-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Répliques, Alain Finkielkraut

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répliques, Alain Finkielkraut    Page 63 sur 65

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

621
Répondre en citant  
''La littérature aide-t-elle à vivre et à revivre ?'' - Dim 23 Sep 2018, 10:25

Extraits dans le post suivant (nouvelle page du fil qui permet le téléchargement des pastilles).



Dernière édition par Philaunet le Dim 23 Sep 2018, 10:34, édité 2 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

622
Répondre en citant  
''La littérature aide-t-elle à vivre et à revivre ?'' Extraits - Dim 23 Sep 2018, 10:31

"La littérature aide-t-elle à vivre et à revivre ?" était le sujet du numéro de Répliques déjà discuté dans les deux posts précédents (619 et 620) avec en son cœur l’œuvre de Marcel Proust : La mort de la grand-mère dans la recherche du temps perdu du 01/09/2018.

Quelques extraits remarquables :

L'amour chez Proust vu par Alain Finkielkraut [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-01.09.2018-ITEMA_21792107-0.mp3" debut="30:35" fin="33:17"]

La bienveillance, une analyse d'Antoine Compagon : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-01.09.2018-ITEMA_21792107-0.mp3" debut="38:15" fin="39:38"]

Philippe Lançon, réflexion sur la malveillance [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-01.09.2018-ITEMA_21792107-0.mp3" debut="42:31" fin="43:44"]

Alain Finkielkraut au meilleur de lui-même, comme dans toute cette émission, sur "ce que peut être la culture" [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-01.09.2018-ITEMA_21792107-0.mp3" debut="48:28" fin="49:22"]

Martin Duguiers 


623
Répondre en citant  
L'universitaire éconduit - Mar 02 Oct 2018, 08:01

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t165p610-repliques-alain-finkielkraut#31302) a écrit:Dans le numéro La mort de la grand-mère dans la recherche du temps perdu du 01/09/2018 (cf. post précédent), le second invité qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter, Antoine Compagnon, prend la parole en reprochant de manière condescendante le traitement qu'il aurait subi de la part de l'écrivain et critique Philippe Lançon il y a plusieurs années. Le Figaro en commençant un article il y a trois jours sur Alain Finkielkraut écrivait ceci : (...)

Voilà ce que ça donne dans l'émission où le passage n'a pas été coupé, et c'est tant mieux pour bien apprécier les personnalités en présence, car on assiste à une accusation parfaitement indigne et hors sujet de la part du professeur qui fait savoir par maints grognements qu'il est "offensé" (il a bien intégré que l'on doit d'abord être une victime pour pouvoir s'exprimer avec légitimité) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-01.09.2018-ITEMA_21792107-0.mp3" debut="09:55" fin="11:19"]

....

Qu'un professeur vienne publiquement faire des reproches à un homme dont le visage a été réduit en miettes, qui vient proposer son témoignage et ses réflexions sur l’œuvre de Marcel Proust, est réellement choquant.


Muflerie. Je suis d'avis que cela aurait dû être coupé au montage. Un homme qui revient sur son expérience entre la vie et la mort se voit reproché un article qui ne couvrait pas d'éloge un universitaire déjà couvert d'éloges. Cela me rappelle une scène de Short Cuts. A coup sûr, Proust aurait sorti une satire de l'universitaire éconduit.

Philaunet 

Philaunet
Admin

624
Répondre en citant  
''A la découverte de George Eliot'' - Lun 26 Nov 2018, 22:33

Une émission à teneur littéraire à Répliques, A la découverte de George Eliot du 10/11/2018.

Alain Finkielkraut a lu Middlemarch et "voudrai[t] communiquer cet éblouissement". Il y réussit en compagnie de son invitée Mona Ozouf, auteur de L'autre George - A la recherche de George Eliot. Dialogue intéressant où Alain Finkielkraut semble se mettre sous pression pour communiquer son exaltation face à Mona Ozouf, à la parole sereine, claire et... parfois lue, a-t-on l'impression (on entend tourner beaucoup de feuilles).

Une émission d'incitation à la lecture (et à la réflexion sur des thèmes chers aux deux lettrés). Sur George Eliot, on préférera la présentation de Mona Ozouf de son livre L’autre George aux très médiocres lignes de France Culture (quel niveau !).

Enfin pour les anglicistes, on pourra lire, dans la série "The 100 best novels" No 21 – Middlemarch by George Eliot (1871-2)  This cathedral of words stands today as perhaps the greatest of the great Victorian fictions .

L'article cite un passage que Finkielkraut a lu en contenant difficilement  son admiration :
Eliot concludes that "the effect of [Dorothea's] being" was "incalculably diffusive: for the growing good of the world is partly dependent on unhistoric acts; and that things are not so ill with you and me as they might have been, is half owing to the number who lived faithfully a hidden life, and rest in unvisited tombs"."

terki 

terki

625
Répondre en citant  
territoires vivants de la republique - Sam 01 Déc 2018, 12:50

Une énième fois Finkielkraut a mis en avant et fait abondamment la promotion d'un ouvrage paru au début des années 2000, "les territoires perdus la république" ouvrage présenté comme une étude scientifique sur l'antisémitisme qui gangrènerait les banlieues mais qui n'est que le témoignage d'une dizaine de professeurs.

Une dizaine sur des dizaines de milliers de professeurs rien qu'en Seine Saint Denis, l'échantillon est insignifiant. Autre rengaine resservie régulièrement par Finkielkraut , l'ouvrage aurait été passé sous silence et serait victime d'une censure médiatique. Je ne connais pas d'ouvrage qui ai eu une telle notoriété, abondamment repris par tel ou tel journal, sites (souvent d'extrême droite).

Si cet ouvrage était désigné comme pamphlet ça ne poserait aucun problème, mais il est généralement présenté comme une "étude". C'est la tout le problème. Aucune source n'est fournis par les auteurs sur leur méthodologie de recherche. Tout juste sait-on qu'il s'agit du témoignage d'une dizaine de professeurs. Une dizaine sur plus de 900 000 enseignants sur le territoire français. Échantillon tout à fait ridicule.

Nier le fait qu'il y ait des antisémites dans les banlieues serait stupide et faux, mais il n'y a pas plus d'antisémitisme dans ces banlieues que dans d'autres milieux ou d'autres territoires. Et faire peser sur les seules populations des banlieues le poids de l'antisémitisme et faux et surtout dangereux , car il donne une image fausse de ce problème. Je renvoie à plusieurs critiques sur la méthodologie de ce pamphlet qui se voulait une étude.

https://aggiornamento.hypotheses.org/3036

https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/territoires-vivants-de-la-republique-on-na-pas-de-lunettes-roses

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Un-recueil-de-poncifs%E2%80%89

Philaunet 

Philaunet
Admin

626
Répondre en citant  
Ossip Mandelstam, avec Jean-Claude Schneider et Véronique Schiltz, traducteurs - Dim 30 Déc 2018, 14:16

On peut se demander si ce n'est pas une stratégie : en interrogeant la nécessité (et la pertinence ?) de la traduction d'Ossip Mandelstam faite par Jean-Claude Schneider, Alain Finkielkraut n'oblige-t-il pas ce dernier à formuler une justification de son travail et Véronique Schiltz à venir en défense de son collègue ? Ce faisant, les propos naïfs, voire ignorants de ce qu'est l'exercice de la traduction littéraire, émis par l'Académicien français, pourraient passer pour une technique d'interview. Si c'est cela, c'est très bien fait, car si reproche feint il y a, il paraît très sincère.

Alain Finkielkraut : "Pourquoi cette entreprise, alors que des traductions, belles, existent déjà ?" [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-19.05.2018-ITEMA_21684417-0.mp3" debut="15:18" fin="17:49"]

[Ai repéré, mais pas encore écouté, sur le sujet : Stevenson / Dante : traduire sans trahir ? Grande table 16/11/2018]

Réponse de Jean-Claude Schneider, pas le moins du monde offensé (la suite des observations d'AF ne sont pourtant pas très complaisantes) et intervention de Véronique Schiltz  : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-19.05.2018-ITEMA_21684417-0.mp3" debut="17:49" fin="23:12"]

Un numéro qui retient l'attention à divers titres : Prose et poésie d'Ossip Mandelstam Répliques du 19/05/2018. "On y reviendra".

Pour une lecture des volumes discutés dans ce numéro de Répliques voir L'œuvre du poète russe Ossip Mandelstam (29/10/2018).

Sinon, pour du russe nettement moins poétique (et ce n'est pas seulement la faute du logiciel de traduction), voir The Orel’yen Around The World – Part 38 - Today : Russia Merci Curly.

Philaunet 

Philaunet
Admin

627
Répondre en citant  
Numéro sur Ossip Mandelstam, suite - Mar 01 Jan 2019, 14:20

Le numéro du 19/05/2018 déjà mentionné ci-dessus et intitulé  Prose et poésie d'Ossip Mandelstam est un des sommets de l'année radiophonique écoulée.

Quand Alain Finkielkraut ne fait pas son populiste et son anti-intellectuel (cf. son  "Comme je ne veux pas tout gâcher avec mes gros sabots d'intello" dans une récente introduction), quand il ne laboure pas la France/l'école/la démocratie/les migrants, etc (qui font de l'audience et du buzz et donc qui permettent de légitimer de manière comptable, la seule qui vaille pour la directrice, la poursuite de Répliques), mais qu'il aborde la littérature et la poésie, on est dans le registre de la mission d'élévation de l'esprit que le meilleur France Culture a toujours eue.

Il faut répéter que les deux intervenants Jean-Claude Schneider et  Véronique Schiltz sont excellents, notamment la dernière mentionnée dont chaque intervention est dense et instructive. Une émission qui s'écoute deux fois de suite avec intérêt.

Il est donc difficile de choisir un passage dans cet ensemble passionnant. Dommage que la station n'offre pas une synthèse des thèmes (comme le fait l'INA ci-dessous, cf. Piolot) ou bien une transcription. Voilà qui aurait de l'allure dans la bouche de la directrice (= châteaux en Espagne).

Mémoire et amour ; la philologie [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-19.05.2018-ITEMA_21684417-0.mp3" debut="45:05" fin="49:07"]

On notera que Véronique Schiltz est l'exact clone vocal de Francesca Piolot, ici au timbre de voix un peu plus sombre que dans ses entretiens hebdomadaires des années 1990 : Entretien de Francesca PIOLOT avec Michel ONFRAY le 08 août 1996.

PS : À propos de Bernard Malamud et son roman L'homme de Kiev :  à la minute 26 [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-19.05.2018-ITEMA_21684417-0.mp3" debut="26:22" fin="27:40"] et le dernier numéro de Répliques de l'année : La magie de Malamud 29. 12. 2018. À suivre...

*************

RAPPEL : RUBRIQUES récapitulatives des contributions passées (2018) : la semaine 52.


Philaunet 

Philaunet
Admin

628
Répondre en citant  
''equating wisdom with idiocy'' - Sam 05 Jan 2019, 12:16

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t165p620-repliques-alain-finkielkraut#32029) a écrit:Le numéro du 19/05/2018 déjà mentionné ci-dessus et intitulé  Prose et poésie d'Ossip Mandelstam est un des sommets de l'année radiophonique écoulée. (...) Il faut répéter que les deux intervenants Jean-Claude Schneider et  Véronique Schiltz sont excellents, notamment la dernière mentionnée dont chaque intervention est dense et instructive. Une émission qui s'écoute deux fois de suite avec intérêt. (...)
Véronique Schiltz cite plusieurs fois des propos de Joseph Brodsky qu'elle a traduit. Ce dernier en effet a écrit deux essais, l'un sur Ossip Mandelstam et l'autre sur Nadezhda Mandelstam. C'est de ce second essai* que la traductrice du Prix Nobel de littérature 1987 extrait des passages significatifs sur la transmission et la mémoire.

On y lit un passage qui aurait plu à Alain Finkielkraut (version en anglais non disponible en ligne, je n'ai pas la traduction française) : Refinement and sensitivity are imparted to such a prism by the only source of their supply: by culture, by civilization, whose main tool is language. The evaluation of reality made through such a prism - the acquisition of which is one goal of the species - is therefore the most accurate, perhaps even the more just. (Cries of ''Unfair!'' and ''Elitist!'' that may follow the aforesaid from, of all places, the local campuses must be left unheeded, for culture is ''elitist'' by definition and the application of democratic principles in the sphere of knowledge leads to equating wisdom with idiocy.)

* Less than one, Selected Essays (Penguin Books 1987) ''Nadezhda Mandelstam (1899-1980) An Obituary'' p.153

Philaunet 

Philaunet
Admin

629
Répondre en citant  
Pas de la roupie de sansonnet ! - Sam 05 Jan 2019, 20:22

On range ! Il y a pas mal de déchets, mais parfois on s'arrête pour entendre un dialogue d'adultes dont les premières minutes retiennent l'attention : Sylvain Fort* conseiller d’E. Macron, discours et mémoire (au 16 09 2017)  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-21.07.2018-ITEMA_21748569-0.mp3" debut="02:32" fin="07:05"]

Vincent Tremolet, Journaliste au Figaro [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-21.07.2018-ITEMA_21748569-0.mp3" debut="07:05" fin="09:18"]

"On ne se crée point de vieux camarades"...

Saint-Exupéry a-t-il toujours quelque chose à nous apprendre ? (21/07/2018 rediff du 16/09/2017).

Saint-Exupéry
Paraclet

Répliques, Alain Finkielkraut - Page 63 150x200_97823637120110-4219773

* Sylvain Fort, écrivain et critique musical, auteur de plusieurs ouvrages sur les littératures française et allemande, a également publié chez Actes Sud Herbert von Karajan, une autobiographie imaginaire, Puccini et deux traductions qu'il a préfacées : les lettres d'Alban Berg et de Hanna Fuchs, et La Parole musicale, de Nikolaus Harnoncourt.

Sylvain Fort, conseiller communication d’Emmanuel Macron, va quitter l’Élysée 03 01 2019

Philaunet 

Philaunet
Admin

630
Répondre en citant  
Alain Finkielkraut a jeté la chasuble - Mer 20 Fév 2019, 13:21

Il va être difficile à l'Académicien de traiter le sujet dans un numéro de Répliques sans être accusé d'être juge et partie (ce qui lui est d'ailleurs toujours reproché) : Alain Finkielkraut : « Les Gilets jaunes sont devenus une secte »

Interrogé par notre éditorialiste Franz-Olivier Giesbert, il est revenu sur ce samedi après-midi où il fut d'abord « expulsé de la manifestation des Gilets jaunes » puis « lynché » aux cris de « casse-toi, sale sioniste de merde ». « Cela fait beaucoup de temps qu'une certaine intelligentsia et des journalistes me traitent de réac, de fasciste, de raciste. Ce que j'ai vécu, c'est un air de déjà-vu. Ces Gilets jaunes, cette plèbe incontrôlable, ne faisaient que traduire en acte l'hostilité d'une intelligentsia. Ils m'ont attaqué de manière très fruste, mais tout cela a été intellectualisé bien avant », a-t-il martelé, rappelant avoir subi le même sort lors de Nuit debout.
(...)
Puis vient une virulente attaque contre les Gilets jaunes qui auraient « plus à voir avec les indigènes de la République ou La France insoumise ». « C'est devenu une secte avec un autisme de secte qui refuse de s'informer en dehors de la secte. C'est un mouvement qui est en train de devenir totalitaire. »
(...)
Sauf au moment des questions-réponses où une femme demande que les Français pratiquent davantage « le vivre-ensemble ». La réponse sera cinglante : « Il y a plusieurs fractures en France. Le vivre-ensemble est un mot inventé pour cacher la disparition de la chose. Pour réparer les amitiés françaises, il faut laisser les grandes incantations et faire le diagnostic le plus pertinent possible, fût-il douloureux. On ne va pas recouvrir cette violence avec des appels à la fraternité. La haine est là. Regardons-la en face pour pouvoir en sortir. Malheureusement, pourrons-nous le faire  ? »


Nous avons la chance sur ce forum qu'un contributeur ait repéré les fortes et lucides paroles de Charles Dantzig dans une interventions aux Matins. Début de la phrase : "Une marée populiste est en train de se déverser sur le monde, parce que, il faut bien le dire..."
[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-25.01.2019-ITEMA_21961841-3.mp3" debut="24:30" fin="24:51"] "on a laissé la parole à la plèbe, il est très difficile de refermer la porte sur la plèbe quand la porte s'est ouverte, donc c'est une période dangereuse".
Comment la directrice de la station, largement complaisante à tout ce qui peu ou prou appelle à l'insurrection, la révolte, la révolution, le changez tout, etc,  comment va-t-elle contrebalancer les points de vue de ces deux piliers intellectuels de la station ?

En doublant la durée des Pieds sur Terre (je préfère son nouveau nom de baptême, Les Patasses dans la Mouise) ? En faisant une Nuit spéciale "Les Gj authentiques des ronds-points et hypermarchés" ? En payant quotidiennement 15 pages de texte à Chloé Leprince, une des idéologues de la station, comme ce 20 février avec Race, islamophobie, intersectionnalité : ces mots qui restent tabous en France ?

En attendant, aujourd'hui, tout à fait par hasard, nouvelle sortie sur le portail d'une conférence Que serait la culture française sans l'immigration et le métissage ? (avec une photo de Joséphine Baker sur une peau de tigre). Intro : "Que serait la culture française sans Joséphine Baker ou Omar Sy ? De Picasso à Man Ray, en passant par NTM et Aznavour (...)"

La discussion sur le fait de mettre tout sur un pied d'égalité a déjà été faite. Par Alain Finkielkraut, par exemple, dans "La Défaite de la pensée" (p.136 Blanche Gallimard 1987 pour ceux qui préfèrent le papier) : "La philosophie de la décolonisation reprend à son compte l’anathème jeté sur l’art et la pensée par les populistes russes du XIXe siècle: « Une paire de bottes vaut Shakespeare »: en plus de leur supériorité évangélique, outre le fait, autrement dit, qu’elles protègent les malheureux contre le froid plus efficacement qu’une pièce élisabéthaine, les bottes, au moins, ne mentent pas; elles se donnent d’emblée pour ce qu’elles sont: de modestes émanations d’une culture particulière -au lieu, comme les chefs-d’œuvre officiels, de dissimuler pieusement leurs origines et de contraindre tous les hommes au respect. Et cette humilité est un exemple: s’il ne veut pas persévérer dans l’imposture, l’art doit tourner le dos à Shakespeare, et se rapprocher, autant qu’il est possible de la paire de bottes" (in Relativisme culturel dans notre société de consommateurs ).

On peut retrouver le sujet traité en 2013 sur le log Philitt Dostoïevski : « Toute la question est de savoir si Shakespeare est supérieur à une paire de bottes. »

Philaunet 

Philaunet
Admin

631
Répondre en citant  
Kisèki - Sam 27 Avr 2019, 09:59

On lit ce titre La langue française et les femmes le 27/04/2019 et ce sous-titre "Le jumelage systématique du genre grammatical avec le sexe est-il une victoire pour les femmes et pour la langue ?" et tout de suite un nom vient à l'esprit pour un des invités... Cerquig*... eh oui ! C'est lui ! Y a-t-il jamais eu une émission sur la langue sans cette personne depuis 30 ans ? Son mantra est connu, c'est celui du féminisme radical. N'existe-t-il qu'un seul linguiste en France qui sache parler à un micro ?

De l'autre côté du ring (Répliques = combat entre pour et contre, bien et mal) Bérénice Levet, indécrottable militante réactionnaire : il ne faut rien changer à la langue. Ses fréquentes tribunes dans la presse dite de droite sont des caricatures.

Bref, un débat comme on les aime à France Culture, approuvé par la directrice qui adore un producteur qui a tout compris de la manière de faire de la radio : il faut po-la-ri-ser et outrer les propos.

Suis toutefois preneur de passages instructifs s'il y en a et s'ils sont signalés ici.

* Intervenants
   Bernard Cerquiglini
   linguiste, professeur de linguistique à Paris VII, membre de l’Oulipo
   Bérénice Levet
   Philosophe et essayiste

Contenu sponsorisé 


632
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut -

Répliques, Alain Finkielkraut     Page 63 sur 65

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum