-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 37.59 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » France Culture avant et maintenant

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

France Culture avant et maintenant    Page 13 sur 14

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

121
Répondre en citant  
Avant : Jean Montalbetti, Georges Duby et Alain Erlande-Brandenburg - Ven 28 Fév 2020, 14:02

Avant, en 1982 (quand selon l'actuelle directrice France Culture n'était pas une radio), Les inconnus de l'Histoire - Guillaume Le Maréchal, Champion de tournoi 1/2 (1ère diffusion : 16/04/1982).
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t852p210-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-ii#34915) a écrit: (...) Les inconnus de l'Histoire - Guillaume Le Maréchal, Champion de tournoi
par Jean Montalbetti - avec Georges Duby et Alain Erlande-Brandenburg - Réalisation Christine Berlamont
1- 16/04/1982
2- 23/04/1982
L'Inathèque signale l'existence d'une troisième partie, diffusée le 30/04/1982. Que lui est-il arrivé ?
La vie de Guillaume Le Maréchal, qui a combattu Philippe Auguste aux côtés de Richard Cœur de Lion.
Comme point de départ, une chanson de geste à sa gloire, dont des extraits sont lus par François Maistre.
Georges Duby est le principal narrateur : les histoires de lignées, le monde des tournois, la croisade, et la guerre anglo-saxonne. Le personnage sert aussi de prétexte pour raconter tout un pan de l'histoire du XIIème et XIIème siècle.
L’émission a donné lieu a la publication d’un livre, dans une collection dirigée par Jean Montalbetti.
France Culture avant et maintenant - Page 13 Opera320
Pastille dans le post de la page suivante, sélection de 2'37 à 6'17.

Maintenant : La vie des idées n°241



Dernière édition par Philaunet le Ven 28 Fév 2020, 14:20, édité 1 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

122
Répondre en citant  
Avant, avec extrait sonore - Ven 28 Fév 2020, 14:19

Suite après ceci, avec la pastille sonore sur une nouvelle page pour un téléchargement immédiat.

Avant, Les inconnus de l'Histoire - Guillaume Le Maréchal, Champion de tournoi 1/2 (1ère diffusion : 16/04/1982) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-17.01.2020-ITEMA_22257434-3.mp3" debut="02:37" fin="06:17"]  

Maintenant : La vie des idées n°241

Philaunet 

Philaunet
Admin

123
Répondre en citant  
Conserver des émissions ? Vous n'y pensez pas ! - Mer 18 Mar 2020, 20:10

"Avant" : en 1999, lors d'une émission-débat en direct avec des auditeurs parisiens de France Culture remontés à bloc contre le projet de refonte complète de la station (= "casse") par Laure Adler, Jean Lebrun pour défendre la nouvelle directrice (et son gagne-pain à lui) avait sorti en substance que les auditeurs enregistrant des émissions sur cassettes pour les écouter plus tard étaient un peu givrés.

"Maintenant" :  l'héritière de la 1ere directrice du néo-france-culture (NFC) ne cesse de clamer le succès des podcasts, c'est-à-dire l'écoute différée d'émissions, une pratique à laquelle se sont adonnés les plus anciens de l'ANPR et de ce forum, certains quasiment depuis l'invention du radio-cassette (cf. Henri Faÿ) Qui avait raison ? Qui aura raison concernant l'évolution tout-actu de cette station ?

Et outre-Manche ? Sacrée BBC ! Sacré Melvyn Bragg  :

France Culture avant et maintenant - Page 13 Scree893

Every episode of In Our Time is available to download.

Philaunet 

Philaunet
Admin

124
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - Jeu 09 Avr 2020, 15:11

Avant (avant les directions audimatolâtres) la station culturelle ouvrait des horizons, élevait l'esprit, extrayait l'auditeur de sa vie quotidienne.

Maintenant, pour clamer triomphalement des chiffres (qui n'étayent rien sinon des clics), elle cherche à être le miroir fidèle d'un certain type de personnes (urbain, jeune, féminin, consommateur, faux rebelle, etc).
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t893p290-la-vie-des-idees#35301) a écrit: (...)
« la semaine dernière, alors que j’étais sorti pour me dégourdir les jambes, poussant jusqu’à une rue où je ne mets jamais les pieds d’habitude, je suis tombé sur un primeur, encore ouvert. Il me restait pourtant des fruits et légumes à la maison mais, pour le cas où ils viendraient à manquer (rappelons qu’à Paris, les marchés sont fermés), j’en ai profité pour faire quelques provisions… (...)
H.G. [08.04.2020]

Le public qui se voit dans cette radio de confirmation la plébiscite pour ce qu'elle lui apporte de (fausse) valeur ajoutée, le nom d'un média autrefois prestigieux qui contient le mot "culture".

France Culture est ainsi devenue un faire-valoir. Le public peut dire à bon droit "je suis France Culture", puisque la station reproduit ses attitudes et opinions les plus banales.

La directrice, en plus de vouloir faire du chiffre (d'où les sujets permanents sur l'amour, les ruptures, la fatigue, etc) prétexte l'égalitarisme :  "nous sommes vous" et inversement, ou presque, car salaires et avantages ne sont que d'un côté .

Qui ne voit l'impasse et la stérilité de cette démarche ? Au lieu d'éveiller, d'émerveiller et d'émanciper, la station nourrit l'enfermement et l'aliénation dans le conformisme le plus béat. Au lieu de participer à la formation de citoyens libres qui pensent par eux-mêmes grâce à la réception et la comparaison de multiples expériences en tous domaines, la station est devenue un média de formatage idéologique. Il suffit de lire certains tweets d'employés de la station : c'est à un public qu'ils espèrent asservi ou infantilisé que s'adressent leurs injonctions autoritaires.

Philaunet 

Philaunet
Admin

125
Répondre en citant  
Étonnement - Mar 14 Avr 2020, 10:09

Avant, c'est-à-dire il y a un mois et depuis cinq ans, la grille de la station était remplie de slogans féministes du matin au soir ou bien d'émissions donnant la parole au féminisme militant, ou bien mettait en accusation un "monde" représenté par la catégorie "homme blanc" (hétérosexuel, de plus de 50 ans, aisé, occidental, etc) coupable de mener l'histoire humaine, rien moins, à l'apocalypse.

Aujourd'hui sur France Culture changement de pied. Les commentateurs (= radoteurs) sont Boris Cyrulnik, Jacques Toubon, Axel Kahn, Hubert Védrine, plus de 80 ans ou les approchant. Quelques femmes de 70 ans, psychiatres ou psychologues pour enfants (la division des métiers entre sexes reste une constante à France Culture) :  Caroline Eliacheff, Claude Halmos. Et parmi les employés de la station, des septuagénaires connus ayant un avis fort instructif comme on le lit quotidiennement dans la Vie des idées (cf. n°305 et suivants) ;  Alain Finkielkraut,  René Frydman, Christine Ockrent.

En passant, on notera qu'Edgar Morin, sociologue du temps présent et philosophe de la pensée complexe, né en 1921, a déjà apporté sa forte contribution aux débats en cours : "Un minuscule virus dans une ville ignorée de Chine a déclenché le bouleversement d’un monde".

Des femmes et des hommes de 30 à 50 ans, issus d'origines différentes, d’horizons intellectuels variés et aux initiatives novatrices, France Culture n'en trouve pas ?

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 29 contributions du lundi 06 dimanche 12 avril 2020 (semaine 15)

Philaunet 

Philaunet
Admin

126
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - Mer 08 Juil 2020, 21:50

2008, série estivale de Gérard Gromer durant deux mois "Sur le bateau d'Ulysse", de nombreux numéros (25 minutes) passionnants, par exemple "Le ciel de Platon" avec l'astrophysicien Dominique Proust dont la spécialité est la cosmologie observationnelle (cf. Cultus Civilis)

France Culture avant et maintenant - Page 13 Scre1281

Été 2020, l'employée immature du 21h se voit offrir une case chansons à 15h ; rediffusion des chroniques d'une autre employée sur la manière, entre autres, d'écraser les boutons du visage ; diffusion de la vie d'un chroniqueur, ami d'Erner qui l'a recruté, entre tournée au magasin bio et observation d'une canette de boisson énergisante dans un fossé.

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 22 contributions du lundi 29 juin au dimanche 5 juillet 2020 (semaine 27)

Philaunet 

Philaunet
Admin

127
Répondre en citant  
France Culture n'en finit pas de sombrer - Mer 15 Juil 2020, 21:49

Avant, une radio culturelle unique au monde, capable de produire les émissions les plus sophistiquées constituant un patrimoine culturel national.

Maintenant, le fait divers, au niveau de la presse gratuite :

France Culture avant et maintenant - Page 13 Scre1311


Je préfère celui-là ("20 Minutes" 13-07-2020), exemple de femme résistante :

France Culture avant et maintenant - Page 13 Scre1312

Curly En ligne

Curly

128
Répondre en citant  
2020 : ''explosion des formats'' sur la chaîne de toutes les cultures. Bilan : aucun survivant. - Mer 02 Déc 2020, 15:40

Suite du programme exceptionnel de lectures en direct.

La bande annonce de la lecture du « Grand Meaulnes » diffusée lors de la meilleure chronique de la mamate (Le 7h13) est sirupeuse à mort, la voix dégouline comme dans une pub pour un site de rencontre, et la musique de fond vient tout droit du dernier (ou premier ?) épisode des « Feux de l’amour ».
Mais on entend bien au début : « Inédit sur France Culture... »

Inédit ?
Comme c’est tentant de vérifier…

Eh bien c’est fait, et donc,
le 16, 23 et 30 décembre 1986, adaptation sur France Culture du roman en dramatique de trois fois une heure.
Et pas une lecture en direct d’extraits choisis, car ce n’est pas une lecture intégrale que propose en grande pompe France Cultrurt.

2020 :
« Le Grand Meaulnes
Fiction / Le Feuilleton en direct
Du lundi 30 novembre au vendredi 4 décembre de 20h30 à 21h
Lecture par Pierre-François Garel
Choix d’extraits et réalisation : Sophie-Aude Picon »

1986, source Inathèque :
Le Grand Meaulnes
réalisation, Claude Roland-Manuel
adaptation, Stéphane Frontès
avec Yves Peneau (M. Seurel), Maurice Chevit (L'oncle Florentin), Denise Provence (Tante Julie) Claudie Arif (Yvonne de Calais), Christopher Allwright (Augustin Meaulnes), Paul Le Person (Ganache), Sylvain Joubert (Frantz de Calais), Anne Robin (Valentine), Pierre Risch (Le notaire), Olivier Guilbert (L'élève), Gilles Laurent (François Seurel), Véra Feyder (Millie Seurel), Nathalie Nerval (Mme Meaulnes), Frédéric Bouraly (Jasmin Delouche), Lita Recio (Alphonsine), Sylvain Clément (Boujardon), Eric Dufay (Roy), Solange Boulanger (Mme Giraudat), Ginette Franck (Mme Delouche), Claude Richard (Desnoues), Gilles Warga (Un paysan)


Conclusion : La direction actuelle a raison, France Culture, c’est bien mieux aujourd’hui, plus riche, plus tout. Et avant c’était vraiment nul.
LOL.

Curly En ligne

Curly

129
Répondre en citant  
Michel Le Bris sur France Culture - Mer 03 Fév 2021, 07:44

Pour répondre au message de Disalvo, voici l'hommage à Michel Le Bris à l'antenne et sur le site de France Cutlrure.
L’hommage qui lui a été rendu n’est que la revitalisation d’un « For intérieur  » de 2008, et une partie d’un flash info du 30 janvier, avec une citation de Jean Lebrun reproduite sur la page qui ne manque pas de sel marin :
« Pour lui la littérature était infiniment plus que de la sociologie, ça racontait l'humanité »
Comme la grille actuelle est tapissée de socio-popolitologues, il était donc normal que depuis quelques années la présence radiophonique de Michel Le Bris se soit limitée à quelques prestations dans des émissions de promo.
Sur cette antenne, la vision du monde s’est réduite à celle que propose les sociopopos, dont la science infuse englobe, à en croire la Ligne Générale des programmes, tous les savoirs possibles et imaginables.
D’autres personnalités eurent des hommages plus fournis ces derniers temps, comme par exemple le chanteur abominable Christophe, dont les funérailles royales sur la chaîne culturrelle ont frisé le délire.
Pour Michel Le Bris, plutôt qu’un hommage au rabais pour quelqu’un dont on ne sait si les journalistes qui lui consacrent vite fait un hommage dans un flash info savent que sur cette même antenne il y eut de nombreuses émissions où sa voix se fit entendre, mais aussi des émissions qu’il produisit, ou écrivit, nous aurions pu espérer une nouvelle diffusion par exemple de :
- Stevenson en Amérique, un feuilleton écrit en 1988. 10 épisodes.
- Les chemins de la connaissance : Les territoires de Jack London, en 1989, 5 entretiens entre Michel Le Bris et Pierre Drachline
- Son bon plaisir en 1993 par Christine Goémé (durée 3h)
- Voyage en France avec Stevenson, une série de « Pays d’ici » de 1994, 20 X 1h, dont une partie a été diffusée récemment dans les Nuits.
- Les dits du vent et de la brume , un feuilleton de 1994 dont il est l’auteur. 5 épisodes.
- Chercheurs d'or, rêveurs de royaume, 25 X 30 mn, qu’il a produite pour la chaîne en 1999 durant tout le mois d'août.
- A voix nue en 2008

                                A suivre dans les Nuits de France Culture ?

Les deux séries signalées par Disalvo :
- Le magazine produit avec Patrice Blanc Francard en 2009, Les années jungle, qui retrace les Roaring Twenties. 35 X 1h
- Idem l’année suivante avec les années 50. 24 X 1h

Curly En ligne

Curly

130
Répondre en citant  
Création radiophonique 2021/1992 - Mer 14 Avr 2021, 11:22

Il est difficile souvent de comparer France Culture avant (années 60-90) et maintenant, tant au fil des ans la radio culturelle est de moins en moins culturelle, et plutôt comparable à une généraliste. Impossible de comparer l'incomparable.
Pourtant il reste quelques rares îlots de création radiophonique dans la grille actuelle. En tout cas ils en ont la prétention.

Un d'eux : L’Expérience, nouvel épigone de l’Atelier de Création Radiophonique au rabais, diffusé en douce en fin de soirée le dimanche. Mais disponible en podcast, alors…
Alors grâce au miracle de la technologie moderne, voici une autre expérience, que la diffusion dans la nuit du 14 avril d’un ACR de 1992 nous incite à tenter.

L’Expérience, du 11 avril 2021 : Le dernier bras d’honneur d’Alain Kan, éloge funèbre d’un chanteur yéyé reconverti dans le punk. « Une création sonore » (plus prétentieux & pompeux tu meurs) de Philippe Roizès, réalisation Nathalie Salles
Le sujet : son nombril, à travers la lecture d’extraits de son journal intime. Oui, le journal intime, le jeje, le moimoi, l’ego contre le reste du monde, programme unique et donc peu varié des Zexpériences.

En voici les premières minutes : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11983-11.04.2021-ITEMA_22632648-2021C34065S0101.mp3 " debut="00:00" fin="06:13"]

Atelier de Création Radiophonique
du 16 février 1992, Quand le sang commence à danser - Le Butō : Kazuo Ohno, Min Tanaka par René Farabet - Avec Kazuo Ohno (danseur, chorégraphe), Min Tanaka (danseur, chorégraphe, acteur), Yoshito Ohno (danseur, chorégraphe), Richard Serra (artiste) et Jean Clareboudt (sculpteur, dessinateur) - improvisations au saxophone Steve Lacy - traductions Osamu Kuroi, Akihiro Ozawa et Kaye Mortley - réalisation Yvette Tuchband

En voici aussi les premières minutes : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-14.04.2021-ITEMA_22635840-2020C3372E0588.mp3 " debut="02:23" fin="14:48"]

D’un côté le repli, avec un docucu de témoignages sans intérêt, sauf pour les proches. Du voyeurisme radiophonique. Ce pourrait être un « Pieds sur terre », ou un « LSD », ou « Une histoire particulière » qu’on n’entendrait pas la différence, tant les sujets sont souvent les mêmes.
Et de l’autre l’ouverture sur le monde avec une vraie création radiophonique.

Philaunet 

Philaunet
Admin

131
Répondre en citant  
Kenzaburo Oé (*1935), ''Une affaire personnelle'', une mise en voix de 1971 - Mar 29 Juin 2021, 08:38

Une émission de référence, "Un livre des voix" par Pierre Sipriot dont la qualité est illustrée par ce numéro de 1971 qui donne à entendre un texte de l'écrivain japonais né en 1935, Kenzaburo Oé : "Une affaire personnelle" (rediff. Nuits FC 2020 & 19/04/2021).

Une présentation et une lecture de haut niveau pour ce récit dont le résumé est donné sur le site Babelio.

Qu'avons-nous sur France Culture depuis deux décennies qui se soit hissé à ce niveau en matière littéraire ?

Certainement pas les émissions "La Compagnie des œuvres", ni "Par les temps qui courent", la première un bavardage, la seconde une tribune de promotion.  
Un livre des voix - Une affaire personnelle (1ère diffusion : 27/04/1971) Par Pierre Sipriot - Avec Pierre Sipriot, Jean-Pierre Colas - Texte original de Kenzaburo Oe, traduction Claude Elsen, lecture par Jean-Paul Cisife, Pierre Constant, Jean-Louis Maury, Michel Ferrand et Sylvie Artel - Réalisation Jean-Pierre Colas

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 14 contributions du lundi 21 au dimanche 27 juin 2021 (semaine 26)

Contenu sponsorisé 


132
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant -

France Culture avant et maintenant     Page 13 sur 14

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum