-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Répliques, Alain Finkielkraut

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34 ... 49 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répliques, Alain Finkielkraut    Page 33 sur 65

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

321
Répondre en citant  
Je ne signe plus... - Ven 31 Jan 2014, 13:52

@Philaunet a écrit:On contresigne ces propos du Sam 09 Nov 2013
@Nessie a écrit:(...) si notre époque laisse une trace comme étant celle d'une transition ou d'une convulsion, moi je ne serais pas surpris que Finkielkraut y demeure à l'égal d'un Voltaire. Engagé, ostracisé par l'intolérance, si on cherche des Voltaire contemporains, après Camus c'est pas Sartre ou Bourde-yeux ni Stéphane Hessel qui me semblent héritiers de Voltaire, c'est Finkielkraut.


Alain Finkielkraut s'emporte contre la « malédiction d'Internet »

Et ce, chez Bourdin de BFM et RMC ! Bientôt chez Ruquier ? Et après à NRJ ? Au concours Miss France ?

Alain Machefert 


322
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Ven 31 Jan 2014, 16:10

@Philaunet a écrit:Bientôt chez Ruquier ? Et après à NRJ ? Au concours Miss France ?
Pas d'inquiétude, Philaunet, pour Ruquier, c'est fait.
https://www.dailymotion.com/video/x16h83p_alain-finkielkraut-vs-caron-polony-t-v-ruquier_news

Finkielkraut parlait. Il expliquait à la compagnie les méfaits d'Internet.
Si cela vous rappelle Mme Bovary et l'émission de Répliques du 25 Janvier, vous avez raison.
En fait, quels exemples de "bêtise de l'intelligence", ces grand emportements bornés d'AF. Il me rappelle la réaction butée d'un lointain parent aprés l'arrivée d'Armstrong sur la lune: "Ollé pas vrai; ollé des trucages."

Nessie 

Nessie

323
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Ven 31 Jan 2014, 17:40

Il a beau être nul en sciences sociales, il a tout de même bien répondu à la question de Bourdin "Pourquoi toutes ces rumeurs ?". Finkielkraut n'est pas fou : certes les rumeurs se développent sur Internet, qui est une sorte d'espace de non-droit de l'information.  Mais l'Internet ne saurait suffire à les générer : ce qui suscite l'apparition des rumeurs, c'est l'état d'une société, en l'occurrence la perte des repères et avec elle la montée des peurs, même si lui parle de montée des paniques.

Enfin Alain, passer chez Bourdin c'est quand même pas venir chez Ruquier hein atassion. De toutes façons Finkie a déjà fait pire que de se trainer à BFM face à Bourdin. Pire et bien des fois, oui : en allant faire l'idiot chez Taddéi à plusieurs reprises, face à des beaufs de la radicalité qui ne se sont pas fait faute de l'ajuster. S'il était vraiment cohérent, il en voudrait à la téloche bien plus qu'à l'internet.



Dernière édition par Nessie le Mar 04 Fév 2014, 08:50, édité 1 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

324
Répondre en citant  
Nihil sub sole novum - Ven 31 Jan 2014, 18:20

@Nessie a écrit:(...) Finkielkraut n'est pas fou : certes les rumeurs se développent sur Internet, qui est une sorte d'espace de non-droit de l'information.  Mais l'Internet ne saurait suffire à les générer : ce qui suscite l'apparition des rumeurs, c'est l'état d'une société, en l'occurrence la perte des repères et avec elle la montée des peurs, même si lui parle de montée des paniques.  

« l'état d'une société, en l'occurrence la perte des repères  (...),  la montée des peurs » ?  C'est nouveau ? Il faut rebaptiser A.F. en A.N., Apocalypse Now. Finkielkraut a son créneau et... son credo. Essayiste, oui, philosophe, non.

Ce que n'aime pas Alain F. et qu'il montre en n'autorisant aucun commentaire sur sa page d'émission à France Culture (il n'a pas encore interdit le téléchargement de son émission via Internet, ni de le voir avec Bourdin via le même moyen), c'est tout simplement l'homme tel qu'il est qui ne correspond pas à son idéalisme.

Finkielkraut a-t-il un état moral de la société à proposer dans le passé qui ait été meilleur que celui du monde contemporain ? Il faudrait ne jamais avoir fait d'histoire, ni lu les moralistes français ou les philosophes antiques. Gageons que Finkielkraut n'a pas Les Essais de Montaigne sur sa table de chevet.

Nessie 

Nessie

325
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Ven 31 Jan 2014, 18:37

Non, ça n'est pas nouveau, ça fait partie des bases de la connaissance sur les rumeurs : à côté de la dynamique propre de chaque rumeur circulant, il faut une énergie collective pour stimuler la propagation. Cette énergie est chargée positivement (celle du rêve ou de la curiosité) ou bien chargée négativement et là c'est celle de l'inquiétude. Et ça correspond bien à une période de crise comme la nôtre, la crise étant une montée d'incertitudes. Quand Finkielkraut s'improvise sociologue, en général il sort une bourde mais pour cette fois non.  Concernant le web plus précisément, il aurait aussi pu mentionner ce qui sur le web facilite la propagation : sa réactivité propre, la perte de crédibilité de la presse, la disparition des bistrots-parlements-du-peuple. Plutôt que de tartiner là-dessus, Finkie s'est limité à un élément théorique connu.

Je crois que l'absence de commentaires sur sa page est moins de l'ordre de l'interdiction que de la démission. Il pourrait déléguer la tâche à quelqu'un de confiance, encore faudrait-il trouver une personne compétente, capable de réguler avec intelligence, éventuellement de répondre. Il n'y a pas si longtemps on a bien vu ce que l'incompétence donnait dans la gestion d'une page web sujette à polémique : sur la page/blog de Jean Lebrun, où fleurissaient des contradicteurs certes pugnaces, mais aussi des trolls, on a vu ce que donnait l'absence totale de compréhension du web pour réguler ce mélange détonnant : la page de Lebrun a tout à la fois explosé et coulé. Et il a perdu ainsi le sujet et la matière du 3e tome de son auto-hagiographie qui aurait dû s'intituler "La campagne du Quai de Seine à la gloire du capitaine Lebrun". Informé ou non de ce naufrage (on peut parier que non), Finkielkraut qui se méfie du web comme de la peste, a raison de s'abstenir. Toutefois la même démission est plus étonnante de la part d'autres producteurs qui n'accueillent aucun commentaire sur la page de leur émission pourtant pas spécialement polémique, et on en trouvera plus d'un.



Dernière édition par Nessie le Dim 16 Mar 2014, 16:51, édité 2 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

326
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Dim 02 Fév 2014, 20:01

Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris quand
@Alain Machefert a écrit: (...)
Si cela vous rappelle Mme Bovary et l'émission de Répliques du 25 Janvier, vous avez raison.
En fait, quels exemples de "bêtise de l'intelligence", ces grand emportements bornés d'AF. (...)

Raison en quoi ? Quand Finkielkraut s'emporte dans Madame Bovary, c’est qui ? , c'est cette fois-ci pour la bonne cause, celle de la littérature,  et même si l'on a eu envie de lui dire  plusieurs fois « Taisez-vous enfin, Alain Finkielkraut, vous nous gavez !», certaines de ses remarques ont amené les invités à s'exprimer avec intelligence (c'est peu dire quand on a des intervenants du calibre ci-dessous). Par exemple, lors de l'échange sur la manière de lire une oeuvre littéraire, entre 24'50 et 27'50 (fonction pastille sonore en rade ?).

Yvan Leclerc, professeur de lettres modernes à l’université de Rouen, spécialiste de Flaubert et directeur du centre Flaubert.
Michel Winock, historien, écrivain , professeur émérite à Sciences Po


Antoine Arnoux avait déjà attiré notre attention sur la qualité des interventions de Michel Winock à France Culture, le lundi 06 Jan 2014, dans une contribution titrée La mouche du coche.

Alain Machefert 


327
Répondre en citant  
''Anatomie'' d'une réaction - Mar 04 Fév 2014, 03:58

@Philaunet a écrit:Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris

Fair enough.

Voici donc comment est née ma réaction:
1. J' ai entendu et trés apprécié l'émission du 25 Janvier. Plus particulièrement, l'analyse de la "bêtise de l'intelligence", lancée par Alain Finkielkraut m'a passionné. La citation "Homais parlait." me semble magnifiquement illustré cette notion.
2. J'ai écouté la diatribe d'AF contre Internet dans l'émission de RMC et elle m'a "inspiré" ce "Finkelkraut parlait" tant ses propos me semblent tomber dans cette catégorie de "bêtise de l'intelligence."
3. En fait, sur ce sujet, et  comme mon cousin sur un autre, AF m'est apparu surtout "buté", incapable de raisonnement.

antonia 


328
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Sam 15 Fév 2014, 10:14

Ce samedi 15 février,une belle émission sur les animaux. Un Finkielkraut sans ce ton trop passionné qu'il adopte pour ses marottes.Cette réflexion sur la vie animale avec Jean-Christophe Bailly et Jacques de Witt est un complément indispensable des chroniques animalières de Continent sciences.Dans Continent sciences,on retrouve un émerveillement similaire à celui qu'on éprouve devant ces robots capables capables d'accomplir des taches très fines. Mais va t-on passer ses journées à regarder un robot? tandis que l'on peut observer chaque jour , émerveillé, le comportement animal et ne pas cesser de se poser des questions à leur sujet. Questions auxquelles ces deux penseurs essaient de donner quelques réponses.

Philaunet 

Philaunet
Admin

329
Répondre en citant  
« Répliques » - Mar 18 Fév 2014, 16:19

Écrire une contribution dans un fil autrefois baptisé « Répliques, dernier refuge » et donner à penser a priori que l'on cautionne ce titre, non merci, vraiment.

Il faut écouter Les nouveaux défis de la laïcité du 18 01 2014 pour se convaincre qu'un débat pareil est mené avec un esprit aux antipodes de la « culture » dans le sens le plus élevé de ce mot. Peut-être est-il difficile de s'en rendre compte quand on baigne, en France, dans un esprit où le débat est placé sous le signe du match de boxe, de la castagne verbale. Alain Finkielkraut se place en arbitre d'une compétition où il  essaie de mettre à terre l'un des deux compétiteurs. C'est assez minable et loin de toute discussion équilibrée, dépassionnée, où il s'agirait de comprendre et de réfléchir et non d'asséner des opinions et de se faire le porte-parole de groupes radicaux.  

Enfin ! On a quand même entendu une voix et des propos intelligents tenus par Nacira Guénif-Souilamas, professeure des Universités en Sciences de l'éducation à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et directrice d'EXPERICE Paris 8 . On était ici à des hauteurs tellement éloignées des ratiocinations du présentateur et de son aide de camp assez laborieuse.

Pour pouvoir comparer un débat pareil avec ce qu'il est possible de faire et d'où l'on ressort enrichi par des perspectives inédites, il faudrait, chers lecteurs de Regards sur France Culture, pouvoir comprendre d'autres langues, l'anglais, bien sûr, mais aussi l'allemand où les débats sur les radios culturelles ne sont pas faits pour que l'auditeur se demande, amusé ou irrité, qui va emporter le morceau et écraser l'autre (cf. les Matins, où les chroniques à l'intérieur des discussions semblent là pour qu'untel puisse se venger vicieusement d'un invité).

Ici Nacira Guénif-Souilamas a survolé le débat par une attitude ouverte, informée et nuancée. Un exemple de culture, loin de ses contradicteurs enfermés dans de l'idéologie (A.F) ou dans des généralisations hâtivement faites à partir d'expériences personnelles limitées (l'autre).

Philaunet 

Philaunet
Admin

330
Répondre en citant  
Actualité de Simone Weil - Dim 16 Mar 2014, 14:40

Quel échange magistral ! Et ce n'est pas le seul de ce genre dans l'émission (voir aussi à la 27e minute). Respects à Alain Finkielkraut pour ce qui peut s'apparenter à de l'auto-dérision. Une émission top niveau avec deux grandes pointures : Robert Chenavier, agrégé de philosophie, président de l'Association pour l'étude de la pensée de Simone Weil, directeur de la publication des "Cahiers Simone Weil" (revue trimestrielle) ; Emmanuel Gabellieri, doyen du Pôle Philosophie Sciences Humaines Université Catholique de Lyon.

Actualité de Simone Weil

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/03/s10/RF_1611240D-2E5C-4578-BC9D-BEF305F188A5_GENE.MP3" debut="46:20" fin="48:32"]

Agathe 


Invité

331
Répondre en citant  
Eh bien, changeons de titre ! - Dim 16 Mar 2014, 16:31

Cher Monsieur Philaunet,

si le titre de ce très vieux fil ("Répliques, dernier refuge") ne vous agrée pas, eh bien, demandez à le changer à notre très diligent administrateur. Vous pouvez également aussi supprimer mon message initial, dû – je crois – à un mouvement d'humeur... . De là à en faire une sorte de mot d'ordre que l'on ou pas "cautionner", franchement, point trop n'en faut... Ce n'est tout de même pas une bannière ! Mais je comprends que ce titre assez sot puisse sembler gênant à bien des lecteurs. Donc si notre administrateur voulait bien passer la tondeuse du dimanche par là.... Je trouverais vraiment dommage de se priver de toutes les contributions rassemblées sous ce chapeau.

Il n'est déjà pas si commode de s'y retrouver dans une liste de fils qu'une lecture hélas discontinue fait souvent perdre. Les lecteurs occasionnels ont parfois un peu de mal à s'y retrouver.

Merci à vous pour vos contributions. Agathe.

Contenu sponsorisé 


332
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut -

Répliques, Alain Finkielkraut     Page 33 sur 65

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34 ... 49 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum