-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Soldes ASOS : -15% supplémentaires sur les articles démarqués ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Répliques, Alain Finkielkraut

Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 48 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répliques, Alain Finkielkraut    Page 32 sur 65

Bas de page ↓   

stein 


311
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Lun 25 Nov 2013, 21:07

Cher Nessie
Vous avez la plume facile ,l'art de tailler des costards,ou de panthéoniser selon.( enfin quand même moins )
Je répondais à Antonia qui  semblait attribuer des qualités comme la bonté ,l'honnêteté au grand homme .
Je voulais dire qu'elle se trompait .
Que c'était un homme de spectacle .
Vous abondez d'ailleurs dans mon sens ,je vous remercie .
Mais je distingue ce qui fait une personnalité et une œuvre .
Je suis très circonspect sur l'originalité de son œuvre .
Et La comparer à celle de Voltaire , il fallait oser .
Le père des Lumières !
Vous le présentez aussi comme entouré d'ennemis , cela relève- t- il de votre propre paranoïa ? vous avez des informateurs  à France culture ? Dites nous .
Il paraît que son émission est très écoutée , tant mieux , c'est une bonne émission .l'homme a du talent . Cela  fait  vingt ans  ! Et Il n'est pas ostracisé , on le voit partout .
Mais je crains pour lui qu'il se trouve embarqué ,malgré lui peut être , vers d'autres rives .Et qu'aujourd'hui en France il trouve un certain écho . Justement loin de Voltaire .
Écoutez le simplement .

Nessie 

Nessie

312
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Mar 26 Nov 2013, 10:58

Eh bien j'espère que cette discussion ne va pas s'arrêter là, et j'espère aussi que nous n'allons pas voir surgir l'un ou l'autre Vincent avec képi bâton blanc et sifflet à roulette qu'il retirera de sa bouche juste le temps de signifier à l'un d'entre nous (au hasard : moi) qu'il n'y a là que mauvaise foi et volonté d'avoir le dernier mot.

Il y a l'oeuvre aneffet, et il y a l'homme. Encore l'oeuvre, quelle est-elle ? Littéraire peut-être, et là le parallèle Voltaire/Finkielkraut sera vite bouclé. Mais il y a autre chose : où doit-on ranger le travail du polémiste, sa trace et le poids sur les idées de son temps ? En la matière je ne sais pas si Voltaire fut le père des Lumières  : n'en était-il pas plutôt l'un/l'une, je veux dire un parmi les grands esprits que l'on a désigné ainsi ?

Je vois surtout Voltaire comme un contre-Rousseau. Et Finkielkraut comme un antidote au rousseauisme bien implanté dans notre intelligentsia avec son faux humanisme teinté d'une soupçonnite haineuse directement héritée de Rousseau. Pour ce qui est des ennemis de Finkielkraut et de l'oeuvre des deux hommes, je me donne quelques heures de répit ou plutôt je réserve la suite pour l'après-midi et ainsi je vous épargne la lecture d'un post long et submergeant. Vincent ira chercher ailleurs sa purge.

antonia 


313
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Mar 26 Nov 2013, 14:14

Bon, Stein, la bonté, l'honnêteté de Finkielkraut sont , sans doute, des qualités que je ne peux prouver; c'était, je vous le concède, un peu naïf. Cependant, vous lui accorderez, j'espère, une grande sensibilité.
La question n'est pas vraiment là car il existe des tas de gens bons et droits qui n'ont aucun talent de polémiste, ou d'écrivain, ou d'animateur de débats.Il se trouve que Finkielkraut se saisit de questions très importantes qui agitent actuellement la société et qu'il fait entendre un autre son de cloche. Dans la plupart des médias, tout va toujours bien, c'est La petite maison dans la prairie. Si ça ne va pas, on va tout régler en étant gentil et en y mettant de la bonne volonté.
On en a marre, marre, marre, d'entendre ces paroles infantiles, notamment à FC.Et c'est l'hypocrisie de tous ces braves gens qui ne savent absolument pas comment vivent la majorité des gens, qui racontent n'importe quoi, qui me révulse.
Il y a encore quelques minutes , j'entendais quelqu'un, chez Caroline Broué, (Elie Kazan?), dire que, dans la rue, il ne rencontre que la misère!Oui, il y a une certaine catégorie de la population qui est devenue misérable, il y a des mendiants, mais enfin! la grande majorité des gens semble plutôt heureuse et en tous cas, bien nourrie et bien vêtue.
Finkielkraut essaie d'identifier les problèmes.  Il est souvent caricatural, obsessionnel,parce que, lui aussi, n'a pas accès aux endroits où ils se révèlent: école, ghettos de banlieue, etc Mais, au moins, il agite sans arrêt le chiffon rouge .
Vous dites que c'est un homme de spectacle; peut-être, mais son discours, plus simple, passe mieux que celui de bien d'autres. Par exemple, sur le sujet de l'école que je connais bien, on trouve un certain nombre d'auteurs qui ont bien analysé la catastrophe, mais encore faut-il savoir s'exprimer clairement dans les médias.Lui, il privilégie la chute de l'autorité, le refus de l'élitisme: ce n'est qu'une petite partie de la question mais c'est bien d'oser en parler.La question de l'apprentissage de la langue lui semble primordial, c'est juste mais il y a aussi la nullité des élèves en mathématiques par exemple qui questionne.
Il ne nous mène pas sur le chemin du Front National, c'est l'inverse: il nous invite à penser (et les Frontistes, eux, ne pensent pas ou font semblant)

antonia 


314
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Mar 26 Nov 2013, 14:21

oh, désolée, il s'agissait, à La Grande Table, d'Eric Hazan, et non d'Elie Kazan.Il y a des boyaux dans ma tête qui ont des problèmes.

Philaunet 

Philaunet
Admin

315
Répondre en citant  
Politique : « sacrifice » (Aron, de Gandt) - Mer 18 Déc 2013, 18:32

Dans le fil Hommage à Mandela - le Ven 06 Déc 2013, 22:32,
@Alain Machefert a écrit:
@Nessie a écrit:le camelot de la culture et la folle de la Place Vendôme, eh bien ça promet.
"Intéressante" contribution de Nessie qui poursuit, à sa manière, la discussion de "Répliques" du 30 Novembre consacré à "la polique à l'âge de la communication."

Dans ce numéro de Répliques La politique à l'âge de la communication étaient conviés Marie de Gandt, maître de conférences en littérature comparée à l'Université Bordeaux III et plume de Nicolas Sarkozy et Michel Schneider, ecrivain [sic], énarque, haut fonctionnaire et psychanalyste français  .

La première, claire, articulée, sans langue de bois, rappelle ce qu'implique une carrière politique. Ce n'est pas sans rappeler ce que disait quasiment mot pour mot Raymond Aron dans cette interview rediffusée cet été : Les après-midi de France Culture : Raymond Aron à propos d’Alexis de Tocqueville, par Jean Montalbetti (Date de diffusion : 20/02/1980)

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2013/11/s48/RF_4D1CEF2C-F510-4DEB-A8AF-89CD23449303_GENE_0.MP3" debut="02:50" fin="04:00"]

Maintenant, qui veut entendre la parole du second intervenant, un habitué de France Culture, producteur par intermittences, depuis 25 ans, peut poursuivre par ses propres moyens. Entendre davantage de euh, de hum, de eh que de mots est mortel. On peut chercher ses mots sans produire ces sons tout au long de son discours, notamment à la radio où c'est une des pires choses à supporter pour un auditeur. Le psychanalyste Michel Schneider ne se réécoute-t-il donc jamais ? Et aucun professionnel en studio ne lui rappelle donc la base de la base de la parole radiophonique ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

316
Répondre en citant  
''La grande mutation'' - Ven 20 Déc 2013, 21:34

C'est Renaud Camus qui a bu du petit-lait en écoutant France : la grande mutation du 14.12.2013...



Dernière édition par Philaunet le Mer 06 Avr 2016, 14:53, édité 1 fois

terki 

terki

317
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Sam 28 Déc 2013, 09:43

ce samedi le sujet de l’émission c'est la guerre de 14-18.

j'ai quelques petites infos pour notre ami Finky  à ce sujet , et je doute que ça soit abordé dans sa tribune hebdomadaire..

"...en quatre années de guerre, entre 550 000 et 600 000 « indigènes » à la « mère-patrie », dont 450 000 vinrent combattre en Europe; environ 270 000 mobilisés, dont 190 000 combattants, étaient des Maghrébins (essentiellement des Algériens), 180 000 mobilisés, dont 134 000 combattants, des « tirailleurs sénégalais »; ..."

"...les Tirailleurs nord-africains, comme les Zouaves, se sont illustrés dans toutes les principales batailles, en Champagne, à Verdun, dans la Somme et dans les offensives victorieuses finales. Sur le front d'Orient également, ce sont les spahis marocains qui s'illustrent en Macédoine, en Albanie, en Serbie et notamment lors de la prise d'Uskub (l'actuelle Skopje) en septembre 1918. ..."

"...À propos des tirailleurs algériens, le baron des Lyons de Feuchins écrit en 1924 dans son Rapport sur le Bilan des Pertes en Morts et en Blessés des Nations Belligérantes  : « Le rôle joué pendant la grande guerre par les indigènes algériens a été grand, leur sang s'est mêlé au sang français sur tous les champs de bataille, leur acquérant des droits légitimes par des sacrifices communs... »

leur sang s'est mêlé au sang français sur tous les champs de bataille, leur acquérant des droits légitimes par des sacrifices communs...

Philaunet 

Philaunet
Admin

318
Répondre en citant  
Rediffusion - Sam 28 Déc 2013, 17:45

Plus dépouillée que la page  REPLIQUES - Les Français de 1914 , on ne voit pas, en-dehors de celle de « Divers aspects de la pensée contemporaine »...

On apprend en début d'émission que celle du jour est une rediffusion. Mais de quand, mystère ! L'écrire sur le site ? Vous n'y pensez pas !

Philaunet 

Philaunet
Admin

319
Répondre en citant  
Guerre de 14 - Sam 28 Déc 2013, 20:25

@Philaunet a écrit:(...) On apprend en début d'émission que celle du jour est une rediffusion. Mais de quand, mystère ! L'écrire sur le site ? Vous n'y pensez pas !

Heureusement qu'un moteur de recherche californien donne la possibilité de trouver une information sur l'un des fleurons de la culture nationale (française, donc intergalactique), la station de radio culturelle France Culture qui rediffuse ce jour  Les Français de 1914 .

Où l'on entend ici un échange assez caractéristique au cours duquel Finkielkraut perd de sa superbe, puis reprend de l'assurance en posant une question sur le  pantalon garance.
[son mp3="http://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/culture/sons/2013/03/s12/RF_E07BAF5A-6799-4B2B-9E10-BDAAAD1B2916_GENE.MP3" debut="42':50" fin="44:32"]

Entre les deux invités, l'historien spécialiste de la Grande guerre, professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Stéphane Audoin-Rouzeau et l'avocat, orateur, admirateur de Péguy, Michel Laval, pour qui Alain Finkielkraut penche visiblement, il n'y a pas photo.

Une émission qui croît en intérêt à mesure qu'elle avance.



Dernière édition par Philaunet le Sam 25 Juin 2016, 17:20, édité 1 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

320
Répondre en citant  
Le vulgaire d'aujored'hui (dixit 2 X JPT)... - Mar 14 Jan 2014, 12:55

Le sam 21 Déc 2013 dans le fil L'ânerie du jour, Antoine Arnoux rappelait Alain Finkielkraut à une meilleure connaissance des textes qu'il citait.

Eh bien Antoine, vous en avez eu du courage pour écouter ce numéro de lèche-bottisme effrayant La vérité sur l'oeuvre de Jean-Philippe Toussaint !

Proust cité abondamment (ça fait toujours bien) sert à faire un outrageux parallèle avec l'écrivain français qui marquera le XXI e siècle (et les suivants, osons le dire) et qui ne se mouche pas du coude, comme on l'entendra. Disons-le, cette émission est d'un ridicule achevé et la soupe est très bien servie par un Finkielkraut dont on ne sait pas quelle mouche l'a piqué.

Denis Podalydès, acteur, metteur en scène, scénariste et écrivain français, et sociétaire de la Comédie-Française (rien moins que tout ça) ajoute son grain de sel qui fleure bon l'ignorance de la chose littéraire (sur le roman).

Ici pour le talent « extroooredinaire » de JPT et l'affreux téléphone portable et son emploi unique et original dans le roman du millénaire :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2013/12/s51/RF_99802094-1D56-43D0-9DBA-C92E4D315F9C_GENE_1.MP3" debut="15:50" fin="18:30"]

Philaunet 

Philaunet
Admin

321
Répondre en citant  
Je ne signe plus... - Ven 31 Jan 2014, 13:52

@Philaunet a écrit:On contresigne ces propos du Sam 09 Nov 2013
@Nessie a écrit:(...) si notre époque laisse une trace comme étant celle d'une transition ou d'une convulsion, moi je ne serais pas surpris que Finkielkraut y demeure à l'égal d'un Voltaire. Engagé, ostracisé par l'intolérance, si on cherche des Voltaire contemporains, après Camus c'est pas Sartre ou Bourde-yeux ni Stéphane Hessel qui me semblent héritiers de Voltaire, c'est Finkielkraut.


Alain Finkielkraut s'emporte contre la « malédiction d'Internet »

Et ce, chez Bourdin de BFM et RMC ! Bientôt chez Ruquier ? Et après à NRJ ? Au concours Miss France ?

Contenu sponsorisé 


322
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut -

Répliques, Alain Finkielkraut     Page 32 sur 65

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 48 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum