-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 38 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 24 sur 52

Bas de page ↓   

Curly 


231
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 24 Fév 2020, 09:11

« Good morning Julie. Welcome in Brussels. The heart of Europe. It’s nice to hear you from the other side of the town of Quiévrain.
Oui, je parle anglais. Du moins j’essaie. Et oui, au mieux c’est anachronique, au pire une provocation, que d’utiliser encore cette langue à proximité des institutions de l’Union européenne, lesquelles ne se sont pas encore remises du départ fracassant du Royaume-Uni…

« Des forêts qui brûlent 
Embrasement général
...le dernier livre de Sylvain Pattieu, Forêt-Furieuse, (...) la langue s’embrase en même temps que la forêt brûle. Conversation sur l’histoire, la littérature, et le danger qui vient.
...Moi, ce qui m'intéresse, c'est le souffle, c'est le rythme, c'est la vie. Donc je vais aller vers ça, je vais aller vers le vif, je vais donc forcément vers le réel. Et à partir de ça, à partir de la réalité, mais aussi de tout l'imaginaire qui s'en dégage, je vais écrire. C’est ça qui me donne envie d'écrire et me pousse à écrire. »

…  Avec le Brexit, c’est l’occasion rêvée pour les Européens de s’affranchir de la tutelle de l’anglais, qui, pour n’être qu’une des langues officielles de l’UE, en était, de loin, la plus utilisée. 
Mais le rêve pourrait bien virer, si ce n’est au cauchemar, du moins à la cacophonie. Laquelle va prendre le relais ? Le Français ? L’Allemand ? L’Italien ? L’Espagnol ? Le Polonais ? (…)
Reste alors une solution pour écarter le spectre de la désunion : que tout le monde ne parle plus qu’anglais. (…) l’anglais peut enfin s’imposer comme LA langue officielle de l’Union européenne, sans vexer personne. »

« Par le biais d'images en sous-texte, et de l'histoire de la médecine, l'auteure réussit à penser l'impensable, à savoir le corps mort des êtres aimés, et trouve une autre langue pour parler du deuil. (…)
un récit qui explore les possibles de la mort, son extraordinaire pouvoir d’invention et ses liens étroits avec l’image.
C'était une évidence que je devais écrire ce texte à la première personne. (…) Puisque le livre est aussi parcouru par un "tu" –"tu es mort", "tu es mort couché derrière"- il fallait un "je", pour que ça soit en regard, en face à face. 
(…) Je voulais parler à des morts, à mes morts, et à la mort en général. Pour cela, j'ai eu besoin de la distance du savoir qui permet de penser.
 »

« Les gens ignorent totalement l'envers du décor du milieu des entreprises ; vous ne pouvez même pas vous imaginer combien de cocaïne tourne par jour, c'est énorme ! »

Curly 

Curly

232
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 24 Fév 2020, 11:22

« Epicure... de rappel
L'abus de plaisir est mauvais pour le bonheur »

« A la fois ambassadeurs et interfaces, le cinéma et la télévision sont devenus les porte voix du monde agricole. (...)
Ma théorie c’est que cette médiation par les écrans est caractéristique d’une époque qui a tendance à « désinvisibiliser » plutôt que voir.
...deux César...deux millions d’entrées « surprise »... trois nomination aux César...emblème des souffrances... plateforme de débat...1 voir 2 millions de vues…
... La déréalisation générale ne peut prendre en compte un élément que si il en passe par la médiation des écrans. Quant on parle de « désinvisibilisation », il faudrait se demander ce qui ne nous permet plus de voir. »

« Chateaubriand  (...) est né vieillard. »

« L'envie d'écrire était une urgence, elle est venue avec la première phrase du roman que j'ai déroulée jusqu'à en faire un livre. Avec le désir d'être lu...
J'ai toujours quelques bouquins dans les poches, ça m'a un peu aidé à avancer dans la vie...

...L'école, ça m'a vraiment brûlé. (…) la Bretagne me faisait peur avec ses brumes  (…) J'ai erré (...) seul à Paris. Les livres ont été pour moi comme une barricade : il suffit de les empiler - même physiquement, ils vous protègent. 
»

« Le romantisme, inventeur du kitsch funéraire
Le romantisme, malgré ce à quoi on le ramène sans cesse — (...) à un summer of love anachronique, au gilet rouge de Théophile Gautier à la bataille d’Hernani — est plutôt, en son fond, un mouvement de vieillards...

...Ok boomer : on sait maintenant que le futur est un problème de vieux, et que c’est comme prothèses essentiellement que les smartphones ont conquis le monde »

« LE BILLET POLITIQUE par Frédéric Says
Le 49.3, et moi, et moi, et moi…
Allez, on ne poussera pas ce matin la provocation jusqu'à suggérer que la gauche va bientôt regretter le temps béni du dialogue démocratique sous Nicolas Sarkozy, mais enfin l'utilisation du 49.3 qui se prépare est tout sauf neutre. 
(…) N'y a-t-il pas une banalisation de ce 49.3* ? 
(…) Au moindre malaise dans l'Assemblée, le voici brandi. 
Ce qui était un instrument de dernier recours est devenu le geste des premiers secours, au chevet d'une politique qui veut aller toujours plus vite.
Frédéric Says »

* « Souvent considéré comme une mesure d’exception, le recours au 49.3 fut pourtant fréquent sous la Ve République, quatre-vingt-cinq fois depuis 1958.
(…) Le 49.3 est utilisé lorsque les débats s’enlisent à l’Assemblée nationale ou que le gouvernement veut faire passer une loi dans l’urgence. C’est souvent un aveu de faiblesse face au Parlement, et un outil pour affirmer la primauté de l’exécutif. » (Le Monde, 10-05-2016 )

Curly 

Curly

233
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 24 Fév 2020, 18:34

« L'esprit de Warhol 
Le candide Andy Warhol
...Mériam Korichi nous raconte les étapes de la construction d’un personnage aux mille facettes…

...Le kâmasûtra sens dessus dessous
Frédéric Boyer nous guide à travers ce théâtre de l'érotisme aux milles facettes…

... Melvil Poupaud :"J’aime cette faculté de rêver que le cinéma provoque"
(…) Ce programme du Forum des images révèle les mille facettes d’un acteur d’autant plus précieux qu’il a gardé intact ce plaisir du jeu...

...L'Heure de véri-thé nous transporte à travers les siècles pour découvrir le symbolisme du thé (…) des conseils et des recettes afin d'appréhender au mieux cette plante aux mille facettes…

... André Malraux (1901-1976)
(…) André Malraux est une personnalité complexe, qui connaît mille facettes…

... Mai 68, l'héritage impossible
(…)  la passion des soixante-huitards s'est investie massivement dans un gauchisme aux mille facettes…

...Marta Izquierdo Muñoz : les mille facettes de la majorette...

...Gustave Doré, l'artiste aux multiples facettes…

... Jacques Julliard, l'obstiné solitaire
(…) Jacques Julliard, homme engagé aux multiples facettes…

...Vie de Chateaubriand
Ecrivain, homme politique, voyageur... Une introduction aux multiples facettes de la vie de Chateaubriand…

...La musique et les voyages de Gautier
Ecrivain voyageur, mais aussi grand connaisseur de danse et de musique, Théophile Gautier était un artiste aux multiples facettes…

...Jean-Claude Carrière : "J'ai essayé d'utiliser toutes les formes d'écriture de mon temps"
Jean-Claude Carrière, personnalité aux multiples facettes…

... "A voix nue" avec Edgar Morin consacré à son identité "néo-marrane", à sa conception de la judaïté et aux multiples facettes qui le caractérisent…

... Faux et faussaires
Le sujet dont nous allons traiter ce matin est riche de multiples facettes…

... L'amour par lettre (éros et agapê)
Passionnées, érotiques ou tendres, extravagantes ou terre à terre… La Compagnie explore cette semaine des correspondances amoureuses aux multiples facettes…

...Akiyuki Nosaka, l'auteur de "La Tombe des lucioles", est mort
Akiyuki Nosaka, indomptable écrivain japonais aux multiples facettes...

...Edgar Degas en cinq oeuvres d'art
(…) Plongée dans l’œuvre de cet artiste aux multiples facettes…

... Sur les pas de Werner Herzog
(…) Retour sur l'oeuvre immense de Werner Herzog (…) En deuxième partie, le musicien aux multiples facettes Gilles Colliard est notre portrait du jour…

... Camus Casarès : tumulte ou juste mesure de l’amour ?
Passionnées, érotiques ou tendres, extravagantes ou terre à terre… La Compagnie explore cette semaine des correspondances amoureuses aux multiples facettes…

...Le Soft Power d'Arthur Rimbaud
 Soft Power dessine les traits d'un Rimbaud aux multiples facettes : le voyageur, l'explorateur...

...Daniel Defoe
Defoe et Robinson
Daniel Foe dit Daniel Defoe (1660 -1731), le père de Robinson Crusoé a créé un personnage à son image, celle d'un aventurier, d'un homme aux multiples facettes…

...Mary Poppins, un personnage totémique à plusieurs facettes …

...Camus sous le signe du soleil
Image de vie et de mort, d'amour et de violence, le soleil irradie l'oeuvre d'Albert Camus, et en révèle les multiples facettes…

...JORIS-KARL HUYSMANS
L’œuvre aux multiples facettes de Huysmans a marqué son époque…

... BORIS VIAN
La métaphore du nénuphar
Peut-être faut-il passer par ses œuvres pour comprendre le mieux Boris Vian, personnage aux multiples facettes ?…

...Romain Gary : Cette première grande biographie de Romain Gary éclaire les mille facettes de celui qui fut l'auteur d'une des plus belles mystifications littéraires ...

...IL VA Y AVOIR DU SPORT !
(…) De l'histoire de la performance physique à l'interaction entre le corps et l'esprit comme moteur de la performance, de la pratique de sport extrême à la sociologie du sport, les multiples facettes d'un phénomène universel...

Curly 

Curly

234
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 25 Fév 2020, 09:32

« L'HUMEUR DU MATIN PAR GUILLAUME ERNER par Hervé Gardette
Danse avec l'élue
...je ne vais plus manifester. Car vous l’avez peut-être remarqué : désormais, toute manif qui se respecte suppose qu’on s’y déhanche sur d’étranges chorégraphies...

« le thriller-social-gore du sud-coréen Bong Joon-ho se représente (...) sur les écrans en noir et blanc. (...) Ma théorie c’est que ce « Parasite » en noir et blanc sera tout sauf que l’on peut lui prêter.
Je m’explique. (…) c’est faire l'expérience d'une nouvelle lecture. »

...Le constat s’impose de visu : pour bien danser, mieux vaut porter un petit tutu qu’une longue robe d’avocat.
Le point Godwyn de ma perplexité ne fut pourtant atteint qu’hier matin, en découvrant une vidéo sur les réseaux sociaux : Esther Benbassa, Manon Aubry, Clémentine Autain… toutes députées (...) venues danser, à proximité de l’Assemblée, contre la réforme des retraites, sur un air connu des années 80, et dans une tenue évoquant la ménagère féministe des années 50 : bleu de travail, gants de vaisselle et bandana rouge.
Était-ce ridicule ? Ou plutôt amusant ? Considérant que le pas chaloupé et le déhanchement de bassin n’est pas ce que j’attends en priorité d’un ou d’une élu/e de la nation, je m’apprêtais à choisir l’option 1. C’est alors que, sous les vidéos, j’ai lu les commentaires hargneux des professionnels du genre, tous ces vendeurs de moraline qui prolifèrent sur les réseaux sociaux. Finalement, je choisis l’option 2. »

« Nous recevons ce soir Sébastien Poublanc, historien de l’histoire politique et sociale des forêts (...) pour discuter notamment de la gestion des forêts par Louis De Froidour, nommé Grand-maître des Forêts par Colbert en 1662. (...)
Il y a chez la forêt une mystique, qui est établie, d'ancienneté. C'est un espace qui est à l'extérieur de la civilisation. (…)
Il y a une forme de contestation sociale qui se retrouve en forêt. Par exemple, je suis frappé de voir la manière dont les zadistes se costument, se drapent, se moquent, qui ne sont pas sans rappeler les guerres de demoiselles, qui ne sont pas sans rappeler les black faces de Thomson, etc.
 »

« LE BILLET POLITIQUE par Stéphane Robert
...On attendait d'Emmanuel Macron, en déplacement à Mulhouse, hier, en Alsace, (...) qu'il nous livre sa vision de la manière dont la laïcité doit s'appliquer en France. (…)
Depuis deux ans et demi, Emmanuel Macron affirme être dans l'action
(…) Que nous dit ce discours de Mulhouse au delà des mesures annoncées dont il faudra, quand même, vérifier, dans les semaines et les mois à venir, l'ampleur et la portée ? 
Eh bien qu'Emmanuel Macron se prépare déjà à défendre son bilan. (…) en vue de l'élection présidentielle de 2022. »

Curly 

Curly

235
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 25 Fév 2020, 13:01

« Prostitution: la pénalisation peut-elle avoir des effets pervers ?...Boeing - Airbus : la guerre juridique aura-t-elle lieu ?...Agriculture : la guerre de l'eau aura-t-elle lieu ?... La guerre de l'euro aura-t-elle lieu ?...La guerre du rail aura t-elle lieu ?... La guerre des droites aura-t-elle lieu ?...La guerre en Syrie peut-elle prendre fin à Idlib ?...La guerre civile aura-t-elle lieu ?...Mexique : la guerre des gauches aura-t-elle lieu ?...La lutte contre le terrorisme peut-elle avoir une fin?...Etats-Unis / Chine : la guerre du yuan aura-t-elle lieu ?... La guerre des religions aura-t-elle lieu ?...La dissuasion nucléaire peut-elle survivre à l’OTAN ?...La bataille du nucléaire aura-t-elle lieu en France?...Catastrophe nucléaire : La nature peut-elle survivre aux radiations?...L’intelligence artificielle peut-elle mener à la Troisième guerre mondiale ?...

La guerre nucléaire peut-elle avoir lieu ?...

La vie des idées - Page 24 Opera332

...LE MALHEUR DES UNS par Guillaume Erner
Si ça ne va pas fort aujourd’hui, dites-vous bien que vous auriez pu être Jean-Pierre Dupuy...

... Matières à penser par Frédéric Worms
Quelles catastrophes ? Le catastrophisme n’est pas un fatalisme
24/02/2020
Jean-Pierre Dupuy a été le premier, tel un prophète alors peu entendu, à parler de « catastrophisme » (…)  pour lui, il ne fallait parler d’une catastrophe certaine que, justement, pour parvenir à l’éviter (…) si on la dit seulement probable, on n’agira pas ; si on la juge certaine, alors on fera tout pour l’empêcher
Il faut faire de la catastrophe un destin. Mais attention, un destin qu'on peut choisir, ou refuser plutôt.
Prenez le changement climatique.(...) Il nous déborde et il retombe sur nous comme venant d'un extérieur absolu, comme si c'était un destin.
On ne pense jamais que s'il y a une guerre nucléaire qui éclate, ce sera le résultat non pas d'une volonté humaine, mais d'un accident, […], d’un malentendu, une fausse alerte, ou même admettons, d’une crise de rage. 
Les premières grandes manifestations du changement climatique, les premières catastrophes - parce qu’il y en aura des tas - dues aux changements climatiques, ça ne va pas être la montée des océans, ça ne va pas être les sécheresses sur des zones entières, ça va pas être la fonte de la banquise arctique, etc. Ça va être les guerres que l'anticipation de ces événements produira, sous forme, par exemple, des migrations considérables.

BIBLIOGRAPHIE
Pour un catastrophisme éclairé : quand l'impossible est certain
La guerre qui ne peut pas avoir lieu: Essai de métaphysique nucléaire…

...MATIÈRES À PENSER AVEC FRÉDÉRIC WORMS par Frédéric Worms
Quelles nouvelles de la catastrophe ?
11/12/2017
Frédéric Worms s'entretient avec le philosophe Jean-Pierre Dupuy…

...SIGNES DES TEMPS par Marc Weitzmann
La guerre nucléaire peut-elle avoir lieu ?
10/03/2019
Le monde est-il aujourd’hui moins dangereux qu’autrefois ou vit-on au contraire plus près de l’apocalypse ?
INTERVENANTS
Jean-Pierre Dupuy
philosophe, ingénieur, professeur de science politique à l’Université Stanford…

...LA GRANDE TABLE IDÉES par Marie Richeux
04/03/2019
Nucléaire : la guerre qui n’aura (peut-être) pas lieu ?
Jean-Pierre Dupuy, ingénieur et philosophe, pour "La guerre qui ne peut pas avoir lieu: Essai de métaphysique nucléaire" (Desclée De Brouwer, février 2019)…

... LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Philosophie de l’écologie
La catastrophe aura-t-elle lieu ?
28/11/2018
Les invités du jour :
Jean-Pierre Dupuy, philosophe, professeur de science politique à l’Université Stanford
Auteur de La guerre qui ne peut pas avoir lieu aux éditions Desclée de Brouwer (2018), Petite métaphysique des tsunamis aux éditions Points (réédition 2015), Pour un catastrophisme éclairé : quand l’impossible est certain aux éditions du Seuil (réédition 2004)…

... L'INVITÉ DES MATINS par Guillaume Erner
Que peut la philosophie face aux catastrophes ?
28/03/2016
Le philosophe Jean-Pierre Dupuy réfléchit à nos attitudes collectives face aux catastrophes, et à la place du sacré dans nos sociétés. Écologie, économie, terrorisme, quelles sont les catastrophes contemporaines ? Comment la philosophie peut-elle nous éclairer ? Et a-t-on besoin de sacré ?…

...LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Avis de tempête sur le climat ?
Peut-on encore être climatosceptique ?
17/09/2015
De quoi doute le climato-sceptiqueé ? De la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique ? De l'existence même d'un réchauffement climatique ? Et surtout, qu'est ce qui le motive ? Le bon sens, ou l'insolence ? Pour répondre à ces questions (...) Jean-Pierre Dupuy ingénieur, épistémologue et philosophe…

La vie des idées - Page 24 Opera333

« MATIÈRES À PENSER par Frédéric Worms
(…) Générique : "Requiem pour un con" de Serge Gainsbourg, 1968 (Philips) (...)
Quelles catastrophes ?
Sagesse de la catastrophe
25/02/2020
Une fois face à la catastrophe, quelle réaction adopter ? (...)
On est pris d'une impuissance absolue. Donc, dans l'idée de catastrophe, il y a ce sentiment d'impuissance qui est très radical et qu'il faut prendre en compte. S'il y a une catastrophe, c'est qu'il y a une dimension d'impuissance.
(…) Donc, il y a des formes de dénégation qui peuvent accompagner l'action. Et il y a des formes de dénégation qui interdisent l'action puisqu'on refuse de voir le réel. Donc, l'enjeu, c'est d'arriver à articuler à la fois une grande lucidité sur les tâches à accomplir. Mais une fois qu'on a décidé de l'action dans laquelle on s'engage, il y a une dénégation de seconde instance qui est nécessaire pour lutter contre le désespoir. 
»

...Matières à penser | « Face à la catastrophe : le pire n’est jamais sûr ! » par Dominique Rousset
16/05/2019...
...MATIÈRES À PENSER par Dominique Rousset
Face à la catastrophe : le pire n’est jamais sûr ! 
(…) 02/01/2020, rediffusion du 16/05/2019...

...MATIÈRES À PENSER par Patrick Boucheron
Des forêts qui brûlent 
Faire face à la catastrophe qui vient
18/02/2020...

MATIÈRES À PENSER par Dominique Rousset
Mauvais départ pour le siècle : comment préparer l'avenir ?
L’irruption de l’Anthropocène
24/12/2018
Tout n’est pas perdu, vivons l’effondrement !
25/12/2018
Sauver le vivant et se sauver avec lui...

...Est-il bien raisonnable d’avoir peur de la mort ?...Comment en finir avec la peur de la mort ?...

La vie des idées - Page 24 Opera334

...France Culture emmène les auditeurs dans tous les champs des savoirs, de la création, des idées et de l’imaginaire. »

Curly 

Curly

236
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mer 26 Fév 2020, 09:16

« Quel rapport entre le Rwanda et la France ?
Eh bien aucun »

« LE JOURNAL DE LA PHILO 
(...) Un fait sans intérêt mais qui a fait parler
J’ai découvert ce fait vendredi grâce à un tweet du journal _Le Parisien, c_e dernier porte bien son nom puisqu’il a ainsi couvert une actualité de la capitale française : le passage du couple star Kim Kardashian et Kanye West, alors en séjour à Paris, dans une célèbre chaîne de restauration rapide… passage que le restaurant a décidé d’honorer grâce à l’installation d’une plaque.Cette plaque n’indique d’ailleurs que ça : « Kim Kardashian et Kanye West ont commandé sur cette borne, 19.02.2020 ».
J’ajoute que le couple a passé la commande d’un bucket, un seau de poulet frit, puis dégusté en robe Jean-Paul Gaultier et chez le couturier lui-même. Pas besoin du Parisien pour le savoir : Kim Kardasahian avait elle-même pris le soin de diffuser l’événement sur Instagram… Alors pourquoi en avoir parlé ?
(…) C’est drôle car, pour ma part, j’ai trouvé ce fait certes sans intérêt mais quand même intéressant. »

« Déjà 100 chroniques, l'occasion de faire le bilan (…) Une règle propre au journalisme veut que le meilleur moyen d’éprouver sa neutralité soit de se frotter au conflit israélo-palestinien. Si vous recevez, à parts égales, des insultes de l’un et de l’autre camp, c’est que vous avez plutôt bien fait votre travail.
On n’en est pas encore là avec la transition écologique…

« C’est dans (...) son ennui que le film est intéressant »

« Ca devient moins un film à sujet qu’un film de dialogues »

« Le film (…) Jamais je ne serais allée le voir et finalement je suis très contente de l’avoir vu. »

...J’évoquais le mois dernier les signes de ma propre radicalisation, cette addition de nouveaux réflexes qui me conduisent à tout repeindre en vert. Pour être honnête, mon ralliement n’est pas définitif. Mon Dieu, pardonnez-moi, car j’ai péché.
Il faut dire que, pratiquée à haute dose, la consommation de légumes du marché est une occupation monotone, surtout en cette saison. Poireaux, chou-fleur, potimarron, panais. Topinambour ! On s’était enthousiasmé pour le retour des légumes oubliés, on comprend mieux pourquoi ils l’avaient été…

« Je suis surpris de voir tout ce qui tient en 95 minutes dans ce film »

« J’ai été perdue (...) dans une tension qui est celle de l’angoisse et qui donne au film ce côté engourdi, poudreux, trip. (…) on n’est pas complètement dans un trip on a toujours peur de l’affrontement avec le réel. »

« C’est peut-être vraiment le premier film tibétain : (...) une façon tibétaine de penser le monde, à laquelle personnellement je n’ai rien compris. Mais j’ai beaucoup aimé ne rien comprendre (...) je trouve cela passionnant. Antoine Guillot »

« j'ai trouvé que les failles (…) sont très intéressantes, ce sont des failles  qui permettent de voir à travers et découvrir des choses.  Arnaud Laporte »

...Je n’ai jamais mis les pieds dans un sex-shop mais je crois savoir ce que certains peuvent ressentir lorsqu’ils en franchissent le seuil, profitant de l’obscurité, après avoir bien vérifié que personne ne les a vus entrer. J’ai cette sorte de boutique à l’angle de ma rue : un magasin spécialisé dans les plats surgelés, plein de viande, de sel, de plastique. Putain, qu’est-ce que c’est bon !! »

Curly 

Curly

237
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mer 26 Fév 2020, 17:59

« Peu de déesses de la mythologie romaine se sont fait lécher le dos aussi souvent que Cérès, la déesse de l’agriculture, des moissons, mais aussi de la fertilité. Cérès est représentée sur les premiers timbres émis en France, en 1849. (…) Dans la mythologie grecque, Cérès est Déméter. (…) Déméter (...) livre un secret, celui de l’agriculture. (...)
Toutefois, mieux que Déméter, les archéologues fouillent la terre à la recherche de la première graine ! »

« ... une épidémie sans précédent, une épidémie de masques de protection, c’est la star de la collection croisière 2020, la croisière en quarantaine, la croisière ne s’amuse pas du tout, Venise double masque…
Alors, reste un problème, où acheter son masque ? Dior n’en propose pas, (…) chez Zara aucune copie… »

« Ça fait fait presque trois mois que je mange tous les jours la même chose : œufs au plat, baguette au levain « Belle Arôme », scamorza poêlée, mangue séchée au dessert. 
Visuellement c’est splendide. Enfin pas tout à fait : j’échoue quasiment à chaque fois à bien présenter les œufs, qui se cassent quand je les sors de la poêle. Mais j’ai suffisamment de pain pour éponger. 
Manger n’est pas une chose facile. On devient difficile en vieillissant : après 20 ans à manger des sandwichs jambons-beurre tous les midis, j’ai développé, dans ce strict domaine, un palais exceptionnel : plutôt jeûner que de manger un mauvais jambon-beurre.  (…)
La solution serait de passer à la salade (…)
Je trouve, pour tout dire, qu’il est fastidieux d’avoir à manger tous les jours…

« Le fait est que les agriculteurs mangent mal. J’en ai acquis la conviction en regardant chaque saison de ‘’L’amour est dans le pré’’ sur M6. »

«  si j’avais vécu aux débuts du Néolithique, j’aurais choisi de rester chasseur-cueilleur plutôt que de devenir paysan. (…) Chez les chasseurs-cueilleurs, pas de patron, pas de pointeuse. »

«  Pour le théoricien de l’effondrement Jared Diamond, l’agriculture fut en tout cas notre vrai péché originel. (…) Pour ma part, j’ai en tout cas du mal à croire que tout cela fut entrepris dans le seul but de permettre, des millénaires plus tard, à notre personnel politique de venir se faire prendre en photo au Salon de l’Agriculture. »

…Je regrette les crêpes lardons fromage surgelées et les soupes Bolino que me préparait ma mère. 
J’essaie de me montrer à la hauteur auprès de mes enfants, que je nourrie presque exclusivement de Knacki et de pâtes alphabet. 
Mon rapport à la diététique consiste à avoir, péniblement, éliminer les Kellogg's Trésor de mon régime alimentaire. 
Mon rapport à la gastronomie consiste à rajouter du beurre. »

« C’est le reflet d’un usage générationnel du streaming, les écoutes compulsives constituent l’apanage des moins de 25 ans. (…) Pour l’heure, si vous voulez soutenir un ou une artiste situé(e) en dehors de ces têtes de « playlists », mieux vaut peut-être engager une armée prête à clicker indéfiniment sur ses titres en ligne ! Pour Hervé Gardette en ce moment c’est la française « Pomme », pour moi c’est le suisse Lewis OfMan.
EXTRAIT 1MN54 à 0.21 (et tu peux laisser un peu je reparle dessus)»

Curly 

Curly

238
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 27 Fév 2020, 09:08

« Il y a quelques mois, un ami m’a offert le chef d’œuvre de George Eliot, "Middlemarch". Je ne cesse, depuis, d’en recommander la lecture. Seul problème ? Je ne l’ai toujours pas fini…

«l’opinion reste toujours (...) débile.
(…) Mais, puisque tout le monde donne son avis, je vais donner le mien : je ne crois pas que le seul problème de l’opinion soit comme le pensait Platon, son manque de vérité…

...pourquoi, en France, personne ne connaît George Eliot ? J’y vois un scandale, un grave manquement.
Un manquement… qui est en fait à la hauteur de ma mauvaise foi : car, voilà, je n’ai toujours pas fini de le lire.
Alors, c’est vrai, j’ai mes raisons : la fatigue, le manque de temps. J’ai des excuses aussi : le roman compte plus de 1100 pages. Mais est-ce suffisant ?...

« Ca fait un peu plus d'une quinzaine de jours que le Royaume Uni a officiellement quitté l'Union Européenne et concrètement, qu'est-ce qui a changé ? Pas grand chose...

...Non, ce qui me frappe, c’est que l’opinion a ceci de particulier qu’on ne la garde jamais pour soi. Est-ce bien, est-ce mal ? Evidemment, les avis sont partagés. (…) Le comble est quand même là : donner son opinion à propos de l’opinion. (…) s’exprimer c’est bien, mais que s’exprimer bien, c’est mieux. Je plaide, pour ma part, pour le contraire : s’exprimer, peu importe la manière…

...Car je le vois, ce livre, tous les soirs, sur ma table de chevet. Il me tend les bras, il me fait de l’œil. Mais je le laisse là. Et ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. J’ai remarqué cette tendance chez moi : ne pas finir ce qui me plaît tout particulièrement. Pourquoi ? D’où vient une telle absurdité ?…

...Il n'y a plus de députés britanniques au parlement européen. Et puis il y a quand même un vrai changement pour les ressortissants britanniques qui vivent en France. Jusqu'ici, ils pouvaient voter aux élections européennes et municipales.
(...) Ils ne pourront plus ni voter, ni être élus...

...soyons honnête : (...) je ne m’“empêche” pas de finir ce livre. Je ne le finis pas. Purement, simplement. Quelque chose résiste en moi à l’achever. Mais quoi alors ?…
...c’est parce que c’est tout simplement « si bon », c’est trop beau, trop engageant, c’est TROP…

...L’opinion (…) est (...) insupportable. Et c’est là, dans cette dimension insoutenable, que commence le dialogue, l’affrontement, l’échange. Sinon, ce n’est que du bavardage. »

… pour l'Europe, avec la sortie des britanniques, c'est, potentiellement et dans un oxymore, le ver qui entre dans le fruit. »

...le plaisir est (…) assez rare : une fois qu’on l’a, on se sent perdu. En vouloir plus, ce serait prendre le risque d’être perdu.
BIBLIOGRAPHIE
Middlemarch George Eliot  »

Curly 

Curly

239
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 27 Fév 2020, 18:46

« Passe d’arme à la Chambre des députés ! En décembre 1831, sous la Monarchie de Juillet, (...) le député d’opposition François Mauguin prend la parole :
Que fait la police ?
(…) Depuis, qu’a fait la police ? »

« ténor de l'année...sacré hier meilleur soliste lyrique...le nouveau Roberto Alagna...un des ténors les plus talentueux de sa génération...sera le chevalier des Grieux dans (...)  "Manon" de Massenet...
...il nous réserve la primeur de sa venue ce matin.
Le répertoire français de par sa langue nous offre des couleurs beaucoup plus riches que certains autres compositeurs.
Dans "Manon", le chevalier des Grieux, est un homme  moderne, d'aujourd'hui. Ce n'est pas un homme puissant et fort qui veut d'une femme potiche. Il a besoin d'un maître »

« Kafka, lu intégral »

«Le vrai écrivain méchant du XX e siècle ce n’est pas Céline c’est Borges.(…) A se demander si Dieu n’a pas spécialement détruit la tour de Babel pour nous prémunir de l’arrivée, glaciale, d’un bibliothécaire infini en son sein. Un bibliothécaire qui aurait laissé une tribu de singes dactylographes taper tellement longtemps sur leurs machines qu’il existerait quelque part, au milieu du magma glacé de la combinatoire, l’intégrale des Sonnets de Shakespeare, une preuve irréfutable de l’existence de Dieu, sa réfutation, la date et les circonstances de ma mort, le récit de mon accession à la vie éternelle.
La bibliothèque de Babel, totalitaire et relativiste, c’est le paradis des postmodernes. »

« la France est un pays francophone comme les autres »

« Il faut réinventer la proximité. Il faut en vouloir aux lieux qui existent déjà. Il faut les menacer sans cesse d’en créer des nouveaux s’ils ne nous laissent plus sortir ou entrer. (…) On ne choisit rien du départ : une date et un lieu de naissance. Plus tard il nous faudra inventer de nouvelles adresses. On passe sa vie à répondre d’où l’on vient et à inventer le lieu où l’on va. »

« Larry Tesler, disparu à l’âge de 74 ans (…) Une mort saluée un peu partout sur les réseaux sociaux hier… »

« Emmanuel Macron se rend une nouvelle fois au salon de l'agriculture (…) Il va même l'inaugurer après l'ouverture des portes »

« Thomas Porcher, économiste résolument antilibéral et se réclamant du "post-keynésianisme", (…) publie en 2018 chez Fayard un Traité d'économie hérétique, véritable best-seller qui s'est écoulé à plus de 50 000 exemplaires. Luttant contre ce qu'il considère comme une forme de propagande politique et médiatique pro-mondialisation et financiarisation, il est très présent sur les plateaux télévisés (...)
La guerre des pauvres est instrumentalisée.                
(Thomas Porcher) »

Curly 

Curly

240
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 28 Fév 2020, 09:33

« "Bienveillance" : c'est quasiment le premier mot qu'a prononcé Agnès Buzyn, la candidate LREM dépêchée à Paris pour suppléer Benjamin Griveaux. (…) C'est une manière de dire aux électeurs : « je vous ai compris, la vie est déjà assez compliquée. Dans cette campagne, vous n'avez pas besoin qu'on vous houspille, vous n'avez pas besoin que je vous parle comme un garçon de café parisien parle à ses clients ». (Mon analogie est un peu fausse, d'ailleurs, la situation s'est améliorée ces dernières années, de l'avis général : les cafetiers ont compris, eux aussi, qu'ils gagnaient des clients en proposant un havre de paix face à l'extérieur hostile, plutôt que d'en être la continuation)…

« Selon Soraya Boudia (...) historienne du « risque »
Le problème (…) c'est que ceux qui prennent les risques, c’est-à-dire ceux qui les subissent, et ceux qui ont les bénéfices de ces risques, ce ne sont pas les mêmes.
(…) dans l'idée de la catastrophe, il y a justement l'idée de l’événement brutal. Il y a l'ampleur des dégâts.
»

...la bienveillance affichée par le camp Macron donnait l'impression d'une bouffée d'air frais. Le côté simili-christique du candidat qui "préfère tendre l'autre joue".
(…) Bienveillance oubliée (…) malaise de la majorité, prise en étau sur sa droite et sur la joue.
(…) Quand vous prenez des baffes des deux côtés, comment faire pour tendre l'autre joue ?…

« "Pelleas et Mélisande" de Maurice Maeterlinck (…)
C'est une écriture de l’invisible, c'est pour cela que j'ai ajouté de la vidéo, pour rendre visible toute cette part sous-jacente de l'au delà des mots (...) Pour connecter le spectateur avec l'invisible...
...il y a quelque chose qui me plait dans l'idée de briser le consortium.

(Lucie Duclos) »

« En tant que spectateur, ça ne nous laisse pas en dehors du spectacle, il y a une incorporation dans le spectacle. J’ai eu l’impression d’être nulle part… Sally Bonn »

« Nina Childress est formidable (…) Elle nous dit « moi je peins et je vous emmerde », et c’est génial. » Corinne Rondeau »

« Nina Childress se moque de la peinture, elle se moque de nous et c’est totalement réjouissant, on y prend plaisir. Mais elle se moque sérieusement...Sally Bonn »

« ...il ne faut pas oublier que la bêtise est inhérente à la peinture, et surtout à toute pratique artistique. » Stéphane Corréard »

...Mais ce mot de "bienveillance" est repris désormais dans tous les partis politiques. Et cette dissémination n'est pas neutre. Comment l'expliquer ?
Formulons ici une hypothèse.
(…) à défaut de le changer (le monde), elle tente de le peindre en rose.
(…) Merci pour ce billet politique, Frédéric Says... Un petit bonus ?
(…) « respectez votre prochain ! » Bonne journée.
Frédéric Says »

Curly 

Curly

241
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 28 Fév 2020, 12:29

« Le féminisme comme argument de vente à l'industrie de la mode peut-il se faire sans enjamber une série de contradictions ? Mathilde Serrell vous éclaire sur la question...
...Le combo écologie + féminisme, quoi de plus vendeur ?...


CONFÉRENCES
ÉCOLOGIE ET FÉMINISME
LE 25/09/2014

Érotisme et féminisme
AVOIR RAISON AVEC LOU ANDREAS-SALOMÉ
LE 08/08/2018
Comment incarner le féminisme ?

LA GRANDE TABLE IDÉES
LE 03/10/2018
Le féminisme : état des lieux

Grande traversée: « Les nouveaux féminismes »
LE DEUXIÈME INVITÉ
LE 22/08/2016

RÉPLIQUES
LE 23/04/2016
Le féminisme, une "perversion" occidentale ?

LA CHRONIQUE DE JEAN BIRNBAUM
LE 21/03/2019
Le féminisme, quelle histoire ?!

LA GRANDE TABLE IDÉES
LE 08/03/2019
Manifeste pour un "Food Féminisme"

LA CERISE SUR LE GÂTEAU
LE 30/09/2018
Les nouveaux combats du féminisme

L'INVITÉ DES MATINS
LE 28/09/2016
Astérix et le "féminisme washing"

LA THÉORIE
LE 25/10/2019
Le féminisme décolonial selon Françoise Vergès

...Le combo écologie + féminisme, quoi de plus vendeur ?...


LE 21/03/2019
L’écologie au féminin
DE CAUSE À EFFETS, LE MAGAZINE DE L'ENVIRONNEMENT

LE 30/04/2017
PHILOSOPHIE DE L’ÉCOLOGIE
Épisode 1 : Aux origines de l'écologie

Ecologie : la nouvelle religion ?
LIVRES & VOUS, LE PODCAST
LE 24/02/2020

Hayao Miyazaki, génie de l'animation
3 févr. 2020
... avant-gardiste du féminisme et de l'écologie

Comment en finir avec le féminisme des élites ?
LA GRANDE TABLE IDÉES
LE 04/06/2019

CONFÉRENCES
Écopsychologie et écoféminisme
08/07/2019

Quelle différence y a-t-il entre un écologiste et un écologiste ?
DU GRAIN À MOUDRE
LE 26/10/2016

Du scientifique au citoyen : la fabrique du mot "écologiste"
LE 17/09/2018

...Le combo écologie + féminisme, quoi de plus vendeur ?...


Peut-on faire une chronique sur l'écologie sans se transformer en écologiste ?
LA TRANSITION
LE 27/08/2019

Sorcières, nature et féminismes
LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE
LE 19/04/2018

Féminismes : un débat français ?
L'ESPRIT PUBLIC
LE 21/01/2018

Féminisme, écologie et science-fiction, des récits pour l'avenir
MATIÈRES À PENSER AVEC DOMINIQUE ROUSSET
LE 20/12/2017

La yaourtière et le patriarcat
LA TRANSITION
LE 05/11/2019

Homme et féministe
LE JOURNAL DE LA PHILO
LE 30/01/2018

...Le combo écologie + féminisme, quoi de plus vendeur ?...

Contenu sponsorisé 


242
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 24 sur 52

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 38 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum