clitoris. La preuve, France Culturte n’a pas fini de se frotter au sujet.
Par ailleurs, passé le col de l’Utérus (j’essaie de liquider un vieux stock de jeux de mots avant la fin du billet, soyez indulgents), rien d’autre que du programme tout ce qu’il y a de plus normal.
Comme pour les autres dispositifs spéciaux de la chaîne évoqués avec amour précédemment ici-même. Cf la programmation spéciale Noël, la journée de débats sur les débats (authentique), la journée des livres, la journée spéciale terrorisme, et même, génial, une journée spéciale grève pendant la grève à Radio France. Un vrai bon gag comme on les aime, puisque les émissions n'ont dans l'ensemble pas pu être assurées pour des raisons que je vous laisse deviner.

Alors il faut le clamer bien haut, c'est une excellente idée que celle de couvrir comme il se doit la journée du droit des femmes. D’ailleurs, en attendant le 8 mars, pourquoi France Culturrl ne couvre-t-elle pas les autres journées mondiales ?
A titre d’information, voici les journées mondiales de la semaine :
   • 1er mars : Journée mondiale du compliment
   • 1er mars : Journée mondiale de la protection civile
   • 3 mars : Journée mondiale de la vie sauvage
   • 4 mars : Journée mondiale du tennis
   • 4 mars : Journée mondiale de l'obésité
   • 4 mars : Journée mondiale de lutte contre l'exploitation sexuelle
   • 6 mars : Journée Internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants
   • 6 mars : Journée mondiale de prière
   • 6 mars : Jour de l'impro
   • 6 mars : La journée jaune

Attention alerte rouge alerte rouge le 11 mars dispositif spécial à l’occasion de la journée mondiale de la plomberie. L’antenne sera dévouée corps et âme aux problèmes de tuyauteries de toutes sortes, afin de faire entendre des témoignages rares de plombiers & ières qui parlerons de leurs problèmes de tuyaux.
A suivre notamment, des chemins de la filo consacrés toute la semaine aux problèmes de tuyauterie, ce qui me permet de caser pour finir un dernier sous-entendu grivois que je trouve personnellement de très mauvais goût.

Curly 

Curly

137
Répondre en citant  
La nouvelle nouvelle nouvelle grille : toujours plus compacte, elle rétrécit à chaque lavage - Ven 02 Avr 2021, 20:01

Oyez oyez braves gens, France Turture balance du lourd pour vous aider à ne pas supporter ce troisième confinement durant lequel vous pourrez sortir tutta la giornata until 19.
Elle balance l’ancienne grille toute moisie et vous en sort une exceptionnelle valable uniquement pendant le confinement durant lequel vous pourrez sortir all day long.

Cela valait bien un nouveau communiqué où, par un merveilleux tour de magie, un programme identique, avec resserrage de vis pour faire encore plus d’économies, est présenté comme une grille de toutes les folies.

D’abord, l’info. Le plus important, l’essentiel, le Capital : « Parce que cette pandémie est un fait mondial complexe qui a des  conséquences sanitaires, sociales, et économiques, France Culture continuera pendant les semaines qui viennent à proposer à ses auditeurs une information fiable et une analyse distanciée, à travers ses émissions d’actualité : Les Matins (7h00-9h00), La Grande Table (12h00-13h30) et Le Temps du débat (18h00-19h00). »

Trois infos indiscutables ont été vérifiées par un comité d’éthique chargé de séparer la fausse info de la vraie :
- Pincez-moi je rêve, mais c’est la même grille.
- L’info est fiable et l’analyse distanciée uniquement sur France Tutucre ? Je me repince et revêve, ou ce sont les mêmes qualités que celles avancées dans les dépliants promo de toutes les autres chaînes généralistes & info ?
- « le fait mondiâl complexe  » est une promesse que la culture va pouvoir rester en vacances, ce sera le covidodrome matin midi et soir, juste pour nous changer les idées.

Pincez-vous, j’ai trop mal, mais n’existe-t-il pas des chaînes, oh quelques-unes c’est vrai, et elles sont peu nombreuses, qui proposent déjà ce que nous appelons en langage technique « des informations » enrichies d’analyses signées des mêmes signatures que celles qui inondent les mamates, les tablinettes et l’étang du débat ? Il est pas déjà assez plein de flotte, l’étang ? Faut-il en l’inondant, le transformer en lac ? Est-ce bien nécessaire ?

Arrêtons de nous questionner sans cesse, et ouvrons le grand rideau rouge, voici la « nouvelle grille de France Tuctuc ».

                                                                                    France Culture communique - Page 14 Opera842

Nous parlions, avant de jouer à pince-mi pince-moi, de tour de magie.
Si vous lisez trois secondes, vous constatez que c’est à peu près kif kif. La direction AJT secouez-moi secouez-moi sinon la pulpe elle reste en bas oublie de nous dire qu’en fait de nouveautés ce sont trois tranches de cake d’horaires qui passent à la trappe.
Une étourderie, je ne vois aucune autre explication.
Donc, les changements : disparition des petits mamates, dits aussi Le réveil (?) culturel (??), de l’heure d’éco (eh oh ? L’entendez-vous ?), et de la meilleure de toutes, Les temps qui courent et se pètent la gueule de Mariricheux.
Sinon, en guise de nouveauté, voici venir en lieu et place de ces suppressions les redif’ de mêmes émissions dans la même journée :  
- la wikipédienne compagnie des zoeuvres et la manoufarinée Cie des pouètes pouètes
- les moulinades socio-popos du soir.
Seuls les malades d’Alzheimer ne s’en rendront pas compte.
Et, calée au mitan de l’aprèm’, LA nouveauté, la sinistre émission où l’hôtesse d’accueil débite des cours de lycée en tranche, avec son supplément dictée. Ouais ! Chic ! Exciting !
Quelle créativité ! Pincez-moi vite avant que ça m’excite trop !

Et voilà, that’s all. Nous avons fait le tour. Un petitou astérisque nous invite à penser que le week of the end ne change pas d'un milli poil, ce qui est surprenant.
Puis, rien sur les Cours du Collège de France de 5h du mat’ ni sur la chronique « Le monde vivant ». Ils n’existent pas dans la super méga nouvelle grille présentée ici-bas. Y sont-t-y encore, y-sont-y pas ?

Une dernière nouveauté, une symphonie de redif’ récentes de feuilletons présentée comme « des programmes divertissants et familiaux », comme à Disneyland.
Exemple de divertissement familial et divertissant, « Madame Bovary ».

Fermez le rideau rouge, ça suffit, je sors m’aérer.

Curly 

Curly

138
Répondre en citant  
Programmation spéciale redif' - Mar 13 Avr 2021, 12:24

Unique au monde sur la radio tuturelle :  une programmation especiale culturelle.
L’occaze, le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert. Un truc bien officiel, qui oblige à faire le minimum syndical.
Or, France Tuture fait mieux : elle fait moins.
Nous avons vu lors des épisodes précédents (voir tout le fil ci-dessus) qu’une programmation était spéciale à partir du moment où deux émissions sur le même sujet partaient à la conquête de la grille de toutes les folies tuturelles.

Là, c’est mieux, mais c’est moins.
D’abord la programmation especiale s’étale sur deux semaines. L’ampleur est énorme.
Concrètement, si l’on enlève les redif’ et les émissions promo, que reste-t-il ?
Rien direz-vous, et pourtant, un rien qui mérite qu’on s’y arrête.

1- Les redif’ : bien sûr il n’est pas signalé que c’en sont.
Pointent donc dans cette catégorie : le feuilleton « Madame Bovary », qui date de 2017 et qui fut déjà rediffusé en 2019. Une éternité.
A noter que ni 2017 ni 2019 n’étaient des années de commémoration de quoi que ce soit de la vie et de l’œuvre de Flaubert. Était-ce en prévision du bicentenaire ? Certains disent que oui, d’autres que non. Moi je dis oui et non. Je dis n'importe quoi, c'est vrai,  mais un n'importe quoi qui mettra tout le monde d’accord. Fin du débat.

« Concordance des temps », un numéro intitulé « actualité de Gustave Flaubert ».
Non ! Stop ! Actualité de Gustave oui, mais de 2013.

« La méga dictée » avec un extrait de Madame Bov’. Vous pouvez déjà la faire : c’est une redif’ d’octobre dernier, elle est disponible en ligne, en podcast et sous forme d’huile de ricin dans toutes vos pharmacies. Un hommage plus dingue, vous pouviez pas trouver. Heureusement que France Tuture pense à ce à quoi personne n’avait pensé, c’est-à-dire à rien.

« Toute une vie », anciennement « Une vie, une œuvre ». Celle sur Flaubert donc (quelle cohérence dans la programmation, c’est admirable) intitulationnée « Une apparition », date de 2007, autre année mémorable en ce qu’elle ne commémorait pas la mémoire de Gustave Flaubert (mais qu’est-ce qui avait pris à la chaîne de se consacrer à Flaub’ comme ça, sans machin officiel à la clé ?) Cette vie & œuvre fut rediffusée deux fois la même année, puis une fois en 2008. Elle est signée Mathieu Garrigou-

                                                                    ---------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                                                                                        Pause Nuits
Un feuilleton de 1971, Bouvard et Pécuchet, en 10 épisodes, réalisation de Georges Godebert, avec Michel Galabru et Jacques Duby : cf ici pour l'épisode 1 , là pour le 2, et voici la suite : le trois, quatre, cinq, six, sept et huit et neuf et dix.
Et puis Un homme, une ville par Jean Montalbetti.


                                                                    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

Lagrange, l’Homme qui a branché les conducteurs de ses émissions sur les fiches wiki et qui a consacré quatre fois une heure au même auteur en 2018, redif’ en 2020. Faudra penser à les rererediffuser en 2021, année de commémoration oblige.

« Mauvais genre » spécial BD avec Philippe Druillet, une redif’ de 2016.

Hélas, le communiqué ne signale aucunement que toute cette programmation spéciale n’a mobilisé absolument rien ni personne dans le France Tuture actuel de l’aujourd’hui à bras le corps.
Non, pas absolument rien, ne soyons pas de mauvaise foi, ne jouons pas au vilain méchant.
Pour compléter le 1, voici le

2- Les nouveautés, spécialement conçues avec amour pour ce bicentenaire. De la créativité, de la radio exigeante.
Deux nouveautés qui ont mobilisé toute la station tuture afin de concocter une programmation Flaubert qui a vraiment de la gueule, avec des émissions qui vont déchirer à mort, qu’on va s’écouter et se réécouter avec amour jusqu’à la fin des temps (comme c’est dans pas longtemps, faut en profiter).
- L’invité des mamates de samedi mamate. Régis Jauffret viendra vendre son dernier livre consacré, c’est sacrément malin de sa part, au héros déjà bicentenaire.
- L’’émission popolitique – Popolitique ! - du granule amateur de transit écologique. Il sera en compagnie, afin de respecter la ligne de l’émission, d’une popolitique, qui va dérouler le ruban officiel des festivités officielles qu’elle a elle-même en personne confectionnées en vue uniquement de passer devant le micro de Popolitique ! Malin aussi.

That’s all. On boucle tout, on range le matos, fin du spécial Flaubert.
D’aucuns diront que ce grand machin brasse du vent, histoire de cocher la case « Bicentenaire Flaub’ ». Oui, toute la station de tuture pourra dignement cocher la case : voilà, c’est fait, maintenant retournons à la base, la popolitique et le cul. Mais comme le cul, c’est popolitique, on dira juste : la popolitique point final.

Curly 

Curly

139
Répondre en citant  
''Nous à France Ctrtctrcrtrtrrrctrure on aime relever les défis'' - Mer 28 Avr 2021, 09:46

Bon. Avant hier j’expliquai qu’avec deux émissions France Cturture considérait que nous étions dans une programmation spéciale, avec communiqué ronflant et trébuchant.
Mais eux à France Cturtctrctrctcrte, ils aiment relever les défis, alors hier est arrivée

                                                                                                         France Culture communique - Page 14 Opera853

la programmation spéciale avec une seule émission, et attention, c’est pas fini

                                                                                                        France Culture communique - Page 14 Opera853

une seule émission en rediff’, et attendez c’est toujours pas fini

                                                                                                        France Culture communique - Page 14 Opera853


une seule émission en rediff’ de 2016 seulement, une éternité !
Et that’s all, folks !

Vous pouvez vous demander : mais quel évènement exceptionnel, autorise de telles folies éditoriales ?
Vous : Mais quel évènement exceptionnel autorise de telles blablabla gniagniagnia ?
Moi : Calmez-vous, asseyez-vous, je vais tout vous raconter.
Il était une fois, une chaîne de télé qui avait pondu un superbe documentaire sur un sujet passionnant, la relation intime et amoureuse (ou l’inverse si vous préférez) d’un ancien président français, très ancien, tellement ancien qu’il n’est plus parmi nous…
Vous : Qui ? Qui ? Qui ?
Moi : Chuuuuuuut…. Il s’appelait... François Mitterrand, et le docu revient sur sa relation intime et privilégiée avec son amante Anne Pingeot. C’est une grande histoire d’amour les enfants, et croyez-moi, vous allez pleurer, rire, les émotions vont vous submerger, vous engloutir, vous anéantir.
Donc, je reprends, parce que ça ce n’est pas notre histoire, la chaîne de radio qui se nomme France Ctrtctrcrtrtrrrctrure – répétez après moi :  France Ctrtctrcrtrtrrrctrure.
Vous :  France Ctrtctrcrutrtrrrctrure !
Moi : Non, presque, mais ce n’est pas grave, on a compris. Donc disais-je,  France Ctrtctrcrtrtrrrctrure avait créé un partenariat – c’est comme une histoire d’amour, mais tarifée, je ne rentrerai pas dans les détails les enfants ce n’est pas de votre âge -, un partenariat pour accompagner la promotion de ce merveilleux et lacrymal docu tévé. La direction de  France Ctrtctrcrtrtrrrctrure, répétez encore les enfants : France ?
Vous :  Ctrtctrcrtrtrrrctrure !
Moi : Bravo ! Vous êtes vraiment très forts, mais je me demande si vous n’avez pas juste fait un copier/coller…
La direction de F.C (j’abrège après ça va être trop lourd, déjà que) a sorti le porte-monnaie, n’a pas eu peur de vider son budget pour un tel évènement, et elle trouvi
Vous : Non ! Trouvu !
Moi : Taisez-vous les gnomes ! Elle trouvit un entretien en 4 parties de 2016 avec l’un des deux protagonistes, et croyez-moi, c’est énorme, mais pas assez pour boucler la semaine, alors un p’tit coup de lectures de textes zintimes, et c’est emballé. Et ils sont comment ces entretiens les enfants ?
Vous : EX-CEP-TIO-NNELS !
Moi : C’est vrai. Une rediff’ récente bien emballée peut devenir un programme d’exception. Mais l’histoire n’est pas finie, il vous reste à découvrir comment, par quels mots finement choisis, la direction nous vend le package de une émission, et ça, c’est un bien extrêmement précieux.
Vous : Oh oui ! Des mots ! Des mots choisis ! Finement ! Donne-nous en ce jour notre pain quotidien !
Moi : Ne surjouez pas trop, après nous allons décevoir le lecteur (qui est vous, vertigineux non ?). Voici les mots, ils semblent sortis d’un sermon de Bossuet, celui sur la montagne sacrée,
« France Ctrtctrcrtrtrrrctrure est  heureuse de présenter cette collaboration inédite avec France 5, qui mêle autour des mots d’Anne Pingeot et de François Mitterrand, dans une approche esthétique commune, les émotions du son et de l’image »
Explication de texte, car lorsqu’une telle richesse s’offre à nous, il faut un décryptage éclairé. Je sors ma lampe à arc, vous allez voir ce que vous allez lire.
« heureuse » = Fr.Ctrtctrcrtrtrrrctrure est toujours heureuse, seuls ses programmes ne le sont pas.
« collaboration » = terrain glissant vu le sujet, c’est une allusion sacrément audacieuse.
« inédite » = le docu tévé est neuf, donc forcément.
« mots d’Anne Pingeot et François Mitterrand » = à la radio, les protagonistes s’expriment avec des mots, il n’y a pas à proprement parler d’images, si ce n’est mentales, mais n’allons pas trop loin, vous n’êtes qu’en première année.
« approche esthétique commune » = les mots de la radio, on va les retrouver aussi dans les images de la tévé. Mais pas de blagues, là au contraire n’allez pas trop loin, ne coupez pas l’image de votre tévé et ne fixez pas votre radio comme si c’était le dernier épisode de Game of Thrones.
« les émotions du son et de l’image » : c’est une invitation à une expérience synesthésique de l'extrême, vous allez en même temps regarder la tévé et écouter la radio, le délire des sens est à votre portée. Avertissement, ne conduisez pas en même temps.
Vous : Mais on a pas le permis.
Moi : Taisez-vous les enfants, ne salopez pas ma chute !

Curly 

Curly

140
Répondre en citant  
La devinette de l'espââââââââce - Sam 21 Aoû 2021, 12:12

Devinette :
France Culture dans un élan de créativité sans frein nous a concocté un programme exceptionnel. La station terrestre à culcure a obtenu la collaboration de Thomas Pesquet pour :

A- Un journal de bord radiophonique

B- Une dictée sur un texte de Marguerite-prête-moi-ton-cœur-Duras

Laquelle de ces deux réponses vous fait baver d’envie, hein ? Laquelle ? Hein ? Je vois que vous n’hésitez pas une seconde. Vous avez fait le bon choix, c’est-à-dire l'autre.

La bonne réponse : .
Remarquez que pour cet évènement radiophonique exceptionnel - oui, j’insiste – l’esprit d’ouverture a invité « dans une démarche de démocratisation culturelle » les principaux interlocuteurs de la direction de France Turtucre : non, pas vous les auditeurs, non, vous êtes loufs ou quoi ? Non, « près de 1000 personnes sont attendues pour cet événement gratuit, auquel seront conviés acteurs et associations du territoire ». Dieu merci, les associations et les zacteurs de la culture ne paieront pas ! Merci France Lucture pour autant de générosité. Les zacteurs la lui rendront au centuple.

Curly 

Curly

141
Répondre en citant  
France Crûtrüre, la puissance de la légitimité - Ven 21 Jan 2022, 19:10

Le déploiement de richesse est impressionnant sur France Trrütrü.
Sur France Trütrü il existe quatre types d'émissions, seulement. Ne vous laissez pas avoir par les changements de titres, ils sont là pour tromper le client car en fait c'est la même avec changement de producteur.
1- Les  émissions de création, soit ce pour quoi cette chaîne peut se distinguer des autres. Ces émissions sont là pour compléter ce foutu cahier des charges, car l’on sent au caractère rachitique de la plupart d’entre elles qu’elle sont conçues pour ne pas être écoutées (Atelier fiction, L’expérience).
2- Les docu sociétaux qui virent le plus souvent à de l’analyse de nombril.

Les deux dernières émissions sont de loin les plus longues :
3- Les débats d’actu, modèle chaîne info.
4- Entretiens promo, avec promo de produit culturel.

Journée du 21, c’est tout simple.
1- Les émissions de création ou émissions sans promo :
A voix nue avec Plantu, que l’on entend déjà trop peu sur France Crûcrû, et qui a déjà raconté sa carrière plein de fois sur la même chaîne, cf les Hors champs de L.Adler, et dernièrement une grrrrande « Masterclasse » diffusée 3 fois en deux ans,
le feuilleton (adaptation tristounette des Hauts de hurlevent).

2- Les docus sociétaux, les Pieds sur terre, qui écrasent de plus en plus les pieds des docus de type NRJ12 ou W9,
le grand reportage, transition énergétique option éoliennes, un tube de la chaîne ouverte sur toujours pareil.

3- L’actu du jour : les Matins, soit la tranche de 6h-9h, Culture Monde, la Grande tablinette à critiques, Entendez-vous l’éco, la Méthode scientifique, le Temps du débat (débat sur la notion de service public, lol), le Meilleur des mondes.
4- Entretiens promo : l’invité des Matins, du Cours de l’histoire, des Chemins de la filo, Sans oser le demander, Affaires cuculrelles, Par les temps qui clopinent de Mariricheux.

Et vous savez quoi ? Toute la grille de la journée a été balayée sous vos zyeux zatterrés. Car y’a rien d’autre. Rien. Alors que le cerveau humain en terme de créations, de découvertes, de savoirs, balaye un spectre large, eux à France Crùcrù, ils balayent le spectre étroit de l’actu/promo du jour.

Zut, j'avions oublié qu'eux à France Trütrü, ils étaient fiers de proposer à leurs clients extasiés des supers chroniquettes de savoir au format révolutionnaire, duplicatas des vidéos YouTube, mais en plus léger encore. Car les chaînes de vulgarisation sur YouTube proposent souvent des vidéos de plus de 2mn, 2mn étant la durée des chroniquettes de savoir de France Trütrü, la chaîne qui approfondit avec profondeur tous les sujets.

Le jargon technocratique qui relate le rayonnement interstellaire de France Crûtrü donne une foutue envie de prendre notre pied dans l’ouverture pour ensuite se le faire écraser :
« Tout au long de l’année, des Matins à l’offre puissante de programmes de connaissances, au travers des choix de ses thématiques et de ses invités, en privilégiant les idées aux opinions, France Culture se positionne comme média partenaire de l'éducation. 
(…)
Depuis  la rentrée de septembre, les programmes de culture générale se sont  affirmés comme axe de développement essentiel pour la chaîne
(...) Aussi, de grands pédagogues répondent à la fin de chaque émission de savoir à  toutes les questions que nous nous posons sans oser les formuler (en  histoire, philosophie, économie, science...); composant en format numérique, un grand podcast de culture générale : Le pourquoi du comment (3,5 millions de téléchargements en décembre). »


Exemple avec la chroniquette adossée à Sans zozer le demander : « Dans sa chronique, Romain de Becdelièvre approfondit le thème de la dystopie climatique »
Durée de l’approfondissement, 2mn. Jouer avec les mots pour nous vendre de l’approfondissement de 2mn, tout un boulot de marketing de pointe.

Sur la même page toute de jargon techno vêtue, extraordinaire, l’annonce des résultats d’un concours de radio crochet à podcasts lancé auprès des profs. Encore des programmes gratos, à l’œil.

« Ces podcasts bénéficieront de la puissance d’exposition et de diffusion de franceculture.fr et de l’appli Radio France. France  Culture, média partenaire de l’éducation, souhaite mettre en valeur les  productions de podcast des professeurs et soutenir ainsi leur diffusion  et leur visibilité par la puissance de sa légitimité et de sa distribution. »
Beau, quand on pense que ce texte a peut-être été écrit au premier degré.

La formule : vous faites vos podcasts, nous à France Rùrù nous les diffusons, et c’est dans la boîte, toujours ça que la chaîne à culture n’aura pas à produire elle-même.
En terme de programmes 100 % maison, France Crûcrû nous gâte encore en nous promettant une ribambelle de débats d’actu sur l’éducation. Quelle imagination ! La folie !
Du sociétal, des débats d'actu, de la promo, la Sainte Trinité de la chaîne de tous les savoirs !

Contenu sponsorisé 


142
Répondre en citant  
Re: France Culture communique -

France Culture communique     Page 14 sur 15

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum