-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Au fil de l'écoute

Aller à la page : Précédent  1 ... 40 ... 77, 78, 79  Suivant

Accueil / France Culture

Au fil de l'écoute    Page 78 sur 79

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

771
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - Sam 28 Sep 2019, 20:49

De 20h34 à 20h39 ce samedi 28/09, un extrait qui fait se demander où l'on est vraiment : est-ce une lycéenne médiocre qui tente de dire quelque chose pour animer un entretien avec une invitée qui n'a strictement rien à dire  ("les  films de Pasolini, c'est trop beau, c'est trop beau") ?

Voyons : ah, une "masterclasse" ! Animée par une certaine Anaël Pigeat (chacun sait que les hommes ne font pas de radio et ne peuvent devenir des intervieweurs) face à... Agnès b.

Une  "masterclasse" ! Effrayant de vacuité et d'infantilisme.

Langue française écrite : Le journal "Elle" m'avait remarqué ("m'" = la styliste)

C'était une "Rediffusion du 16 juillet 2019". Cela s'imposait on ne sait pourquoi. Peut-être pour satisfaire le magazine féminin de mode partenaire de la station ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

772
Répondre en citant  
''C'est sublime'', qu'il dit - Lun 07 Oct 2019, 21:11

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-07.10.2019-ITEMA_22168979-1.mp3" debut="29:04" fin="32:01"]  "On the road again de Bernard Lavilliers  (acoustique avec Jean-Louis Aubert)"

Quand explorer rime avec s'approprier (1/4) Le Cours de l'histoire par Xavier Mauduit 07/10/2019.

Pour la liste des questions, c'est par ici :

Aujourd'hui pourtant, peut-on continuer à dire une histoire qui évince de son récit les innombrables et indispensables intermédiaires culturels qui ont permis ces grands voyages ?
Qui fasse fi des explorations du monde qui n'ont pas été menées par des européens ?
Une histoire qui réduit au silence le point de vue des « découverts », et menée quasi exclusivement au masculin ?
Assurément non : mais une autre histoire des grandes découvertes est-elle possible, sans récuser le terme de « grandes découvertes » ?

Suite de l'écoute, RTL tiens toi bien ! [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-07.10.2019-ITEMA_22168979-1.mp3" debut="31:55" fin="32:46"]

[Radio Fañch avait attiré mon attention sur cette émission, notamment sur ses choix musicaux, on n'est pas déçu, en effet... Allez, on passe à autre chose, M. Mauduit obéissant, sans doute avec bien de la complaisance, à l'ordre de mission politique de Mme Treiner]

Philaunet 

Philaunet
Admin

773
Répondre en citant  
''Travail'', ''Salaire'', ''Capital'', ''Marché'', ''Capital'', et ''Profit'' (et ''merde'') - Mar 15 Oct 2019, 21:11

Ce mardi dans Le capital vers 13h05,  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18755-15.10.2019-ITEMA_22176302-4.mp3" debut="11:00" fin="13:44"]

Chaque jour la bonne parole reçue les bras ouverts par Olivia Gesbert :  Une chercheuse allemande rappelle qu'on pourrait très bien travailler quatorze heures par semaine et que le monde fonctionnerait comme il fonctionne aujourd'hui. [...] On sait bien que le temps de travail tel qu'il est conçu aujourd'hui, il est conçu pour des raisons idéologiques : on veut garder les gens asservis à leur travail. (Gérard Mordillat) ["on" veut..., ah, "on" !]

Gérard Mordillat n'était pas le plus drôle des Papous.

Remarque : FC, dans sa médiocrité, est incapable de reproduire correctement les six épisodes du documentaire, répétant deux fois "capital" (sans doute pour cause d'obsession) et omettant "emploi" (cf. titre de ce post).

Ce soir dans  Le complexe , [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11495-14.10.2019-ITEMA_22175176-1.mp3" debut="18:18" fin="20:23"]

La vie de Dan ne tient qu’à un fil : son analyse. Alors, quand son psy, pendant sa séance, succombe brutalement à une crise cardiaque, Dan est dévasté. Mentalisation ou apparition magique, processus de deuil ou hallucination désespérée, appelez cela comme vous voulez, et alors qu’en 10 ans d’analyse, il n’a prononcé que quelques mots, son analyste mort lui apparaît, désormais bavard et intrusif. Et pour sauver Dan, il va le pousser dans ses retranchements, dans ses contradictions, analyser tout ce qui l’empêche de vivre en adéquation avec lui-même. Dans son couple, au travail, avec ses parents, ses enfants, partout et tout le temps en psychanalyse active, le psy ne lâche plus Dan...
Le complexe de l’hippocampe est une comédie familiale dans laquelle un père au foyer attachant et dépressif est harcelé dans sa vie quotidienne par le fantôme de son analyste, mort sous ses yeux, qui veut, par tous les moyens, le sauver de lui-même.


Belle fable poétique...

Philaunet 

Philaunet
Admin

774
Répondre en citant  
Il ne faut pas être négatif - Mer 04 Mar 2020, 22:01

mais quand on entend ça en entrée de "concert-fiction", sauve qui peut ! Pardon pour la souffrance infligée à l'auditeur sensible. [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-16.02.2020-ITEMA_22283787-0.mp3" debut="00:00" fin="02:42"]

Vu la profusion de bons programmes ailleurs que sur la station parisienne, j'ai coupé après ceci [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-16.02.2020-ITEMA_22283787-0.mp3" debut="06:30" fin="07:35"] à 7'35'', mais France Culture ne pourra pas dire qu'on ne lui fait pas de publicité en mettant en lumière "Ce concert-fiction, musical et polyphonique [qui] est composé comme un salut au poète le plus populaire de France, né à Rome d’une mère polonaise, naturalisé français en 1916."

Fictions / Théâtre et Cie "Apollinaire - Poèmes de la paix et de la guerre" , 16-02-2020. Enregistré en public au  Studio 104 de la Maison de la radio le 10/11/2018.

Philaunet 

Philaunet
Admin

775
Répondre en citant  
''Immersion sonore souterraine'' - Jeu 05 Mar 2020, 10:14

Quand on tombe sur cette photo d'illustration de l'émission Steinkhole N°1301, au creux secret d'une grotte du 16/02/2020 (59 min), on se dit qu'il y a peut-être matière à écouter, malgré les noms de la série et de la coordinatrice (L'Expérience par Aurélie Charon) :

Au fil de l'écoute - Page 78 Scree849

Le sujet : "Steinkhole N°1301 propose une descente sous terre, l’exploration d’une grotte, l’entrée dans un réseau karstique*, une carrière de calcaire qui s’est élargie durant 2000 ans".

"Steinkhole" est le nom d'une variété de houille. On écrit plus correctement "Steinkohle", comme on le voit sur le site d'Éric Cordier.

Précision : "Cet ACR est basé sur un projet artistique, vidéo et sonore, de Raphaël Dallaporta et Eric Cordier, réalisé in situ entre 2016 et 2018, et présenté dans le cadre de l’exposition ''Ventre'' à la galerie La Terrasse (Nanterre), de Février à Mai 2019."

Pour les nouveaux, signalons qu'ACR signifie "Atelier de Création Radiophonique", un nom qui a eu son heure de gloire.

Un conseil de la diffuseuse : "A écouter au casque pour profiter du son binaural". Ce que nous fîmes.

Éric Cordier est "musicien, plasticien, performer, perpétuellement à la recherche de matière musicale au travers de multiples démarches et dispositifs complexes", il n'a pas fait ce travail à la légère. On peut facilement être captivé par l'ambiance sonore (sauf  celle de la pataugeaille un peu longuette au début).

Son des déplacements dans la grotte, son de l'eau et son des dialogues. C'est là que le bât blesse à la longue. Un des trois intervenants qui arpentent la grotte semble être un homme qui a connu la fin de la guerre en août 1944, spéléologue, si l'on déduit bien. On ne peut pas dire qu'il soit excessivement mis à l'honneur, et pourtant, il y avait matière.

L'émission dure une heure, le format dans lequel doit se mouler tout projet radiophonique, même si par essence une telle promenade, avec ses propos banals (malgré la tentative un peu ratée de créer du suspense) aurait pu et dû se contenter d'un format de 30 à 45 minutes maximum.

Une belle découverte néanmoins, avec des informations intéressantes sur la géologie et la géographie durant la 1ère demi-heure, que l'on approfondira avec la lecture de Steinkohle n° 1301 – Vidéo – Raphael Dallaporta dont la précision tranche avec la prose habituelle de FC.

Le site d'Eric Cordier .

Pour l'émission, la prise de son et le mixage ont été assurés par Pierric Charles.

Cette émission n'a pas fait l'objet d'une promotion sur la page d'accueil de France Culture, ni via Twitter.

Philaunet 

Philaunet
Admin

776
Répondre en citant  
''L'historien n'est pas là pour faire de la morale, il n'est pas là pour faire de la politique'' (F. Furet) - Dim 08 Mar 2020, 15:39

Il ne fallait pas pour M. Mauduit laisser cette parole se développer, vite, vite, couper au plus vite :  "Vous vouliez dire quelque chose Bénédicte Chéron ?". Les quelques mots précédents d'Emmanuel de Waresquiel n'entraient pas en effet dans le paradigme idéologique de France Culture :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-06.03.2020-ITEMA_22300550-1.mp3" debut="44:24" fin="45:30"]

in Le Cours de l'histoire du 06-03-2020.

* Emmanuel de Waresquiel
historien, essayiste, biographe, professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, auteur de « Juger la reine », ed. Tallandier et de « Fouché : les silences de la pieuvre », ed. Tallandier.

Philaunet 

Philaunet
Admin

777
Répondre en citant  
''Du jour au lendemain'' (2011), Marcel Moreau (1933-2020) - Sam 25 Avr 2020, 13:49

D'abord par la RTS le 12 avril 2020 : "Marcel Moreau nous a quittés ce samedi"  Le Labo ‘Marcel Moreau, le condamné à mots’ , puis par la RTBF le 16 avril 2020, Marcel Moreau, l'une des grandes voix de la littérature belge, s'est éteint

Au fil de l'écoute - Page 78 Scree989

Voyons, si France Culture a fait un papier, oui, le lendemain du décès de l'auteur, le 5 avril : Mort de Marcel Moreau, possédé du verbe .

La rédactrice du billet a écouté, pour en citer un extrait, l'entretien de 2011 avec Alain Veinstein : Du jour au lendemain ‘Marcel Moreau’ 13-06-2011.

Un extrait qui est un topos de l'écrivain inspiré qui n'écrit pas, mais qui est écrit (combien de fois avons-nous entendu ça à FC ?) : "Les mots produisent du sens. Alors je ne sais pas si c'est le sens du dictionnaire, mais enfin ils ont un sens pour moi, puisque je ne peux plus me passer d'eux - ils vont faire ma vie. Je me lève tous les jours à cinq heures du matin, mais ce sont les mots qui me réveillent, ils ont une vie. Ils me disent maintenant tu te lèves et tu nous écris, ou on t'écrit ! C'est un cas de possession. Je ne peux pas faire autrement. Je voudrais bien, à certains moments, m'offrir à une autre délectation que cela, mais bon, c'est comme ça, c'est ma vie. Cela n'a fait que s'aggraver depuis le premier livre, "Quintes", jusqu'à aujourd'hui. "

Marcel Moreau fait de la peine dans cet entretien vide où Veinstein faisait, comme à son habitude, le psychanalyste souriant. Déjà passablement amoché, contant ses addictions et sa boulimie, l'écrivain considère qu'écrire (son 64e livre) lui donne une respiration plus ample, "pourtant j’ai des problèmes pulmonaires, je fume beaucoup" (32e minute).

Du récit publié qui est l'occasion de "l'entretien", on n'apprend quasi rien, des thèmes de ses précédents ouvrages non plus. Comptent le rythme et la trépidation, ainsi que l'effet sur les lecteurs (un effet guérisseur sur une lectrice et stimulant pour les adolescents rétifs à la lecture).

Deux récits de 1998, "Extase pour une infante roumaine" et "La jeune fille et son fou" donnent une idée de ses sujets de prédilection, l'érotisme, la passion amoureuse, et de son style, répétition, circularité.

Comme chez Reich ou Riley, on peut se lasser des variations infimes sur une base rythmique, mais quelques pages du motif ne laissent pas insensibles.

Philaunet 

Philaunet
Admin

778
Répondre en citant  
Égalitarisme vs. écologie et jardinage (célestes)... - Ven 22 Mai 2020, 14:28

C'est sur France Culture (on sait que Sandrine Treiner enrage que ce le soit, mais cahier des charges oblige...)  et l'on s'amuse beaucoup Conférences de Carême catholique  depuis l'église St-Germain l'Auxerrois (2) le 08/03/2020.

La mentalité égalitariste de notre époque ; l'anecdote d'Amélie, la petite fille courroucée : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11742-08.03.2020-ITEMA_22301843-0.mp3" debut="03:09" fin="05:29"]

Le mouvement écologiste et... la Sainte Église : blanc bonnet et bonnet blanc ; l'écologie : nom moderne de la vertu de tempérance ; métaphore filée ("les pesticides de l'erreur séduisante") : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11742-08.03.2020-ITEMA_22301843-0.mp3" debut="07:12" fin="11:30"]

Pour voir la tête de la directrice de France Culture après l'écoute de ces paroles, c'est par ici...

Pour la poésie : Carême et Baudelaire.

Philaunet 

Philaunet
Admin

779
Répondre en citant  
‘A tire-d’aile’ par Amaury Chardeau. - Mar 09 Juin 2020, 09:47

Le début de Juke-Box ‘A tire-d’aile’ [01-06-2019 & 23-05-2020] avec un générique élaboré comme on n'en entend plus à France Culture :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16999-23.05.2020-ITEMA_22345756-0-1779455909.mp3" debut="00:00" fin="02:09"]
• Archive pré-générique :"Voici les notes douces et claires, de l’étourneau des prés de l’Ouest..." extrait du documentaire radiophonique canadien de Thomas Benson, diffusé sur la RTF (1950)
Amaury Chardeau a gagné en maturité et en professionnalisme au fil du temps (ce n'est jamais garanti, voir le créneau de 21h quotidien) et il a remisé cette affectation de voix fatigante consistant à mettre une inflexion montante à la fin de périodes de mots. Nous suivons désormais une voix et un ton avec intérêt.

Cette émission est riche et bien menée. Elle incarne un concept de production culturelle radiophonique quasiment abandonné par la station au profit des débats et tables rondes, celui de la narration liant des sons, des éléments musicaux et verbaux, dont l'ensemble articule un discours cohérent : ici illustrer le monde des oiseaux et le faire aimer (rare, que souhaiter faire aimer quelque chose à France Culture !).

Ce numéro, déjà mentionné dans Étourneaux et Un lundi au soleil, sera évoqué sous divers angles durant la semaine, notamment celui de ses choix musicaux.
Des histoires d’oiseaux : leur ramage, leur plumage, leurs vols rapides ou sereins, leurs migrations périlleuses, leur futur. Et le nôtre.

Dans cette histoire on croisera des mésanges qui zinzinulent, des rossignols contre des bombardiers, des printemps silencieux et d’éblouissantes murmurations…
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 37 contributions du lundi 1 au dimanche 7 juin 2020 (semaine 23)

Philaunet 

Philaunet
Admin

780
Répondre en citant  
Michel Pastoureau, l'érudition tranquille - Ven 06 Nov 2020, 19:30

Michel Pastoureau connaît bien France Culture et ce forum le suit depuis longtemps, depuis sa première apparition à l'antenne, même. Ce devait être en 1980 dans un Lundi de l'histoire avec Jacques Le Goff que signalait Nessie ici, pour parler de sa thèse sur l'héraldique devenue livre paru chez Picard en 1979.

Au fil de l'écoute - Page 78 Pastou10

Quarante ans ont passé et Michel Pastoureau conte toujours, sans lassitude apparente, l'évolution de la perception des couleurs et l'histoire des animaux présents dans le bestiaire héraldique, l'ours, notamment.

L'historien des couleurs a donc été mentionné à de nombreuses reprises dans ce forum, notamment dans Jeanneney et Pastoureau : haut de gamme. L'on retiendra une mention pour le plaisir de lire un billet rare, Veriditas teutonica, en ce que son auteur, sous un autre pseudo, fut un ardent contributeur de ce forum avant de priver les lecteurs de sa prose au moment de prendre congé...

Revoici Michel Pastoureau cette semaine chez Mathieu Garrigou-Lagrange qui est tout éveillé, pour une fois.  Le noir à travers les âges La Compagnie des oeuvres, "Le Noir est une couleur" [ 02-11-2020]
Nous sommes en compagnie de l'historien Michel Pastoureau, directeur d’études émérite à l’École pratique des hautes études, où il a occupé pendant trente-cinq ans la chaire d’histoire de la symbolique occidentale. Spécialiste des animaux, des images et des symboles, il s'intéresse depuis plusieurs années à l'histoire des couleurs à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages, notamment Noir. Histoire d’une couleur, publié en 2008 aux éditions du Seuil.
C'est une bonne émission, bien servie donc par MGL, où l'historien donne l'impression de présenter comme nouveau ce qu'il sait depuis des lustres. Un pédagogue hors pair qui rappelle Gille Cantagrel, le musicologue, ex-directeur de France Musique, pour l'attachement à son sujet et pour sa passion de la transmission.

Sur la page soignée qui détonne avec ce que fait France Culture dans la majorité des autres émissions, une référence à Des goûts et des couleurs avec Michel Pastoureau Épisode 3 : Le noir le 25/12/2013. Si l'on ne craint pas d'entendre la voix de gardienne de prison de Laure Adler, il faut y aller. J'avais à l'époque vanté le 2e volet de cette série de "Hors-Champs" sur la couleur rouge.

Philaunet 

Philaunet
Admin

781
Répondre en citant  
Pour Laurent Chauvaud, directeur de recherches au CNRS, auteur de “La coquille Saint-Jacques, sentinelle de l’océan” - Mar 01 Déc 2020, 11:28

Retour à l'été 2020 où a été diffusée une émission initialement prévue en janvier de cette année, De l’utilité de la coquille Saint-Jacques et autres modestes espèces vivantes  Matières à penser le 05/07/2020.

Autant le dire tout de suite, cet entretien avec Laurent Chauvaud, directeur de recherches au CNRS, écologiste marin et plongeur, est un bonheur. Non seulement, par le ton, l'absence de narcissisme et l'intelligence du chercheur, mais aussi par sa rigueur scientifique et son éclectisme (poésie, musique, acoustique). Dominique Rousset intervient peu et malgré les tentatives de la productrice de dramatiser le sujet, Laurent Chauvaud en reste aux faits et à des constats nuancés.

Un parcours de chercheur, donc, depuis 1994, et un passage en revue des résultats de ses études sur le terrain. On est ici dans une clarté d'exposition qui fait jeu égal avec les meilleurs numéros de The Life Scientific de BBC 4 (exemples Emma Bunce et Brian Greene).
Nous recevons ce soir Laurent Chauvaud, directeur de recherches au CNRS, auteur de “La coquille Saint-Jacques, sentinelle de l’océan” (Editions Equateurs, 2019). Il nous parlera de ce petit mollusque, véritable mine d'informations sur le milieu qui l'entoure.
Extraits : "la banquise en rade de Brest  en 1962-1963" [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16274-05.07.2020-ITEMA_22376231-2020C33045E0080-1779455909.mp3" debut="05:03" fin="05:56"]

Les isotope de l'oxygène pour mesurer la vie d'une coquille Saint-Jacques, "Cette coquille Saint-Jacques devient une archive, et une archive est forcément précieuse quand on s'intéresse au climat futur ou aux variations futures de ce qui va se passer dans l'océan. Quand on est en train d'imaginer la vie à 30, 40, 100 ou 200 mètres de profondeur, une archive environnementale, ça devient extrêmement précieux." [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16274-05.07.2020-ITEMA_22376231-2020C33045E0080-1779455909.mp3" debut="16:29" fin="17:55"]

L'hydrophone enregistre moules, palourdes, crevettes claqueuses, coquilles Saint-Jacques et un phoque ; "Les écologistes ont oublié un paramètre essentiel, pour le moment, du fonctionnement des écosystèmes marins : le bruit. Ce n'est pas le monde du silence, la mer." : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16274-05.07.2020-ITEMA_22376231-2020C33045E0080-1779455909.mp3" debut="21:22" fin="26:40"]

L'intérêt de Laurent Chauvaud pour la poésie de René Char, pour la musique : voir les 15 dernières minutes.

Plus qu'un portrait réussi, un exemple de parcours scientifique et personnel qui devrait inspirer plus d'un jeune auditeur.

Article de Ouest France : Laurent Chauvaud, "La coquille Saint-Jacques, sentinelle de l’océan est un petit trésor d’humanité"

Au fil de l'écoute - Page 78 Scre1581

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 32 contributions du lundi 23 au dimanche 29 novembre 2020 (semaine 48)

Contenu sponsorisé 


782
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute -

Au fil de l'écoute     Page 78 sur 79

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 40 ... 77, 78, 79  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum