-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -30€ dès 399€, -100€ dès 999€
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les programmes d'été sur France Culture

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant

Accueil / France Culture

Les programmes d'été sur France Culture    Page 34 sur 36

Bas de page ↓   

Curly En ligne


331
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - Lun 01 Juil 2019, 19:32

France Popo redevient-elle France Culture durant l'été ? 
Encore une question con, tiens.

Lundi 1er juillet  : 
Voilà les programmes. Les rediffusions ne comptent pas, et l'on se rend compte que les programmes d'été, ils doivent pas coûter cher. C'est vite vu.

Miracle de l'été, la dirección a pris la même bouillie que pendant l'année, et elle a :
- fait jouer des remplaçants à la place des "titulaires".
- et ajouté "...de l'été" à tous les titres des émissions qui demeurent en fait identiques sur le principe, des tables rondes de type chaînes info qui brassent du vide en refaisant le monde.
Donc
7 h - 9h : Les matins, mais les "Matins de l'été". Pour les neuneus qui n'ont pas compris que nous n'étions pas en hiver.
Le dossier : l'homéopathie.
Si quelqu'un peut me prouver ici là maintenant que nous sommes sur une radio dite "culturelle", qu'ils prennent le temps de me l'expliquer en long, large et en travers, parce que des débats sur l'homéopathie, c'est sur France Info, LCI, BFM, voire le Téléphone sonne.
Ah oui, l'Antarctique annoncé dans le titre= chronique de 4 mn, avec un scoop, naviguer dans l'Antarctique, c'est difficile. Il faut savoir anticiper. On change aussi de conditions climatiques. Bref, je conseille à ceux qui savent pas que la glace c'est froid et que l'eau ça mouille. 

Invité culture : Un metteur en scène très intellichiant. Il pense bien le monde, la photo du site est déjà explicite. L'entretien, c'est simple, il concorde pile avec la photo. 
Pour rigoler ils auraient dû mettre la photo de Marcel Proust. (Voir la mamate du 28 juin)

3mn de pastille philo : alors oui, osons le dire, c'est juste chiant, mais le monsieur, même si c'est laborieux, il articule mieux que son prédécesseur Aurélien Bellanger, dit Papy Concluze. C'est vrai qu'on part de loin. 

9h-12h : que des rediff' de l'année que si ça vous intéresse y a toujours les podcasts, mais il faut bien remplir l'antenne pour pas cher. Pas de commentaire. 

12h-13h30 : Du neuf.
D'abord la version longue du voyage en Antarctique. Un extrait : peindre à l'aquarelle permet d'observer beaucoup de choses. 
Et la glace, ça fond.
Tablinette ensuite, mais tablinette ... de l'été !
Un résistant photographe déjà passé dans les Patasses in the Mouize. Et un chanteur qui passe vraiment jamais à la radio. 

13h56 - 15h : de la rediff' à donf, et même, car à France Popo on est champion, de la rediff' toute fraîche du mamate (les 3mn de philo)

15h - 16h : une émission originale. Des chansons. Mais sur le sexe. Ou dedans. Ou autour. "Faire tomber les genres", mais en chantant. 
Même la chanson de Trenet où il pleut avec la bonne qui se donne de la joie avec la passoire, vous avez droit qu'à un chouille. Enfin du cul, de la zappe. On appréhende le sexe. 
Beaucoup de variétoche à trois balles. Saoulant.

16h - 18h : D'la rediff'. Et pour le voyage en Antarctique, vous avez droit à la troisième couche.  

18h - 20h : C'est presque fini. Devinez. Un granule qui mouline, oui, mais d'été !
Le sujet : le nucléaire. Même remarque que pour les matins.
Et les Rencontres de Petrarque, où vous retrouvez toutes les voix qui vous ont appris à bien interroger le monde pour bien le penser...mais en été !

20h - 07 h du mat' : La grande traversée des rediff' ! Mais d'été ! Avec, en doublette, les chansons de cul. Comme ça on a la paire. Puis une grande traversée de 2014. Pour ceux qui connaissent pas c'est un docu bio légèrement hagiographique consacré entièrement cette semaine à Mathilde Serrell. 

Midnight - 4h : Les vraies Nuits, celles de Philippe Garbit.

4h - 7h : Les Nuits bidons, ce sont des rediff' de la veille. Vous pouvez vous reprendre une louchée de granule et de tablinette jusqu'au bout de la Nuit.


Cette grille, elle n'est pas seulement excitante, elle nous donne aussi envie de repenser le monde, et surtout la radio.

Philaunet 

Philaunet
Admin

332
Répondre en citant  
Mer plate - Ven 19 Juil 2019, 13:42

Les dix heures de Grandes traversées : Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit , par Christine Lecerf du 15 au 19 juillet  2019 de 9h à 11h, vont-elles être à l'image des quarante premières minutes au bout desquelles on entend ceci, répété sous diverses formes (moi, je pense, je trouve, je ressens, je ris, je, je, je) par chacun des 21 (oui, 21) intervenants inscrits au générique de l'émission depuis le commencement du premier numéro ?  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-15.07.2019-ITEMA_22109808-0.mp3" debut="39:30" fin="42:15"]

Ce qui gêne, c'est l'accumulation d'opinions. On n'apprend rien sur le sujet (à part une citation courte de Bagatelles), mais tout sur le ressenti des gens plus ou moins connus qui sont interrogés.

Si vous souhaitez prendre ce premier numéro Un génie monstrueux du 15/07/2019, au second tiers, je vous résume le premier (40') : 1/ Céline est un génie, mais il est fou  2/ Il faut le lire ou l'avoir lu, mais on est très très mal quand on se penche sur ses pamphlets racistes et antisémites.

Sur un site d'information, on lira cela en deux lignes et moins d'une minute. On aura économisé 39 minutes que l'on dédiera par exemple au "Voyage au bout la nuit".

Comme Christine Lecerf est une des plus brillantes documentaristes littéraires de la station (voir à son nom dans ce forum), une suite sera donnée à ce post après écoute intégrale, si c'est supportable, du premier numéro.

Caldas 


333
Répondre en citant  
RV manqué avec Céline+ - Ven 19 Juil 2019, 17:27

J'ai moi aussi abandonné (définitivement) l'écoute de cette série sur Céline après la première moitié du premier épisode.
Trop de banalités obligées, convenues, en particulier à propos des recueils de pamphlets. Les "Bagatelles pour un massacre", l'"Ecole des cadavres" et les "Beaux draps", contiennent quelques textes dénués d'antisémitisme, véritables pépites de la littérature célinienne, écrits dans son style personnel, créatif. Ces quelques pamphlets sont certes très minoritaires , mais ils traitent de la littérature, de l'enseignement, de la bourgeoisie, de la musique...  et justifient la lecture (avertie) de ces recueils.
Les intervenants n'ont visiblement pas lu ces 3 recueils dont ils parlent : aucune remarque sur ces petits bijoux perdus au milieu de textes consternants de racisme. Mais même les textes antisémites devraient être commentés pour tenter d'éclairer non seulement l'origine et la nature des ressentiments personnels de Céline, mais aussi pour connaître les mentalités de cette époque. Occasion manquée.

Philaunet 

Philaunet
Admin

334
Répondre en citant  
Sur Twitter Mariericheux dit aimer ça. Un signe... - Ven 19 Juil 2019, 22:49

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t644p330-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#33495) a écrit:Les dix heures de Grandes traversées : Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit ,(...) du 15 au 19 juillet  2019 de 9h à 11h (...) Comme Christine Lecerf est une des plus brillantes documentaristes littéraires de la station (voir à son nom dans ce forum), une suite sera donnée à ce post après écoute intégrale, si c'est supportable, du premier numéro.
Non, ce n'est pas supportable. La perspective psychanalytique avec la sentence définitive (admirons...) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-15.07.2019-ITEMA_22109808-0.mp3" debut="42:07" fin="43:50"]
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t732p230-commentaires-de-commentaires#33497) a écrit:(...) à propos de La grande traversée sur Céline :

Écoute de quelques passages de la dernière partie de ce documentaire sur Céline :
peu ou pas de littérature (ou alors des généralités), mais une analyse psychologisante de l’auteur.
Les intervenants ne sont pas forcément n’importe qui, mais ils répondent à ce qu’on leur demande, et le montage fait le reste, avec du tartinage de musique un peu partout, pour faire encore plus d’émotions à trois sous.
Lectures par un acteur qui surjoue atrocement une imitation de Céline (son nom ? Pas la force de chercher, peut-être Denis Lavant…) (...)
En plus de l'atroce imitation, goûtons la hauteur de l'analyse de Denis Lavant, "comédien et acteur"... [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-15.07.2019-ITEMA_22109808-0.mp3" debut="43:56" fin="46:26"] "Une alchimie complète de pensée humaine".  Il n'y avait vraiment pas moyen de couper toutes ces sottises au montage ?
Curly' a écrit: (...) le montage fait le reste, avec du tartinage de musique un peu partout, pour faire encore plus d’émotions à trois sous.
Une autre interrogation au niveau du vécu et quelle observation... [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-15.07.2019-ITEMA_22109808-0.mp3" debut="46:03" fin="48:10"]

"Et c'est génial. Aussi. En même temps" [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-15.07.2019-ITEMA_22109808-0.mp3" debut="50:45" fin="51:59"]

De la 52e minute jusqu'à la moitié exactement des 109 minutes de ce numéro, il est question de Frédéric Mitterrand qui retire Céline des célébrations nationales 2011. Arrivé à juste la moitié, donc, je suis allé chercher de la culture chez Henri-Jacques de Croes . "Pourquoi encore écouter France Culture ?" se demande-t-on à juste titre dans ce fil aux 50 contributions.
Caldas(https://regardfc.1fr1.net/t644p330-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#33496) a écrit: J'ai moi aussi abandonné (définitivement) l'écoute de cette série sur Céline après la première moitié du premier épisode.
Trop de banalités obligées, convenues, en particulier à propos des recueils de pamphlets. Les "Bagatelles pour un massacre", l'"Ecole des cadavres" et les "Beaux draps", contiennent quelques textes dénués d'antisémitisme, véritables pépites de la littérature célinienne, écrits dans son style personnel, créatif. Ces quelques pamphlets sont certes très minoritaires , mais ils traitent de la littérature, de l'enseignement, de la bourgeoisie, de la musique...  et justifient la lecture (avertie) de ces recueils.
Les intervenants n'ont visiblement pas lu ces 3 recueils dont ils parlent : aucune remarque sur ces petits bijoux perdus au milieu de textes consternants de racisme. Mais même les textes antisémites devraient être commentés pour tenter d'éclairer non seulement l'origine et la nature des ressentiments personnels de Céline, mais aussi pour connaître les mentalités de cette époque. Occasion manquée.

Curly En ligne

Curly

335
Répondre en citant  
Psychanalyse et électro - Ven 26 Juil 2019, 12:15

Second retour, après celui à la pastille qui tue, sur la super production de l'été sur France Tuture, la traversée du désert (aucune oasis en vue, tu peux crever) baignée dans l'eau de rose, sur Virginia Woolf.
Sur la page de la dernière partie, comme bilan, on vous livre ce qu'il est advenu après la mort de l'écrivain : le remariage de monsieur, la vie amoureuse de sa sœur, et Duncan Grant qui "a continué à vivre à la ferme. Il est mort en 1978. Un très vieux monsieur qui venait de fêter son 93eme anniversaire." Point final et conclusion.
Un duo de musicien célèbre en exclusivité mondiale le génie de Virginia Woolf.
Les participants de cette émission sont :
Nicolas Boileau, auteur et maître de conférence (pour la partie "littéraire", c'est lui, mais les questions de la productrice portent toujours sur la psychologie) ex [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-26.07.2019-ITEMA_22115709-0.mp3" debut="92:10" fin="97:15"] C'était la partie "littéraire".

Allison "It's Amaaazing" Pritchard pour la partie Maison & Jardin, puisqu'elle s'occupe de la gestion de la Monk's House.
Et, last but not least, Nathalie Yot et Denis Cassan, pour les "performances woolfiennes". C'est un groupe d'électro . Allez, c'est tout frais, c'est cadeau. Mais j'en mets qu'une (oui il y en a plusieurs). Bonne écoute ! [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14373-26.07.2019-ITEMA_22115709-0.mp3" debut="71:46" fin="75:38"]

Il serait curieux de comparer le machin ci-dessus avec :
- En 1973, des Chemins de la Connaissance par Viviane Forrester, avec la participation de John Lehmann, Quentin Bell, Victoria Ocampo et Stephen Spender, et Germaine Greer et Monique Wittig pour la partie féminisme.
- En 1997, une série de Nuits Magnétiques par Jean Couturier et Didier Cahen, consacrée à la lecture et à l'analyse du roman "Nuit et jour".

Et dernière chose pour les grandes traversées : toujours des biographies, des artistes ultra connus, pour bien engranger du 4% d'audimat. Pas de découvertes, ni de séries thématiques. Ne sortons pas des sentiers (des micros ? Ah ah ah !) battus, et rebattus. Après Proust, retour de Walt Disney, qui est, confère les débats stériles et autres moulinades de matinales ou de granules, au centre des intérêts de France Erturuc. Vous pensez bien, avec autant d'entrées en salles, ça en fait des auditeurs potentiels à attraper comme des mouches.

Philaunet 

Philaunet
Admin

336
Répondre en citant  
Les relations singulières de l'été - Sam 27 Juil 2019, 14:02

"(...) la vie de Céleste Albaret auprès de Marcel Proust, la personnalité et le quotidien de cet écrivain mythique, et la relation singulière qu'il a tissé [sic] avec sa gouvernante et confidente".

Grandes traversées Céleste Albaret chez monsieur Proust 29/07/2019 "Une série documentaire produite par Philippe Garbit et réalisée par Clotilde Pivin".

Il ne faut pas juger à l'avance ces dix heures, d'autant que deux pointures sont à la manœuvre. Mais le contenu annoncé laisse présumer de grosses tartines d'anecdotes et un décorticage en règle des idiosyncrasies de l'écrivain.

Les séries d'été ne s'annonçant pas comme des émissions à vocation littéraire (méchant mot !), on ne va pas leur faire reproche de rater leur cible. Sauf que la direction va plus tard arguer de ces noms célèbres ("10 heures, en été, FC au plus près de la vie littéraire"...) pour prétendre avoir abordé la littérature.

Quand on a suivi ceci et cela, on est édifié !

masterkey 

masterkey
Admin

337
Répondre en citant  
Avoir raison avec Gilbert Simondon - Dim 28 Juil 2019, 16:19

Quelqu'un l' a écouté (Avoir raison avec Gilbert Simondon, pour ceux qui comme moi ne lisent pas les titres des messages) ?

Plutôt bon, bien que présenté par Guillaume Erner. Je n'avais que très peu entendu parler de ce philosophe de la technique sur France Culture, quelquefois mentionné par Philippe Petit Jadis, peut-être par Bernard Stiegler, mais je n'en connaissais quasiment rien. L'émission parvient très bien à former une image de ce dont il s'agit, elle m'a donné en tout cas l'envie de creuser.

Avant qu'un des invités ne la mentionne, on songe à la mécanique quantique quand il s'agit du réalisme des relations qui semble être celui de l'auteur. On pense aussi aux galaxies.

Par ailleurs, une parole non technophobe et non décliniste mise en lumière sur l'antenne, ça vaut forcément l'écoute ces temps-ci.

http://www.regardfc.com

Philaunet 

Philaunet
Admin

338
Répondre en citant  
Sans titre pour moins de fatigue - Dim 28 Juil 2019, 16:37

masterkey(https://regardfc.1fr1.net/t644p330-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#33542) a écrit:Quelqu'un l' a écouté (Avoir raison avec Gilbert Simondon, pour ceux qui comme moi ne lisent pas les titres des messages) ?

Plutôt bon, bien que présenté par Guillaume Erner (...)
Et pourquoi gueule-t-il dans le micro ? On n'est pas sourds. [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17362-28.07.2019-ITEMA_22116567-0.mp3" debut="00:06" fin="00:15"]

Et ces percussions pour présenter toutes les émissions de France Culture, il n'y aurait pas un problème ? On a bien compris que c'est pour donner une image sonore uniforme de joyeux bondissant branché pas prise de tête, mais cela colle-t-il à tous les sujets ? C'est prendre les auditeurs pour des larves amorphes à réveiller.

Il n'y a pas que le contenu, il y a la forme. L'esthétique est une éthique. Et ce Erner est une des plus insupportables voix de France Culture depuis des années.

Je vais aller me renseigner sur Gilbert Simondon ailleurs qu'ici. Merci pour cette incitation au savoir.
@masterkey a écrit: (…) L'émission parvient très bien à former une image de ce dont il s'agit, elle m'a donné en tout cas l'envie de creuser.

Avant qu'un des invités ne la mentionne, on songe à la mécanique quantique quand il s'agit du réalisme des relations qui semble être celui de l'auteur. On pense aussi aux galaxies.

Par ailleurs, une parole non technophobe et non décliniste mise en lumière sur l'antenne, ça vaut forcément l'écoute ces temps-ci.

Philaunet 

Philaunet
Admin

339
Répondre en citant  
Avoir tort - Mar 30 Juil 2019, 11:00

masterkey(https://regardfc.1fr1.net/t644p330-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#33542) a écrit:Quelqu'un l' a écouté (Avoir raison avec Gilbert Simondon, pour ceux qui comme moi ne lisent pas les titres des messages) ?
Avant de revenir sur  Gilbert Simondon dans un autre fil, voyons cette série d'"Avoir raison avec" dont il a été question les années précédentes dans ce fil*. Nouveau changement dans le "concept" initial (séries de 5 émissions hebdomadaires sur une seule personnalité des arts, des sciences ou de la pensée), nous avons désormais une seule émission, pour suivre l'esprit treinerien de sautillement thématique (une série de plusieurs jours sur le même sujet devient inimaginable).

Le nouveau concept , on en admire la précision : "Être pour. En tous cas, identifier les penseurs qui nous aident à comprendre ce qui se passe. Expliquer en quoi et pourquoi de manière dynamique".

Voilà donc le beau projet.

Le programme, dont la fin est admirable de réalisme : "Fernand Braudel, Henry David Thoreau, Antonio Gramsci, Paul Ricoeur, Francis Fukuyama, …par de grandes voix de l’antenne de France Culture et de la connaissance."

"par de grandes voix de l’antenne de France Culture et de la connaissance". Qui sont ces grandes voix de FC et "de la connaissance" ? Emmanuel Laurentin, Géraldine Mosna-Savoye, Adèle Van Reeth, Guillaume Erner et Isabelle Lasserre. Pour ceux qui ne connaissent pas les pratiques radiophoniques des susnommés, allez-y voir ; pour ceux qui les connaissent, no comment.

Ou, si, un seul petit. La dernière nommée, Isabelle Lasserre, anime par intermittence le magazine du week-end, elle est "Correspondante diplomatique du Figaro, rédactrice en chef adjointe au service étranger du Figaro".

Sa "grande voix"  et sa "connaissance" : baboum-baboum-baboum-baboum [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-04.08.2018-ITEMA_21761313-5.mp3" debut="00:02" fin="01:48"] Qui veut récupérer la cause LGBT ? / A la recherche de la culture surf .

Au Clos Lucé, à Amboise, une grande voix de la connaissance : François Saint Bris

*Par une très grande voix de la connaissance, Michel Winock, en 2017 :  Mona Ozouf et Stéphanie Genand décortiquent Germaine de Staël.

Caldas 


340
Répondre en citant  
Avant-hier et aujourd'hui - Mer 31 Juil 2019, 11:25

Il est indispensable d'écouter 1 épisode du feuilleton "Le mystérieux docteur Cornélius" (et si possible en faisant cet effort jusqu'à la fin d'un épisode), cette rediffusion que France Culture nous inflige tous les jours, puis de se demander : pourquoi rediffuser cette ineptie ?

Une réponse paraît s'imposer : cela s'adresse à ceux qui sont tentés de critiquer systématiquement France Culture d'aujourd'hui. Il s'agit de leur dire, voilà le genre d'émission culturelle que France Culture produisait dans les années 1960-1970. Et de les mettre au défi ("Recevez quotidiennement votre dose indispensable de culture"...) d'écouter quotidiennement ce navet littéraire :  après quelques dizaines d'épisodes (combien allons-nous en subir ?), les détracteurs méthodiques auront un autre regard sur cette station aujourd'hui.

Les dialogues sont ineptes, l'intrigue n'a aucun intérêt. Les chiens font "ouah-ouah", les portes "clac", les armes à feu "pan-pan". Une "magnifique" réalisation que souligne le générique final aussi long que pour un film, avec quelques comédiens prestigieux qu'il fallait probablement aider entre deux vrais engagements. Combien cela coûtait-il ? "Le mystérieux docteur Cornélius" est paraît-il le chef-d'œuvre de Gustave Le Rouge, qui est au roman policier ce que Guillaume Musso ou Marc Lévy sont au roman sentimental.

Il faut rappeler qu'à la même époque, Europe1 (re)diffusait "Signé Furax" (réalisé par l'inoubliable Pierre-Arnaud de Chassy-Poulay), parodie du genre, savoureux, plein d'humour, et la télévision produisait "Les Shadocks" formidable création poétique. Et Jacques Chancel était à France Inter.

Dans le même esprit, nous avons eu la rediffusion, début juillet, d'une émission sur Boileau et Narcejac qui à eux seuls sont, pour le roman policier, l'équivalent de la collection "Harlequin". On comprend en l'écoutant ce qui faisait la culture de la station à l'époque : les auteurs littéraires que ces deux compères évoquent sont oubliés aujourd'hui, sauf J. Gracq tout juste mentionné sans commentaires. Et on apprend même qu'ils ont écrit quatre aventures d'"Arsène Lupin"... FC en a sûrement fait des dramatiques à l'époque !

"La Main Rouge", Boileau-Narcejac, Arsène Lupin... finalement France Culture aujourd'hui, c'est pas si mal.

Curly En ligne

Curly

341
Répondre en citant  
Signééééé Cornéliuuuuus !!!! Aaaahh ! Aaaah ! Aaaaah ! Aaaaaaah ! - Mer 31 Juil 2019, 14:58

Caldas a écrit dans le message précédent


« Il est indispensable d’écouter 1 épisode du feuilleton « Le mystérieux docteur Cornélius »

Certes, mais je ne me permettrais pas d’affirmer de manière péremptoire qu’une émission est « indispensable ». Chacun est libre de ses actions, dans la mesure où elles ne gonflent pas les voisins. On peut écouter tous les épisodes aussi, ou un sur deux, ou les passer à l'envers, c'est amusant.

« Une réponse paraît s’imposer »
Guillaume Erner, on t’a reconnu ! Pour plus de précisions, il y a trente cinq épisodes, c’est marqué sur le site.

« Les dialogues sont ineptes, l’intrigue n’a aucun intérêt. » Des exemples  ?


«Les chiens font « ouah-ouah », les portes « clac », les armes à feu « pan-pan. »
C’est vrai, c'est vraiment nul. Une suggestion,
pour les portes « pouet pouet »
pour les armes « scronch »
pour les chiens « meuh meuh »

«... quelques comédiens prestigieux qu’il fallait probablement aider entre deux vrais engagements »
Un extrait montrant la faiblesse et le manque de conviction de Jean Topart ou Michel Bouquet est fermement attendu. Ces deux acteurs, avec tant d'autres (Michael Lonsdale par exemple) ont joué pour la radio durant des décennies. Michel Bouquet a même refusé de continuer de jouer au cinéma dans la seconde moitié des années 70, regrettant qu'on lui propose toujours les mêmes rôles. A la radio, il a pourtant continué jusqu'aux années 90. Pourtant, le cinéma, ça paye mieux que Radio France, non ?


« Le mystérieux docteur Cornélius  est paraît-il le chef-d’œuvre de Gustave Le Rouge, qui est au roman policier ce que Guillaume Musso ou Marc Lévy sont au roman sentimental. »
D'abord, Gustave Le Rouge, c’est du roman-feuilleton.  
C’est quoi, un roman « sentimental » ? Un roman à l’eau de rose. Du coup, Musso et Lévy, c’est le top du roman sentimental.
En quoi Le docteur Cornélius est-il un roman policier ? Je ne cache pas que la réponse à cette question me passionne au plus haut point (0,00mm).


« Il faut rappeler qu’à la même époque, Europe1 (re)diffusait « Signé Furax » (réalisé par l’inoubliable Pierre-Arnaud de Chassy-Poulay), parodie du genre, savoureux, plein d’humour, et la télévision produisait « Les Shadocks » formidable création poétique. Et Jacques Chancel était à France Inter. »
En 77-78, Signé Furax avait 20 ans. Et le point de départ en est un hommage, fortement teinté d’humour absurde, à ces romans aux intrigues abracadabrantes : Furax est au départ un hommage à Fantômas, l’absurde en plus. Fantômas ? Baaah, pouah ! Du roman populo ! Beurk !
Pierre Arnaud de Chassy Poulet c'est son nom de scène qui est inoubliable. Pour le reste, j'attends une défense plus argumentée de ce réalisateur, car il fait faire ouah ouah aux chiens et clac aux portes.
« Les Shadoks  »
C'est de la télé. Il est question de radio ici. Pour la manie des comparaisons, voir plus loin.
Jacques Chancel : quel rapport ? Que vient-il faire dans cette bouillabaisse ? Et Dieu dans tout ça ?


« Boileau et Narcejac qui à eux seuls sont, pour le roman policier, l’équivalent de la collection « Harlequin » 
De quoi la collection Harlequin est-elle l’équivalent ? (cf plus haut Levy & Musso)
Encore cette tentative ennuyeuse et soporifique (comme une bonne radioscopie ?) de chercher des équivalents à tout, et de tout comparer. Non, Boileau-Narcejac ce n’est pas du Gracq (qu’est-ce que j’en viens à écrire comme platitude…) et the cat is not a dog.
Boileau-Narcejac, dont deux romans policiers miteux ont été adaptés au cinéma : Vertigo (Sueurs froides), et Les diaboliques. Ce sont des adaptations certes, mais les intrigues à la base ne présentaient of course aucun intérêt. D’ailleurs Hitchcock l’avait dit : « Aoh, Boileuau-Nârssieudjac, it is Harlequeen novels, but my movie too aussi, it is water of rouauze, so everything is all right.»

« Gracq tout juste mentionné sans commentaires »
Julien Gracq ? Quel rapport encore avec Le Rouge ? Vous pensiez que Boileau-Narcieudjac allaient livrer une fine analyse du Rivage des Syrtes ?

« France Culture aujourd’hui, c’est pas si mal. »
Une démonstration argumentée et enthousiaste est attendue de pieds fermes. Oui, j’ai mis les deux pieds pour montrer que les attentes sont grandes.



Dernière édition par Curly le Mer 12 Aoû 2020, 21:11, édité 1 fois

Contenu sponsorisé 


342
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture -

Les programmes d'été sur France Culture     Page 34 sur 36

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum