-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Web & médias » Télérama

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / Web & médias

Télérama    Page 4 sur 7

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

31
Répondre en citant  
Publicité rédactionnelle - Dim 13 Mai 2018, 16:01

Définition de l'expression "Publicité rédactionnelle" :

Une publicité rédactionnelle est une publicité presse qui se présente sous la forme d’un contenu rédactionnel pouvant passer pour un contenu éditorial et non une annonce publicitaire presse.

Les annonces de publicité rédactionnelles sont généralement appelées publi-redactionnel, publi-marque, publi-communiqué ou publi-reportage.

La loi relative à la publicité impose une mention obligatoire du caractère publicitaire du contenu rédactionnel.

La publicité rédactionnelle peut également prendre la forme d’un supplément spécial d’un magazine ou titre de presse dédié exclusivement à la marque.

Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le 15 septembre 2015.
Glossaires : Publicité média | Publicité presse papier


À chacun ensuite de décider si l'article louangeur "Sur France Culture, le cinéma dans l’oreille avec Antoine Guillot" du 12 mai 2018 entre, comme tous les autres papiers de Télérama touchant France Culture, dans cette catégorie.

À noter, la présence de divers journalistes de l'hebdomadaire (groupe de presse Le Monde) dans les émissions de France Culture, comme Olivier Pascal-Mousselard (émission "Avis critique") ou, bien sûr, comme la fidèle Fabienne Pascaud, directrice de la rédaction de Télérama ("La Dispute").

On suppose que France Culture n'a rien contre "le partenariat public-privé (PPP)", plus ou moins avéré dans le papier amical de FC mis à jour en 2016  Les 60 ans de l'inclassable magazine « Télérama ».

Voir aussi le fil Partenariats et publicité à France Culture (63 contributions).

Philaunet 

Philaunet
Admin

32
Répondre en citant  
La création sonore, ça ne vaut pas les débats d'actualité... - Jeu 20 Déc 2018, 08:05

Demander à un(e) enfant qui fait des pâtés de sable de s'occuper d'une cathédrale et à un(e) iconoclaste de s'occuper de sculpture : Aurélie Charon chargée de la création à FC et Sandrine Treiner des programmes. Remarque, de nouveau : le manque de parité est devenu structurel à France Culture.

Télérama, 19 12 2018 : Création sonore à France Culture.

En comparaison : Le ''Hörspiel'' (merci Philippe Baudouin et Syntone)

*************

Rappel → RUBRIQUES récapitulatives des contributions récentes (2018) Semaine 50.

Curly En ligne

Curly

33
Répondre en citant  
Télérama, mon cul ! - Jeu 04 Avr 2019, 18:43

A la une de la rubrique radio le 04/04/2019 :
"Amatrice de porno, Claire Richard interroge nos fantasmes"
C'est donc un interrogatoire.
TTT, on aime passionnément, bien sûr. Magnifique photo sur la page.
Les Chemins de désirs, du 8 au 12 avril, sur Arte Radio

Morceaux bien moisis de cette publicité, car en plus il y a un livre à vendre (émission en partie écoutée par l'auteur de ces lignes) :

"Féministe et amatrice de pornographie, la productrice interroge ses fantasmes et, par là même, ceux de l’auditeur. Une série fascinante à écouter sur Arte Radio.
On n’archive pas ses souvenirs de films pornos comme on le fait avec ses clichés de vacances. Dans ce domaine, Claire Richard en connaît un rayon. Elle entraîne qui veut la suivre dans son exploration boulimique des films X qui ont façonné ses fantasmes de femme depuis l’adolescence. Cette série d’Arte Radio, en six épisodes, accompagne la sortie de son livre éponyme (...)
Le porno, elle le découvre par hasard à l’âge de 8 ans en tombant sur une BD érotique, jusqu’à ce qu’on la surprenne en pleine lecture avide et qu’on lui arrache les illustrés des mains. La brûlure indécente des images se réveillera à l’adolescence avec une volupté impérieuse. Comme souvent, ce qui est étouffé ou frappé d’interdit trace son sillon dans l’inconscient. Dès lors, elle n’aura de cesse de visionner des vidéos pornographiques à la recherche éperdue de ses chemins de désirs.
Au creux de nos oreilles caressées par sa voix cristalline*, Claire Richard ouvre une brèche en sondant les auditeurs (...) Bien sûr, on peut fustiger le voyeurisme de cette invitation dans sa chambre avec vue plongeante sur ses fantasmes détaillés**… Mais on aurait bien tort de jouer les effarouché.e.s tant la plume de la productrice est aussi vive que ce hors-piste sonore fascine, pointant parfois*** nos fantasmes les plus indicibles****. (...)"

*Note de l'auditeur : Ah ah ah.
** Oui mais comme c'est Arte  et non NRJ12, on a "l'autorisation morale" d'apprécier.
*** Restons prudent.e.
**** "fantasmes les plus indicibles", piqué sur une affiche de film X des années 70 ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

34
Répondre en citant  
Pas la Mésopotamie - Ven 05 Avr 2019, 18:57

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t223p30-telerama#32719) a écrit:A la une de la rubrique radio le 04/04/2019 :
"Amatrice de porno, Claire Richard interroge nos fantasmes"
C'est donc un interrogatoire.
TTT, on aime passionnément, bien sûr. Magnifique photo sur la page.
Les Chemins de désirs, du 8 au 12 avril, sur Arte Radio

Morceaux bien moisis de cette publicité, car en plus il y a un livre à vendre (...)
L'article de Télérama : quatre paragraphes louangeurs publiés par Carole Lefrançois sur Claire Richard et sa consommation de pornographie.

Si un homme s'avisait d'interroger un autre homme dans les mêmes termes, il y aurait des réactions indignées sur l'exploitation des "actrices" des films pornographiques que suscite cette consommation. Ici, non, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Un monde que France Culture, productrice de contenus sonores pour ses médias partenaires, ne rechigne pas à mettre en avant dans le même esprit avec le retour régulier de telle ou telle "conférence".

Notons quand même pour féliciter les gestionnaires de la page d'accueil que les photos à caractère sexuel explicite, durant un temps quotidiennement sur le portail, ont été supprimées.

Enfin, si France Culture veut faire un travail sérieux dans le domaine cité plus haut, elle pourrait s'inspirer d'un numéro de l'émission Analysis,  ''Pornography: what do we know?'' et d'une émission intitulée  ''Can Porn Be Ethical?'', j'en avais fait une brève recension dans un post d'octobre 2015 du fil Des idées pour France Culture : D'autres sujets. Les émissions sont toujours disponibles en ligne.

Philaunet 

Philaunet
Admin

35
Répondre en citant  
Copinage hebdomadaire - Mar 07 Mai 2019, 22:07

Une des copines de Mme Richeux (Marie, pour les intimes), place une promo de l'émission de 21h dans le numéro du 07 05 2019. On peut lire cette amusante phrase vu ce que l'on sait de l'intervieweuse et ce que l'on apprend de l'invité "Il y a de l’amour et de l’admiration dans cet entretien qui tourne à la conversation érudite". Esquisser un sourire demande un effort.

Quoi qu'il en soit, le service a été rendu à FC et Fabienne Pascaud, la rédactrice en chef de l'hebdo chic et mode (ex magazine culturel), peut aller disserter dans l'émission La Dispute d'Arnaud Laporte le cœur léger. Une main lave l'autre.

Curly En ligne

Curly

36
Répondre en citant  
La critique radio transformée en publicité par des journalistes qui soignent leur partenariat - Mer 19 Juin 2019, 08:51

La publicité consiste à vendre, à inciter à la consommation, à convaincre que ce que vous allez consommer est ce qu'il y a de meilleur en ne lésinant pas surtout sur les superlatifs. Une fois ces bases très simples posées, voici donc ce qui est présenté dans Téléram' comme le nec plus ultra de la fiction radiophonique. Il n'est pas impossible qu'une bonne partie des lecteurs soit intoxiquée par cette pollution promotionnelle, et soit du coup convaincue, car Téléram' ne signale pas, à titre comparatif (on reste dans le langage pub) ce que France Culture peut diffuser dans son programme des Nuits.
Voici donc, d'abord, la pub signée Irène Verlaque, qui est sur le site précédée d'un portrait en pied du génial rappeur/acteur qui prend presque la moitié de la page (qu'il est beau !). En gras les termes qu'un étudiant en com' de 1ière année serait capable de repérer comme étant superlativement publicitaires :

"D’ambassadeur du rap français à nabab des Années folles, il n’y a qu’un pas, que Sofiane Zermani (Fianso pour les mélomanes) franchit avec éclat. Pour France Culture, il campe Gatsby le Magnifique dans une adaptation du roman de F. Scott Fitzgerald, signée Pauline Thimonnier et Alexandre Plank – présentée au Festival d’Avignon 2018 puis enregistrée à Radio France en mai.
Cette version surprend par sa modernité et sa justesse. Sur un air de jazz électro composé par le talentueux Issam Krimi, Nick Carraway nous invite chez son voisin à West Egg, dans un monde où « les nuits de l’été 1922, des hommes et des femmes voltigeaient comme des phalènes dans des jardins enchantés, dans une atmosphère de murmures, de champagne et d’étoiles ». Le charismatique narrateur, interprété par Pascal Rénéric, s’apprête à découvrir les secrets du noctambule, qui a jadis connu sa cousine Daisy, jouée par Rebecca Marder de la Comédie-Française… Une étourdissante plongée dans l’univers fitzgeraldien."

Pour rappel, afin de vérifier la flamboyance du truc, rappelons ce précédent message, intitulé "Gatsby le kéké à fond les manettes" :

"Dimanche 9 juin, théââââtre (et scie) : Gatsby le mâââgnifique d'après Francis Scott Fitzgerald
Réalisation : Alexandre Plank, et reste du générique sur la page du site.
Un seul mot s'impose après l'écoute de ce qui suit  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-09.06.2019-ITEMA_22083637-0.mp3" debut="03:12" fin="07:10"] : excellllllllent.

Les mots me manquent pour en dire plus. Quelle puissance dans le jeu des acteurs, quelle belle musique... C'est tellement excellent qu'on danse par dessus. (...) Avis critique a du mouron à se faire.

La dramatique est discrètement suivie d'une rediffusion d'une lecture de "La fêlure" par Laurent Terzieff. Aucune mention de Patrice Galbeau, de l'émission "Bonnes nouvelles, grands comédiens", ni de date (pour info, 21-07-1986). C'est un vieux machin, alors on fait croire que c'est tout beau tout neuf. Pourtant, pas de podcast, pour la réécoute il faut descendre au milieu de la page.
De même pour la petite dramatique "Entre trois et quatre" réalisée par Jean-Matthieu Zahnd. Générique bien présent, mais pas de date. En fait, extrait d'un feuilleton de 2013, intitulé "Nouvelles du XXème siècle".
Pourtant ces deux petites choses coincées après Gatsby le kéké, pas besoin de mettre un extrait, ça s'écoute en entier, et sans avoir à draguer de la meuf sur le dance floor en même temps."

Curly En ligne

Curly

37
Répondre en citant  
A ne pas rater : ce billet est le meilleur de l'année. - Mer 24 Juil 2019, 11:24

Ah, cela faisait longtemps...
Un petit coup d’œil sur le site de Téléram', qui ne pratique plus l'art de la critique (trop compliqué) mais celui d'influenceur. 


1- Rubrique "A ne pas rater".
C'est un ordre. C'est impératif. Tu rates, t'es un has been au carré. Alors fonce.


Télérama - Page 4 Opera102

Alors pour Maigret, rappelons le sens de l'adjectif "inusable" : qui ne peut s'user. Du coup, pourquoi cet adverbe "toujours" ? Parce qu'avant il était plus inusable qu'aujourd'hui ? A quoi sert cette redondance si ce n'est pour créer un article qui sans cela n'avait pas lieu d'être ?
Pour les autres inratables : Téléram' n'est plus un hebdo catholique. Ils ont viré maoïstes avec cinquante ans de retard.  
"à ne pas rater pour bien rire cet été" (!?!?)
"les meilleurs spectacles" "les meilleures séries" "les meilleurs films"
Téléram', c'est le Grand Timonier qui t'indique la route à suivre, la route bien droite, celle du rire et du meilleur.


2- Et maintenant, retour à France Ructure : 

Télérama - Page 4 Opera103

Virginia Woolf : Parce qu'avant nous avions peur ?
Ah, tout pour faire un jeu de mot piquant autour d'une pièce à succès, dont le jeu de mot du titre original est intraduisible en français. 
Mais dans cette Excellente série où l'auteuresse n'est que prétexte à portrait psychologique digne d'un article de fond d'un hebdo de type "Elle" ou "Match", on réduit la personne aux propres obsessions idéologiques de sa productrice.

Et enfin, l'incarnation du Théâââtre à France Turecul : "hors des micros battus"
Encore un jeu de mots, intraduisible en anglais cette fois-ci.
"hors des micros battus" : sur la photo, qui est tellement belle que la voici la voilà, il n'y a effectivement pas de micro, c'est "hors des micros tout court".
Un avis très personnel : je trouve que la photo est trop petite, mais qu'on sent bien l'amour du micro et du théâââtre dans la pose très naturelle des deux chaises et du haut-parleur. Aussi, on ne voit pas bien le mur derrière.
Télérama - Page 4 Aureli10
Noooon, n'appuie pas sur le bouton rouge !!!!!!!!!!!!!! Pas sur le bouton rouge !!!!!!!!!!!!!!!!! Nooooooon !!!!

Curly En ligne

Curly

38
Répondre en citant  
''J'ai passé des matinées entières à ne pas écouter France Cultrtrure'' - Mar 08 Oct 2019, 18:29

Avec Xavier Mauduit et son Cours de l'Histoire, autant dire tout de suite que l'Excellence va devoir mettre les bouchées doubles pour se maintenir à niveau.
Le gars vient de France Inter, mais il est surtout diplômé, et ça c'est important pour en foutre plein les oreilles.
La direction dont la pulpe a tendance à stagner en bas, ce qui explique pourquoi elle est autant secouée, a besoin d'un plan com' pour vendre ses recrues.
Bon, vendre ses recrues équivaut à les refourguer à son agence de presse perso, donc Téléram', qui va pondre un bon publi-portrait.
La tacatacatique est en deux temps : aligner les CV, c'est important. Sur France Crtrtrtrcrure on aligne les CV à la pelle c'est gage de qualité radiophonique. L'auditeur doit se dire olala ma chère moi le concon de base je vais me régaler ça va être puissant, intelligent et d'une force de frappe chirurgicale. Premier temps.

Puis pour montrer que les intellos sont des concons comme nous on balance par exemple ça.

Ça = deuxième temps =
Télérama - Page 4 Opera188

On laisse aux heureux abonnés le plaisir de la lecture intégrale.
Les méchantes langues pourraient rajouter que ce n'était pas la peine de roucouler ses émois d'adolescent, l'influence demeurait perceptible dans le cours actuel de l'histoire. Mais comme je ne suis que bienveillance et bonté, j'éviterai de retenir cette remarque déplacée.

On pourra ajouter la bobine du zoziau à la grande collection de portraits de gros cerveaux qui se la pètent pour présenter des émissions que bon on les aurait sur France Inter ce serait pas plus mal.
Ces mêmes mauvaises langues pourraient ajouter à nouveau qu'on les aurait pas du tout nulle part ce serait encore mieux, mais bon.

Télérama - Page 4 Opera189

On se demande si c'est une émission sur l'Histoire, ou une émission sur le spirituel Xavier Mauduit.
Ces mêmes mauvaises langues pourraient ajouter encore une fois, parce que j'arrive pas à les foutre à la porte, qu'en fait on se demande rien.
On voit juste que le gars a la grosse tête, à tel point qu'il en manque un bout, et que celle-ci tient sur un seul pouce, un pouce sacrément musclé (salle de muscu ?).

La tacatacatique de la direction agitée est simplissime : faire croire à l'auditeur qu'il se cultive sans qu'il se rende compte qu'il y a rien.
L'auditeur concon doit se dire deux points ouvrez les guillemets mais c'est super génial la culture je comprends tout sans rien écouter point d'exclamation
Merci Super Direction Remuée re-point d'exclamation fermez les guillemets fin

Philaunet 

Philaunet
Admin

39
Répondre en citant  
Un troll a demandé l'asile à Radio France - Lun 14 Oct 2019, 22:07

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t223p30-telerama#33961) a écrit:Avec Xavier Mauduit et son Cours de l'Histoire, autant dire tout de suite que l'Excellence va devoir mettre les bouchées doubles pour se maintenir à niveau.
Le gars vient de France Inter, mais il est surtout diplômé, et ça c'est important pour en foutre plein les oreilles. (...)

Puis pour montrer que les intellos sont des concons comme nous on balance par exemple ça.

Ça = deuxième temps =
Télérama - Page 4 Opera188

On laisse aux heureux abonnés le plaisir de la lecture intégrale.
Les méchantes langues pourraient rajouter que ce n'était pas la peine de roucouler ses émois d'adolescent, l'influence demeurait perceptible dans le cours actuel de l'histoire. Mais comme je ne suis que bienveillance et bonté, j'éviterai de retenir cette remarque déplacée.

On pourra ajouter la bobine du zoziau à la grande collection de portraits de gros cerveaux qui se la pètent pour présenter des émissions que bon on les aurait sur France Inter ce serait pas plus mal.
Ces mêmes mauvaises langues pourraient ajouter à nouveau qu'on les aurait pas du tout nulle part ce serait encore mieux, mais bon.

Télérama - Page 4 Opera189

On se demande si c'est une émission sur l'Histoire, ou une émission sur le spirituel Xavier Mauduit.
Ces mêmes mauvaises langues pourraient ajouter encore une fois, parce que j'arrive pas à les foutre à la porte, qu'en fait on se demande rien.
On voit juste que le gars a la grosse tête, à tel point qu'il en manque un bout, et que celle-ci tient sur un seul pouce, un pouce sacrément musclé (salle de muscu ?). (...)
Bien vu le pouce, photoshop ? Télérama y est habituée.

À part ça, voici des nouvelles de notre ex-troll, celui qui est venu sur ce forum sous quatre pseudo différents pour nous vanter l'excellence des émissions sociopolitiques, dont le pompon revient évidemment à Avis critique. Comme il s'est fait quelque peu rembarré, il a lâchement migré vers  le site du bureau du médiateur pour y louer simplement comme une nouvelle merveille du monde l'émission politique de M. Mauduit (il parait que c’est de l'histoire). La flagornerie qu'aime lire et entendre la complice de la directrice, ici.
La tacatacatique de la direction agitée est simplissime : faire croire à l'auditeur qu'il se cultive sans qu'il se rende compte qu'il y a rien. (...)
Le nombre d'émissions qui remplissent cet objectif est impressionnant.

Philaunet 

Philaunet
Admin

40
Répondre en citant  
Les belles recommandations des Parisiennes de Télérama - Sam 19 Oct 2019, 18:50

Télérama - Page 4 Scree245
= les recommandations du programme de France Culture par les Parisiennes de Télérama.

No comment.

Et une petite promo pour une des nombreuses inutilités de la station ?  Bien sûr !

Télérama - Page 4 Scree246

Dans le petit cercle Télérama/France Culture, les congratulations vont bon train. Et des têtes, des torses, en gros plan, ou des photos en pied (plutôt réservées aux femmes) des animateurs, car moi, moi et moi, voilà qui ne manque pas.

Les domaines de l'art, des sciences, de la création ? N'existent pas. L'hebdo vous recommande (et vous commande) : "Podcast : de la fessée à la parentalité positive, sur France Culture".

Transmettre des savoirs, donner le goût de la découverte, proposer des esthétiques radiophoniques variées ? Non. Relayer des injonctions à avoir tel comportement plutôt que tel autre, oui. La misère quotidienne.

Philaunet 

Philaunet
Admin

41
Répondre en citant  
Ce que ça nous enseigne pour notre époque... - Lun 28 Oct 2019, 15:19

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t452p310-la-fiction-a-france-culture#34082) a écrit:Concert-fiction : Moby Dick

Les citations viennent de la publicité déguisée en article in Téléramoche. (…)
Et pour finir, la superbe mise en garde de Téléramoche, parce que le lecteur, de même que l’auditeur de France Bidule, est con et archi con. Il est capable d’y trouver une idée sympa pour les vacances prochaines.
« En nos temps écologiques, difficile d’accepter que la traque de la baleine puisse être une activité poétique »
Oui les gars, la chasse à la baleine, don’t try this at home ! (…)
Autre message, à peine filigrané : ce baleinier fou, guidé tant bien que mal par des hommes venus des quatre coins du monde, mais « unis par le bois d’une seule quille »… Donc des "No border" à bord, et unis, quelle leçon pour notre époque ! Et quelle métaphore de certains passages de la Méditerranée ! Du sous-Py.

Ah, c'est Élise Racque qui signe ce texte publicitaire, sans âme et sans style, mais flagorneur à souhait ? Pardonnons-lui, son intense activité sur Twitter (retweets de tous les militantismes chéris de France Culture) ne lui laisse guère le temps de lire de la littérature.

Concernant les liens tout à fait désintéressés entre une station publique et un magazine privé : France Culture communique 24 09 2019

Télérama - Page 4 Scree176

Contenu sponsorisé 


42
Répondre en citant  
Re: Télérama -

Télérama     Page 4 sur 7

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / Web & médias

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum