-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -28%
Multicuiseur Intelligent Moulinex COOKEO+ Gourmet ...
Voir le deal
179.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance)

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Accueil / France Culture

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance)    Page 28 sur 28

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

271
Répondre en citant  
Nouveaux honoraires pour Bellanger - le Lun 07 Sep 2020, 08:05

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1438

Nous aussi, nous nageons dans le bonheur de retrouver le "bel esprit" qui enchante France Culture de son style et de sa prosodie, voir ici les nombreux exemples qui honorent la littérature et l'éloquence : La Conclusion & La Quarantaine.

À France Culture, on ne laisse pas tomber un ami dans le besoin.

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 34 contributions du lundi 31 août au dimanche 06 septembre 2020 (semaine 36)
 

Philaunet 

Philaunet
Admin

272
Répondre en citant  
Les hasards font les belles promotions commerciales... - le Mar 22 Sep 2020, 14:15

Comme ça tombe bien ! Quel hasard en effet, cette semaine d'AVR Vieillir dont le numéro d'aujourd'hui est intitulé "La vieillesse" de Simone de Beauvoir quand au même moment sur les stations du groupe Radio France et dans les médias amis et partenaires, l'ancienne directrice de France Culture et plus tard simple employée intervieweuse de la chaîne et maintenant à France Inter fait une promotion tous azimuts de son "bouquin" (c’est le terme qu'elle emploie pour dire 'livre').

Par exemple aujourd'hui chez son amie Olivia à 12h50 : La vieillesse, le plus bel âge de la vie ?  ou chez son amie Léa il y a cinq jours, Laure Adler, essayiste, romancière, auteure de La voyageuse de nuit (Grasset) est l'invitée de Léa Salamé.

Le sororisme à l'œuvre...

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 33 contributions du lundi 14 au dimanche 20 septembre 2020 (semaine 38)

Philaunet 

Philaunet
Admin

273
Répondre en citant  
France Culture a un message pour vous - le Ven 25 Sep 2020, 07:43

Qui comprend ça : "La vieillesse est-elle un naufrage ? Pour l'écrivain Régis Jauffret, on la comprend réellement lorsqu'on met un pied à l'ehpad. Et seule l'écriture est la preuve même de la vie, la vieillesse n'y existe pas, on ne vieillit pas en soi..." Philochemins 25-09-2020.

Notons l'illustration ("Woman pulling senior grandfather in wagon"), tout ce qu'il y a de pertinent pour le sujet "la vieillesse est-elle un naufrage ?"

Une jeune femme essoufflée tire un homme aux cheveux blancs qui fait un pouce vers le haut dans une carriole. Message clair, n'est-ce pas ?

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1466

Qui habite près d'une maison de retraite aura noté que les employées ne ressemblent pas exactement au modèle du dessin, les résidents pas davantage que le bonhomme tiré. Qu'il y a des hommes employés et que 90% des personnes très âgées sont des femmes. Mais pour France Culture et le dessinateur, les hommes sont un fardeau pour les jeunes femmes et ils se moquent de ces dernières.

On aurait pu aussi avoir cela ("Man pulling senior father in wagon"), tout aussi éloigné de la réalité :
Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1467

Ou encore une de ces illustrations :

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1468

Philaunet 

Philaunet
Admin

274
Répondre en citant  
Le mantra franceculturien : la société capitaliste est un enfer - le Sam 26 Sep 2020, 19:07

Revenons à nos Philochemins du 25-09-2020, avec Régis Jauffret, qui pose la question pas du tout généralisante "la vieillesse est-elle un naufrage ?" (voir citation de Charles de Gaulle dans le post précédent.

L'émission s'appelle exactement "Les Chemins de la philosophie" illustrée par une réflexion philosophique profonde de l'auteur qui méritait une transcription sur la page : "les gens jeunes se font rouler par la société, on leur dit, vous n’êtes pas libres mais le jour où vous serez à la retraite vous aurez la liberté totale d'aller à l’autre bout du monde… mais vous pouvez y aller à trente ans ! Il y a une façon de découper la vie dans la société capitaliste… On nous vend le vieillard, mais il faut qu’il court [sic] , qu’il saute, qu’il ait des maîtresses etc… et vous avez le nouveau vieillard "

  • Les gens jeunes : de quel âge ?
  • se font rouler par la société  : quelle société ?
  • on leur dit : qui est "on" ?
  • vous n’êtes pas libres mais le jour où vous serez à la retraite vous aurez la liberté totale d'aller à l’autre bout du monde : ah ? Quelqu'un dit ça à des "gens jeunes" ? Qui ?
  • mais vous pouvez y aller à trente ans : quelle évidence ! Les jeunes (Français et autres) de 25 ans (et moins) n'ont pas attendu Jauffret pour voyager. Grâce à l'Union Européenne, soit dit en passant (voir Erasmus).
  • Il y a une façon de découper la vie dans la société capitaliste… : France Culture se pâme... Au fait, y a-t-il une société qui ne soit pas capitaliste ? Et on "découpe" la vie maintenant ? Et avant ? Et en Union Soviétique ou en Chine communiste, des sociétés non capitalistes ?
  • On nous vend le vieillard, mais il faut qu’il court [sic], qu’il saute, qu’il ait des maîtresses etc… et vous avez le nouveau vieillard : il faut que "le vieillard (...) ait des maîtresses" ? Tiens donc, qui formule cette injonction ? Le vieillard doit courir ?  Doit sauter ? Jauffret (né en 1955) lit trop de dépliants d'assurance.

On est dans le n'importe quoi, mais France Culture trouve bon de sélectionner ce passage, car la société capitalisse, c'est mal et le vieillard est une victime au même titre que les jeunes de tous âges.

Philaunet 

Philaunet
Admin

275
Répondre en citant  
Une équipe formidable - le Sam 21 Nov 2020, 14:40

Quelqu'un peut-il indiquer le chemin vers la créativité, le renouvellement (Beauvoir, le féminisme hégémonique ?) et l'humour (surtout), car on ne s'avancera pas sur l'intelligence aux Philochemins (et encore moins sur la civilité).

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1568

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) - Page 28 Scre1569

Curly 

Curly

276
Répondre en citant  
Les grands grands mélomanes aiment beaucoup la musique - le Lun 23 Nov 2020, 19:27

Il ne fallait pas moins de deux AVC pour que les chemins de la philo s’intéressent à Keith Jarrett.
Que ceux qui ne trouvent pas ça racoleur et un chouille glauque me jettent la première pierre.

Jusqu’à quel point il est possible de tirer le fil de la philo pour faire de toute personnalité un philosophe en puissance ? Il y eut un temps, pas si lointain, où cette émission s’appelait « Les chemins de la connaissance », et c’était bien plus pratique, on pouvait y faire entrer tout sujet digne d’intérêt, c’est à dire tout.
Dans l’aujourd’hui de maintenant, il ne reste comme résidu de l’avant d’autrefois que ces « chemins », et le seul chemin est celui de la philo.
Donc, pour aborder un autre sujet, comme par exemple ici la musique, et plus précisément le jazz, la productrice doit user de contorsions multiples et douloureuses pour faire rentrer Jarrett dans le cadre unique qui est celui des « Chemins de la philo ».
L’invité, comme toujours, se démène comme il peut dans cet océan de banalités et d’affirmations sensationnalistes.

En intro, nous apprenons que Keith Jarrett n’a pas seulement changé l’histoire du jazz (ce que l’on peut déjà trouver exagéré), mais carrément l’histoire de la musique, et même, soyons complètement dingues, l’histoire tout court !
Je débloque ?
Que nenni !
« Portrait musical et philosophique de ce génie du jazz qui a profondément marqué l'histoire. »
Comme tous les artistes sujets d’émissions sur France Cutrutre ont du génie et marquent tous l’Histoire, c’est la foire aux génies ! Les historiens n’ont plus qu’à en prendre bonne note et à tout reprendre à zéro en tenant compte, si l’on s’en tient à l’aujourd’hui et au maintenant, de l’œuvre multidimensionnelle bien qu’unique de Keith Jarrett.

La productrice philocheminante est fière de nous bassiner toutes les généralités clichetonnantes et tonitruantes sur le jazz.
Et en exclusivité (j’ai droit au racolage moi aussi, j’ai une autorisation spéciale de la préfecture), quelques authentiques relances philocheminées, précieuses et ridicules.

«...’’Je ne me sens plus pianiste, je ne peux plus jouer’’, et alors cette annonce a eu un retentissement  quasiment planétaire semble-t-il (notez les précautions qui couvrent cette nouvelle exagération) les journaux du monde entier ont repris cette information (elle n’a pas fait la Une toutefois, mais à quoi bon le préciser…) et dans tous les domaines. Est-ce que ça veut dire que Keith Jarrett (…) a en fait une réputation, un effet, un impact sur la sociétéeuh dans son ensemble… ? »

Ensuite nous apprenons que « Clément Rosset était un grand grand mélomane qui aimait beaucoup la musique »
La philocheminée a retenu surtout que la musique était « une jouissance totale ». Une fois répétée à l'envie cette affirmation à connotation semble-t-il peut-être sexuelle (moi aussi je me couvre) les généralités les plus générales peuvent commencer à dégouliner entre deux superlatifs absolus.

« Ça paraît évident mais je crois que c’est assez compliqué, comment est-ce que vous définissez le jazz ? »
L’invité panique devant cette question simple, bien que complexe.
Alors ça dépote : « Mais c’est votre métier quand même !
- Oui oui c’est mon métier, mais ça fait cent ans que ça dure et on a toujours pas trouvé la réponse.
 »
Comme l’éphilochée se rend compte qu’il a (peut-être) raison, elle le laisse se démerder avec ça pendant cinq minutes.

Après l’écoute de quelques secondes d’une pièce intitulée « Spirit 5 », quelle est la question qui s’pose ?
Oui. Vous avez deviné, vous avez raison.
Mais je vous la donne quand même, vous pouvez vérifier la conformité de votre pensée avec la triste banalité de la réalité.
« Cette dimension d’exploration spirituelle elle est très importante pour lui ? »
La réponse est oui ou non, d’après vous ?
Là-dessus, l’invité tricote dessus pendant cinq autres minutes. En guise de spiritualité, nous avons droit au top du top : New Age, occultisme et Gurdjieff…

Mais ? On n’a pas encore parlé de militantisme ? Ça va pas du tout là !
Allez zou, on y va :
« Et comment cette dimension spirituelle s’accommode-t-elle d’une dimension plus militante et plus politique qu’on trouve dans le jazz dès l’début de l’histoire de cette musique d’ailleurs ? »
Comme Jarrett ne s’est pas exprimé sur la politique, l’invité va devoir redérouler l’histoire du jazz pour les nuls depuis les années 20, en bottant en touche pour ce qui est Keith Jarrett.

Les autre relances sont tout aussi délectables :
« on se demande si y’a pas quelque chose, une vision presque (notez encore ce fameux « presque ») chrétienne de la souffrance nécessaire pour justifier le génie, qu’en est-il...pensez-vous que son corps c’est un instrument comme un instrument de musique...bin il est prêt à souffrir mais c’est pas ça qu’il recherche ou y’a quand même cette idée que le génie doit souffrir ? »

« on en parlera beaucoup cette semaine de l’improvisation et de la transe du concert de Cologne qui l’a rendu célèbre un mot d’ailleurs peut-être (« peut-être » is back) comment expliquez-vous (…) que ce soit Keith Jarrett parmi tous les jazzmen du XXème siècle qui ait connu un tel succès le le l’album du concert de Cologne a été vendu à plusieurs millions d’exemplaires dès sa sortie (…) comment vous expliquez ça ? »

« Est-ce que vous arrivez à expliquer ce qui s’passe quand on écoute ça moi j’arrive pas à trouver les mots... »

« ...en vous écoutant j’me disais qu’au fond le travail de l’improvisation qui consiste à préparer énormément pour ensuite laisser libre court à son imagination c’est un peu c’qu’on fait tous les matins ici et c’est c’que j’vous propose de faire avec moi... »

Sur Sivad, une pièce de Miles Davis, cette formule définitive : « ...y’en a en fait plusieurs musiciens qui arrivent à jouer ensemble au fond, y’a une sorte de d’unanimité voire d’alchimie qui s’passe entre les musiciens qui s’rait p’t’être à l’image euh de c’qui s’passe  euh quand le jazz apparaît et quand même quand il a une fonction plus politique et collective en tout cas. »

Après une citation de Jankélévitch et  un poème de Farîd-ud-Dîn Attar, la philocheminée relie le tout à son sujet, c’est l’apothéose de la matinée : « ...alors Keith Jarrett ce serait ce troisième papillon celui qui est ivre d’amour et qui va se jeter violemment sur la flamme de la bougie pour ne faire plus qu’un avec elle au risque de se consumer. »
Après dix secondes de bafouillis, l’invité trouve cela assez évident (notez le « assez »…), puisque jouer « c’est se brûler les ailes et se jeter totalement dans la flamme ».
On pourrait ajouter que cette généralité est tellement générale que l’on pourrait l’appliquer dans bien d’autres domaines, mais il faut conclure, c’est pas tout ça mais j’ai faim.

« Merci c’était vraiment un plaisir... » Quoi, déjà fini ? Mais on n’a pas vu le temps passer !
Et d’ailleurs, peut-on vraiment voir le temps ?

« On se quitte avec quelques secondes de Billie Holiday… avec délicatesse il est temps de passer la parole à Aurélien Bellanger... »
La transition est grandiose, époustouflante. Que ceux qui disent qu’il n’y a aucun humour sur France Cutrurturturerueere me jettent la première pierre.

Contenu sponsorisé 


277
Répondre en citant  
Re: Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance) -

Les Chemins de la philosophie (ex Nx Chemins de la connaissance)     Page 28 sur 28

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum