-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
Fire Emblem : où précommander Fire ...
Voir le deal
99.90 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Conversatoire & Atelier » Le coin de l'écoute musicale

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / Conversatoire & Atelier

Le coin de l'écoute musicale    Page 25 sur 25

Bas de page ↓   

Curly 


241
Répondre en citant  
Music Inc. & Cie - Dim 30 Jan 2022, 12:56

La chaîne « Vintage Music Experience » continue d’ouvrir les archives de concerts jazz à un vaste public. Cf billet du 22 janvier dernier.

Parmi les nouveautés :
Chick Corea Elektric Band - 1992-03-23, Royal Festival Hall, London, England
Plusieurs concerts avec la même formation se trouvent déjà dans la précédente sélection. La source n'est pas indiquée, mais le son est très convenable. Les enregistrements avec cette formation ne sont pas parmi les plus inspirés de Chick Corea. Plus loin, un autre enregistrement (à peu près ?) introuvable dans le commerce actuellement mais qui vole au-dessus de celui-ci.

Randy Weston - 1979-07-XX, Chicago
Pièce de près de trente minutes où le pianiste, en duo avec son fils Azzedin aux percussions, reprend plusieurs de ses compositions.

George Adams & Don Pullen Quartet - 1984-04-26, Uni-Mensa, Dusseldorf, Germany (part I / part II) Difficile de faire le difficile. Cette formation d'anciens compagnons de Charles Mingus parmi les plus marquants (Adams, Pullen, et Danny Richmond), sauf le contrebassiste of course, est l'une des plus brillantes des années 80.

Sun Ra and his Arkestra - 1985-10-08, S.O.B.'s, New York. « On stage recording »  est-il précisé.  Le son n'en demeure pas moins potable, comme tous les concerts proposés dans cette sélection.
Contrairement aux apparences, c'est une musique de facture classique qui est au programme. Nous sommes souvent proches du son des grands orchestres des années 30.

Max Roach - 1984-01-19, Funkhaus, Hamburg. Le quartet de Max Roach augmenté d'un invité, le saxophoniste et flûtiste Sam Rivers. La source n'est pas indiquée, mais la qualité est celle d'un enregistrement radio. Idem avec

Jimmy Giuffre 4 - 1984-11-04, Jazzfest Philharmonie, Berlin.  Dans les années 80, Jimmy Giuffre avait une formation plus électrique (synthétiseur, basse électrique). Peu d'enregistrements, trois disques en studio pour le label Soul Note. Ce concert est donc fort bienvenu.

Jack DeJohnette & Lester Bowie - 1998-08-12, Yoshi's Nightclub, Oakland. « Audience records », soit, mais encore une fois cela reste plus qu'écoutable. Jack DeJohnette dans un contexte très différent de celui de ses propres formations.

Pour finir, puisque nous sommes dans le coin de l'écoute musicale, trois enregistrements pour l'instant introuvables (ou presque ?) dans le commerce, et qui sont proposés sur YouTube dans des versions quasi optimales depuis un petit moment déjà, et qu'il serait temps de mettre discrètement en valeur ici-même.

La grande formation de Charles Tolliver et Stanley Cowell en 1971 : Music Inc.

                                                                                            


Chick Corea, Again and Again (1982). Disque enregistré en Afrique du Sud, en plein milieu d'une tournée. Version microsillon. La seconde face du 33 tours est plus expérimentale.
Qualitativement un cran au-dessus du concert proposé en ouverture de ce billet.

                                                                                            

McCoy Tyner, McCoy (1977)
Deux grosses pièces enregistrées lors d'un concert en France en 1974. Disque distribué uniquement au Japon, mais maintenant partout :

                                                                                           

Curly 

Curly

242
Répondre en citant  
Sahara - Sam 12 Mar 2022, 12:02

Le billet précédent se concluait avec lui, et le voici de retour.

Enregistré en janvier 1972, l’album de McCoy Tyner « Sahara » célébrait ses 50 ans dans l’émission d’Alex Dutilh sur France Musique le 21 janvier dernier.
Au début des années 70, le pianiste emportait tout sur son passage, un vrai ouragan qui emportait avec lui les autres musiciens de son groupe, qui étaient :
Alphonse Mouzon à la batterie
Sonny Fortune au saxophone alto & soprano, et aussi à la flûte,
Calvin Hill à la contrebasse.
Même si l’on peut entendre le pianiste au koto sur une des pièces, « Valley of Life », la musique tente, et réussit, la fusion entre jazz et musique africaine, ce qui était déjà prégnant dans ses précédents enregistrements.

Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Oper1222Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Oper1223


Le disque est déjà un des sommets de McCoy Tyner, qui en atteindra plusieurs au cours des années 70. Mais...

Mais il existe un concert datant de décembre de la même année, enregistré au Kōsei Nenkin Kaikan de Tokyo où, chose à peine concevable, le groupe de McCoy Tyner reprend la quasi totalité des pièces de l’album avec une aisance et une énergie démultipliée par rapport à l’album studio, qui était pourtant sacrément explosif.
Et, chose encore plus extraordinaire, alors que la source de cet enregistrement nous est inconnue, la prise de son semble avoir été effectuée par une équipe de professionnels.
Il existe de ce concert un double CD...

Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Oper1224Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Oper1225

... qu’un ingénieux youtubeur a eu l’idée de génie de mettre sur sa chaîne (durée du concert 1h33, la vidéo contient à la fin deux minutes de silence).
En plus des titres de l’album « Sahara » (« Valley of Life, « Ebony Queen », « Rebirth » et bien sûr « Sahara »), nous trouvons « Naima », pièce que le pianiste avait composée pour le quartet de John Coltrane, et « Message from the Nile » enregistrée en 1970 sur l’album « Extensions ».

                                                                                    

Curly 

Curly

243
Répondre en citant  
''Jegue'' par Hermeto Pascoal & Grupo - Ven 18 Mar 2022, 19:33

En jetant un œil sur la page des programmes enrichissants de France Cu  je m'a souvenu que venait de paraître aux éditions Far out un concert de Hermeto Pascoal & Grupo, Planetário da Gávea.

Ce qu'il y a de bien quand on regarde la Une de France Cu, c'est que tout de suite un besoin de nous aérer l'esprit nous prend, et qu'il ne faut pas se gêner afin d'éviter l'asphyxie.
Donc,
générique :
Hermeto Pascoal - piano, baritone horn, tenor saxophone, flute, vocals
Carlos Malta - soprano saxophone, flute, piccolo
Zé Eduardo Nazario - drums, percussion
Marcio Bahia - drums, percussion
Itiberê Zwarg - acoustic and electric basses, piano
Jovino Santos Neto - piano, electric piano, clavinet, harmonium
Pernambuco - percussion
Recorded at Planetário da Gávea, Rio De Janeiro, February 1981
Original tape transfer by Gabriel M. Yazbeck
Additional tape restoration by Daniel Maunick
Mastered by Lelo Nazario at Utopia Studio and Pete Norman at Finyl Tweek



L’éditeur a eu l’idée de mettre en ligne l’intégralité de ce flamboyant concert. Les enregistrements studio de Pascoal ne sont pas toujours à la hauteur de ses concerts, beaucoup – mais pas tous – laissent sur leur faim.

La dernière pièce du concert, « Jegue ».

                                                                                


La même en 2018.

                                                                                

« Jegue » signifie « âne » en portugais...  Ça rappelle la manière dont la direction de France Cu imagine son auditrisséteur type.

Cf aussi le billet Les concerts remarquables du 27-01-2021 renvoyant aux Les légendes du jazz de France Musique (concert à Antibes en 1986).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

244
Répondre en citant  
Musique de Bosnie, les sevdalinke - Mar 05 Avr 2022, 22:11

Il est tout à fait possible de découvrir la musique de nos voisins sans qu'il faille attendre un événement dramatique, comme c’est pourtant ce qui se passe souvent sur les radios culturelles françaises.



Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Scre2063

5e pièce diffusée dans le 1er numéro de la série Melancholia – Musikgeschichte eines Gefühls de SWR 2 le 11 octobre 2021.

Traduction d'un extrait de la transcription de cette émission :
Trop de bile noire dans le shaker à cocktails - pas très bon pour le moral. Cette théorie a longtemps perduré - étonnamment, car d'un point de vue médical, la bile noire n'existe pas. Pourtant, elle persiste à travers l'histoire culturelle - on la retrouve encore aujourd'hui dans une certaine tradition de chansons des Balkans, les sevdalinke. En arabe, 'sevda' signifie 'bile noire' - 'sevda' signifie 'bile noire' en turc, mais aussi 'amour'. La plupart du temps, les sevdalinke parlent effectivement d'un amour inassouvi - ce sont des chansons de nostalgie. Et leur chant est par conséquent mélancolique.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

245
Répondre en citant  
''Adieu mes amours'' (Josquin) - Mer 06 Avr 2022, 22:20

À défaut de pouvoir écouter, dans l'émission Josquin and Netherlandish Art [30/08/2021] ou en ligne, l'interprétation en duo (soprano/harpe) de la chanson

Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Scre2064

il est possible d'écouter, par les mêmes interprètes, d'autres pièces du CD , notamment celle qui rappelle le plus cet "Adieu mes amours" : D'un autre amer: D'ung aultre amer (= D'un autre amour), voir le texte traduit en anglais contemporain.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

246
Répondre en citant  
José de Nebra (1702-1768) : ''Que contrario, Señor” - Lun 18 Juil 2022, 10:27

Au milieu de la nuit du 16 au 17 juillet, Jonathan Swain présentait dans son "Through the night" (BBC Radio 3) :

Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Screen23
qui est extrait d'un concert donné à Varsovie en 2011.


L'interprétation est celle diffusée par la BBC "Que contrario, Señor”- José de Nebra (1702 - 1768)

Portrait baroque - José de Nebra (1702-1768) – L’âge d’or de la zarzuela baroque

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

247
Répondre en citant  
Vaughan William's ''Three Shakespeare Songs'' (Ars Nova Copenhagen, Paul Hillier) - Lun 18 Juil 2022, 11:57

Toujours dans "Through the night" (BBC Radio 3) du 16 juillet, Jonathan Swain présentait une belle interprétation des Shakespeare Songs de Vaughan Williams (de 1951, le compositeur était âgé de 79 ans) : ''Full Fathom Five'' ; ''The Cloud-Capp'd Towers'' ; ''Over Hill, Over Dale''.

Le coin de l'écoute musicale - Page 25 Screen24

À défaut de sa présence en ligne, on écoutera l'interprétation The University of Utah Chamber Choir performs Vaughan Williams' "Three Shakespeare Songs" in concert, April 2019


Premiered in 1951, Vaughan William's "Three Shakespeare Songs" paint a mysterious, beautiful and captivating scene for the listener. With texts from Shakespeare's The Tempest, A Midsummer Night's Dream, and others, this has become a standard in choral music! (...)

Contenu sponsorisé 


248
Répondre en citant  
Re: Le coin de l'écoute musicale -

Le coin de l'écoute musicale     Page 25 sur 25

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / Conversatoire & Atelier

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum