Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-7%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer LENOVO Legion5 15ITH6H – 15,6″ 165 Hz, RAM 16 ...
699.99 € 749.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Accueil / Conversatoire & Atelier

Le coin de l'écoute musicale    Page 26 sur 26

Bas de page ↓   

Curly 


251
Répondre en citant  
Don Ellis - Vingt-deux nouvelles pièces, 1965/1977 - Jeu 16 Mar 2023, 22:42

Suite de l'exploration des archives du trompettiste et compositeur Don Ellis (1934-1978) disponibles sur archive.org. Dans les bandes de durées variables (30mn à 1h et des poussières) certains titres ont émergé. Les indications données ne sont pas toujours très exactes.

Don Ellis – 1965/77
Le lien mène vers un dossier Mediafire. Tous les titres sont téléchargeables.

Du grand jazz en grand big band !
Aussi, quatre titres en moyenne formation, et un titre en quartet.

Les titres ont été choisis pour trois raisons : ils n’ont jamais été fait l’objet d’une quelconque publication, la prise de son est suffisamment potable, et les compositions mériteraient amplement d'être détachées de cet ensemble confus et touffu.

Une exception, « Rock Odyssey », qui figure sur l’album « At Fillmore » (1970). La version qui suit, postérieure de trois ans, montre un orchestre plus à l’aise (et pourtant, celle de 70 est déjà excellente), et l’orchestration est enrichie d'un quatuor à cordes, intégré à l’orchestre à partir de 1971.

Quelques pièces sont disponibles sur YouTube, mais dans des versions différentes. Celles choisies ici bénéficient d’une meilleure prise de son.
Certains concerts ont été enregistrés avec des moyens de fortune.
Le personnel indiqué n’est pas exempt d’erreurs. Les indications proviennent du site jazzrealities.


1- Proteus (Milcho Leviev) (Anaheim, Californie, 10-05-1977)
Don Ellis tp / Jack Coan tp / Alan Kaplan tb / .. Carlsson (?) btb / Sam Falzone woodwinds / Ann Patterson woodwinds / Art Pepper as, cl / Charles Black bs / Milcho Leviev p / Paul Keane (?) tuba / Sidney Muldrow frh / Darrell Clayborn b / Dave Crigger dr / Chino Valdes conga / Don Palmer, Pam Tompkins violins / Jimbo Ross viola / Karen Henderson cello
Milcho Leviev était un pianiste bulgare qui envoya à Don Ellis à la fin des années 60 des enregistrements de musique folklorique de son pays. Il fut à partir de 1971 le principal pianiste de l’orchestre.

2-  A Taste of Dreams (Fred Selden) (Basin Street West, San Francisco, 29-05-1970)
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Stu Blumberg tp, fl-h / John Rosenberg tp / Jack Coan tp / Ernie Carlson tb / Glenn Ferris tb / Don Switzer b-tb / Doug Bixby b-tb, tuba / Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss / Sam Falzone ts, cl, fl / Sal Nistico ts / John Klemmer bs, b-cl, fl, cl / John Clarke ts, fl, cl, oboe / Jay Graydon g / Tom Garvin p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga

03- Passacaglia and ketch up, please (Great American Music Hall, San Francisco, 28/29 -03-1975)
Don Ellis tp / Gary Pack tp, flh / Doug Wind tb / Gary Herbig as / Rudy Johnson ts / Charles Black bs / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr

4- Moody Modes (Milcho Leviev) (Anaheim, 10-05-1977)
Pièce enregistrée par Billy Cobham, avec Milcho Leviev au piano, en 1975 sur l’album « A Funky Thide of Sings ».

5- Rock Odyssey (Hank Levy) (Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973)
Don Ellis tp / Milcho Leviev elp / remaining pers. unknown

6- Black is Beautiful (Gary Herbig's Remedy) (Anaheim, 10-05-1977)

7- If You're Gonna Boogie, Boogie ! (Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973)

8- Do It Easy (Great American Music Hall, San Francisco, 28/29 -03-1975)

9- Without Joan (Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973)

10- Possibilities (Bach Dynamite and Dancing Society, Douglas Beach House, Half Moon Bay, California, 08-08-1976)
En petite formation : Don Ellis, trumpet, trombone ; Milcho Leviev, piano ; Pat Senatore, bass ; Roy McCurdy, drums

11- The Simple Logic (Hank Levy) (Pierce College, Woodland Hills, California, 17-12-1970)
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Stu Blumberg tp, fl-h / John Rosenberg tp / Jack Coan tp / Ernie Carlson tb / Glenn Ferris tb / Don Switzer b-tb / Doug Bixby b-tb, tuba / Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss / Sam Falzone ts, cl, fl / Sal Nistico ts / John Klemmer bs, b-cl, fl, cl / John Clarke ts, fl, cl, oboe / Jay Graydon g / Tom Garvin p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga

12- Love Structures (Basin Street West, San Francisco, 29-05-1970)

13- Low Key Funky Stuff (Earl Correy) (San Luis Obispo, California, 04-02-1972)
Don Ellis tp / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby contrabass tb / Vince Denham as, ss / Fred Selden as / Sam Falzone cl, ts / Sidney Muldrow frh / Milcho Leviev keyboards / Bill Plummer b / Ralph Humphrey, Ron Dunn dr / Lee Pastora congas / Tom Buffum violin / Perry King cello / remaining musicians unknown

14- Epic (San Marino, Californie, 23-04-1970)
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Glenn Ferris tb / Dave Sanchez tb / Fred Selden as / Reuben Leon as / Sam Falzone ts / John Klemmer ts / Jay Graydon g / remaining pers. unknown

15- From the inside looking out (Fred Selden) (Upland High School, California, 28-01-1972)
Don Ellis tp, dr / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby contrabass tb / Vince Denham as, ss / Fred Selden as / Sam Falzone cl, ts / Sidney Muldrow frh / Milcho Leviev keyboards / Bill Plummer b / Ralph Humphrey, Ron Dunn dr / Lee Pastora congas / Tom Buffum violin / Perry King cello

16- A Taste of Dreams (Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973)
Autre version (cf 2), avec le quatuor à cordes intégré au big band.

Le tout premier big band de Don Ellis, deux titres :
17- Rhythms (Club Havana, Sunset Strip, Los Angeles, 18-10-1965)
Don Ellis tp / prob. Gabe Baltazar as / Sam Falzone ts / Ira Schulman ts / Dave Mackay p / Chuck Domanico b / Steve Bohanon dr / remaining musicians unknown

18- Sextile (Club Havana, Sunset Strip, Los Angeles, 29-11-1965)
Don Ellis tp / pers. unknown

19- The Next Thing (Donte's, Lankershim, North Hollywood, 02-02-1975)
En octuor : Don Ellis tp / Gary Pack tp / remaining pers. unknown

20- Do It Yourself (Pilgrimage Theater, Hollywood, 11-05-1974 [?])
Le « Don Ellis Octet » sans Don Ellis :
George Vince (?) tb / Gary Herbig woodwinds / Bruce Johnson (?) / Gary Pack tp, flh / Doug Wind (?) tb / Steve Crabb (?) bs, fl, bcl / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr / Chino Valdez perc
Don Ellis étant hospitalisé (cardiomyopathie), c'est Gary Herbig qui dirige l'orchestre.

21- Funky Country Five (Donte's, Lankershim, North Hollywood, 02-02-1975)

22- Su Quero um Xodo (Donte's, Lankershim, North Hollywood, 09-02-1975)
Don Ellis tp / Gary Pack tp, flh / Doug Wind tb / Gary Herbig as / Rudy Johnson ts / Charles Black bs / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr / unknown conga

Curly 

Curly

252
Répondre en citant  
Don Ellis Quartet - 1974/76 - Mer 22 Mar 2023, 17:40

Encore du jazz !
Et encore une fournée issue des archives du trompettiste et compositeur Don Ellis !
Précédemment, le big band avait été mis en valeur.
Pour varier les plaisirs, cette fois-ci, voici des titres en quartet.
Peu d'archives, sans doute aussi parce que Don Ellis privilégiait le big band.

A télécharger en cliquant sur le lien.

                                                                                                Don Ellis Quartet - 1974/76

Baked Potato, Studio City, Californie, 29 juillet 1974
Don Ellis, trompette, batterie
Tommy Vig, vibraphone, batterie
Roger Kellaway, piano
John B. Williams, contrebasse

1. Simple samba
Le début est manquant, juste quelques mesures de l'introduction.

2. A question (Milcho Leviev)

Dans les trois pièces suivantes, Don Ellis est à la batterie, et Tommy Vig au vibraphone.
3. 19/4
Une version en quartet de « Passacaglia and ketch up » dont une version en big band – et quelle version - figure dans le recueil précédent.

4. Funky country five

5. Brash brass bash

6. Going through some changes

Bach Dynamite & Dancing Society, Douglas Beach House, Half Moon Bay, Californie, 08-08-1976
Don Ellis, trompette, trombone
Milcho Leviev, piano
Pat Senatore, contrebasse
Roy McCurdy, batterie


7- Summertime

De ce concert a été extrait "Possibilities" qui figure dans la précédente partie de cette odyssée jazzistique et néanmoins musicale.

Curly 

Curly

253
Répondre en citant  
Don Ellis - 1964/67 - Mer 29 Mar 2023, 12:10

Don Ellis, exploration des bandes déposées sur archive.org, quatrième partie.

                                                                                                1964-1967

A la tête du Hindustani Jazz Sextet, et en compagnie de Harihar Rao, Don Ellis a mêlé au jazz des rythmiques hindoues.
Il ne reste que peu de témoignages enregistrés de cette formation. Quelques titres isolés sur YouTube, et un disque sorti en 2022 chez Sleepy Night Records. Le disque reprend le concert de 1966 proposé ci-après, ainsi qu’un titre enregistré au Shelly’s Manne Hole.

Dans le répertoire du groupe : « Bombay Bossa Nova », qui n’a pas besoin de présentation tant son nom est explicite (en 1964, la bossa nova était très à la mode, même Miles Davis et Dizzy Gillespie, en plus de Stan Getz, s’y étaient frottés).
Il semble avoir été le morceau le plus accrocheur de l’Hindustani Jazz Sextet, et se retrouve à chaque fois dans les bouts de concerts figurant sur les bandes.
Par ailleurs, des titres plus aventureux, comme « Free four » dans le concert de 1964, ou « 9/7 » (une improvisation sur un rythme imposé qui n’a en réalité pas de titre), ou « New Nine », dont nous préférerons la version donnée ici à celle enregistrée en big band à Monterey en 1966, un brin ampoulée de par l’utilisation pas encore totalement maîtrisée d’une formation cuivrée et percussive très imposante.

1- Hindustani Sextet, Lighthouse, Hermosa Beach, Californie, 2 août 1964
Don Ellis tp., Harihar Rao sitar, tabla, dholak., Dave Mackay p., Emil Richards vib., Bill Plummer b., Ken Watson dr.

- Sweet 19 (Ellis) 06:40
- Bombay Bossa Nova (Emil Richards) 06:40 à 15 : 15
- Free four 15 : 15 à 28 : 07

2- Hindustani Sextet Icehouse, Pasadena, 13 septembre 1964 (ou 1965 ?)
Don Ellis tp., prob. Harihar Rao sitar, tabla., Joe Porcaro dr., Chuck Domanico b., Dave Mackay p., Emil Richards vib

- New Nine 17 : 17
- 9/7 (Improvisation on 7) 17 : 17 à 25 : 55
- Bombay Bossa Nova 25 : 55 à 33 : 36

3- Hindustani Jazz Sextet UCLA, Los Angeles, 24 mars 1966
Les huit musiciens de ce sextet :
Don Ellis tp., Gabe Baltazar as., Sam Falzone ts., Harihar Rao sitar, tabla., Dave Mackay p., Emil Richards vib., Chuck Domanico b., Joe Porcaro dr.

- A Night in Tunisia (Dizzy Gillespie) 15 : 53
- Bombay bossa nova (Emil Richards) 15 : 53 à 24 : 07
. Sweet 19 (Ellis) 24 : 07 à 30 : 08
- Blues for Hari (Tom Scott) 30 : 08 à 41 : 38
- Turk's works (Eric Mardin) 41 : 38 à 59 : 59

Ces deux derniers titres ont été aussi enregistrés l’année suivante, lors d’un concert en octet (UCLA, 08-04-1967) que l’on trouve sur archive.org. et qui a été publié dans un double CD (« Pieces of eight », Wounded Bird Records, 2006). La version disponible sur YouTube est de mauvaise qualité, le CD est mort d’épuisement… résultat : voir 5.

4- At the Pasadena Art Museum - Encounters music series, 12 juin 1966
Don Ellis - trumpet, Dave Mackay - piano, Chuck Domanico - bass, Steve Bohanon - drums, Emil Richards – vibes

- 332221222 (Ellis) (aucun lien, si ce n’est le rythme, avec la composition enregistrée en big band à Monterey la même année) 08 : 47
- Structures for Trumpet and Ensemble (Quintet + un second pianiste, Mike Lang) 08 : 47 à 34 : 10
- 332221222 (Ellis) 34 : 10 à 43 : 21
- Free improvisation 43 : 21 à 54 : 26
- Structures for Trumpet and Ensemble (Ellis) 54 : 26 à 81 : 02

Le son est de très mauvaise qualité, contrairement au concert. La batterie sature à certains moments, il n’y a rien à faire. Esthétiquement, cela ressemble beaucoup aux premiers enregistrements de Don Ellis (« How Time Passes », 1960, « New Ideas », 1961, « Essence », 1962).

5- At the University of California, Los Angeles (UCLA), Schoenberg Hall, 8 avril 1967
Don Ellis tp / Tom Scott cl, as, ts / Dave Wells tb / Dave MacKay p / Ray Neapolitan b / Steve Bohannon dr / Chino Valdes congas, bongos / Alan Estes timbales, perc / and/or Mark Stevens perc
- Slippin' 'n' slidin' (Ellis) 06 : 38
- Sadness shouldn't go so deep (Ellis) 06 : 38  à 10 : 20
- Bali dancer (Ellis) 10 : 20 à 15 : 38
- T.S. (With respect to Coltrane) (Tom Scott) 15 : 38 à 20 : 39
- Milestones (Miles Davis, arr. Ellis) 20 : 39 à 30 : 17
- It's a snap (Ellis) 30 : 17 à 32 : 24
- I love us (Ellis) 32 : 24 à 38 : 06
- The squeeze (Ellis) 38 : 06 à 43 : 22
- Pete's 7 (Ellis) 43 : 22 à 49 : 35
- Let's go to sleep (Ellis) 49 : 35 à 56 : 39
- Blues for Hari (Tom Scott) 56 : 39 à 65 : 32
- Lush life (Billy Strayhorn) 65 : 32 à 73 : 05
- Turk's works (Mardin) 73 : 05 à 90 : 56

Un concert qui bénéficie d’une prise de son potable. En revenant à la source, soit la bande déposée sur archive.org, nous obtenons même une meilleure qualité sonore que celle du CD.
Deux choses :
- « Lush Life » : il manque le tout début. Pour le CD, le morceau a été un peu plus raboté (début à l’exposé du thème) pour que cela passe inaperçu.
- L’arrangement de « Milestones » a été adapté pour big band.
Une version figurera dans la généreuse dernière partie de cette saga tout à la fois musicale, jazzistique, et monumentale.

Curly 

Curly

254
Répondre en citant  
Don Ellis Quartet - In Your Ear, Palo Alto, 1971 - Dim 16 Avr 2023, 09:29

Don Ellis en petite formation, en studio et en club.

D’abord, pour compléter la partie 1964/67, un enregistrement effectué dans les années 60, sans doute en vue d’une publication. Session produite (?) par le disc jockey Al « Jazzbo » Collins.
Pas de date, mais 1966 paraît probable.
Pas de personnel non plus. Sur YouTube, où l’on peut trouver certains titres de cette session, il est indiqué qu’il s’agit du « Hindustani Jazz Sextet ». Or, pas de sitar dans ces pièces.
Ce qui donnerait le quintette suivant :
Don Ellis, trompette quart de ton
Emil Richards, percussions
Dave MacKay, piano
Chuck Domanico, basse
Steve Bohannon, batterie
Voici les cinq titres, des miniatures d'environ 2mn. Les quatre premiers sont éparpillés sur YouTube, les voici rassemblés.
1- Moon Drops
2- My !
3- I love us
4- Bali dancer
5- Caravan

Plus monumental, n'ayons pas peur des mots, l’enregistrement au club
In Your Ear, Palo Alto, 7 novembre 1971
Don Ellis, trompette
Ralph Humphrey, batterie
Milcho Leviev, piano
Stuart McCain /McKay [???], basse
Impossible de retrouver le nom du bassiste. Par contre, les autres musiciens étaient à l’époque dans le grand orchestre de Don Ellis.
Du très grand art, même si les bandes sont abîmées et que le micro qui captait ce concert a souffert de la puissance de jeu du batteur.
Ralph Humphrey, batteur chez Don Ellis entre 1968 et 75, fut aussi, en 73/74, dans les Mothers of Invention de Frank Zappa, qui lui aussi à ce moment se mit, comme Ellis, à utiliser deux batteurs.
Milcho Leviev est en pleine forme, jouant par moment dans les cordes, et malmenant parfois ce pauvre micro qui n’en demandait pas tant.

Le groupe donne une forte unité à un répertoire des plus hétérogènes : blues, musique dite « contemporaine », folklore bulgare, Beatles.
1- Exploring the blues
L’enregistrement fut coupé brièvement, par accident peut-on supposer, à 1’03’’.
2- Electronic exploration
Improvisation qui n’est basée sur aucun thème. Très proche de la musique savante européenne de l’époque, comme Stockhausen par exemple.
3- Tears of Joy
Un titre joué en big band par l’orchestre de l’époque. Il ouvre l’album éponyme publié chez Columbia. Une autre version, en big band, figurera dans la dernière partie de cette épopée jazzistique. Et si elle y figurera, c’est qu’elle présente des différences notables avec celle publiée.
4- Norvegian Wood
Don Ellis avait tenté, en 1969/70 d’adapter plusieurs titres des Beatles. Il réussit en 1970 avec « Hey Jude » ( « At Fillmore », Columbia, 1970) à utiliser un thème en vogue avec lequel le public a ses repères pour aller encore plus loin dans son exploration de la trompette électrifiée. De plus, le thème de McCartney est arrangé de manière quelque peu humoristique.
Rien de tout ceci avec « Norvegian Wood », simplement considéré comme un standard de jazz.
5- In 9
Improvisation sur un thème folklorique bulgare.

L’ensemble des titres contenus dans ces billets montre ce que l’on redoutait à l’écoute des rares, et parfois décevants, enregistrements publiés par Columbia (c'est toutefois cette compagnie qui l'enregistra le mieux), MPS et Atlantic : Don Ellis a, surtout entre 1972 et 1978, été peu et mal enregistré.
L'enregistrement le moins inégal de cette dernière période demeure « Soaring » (MPS, 1973) dont la première face est excellente.
Autre trou dans la discographie, comblé en partie ici, le milieu des années 60.

Il y aurait dans ces archives de la matière pour une bonne dizaine de publications de très hautes tenues.

                                            Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper1722
Extrait d'une publicité datant de la fin des années 60/début 70.
Et ci-dessous, Milcho Leviev, dos de la pochette de l'album « Soaring », et Ralph Humphrey au Roxy Theater (Hollywood),  en décembre 1973, avec les Mothers of Invention de Frank Zappa.
Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper1721                       Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper1723

Curly 

Curly

255
Répondre en citant  
Don Ellis - 1967/76 - Mer 03 Mai 2023, 06:55

Avant-dernier volet...

                                                    Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper1770

Comme d'habitude, le lien renvoie vers un dossier mediafire. Donc tous les titres sont téléchargeables.

Don Ellis 1967/76

Les noms des musiciens sont ceux donnés sur le site  jazzrealities et/ou archive.org.
Concernant 02, 04, 09, 13, 14, 15 : titres disponibles aussi sur Youtube, dans des versions de moindre qualité, et parfois tronquées.

Pilgrimage Theater, Los Angeles, 11-05-1974
George Vince (?) tb / Gary Herbig woodwinds / Bruce Johnson (?) / Gary Pack tp, flh / Doug Wind (?) tb / Steve Crabb (?) bs, fl, bcl / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr / Chino Valdez perc
01 The Opening of the Birth Canal-Funky Country Five
Autres titres (l’autre se trouve dans une précédente partie) issus d’un concert de l’orchestre de Don Ellis sans Don Ellis, alors gravement malade. « The opening... » est une courte pièce, totalement écrite (no improvisation) d’environ 1’30’’. Les bandes de ce concert en proposent deux versions. La première est brutalement coupée à la fin, alors que la seconde est enchaînée sans pause avec une excellente version de « Funky Country Five » qui s’ouvre par cinq minutes percussives signées Chino Valdez, comparé au fameux Machito par un spectateur enthousiaste, et surtout Ralph Humphrey. Pas de chance, dans cette seconde mouture, les cinq premières secondes de « The Opening... » sont manquantes. Celles de la première version ont donc été récupérées et collées à la seconde version. Collure rigoureusement inaudible.

Donte's, Lankershim, North Hollywood, 09-02-1975
Don Ellis tp / Gary Pack tp, flh / Doug Wind tb / Gary Herbig as / Rudy Johnson ts / Charles Black bs / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr / unknown conga
02 Samba Do Samba Don't
En moyenne formation. Hélas incomplet. Il manque le début.

Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973
Don Ellis tp, el-tp, flh, dr, arr / Gilman Rathel tp, flh / Bruce Mackay tp, flh, Jack Caudill tp, flh / Sidney Muldrow fr-h / Mike Jamieson tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby tuba / Fred Selden as, fl, ss, picc, afl / Vince Denham as, ts, ss, fl, picc / Sam Falzone ts, cl, fl / Gary Herbig bs, ss, cl, fl, oboe / Jay Graydon g, bag / Milcho Leviev p, elp, org, clav / Dave McDaniel b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Joel Quivey e-viol / Earle Corry e-viol / Renita Koven e-viola / Pat Kudzia e-cello
03 The Devil Made Me Write This Piece
Figure sur l’album « Soaring ». Cette version est deux fois plus longue. Don Ellis est à la batterie.

Starlight Bowl, Burbank, 22-08-1976
Don Ellis, trumpet, superbone (slide/valve trombone); Ann Kraus, alto sax; Art Pepper, alto sax; Howard Fullman, tenor sax; Ted Theile, tenor sax; Glenn Stuart, trumpet; John Harner, trumpet; Bob Senescu, trumpet; Ed Adrian, trumpet; Steve Johnson, trombone; Brian Matsen, trombone; Richard Bullock, bass trombone; Paul Mecz, piano; Dennis Parker, bass; Dave Crisse, drums; Brent Brace, drums, percussion; Chino Valdes, congas
04 Let's Do It This Way for Awhile
Rebaptisée en 1977 « Eros » pour un enregistrement en studio bassement commercial pour Atlantic, «Music from Other Galaxies and Planets ». L'ensemble est plus développé ici. Le solo d’alto est de Art Pepper.

Bonesville, Los Angeles, 28-03-1967
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Alan Weight tp / Ed Warren tp / Bob Harmon tp / Dave Sanchez tb / Dave Wells tb / Terry Woodson b-tb / Joe Roccisano as, fl, ss, cl, Ruben Leon as, fl, ss / Ira Schulman ts, cl, fl / Ron Starr ts, fl, cl / John Magruder bs, b-cl, fl, cl / Dave Mackay p / Ray Neapolitan b / Dave Parlato b / Frank De La Rosa b / Steve Bohannon dr / Alan Estes dr, timbales / Chino Valdes perc / Mark Stevens perc
05 Night in Tunisia
Arrangement pour orchestre du thème bien connu de Dizzy Gillespie, déjà proposé précédemment en petite formation.

Great American Music Hall, San Francisco, 28-29 -03-1975
Don Ellis tp / Gary Pack tp, flh / Doug Wind tb / Gary Herbig as / Rudy Johnson ts / Charles Black bs / Paul Moer p / Luther Hughes b / Ralph Humphrey dr / unknown conga
06 If You're Gonna Boogie, Boogie !
Autre version, plus électrique, d'une pièce proposée dans une précédente partie.

Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973
idem 03
07 Everythings Going to be Alright
S’ouvre en fondu. Il manque par conséquent le tout début, sans doute pas grand-chose, « Everythings... » a été remodelé en 1977 pour l’album Atlantic déjà signalé plus haut (cf. 04) et renommé « Vulcan ». Version beaucoup plus lente, et plus longue, avec néanmoins d’intéressantes accélérations, mais un orchestre pas toujours bien en place.

Frost Memorial Auditorium, Stanford University, Palo Alto, 04-08-1968
Don Ellis tp., Glenn Stuart tp., Bob Harmon tp., Stu Blumberg tp., fl-h., John Rosenberg tp., Glenn Ferris tb., Ernie Carlson tb., Don Switzer b-tb., Ira Schulman as., cl., fl., piccolo, Frank Strozier as., cl., Sam Falzone ts., cl., fl., John Klemmer ts., cl., John Magruder bs., b-cl., fl., cl., Pete Robinson p., clavinet, Ray Neapolitan b., Dave Parlato b., sitar, Ralph Humphrey dr., Gene Strimling perc., Lee Pastora conga
Ce concert a été partiellement intégré dans l’album « Autumn » (Columbia, 1969, avec Indian Lady & The Blues).
08 The Great Divide autre version de « The Great Divide » a été gravée sur l’album « At Filmore » (1970)
09 Headquarters  : toute la section de trompettes use par moments des quarts de ton, qui étaient utilisés à cette époque surtout par Ligeti et Penderecki.
10 Variations for Trumpet ont été reprises, et donc perfectionnées, en studio pour l’album « Autumn ». La version de concert ne manque pas d’attraits. Le thème, exposé longuement, et avec une certaine emphase, prend son envol entre, en gros, la 6ème et la 20ème mn.
11 Beat Me Daddy, Seven To The Bar, autre version, en studio, sur l’album « Shock Treatment » (Columbia, 1968). Ici enrichie d’un solo introductif de Don Ellis.

Basin Street West, San Francisco, 24-05-1971
Don Ellis tp, flh, dr / Paul Bogosian tp, flh / Jack Caudill tp, flh / Bruce McKay tp / Kenneth Nelson frh / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill b-tb / Doug Bixby contra-b-tb, tuba,/ Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss / Sam Falzone ts, cl, fl / John Clarke ts, fl, cl,/ Milcho Leviev p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Alfredo Ebat first violin / Earle Corry second violin / Ellen Smith viola / Christine Ermacoff cello
12 Ellis Is
Troisième version. Celle-ci sa petite particularité : elle fonce. Le solo de batterie qui ouvre la seconde partie est supprimé.

Les trois morceaux suivants sont de Hank Levy. « Ab Ovo » se trouve sur YouTube, et a aussi été publié sur disque (« The Lost Tapes », volume 2, Sleepy Night Records, 2020). L’introduction a été dans les deux cas tronquée. La cause en est peut-être un petit incident micro. Gardons-le, il est vraiment bénin.
Basin Street West, San Francisco, 25-05-1971
idem 12
13 Ab Ovo

Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973
idem 03
14 A Time Episode
15 Outside and Up


Great American Music Hall, San Francisco, 07-08 -11-1972
Don Ellis tp, el-tp, flh, dr, arr / Gilman Rathel tp, flh / Bruce Mackay tp, flh, Jack Caudill tp, flh / Sidney Muldrow fr-h / Mike Jamieson tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby tuba / Fred Selden as, fl, ss, picc, afl / Vince Denham as, ts, ss, fl, picc / Sam Falzone ts, cl, fl / Gary Herbig bs, ss, cl, fl, oboe / Jay Graydon g, bag / Milcho Leviev p, elp, org, clav / Dave McDaniel b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Joel Quivey e-viol / Earle Corry e-viol / Renita Koven e-viola / Pat Kudzia e-cello
16 Black is beautiful (Gary Herbig's Remedy)
Proposé précédemment dans une autre version. Celle-ci a deux avantages : la prise de son est meilleure, l’interprétation aussi.

Basin Street West, San Francisco, 24-05-1971
idem 12
17 Blues in Elf se trouve sur l’album « Tears of Joy » enregistré durant les concerts donnés fin mai 71 au Basin Street West. Ce blues débutait par une citation de la sonate au clair de lune. Là non. Surprise.

Visalia, California, 20-05-1972
Don Ellis tp, el-tp, flh, dr / Glenn Stuart tp, flh / Bruce Mackay tp, flh / Gilman Rathel tp, flh / Paul Bogosian tp, flh / Glenn Ferris tb / Kenny Sawhill b-tb / Doug Bixby tuba / Sidney Muldrow frh / Fred Selden as, fl, ss, picc, a-fl / Vince Denham as, ts, ss, fl, picc / Sam Falzone ts, cl, fl / Gary Herbig bs, ss, cl, fl, oboe / Jay Graydon g, bag, Milcho Leviev p, e-p, org, clav / Dave McDaniel b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Carmelo Garcia timb, perc / Tom Buffum violin
18 Indian Lady
Version en studio sur l’album « Electric Bath (Columbia, 1967). L'orchestre avait ensuite pris ses aises avec cette composition, dont l'arrangement a évolué un peu au fil des ans. Plusieurs versions d'anthologie. Celle-ci en est une. Deux autres dans la dernière partie.

Curly 

Curly

256
Répondre en citant  
Don Ellis - 1970-1978 - Lun 22 Mai 2023, 08:29

Dernier volet...

                                                                                                        Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper1796

                                                                                                                Don Ellis – 1970/78 [suivre le lien pour le téléchargement]

Ce grand final regroupe essentiellement des pièces qui figurent déjà dans la discographie du trompettiste, mais dans des versions différentes, souvent supérieures à celles publiées.

Basin Street West, San Francisco, 25-05-1971
Don Ellis tp, flh, dr / Paul Bogosian tp, flh / Jack Caudill tp, flh / Bruce McKay tp / Kenneth Nelson frh / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill b-tb / Doug Bixby contra-b-tb, tuba,/ Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss / Sam Falzone ts, cl, fl / John Clarke ts, fl, cl,/ Milcho Leviev p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Alfredo Ebat first violin / Earle Corry second violin / Ellen Smith viola / Christine Ermacoff cello

01 Tears of joy
Publié en ouverture de l’album éponyme (1971) dans une version deux fois plus courte. Si l’on excepte le solo de trompette électrique, et l’introduction d’environ une minute, l’interprétation est rigoureusement identique.

San Marino, California, 23-04-1970
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Glenn Ferris tb / Dave Sanchez tb / Fred Selden as / Reuben Leon as / Sam Falzone ts / John Klemmer ts / Jay Graydon g / remaining pers. unknown

02 Concerto for Trumpet
Figure sur l’album « Live at Monterey » (1966, Pacific Jazz). Une autre version, où l’orchestre fait preuve d’une plus grande maîtrise.
Une introduction en fanfare ressemblant fortement à un « Funeral » de la Nouvelle Orléans, qui devient brutalement festive : une pièce à l’arrangement complexe mais jouée ici avec une certaine décontraction. Autre version, voir 19.

University of California, Davis, 04-03-1972
Don Ellis tp / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby contrabass tb / Vince Denham as, ss / Fred Selden as / Sam Falzone cl, ts / Sidney Muldrow frh / Milcho Leviev keyboards / Bill Plummer b / Ralph Humphrey, Ron Dunn dr / Lee Pastora congas / Tom Buffum violin / Earle Corry violin / Ellen Smith viola / Perry King cello / remaining musicians unknown

03 Strawberry Soup
C’est sans doute la pièce la plus emblématique de Don Ellis, qui a été analysée avec le plus de soin. Cf par exemple cette thèse de 2002 « The exotic rhythms of Don Ellis », p. 117 à 157.
La version connue figure sur « Tears of Joy » (Columbia, 1971). Or, Don Ellis n’a pas figé cette composition, il la fit évoluer. Celle de 1972 dure 7mn de plus (elle durait 17mn au départ). L’introduction est développée sur plus de trois minutes, et, surprise, en plein milieu, au moment de l’intervention des pizzicatos de cordes (10’40’’), la pièce déraille et vire à la parodie, les musiciens se mettant à chanter le bel canto avant de brutalement recentrer le débat.

Basin Street West, San Francisco, 30-09-1970
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Stu Blumberg tp, fl-h / John Rosenberg tp / Jack Coan tp / Ernie Carlson tb / Glenn Ferris tb / Don Switzer b-tb / Doug Bixby b-tb, tuba / Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss / Sam Falzone ts, cl, fl / Sal Nistico ts / John Klemmer bs, b-cl, fl, cl / John Clarke ts, fl, cl, oboe / Jay Graydon g / Tom Garvin p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga

04 Milestones (Miles Davis)

Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973
prob. Don Ellis tp, el-tp, flh, dr, arr / Gilman Rathel tp, flh / Bruce Mackay tp, flh, Jack Caudill tp, flh / Sidney Muldrow fr-h / Mike Jamieson tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby tuba / Fred Selden as, fl, ss, picc, afl / Vince Denham as, ts, ss, fl, picc / Sam Falzone ts, cl, fl / Gary Herbig bs, ss, cl, fl, oboe / Jay Graydon g, bag / Milcho Leviev p, elp, org, clav / Dave McDaniel b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Joel Quivey e-viol / Earle Corry e-viol / Renita Koven e-viola / Pat Kudzia e-cello

05 Pussy Wiggle Stomp
Pièce publiée deux fois. Une version studio figure sur l’album « Autumn » (Columbia, 1969), et une version concert sur « At Fillmore » (1970). Elle clôturait souvent, semble-t-il, les concerts de l’orchestre.
Elle est introduite ici par une vaste improvisation collective de près de quatre minutes intitulée « Fuckin' with Whats His Stick » [sic].

Bach Dynamite and Dancing Society, Douglas Beach House, Half Moon Bay, California, 08-08-1976
Don Ellis tp, tb / Milcho Leviev p / Pat Senatore b / Roy McCurdy dr

06 Theme from The French connection
Il manque le tout début du morceau. Don Ellis reprend un des thèmes qu’il composa pour le film de William Friedkin. La version pour petite formation était rigoureusement inconnue au bataillon, alors que celle pour big band, elle, a été enregistrée (« Connection », Columbia, 1972).
On entend ce thème dans le film lorsque Gene Hackman prend en filature, à pied, Fernando Rey, et que ce dernier réussit à le semer dans une rame de métro.

                                                                                            


HS Lordships, Berkeley, 04-1972
Don Ellis tp., Sidney Muldrow frh., prob. Milcho Leviev p., Don Bixby tuba., remaining musicians unknown

07 Wolfgang of all seasons (Milcho Leviev)
Beaucoup de citations et de références à la musique « classique » dans plusieurs pièces de cette dernière partie. Ici les choses sont claires dès le départ, un thème mozartien est mis à toutes les sauces.
Don Ellis et Milcho Leviev usent de cette musique comme référence connue du public, une source de gags inépuisable.
Voir aussi 12, « Final Analysis ».

Visalia, California, 20-05-1972
Don Ellis tp, el-tp, flh, dr / Glenn Stuart tp, flh / Bruce Mackay tp, flh / Gilman Rathel tp, flh / Paul Bogosian tp, flh / Glenn Ferris tb / Kenny Sawhill b-tb / Doug Bixby tuba / Sidney Muldrow frh / Fred Selden as, fl, ss, picc, a-fl / Vince Denham as, ts, ss, fl, picc / Sam Falzone ts, cl, fl / Gary Herbig bs, ss, cl, fl, oboe / Jay Graydon g, bag, Milcho Leviev p, e-p, org, clav / Dave McDaniel b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga, Carmelo Garcia timb, perc / Tom Buffum violin

08 Lydian Riff (Milcho Leviev)
Il a été choisi de faire figurer deux versions de « Lydian Riff ».
La prise de son de celle-ci est excellente. Or, le long solo de violon introductif de Tom Buffum est en grande partie manquant. La bande précédente laissait entendre le début du solo. Elle a été collée à la bande suivante, soit à la fin du solo. Il manque certainement environ trois minutes. La collure, à la 47’’, ne passe pas inaperçue.
Pour se consoler, voir 13.

Basin Street West, San Francisco, 30-05-1970
prob. Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Stu Blumberg tp, flh / John Rosenberg tp / Jack Coan tp., Ernie Carlson tb / Glenn Ferris tb / Don Switzer btb / Doug Bixby btb, tuba / Fred Selden as., ss., Lonnie Shetter as., fl., ss., Sam Falzone ts., cl., fl., John Klemmer bs., b-cl., fl. cl., John Clarke ts., fl., cl., Jay Graydon g., Tom Garvin p., Dennis Parker b., Ralph Humphrey dr., Ron Dunn dr., perc., Lee Pastora conga

09 Indian Lady
Version grand format de 32mn, avec généreuse extension percussive.

Westside Room, Century Plaza Hotel, California, 21-04-1978
Don Ellis tp, superbone / Mike Carnahan as / Sidney Muldrow frh / Ann Patterson ss, english horn / Steve Bartek g / Stu Goldberg keyboards / Dave McDaniel b / Dave Crigger dr / Karen Henderson cello / remaining musicians unknown

10 T.R.
11 Storyville

C’est semble-t-il le dernier concert de Don Ellis, qui devait être déjà très malade. « T.R. » se trouve sur YouTube, dans une version de moins bonne qualité que celle qui figure sur les bandes déposées sur archive.org. Ce qui n’arrange pas les choses, car la qualité d’enregistrement de ce concert est très faible. Revenir à la bande d’origine est un moindre mal.
« T.R » est une belle pièce, sans doute l'une des dernières composée par Don Ellis pour son big band. Ce n’est peut-être pas un hasard s’il n’en est pas le soliste.
« Storyville » est un pastiche du « Birdland » de Weather Report. Don  Ellis fut trompettiste à la fin des années 50 dans l’orchestre de Maynard Ferguson, alors que Joe Zawinul en était le pianiste.

Upland High School, Upland, California, 28-01-1972
Don Ellis tp, dr / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby contrabass tb / Vince Denham as, ss / Fred Selden as / Sam Falzone cl, ts / Sidney Muldrow frh / Milcho Leviev keyboards / Bill Plummer b / Ralph Humphrey, Ron Dunn dr / Lee Pastora congas / Tom Buffum violin / Perry King cello

12 Final Analysis
« Final Analysis » se trouve aussi sur l’album « At Fillmore ». Version supérieure, même si l’enregistrement n’est pas optimal. L’orchestre fonce. A la fin du « Final », usage généreux et fortement parodique de poncifs piqués à la musique classique européenne.

San Luis Obispo, California, 04-02-1972
Don Ellis tp / Jim Sawyer tb / Kenny Sawhill btb / Doug Bixby contrabass tb / Vince Denham as, ss / Fred Selden as / Sam Falzone cl, ts / Sidney Muldrow frh / Milcho Leviev keyboards / Bill Plummer b / Ralph Humphrey, Ron Dunn dr / Lee Pastora congas / Tom Buffum violin / Perry King cello / remaining musicians unknown

13 Lydian Riff (Milcho Leviev)
Cf 8. La prise de son est moins bonne, mais la version est complète.  Possibilité d'apprécier dorénavant le solo de violon, qui mêle Bach à la musique tzigane.

Upland High School, Upland, California, 28-01-1972
cf 12

14 Five Four Me
Une pièce qui n'apparaît nulle part dans la discographie.
Un blues qui met en avant le quatuor à cordes. Don Ellis en est le soliste. Une seule version disponible dans les archives. Pas de chance, la fin de la bande arrive avant celle du morceau. Un raccord avec la bande suivante (à 4’29’’) montre qu’il ne manque sans doute presque rien.


Visalia, California, 16-05-1970
Don Ellis tp / Glenn Stuart tp / Stu Blumberg tp, flh / John Rosenberg tp / Jack Coan tp / Ernie Carlson tb / Glenn Ferris tb / Don Switzer btb / Doug Bixby btb, tuba / Fred Selden as, ss / Lonnie Shetter as, fl, ss, / Sam Falzone ts, cl, fl, / Don Menza ts / John Clarke ts, fl, cl, Jay Graydon g / Tom Garvin p / Dennis Parker b / Ralph Humphrey dr / Ron Dunn dr, perc / Lee Pastora conga

15 Jack of All
Autre pièce inconnue, d’inspiration plus légère.

Visalia, California, 20-05-1972
cf 08

16 The Spirit Lady (Fred Selden)
17 Relaxing to Dora (Milcho Leviev)

Plus sombre, « The Spirit Lady » met en valeur son compositeur, le saxophoniste Fred Selden.
« Relaxing to Dora » a été enregistré dans une version deux fois plus courte, sur l’album « Soaring » (MPS, 1973) sous le titre « Sladka Pitka ».

Visalia, California, 16-05-1970
cf 15

18 The Blues
Se trouve sur l’album « At Fillmore ». L’originalité du solo de Don Ellis justifie sa présence.

San Luis Obispo, California, 04-02-1972
cf 13

19 Concerto for Trumpet
Après la version décontractée (cf 2) voici la version boulet de canon.

Great American Music Hall, San Francisco, 30-04-1973
cf 05

20 Bulgarian Bulge
21 Indian Lady

« Bulgarian Bulge » a été publié plusieurs fois, sur l’album « Goes Underground » (Columbia, 1969) dans un enregistrement studio, et, en concert, sur « Tears of Joy ». Le solo de Milcho Leviev y est ici plus développé.
+ « Indian Lady », troisième version.

San Luis Obispo, California, 04-02-1972
cf 13

22 Pussy Wiggle Stomp
L’orchestre est déchaîné, pris en flagrant délit d’excès de vitesse, et, moins suprenant lorsque l'on a écouté ce qui précède, le solo de Don Ellis est complètement délirant.
La conclusion de rêve pour cette ultime partie.

Curly 

Curly

257
Répondre en citant  
440 - Mar 17 Oct 2023, 21:58

Billet du 11 août 23
...Heureusement, « Carla Bley, la Muse et la Musicienne », entretien accordé en 2011 à Alex Dutilh et distillé en 10 émissions d'une heure. Y'a pas photo.

Billet du 21 novembre 21
Le Festival International des Zidées Neuves est ici, pas ailleurs. Ailleurs ils ont l'air de s'éclater tellement, qu'il vaut mieux se rabattre sur du sérieux. Finalement, n'y a -t-il pas meilleure journée qu'aujourd'hui pour écouter Carla Bley, la Composer of the week du 15 au 19 novembre 2021 sur la BBC Radio 3 ?
La série est encore disponible pour une quinzaine de jours, alors pourquoi attendre ? Les Zidées faut en profiter tant qu'elles fusent, avant qu'elles filent.

Donald McLeod & Kevin Le Gendre retracent la wonderful musical life de Carla Bley, compositrice, pianiste et cheffe d'orchestre.

1- An Unorthodox Education
Des pièces écrites dans les années soixante et interprétées par Paul Bley, Don Ellis ou Jimmy Giuffre, ainsi que des extraits du monumental Escalator Over The Hill. L'auteur de ces lignes, c'est-à-dire moi, autrement dit je, a tendance à préférer un autre enregistrement d'inspiration proche, Tropic Appetites (1973) mais que hélas ni Donald McLeod ni Kevin Le Gendre n'ont eu l'Idée de programmer.
On peut rajouter à ce regret l'absence des pièces interprétées par le sextet de George Russell. Mais il faut bien faire des choix, surtout quand les Idées foisonnent. Un vrai Festival.
Ictus interprété par Jimmy Giuffre mérite d'être comparé à la version express & explosive de Gil Evans.                                                                                                  

2- Little Big Bands
Des pièces des années 70 et du début des années 80, Blunt Object, et un retour dans les années 60 avec Silent Spring, un extrait de Genuine Tongue Funeral composé pour Gary Burton, la première grande œuvre de Carla Bley, qui n'est pas dénuée d'Idées dignes d'un Festival.
Sont à l'honneur deux beaux morceaux extrêmement sérieux - j'insiste - arrachés sauvagement à un alboum qui mérite à l'aise Blaise de figurer dans tout Festival international des Zidées qui se respecte, le bien nommé Social Studies (1981).
Donald McLeod a l'Idée fort pertinente d'en extraire Reactionary Tango l'une des pièces les plus pénétrantes, une musique à programme des plus austères.

3- The Romantic Years
Plusieurs pièces en duo et en trio, dont il existe des versions plus flamboyantes en moyenne ou grande formation, mais surtout, oui, surtout, une forte composition sortie à l'arrache d'un des alboums les plus faibles de Carla Bley des années 80, Night-Glo (1985).
Wildlife (Horns; Paws without Claws; Sex with Birds) est un chef d’œuvre plein d'Idées, que ce soit pour aujourd'hui ou pour demain, et vous pouvez même vous en garder dans les poches de votre pantalon pour après-demain tellement y'en a de bien bonnes.

4- Going Large, and then Larger
Que du grand art,  extrait des sommets que constituent Fleur Carnivore (1988), The Very Big Carla Bley Band (1990), Big Band Theory (1994).
Pour ce dernier disque, un autre regret, encore un, l'absence dans la programmation de Birds of Paradise, mais que voulez-vous, les grandes Zidées sont parfois incomprises.

5- Two Can Make Three
A l'honneur, le trio Carla Bley/Steve Swallow/Andy Sheppard.

A titre personnel, je me permets de suggérer quelques Idées, tout en restant avec dignité dans le cadre très strict du Festival Des Zidées.
Aucun titre des enregistrements suivants n'ont été diffusés, alors que quand même quoi zut.
- Tropic Appetites (1973), déjà mentionné plus haut.
- European Tour 1977
- Musique mécanique (1979)
- The Carla Bley Big Band Goes to Church (1996)
- Looking for America (2003)
- The Lost Chords find Paolo Fresu (2007)
- Appearing Nightly (2008)

De quoi alimenter un second Festival International des Zidées pour demain.

One of the most original voices in jazz, composer, arranger, performer and bandleader Carla Bley has been determinedly pursuing her own musical path for more than 60 years. Her back catalogue of some 50 plus recordings tell the story of a musician who's responded in her own unique style to all the current trends, from free and experimental jazz in the 60s and 70s to 80s soul, blues and R&B. In later decades, she's written for and created big bands recalling the musical landscapes of Count Basie and the Duke and in the last 20 years, she's refined a distilled, intimate style for smaller chamber ensembles, in particular performing in a trio with her life partner, bassist Steve Swallow and the British saxophonist Andy Sheppard. Little wonder then, her fellow musicians affectionately call Bley 'Countess Bleysie' and 'Bleythoven'. Featuring a selection of recordings suggested by Carla Bley, Donald Macleod and Kevin Le Gendre follow Bley's musical adventuring from her early days writing for Paul Bley and Gary Burton, to her latest album for the Carla Bley Trio, released in 2020.

In 1994 saxophonist Andy Sheppard joined regular musical partners Carla Bley and Steve Swallow on tour. It was a move that would see Bley develop new confidence as a pianist, refining and honing her famously distilled style, and it was the start of a creative partnership that has continued following Bley's treatment for cancer in 2018.

Carla Bley (11-05-1936 / 17-10-2023)
                                                                               

Curly 

Curly

258
Répondre en citant  
Jean-Pierre Drouet dans ''Circles'' (L. Berio) et la ''Sonate pour deux pianos et percussion'' (Bartók) - Jeu 11 Jan 2024, 18:51

Compléments aux billets de Philaunet du 7 & 8 janvier :
entretiens très agréables à écouter, très vivants.
Le mérite en revient à J-P Drouet, dont l’épopée musicale est riche en couleur et rebondissements multiples (jazz, chanson, avec Édith Piaf, Montand et Aznavour notamment, et  Berio, Stockhausen, Boulez, Kagel…), et à Anne Montaron, dont les discrètes et brèves relances mettent en valeur le musicien. Cela change effectivement des gloussements et relances à rallonges sans grand intérêt.
Les illustrations musicales sont aussi brèves que pertinentes. Il est question dans l’entretien des percussions à la fin de la chanson « Milord » de Piaf ? Cette fin, et uniquement la fin, est diffusée dans la foulée.

Quelques compléments musicaux. Pièces téléchargeables, copies de 33t, et pour l’instant absentes sur YouTube..
Luciano Berio, « Circles », version 1967, disque Wergo, avec Cathy Berberian, Francis Pierre (harpe) et aux percussions Jean-Pierre Drouet & Jean-Claude Casadesus. La version sur YouTube est antérieure à celle-ci (Boris de Vinogradov à la place de Casadesus).

Béla Bartók, disque « Guilde Internationale du disque », 1968.
« Sonate pour deux pianos et percussion ». Geneviève Joy et Jacqueline Robin, pianos, Jean-Claude Casadesus et Jean-Pierre Drouet, percussions.
En prime, comme elle est aussi introuvable ailleurs pour l'instant, la face B avec « Contrastes ». Avec Lorand Fenyves (violon), Robert Gugolz (clarinette) et Livia Rev (piano).
Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper2337Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper2338

Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper2339Le coin de l'écoute musicale - Page 26 Oper2340

Curly 

Curly

259
Répondre en citant  
Charles Mingus, concert à Helsinki (1976) + Chick Corea, Jack DeJohnette (Gateway Trio) & Gary Burton - Jeu 18 Jan 2024, 18:44

Sur la chaîne YouTube Jazz³+,
Charles Mingus Quintet, Helsinki, 23 août 1976
avec Jack Walrath, trompette, Ricky Ford, sax ténor, Danny Mixon, piano, Danny Richmond, batterie.
Concert en intégralité (2h27), avec une prise de son de très bonne qualité.
France Musique a diffusé le concert du même groupe donné le 17 août à Châteauvallon.
Nette préférence pour le concert d’Helsinki car : concert intégral + bonne prise de son (plus de relief, France Musique pratique la compression à outrance), et pas de coupes inutiles et ridicules, piétinant parfois la musique, avec le rappel des noms de musiciens avé l’assent Wall Street English for the nazes & les formules publicitaires (extraordinaire, magnifique, musiciens en pleine forme ekcétéra).
Le programme : For Harry Carney  / Fables of Faubus  / I Can't Get Started / Remember Rockefeller at Attica / Sue's Changes / Free Cell Block F, 'Tis Nazi U.S.A. / Goodbye Pork Pie Hat / Nobody Knows / Noddin' Ya Head Blues / Peggy's Blue Skylight

                                                     

Sur la même chaîne,
Concerts de Return to Forever (Chick Corea, Al Di Meola, Stanley Clarke, Lenny White)
à Springfield le 30 novembre 1974 & à Vienne le 3 février 1975.

                                                    
                                                    

Gateway Trio
avec John Abercrombie (guitare), Dave Holland (contrebasse), et Jack DeJohnette (batterie et piano)
à Brême le 21 juin 1983
& à Debrecen (Hongrie) le 14 juillet 1983
Le programme de ces deux concerts, pourtant rapprochés dans le temps, est totalement différent.

                                                    
                                                    

Même groupe : à Glasgow le 3 juillet 1994 & à Umea (Suède), le 27 octobre 1996.

                                                    
                                                    

Enfin, deux concerts de Gary Burton,
à Rotterdam le 30 octobre 1967,
avec Gary Burton (vibraphone), Larry Coryell (guitare), Steve Swallow (contrebasse), et Bob Moses (batterie)
et à Vienne le 13 octobre 1968
avec cette fois-ci Jerry Hahn (guitare électrique), Steve Swallow (contrebasse & basse électrique), et Roy Haynes (batterie)

                                                    
                                                    

Contenu sponsorisé 


260
Répondre en citant  
Re: Le coin de l'écoute musicale -

Le coin de l'écoute musicale     Page 26 sur 26

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Accueil / Conversatoire & Atelier

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum