-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Errare France Culture est

Aller à la page : Précédent  1 ... 46 ... 88, 89, 90, 91  Suivant

Accueil / France Culture

Errare France Culture est    Page 89 sur 91

Bas de page ↓   

Curly 


881
Répondre en citant  
Une bêtise bien fait. - Ven 03 Mai 2019, 16:30

Suite de la collection commencée ici.
Dans ce message Curly, qui est schizophrène, avait écrit :
Petite annonce :
Recherche désespérément explication accord participe verbe faire dans phrase : 
« Les meilleures balades que j’ai fait autour de Paris je les ai faites dans l’application Plans. »
Voici donc l'œuvre avec le son : 
[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18292-02.05.2019-ITEMA_22051151-0.mp3" debut="00:04" fin="00:08"]
Bravo l'artiste.

Philaunet 

Philaunet
Admin

882
Répondre en citant  
Nouveau mauvais coup contre Alain Finkielkraut de la part de FC - Dim 05 Mai 2019, 14:05

La personne qui rédige les descriptifs de Répliques détourne souvent l'esprit de l'émission : écriture féministe, citations peu pertinentes et maintenant ceci dans Qu'est ce qu'un bon professeur ? :

  • quelques pages sur les professeurs qui les avaient marqué
  • Aux  deux agrégés de lettres que j'ai invité aujourd'hui

Ou bien est-ce Aurélien Bellanger qui passe dans les descriptifs pour saboter le travail de son collègue ? Qui sait ? Il n'aime pas trop l’Académicien, comme on le voit ici dans La francophonie , texte bourré de fautes en tous genres... "J’ai écouté samedi matin une émission sur la langue : francisation des termes anglais, féminisation des titres, réticences de l'Académie. J’ai eu l’impression que cela faisait 30 fois que j’entendais ces vieux débats, et j’ai éteint la radio". Se vanter d'éteindre France Culture sur le site de la station, c'est une vraie rébellion ! Un peu comme Chloé Leprince qui, dans un texte sur FC, met en parallèle Finkielkraut et un meurtrier raciste, mais passons.

"une émission sur la langue" (à peine méprisant...) : La langue française et les femmes 27/04/2019

Pour la belle langue de l'écrivain, parmi cent (mille ?) exemples :
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t398p870-errare-france-culture-est#32945) a écrit:Suite de la collection commencée ici.
Dans ce message Curly, qui est schizophrène, avait écrit :
Petite annonce :
Recherche désespérément explication accord participe verbe faire dans phrase : 
« Les meilleures balades que j’ai fait autour de Paris je les ai faites dans l’application Plans. »
Voici donc l'œuvre avec le son : 
[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18292-02.05.2019-ITEMA_22051151-0.mp3" debut="00:04" fin="00:08"]
Bravo l'artiste.

Philaunet 

Philaunet
Admin

883
Répondre en citant  
La cancritude - Lun 06 Mai 2019, 16:11

Notre cancre de l'année 2018-2019 a écrit en sous-titre : "Avec leur guidon droits perpendiculaire" dans Les trottinettes électriques .

Mais aussi "une crêpes Suzette", c'est amusant. Mais pas très gentil pour les étrangers qui le liraient (j'espère qu'ils sont peu) et qui ne s'en sortiront pas à leurs examens avec un tel exemple.

On a aussi "permettre aux amoureux de traverser la ville enlacée". En lacets ? Enlacés ?

Mais encore "à gros tubes verts clairs" ; "aux potences rouges vifs" [Les adjectifs de couleur constitués de plusieurs mots (comme par exemple : bleu-vert, bleu clair, gorge-de-pigeon, etc.) ne s'accordent jamais (...)]

"Je crois que je n’en oublie aucune", écrit le cancre. Moi, si et plusieurs, mais je n'ai pas le temps d'en faire le compte...

Voir aussi les fils Langue française... & Les Matins.

Philaunet 

Philaunet
Admin

884
Répondre en citant  
Un ''écrivain'' et la langue française - Mar 04 Juin 2019, 18:49

Tiens ? Le billet précédent La cancritude du 6 mai était aussi consacré à Aurélien, l'ami d'une réalisatrice qui l'emploie dans de mauvais films, mais où l'actrice principale compagne d'A. B dans l'histoire abracadabrante est toute nue, dixit Corinne Rondeau admirative, voir ici.

Tous les billets de Bellanger sont truffés de fautes de français, c'est pourquoi Gallimard les édite (au sens moderne du terme).

Pour aujourd'hui, sans commentaire, nous avons :

  • trente ans de prisons
  • ce mystérieux faits divers
  • Valeurs actuels
  • les voltairiens étaient descendu
  • on était pas loin
  • le recours aux causalité dégradés et implicites
  • cette façon bizarre que nous avons trouvé

On lit aussi cette tentative de rendre épicène un mot masculin quand il désigne une femme : une témoin indirecte. Une bonne manière à mon sens de faire évoluer la langue sans la dénaturer (cf. un/une enfant).

Pour le reste, l'utilisation d'un fait divers pour faire des mots "Un homme, par la colère d’un autre, s’est retrouvé écrasé entre deux bus, et c’est soudain toute la tectonique des civilisations qu’on réouvre pour le désincarcérer" pourra au choix amuser certains ou paraître bien vaine.

Philaunet 

Philaunet
Admin

885
Répondre en citant  
La médiocrité imbue d'elle-même - Mar 25 Juin 2019, 23:13

Laissons de côté le ramassis de sottises et de fatuité que contient cette nouvelle Conclusion d'Aurélien Bellanger. C'est affligeant, bouffi d'autosatisfaction, vulgaire pour tout dire. Mais Erner qui a engagé son chroniqueur doit le trouver à son goût.

On a déjà noté des dizaines de fois  la prose indigente de l'écrivain, les fautes à répétition. Aucun texte n'en est exempt, aucun. Mme Treiner avait dit il y a deux ans qu'elle allait traiter le problème, mais on connaît ses priorités.

Donc pour mémoire :
  • Était-ce le parisien, en moi, qui se sentait spécialement attaquer
  • l’idée que c’est par les paysages que la France serait toujours sauvée, elle, ne m’a en revanche jamais abandonnée. [A.B. trans ?]
  • Voilà ce que j’aurais à dire, quand je retournerai au Sénat.

On notera que la version initiale indiquait "retournerais". Qui a corrigé cela, on se demande, surtout en laissant le conditionnel "j'aurais". Bellanger a un gros problème quotidien avec le futur et le conditionnel ; sa grammaire ne fait qu'illustrer sa confusion mentale.

Philaunet 

Philaunet
Admin

886
Répondre en citant  
L'imbécillité à son sommet - Jeu 27 Juin 2019, 08:00

Aurélien Bellanger, Les crimes d’état [d'État] le 26 06 2019.

Pour faire parler de soi, il faut être soit excellent, comme Avis critique, ou nul, comme la Conclusion. On peut aussi faire semblant d'être nul et parsemer volontairement son texte de fautes et de sottises dans l'espoir d'être cité et d'avoir ainsi un meilleur référencement Google. Machiavélique mais contre-productif.

En tous les cas, ce n'est certainement pas l'intention de l'ami de Guillaume Rrner, la volonté de faire des fautes se voyant immédiatement. Ici, c'est une ignorance et un je-m'en-foutisme assez représentatifs de la station dans son ensemble.

Concernant la langue sur un sujet traité avec un esprit plus que tordu :
  • ce journaliste saoudien coupé en morceau
  • telle ou telle affaire, d’ailleurs, de trafic de drogue au moyen de valises diplomatiques, en a montrées la nature
  • si on contentait d’une lecture orientaliste de la chose
  • Ces atteintes à l’intégrité physique de nos ennemis nous a confortés
  • l’objet, apparement

Concernant l'ignorance crasse de l'histoire (vraiment à ce point, ce n'est pas permis !) :

Je serais même tenté par cette définition minimale de celui-ci : l’état moderne est l’entité qui peut perpétrer ce genre de crime.

Concernant l'expression d'une opinion qui ne vaut rien mais qui est payée par la redevance audio-visuelle :

je ressens pourtant, contre mes habitudes, plutôt conservatrices, une sympathie spontanée pour cette parodie de tortue par arrachement des ongles, et un dégoût instinctif pour l’idée d’état.


État qui fait vivre grassement M. Bellanger.

Philaunet 

Philaunet
Admin

887
Répondre en citant  
Pas la classe - Mer 10 Juil 2019, 07:11

Les Masterclasses par... Marie Richeux (France Culture n'a pas de limite…).

Et qui est invitée par la lumière de France Culture ? La bonne copine Simonetta Greggio. Reçue dans l'émission du soir, promue dans une prétendue recommandation et dans la Matinale, la voici maintenant dans les ronflantes "masterclasses".

La master classe, ce n'est pas celle de la langue française :

  • si je côtoyais de très prêt un écrivain [et pourquoi pas "près" ?]
  • peut-être que (...) la poudre des ailes me resterait sur les doigts et que j’apprendrai ["j'apprendrais]
  • tout ce qu’elle n’avais pas fait
  • je ressens un sentiment inéluctable d’être pressé [c'est une femme qui parle]

Philaunet 

Philaunet
Admin

888
Répondre en citant  
Scoop à France Culture - Mar 06 Aoû 2019, 10:25

Nombre de lignes minimal, nombre de fautes maximal (et style pourri) dans Chroniques de voyage en Antarctique par Nicolas Martin, 06 08 2019.

Sujet dont il a déjà été question sous le clavier de Curly dans ce post récapitulatif et dans le suivant :
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t19p880-les-matins-de-france-culture#33593) a écrit: (...) Des nouvelles du Captain Iglo :
Après énumération des îles, on apprend comment se forme la banquise, ce que l’on peut apprendre sans nécessairement se déplacer. Ici, le plus, c’est que c’est torché en 10 secondes.
Après, on fait des trous dedans pour savoir si c’est bon on peut passer dessus. (...)
Donc, on y lit : "Si l'été l'Antarctique ne paraît pas très menaçant, l'hiver, les conditions sont toutes autres." "Tout autres" est un basique de la connaissance de la langue, mais bon, on est à France Culture. Ne faites plus la faute .

Quant à ceci, il n'y a pas de remède, sinon faire faire des devoirs de vacances niveau CE1 (7 ans), à la personne qui publie des lignes sur le site de la radio "culturelle" nationale  : "L'évolution sur les parties gelées du sol peuvent être particulièrement dangereuses".

"L'évolution peuvent" c'est sûr... Au fait le verbe "marcher" n'était pas disponible ? Quant à l'information, c'est un scoop.

Philaunet 

Philaunet
Admin

889
Répondre en citant  
''Elise et moi'' - Dim 10 Nov 2019, 21:12

(...) ils ont peur que vous ne les ré-éliserez pas (...)
Les gestes écolos 10 novembre 2019.

Philaunet 

Philaunet
Admin

890
Répondre en citant  
Vantardise déplacée - Mer 04 Déc 2019, 11:55

Le billet nombriliste de Bellanger est de retour (il y a grève à Radio France ou pas ?). Son topo du matin : dire à mots couverts combien il est heureux d'être un romancier invité à la BN. Caractéristique, son sujet, un certain Walter Benjamin qui, avec Foucault, Bourdieu, Lacan et Arendt, est une des icônes les plus citées de France Culture.

Quoi qu'il en soit, son texte n'a strictement aucun intérêt pour l'auditeur. L'important ici c'est qu'il serve les intérêts de son auteur en matière de rémunération, de notoriété et de réseau.

Bellanger a "confessé" dicter ses bafouilles ou bafouillis à son téléphone, le résultat étant copié sur la page de FC. Sans révision ou avec amendements tardifs.

On trouve donc  :

- "aie" dans  «  ce n’est pas moi qui aie fait cette résidence, c’est Walter Benjamin », devais-je déclarer, vantard

- "ressortent" au lieu de "ressortissent" dans les symptômes, bien connus, ressortent largement du cliché romantique [Ressortir verbe indirect s'emploie avec "à", "ressortir à" = "relever de", mais faut-il préciser cela à un écrivain invité à la BN ?]

- Quant au pluriel : des aspects aussi fantasmatiques qu’héroïque

"Le contenu", si l'on peut dire, fera plaisir à toute la station sous l'emprise sociopo : "En me rendant à l'exposition Tolkien, j'ai pris conscience d'un changement de régime de la mélancolie littéraire et de la victoire du regard sociologique ".

La station ferait bien d'envoyer tous ses animateurs et rédacteurs (h/f) en formation... Fautes d’orthographe, rattrapage pour salariés en difficulté Le Parisien, 29/11/2019. "La maîtrise du français compte beaucoup dans la vie professionnelle et multiplier les fautes d’orthographe risque de nuire à l’image de l’entreprise."

Yann Sancatorze 

Yann Sancatorze

891
Répondre en citant  
Re: Errare France Culture est - Mer 04 Déc 2019, 21:44

@Philaunet a écrit:Le billet nombriliste de Bellanger est de retour (il y a grève à Radio France ou pas ?). Son topo du matin : dire à mots couverts combien il est heureux d’être un romancier invité à la BN. Caractéristique, son sujet, un certain Walter Benjamin qui, avec Foucault, Bourdieu, Lacan et Arendt, est une des icônes les plus citées de France Culture.

Et dans cette chronique, sans le savoir, il nous livre quelques clés sur les raisons du fort recul de la programmation culturelle sur France Culture (comme si on ne le savait pas déjà...). Visitant l'exposition Tolkien avant de se mettre en scène, il avoue que tout ce qui défile sous ses yeux lui parait soudain futile, vain, superficiel. L'esprit saturé d'injonctions morales, de scènes apocalyptiques, de récits catastrophistes, de menaces d'effondrement, il s'aperçoit que plus rien de culturel n'a de valeur à ses yeux. Lorsqu'on se pourrit l'esprit en ne fréquentant que des apôtres de la sociologie engagée et des sciences politiques militantes, il n'y a plus d'aventure culturelle possible. Tout est tourné vers la trouille. Et c'est ce que fait France Culture dans toute sa grille. Nous ne sommes pas loin du fameux "mais comment osez-vous / pouvez-vous, alors que le monde etc." Il est presque indécent (et en tout cas inutile et vain) de se cultiver alors que la planète, la société, les écosystèmes, les inégalités etc. etc. etc. Cette faiblesse intellectuelle et cette incuriosité militante que manifeste A. Bellanger se retrouve toute entière dans la grille de la station. En revanche, Sandrine Treiner ne plombe pas France Culture par ignorance ou naïveté, mais par calcul cynique (nouveau public militant + émissions sociopolitiques à bas coût = chiffres d'audience en hausse et personne ne s'apercevra que le programme culturel a été liquidé). C'est pour cela que les passeurs ont disparu de France Culture. Le geste qui consiste à partager des connaissances de façon désintéressée n'a plus de valeur à leurs yeux. A la place, "il faut". Il faut avoir peur, il faut lire un tel, il faut le relire, il faut avoir peur de nouveau, il faut s'arc-bouter, il faut s'indigner. Mais découvrir quelque chose, sortir de soi, approfondir un sujet, non. Aucun intérêt. Sandrine Treiner n'aime pas ça. Trop individuel, trop riche, pas récupérable politiquement. Pas bon. Bientôt, France Culture nous expliquera que c'est criminel de lire des livres non politiques (lire des livres sans débouchés politiques ou sociaux, pourquoi faire?). Et puis aller voir des expos, vous n'y pensez pas... Empreinte carbone, privilège blanc, relents de colonialisme etc. Non vraiment, dans le monde dans lequel on vit, il est indécent de vouloir se cultiver. Heureusement que Sandrine Treiner veille au grain.

Contenu sponsorisé 


892
Répondre en citant  
Re: Errare France Culture est -

Errare France Culture est     Page 89 sur 91

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 46 ... 88, 89, 90, 91  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum