-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry)

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant

Accueil / France Culture

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry)    Page 25 sur 27

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

241
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Mar 12 Fév 2019, 18:35

modigliani(https://regardfc.1fr1.net/t126p230-l-esprit-public-depuis-septembre-2017-emilie-aubry#32295) a écrit:MME Aubry pourrait-elle se taire  un peu et laisser les invités exposer leurs points de vue suffisamment étayés bien plus compétents qu'elle ?
Vous pourriez le demander ici (plus efficace, certainement) : http://mediateur.radiofrance.fr/mediateur/

modigliani 


242
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Mar 12 Fév 2019, 18:56

Merci pour l'info, je l'ai fait immédiatement....

Philaunet 

Philaunet
Admin

243
Répondre en citant  
Du vent, mais indigné - Mar 22 Oct 2019, 07:56

La séquence sans le son vaut le déplacement : France Culture Twitter 20 oct 2019

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Page 25 Scree252

Dans "La solitude du coureur de fond" d'Alan Sillitoe (1959), le jeune pensionnaire délinquant se souvient, tout en courant, des soirées de son enfance à regarder les politiciens à la télé sans le son. Remarques lucides et caustiques sur le langage non-verbal.



Dernière édition par Philaunet le Mar 22 Oct 2019, 08:09, édité 1 fois

gloub 


244
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Mar 22 Oct 2019, 08:07

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t126p230-l-esprit-public-depuis-septembre-2017-emilie-aubry#32296) a écrit:
Vous pourriez le demander ici (plus efficace, certainement) : http://mediateur.radiofrance.fr/mediateur/
Pour l'avoir fait plusieurs fois, sans jamais être publié sur le site, je doute de l'efficacité de la méthode.
Le médiateur de RadioFrance (ou plutôt la médiatrice), c'est le Canada Dry de la médiation : ça ressemble à de la médiation mais ça n'en est pas. On donne plutôt dans l'autoflagellation avec du fil de soie.

gloub 


245
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Mar 22 Oct 2019, 22:22

" La séquence sans le son vaut le déplacement "
Vous pourriez expliciter ? Parce que je ne vois pas bien ce que vous y voyez.
Merci.

Philaunet 

Philaunet
Admin

246
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Dim 05 Jan 2020, 11:05

Comment France Culture se met-elle en valeur ? Par la qualité de ses contenus ? Par l'art de l'entretien radiophonique ? Par son impartialité ? Non. Par les photos de ses animatrices. Quelles photos ?  Celles diffusées sur le site et sur le réseau de microblogage. Le type de photo ? Le portrait qui cherche à séduire via une tenue, une coupe et une teinture de cheveux, un maquillage, un sourire, etc. Rappel : à Radio France, le personnel féminin c'est celui-ci : Communautarisme. Et à l'Esprit public, celui-là

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Page 25 Scree599

Sur la forme et le contenu de la formule Emilie Aubry, voir gloub, L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry), Yann Sancatorze,  n° 229 et regloub, n° 230.

Philaunet 

Philaunet
Admin

247
Répondre en citant  
Esprit politique radical à tous les étages - Dim 19 Jan 2020, 20:13

Le numéro d'Esprit public de ce jour en prend pour son grade après sa promotion en vidéo sur Twitter. Exemples parmi  les plus modérés :

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Page 25 Scree666

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Page 25 Scree667

Le dernier twittiste ne semble pas encore avoir intégré que le but de France Culture est de concurrencer le café du commerce. C'est une erreur de croire que France Culture cherche à faire autre chose que de l'audience en surfant sur l'actualité et en mettant de l'huile sur le feu.

Inviter une énième fois le militant politique dont la liste, longue, mais longue !, des apparitions à l'antenne fait frémir, n'a que pour but de propager les idées politiques de la station.

Idem pour celui (sa liste à lui aussi est très très longue) qui invite à penser que l'organisation économique actuelle = nazisme, opération réussie à lire les réactions qui assimilent les managers français à des nazis (cela ne trouble pas France Culture...), comme le journal le Monde magazine qui avait publié un photo-montage d'Emmanuel Macron en Hitler sur sa couverture.

Oui, antonia, oui, il y a eu une coterie intellectuelle (les Foucault, Beauvoir, Sollers, Matzneff, Dolto et 36 autres) défendue par tout un milieu parisien qui cautionnait son libertinage (= abus sexuels sur enfants) et l'on n'entend pas le début d'un commencement de mea culpa (très vaguement chez Pivot). L'affaire semble d'ailleurs enterrée au grand bonheur des éditeurs, Gallimard en premier, qui a dû mobiliser son réseau, par exemple à FC, partenaire commercial.

Aujourd'hui (et depuis des années sur FC), on a un discours qui équivaut au souhait d'abattre la démocratie représentative et à s'opposer par la force aux lois de la République. Les Zad par-ci, les occupations par-là, les attaques des forces de l'ordre à la boule de pétanque, à l'acide et au lance-pierre (et aux poches de plastique remplies d'excréments). Dans dix ou vingt ans, la coterie actuelle en place à FC et dans les médias partenaires (entre autres Télérama qui fait désormais de la politique de la cave au plafond) se trouvera tout aussi innocente que ceux qui ont encouragé les crimes et le terrorisme (cf. RAF, Brigades rouges et Action Directe) dans les années 1970.

Même quand, à force d'appeler à la résistance, à la désobéissance, etc, des attentats contre la police ou des politiciens auront eu lieu ou quand de nouveaux manifestants auront été victimes d'accidents graves ou fatals.

"France Culture" (certains et surtout certaines employées)  est prompte à condamner des gens pour des paroles qui ne leur reviennent pas, mais se faire quotidiennement le porte-parole de la sédition en donnant complaisamment du temps d'antenne à des militants politiques radicaux, ça ne l'interroge pas au niveau de la responsabilité, de l'éthique, sans parler de la neutralité du service public.

Philaunet 

Philaunet
Admin

248
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Lun 20 Avr 2020, 11:43

Le montage illustré de La Vie des idées n° 318 emprunte sa matière à L'Esprit public du 19/04/2020.

Comment peut-on descendre aussi bas dans le mauvais goût à France Culture ?

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 37 contributions du lundi 13 dimanche 19 avril 2020 (semaine 16)

gloub 


249
Répondre en citant  
Mal-t-à propos - Mar 18 Aoû 2020, 19:08

De façon assez logique, les messages publiés sur la page de la Médiatrice de Radio-France sont soit laudateurs (pour la chaîne en général ou une émission en particulier), soit critiques.
De façon moins attendue, la quasi-totalité des critiques porte sur les mauvais usages de la langue française dont se rendent coupables journalistes ou producteurs. A croire que pour le reste, tout va bien.

Souhaitant faire part d’un avis ni laudateur ni destiné à rectifier un barbarisme ou une mauvaise prononciation, c’est donc sans illusions que, le 23 juillet dernier, j'ai posté un commentaire sur le site de la Médiatrice.
Vérification faite 4 semaines plus tard (délai qui me parait raisonnable et pendant lequel des dizaines d’autres messages que le mien ont été publiés), surprise ! mon message n’a pas été publié...
J’en réserve donc la primeur aux lecteurs de ce site (en réalité non, je l’ai également adressé par mail à l’émission l’Esprit Public, qui ne m’a pas non plus répondu...).


Je viens d'écouter (en podcast, donc avec un décalage dans le temps) l'Esprit Public du 7 juin, intitulé « Racisme-violences policières aux USA et en France : quelle symétrie ? ».
J'ai été choqué d'entendre la productrice, Emilie Aubry, restituer l'affaire Adama Traoré en se plaçant délibérément du point de vue de l'association « la Vérité pour Adama » et notamment, en privant les auditeurs qui en ignoreraient certains détails, d'éléments cruciaux de compréhension, pour finalement faire de l'affaire Traoré le pendant français de l'affaire George Floyd.
Dans sa présentation, Mme Aubry omet de dire que 2 des 3 gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré étaient Antillais, ce qui ébranle l'hypothèse d'un crime raciste défendue par la famille, l’association et leurs partisans.
Elle omet de dire qu'Adama Traoré s'est enfui pour échapper à un contrôle de gendarmerie (bizarrement cette précision apparaît dans le texte de l'émission sur le site, mais les mots qui sont écrits n'ont pas été prononcés à l'antenne), et qu'on a retrouvé sur lui 1300 euros en liquide et un sachet d’herbe.
Elle passe sous silence la grande chaleur, les courses-poursuites, les maladies dont souffrait la victime et qui pourraient expliquer le décès.
Elle évoque des expertises médicales aux conclusions contradictoires, sans préciser que celles qui contredisent les expertises judiciaires étaient des expertises privées, payées par la famille.

Tout cela m'a d'autant plus choqué que Mme Aubry a commencé sa présentation par les mots suivants : " toujours les faits, rien que les faits ".
Oui, mais manifestement pas tous les faits, notamment ceux qui mettent à mal la version de la famille Traoré.
On a affaire là à du journalisme orienté voire manipulateur, c'est-à-dire l'inverse de ce qu'on est en droit d'attendre sur France Culture, notamment dans une émission censée prendre du recul pour offrir des analyses argumentées.
-----------------------
Mais si j’avais dénoncé avec virulence des faits bien plus importants, comme une liaison mal-t-à propos, la Médiatrice se serait probablement empressée de publier mon commentaire...

Philaunet 

Philaunet
Admin

250
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Mer 19 Aoû 2020, 13:08

gloub(https://regardfc.1fr1.net/t126p240-l-esprit-public-depuis-septembre-2017-emilie-aubry#35945) a écrit:De façon assez logique, les messages publiés sur la page de la Médiatrice de Radio-France sont soit laudateurs (pour la chaîne en général ou une émission en particulier), soit critiques.
De façon moins attendue, la quasi-totalité des critiques porte sur les mauvais usages de la langue française dont se rendent coupables journalistes ou producteurs. A croire que pour le reste, tout va bien. (...)
Toute personne un peu lucide a remarqué comment la "médiatrice", alias la chargée de communication de Radio France, botte en touche lorsque le sujet concerne les contenus ou la déontologie : elle publie des courriers sur les anglicismes ou bien met en parallèle des courriers aux points de vue opposés dont on se demande si l'un des deux n'est pas fabriqué par des employés de la station ou leurs proches (du genre : "cette radio est le repaire des macronistes"...) pour pouvoir parer le reproche quasi unanime d'une station politisée (LFI, CGT, Sud, etc).
Souhaitant faire part d’un avis ni laudateur ni destiné à rectifier un barbarisme ou une mauvaise prononciation, c’est donc sans illusions que, le 23 juillet dernier, j'ai posté un commentaire sur le site de la Médiatrice.
Vérification faite 4 semaines plus tard (délai qui me parait raisonnable et pendant lequel des dizaines d’autres messages que le mien ont été publiés), surprise ! mon message n’a pas été publié...
J’en réserve donc la primeur aux lecteurs de ce site (en réalité non, je l’ai également adressé par mail à l’émission l’Esprit Public, qui ne m’a pas non plus répondu...). (...)
Ici on marque l'appréciation en haut à droite et l'on vous répond.
Je viens d'écouter (en podcast, donc avec un décalage dans le temps) l'Esprit Public du 7 juin, intitulé « Racisme-violences policières aux USA et en France : quelle symétrie ? ».
J'ai été choqué d'entendre la productrice, Emilie Aubry, restituer l'affaire Adama Traoré en se plaçant délibérément du point de vue de l'association « la Vérité pour Adama » et notamment, en privant les auditeurs qui en ignoreraient certains détails, d'éléments cruciaux de compréhension, pour finalement faire de l'affaire Traoré le pendant français de l'affaire George Floyd.
Dans sa présentation, Mme Aubry omet de dire que 2 des 3 gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré étaient Antillais, ce qui ébranle l'hypothèse d'un crime raciste défendue par la famille, l’association et leurs partisans.
Elle omet de dire qu'Adama Traoré s'est enfui pour échapper à un contrôle de gendarmerie (bizarrement cette précision apparaît dans le texte de l'émission sur le site, mais les mots qui sont écrits n'ont pas été prononcés à l'antenne), et qu'on a retrouvé sur lui 1300 euros en liquide et un sachet d’herbe.
Elle passe sous silence la grande chaleur, les courses-poursuites, les maladies dont souffrait la victime et qui pourraient expliquer le décès.
Elle évoque des expertises médicales aux conclusions contradictoires, sans préciser que celles qui contredisent les expertises judiciaires étaient des expertises privées, payées par la famille.

Tout cela m'a d'autant plus choqué que Mme Aubry a commencé sa présentation par les mots suivants : " toujours les faits, rien que les faits ".
Oui, mais manifestement pas tous les faits, notamment ceux qui mettent à mal la version de la famille Traoré.
On a affaire là à du journalisme orienté voire manipulateur, c'est-à-dire l'inverse de ce qu'on est en droit d'attendre sur France Culture, notamment dans une émission censée prendre du recul pour offrir des analyses argumentées.
----------------------- (...)
On vous suggère la lecture de quelques posts de ce forum, donc l'un avec une pastille dans le fil "Les journaux de France Culture" : n°990 et les suivants n°991, puis n°992 et n°993.. Le sujet a été signalé dans d'autres rubriques, notamment celle du "Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs", Surtout défendre sa corporation.
Mais si j’avais dénoncé avec virulence des faits bien plus importants, comme une liaison mal-t-à propos, la Médiatrice se serait probablement empressée de publier mon commentaire...

Philaunet 

Philaunet
Admin

251
Répondre en citant  
La diversité - Jeu 27 Aoû 2020, 17:16

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) - Page 25 Scre1399

Une nouvelle voix "diverse" pour France Culture, soutien de B. Hamon (pour l'économie), épouse du néo-marxiste Piketty désormais sur France Inter (la famille se partage le service public), pdte de la Société des lecteurs du Monde, journal qui fera sans doute, comme d'habitude, des articles d'une impartialité remarquable sur France Culture...

Cagé ? Piketty ? Combien de fois n'ont-ils pas été invités ces dernières années à France Culture ? Et commentés par le tandem d'aoc, Bourgois!Bourmeau dans leurs émissions respectives du service public, en fait une fusion intérêts privés et média public ?

Contenu sponsorisé 


252
Répondre en citant  
Re: L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry) -

L'esprit public (depuis septembre 2017 : Emilie Aubry)     Page 25 sur 27

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum