-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » On tique aux tics

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Accueil / France Culture

On tique aux tics    Page 5 sur 5

Bas de page ↓   

Jean-Luuc 


41
Répondre en citant  
Justement et là - Ven 27 Juil 2018, 21:51

Maylis Besserie, justement. Justement ? Pas sûr que l'adverbe soit toujours employé à bon escient, ni même justement dans ses questions. Dans son interview de Mylène Bresson (femme de Robert) et de Pierre Boustouller menée ce jour dans La grande Table , elle ne peut pas s'empêcher d'en placer un toutes les deux questions. Une fois que vous l'avez repéré, c'est fini, vous le guettez. Quelques exemples (généralement, les justement ouvrent les questions, précédés d'un alors) :

À 2'51'' : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="02:49" fin="03:03"]

À 7'34'' (quadruplette) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="07:34" fin="08:16"]

À 11'10'' : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="11:10" fin="11:25"]

À 13'39'' : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="13:39" fin="13:49"]

À 16'25'' : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="16:25" fin="16:40"]

À 17'48'' (doublette) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="17:45" fin="18:10"]

Etc. Et sur Bresson, auquel l'émission est consacrée ? Rien, strictement rien, alors que la femme de Bresson est au micro. Vrai que ce n'est pas le sujet à proprement parler (c'est la restauration des films). Une émission bien préparée d'ailleurs, comme on peut l'écouter à 27'12'' [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="27:12" fin="27:40"] Sur la durée de vie de la pellicule : Cent ans ? dit-elle, sur l'air de : z'êtes bien sûr de ce que vous dites là ?  L'effronterie de ces jeunes...

Je n'oublie pas non plus les , déjà pointés ailleurs par Philaunet, fourrés un peu partout : ces films-là, ces oeuvres-là, cette aventure-là et d'autres sans doute.

Philaunet 

Philaunet
Admin

42
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics - Lun 30 Juil 2018, 21:43

Jean-Luuc(https://regardfc.1fr1.net/t617p30-on-tique-aux-tics#30929) a écrit:Maylis Besserie, justement. Justement ? Pas sûr que l'adverbe soit toujours employé à bon escient, ni même justement dans ses questions. Dans son interview de Mylène Bresson (femme de Robert) et de Pierre Boustouller menée ce jour dans La grande Table , elle ne peut pas s'empêcher d'en placer un toutes les deux questions. Une fois que vous l'avez repéré, c'est fini, vous le guettez. Quelques exemples (généralement, les justement ouvrent les questions, précédés d'un alors) (...)  Etc. Et sur Bresson, auquel l'émission est consacrée ? Rien, strictement rien, alors que la femme de Bresson est au micro. Vrai que ce n'est pas le sujet à proprement parler (c'est la restauration des films). Une émission bien préparée d'ailleurs, comme on peut l'écouter à 27'12'' [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17397-27.07.2018-ITEMA_21753891-10.mp3" debut="27:12" fin="27:40"] Sur la durée de vie de la pellicule : Cent ans ? dit-elle, sur l'air de : z'êtes bien sûr de ce que vous dites là ?  L'effronterie de ces jeunes...
Sandrine Treiner, poursuivant l’œuvre d'Olivier Poivre d'Arvor, s'est entourée d'une grande troupe de jeunes femmes (la trentaine maximum) bien obéissantes et surtout bien formatées : idéologie, style oral, culture inexistante. Ce passage sur la durée de vie de la pellicule est formidable : "plus que [sic] dix ans ? Sans se détériorer ?". Et puis "passeque" et "puisque", et "euh.. euh" et "on... on".  

Heureusement que France Culture n'est pas un bateau, car avec avec des marins pareils et un tel capitaine, le bâtiment aurait sombré depuis longtemps. Finalement ce sont les passagers (= intervenants) qui sont au gouvernail et les auditeurs qui écopent.
Je n'oublie pas non plus les , déjà pointés ailleurs par Philaunet, fourrés un peu partout : ces films-là, ces oeuvres-là, cette aventure-là et d'autres sans doute.
Cet infernal et systématique "-là" a été lancé par Richeux et repris par tous les moutons de la chaîne pour masquer le manque de souffle de leurs questions stupides. Croyant se donner une pose d'autorité par l'accent porté sur la syllabe finale, ils mettent mal à l'aise  leurs interlocuteurs, qui marquent d'ailleurs deux ou trois secondes d'hésitation avant de "répondre" aux injonctions déplacées.

Philaunet 

Philaunet
Admin

43
Répondre en citant  
« Hm-hm ! » - Sam 06 Oct 2018, 19:31

Merci "F." qui avez créé ce fil qui illustre l'écoute à la loupe que se donnent pour tâche certains des contributeurs.

Dans La Compagnie des auteurs par Matthieu Garrigou-Lagrange (aussi appelé MGL et autrefois bébé Mathieu), numéro Homère (2/4) Chanter l'Iliade 02/10/2018 (on y revient dans le fil pour une recommandation), MGL nous sert un tic qu'il cultive depuis des années et qui montre 1/ qu'il ne réécoute pas ses émissions (c'est une faute, on se réécoute comme on se relit) 2/ que personne à France Culture ne lui prodigue de conseils (supposition faite qu'il soit écouté attentivement en interne, ce dont je doute), le « Hm-hm ! » (pour les amis du langage, voir "la fonction phatique").

La Compagnie des auteurs est indiquée comme durant 58 minutes. En réalité, une fois la chronique et la séquence Bonnafé enlevées, les jingles, les chansons, les bruitages (pour pause "respiration") toutes les 6 à 8 minutes, on arrive à 40 minutes de dialogue réel (il y a des archives). Dans ce numéro, MGL a produit au moins 20 fois son « Hm-hm ! » bien sonore.

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/15537-02.10.2018-ITEMA_21834188-1.mp3" debut="03:55" fin="04:10"]

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/15537-02.10.2018-ITEMA_21834188-1.mp3" debut="07:35" fin="07:42"]

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/15537-02.10.2018-ITEMA_21834188-1.mp3" debut="13:01" fin="13:19"]

Combien d'années de micro quotidien ou quasiment, MGL ? Une des bases de la parole radiophonique est de ne pas faire ces bruits, qui ne sont pas seulement inesthétiques, mais qui rappellent à l'auditeur que l'invité ne lui parle pas à lui (la magie de la radio, c'est de le penser), mais à une personne dans un studio. Ces bruits excluent l'auditeur.

Philaunet 

Philaunet
Admin

44
Répondre en citant  
''Là'' (bis) - Jeu 28 Mar 2019, 14:00

Dans le créneau de 21h* tous les jours, dans le créneau de 12h55 tous les jours, régulièrement chez  Mathieu Garrigou-Lagrange et dans ce documentaire, avec la voix du clone de 21h : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-28.03.2019-ITEMA_22020391-0.mp3 " debut="22:42" fin="22:50"] (12e pastille sur la page, téléchargement possiblement lent).

"ces années-là et dans cette zone-là" (quel ton vaguement dégoûté, pour faire "genre" !)

In ceci à suivre pour les archéologues.

* Où l'on voit que ce "là" infantile est en train d'envahir l'antenne : le Jeu 04 Fév 2016, 07:52.

Philaunet 

Philaunet
Admin

45
Répondre en citant  
Baudelaire et France Culture : ''trouver du nouveau !'' - Sam 09 Nov 2019, 13:22

Ce n'est plus un tic, c'est un TOC, une obsession massive, répétée, pathologique. Quoi ? L'emploi du mot "nouveau" (avec ses enfants, les verbes en "re-").
faire émerger un nouvel horizon et même une nouvelle utopie politique
C'est évidemment (pourquoi "évidemment", ça pourrait être partout dans la grille) dans La Suite dans les idées par AOC qui promouvait aussi un livre "où il est question de Thomas Münzer, de porno californien, d'Alain Delon mais aussi d'Apocalypse...". Bon programme, avec une fin un peu attendue, mais bon, nobody's perfect.

En matière de "nouveau", nous avons trouvé une championne :
Nous entrons dans une nouvelle ère et avec elle, nous engageons une nouvelle économie mondiale, une nouvelle société, de nouveaux modes de consommation, de vie…
Mme Lumeau, l'autre nom de M. Bourgois (alias M. Weitzmann), proposait en effet un numéro de De cause à effets, le magazine de l'environnement qui annonce la couleur (si l'on peut parler de couleur ici) : "L’âge du progrès a abouti au dérèglement climatique".

Remarquez que par fainéantise (je n'ai pas encore écrit 10 000 billets), je n'ai pas répertorié le lexique commençant par "dé-" (comme "dérèglement") à France Culture. J'ai seulement fait les "re-" ("refonder") et les "ré-" ("réinventer"). J'essaierai à l'occasion de combler cette lacune .

********

Le voyage  Charles Baudelaire (1821 - 1867)

(…)
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !

Philaunet 

Philaunet
Admin

46
Répondre en citant  
Repenser l'icône protéiforme aux multiples facettes - Mer 11 Mar 2020, 08:47

Après le tremblement de terre qu'a constitué la grève de revues en sciences sociales (Jacques Munier et son comparse d'aoc/fc M. Bourmeau s'en sont largement émus à l'antenne), voici l'apocalypse par la suspension de l'accès au dictionnaire électronique des synonymes, Crisco :

On tique aux tics - Page 5 Scree870

Un coup dur pour les employés de France Culture ! Quoique... les autres dictionnaires en ligne restent actifs et ce sont sans doute plus souvent ces derniers que regardent de temps en temps les rédacteurs des médiocres descriptifs d'émission.

De temps en temps, car en général ce sont toujours les mêmes mots et formules qui reviennent, probablement pour ne pas heurter la sensibilité lexicale des plus ignorants que la directrice protège des attaques élitistes.

Dans ce cadre, c’est chaque jour que la station parisienne se fait un devoir de repenser l'icône protéiforme aux multiples facettes.

repenser

l'icône

protéiforme

aux multiples facettes

Philaunet 

Philaunet
Admin

47
Répondre en citant  
''Raconter l'intime et le collectif simultanément'', une scie de France Culture - Lun 22 Nov 2021, 15:01

Combien de centaines de fois n'a-t-on pas vu ces mots assemblés pareillement ou dans un autre agencement à France Culture : "Son regard critique et distancié, largement empreint de sociologie, lui permet de raconter l'intime et le collectif simultanément" ?

L'intime est politique, hein ! Ce doit être le fond d'écran obligatoire des ordinateurs de France Culture...

De qui la citation, au fait ? Mais de l'idole de la station après Duras et Beauvoir : Annie Ernaux "la mère de l’autofiction sociologique contemporaine et (...) écrivaine féministe déterminante" (presque toutes les cases sont cochées) dans une émission du 22/11/2021 qui ne souffre pas d'un trop-plein de critique littéraire, mais qui en revanche manie avec agilité la brosse à reluire et la matraque de l'idéologie maison.



Voir aussi Le féminisme n'est pas un sujet obsessionnel à France Culture, c'est le seul sujet.

Contenu sponsorisé 


48
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics -

On tique aux tics     Page 5 sur 5

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum