-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Direction de France Culture et son projet culturel

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44

Accueil / France Culture

La Direction de France Culture et son projet culturel    Page 44 sur 44

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

431
Répondre en citant  
La Direction de France Culture et son projet culturel : donner l'heure ? - Jeu 11 Nov 2021, 13:50

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10055-11.11.2021-ITEMA_22835328-2021C3396S0315-21.mp3" debut="05:41" fin="05:43"]

Journal de 7 h

Curly 

Curly

432
Répondre en citant  
Nique tes classiques - Dim 14 Nov 2021, 12:07

La dictée sinistre du samedi après-midi, millésime 13 novembre , vaut largement le détour.

Présentation : « Réviser ses classiques tout en s’amusant »

Le classique de la semaine : « extrait de Mama Lova, une chanson emblématique d'Oxmo Puccino dans la compilation de DJ Kheops, Sad Hill (1997) »

La notion de classique est élastique. Mais, WTF, nous admettrons que cette chanson emblématique est un classique.
Nous passerons le long instant promo qui ouvre l’émission, pour arriver au cœur du sujet : the dictée.

Le texte classique :
« Dis-moi combien de femmes es-tu sûr d'aimer toute ta vie / Ou sur la tête de qui les frères te jurent tous qu'ils ont raison ? / Souvent beaucoup de mômes à élever seule    Fidèle au poste, pour ses gosses peut même faire l'aumône / Tu peux bien zouker, être plein de flouze / Tu peux être même fou, jouer les beaux / Mais qui t'a le plus roué de coups ? / Dans le but de faire quelqu'un de bien, unique / Qu'un inconnu évite de dire "celui-là on le nique" / Elle m'a appris certaines choses de la vie La rue, le reste, ne pas se presser, taffe / Ne jamais se laisser teste, trop difficile d'être paumé. »

Indiscutablement un classique. Indiscutable aussi, la naïveté du style, qui fait de ce texte un classique de je-sais-pas-quoi, mais un classique quand même.

La photo qui illustre le texte sur le site :

                                                                        La Direction de France Culture et son projet culturel - Page 44 Opera987

La correction, elle, mérite amplement qu'on y revienne.
Les difficultés expliquées, je vous les ai mises en gras in ze texte, et je vous les rappelle ci-après, vous allez voir que eux à France Trutrucre, ils nous prennent pas pour des cons.

d’aimer : le classique « je remplace par un verbe d’un autre groupe pour retrouver la terminaison ».

ou : on peut dire « ou bien » alors faites pas chier.

mômes
 : copier/coller de lalanguefrancaise.com
Moi, on m’a appris à citer ses sources pour ne pas passer pour un gros pompeur. « Pompeur » : « «attirer à soi, soutirer (quelque chose de quelqu'un)» (Galiani, Lett., t.2, p.502 ds Littré) », dico cnrtl.fr.

ses : possessif et non démonstratif. Ce sont les siens de gosses, elle les a pas abandonnés pour les montrer à la foule, sans ça ç’aurait tété « ces »,  « ceux-là de gosses ».

aumône : copié tel quel sur Wikipédia, retour de la pompe, car source non citée.

zouker : recopiage de l’article « zouk » made in Wikipédia, la pompe fonctionne plein tube, si je puis m’exprimer ainsi.

flouze
 : recopiage de l’étymologie sur ce que vous voulez, on la trouve partout. Et rappel d’une règle d’accord des adjectifs piquée sans vergogne, exemples inclus, sur le site françaisfacile.com.

certaines : piqué, exemple inclus, sur aidenet.eu.

taffe : recopiage wikipédien.

Sources jamais citées, cela va de soi.

Mais vous allez vous dire : « Mais il manque des explications ! C’est inadmissible ! »

On attend encore des explications sur « sûr » (pourquoi n’en avons-nous pas zu?), l’absence de -s à « raison », l’accord de l'auxiliaire « avoir » dans « Mais qui t'a le plus roué de coups », le « teste » dans « Ne jamais se laisser teste » dont on nous explique qu’il est là juste pour faire la rime et pis c’est tout, l’utilisation de « taffe » orthographié ainsi, ce qui n’est pas expliqué du tout dans l’émission...
Et bien sûr, rien sur « nique » dans « celui-là on le nique ».
Définition du cnrtl ; « Surprendre, prendre, duper. Se faire niquer. »
Exemple : « La direction prend les auditeurs pour des cons parce qu’il est prouvé que ça marche mieux au niveau de l’audimat. Elle les a bien niqués. »
« niqués » avec un -s car le COD « les » (= les auditeurs) est placé avant le verbe.

Philaunet 

Philaunet
Admin

433
Répondre en citant  
Le remplissage féministe comme programme quotidien - Jeu 18 Nov 2021, 09:27

Le projet culturel de France Culture ? Remplir la grille de sujets à caractère féministe, selon le vœu de la Direction ouvertement militante en ce domaine.

Il n'est pas rare que la station diffuse parallèlement le matin et l'après-midi deux séries avec le même paradigme revendicatif, avec souvent, en plus, un sujet le midi à La Grande table et une série d'À voix nue le soir dans le même esprit, pour faire bonne mesure.

Cette semaine, c'est donc :

- Le Cours de l'histoire à 9h Histoires de femmes artistes, lutter pour créer

- LSD, la série documentaire à 17h Des femmes qui boivent

- À voix nue à 20h Nicole Lapierre, une intellectuelle extra-territoriale , numéro du jour : "Épisode 4 : Subvertir une lignée de femmes".

("Une série d'entretiens proposée par Hélène Frappat. Réalisation : Anne Perez-Franchini. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Jean-Pierre Gerbault. Coordination : Sandrine Treiner". Pourquoi le preneur de son est-il un homme ?)

Et puis La Grande table Auður Ava Ólafsdóttir, sage femme et Affaires culturelles et Les Temps qui courent, et...

munstead 


434
Répondre en citant  
Multi-tâchisme - Jeu 18 Nov 2021, 10:39

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t194p430-la-direction-de-france-culture-et-son-projet-culturel#37426) a écrit: (...) ("Une série d'entretiens proposée par Hélène Frappat. Réalisation : Anne Perez-Franchini. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Jean-Pierre Gerbault. Coordination : Sandrine Treiner". Pourquoi le preneur de son est-il un homme ?)
Franchement que vient faire là Sandrine Treiner, directrice de  FC, comme "coordinatrice". N'a-t-elle rien d'autre à faire ? Tient-elle à imposer son nom ? Touche-t-elle un cachet ? En quoi consiste cette tâche de coordination que personne n'est apparemment capable de remplir à FC autre que la directrice ? Les équipes sont-elles tellement réduites (comme dans le domaine de l'information où les journalistes sont multi-tâches, compétents en tout) qu'il faut appeler la très intellectuelle Treiner en renfort ?

Curly 

Curly

435
Répondre en citant  
Un corpus d'idées nouvelles pour changer le monde - Jeu 02 Déc 2021, 17:41

Dans la rubrique « Savoirs », voici le service après-vente de la sinistre journée de débats d’ID pour le monde de demain. Ne dites pas que cette journée de débats, pompeusement qualifiée de « Festival international des ID de 2 mains » ressemble trait pour trait, son pour son, à n’importe quelle journée sur la chaîne des ID 2-2-M’1.
Ne voyez dans l’intitulé aucun second degré, eux à France Cucure, ils n’en connaissent qu’1.

Ce fut un succès, vous pensez bien, et ceux qui ne le pensent pas sont à l’heure où j’écris au mitard, en tout cas nous l’espérons de tout cœur. C’est ce qui pourrait leur arriver de mieux.

Comment la jeunesse pense le monde d'aujourd'hui ? Les résultats de l'enquête "Et maintenant ?"

Nous voulons tous le savoir, ce qui explique la présence de cet article dans la rubrique « Savoirs ».

Les résultats vont changer le monde, c’est annoncé d’entrée, afin de ménager nos nerfs.

« Des tendances et des clivages générationnels se font jour. Mais également tout un corpus d'idées nouvelles pour changer la société actuelle. »

Rendez-vous compte, ce corpus, vous le prenez, vous l’appliquez, et vous obtenez le monde de deux mains prêt à consommer. Livraison gratuite.

Cet article, je l’ai lu pour vous, et voici les résultats de mon enquête.

«"Je me passe plus facilement de sexe ou de smartphone ?" Vous ne vous êtes peut-être jamais posé la question, mais si vous avez répondu au questionnaire "Et Maintenant ?" mis en ligne le 12 octobre 2021, vous y avez certainement réfléchi »

Nous y avons réfléchi pour nous dire que c’était une question ouvertement conne, qui questionnait juste notre appétence à ne pas décrocher d’un smartphone ou du sexe de notre partenaire afin de savoir si finalement, le cul, c'est si important que ça dans notre life.
Serions-nous prêt à faire une croix sur une partie de jambe en l’air pour, je ne sais pas moi, répondre sur notre Smartphone au questionnaire Et maintenant qu’est-ce qu’on va foutre ?
Le jeune est urbain, connecté, mais il doit chausser ses gros sabots pour patauger dans les questions made in EHESS.

La sociologue agréée EHESS nous le certifie, tout ce qui a été répondu est d’or, rien n’est à jeter.
Qui a répondu ? L'auditeur de France Cucule, qui, ô surprise, « est avant tout (...) jeune, diplômée, urbaine et féminine » Vu la gueule des programmes de la chaîne, c’est vraiment une sacrée surprise !

Ce qui amène la spécialiste à avouer que « ça ne représente donc pas toute la jeunesse ».
Mais le raisonnement de l’euh-H-euh-hèss-hèss ne s’embarrasse pas de ce détail : ceux, ou plutôt celles, qui ont répondu, ce sont ceux, ou plutôt celles, qui veulent vraiment faire bouger le futur vers l’avenir, et celles, ou plutôt ceux, qui ont fermé leur gueule l’ont fait parce qu’ils n’ont rien à dire, d’où leur silence. CQFD.

La jeunesse qui s’est exprimée – un bien grand mot – en répondant aux questions, «  est une jeunesse qui, souvent, est en avance dans les transformations et les mouvements culturels (…) plutôt innovatrice, elle diffuse sa vision du monde sur le reste de la société et impulse des évolutions culturelles. »
Le monde qui compte a répondu, les autres ne sont que des grosses bouses qui ne méritent pas d’avoir d’idées, d’ailleurs ils n’en ont pas, pisqu’ils n’ont pas répondu.

Les conclusions et les ID 9ves valent le déplacement.

1- La crise covidienne.
Il ressort que ce sont les jeunes qui souffrent le plus dans le covidodrome, bien plus que leurs aînés. C’est l’évidence même. Si les vieux n’ont pas répondu au questionnaire, c’est qu’ils n’ont rien à dire, c’est qu’ils ne souffrent pas. D’ailleurs existent-ils ?

« A la question "Qu'est-ce que la crise vous a fait changer ?", 45 % des plus de 55 ans répondent "rien du tout", contre 32 % des 25-39 ans »

Oui mais comme il y a peu de personnes de plus de 55 ans qui ont répondu aux questions, ces pourcentages ont la valeur de cacahuètes. Peanuts.

Pour le reste, « le questionnaire confirme ainsi les inquiétudes concernant les effets psychologiques du Covid-19 exprimées par les professionnels de santé », ce qui amène à s’interroger sur l’utilité dudit questionnaire. Mais surtout évitons de nous questionner, surtout que la réponse, nous la connaissons.
De questions nous en avons eu assez, pitié stop.

2- Love
Le bilan méritait qu’une étude super scientifique EHESSisée se penche sur la question pour conclure que « l'amour ne fait pas le bonheur, mais y contribue ».

Quelques platitudes suivent cette platitude initiale :
« L'amour rend heureux, mais pas besoin d'être amoureux pour être épanoui dans sa vie »
« pour aucune classe d’âge le couple n’est un cauchemar »

Puis le coup de smartphone avec « une majorité des 18-24 ans et des 25-39 ans déclarent se passer plus facilement de sexe que de smartphone ».
Concernant cette question, je dois avouer avoir personnellement répondu pareil, sachant que je n’ai pas de smartphone.

« D’autre part, la vie sexuelle est présentée assez souvent comme une contrainte. »
Le « assez souvent » est adorable.
Où est l’ID neuve ici ?
« ce qui est assez conforme aux données habituelles sur ce sujet,  indiquent les autrices de l'enquête. »
D'où l'utilité de ce questionnaire.

3- L’école.
Qu’est-ce qui ressort de génial ?
« L'angoisse de l'échec scolaire est de plus en plus importante chez les jeunes générations. »
« 70 % des répondants estiment que l'Éducation nationale ne récompense pas le mérite. »

Alors que ceux, ou plutôt celles, qui ont répondu «  sont des gens qui ont bénéficié du système scolaire, qui ont été heureux et ont bien réussi ». Pourquoi cette incohérence ?
« La crise du Covid-19 semble avoir mis en lumière que nos sociétés reposent sur des millions de personnes qui n'ont pas des boulots très gratifiants. Je pense que c'est la raison pour laquelle ces élèves méritants du système scolaire disent que l'école ne reconnaît pas le mérite. »

Explication que la euh-ashe-euh-hèss-hèss a juste piqué dans les multiples, nombreux et peu variés débats des chaînes infos, et donc de France Cultctulre, qui tournent dans leur boucle depuis le début de la crise covidée.

Pour compléter, il suffit de faire tourner une nouvelle fois un tube de la chaîne culturée.
        
                                                                                                        La Direction de France Culture et son projet culturel - Page 44 Insert11

4- Les progrès de la science

« Il ressort de ce questionnaire que les progrès de la science passionnent moyennement les femmes (32 %), contrairement aux hommes (57 %). Elles ont cependant majoritairement confiance en la recherche scientifique »

« ces données révèlent une certaine réserve des femmes par rapport au "modèle californien" de la société, soit "un monde remodelé par la science et la technologie, où l'individu est transformé grâce aux innovations technologiques." Cette position, estime la sociologue, pourrait aussi expliquer leur "fort engagement écologique". »

Tout les grands tubes se succèdent à un rythme lent, pour pas qu’on en rate une miette.

5- La popolitique
Surprise du chef, « plus que du désintérêt, c'est un véritable dégoût de la politique qui s'exprime chez les jeunes générations. » Oh, ouattte euh surpraïze !

L’étude nous dit, avec un sérieux toujours imperturbable - le sérieux est toujours imperturbable, surtout chez eux à France Trutrucre -  que cela explique le phénomène de l’abstentionnisme. Une démonstration magistrale.
« Ce rejet de la politique est d'ailleurs le motif principal des abstentionnistes de la génération Y »

« Quant à la sensibilité politique des plus jeunes qui ont répondu à cette enquête France Culture/Arte, on remarque un tropisme vers la gauche ou l'écologie, en particulier chez les femmes »
Totalement dans la Ligne Générale de France Trusctrucre. Doubeule surpraïze.

Faut-il pour autant tout péter ?
« les enquêtés sont nombreux à se dire prêts à participer à un mouvement de révolte de grande ampleur (63 % des femmes et 61 % des hommes). Simultanément, une majorité estime que la violence est contre-productive (47 %) ou inacceptable (24 %)... »
Les conclusions tirées par les spécialistes ? Aucunes, elles passent directement à la suite. Et c’est quoi la suite ?

Conclusion extraordinaire
- Les jeunes sont majoritairement favorables à la PMA
- Les jeunes sont moyennement pour la liberté d’expression. C’est ce que de mauvaises langues appellent le wokisme. La Ligne Générale de la chaîne est tendue à bloc.
- La démocratie doit gérer les menaces climatiques et défendre les droits humains. De l’enfonçage de portes ouvertes, encore qu’après réflexion, je me demande s’il y a une porte.
Ces ID font  «  une assez grande unanimité »  L’adverbe est une fois de plus adorable.

Vous vous souvenez, Il était promis au début « tout un corpus d'idées nouvelles pour changer la société actuelle. » Vous l'avez vu, vous, le corpus ? Non ? Patience, voici...

                                                                Le corpus !

1- Il faut se préparer "au pire du pire".
2- Il faut " s’arrêter et réfléchir", en allant soit "dans la bibliothèque pour trouver des idées", soit "dans l’atelier pour bricoler une solution"
.
N.B. Les idées étaient dans les questions du questionnaire de la questionnante.

                                                                Fin du corpus.

Bilan de l’opération : « nombreux sont ceux qui veulent changer le monde… »

L’air a été bien brassé, et c’est une bonne chose. En ces temps de pandémie, faut toujours bien aérer pour faire partir le méchant virus, et avec cet appel d’air, le Covid, il passera jamais sur France Cultuture.

Contenu sponsorisé 


436
Répondre en citant  
Re: La Direction de France Culture et son projet culturel -

La Direction de France Culture et son projet culturel     Page 44 sur 44

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum