-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-71%
Le deal à ne pas rater :
-71% Ecouteurs intra-auriculaires sans fil PHILIPS TAE4205BK à ...
9.99 € 34.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » France Culture communique

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant

Accueil / France Culture

France Culture communique    Page 9 sur 14

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

81
Répondre en citant  
Name-dropping contre visuel créatif - Sam 04 Nov 2017, 09:51

France Culture :

France Culture communique - Page 9 Z


BBC 3 pour ''Short Works'' , lectures de nouvelles contemporaines :

France Culture communique - Page 9 2Q==

Philaunet 

Philaunet
Admin

82
Répondre en citant  
Assez de slogans publicitaires ! - Lun 06 Nov 2017, 20:16

Comment peut-on sans craindre le ridicule faire répéter chaque heure le slogan auto-louangeur de la station "France Culture, l'esprit d'ouverture" ?

Imagine-t-on une station culturelle répéter à longueur de journées " XY,  the spirit of openness" ou "XY, der Geist der Offenheit" ? Parfaitement impossible.

Une telle auto-célébration n'est pas imaginable sur une autre radio culturelle digne de ce nom, car elle emprunte trop au système de la promotion commerciale télévisuelle (X lave plus blanc que blanc).

Ne pas se rendre compte de l'arrogance qu'il y a à claironner un tel slogan toutes les demi-heures ou toutes les heures selon la fréquence des émissions, c'est vraiment être aliéné.

Et puis, à la répéter, cette affirmation/promesse donne l'impression que les choses ne vont pas de soi et que le slogan tente de dissimuler les lacunes.

Ce slogan est un signe d'infantilisme et marque l'irrespect pour les auditeurs pris pour des consommateurs achetant une marque.

Philaunet 

Philaunet
Admin

83
Répondre en citant  
Un logo pour France Culture - Mar 14 Nov 2017, 21:31

Un nouveau logo pour France Culture l'apocalyptique :

France Culture communique - Page 9 Z

Légendé The Screaming (Edvard Munch), screenprint of Andy Warhol, 1984 sur la page d'information Stress post-traumatique qui contient près de deux mille mots...

Une légende que chacun aura rectifiée en The Scream (after Munch) 1984

Philaunet 

Philaunet
Admin

84
Répondre en citant  
Décryptage, décodage, idées claires : ''Grrrrand'' = petit - Dim 24 Juin 2018, 11:04

Yann Sancatorze(https://regardfc.1fr1.net/t241p280-rendez-vous-du-mediateur-et-courrier-des-auditeurs#30752) a écrit: (....) c'est en effet l'adjectif "grand" qui marque la prose treinerienne en ce moment. Elle était présente aux Matins (hier) pour présenter le dernier numéro de "Papiers", pour une intervention riche en allitération explosives "GRRands entretiens, GRRandes rencontres, GRRRandes masterclasses." Nous sommes passés de la marotte des "mondes" à celle du tout en "grand". Quand le projet culturel est pauvre, on essaie de faire dans l'hyperbole.
La pauvreté du vocabulaire est aussi en cause. Également la foi en la répétition de slogans (voir les répétitions risibles de Mme Treiner pour la présentation du programme d'été).

Cette radio prend souvent le 1984 de Georges Orwell en modèle de résistance à toutes les oppressions. Il est rare que soit mentionné le fonctionnement de la Novlangue dans le roman. Et pour cause, les producteurs et la direction seraient gênés aux entournures : Ils annoncent "grand" ce qui est pauvre, "exceptionnel" ce qui est banal, "jamais exploré" ce qui est su de tous, "violent" ce qui est dérangeant et "apocalyptique" ce qui est risque encore à définir.

L'exemple même de la Novlangue à France Culture est le slogan martelé quotidiennement (qui rappelle la publicité envahissante) : "FC, l'esprit d'ouverture". Il a déjà été question de cette formule qui est aux antipodes de la réalité de la station, que ce soit pour la forme (quasiment que des débats ou des dialogues) ou pour le fond (ligne politique prépondérante, thèmes obsessionnels, impasse complète sur les sciences naturelles, sur les sciences du langage, sur le patrimoine en général, sur les arts et techniques, etc.).
C'est intéressant de noter que l'on retrouve ce travers chez certains producteurs de France Musique, juste à côté. Les producteurs "de vocation" n'ont aucun mal à remplir leur temps d'antenne avec un propos juste, construit et érudit, sans chichis mais avec générosité et substance. Et les producteurs-animateurs, qui présentent des concerts ou font le lien entre les différentes plages de disques qu'ils diffusent, maîtrisent leur sujet en surface, remplissent leur temps de parole avec force compliments, exagérations, émotions, qui n'apportent rien d'autre qu'une sensation d'effort terrible pour essayer d'épicer une émission qui manque de saveur.
La patte Voinchet, sans nul doute. La station musicale est de plus en plus polluée par les slogans, les chroniques féministes, le voyeurisme, tant photographique que thématique. Le modèle "Laporte" (La Dispute), à savoir la discussion superficielle, rigolarde et braillarde se retrouve à France Musique par exemple chez Esparza. De moins en moins de savoir et de plus en plus de bonne humeur factice. De la radio culturelle comme diffuseuse d'ambiances excitées où les présentateurs prennent une pose avantageuse pour des selfies vocaux.

Jean-Luuc 


85
Répondre en citant  
Re: France Culture communique - Lun 20 Aoû 2018, 18:11

Vous vous souvenez des stagiaires, cette manne corvéable à souhait comme la décrit le descriptif de l'émission Les pieds sur terre (09 novembre 2005), sans contrat, sans salaire, sans droits (sans droits, peut-être plus aujourd'hui, mais sans salaire, cela reste à discrétion de l'employeur) ? Il semblerait que France Culture les aime des deux côtés du poste, aussi bien comme petites mains sous l'ingénieux prétexte de la première expérience professionnelle que comme objets-témoins d'une antenne toujours prompte à se soulever contre une injustice sociale. Vous me direz, ce ne sont peut-être pas les mêmes. Ceux ramassés par Les temps qui courent savent qu'ils seront choyés. Quant au salaire, c'est curieux, cette mention n'apparaît pas dans l'annonce ci-dessous :

France Culture communique - Page 9 File

Lvstvcrv 


86
Répondre en citant  
Quelle misère - Mar 21 Aoû 2018, 11:06

Jean-Luuc(https://regardfc.1fr1.net/t282p80-france-culture-communique#31048) a écrit:Vous vous souvenez des stagiaires, cette manne corvéable à souhait (...). Quant au salaire, c'est curieux, cette mention n'apparaît pas dans l'annonce ci-dessous :
Non, ce n'est pas curieux. C'est la logique libérale.
France Culture, service public à vocation culturelle est une anomalie dans le contexte "moderne". Un service public, ça coûte, et la culture ça ne rapporte rien, alors on réduit méthodiquement les budgets de Radio France.
Dans le même temps, le libéralisme organise un sous-prolétariat d'étudiants sans espoir d'emploi, de chômeurs de longue durée, à qui on explique que puisqu'ils "coûtent un pognon dingue", ils devraient chercher des stages, même non rémunérés, cela les occuperait.
Alors, quand la direction de Radio France explique aux producteurs, qui ont besoin d'assistants, qu'il y a des étudiants et des chômeurs qui ne demandent pas mieux que de travailler pour rien ou presque, la boucle est bouclée.
Quelle misère culturelle. Mais il faut bien compenser la suppression de l'ISF.
Et cela provoque les ricanements que l'on peut lire parfois ici, ironisant finement sur ce service public qui emploie des stagiaires. Quelle misère morale.

Philaunet 

Philaunet
Admin

87
Répondre en citant  
Le pire est à venir... - Mar 01 Jan 2019, 13:42

... sous la forme des vœux de Sandrine Treiner ! Avec un peu de chance, ils ne seront qu'écrits et non échangés avec son ami Guillaume Erner.  

À la réflexion, non, le pire sera la poursuite des chroniques d'Орельен Беллангер qui nous a donné un faux espoir le 31 décembre avec ce titre : La conclusion définitive dont le texte n'apparaît pas sur la page des Matins (lirait-il Regard sur France Culture ?).

*************

RAPPEL : RUBRIQUES récapitulatives des contributions passées (2018) : la semaine 52.

Philaunet 

Philaunet
Admin

88
Répondre en citant  
Les mascottes à la mode - Jeu 07 Mar 2019, 14:28

Entre chaque heure d'émission (car une émission ne peut durer qu'une heure sinon l'auditeur est perdu), jingle "France Culture l'ouverture", puis une productrice passe la parole à l'annonceuse d'un film d'une réalisatrice dont on entend les actrices. C'est ensuite l'émission suivante présentée par sa conceptrice (je n'ai rien contre la féminisation des noms quand elle suit une règle claire et établie, sinon déclarer le mot épicène, sur le modèle d'"enfant", un enfant/une enfant - et pas "enfante").

Mais dans une parenthèse précédente faite par l'annonceuse, l'on entend promouvoir une émission de France Culture où sera présent un certain Jean-Pierre Dupuy (nouvelle coqueluche ?) que l'on a rencontré ici sous ses initiales (il a déjà tant de pub) :
Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t738p60-partenariats-et-publicite-a-france-culture#32453) a écrit: (...) que voit-on, par exemple aujourd'hui aux Matins ? Une "députée LFI de la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis (...) nous présente également son dernier livre". Et aux Midis ("La tablinette qui mouline" selon la belle expression de Curly) ? Un certain J-P D. pour "La guerre qui ne peut pas avoir lieu: Essai de métaphysique nucléaire". (...)
Un J-P D. pas vraiment mal traité par France Culture vu le nombre de fois où il est intervenu à l'antenne ici et (voir aussi chez Adèle van).

Cette fois-ci c’est pour un petit coup de pub avec l'annonce d'un débat et d'une présence à FC à suivre... En attendant tous ensembleuuu vers l'apocalypse : Soirée-débat Penser l’Apocalypse, autour du travail de Jean-pierre Dupuy, Lundi 11 mars à 19h45 Centre Pompidou à Vincennes.

On veut J-P D. chez Worms, Delorme, Weitzmann, re-Bourgois et tutti quanti !

Philaunet 

Philaunet
Admin

89
Répondre en citant  
Le dossier de presse, ''c'est un peu le problème'' - Ven 05 Avr 2019, 15:19

Le dossier de presse d'un spectacle comme influence (ou remplacement) de la critique, Arnaud Laporte*, lucide (attention entremêlement de paroles). Il est question de "La Dame aux Camélias" mis en scène par Arthur Nauzyciel. [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11981-15.10.2018-ITEMA_21852701-0.mp3" debut="13:56" fin="14:16"]

Et qui dira la mesure dans laquelle les dossiers de presse de France Culture se retrouvent dans les petits articles des médias dits culturels (Télérama, La Croix, Les Inrocks, etc) quand il s'agit de rendre compte d'une émission ou d'une série ? Voir dernières lignes de ce billet.

*La Dispute par Arnaud Laporte 15/10/2018

Philaunet 

Philaunet
Admin

90
Répondre en citant  
Rime riche de ''nourriture'' - Ven 19 Avr 2019, 16:30

Sur son compte Twitter la direction de France Culture ne se tient plus de joie :  Vous êtes 1 527 000 auditeurs à nous écouter chaque jour (+335 000). @ franceculture bat des records historiques à l’antenne avec 2.8% d'audience cumulée et sur le web  Méd. janv-mars 2019–LV 13 ans et + - 5h- 24h. (Effet marketing Beyonce-PNL, repéré par Curly dans son post des Nuits, point 2).

Les commentaires qui suivent cette annonce triomphale sont un festin des dieux : l'actuel programme est ce qui s'est jamais fait de mieux de mémoire d'homme dans toute l'histoire de la radio universelle.

Fatigué par la lecture de cette ribambelle de louanges, je suis arrivé au premier tweet avec quelque trouble de la vision et ai pris un mot pour un autre en lisant "Vous le meritez, vraiment. Vos emissions sont la nourriture de mon esprit !". Spontanément, j'ai vu une autre lettre que le /n/ devant "ourriture".

Philaunet 

Philaunet
Admin

91
Répondre en citant  
Quelle surprise ! - Sam 04 Mai 2019, 22:19

Oui, quelle surprise, Marc Weitzmann lauréat du prix du livre politique France Culture 2019 , ça alors !

Marc Weitzmann, celui à qui a été offert une émission hebdomadaire sur France Culture et qui a été invité dans nombre d'émissions de la station pour parler de son livre ? Et il obtient un prix France Culture ? Quel miracle ! Il faut dire que le prix récompensant un ouvrage qui favorise  "l’analyse, la  réflexion, la revalorisation du discours et de la pensée politique", qui d'autre pouvait le recevoir ? Au fait, est-il doté ?

Et puis l'impartialité était garantie par le jury "(...) encadré par Stéphane Robert, Chef du service politique de France Culture (...)".

Marc Weitzmann, un écrivain France Culture par excellence : "Il a publié neuf livres. Tous sont  marqués par les relations familiales, le rapport au père notamment, mais  aussi par l'exploration de la condition contemporaine - mondialisation,  terrorisme, questionnement identitaire, fractionnement social".

Saurez-vous retrouver cet homme distingué sur la photo d'accompagnement, la légende ne donnant guère d'indices :



Le jury du Prix de livre et de la Bd politique 2019 avec les deux lauréats • Crédits : Eric Fougere - Radio France

Contenu sponsorisé 


92
Répondre en citant  
Re: France Culture communique -

France Culture communique     Page 9 sur 14

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum