-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -50%
Nouvel Echo Dot (4e génération), ...
Voir le deal
29.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » Jazz ouvert, Open jazz

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

Jazz ouvert, Open jazz    Page 2 sur 2

Bas de page ↓   

Curly 


11
Répondre en citant  
Martial Solal/Gary Peacock/Max Roach - Jeu 28 Fév 2019, 21:44

Martial Solal sur France Musique :

Dans Les légendes du jazz de Jérôme Badini (23/24-02/2019) :
Martial Solal, Gary Peacock et Max Roach réunis au Théâtre de Champs-Elysées le 26 octobre 1991.
Le concert en trio, exceptionnel : 1ère partie
et 2nde partie (20mn) complétée par un concert tout récent de Martial Solal seul le 23 janvier 2019 à la salle Gaveau.
Mais le concert à Gaveau n'est pas complet... heureusement qu'il y a le reste dans le Jazz Club du 23/02/2019 avec Yvan Amar.

Et encore : Musicopolis (21/02/2019) de Anne-Charlotte Rémond consacré à son Concerto pour piano et orchestre créé en 1981 sous la direction de Marius Constant.
Mais ce n'est pas fini, car Anne-Charlotte Rémond propose en bonus le concerto en intégralité. Il suffit de descendre un tout petit peu sur la page.
.

Philaunet 

Philaunet
Admin

12
Répondre en citant  
Erroll Garner 2015, 2018, 2019 - Sam 16 Mar 2019, 21:46

Merci pour ci-dessus Martial Solal/Gary Peacock/Max Roach.

Ce soir, Jérôme Badini, dans "Les légendes du jazz", présentait INEDIT - Erroll Garner à Paris Erroll Garner à la Salle Pleyel à Paris le 12 juin 1962.

En attendant la diffusion et l'écoute en ligne dans la foulée (on vit une époque bénie), j'ai écouté les parties des deux émissions d'Alex Dutilh consacrées à des inédits du génial pianiste (émissions signalées sur la page de ce jour) : jubilation garantie !

Dans L'actualité du jazz, Erroll Garner, nocturnes inédits du 26-06-2018, Alex Dutilh, sans complexe aucun et avec sa bonne humeur habituelle pose des questions en anglais très sommaire et traduit les réponses de Peter Lockhart très succinctement. C'est vraiment drôle et informatif. Encore une fois, et on ne le redira jamais assez, la personnalité du guide radiophonique est essentielle. Tout passe quand on a une personne enthousiaste, qui aime et connaît son sujet et qui veut le transmettre aux auditeurs (c'était le cas de ceux qui ont été remerciés par la chaîne au fil des ans, Renaud  Machart, Karine Le Bail, Jean-François Zygel, et d'autres encore).

Autre émission avec des morceaux inédits d'un concert d'Erroll Garner, le fameux "By the sea" : Erroll Garner en bord de mer, version intégrale du 27-11-2015. [les vingt premières minutes, trois titres].

Quelle chance !

Philaunet 

Philaunet
Admin

13
Répondre en citant  
''Spring is here'' : Arnaud Merlin, le présentateur idéal - Dim 17 Mar 2019, 13:05

Je n'ai qu'un numéro de la série d'Arnaud Merlin, "Suivez le thème" (de 1996 à 2001), c'est "Spring is here" du 28 février 2001. Enregistré à l'époque hors podcast en temps réel sur MiniDisc. Arnaud Merlin (interview à suivre dans un autre fil) indique avoir conçu 577 numéros de cette émission.

Je suis en deuil de 576 numéros Smile. C'est l'INA qu'il faut dévaliser (sans casse, svp) et non les magasins de luxe. Tout dépend d'ailleurs de ce que l'on entend par luxe. Car le luxe pour les audiophiles de Radio France, c'est justement ces très belles émissions qui sont à l'auditeur ce que sont les livres précieux pour les bibliophiles. Certains prendraient leurs disques durs de sauvegarde en premier en cas d'incendie chez eux (concerne les imprudents qui n'ont pas mis de copies ailleurs...).

Revenons à cette pépite d'émission qui va me donner l'occasion de deux autres posts plus tard. Impossible d'en trouver trace sur Internet. Arnaud Merlin y est magistral, enchaînant et commentant de sa voix calme les diverses interprétations (tous les grands noms sont là). Arnaud Merlin sur "Suivez le thème" : " (...) j’ai proposé de retracer l’histoire d’un standard, de ses premières manifestations dans la comédie musicale américaine, jusqu’aux versions les plus récentes".

Version d'Erroll Garner (mon chouchou, mais Bill Evans est quand même meilleur ici). Attention plusieurs vidéos sont attribuées à tort à ce titre d'Erroll Garner sur youtube. La bonne, ici .

Et puis une sublime version de 1996 où Meredith D'Ambrosio s'accompagne au piano. Pas de version trouvée sur Internet. Si quelqu'un veut la retrouver dans l'émission complète, je fournis cette dernière sur demande par messagerie privée.

Spring is here

Once there was a thing called spring
when the world was writng verses
like yours and mine.
All the lads and girls would sing
when we set a little tables
and drank May wine.
Now April May and June
are sadly out of tune
life has stuck the pin in the baloon.
Spring is here!
Why doesn’t my heart go dancing ?
Spring is here!
Why isn’t the waltz entrancing?
No desire, no ambition leads me,
Maybe it’s because nobody needs me.
Spring is here!
Why doesn’t the breeze delight me?
Stars appear,
Why doesn’t the night invite me?
Maybe it’s because nobody loves me.
Spring is here I hear



Curly 

Curly

14
Répondre en citant  
Jimmy Giuffre - Steve Swallow - Paul Bley - Dim 28 Avr 2019, 11:13

A signaler dans Les légendes du jazz,
la première partie d'un concert du clarinettiste et saxophoniste Jimmy Giuffre  donné le 18 mars 1991 au studio 104, avec Steve Swallow à la guitare basse et Paul Bley au piano. 
Jimmy Giuffre a enregistré avec eux, au début des années 60, les albums "Fusion" et "Thesis" en 61, puis "Free Fall" en 62, qui ont rencontré un tel succès que Giuffre a disparu de la circulation durant près de 10 ans.
A la fin des années 80, il reforme ce trio. 
Plusieurs enregistrements mémorables, en plus de ce concert,
- The Life of A Trio (1990)
- Fly Away Little Bird (1992)
et Conversations with a Goose (1996)

Jazz ouvert, Open jazz - Page 2 Free_f10



Dernière édition par Curly le Sam 24 Avr 2021, 10:27, édité 1 fois

Curly 

Curly

15
Répondre en citant  
Programme Don Pullen / George Adams - Sam 22 Juin 2019, 11:03

Sur France Musique,  
George Adams et Don Pullen le 12 novembre 1986 au New Morning 
1ière partie  & 2ème partie
avec Dannie Richmond, batterie, et Cameron Brown, contrebasse.

Dannie Richmond, George Adams et Don Pullen jouent entre 1973/76 dans le groupe de Charles Mingus (Mingus Moves, Changes One & Two). Mais les trois vont rester soudés. Le duo Pullen/Adams est capable de jouer dans tous les styles, de tout mélanger avec une énergie débordante. Adams est aussi chanteur et flutiste. Il est un des membres réguliers de l'orchestre de Gil Evans, et joue aussi fin des années 70 avec McCoy Tyner ("The Greeting", 1978 et "Horizon", 1979).
Bref, du très grand jazz.

Pour compléter ce concert, petit programme varié :

Même année et même groupe, filmé par la télévision allemande : 




Gil Evans. George Adams est l'unique soliste de cette pièce de 20 mn. The Meaning of The Blues apparaît aussi dans Miles Ahead (Miles Davis, 1957), déjà orchestrée par Gil Evans. 



Une pièce enregistrée en Italie au mitan des années 70. George Adams, Don Pullen et Dannie Richmond y ont enregistré cinq disques pour le label Horo. Des disques admirables de lapin mais non réédités en CD au jour d'aujourd'hui. Les enregistrements Soul Note/Black Saint, toujours un label italien, sont plus accessibles. Le label Blue Note, réactivé dans la seconde moitié des années 80, les accueillera pour plusieurs disques dont une grande partie se trouvent dans un coffret du fameux label Mosaïc Records, hélas épuisé. Leur discographie est de toute façon des plus pléthoriques.




Don Pullen enregistre pour Atlantic en moyenne formation : Big Alice, 1977. George Adams est un des solistes.




Et en 1985, sans George Adams.

Curly 

Curly

16
Répondre en citant  
Ahmad Jamal, Hampton Hawes, de France Musique à l'INA - Jeu 20 Fév 2020, 07:16

Les légendes du jazz du 16/02 et du 17/02
Les légendes du jazz...quel titre... et pourquoi pas les légendes de la littérature ? Les légendes de la philosophie ? (des idées pour France Tucrure ?)
Deux trios, Ahmad Jamal et Hampton Hawes, le 25 juin 1971, une production André Francis.
Il est dommage que les présentations d'origine soient supprimées au profit des enfilages de perles de Jérôme Badini dont la seule préoccupation est de prononcer en bon Wall Street English les noms des musiciens. D'ailleurs, puisque vous avez remarqué que je suis de mauvaise humeur, sur France Musique, les producteurs sont devenus des hôtes.sses d'accueil fipiens.nes. Et les disques qui viennent de sortir par là, et des places de concert à gagner par ci, et des disques à gagner par delà.

Mais le meilleur dans l'affaire, c'est que ce concert Jamal/Hawes n’est pas diffusé en intégralité.
Encore une fois, il faut payer pour en avoir la totalité sans les commentaires creux de Badini.
Version INA : 2h10.

Puisqu’on y est, toujours sur le site de l’INA, un superbe concert de Martial Solal, avec, chose très rare chez Solal en piano solo, en ouverture, une improvisation de 25 minutes sur une de ses compositions.

Philaunet 

Philaunet
Admin

17
Répondre en citant  
Hommage au pianiste McCoy Tyner - Lun 09 Mar 2020, 14:21

Sous le titre "En raison d'un hommage minimaliste de nos radios culturelles...",
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t75p200-le-coin-de-l-ecoute-musicale#35087) a écrit:Milieu des années 90 dans une pinède varoise. Une estrade, un concert un soir d’orage en plein été.
Après une première partie assurée par des musiciens locaux, arrive McCoy Tyner : aux premiers accords le piano se met à trembler, l’orage éclate.
Avery Sharpe était à la basse, Aaron Scott à la batterie, et Michael Brecker au saxophone.



Wave, extrait de « Supertrios » (1977), Ron Carter, basse, Tony Williams, batterie.
Pour découvrir l'art de ce pianiste, se reporter au numéro du Jazz Club du samedi 7 mars 2020, Hommage à McCoy Tyner avec un descriptif étoffé "d'après Le Nouveau Dictionnaire du Jazz - François-René Simon".

Un petit effort de précision n'aurait pas nui : on ignore les titres des pièces et les dates et lieux d'enregistrement.  

Autour de la 25e minute, Yvan Amar (belle voix radiophonique) : "C'est un itinéraire sinueux qui s'enroule autour de la mélodie un peu comme un fil barbelé autour de sa tige". Étrange comparaison.

Yvan Amar signale qu'"une émission du Jazz Club a été consacrée à McCoy Tyner  le 9 septembre 2016". Elle date apparemment du 24 septembre 2016 : McCoy Tyner à la Villette à Paris "Concert enregistré le 11 septembre 2016 à la Grande Salle de la Philharmonie dans le cadre de Jazz à la Villette à Paris".

*******************
Récapitulatif hebdomadaire : 56 contributions du lundi 2 au dimanche 8 mars 2020 (semaine 10 )

Philaunet 

Philaunet
Admin

18
Répondre en citant  
Le clarinettiste, saxophoniste et compositeur Jimmy Giuffre en concert (1991) - Ven 30 Avr 2021, 09:21

Un billet récent mentionnait le clarinettiste, saxophoniste et compositeur Jimmy Giuffre dont un concert vient d'être rediffusé. Voir lien dans le billet ci-dessous pour plus de détails.
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t126p260-l-esprit-public-depuis-septembre-2017-emilie-aubry#36953) a écrit:Dimanche 11h, l'heure idéale pour prendre son pied avec L'Esprit public-hou-hou-où-es-tu-public ?

De 11h à 12h on pourra (ré)écouter la première partie du concert de Jimmy Giuffre (suite dimanche ) dont il a déjà été question lors de sa précédente diffusion dans L'Esprit public-t-es-encore-là ? en avril 2019 (...)
On ne peut qu'appuyer cette recommandation après l'écoute des deux parties de concert dont la première est ainsi présentée sur la page. On préfère ne pas conseiller l'écoute de J. Baldini qui présente le concert, a-t-il fait le doublage de l'inspecteur Columbo ?
Le 26 avril, le clarinettiste, saxophoniste et compositeur Jimmy Giuffre aurait eu 100 ans ! Nous lui rendons hommage avec les archives d'un trio culte, un trio révolutionnaire, celui qu’il avait formé en 1961 avec deux autres légendes, le pianiste Paul Bley et le bassiste Steve Swallow. Un trio qui avait reçu assez peu d’attention, à l'époque, mais qui aura eu une influence considérable sur les musiciens de jazz contemporains et en particulier européens…
Jimmy Giuffre au Studio 104 de la Maison de la Radio et de la Musique le 18 mars 1991 "Les légendes du jazz" [24 avril 2021]

Deuxième émission du dimanche 25 avril 2021 :
Jimmy Giuffre, clarinettiste et saxophoniste, icône du style West Coast, surprend son public en 1961, basculant avec le pianiste Paul Bley et le bassiste Steve Swallow dans un univers sonore innovant. Un free jazz très personnel, sans comparaison avec les sons de l’époque, traçant la voie vers de nouvelles musiques improvisées, vers un jazz qui s’apparente presque à de la musique de chambre. Lorsque le trio se reforme en 1991, André Francis le programme à la Maison de la Radio…

Contenu sponsorisé 


19
Répondre en citant  
Re: Jazz ouvert, Open jazz -

Jazz ouvert, Open jazz     Page 2 sur 2

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum