Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
Clé USB Samsung USB Type-C™ 256GB 400MB/s ...
Voir le deal
25.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La poésie à France Culture

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

La poésie à France Culture    Page 8 sur 8

Bas de page ↓   

Curly 


71
Répondre en citant  
France Cu, adepte du bullshit job - Ven 03 Juin 2022, 16:19

"Et maintenant ?", le festival de la dépression et de la fin du monde, vous invite à consulter les réponses à son questionnaire intelligent en temps réel.

Mais attention, les réponses sont de vulgaires contrefaçons.

Nous vous proposons, encore en exclusivité (eh oui, nous sommes ici condamnés à l'exclusivité, à l'exceptionnel, au faramineux, c'est notre croix notre bannière) les véritables réponses, pures et dures, et sans aucun trucage voyant. Si vous en voyez un, c'est qu'il vous faut immédiatement consulter votre ophtalmologue.

Grâce à ce questionnaire de mag' de développement personnel nous saurons si les catastrophes qui déboulent dans l'actu à un rythme soutenu - et ceci depuis la nuit des temps - sont une mauvaise ou une mauvaise chose.
Y'a pas à dire, ce festival s'annonce hautement super génial.

Mieux qu'une boule de cristal, voici... et maintenant !

Mise en garde : toute ressemblance avec une radio culturelle serait purement fortuite.

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 1306

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 2198

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 3171

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 4146

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 5118

                                                                                        La poésie à France Culture - Page 8 6124

Curly 

Curly

72
Répondre en citant  
Pourquoi est-ce que la curiosité est le plus vilain défaut de tous les temps ? - Ven 30 Sep 2022, 19:00

Dans La lettre de l'audiovisuel du 30 septembre à 7h27mn, la direction de la radio dézidés nous offre une mistressclass de radio.
The lesson : « France Culture doit pouvoir être écoutée par tous les curieux »
Vrai. La curiosité est un vilain défaut, et cette mistressclass menée d’une main de mistress réussit pleinement à guérir tous les curieux. Comment ? Ne quittez pas, je vous trouve la réponse, je la colle, et voilà :
« Cet article est disponible à l'achat, mais vous devez vous connecter ou vous inscrire d'abord. [login] »
Ça nous apprendra à être trop curieux.

Mais tout le monde n’a pas la chance de tomber sur « La lettre de l’audiovisuel » et de lire l’article disponible-à-l’achat-mais-vous-devez-vous-connecter-ou-vous-inscrire-d’abord, alors pour guérir tous les curieux, vraiment tous, de cette maladie honteuse, la direction de la radiodézidé de 2 mains a sorti un crayon HB, un double-décimètre, pris une feuille A4 petits carreaux, et tracé une grille faite sur mesure pour tous les auditeurs curieux. Normalement, après quelques minutes d’écoute, vous êtes guéris à vie. Vous coupez la radio et vous vous dites : « Alalala(...)lalalala ! Qu’est-ce que c’est vilain d’être curieux ! Merci la radiodézidé de 2 mains de penser à tous les curieux. Ce fléau, grâce à elle, ne se propagera plus, et l’humanité pourra redevenir plus humaine, dans un monde humain où chacun n’osera plus se poser de question de peur de trouver une réponse en écoutant la radiodézidé de 2 mains ! »

Et qui c’est qui ose se poser les bonnes questions pour les vilains curieux ?
Didine.
Un témoignage anonyme :  « J’ai, par curiosité, écouté un bout de l’émission du 30, et ma curiosité a foutu le camp en quelques minutes (N.B. = le temps pour le cerveau de percuter les infos). Bravo ! Quelle classe !  »
Si vous aussi vous voulez être guéris, jetez une oreille sur le «100 ozé le 2 mandé » du 30. Encore mieux qu’une consultation chez un marabout. En cinq minutes, ta curiosité elle repart vivre chez sa mère tu la connais même plus salut arrivederci Roma ciao a tutti.
La question curieuse du 30 : « "La Boum", meilleur teen movie de tous les temps ? » Un invité mi-sociophile, mi-cinélogue, nous explique que ce film, eh bien il est super cool. C’est bien le meilleur truc machin de tous les trucs bidules.
De deux choses l’une :
- après la lecture de mon billet doux, vous foncez écouter la chose, ce qui signifie que vous êtes vraiment curieux. Il vous faut la forte dose pour vous guérir, et vous êtes au bon endroit.
- après la lecture de mon premier tiret, vous vous dites que non, impossible d’écouter un machin aussi violent. Déjà vous êtes sur la bonne voie.
Cependant, vous pouvez avoir des résidus de curiosité, et c’est là que nous appliquons le théorème élaboré dans la mistressclass : il faut traiter tous les curieux, y compris les moins atteints. Donc, il faut vous rabattre sur les autres « Sang au zèle de Mandé » (c’est en Afrique).
Dans les derniers je vous conseille ceux-ci, il y en a pour tous les mauvais goûts et le traitement est efficace sur tous les curieux des zidédeudeumin :

Cuisine : « Pourquoi met-on Les liaisons dangereuses à toutes les sauces ? »
« 340 ans après sa parution, pourquoi “Les Liaisons dangereuses” de Pierre Choderlos de Laclos est-il encore un roman indémodable ? »
Et s’il est indémodable, jusqu’à quand ? Peut-on encore le faire défiler à la fashion week ? Et si oui, quelles pages ?

Développement personnel : « Comment réussir à rater ? »
« Échouer, c'est bien.
C'est quelque chose qu'on entend. Pour réussir, il faudrait nécessairement échouer. Et même beaucoup...
Mais encore faut-il réussir à échouer. Et dans cette affaire, rien n'est moins facile.
Comment s'y prendre ? À combien ? À quel moment ? . »
Avec un invité de marque, spécialiste de l’échec, becauze producteur sur France Idées, la radiodézidé de 2 mains.

Encore développement personnel, la science dézidés de 2 mains : « Et si être scotché à mon téléphone me rendait moins bête ? »
Un plan binaire tout ce qu’il y a de binaire : « Les téléphones font-ils écran au monde réel, ou sont-ils plutôt une fenêtre d'ouverture qui nous permet de mieux l'explorer ? »
Imagine une tempête de neige. Eh bien si tu fermes la f’nêtre, ça fait écran au réel.

Muzique et développement personnel : « Pourquoi la muzique nous fait-elle pleurer ? »
Après l’Évangile selon Saint Mathieu, La Muzique selon Didine
« Et vous, quelle est la chanson qui vous fait pleurer ? Celle à laquelle vous ne résistez pas ?
Ou celle, peut-être, qui vous met en joie ? Ou libère votre colère ?
Si on s'accorde tous à dire que telle ou telle chanson nous émeut »
Muzique avec une invitée qui pense avec le punk, et qui a donc écrit « : Penser avec le punk ». Logique.
La programmation muzikal est top :
« Converge, All We Love We Leave Behind, 2012
Lingua Ignota, Woe To All, 2017
Merzbow, Ananga-Ranga, 1994
Secret Abuse, Domino, 2008
Yellow Swans, Going Places, 2010
Dalida, Des millions de larmes, 1959 »

Joie de vivre : « Va-t-on tous mourir dans un accident nucléaire ? »
Joie de vivre parce que l’invitée est experte en physique nucléaire, et que l’entretien est mené avec virtuosité par Didine qui « du nucléaire ne sait rien, si ce n’est Tchernobyl ou Fukushima ». Les questions sont donc pointues et suivent à la lettre la ligne toute en curiosité de la radio des ID (de 2 mains) : un spécialiste de quelque chose doit être nécessairement interrogé par un non-spécialiste qui se met à la place de l'auditeur au Q.I. d'huître.

Lit & ratures & Net & Flix : « Qui a tué Marilyn ? »
Dans le roman de Joyce Carol Oates, dont on a, nous les pauvres curieux pas encore guéris, trop peu entendu parler, il paraît qu’on apprend que le coupable est le colonel Moutarde (info à vérifier).
Didine sait toujours bien présenter un livre de lit & ratures. Elle va direct à l’essentiel : le nombre de pages parce que y’en a beaucoup, et le résumé livré en gros parce qu'en raison du nombre de pages il faut savoir raison garder.

Lit & ratages : « Connaissez-vous les pièces ratées de Shakespeare ? »
Bien sûr, nous les connaissons toutes. Sur la radiodézidé, les plus connues sont les plus ratées. L’amour de l’échec aiguise notre curiosité jusqu’à la faire disparaître.
« "Roméo et Juliette", "Le Roi Lear", "Macbeth", "Hamlet" : ces pièces sont jouées, et rejouées. Pourtant, Shakespeare en a écrit 37... Alors que sont devenues les autres ? »
C’est vrai ça, à part ces quatre pièces, qu’est-ce qu’il a écrit William ?
Pourquoi toujours les meilleures pièces, pourquoi jamais les plus mauvaises ? Pourquoi on se tape toujours les bonnes ? C’est pas juste ! Pourquoi ?

Économie : « Systèmes de retraites : quelqu’un a-t-il déjà compris comment ça fonctionne ? »
Non personne. Sauf l’invité à Didine, un sciences popo pur jus, qui a déjà pondu la réponse dans tous les médias, et plus particulièrement dans celui sur lequel il pointe, vise et tire : BFMTV.

Création radiophonique : « Pas d'émission ce jour »
« Résumé
Grève
En savoir plus
En raison d’un mouvement de grève à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, SUD et UNSA de Radio France concernant les revendications d’augmentation générale des salaires, de défense d’un financement pérenne de l’audiovisuel public et du système de retraite, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l’intégralité de nos programmes habituels. Nous vous prions de nous en excuser. »

Inutile de prier. Excuses acceptées.

Philaunet 

Philaunet
Admin

73
Répondre en citant  
Les testaments poétiques d'Aragon - Lun 21 Nov 2022, 13:27

De la poésie à France Culture ? Dans une matinale ? En novembre 2022 ? Pas possible ! Et pourtant si avec Olivier Barbarant, poète L'Invité(e) de Et maintenant ? pour Quarante ans de la disparition d’Aragon, les testaments poétiques du samedi 19 novembre 2022.

Une promotion de livre donc, chez... (évidemment) :
Gallimard réédite des poèmes d'Aragon. Des poèmes moins connus que ceux de sa période surréaliste, et pourtant d'une beauté et d'une force saisissantes.

Quentin Lafay reçoit Olivier Barbarant. Poète et aragonien, ce dernier a dirigé la publication de l’œuvre poétique d’Aragon dans la Bibliothèque de la Pléiade.

Il a aussi préfacé la réédition des Adieux chez Gallimard. Pour Barbarant, Aragon y déploie une langue et un style d'une force rare, faisant de lui un "auteur du 21ème siècle". Barbarant parle aussi des Chambres, autre recueil lui aussi réédité chez Gallimard. Ces deux recueils sont composés de poèmes tardifs, écrits entre la fin des années 1950 et les dernières années de la vie d'Aragon. Des poèmes moins connus que le reste de l’œuvre de ce dernier, alors qu'il s'y montre au sommet de son art.
C'est donc Quention Lafay qui recevait. Pressé, un journaliste pressé, qui dans le même souffle enchaîne un poème qui le "bouleverse" (ça se voit...) et la question bateau. Rien de transcendant, donc, dans ce grand quart d'heure, car il fallait aller vite et surtout prendre plus de cinq minutes d'introduction pour parler de l'édition. Il n'a pas été non plus possible de consacrer quelques secondes aux délires politiques bien connus d'Aragon (cf. article ci-dessous). Reste que l'intelligence d'Olivier Barbarant s'écoute et qu'une séquence de poésie est trop rare à FC pour ne pas la signaler.

Name-dropping à côté de la plaque de QL, remise en place par Olivier Barbarant [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-19.11.2022-ITEMA_23201504-2022C49326S1323-21.mp3" debut="13:10" fin="13:45"]

La capacité de musicalité ; la langue ; un legs [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-19.11.2022-ITEMA_23201504-2022C49326S1323-21.mp3" debut="15:03" fin="16:05"]

Lecture (n'importe comment, ça va de soi) par QL de "L'an 2000 n'aura pas lieu" ;  l'art poétique du dernier Aragon [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-19.11.2022-ITEMA_23201504-2022C49326S1323-21.mp3" debut="16:05" fin="17:42"]
Aragon, Les Adieux, "L'an 2000 n'aura pas lieu", deux dernières strophes :
La poésie à France Culture - Page 8 Scree248

********************
Regards protestants : Louis Aragon (1897-1982), pour mémoire

Contenu sponsorisé 


74
Répondre en citant  
Re: La poésie à France Culture -

La poésie à France Culture     Page 8 sur 8

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum