-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -30€ dès 399€, -100€ dès 999€
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 1 sur 12

Bas de page ↓   

Philaunet 

Philaunet
Admin

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - Dim 14 Juin 2020, 10:39

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35687) a écrit: (...) Merci. Je n'étais donc pas vraiment réveillé, mais mon cerveau avait enregistré le mot de "meurtre". Il est inconcevable que, sur une radio du Service public un présentateur dise, comme si cala allait de soi que Traoré a été victime d'un meurtre. Un meurtre est un homicide volontaire. le journaliste accuse donc les policiers, sans la moindre preuve, d'avoir tué volontairement Adama Traoré. Que fait le CSA?
J'en reste encore "sans voix". Nulle mention sur le site de la médiatrice, pas de signalement sur Twitter. Un très grave manquement déontologique qui passe comme une lettre à la poste ?  C'est inconcevable.  Oui, Guillaume Erner, sciemment, comme on l'entend,  utilise le mot "meurtre" et donne donc à penser aux auditeurs que le décès est un homicide avéré. C'est faire fi de toute éthique journalistique. À la BBC, d'abord ce serait totalement inimaginable, mais au cas où une phrase pareille glisserait de la bouche d'un animateur, il serait convoqué, voire suspendu, et un rectificatif avec excuses serait publié.

Guillaume Erner dans la matinale est, dans le cas d'espèce, le porte-parole des accusateurs. Terrible dévoiement de la radio publique.

munstead 


2
Répondre en citant  
Les nouveaux élus de la République - Mar 16 Juin 2020, 07:52

Journal de 7h: tout sur les manifestations de soignants et sur la structure de concertation dite Ségur. Enfin, tout ce que pensent la CGT et SUD de Ségur. Pour la CGT, Nicole Notat ne négocie pas, ne propose rien, écoute. En fait elle n'est pas chargée de faire les propositions du gouvernement,  elle n'est pas ministre, juste experte, mais d'organiser le débat qui se terminera par un rapport de conclusions adressées au gouvernement. Le journaliste laisse passer.  Puis le représentant de SUD vocifère. Pour lui l'important c'est 300 € d'augmentation tout de suite, réclamée par, dit-il: "Nous les élus de la République". Le journaliste n'osera bien entendu pas lui rappeler qu'un syndicaliste (et encore moins un membre d'une organisation très minoritaire dans cette minorité que représentent les syndicats en France) ne fait pas partie des élus de la République qui sont les élus du peuple.
On peut ainsi dire n'importe quoi dans les journaux de FC: Traoré a été victime d'un meurtre (Erner), les élus de SUD sont des élus de la République et tout passe. Journalistes débutants, militants, faites-vous engager sur FC, c'est l'information libre. De toute rigueur.

Amusant. FC interroge un dirigeant du syndicat des DRH. Ce qui est retenu par FC: "on ne sait pas si on doit venir travailler avec les autres, si on doit s'enfermer dans son bureau, s'il y aura la cantine." Passionnant. Il fallait absolument solliciter cette personne, lui faire perdre son temps ( et le nôtre)  pour ne retenir que ça de son entretien.

munstead 


3
Répondre en citant  
Hommage de la vertu au vice - Jeu 18 Juin 2020, 07:37

À 6 H58, une voix féminine (bien sûr), sensuelle, sexy, légèrement rauque, souriante presque, un peu comme celles qui avaient fait jadis le succès de FIP, ou qui nous vendent des chocolats de luxe ou des parfums coûteux, nous annonce que nous pourrons tout savoir sur le génocide des Tutsi dans un podcast France Culture. Comme c'est plaisant. Une voix comme ça , dès potron-minet, ça vous donne envie de tout savoir sur les enfants brûlés, les femmes enceintes éventrées, les membres coupés à coups de machette. Mmmm. Merci France Culture.
L'autopublicité se développe à FC. L'annonce d'émissions censées intéresser l'auditeur n'est plus de l'information, mais de la publicité racoleuse réalisée avec toutes les techniques de cet art publicitaire que la station critique et méprise par ailleurs. Nous avons droit à ce genre de message avant, pendant et après les journaux. Merci Madame Treiner, c'est à vous que nous devons cette évolution. On aurait pu imaginer une rubrique quotidienne dans le journal présentant rapidement les grandes émissions du jour, mais la pub c'est tellement mieux, plus efficace, plus jeune.
Même penchant autopublicitaire sur le France Musique de Marc Voinchet ou quand la gauche militante utilise les techniques de l'ennemi…

Philaunet 

Philaunet
Admin

4
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Jeu 18 Juin 2020, 11:08

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35713) a écrit:À 6 H58, une voix  féminine (bien sûr), sensuelle, sexy,  légèrement rauque, souriante presque, un peu comme celles qui avaient fait jadis le succès de FIP, ou  qui nous vendent des chocolats de luxe ou des parfums coûteux, nous annonce que nous pourrons tout savoir sur le génocide des Tutsi dans un podcast France Culture. Comme c'est plaisant. Une voix comme ça , dès potron-minet, ça vous donne envie de tout savoir sur les enfants brûlés, les femmes enceintes  éventrées, les membres coupés à coups de machette. Mmmm. Merci France Culture. (...)
C'est France Culture : déconnectée du réel, du poids des mots. Quand on emploie de jeunes personnes sans culture, voilà le résultat.

Pour ces employées, mais aussi pour la direction parisienne occupée à caser, dans toutes les émissions ou presque, indignations et revendications hors de toute connaissance de la complexité du réel, "massacre" est un mot, "million" (de morts), un chiffre. L'esthétisation de l'horreur, par essence indicible, est une des caractéristiques de la station. L'apocalypse, chez Erner, par exemple, est évoquée entre deux blagues ; la fin du monde, le sujet permanent de la station, est illustrée par des images du film La Route. Il ne faut pas se tromper, les personnes qui travaillent à France Culture passent nettement plus de temps à regarder des séries américaines (grand sujet d'émissions, notamment aux Philochemins) qu'à écouter la radio... culturelle (certains producteurs avouent n'écouter que des radios commerciales en plus de France Info...). Leur psychisme est habité par un univers fictionnel loin de la réalité des catastrophes et du travail.

Le génocide des Tutsis revient à la mode ? Tiens, tiens, il semble que le rôle politique de la France soit actuellement mis en question. Le sujet pourrait bien devenir autre chose que le traitement du conflit inter-ethnique, il sera évidemment autre chose, et l'on sait quoi.

Enfin, comme France Culture et les médias du même genre en France n'ont que comme seuls sujets violence, conflit, peur, c'est chaque jour que la station commémore à sa manière (accusatrice) les génocides, les meurtres, les catastrophes naturelles (le néo-libéralisme a déréglé la nature... ), etc. Il y a toujours un anniversaire à signaler (cette facilité des chiffres ronds !). Hier c'était le dernier guillotiné en place publique en France, aujourd'hui l'appel du 18 juin (la guerre, rien que la guerre).

Cherchez la commémoration d'une invention bénéfique à l'humanité, d'une œuvre artistique majeure, d'un anti-superfail, ça risque d'être difficile...

Philaunet 

Philaunet
Admin

5
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Ven 19 Juin 2020, 18:40

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35713) a écrit: (...) L'autopublicité se développe à FC. L'annonce d'émissions censées intéresser l'auditeur n'est plus de l'information, mais de la publicité racoleuse réalisée avec toutes les techniques de cet art publicitaire que la station critique et méprise par ailleurs. Nous avons droit à ce genre de message avant, pendant et après les journaux. Merci Madame Treiner, c'est à vous que nous devons cette évolution. On aurait pu imaginer une rubrique quotidienne dans le journal présentant rapidement les grandes émissions du jour, mais la pub c'est tellement mieux, plus efficace, plus jeune.
Même penchant autopublicitaire sur le France Musique de Marc Voinchet ou quand la gauche militante utilise les techniques de l'ennemi…
L'auropublicité s'est développée au fil des années (au moins 15 ans) sous diverses formes et durées. Pour les auditeurs de radio linéaire, cela peut constituer une information utile si ça ne dure pas de longues minutes avec force jingles. Le public croissant  d'auditeurs de radio à la demande ne la remarque pas.

Quant à la forme publicitaire, elle n'est évidemment pas improvisée, elle est apprise dans des séminaires de formation, en interne ou dans des entreprises spécialisées. Prenons au hasard le Tank média qui a récemment diffusé une interview du délégué au numérique de FC, Florent Latrive. Qu'on donne la parole à ce dernier sur le site de cette entreprise privée de formation n'est certainement pas un hasard. France Culture pourrait un jour indiquer les formations qu'y suivent (ou donnent) ses employés.

Les relations qu'entretient FC via sa directrice avec divers médias (Arte, Télérama, etc,), entreprises culturelles (dont des éditeurs, notamment G.), groupes d'influence, instituts et associations, donnent le résultat actuel d'une radio faite pour aider les différents acteurs qui y interviennent au lieu que soient créés des programmes ayant les auditeurs exigeants comme cible.

Nessie l'avait souvent signalé, à FC on ne sert pas, on se sert.

munstead 


6
Répondre en citant  
Du sport. - Dim 21 Juin 2020, 14:57

Impression que le sport commence à gagner du terrain, en particulier dans le journal de la mi-journée. Pas sûr que ce soit la vocation de la station, mais plutôt les ambitions généralistes de Madame Treiner.  Mais, bien sûr, c'est du sport vu à travers les lunettes de FC.  C'est-à-dire que c'est du sport triste, du sport victime, des sportifs malheureux, rien ne va plus, etc. Exemples:
vendredi: on annonce la réouverture des stades et la reprise des matches de football. Un entraîneur donne son avis: ouais, c'est bien, mais il y a un risque. Lequel? Que les joueurs qui ne se sont pas assez entraînés pendant deux mois se fassent des blessures en jouant trop vite. Il ne vient pas à l'idée de ce monsieur ni au journaliste que c'est justement le rôle d'un entraîneur de préparer les joueurs à ce genre de "risque" oh combien épouvantable. Second commentaire du même: les matches à huis clos (qui ont permis de faire jouer quelques équipes de footballeurs surpayés à ne rien faire), c'est l'horreur, c'est pas du sport, etc.
Samedi: les régates reprennent. Chic! Non. La preuve : un skipper se plaint d'avoir perdu son sponsor et c'est bien difficile de faire de la voile sans sponsor, mon bon monsieur, ça coûte énormément, etc. Que les entreprises aient autre chose à faire en ce moment que de financer des courses de bateaux de compétition de luxe semble une pensée iconoclaste.

Exclusivité FC ce dimanche à 12 H 40: Nous avons eu droit à la très longue interview (2'), certainement exclusive , du président des commerçants d'une bourgade frontalière espagnole où les Français viennent faire leurs emplettes pour moins cher. Ce  sympathique président nous explique combien il est content de nous revoir maintenant que la frontière espagnole est rouverte. Le problème est que ce monsieur s'exprime avec un fort accent (même si on aimerait parler aussi bien l'espagnol que lui le français), que la ligne est très mauvaise et qu'il est donc presque incompréhensible. Il n'est pas interrompu pour autant et, au contraire, la journaliste, le relance sans cesse. Tout ceci n'a strictement aucun intérêt, on se demande qui a bien pu avoir l'idée de cet entretien, de cet interlocuteur, mais c'est une exclusivité du service public de France Culture. Pendant ce temps, le fiasco trumpien de Tulsa est à peine évoqué.

munstead 


7
Répondre en citant  
Surprise! - Dim 28 Juin 2020, 12:59

Je prends le journal de 12 h 30, ce dimanche, avec quelques secondes de retard. Voici les informations dans l'ordre en ce jour de second tour des municipales: 1/ 2' sur les incidents aux Invalides où la police a voulu disperser une fête doublement interdite: confinement et lieu. 2/4' sur la vente éventuelle de l'OM, long entretien avec le responsable (?) des supporters, une voix autorisée semble-t-il dans ces négociations financières, puis entretien avec l'entraîneur de l'OL (pas sûr d'avoir compris) sur des matches importants qu'il va jouer et qui enthousiasment davantage le journaliste que le footballeur). 3/ élections présentées sous l'angle "Le président a voté au Touquet" 15''. 4/ élections en Pologne, on veut bien nous donner le nom des deux candidats. That'all Folks.
Je découvre ainsi que FC se défausse le dimanche sur France-Info dont je ne savais pas le fil d'actualité aussi médiocre. Triste surprise. Mais la fine équipe des journaux de FC doit sans doute se reposer le dimanche comme tout le monde après une semaine harassante. Comment font les autres stations de radio? Qu'en pense Madame Treiner?
Après cette information-croupion, plusieurs messages publicitaires d'annonce des programmes de la station en enfilade, dont un très long sur les 40 jours de confinement d'Aurélien Bellanger qui nous sont annoncés chaque jour à 8 H 50 à partir de demain. Alors que tout le monde a plutôt envie d'oublier cette période, FC va donc nous repasser/ressasser les méditations de Bellanger… Là encore, ça sent les économies et les rediffusions de l'été.

Philaunet 

Philaunet
Admin

8
Répondre en citant  
Business perso avec les moyens publics - Dim 28 Juin 2020, 14:41

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35751) a écrit: (...) Après cette information-croupion, plusieurs messages publicitaires d'annonce des programmes de la station en enfilade, dont un très long sur les 40 jours de confinement d'Aurélien Bellanger qui nous sont annoncés chaque jour à 8 H 50 à partir de demain. Alors que tout le monde a plutôt envie d'oublier cette période, FC va donc nous repasser/ressasser les méditations de Bellanger… Là encore, ça sent les économies et les rediffusions de l'été.
Non, ça ne sent pas les économies, ça sent le commerce. Croyez-vous que les micro-textes auront un quelconque intérêt pour les auditeurs de l'été ? Aucun, à l'instar des Conclusions. Les quarante textes sont certainement déjà chez l'éditeur de France Culture, Gallimard, dans la Blanche, si accueillante à tous les producteurs de FC, sans contrepartie, n'est-ce pas ? Les quarante ânonnements sont le teasing pour la sortie du volume en septembre, un peu comme le recueil de "Conclusions", intitulé sobrement "La France" paru chez G. en mai 2019.

Encore une fois, ce qui passe à la radio n'est pas conçu à la base comme une prestation pensée pour les auditeurs, mais comme un moyen de promotion de soi ou d'autres qui vous récompenseront, soyez-en sûr, plus ou moins visiblement.

Il est souvent question de conflits d'intérêts dans le monde de la médecine et des entreprises pharmaceutiques. Dans le monde des médias, silence, car il n'y en a évidemment aucun.

munstead 


9
Répondre en citant  
Exprès ou pas? - Mar 07 Juil 2020, 08:34

Hier soir et ce matin, réactions à la nomination de Barbara Pompili au ministère de la transition écologique.  Un seul intervenant, Julliard, délégué général de Greenpeace. Donc, FC  (et France Info) n'interrogent pas un politique, un membre de EELV, par exemple, mais le responsable d'une association activiste internationale plusieurs fois condamnée, car c'est de cela qu'il s'agit. Comme si on demandait à un membre de Daesh ce qu'il pense de la nomination de Dupont-Moretti.
Il y a là une perte flagrante de repères. Que l'on interroge Julliard parmi d'autres, pourquoi pas, mais lui seul, pérorant littéralement sur ce que devrait faire la nouvelle ministre, ce qu'elle n'aura pas le pouvoir de faire, ses doutes etc. ce n'est plus de l'information.
De même "les" réactions à la nomination de Dupont-Moretti, sont exclusivement le fait de l'USM, farouche adversaire de l'avocat et vice-versa. D'ailleurs le représentant de ce syndicat reproche déjà au nouveau ministre des réformes éventuelles (et souhaitables) sur le juge d'instruction ou le procureur qui ont fait condamner la France à plusieurs reprises à la CEDH et autres cours internationales.
Donc, dans les deux cas,  on interroge un opposant déclaré. Qu'est ce que cela nous apporte? Qu'est-ce que cela apporte à l'information du citoyen?

Philaunet 

Philaunet
Admin

10
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Mar 07 Juil 2020, 13:12

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35786) a écrit:Hier soir et ce matin, réactions à la nomination de Barbara Pompili au ministère de la transition écologique. (...)  De même "les" réactions à la nomination de Dupont-Moretti, sont exclusivement le fait de l'USM, farouche adversaire de l'avocat et vice-versa. (...)
Donc, dans les deux cas,  on interroge un opposant déclaré. Qu'est ce que cela nous apporte? Qu'est-ce que cela apporte à l'information du citoyen?
La rédaction de France Culture n'a pas pour but l'information mais le formatage idéologique. Deux moyens : déléguer l'opposition politique à des intervenants sans aucun contradictoire ; diffuser des chroniques à charge :

Les journaux et la rédaction de FC Scre1278

Un "billet" de Stéphane Robert ("Journaliste - chef du service politique - france culture") dont le pseudo sur Twitter est "icomoriev"...

La réaction peu enchantée d'un internaute en réponse à ce Tweet RédacFC :

Les journaux et la rédaction de FC Scre1279

CQFD.

Contenu sponsorisé 


11
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 1 sur 12

Haut de page ↑   

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum