-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 35 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 18 sur 52

Bas de page ↓   

Curly 


171
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 17 Jan 2020, 11:42

« Oliver Martin-Salvan :"Je pense qu'on a tous une puissance créatrice"
Ce qui est bouleversant au théâtre, c'est que le spectateur fait la démarche de s'asseoir dans une salle, il a payé sa place, et il faut que l'on soit à la hauteur de la mission. Le spectacle va forcément évoluer de plus en plus, et à moi d'être un peu comme un animal, ou comme ces artistes d'art brut, qui ne sont pas dans "le faire", mais qui créent pour eux-mêmes. (...)
j'ai cette chose aussi de toucher les gens. » 

« Crimes sexuels : qu'est-ce qui crée le sentiment d'impunité ? (…) Quand la parole se libère, l'impunité change de camp ? »

« Son livre devient l’occasion d’une réflexion sur l’avenir de la littérature à l’heure des robots, Ian McEwan étant fasciné par la science, déjà présente dans nombre de ses romans et terreau particulièrement fécond pour la littérature, que, justement, elle délaisse peut-être trop souvent. »

« ART ET CRÉATION
LA THÉORIE par Mathilde Serrell
Après la cérémonie des Golden Globes le 6 janvier, la liste des prétendants aux Oscars vient d'être dévoilée (…) cette sélection peut être lue comme un bulletin météorologique du champ cinématographique américain, mais aussi français. (…) il est certes apparu que des films d’hommes sur des hommes avaient pris le dessus. Quant à la place de la diversité elle se montre en recul par rapport à l’année dernière. Même si la nomination de Parasite du sud-coréen Bong Joon-ho (...) marque une ouverture. (…)
Avec Les Misérables, Ladj Ly a certes pu compter sur le passeport de sa référence à Victor Hugo, assurément américano-compatible dans un pays dingo de Notre-Dame. Mais comme l’ont souligné les critiques outre-Atlantique, il y est peu question d’Hugo… »

« Dans la grande famille des angoissés du climat, c’est un peu comme entre les Montaigu et les Capulet »

« Dans mon spectacle j'utilise la radio car (...) le son a pour vertu d'être présent-absent. La question de la présence-absence est présente à différents niveaux de la pièce, (...) et je me disais que pour traduire cette présence-absence le son était le meilleur médium.»

« Quel est le risque sismique ?
Oui, on veut bien un très gros séisme, mais dans un coin vraiment désert. Yann Klinger »

« Données biométriques, empreintes fais-moi peur »



Dernière édition par Curly le Sam 25 Jan 2020, 13:54, édité 1 fois

Curly 

Curly

172
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 17 Jan 2020, 18:30

« LA FABRIQUE DE LA GUERRE FROIDE par Anaïs Kien
Episode 5 : L’Allemagne occupée par les Alliés
28/09/2015
Avec Johann Chapoutot »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Caroline Broué
Comment les arts ont-ils accompagné les fantasmes de pureté raciale ?
27/11/2015
INTERVENANTS
Eric Michaud
directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales
Johann Chapoutot
Professeur d'histoire contemporaine à la Sorbonne, spécialiste d'histoire de l'Allemagne »

« CONFÉRENCES
PEUT-ON FAIRE L'HISTOIRE DU NAZISME ?
08/01/2016
(…)
Johann Chapoutot, professeur d'histoire à l'Université Paris III - Sorbonne Nouvelle. »

«  CONCORDANCE DES TEMPS par Jean-Noël Jeanneney
Les Allemands et leur monnaie : l'obsession d'une vertu
16/01/2016
L’inflation, démesurée presque à l’infini, qui est survenue en Allemagne dans les années d’après la Grande guerre, explique pourquoi la monnaie est conçue en Allemagne comme une sorte de totem. Avec l'historien Johann Chapoutot. »

« LA FABRIQUE DE LA GUERRE FROIDE par Anaïs Kien
« Episode 29 : 24 juin 1948 : le blocus de Berlin
04/04/2016
Avec Johann Chapoutot »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Olivia Gesbert
Y a-t-il une culture nazie ?
27/01/2017
Johann Chapoutot est une des voix qui compte en France sur l'histoire du nazisme. "Barbarie n'est pas folie", c'est la thèse son dernier ouvrage "La révolution culturelle nazie" publié aux Editions Gallimard en ce mois de janvier. »

«  LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE par Perrine Kervran
L'art dégénéré (1/4)
L'exposition
03/04/2017
(...)
Avec :
Johann Chapoutot, historien du nazisme, Paris (...) »

« MATIÈRES À PENSER AVEC FRÉDÉRIC WORMS par Frédéric Worms
L’ombre du nazisme plane-t-elle sur l’Europe?
05/02/2018
Frédéric Worms s'entretient avec Johann Chapoutot, historien, spécialiste du nazisme »

« LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE par Perrine Kervran
Philosophes emprisonnés (4/4)
Rosa Luxemburg, Antonio Gramsci, Varlam Chalamov : penser à l'épreuve de la violence
23/08/2018
(…) Avec :
Johann Chapoutot, historien (…) »

«LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE par Perrine Kervran  
Perdre l'Europe (2/4)
Un champ de ruines
19/02/2019
(...)
Avec Johann Chapoutot, historien (...) »

«  LA GRANDE TABLE IDÉES par Raphaël Bourgois
Les influences nazies du management moderne
08/01/2020
(…) S’il ne dresse pas un réquisitoire contre le management et s’il ne dit pas non plus qu’il s’agit d’une invention du IIIe Reich, Johann Chapoutot, notre invité, souligne une continuité entre les techniques d’organisation du régime nazi et celles que l’on retrouve aujourd’hui au sein de l’entreprise, en atteste la condamnation récente de l’entreprise France Télécom et de ses trois ex-dirigeants pour "harcèlement moral institutionnel". »

« SAVOIRS
Johann Chapoutot : "Le nazisme, une multitude de centres de pouvoir qui sont autant de petites féodalités"
10/01/2020 (MIS À JOUR À 18:54)
Dans son livre Libres d'obéir : le management, du nazisme à la RFA, qui vient de paraître chez Gallimard, l'historien Johann Chapoutot souligne une continuité entre les techniques d’organisation du régime nazi et celles que l’on retrouve aujourd’hui au sein de l’entreprise. Extraits de son entretien dans "la Grande table idées". »

« AVIS CRITIQUE par Raphaël Bourgois
Libres d’obéir de Johann Chapoutot
11/01/2020
(…) Libre d’obéir : le management du nazisme à aujourd’hui est publié par Gallimard. Il montre comment toute une réflexion managériale a été menée sous le IIIe Reich, qui révèle certain rapport à l’État et à la liberté contre l’idée qu’on se fait habituellement. Pour une réflexion sur le culte de la performance qui résonne encore à notre époque. » 

«  LA SUITE DANS LES IDÉES par Sylvain Bourmeau
18/01/2020
Le nazisme, un laboratoire du New Public Management ?
(…) Si je vous donne comme mots clés : flexibilité, performance, mission, organisation par projet, burn out, incentive, mérite, agences d'État, management, ressources humaines, autonomie et, pour finir le fameux "faire plus avec moins"... de quoi pensez-vous que nous allons parler ce samedi à La Suite dans les Idées ? Et bien du nazisme, avec l'historien Johann Chapoutot qui vient de faire paraître Libres d'obéir. Le management du nazisme à aujourd'hui. »

Curly 

Curly

173
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Sam 18 Jan 2020, 09:52

« À quoi bon des poètes ? »

« … depuis des années, les années 1950, les principales innovations en matière de production, oui oui je dis bien de production, se font moins dans des casernes, à l'ENA ou à HEC, que dans une culture libertaire, artiste, parfois foutraque, de moins en moins normée, la chose est connue au moins depuis le nouvel âge du capitalisme, l'ouvrage de Boltanski et de Chiapello. Les ZAD inventent la France de demain (…) C'est notamment cela que j'aimerais vous donner à entendre, même si mes camarades de la ZAD ne voient évidemment pas les choses ainsi, mais comme le disait le camarade Marx, les hommes font l'histoire mais ils ne savent pas l'histoire qu'ils font. »

« j’aimais le BTP, le grain des pistes, les bretelles d’accès, les parkings voyageurs — tout ce bocage anthropocène qui relie et qui sépare les choses, qui découpe le monde en parcelles productives et rend le réel plus dense et plus prolifique qu’une haie épineuse, mais aux mûres comestibles — avec tout au-dessus du paysage, plaqué à lui peut-être mais presque aussi magique que les pavés mal équarris de la cour de l’hôtel de Guermantes, qui communiquaient dans la mémoire proustienne avec les marches aquatiques du baptistère de Saint-Marc à Venise, la masse fantasmatique d’un énorme aéroport, pilier du ciel et de la terre, communiquant, par-dessus les nuages et les géodésiques terrestres, avec les autre pas japonais des infrastructures aériennes globalisées : l’enveloppe mobile de la Terre, la dérive accélérée des continents, le Gondwana des voyageurs. »

« Australie : la maison brûle ... et alors ? »

« Ce qui est intéressant avec Régis Debray,(…) c’est qu’en dépit des apparences, lui aussi est inquiet de la dégradation de l’état de la planète (…) Est-ce à dire qu’il a viré écolo ?... Non ! Lui ne mange pas de ce pain béni-là.»

« Pourquoi prendre le temps d’être en retard ?
Réhabiliter le retard pour retrouver le temps de vivre face aux injonctions actuelles à la performance et à la rentabilité. (…)
La grève nous montre à quel point nos emplois du temps sont chargés et nous a permis de reconquérir un temps autre. Elle nous a rendus disponibles à un autre temps.
(Hélène L'Heuillet)
(…) on ne peut pas saisir ni encadrer le retard : s’il est intégré dans une marge temporelle, il n’est plus retard. (…)
le retard ne peut être érigé en système, car il perd alors sa fonction subversive. Il doit surprendre même celui qui se met en retard.
Le vrai retard, c’est celui qui n’est pas calculé. Celui qui nous surprend nous-même.
(Hélène L'Heuillet) »

Curly 

Curly

174
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Dim 19 Jan 2020, 11:38

« Face à la défiance, réinventer la démocratie / Faut-il avoir peur d’une nouvelle crise économique mondiale?
En France, comment réinventer la démocratie face au fléau de la défiance ? Un an après le début du Grand Débat Et puis économie mondiale 2020 : faut-il avoir peur d’une nouvelle crise ? (...)
Première partie : France : face au fléau de la défiance, réinventer la démocratie 
(…) comment sortir de cette spirale de fractures, d’agressivité, de clans ne supportant plus l’idée même de leurs désaccords, sortir d’une société où le principe de la confrontation des opinions devient compliqué à mettre en œuvre ? Face au fléau de la défiance, comment réinventer la démocratie ?
Deuxième partie : Economie mondiale 2020: faut-il avoir peur d’une nouvelle crise ?
(…) Bref, cette semaine, le sentiment diffus d’un système un peu vacillant… comme si l’économie mondiale dansait au bord d’un volcan… »

« FICTIONS
FICTIONS / THÉÂTRE ET CIE
 ''Deux ampoules sur cinq'' de Lydia Tchoukovskaïa
(…) Pour approcher l’urgence de dire qu’ont connue ces deux femmes, leur clandestinité, leur peur, leur résistance, Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes utilisent un dispositif remarquablement simple : assises à une table recouverte de livres, elles apparaissent au bon vouloir des spectateurs qui, équipés de lampes torches, les éclairent. La mission confiée à l’auditoire consolide son écoute, qui renforce à son tour la portée du dialogue entre les deux femmes.C’est le théâtre qui jaillit (…)
Cette Fiction été enregistrée en Binaural et en 5.1…..testez avec le casque vous entendrez la différence !!! »

« Marre de la "bonne bouffe" ? (...)
Manger sain est-il devenu une injonction contemporaine ? Le bien manger est-il compatible avec la notion de plaisir ? (…)
Si le pape du bon goût nous dit un jour qu'il faut arrêter définitivement de manger de la viande, ça changerait le rapport de l'homme à l'élevage et à ce qui l'a fait homme. C'est comme si on nous disait d'arrêter de faire du feu pour l'empreinte carbone. Ce qui m'intéresse, c'est la liberté qu'il nous reste pour s'amuser, et pour se sentir humain. »

« Le chou-fleur, c’est un peu le mouton noir de la cambuse. On l’achète que dalle avec la mitraille du porte-monnaie. On le range dans le fond du frigo comme une vieille paire de pantoufles. Et puis on l’oublie. Même pas coupable. Faut dire qu’on l’accuse de tous les maux le chou-fleur. Il pue comme des chaussettes de troisième mi-temps quand on le cuit ; il nous laisse des petits grains comme de la chevrotine dans les dents quand on le bouffe cru ; il a des trognons qui nous foutent des haut-le-cœur ; il a un goût de mare vaseuse au sortir de la cocotte-minute. Alors forcément, on le punit, on le martyrise aux fourneaux le chou-fleur. Avec ce supplice ancestral qu’est la béchamel de kolkhoze qu’étoufferait même un chameau kirghize. »

« Auteur : Federico Fellini, cinéaste. 1920-1993. Italien de Rimini. Hétérosexuel. D’un catholicisme suffisamment modéré pour que l’église le traite de « marxiste dépravé ».
(…)
Bibliographie (…) Nino Rota, musique de Juliette des Esprits (mettre un CD en référence, merci) »

« Souvenez-vous du gratin de chou-fleur à la béchamel de la daronne ou du lycée. A tout faire, on préférait une crise d’acné avant un rendez-vous ou une cuite à la Villageoise. »

Curly 

Curly

175
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Dim 19 Jan 2020, 18:58

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Actualité philosophique : Les philosophes et la cité dans l'Athènes classique
09/01/2015 (…)
... les "2 minutes papillon" à propos de la parution du livre de Manuel Cervera-Marzal , Gandhi. Politique de la non-violence , aux éditions Michalon »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Hannah Arendt et La crise de la culture (3/4)
La crise de l’éducation
10/02/2016
(…) La chronique « 2 minutes papillon » de Géraldine Mosna-Savoye
A propos du livre de Manuel Cervera-Marzal, « Pour un suicide des intellectuels » paru aux éditions Textuel »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Tous intellectuels ?
09/03/2016
INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera-Marzal
Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales »

« CULTURESMONDE par Florian Delorme
Les nouvelles dissidences (4/0)
Snowden, Assange, Manning : les voix dissonantes de l’Occident
24/03/2016
(…) INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera-Marzal
Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales »

« JOURNAL DE 22H par Rédaction et Stanislas Vasak
(…) 04/04/2016
(…) En France, la "Nuit Debout" reprend du service ce soir à Paris, place de la République. Un mouvement citoyen anti-libéral qui pratique une forme de désobéissance civile. Nous en parlerons avec notre invité, le sociologue Manuel Cervera Marzal. »

« L'INVITÉ DES MATINS par Guillaume Erner
Colères sociales : de la résignation à la mobilisation ?
06/04/2016 (...)
Michaël Foessel, professeur de philosophie à l’Ecole Polytechnique, Clémentine Autain, directrice de Regards, conseillère régionale d'Île-de-France et élue municipale à Sevran sont nos invités ce matin, ainsi que Manuel Cervera-Marzal, philosophe et chercheur à l’EHES »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Géraldine Mosna-Savoye
Demain, les savoirs (1/0)
Pourquoi désobéir ?
30/05/2016
De quoi sera faite la philosophie demain ? Et si demain, c'était déjà maintenant, et si la meilleure manière de répondre à nos interrogations était de continuer à se poser des questions ? Nous commençons cette semaine avec Manuel Cervera-Marzal qui pose cette question:Pourquoi désobéïr? »

« CULTURE MUSIQUE ÉTÉ par Anna Sigalevitch
Festival de Radio France et Montpellier (5/5)
Jouez jeunesse !
15/07/2016
(…) 3ème partie : Le philosophe et sociologue Manuel Cervera-Marzal 
Il évoquera un souvenir d'enfance, "Pierre et le Loup" de Serge Prokofiev. »

« LES RENCONTRES DE PÉTRARQUE par Jean Birnbaum et Hervé Gardette
Débattre ! Réinventer la politique
26/08/2016
(…) Rediffusion du 15 juillet 2016
(…) INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera-Marzal
Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales »

« RÉPLIQUES par Alain Finkielkraut
La nuit nous appartient : Nuit Debout et les Veilleurs
24/09/2016
(…) Présentons mes invités : Axel Roxvam est un des fondateurs des Veilleurs et Manuel Cervera-Marzal un sympathisant de Nuit debout. »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Trump, Brexit, primaires : pourquoi ne voyons-nous plus rien venir ? (1/1)
Peut-on se passer des élites ?
28/11/2016
(…) INTERVENANTS
Manuel Cervera-Marzal
Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (..) »

« LES NOUVELLES VAGUES par Marie Richeux
Places aux idées (1/5)
Idées et places publiques : que retenir de l’exemple de Nuit debout ?
23/01/2017
(…) Nous recevons Mathieu-Hô Simonpoli, architecte, il a contribué au numéro "Nuit debout et notre monde" de la revue Les Temps modernes (décembre 2016) ; et le philosophe Manuel Cervera-Marzal, spécialiste des mouvements sociaux, auteur pour la revue Contretemps d’une tribune Nuit debout, l’instant d’après. »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Henry David Thoreau (3/4)
La désobéissance civile
26/04/2017
En ces temps électoraux, la Désobéissance civile de Thoreau est un texte qui pose de nombreuses questions intensément actuelles. Nous y répondons aujourd'hui avec Manuel Cervera-Marzal. »

« PING PONG par Mathilde Serrell, Martin Quenehen et Hervé Gardette
Journée spéciale "Pour le livre" : A quoi sert un livre ?
29/06/2017
(…) La librairie est-elle un lieu de contre-pouvoir ? - Avec Alexandre Jardin et Manuel Cervera-Marzal »

« POLITIQUE ! par Hervé Gardette
L’insoumission en démocratie
25/11/2017 (…)
INTERVENANTS
Manuel Cervera-Marzal
Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales »

«LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Henry David Thoreau (3/4)
La désobéissance civile
21/02/2018
En ces temps électoraux, la Désobéissance civile de Thoreau est un texte qui pose de nombreuses questions intensément actuelles. Nous y répondons aujourd'hui avec Manuel Cervera-Marzal.
Rediffusion du 26/04/2017 »

« L'INVITÉ DES MATINS par Guillaume Erner
La convergence des luttes : un rêve général ?
03/04/2018 (…)
INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera Marzal
Sociologue »

« Festival Imagine : 1968 - 2018 L’Esprit de Mai
28/04/2018 (…)
Une pensée 68 ? : Manuel Cervera-Marzal, Sociologue et chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales »

« Emission spéciale en direct de Beaubourg : 1968-2018 allers/retours
29/04/2018 (...)
Le temps des maîtres à penser avec Manuel Cervera-Marzal, sociologue (…) »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Sciences sociales : un champ, des batailles ?
07/11/2018 (...)
INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera-Marzal
philosophe et sociologue à l’Université d’Aix-Marseille (...) »

« UNE VIE, UNE OEUVRE par Clémence Mary
Cornelius Castoriadis : un titan dans le labyrinthe (1922-1997)
08/12/2018
Avec (…) Manuel Cervera Marzal, chercheur en sciences politiques, il a codirigé l’ouvrage Autonomie ou barbarie (éditions du passager clandestin) »

«LA GRANDE TABLE IDÉES par Olivia Gesbert
La post-vérité va-t-elle profiter à la démocratie ?
22/01/2019
Nous recevons Manuel Cervera-Marzal, philosophe et sociologue, qui publie "Post-vérité. Pourquoi il faut s'en réjouir" (Le Bord de l'eau). Faut-il craindre l'avènement de la post-vérité ? La première vertu d'un citoyen n'est-elle pas de savoir mentir et de déformer la réalité pour la transformer ? »
 
« ACTUALITÉS
DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette et Olivia Gesbert
La Nuit des Idées à la BnF François-Mitterrand - Face au présent
31/01/2019
Emission en direct et en public depuis la Bibliothèque François Mitterrand. Hervé Gardette et Olivia Gesbert animeront 5 débats pour commencer l’année autour d'une «Battle» d'idées. (…)

Faut-il lancer des pavés pour avoir gain de cause ?
Manuel Cervera-Marzal, sociologue, chercheur à l’EHESS, auteur de Les nouveaux désobéissants, citoyens ou hors-la-loi ?, Le Bord de l’eau, 2016
Cécile Marchand, porte-parole d’Action Non Violente – Cop21, membre du collectif des Amis de la terre 

Doit-on éteindre sa télé pour être bien informé ?
Avec Corinne Maier, Paul Ariès, Cyril de Sousa Cardoso, Karine Mauvilly et Manuel Cervera-Marzal »

« SIGNES DES TEMPS par Marc Weitzmann
L'avenir des populismes
09/06/2019 (...)
INTERVENANTS (...)
Manuel Cervera-Marzal
philosophe et sociologue à l’Université d’Aix-Marseille »

« CONFÉRENCES
Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ?
12/07/2019 (MIS À JOUR LE 15/07/2019 À 10:34)
Une analyse du phénomène de la multiplication des actions illégales : désobéissance civile, zones à défendre, manifestations interdites... Le politologue Manuel Cervera-Marzal propose de considérer ces fauteurs de troubles comme l'incarnation d'une véritable citoyenneté démocratique. »

« AVOIR RAISON AVEC... par Adèle Van Reeth
Avoir raison avec... Henry David Thoreau
21/07/2019
(…) Henry David Thoreau, à l'origine d'une pensée politique contemporaine ?
avec Sandra Laugier, philosophe, professeure à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, spécialiste de philosophie du langage et de philosophie morale, chroniqueuse à Libération
et Manuel Cervera-Marzal, philosophe et sociologue à l’Université d’Aix-Marseille »

« LE TEMPS DU DÉBAT par Emmanuel Laurentin
La non-violence est-elle une arme efficace ?
26/08/2019 (…)
INTERVENANTS
Manuel Cervera-Marzal
philosophe et sociologue à l’Université d’Aix-Marseille (...) »

« Comment est née la non-violence ?
13/09/2019
Par Yann Lagarde
(avec) Manuel Cervera-Marzal, sociologue »

« ACTUALITÉS
Faut-il lancer des pavés pour se faire entendre ?
25/09/2019
Par Elsa Mourgues
(…) Le sociologue Manuel Cervera-Marzal, chercheur à l'Université d'Aix-Marseille, répond aux questions de Nicolas Martin. »

« L'ESPRIT PUBLIC par Emilie Aubry
1/ Affaire Zemmour / médias : quelle ligne de conduite face aux extrémistes de tous bords ? 2/ 70 ans de la République populaire de Chine : une puissance sans limite ?
06/10/2019
Analyse politique et géopolitique de la semaine avec le professeur de relations internationales Bertrand Badie, l’enseignant-chercheur en philosophie politique Manuel Cervera-Marzal le journaliste Gérard Courtois et l’essayiste Philippe Manière. »

« L'INVITÉ(E) DES MATINS par Guillaume Erner
Immigration, climat, terrorisme... Les droits de l’homme sont-ils dépassés ?
08/10/2019
Attaqués de toutes parts, les droits de l'homme apparaissent fragilisés par les crises auxquelles nous faisons face. Comment penser les droits de l'homme dans le temps présent ? (...)
Dans son dernier ouvrage, Justine Lacroix, professeur de science politique à l'université libre de Bruxelles, répond à ces attaques et tente une réhabilitation des droits de l’Homme. (…) Elle sera rejointe en seconde partie par Manuel Cervera-Marzal, sociologue à l’université Aix-Marseille. Après « Les Nouveaux Désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ? » (éditions Le Bord de l’eau, 2016), il vient de publier « Post-vérité. Pourquoi il faut s’en réjouir ». »

« L'ESPRIT PUBLIC par Emilie Aubry
27/10/2019
03/11/2019
24/11/2019
19/01/2020
Analyse politique et géopolitique de la semaine avec (…) le chercheur en sciences politiques/le sociologue Manuel Cervera-Marzal » ad lib...

Curly 

Curly

176
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 20 Jan 2020, 07:53

« L’historien britannique Ian Kershaw clôture le deuxième volume de son diptyque sur l’histoire de l’Europe au XXe siècle  (...) son dernier ouvrage est né à la suite de plusieurs questions de l’auteur, dont la première est issue d’une démarche personnelle d’interrogation sur les événements contemporains : "Comment en sommes-nous arrivés là ?" »

« Homo, lève-toi et marche »

« Le multilatéralisme a-t-il encore un avenir ? »

« Juliette a 29 ans, elle est secrétaire. Elle ne peut s’empêcher de voler dans les magasins (...) tout est bon pour assouvir son obsession de faucheuse et combler son ennui.
"J'ai un super hobby, j'aime voler ! C'est devenu un amusement
"Le plaisir, c'est d'entrer dans un magasin, et de se dire : 'tout ce qui rentre dans mon sac, je peux le prendre !', comme les gens riches"
"Les vigiles ne se doutent de rien. J'arrive en tailleur, je présente bien... je remplis mon sac, l'air de rien. Alors que je vois deux lascars qui entrent dans la boutique et les vigiles ont déjà sortis leur talkie-walkie"
Des nouvelles de Juliette
Nous avions eu de ses nouvelles, il y a quelques temps : Juliette restait à la recherche de sensations fortes pour rendre la vie plus pétillante. »

« Deux ans après l’arrêt du projet d’aéroport, quelle forme d’"utopie culturelle" continue de se dessiner ici à la ZAD ? Pour tenter de répondre, je vous propose une théorie "en pratique". »

« La génération montante - les adolescents - peut devenir une classe dangereuse et non maîtrisée. Il existe en effet des résurgences cycliques de discours les accusant d'être incontrôlables. Aujourd'hui, en Occident, il existe la peur du jeune. »

« La Guerre des mondes : Mars, et ça repart »

« SAVOIRS
RÉPLIQUES par Alain Finkielkraut
La place de l'humour dans la France d'aujourd'hui
INTERVENANTS
Frédéric Beigbeder
écrivain, critique littéraire
Philippe Val
journaliste, chroniqueur, humoriste, essayiste, écrivain »

La vie des idées - Page 18 Opera295

Curly 

Curly

177
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 20 Jan 2020, 18:10

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Trop de psy tue la psy ? la psychanalyse contestée
11/10/2006 (...)
INTERVENANTS (...)
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« LA SOCIÉTÉ DES NATIONS | 08 - 09 par Madeleine Mukamabano
L'échec d'Al Qaida? Vers une nouvelle génération du terrorisme
12/03/2009 (…)
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« MACADAM PHILO par François Noudelmann
Logiques de la terreur
19/06/2009 (...)
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« France Culture Forum - L'année vue par ... la philo
27/01/2013 (MIS À JOUR LE 22/01/2016 À 16:29)
(…) Le mariage est-il un lien qui libère ? animé par Adèle Van Reeth avec (...) Hélène L'Heuillet »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth et Philippe Petit
L’année 2012 vue par la philosophie (1/4) : Le mariage est-il un lien qui libère ?
28/01/2013
Avec (...) Hélène L'Heuillet , Maître de conférences en philosophie politique et éthique à l'Université de Paris-Sorbonne »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Sommes-nous en état de guerre ?
29/09/2014 (...)
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Emission spéciale: "Table ronde spéciale attentat à Charlie Hebdo : qu'ont-ils attaqué ?"
08/01/2015 (...)
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Caroline Broué
Philosophie et politique de la police
06/05/2016
(…) Pour discuter des origines de la culture policière, de ses évolutions et de la question de la place de la police au sein de la société, notre invitée est Hélène L'Heuillet est maître de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université de Paris-Sorbonne, et également psychanalyste. Elle est l’auteure de Basse politique, haute police : une approche historique de la philosophie de la police (Fayard, 2001). »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Caroline Broué
Pourquoi tant de violences ?
20/06/2016
(…) Pour en discuter, notre invité est Michel Wieviorka, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, président du directoire de la Fondation Maison des sciences de l'homme. Michel Wieviorka a beaucoup réfléchi à la notion de violence, et est notamment l’auteur de La violence (Balland, 2004).
Il discute avec Hélène L’Heuillet, maître de conférences en philosophie à l’université Paris-Sorbonne et psychanalyste, auteure notamment de Basse politique, haute police (Fayard, 2001) et d’Aux sources du terrorisme. De la petite guerre aux attentats-suicides (Fayard, 2009). »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Olivia Gesbert
Hélène L’Heuillet : "Le premier commun est le lieu que l'on partage, où l'on rencontre l'Autre. C'est notamment le voisinage"
01/09/2016
Olivia Gesbert reçoit la philosophe et psychanalyste Hélène L’Heuillet qui s’interroge sur les relations entre voisins et plus largement sur les liens sociaux et la démocratie dans son essai "Du voisinage : réflexions sur la coexistence humaine" (Albin Michel) »

«  LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Que fait la police ? (1/4)
Philosophie des forces de l’ordre
19/09/2016
Hélène L'Heuillet éclaire aujourd'hui pour nous les nuances et les apparents paradoxes qui tissent le dur métier de policier. »

« LES DISCUSSIONS DU SOIR par Frédéric Worms, René Frydman, Leili Anvar, Antoine Garapon et Régis Debray
La grande peur des voisins
03/10/2016
Frédéric Worms reçoit Hélène L’Heuillet, philosophe et psychanalyste. »

« Aux vingt ans de la mort de Michel Foucault, colloque à la Bibliothèque Nationale de France
21/07/2016
Après une introduction sous forme d'hommage de Paul Veyne et une présentation des deux nouvelles publications par Michel Sennelart, se succèdent au micro : Michelle Perrot, Romain Descendre, Mathieu Potte-Bonneville, Hélène L'Heuillet, Frédéric Lordon, Yann Moulier-Boutang et Jacques Toubon. »

« L'INVITÉ DES MATINS par Guillaume Erner
Du choix des mots au choix des armes : la radicalité partout ?
15/09/2017
(…) À l’occasion de notre journée consacrée au thème de la radicalité, en partenariat avec La Croix, nous recevons aujourd’hui :
Hélène L’Heuillet, maître de conférences en philosophie politique et éthique à l’université Paris 4 Paris-Sorbonne, psychanalyste, qui publie chez Albin Michel, Tu haïras ton prochain comme toi-même. »

« LA REVUE DE PRESSE par Dani Legras
"Djihadisme, les racines du mal" dans Philosophie magazine
29/09/2017
Le dernier numéro de Philosophie Magazine, propose une stimulante interview croisée sur la radicalisation des jeunes, entre la psychanalyste Hélène L’Heuillet - auteure de l’essai « Tu haïras ton prochain comme toi-même »- et le sociologue Farhad Kosrokavar, co-auteur de « Pourquoi ont-elles choisi Daesch ? ». Hélène L’Heuillet note qu'aujourd’hui, un discours de haine, qu’il soit populiste ou islamiste, se lève dans nos sociétés sans aucun refoulement. »

« MATIÈRES À PENSER AVEC FRÉDÉRIC WORMS par Frédéric Worms
Après l’inimaginable, comment retrouver la parole ?
02/10/2017
Hélène L’Heuillet, Anne Dufourmantelle et nous (…)
Hélène L’Heuillet, entre psychanalyse et philosophie, retrouve ainsi dans son livre Tu haïras ton prochain comme toi-même, non seulement le fil de son œuvre singulière, mais aussi le chemin emprunté par Anne Dufourmantelle disparue pendant l’été 2017.
Avec Hélène L’Heuillet, on parle ainsi de la haine, on y répond, on en sort, mais on parle aussi d’Anne Dufourmantelle et en un sens avec elle. Après l’inimaginable, on retrouve la parole, en en parlant, en se parlant. »

« LE JOURNAL DE LA PHILO par Géraldine Mosna-Savoye
La mort sera votre Dieu
06/10/2017
(…) j’aimerais ici me faire l’écho d’un débat entre Hélène L’Heuillet, psychanalyste et professeure de philosophie à la Sorbonne et Farhad Khosrokhavar, chercheur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, dans le numéro d’octobre de Philosophie Magazine. Hélène L’Heuillet vient de faire paraître un essai chez Albin Michel qui s’intitule Tu haïras ton prochain comme toi-même. Cet essai propose une lecture lacanienne de la pulsion de mort qui anime les jeunes candidats au djihad. »

« LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Olivia Gesbert
13 novembre, 2 ans après
13/11/2017
Hélène L’Heuillet, psychanalyste, maître de conférences en philosophie politique et éthique à l’université Paris-Sorbonne, signe l’essai Tu haïras ton prochain comme toi-même, aux éditions Albin Michel (…)
Hélène L'Heuillet, psychanalyste et philosophe, (...) décortique le concept de haine, en analyse les mécanismes pour comprendre ce que les jeunes qui se tournent vers l'EI peuvent bien lui trouver de séduisant, et pourquoi. Oui, quand on est jeune, pourquoi Thanatos, plutôt que Eros ? »

« RADIO CAMPUS FRANCE
CONFÉRENCES
La haine est partout
25/01/2018 (MIS À JOUR LE 07/01/2020 À 07:00)
Pourquoi et comment la haine, que les sociétés humaines ont de tout temps cherché à maîtriser, a-t-elle soudain trouvé des voies d’expression publique ? À qui profite son émancipation ? À qui servent les langues déliées et les pulsions non réprimées ?
(…) Hélène L’Heuillet, maître de conférence en philosophie à Paris IV, psychanalyste et auteure de l’essai Tu haïras ton prochain comme toi-même, publié chez Albin Michel. »

« DU GRAIN À MOUDRE D'ÉTÉ par Raphaël Bourgois, Mélanie Chalandon et Antoine Genton
Police : une illégitime défense?
11/07/2018 (…)
BIBLIOGRAPHIE (…)
Basse politique, haute police : une approche historique et philosophique de la police Hélène L'Heuillet Fayard, 2001
INTERVENANTS (...)
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Faut-il rémunérer les comportements éthiques ?
15/11/2018
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Voisinage (1/4)
Sommes-nous condamnés à vivre ensemble ?
14/01/2019
(…) L'invitée du jour :
Hélène L’Heuillet, psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Paris-Sorbonne »

« L'INVITÉ(E) DES MATINS par Guillaume Erner
Police : assiste-t-on à une montée des violences ?
16/01/2019
(…) notre invité David Dufresne (...) est rejoint en deuxième partie d’émission par Hélène L’Heuillet, philosophe et psychanalyste, maîtresse de conférences à l’université Paris-Sorbonne, auteure notamment de Tu haïras ton prochain comme toi-même édité chez Albin Michel, et Basse politique, haute police : une approche historique et philosophique de la police publié aux éditions Fayard. »

« DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette
Jusqu'où pousser l'exemplarité en politique ?
22/03/2019
INTERVENANTS
Hélène L'Heuillet
psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à l’Université Paris-Sorbonne (...) »

« L'INVITÉ(E) DES MATINS par Guillaume Erner
Signaux faibles de radicalisation : vers une société de la surveillance ?
16/10/2019
(…) Pour en parler, nous recevons Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot, auteur notamment de « Déchéance de rationalité » (Grasset). Hélène L’Heuillet, philosophe et psychanalyste, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à Sorbonne Université, auteure notamment de “Tu haïras ton prochain comme toi même” (ed. Albin Michel). »

« LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE par Adèle Van Reeth
Que fait la police ? (1/4)
Philosophie des forces de l’ordre
23/12/2019
Que fait la police ? Mais que fait-elle vraiment ? Non pas qu’attendons-nous d’elle, mais à quoi sert-elle ? Quelle est sa fonction ? Au nom de quoi agit-elle ? Peut-elle sacrifier la justice au nom du maintien de l’ordre ?
Première diffusion de cette émission le 19/09/2016
L'invitée du jour
Hélène L’Heuillet, maîtresse de conférences en philosophie politique à l’université Paris Sorbonne et psychanalyste »

« LA GRANDE TABLE IDÉES par Olivia Gesbert
Pourquoi prendre le temps d’être en retard ?
17/01/2020
Réhabiliter le retard pour retrouver le temps de vivre face aux injonctions actuelles à la performance et à la rentabilité. Hélène L’Heuillet, psychanalyste et maître de conférence en philosophie à l’Université Paris-Sorbonne, nous en parle dans son "Eloge du retard" (Albin Michel, Janvier 2020). »

«  AVIS CRITIQUE par Raphaël Bourgois
Les Hommes lents : résister à la modernité de Laurent Vidal et Éloge du retard d'Hélène L’Heuillet
18/01/2020
(…) Habiter le retard, en faire l’expérience, c’est la possibilité de renouer avec la loi du temps. »

Curly 

Curly

178
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 21 Jan 2020, 07:44

« Faire plus d'enfants ou ne plus faire d'enfants ? »

« ...je n'ai pas fait que raconter ma vie - il arrive qu'elle m'intéresse assez peu - (…) La vraie rupture c'est celle-là : ce n'est pas de vivre dans quelques mètres carrés en moins ou de passer de l'hétérosexualité à l'homosexualité ou encore d'avoir moins d'argent, tout ça ce sont des détails. Pour moi, la vraie rupture c'est la littérature : à un moment, de se dire que ce sentiment de vivre dans des choses qui ne paraissent pas vraies, cet espèce de discours ou de gestes automatiques dans lesquelles on ne se sent pas à notre place, pas essentiel, de les dégager d'un coup…

« « Economie de la mort  (…) Peut-on rester propriétaire de ses biens même après sa propre mort ? »

...Ma vie, on s'en fiche, mais ce que je sais de l'existence en général, c'est par la mienne propre. J'aime les raccourcis, et plutôt que de passer par la fiction, j'ai préféré le côté très direct du je, avec mes événements dans leur banalité moderne, en prenant ce qui se passait dans ma vie pour essayer de raconter…

« C’est aujourd’hui le Blue Monday, le jour le plus déprimant de l’année (…) L’occasion rêvée de nous pencher sur l’économie de la mort » 

...Ça a été la réalité. A un moment j'ai voulu repousser ce qui n'était pas essentiel, ce qui dans ma vie m'empêchait de vivre je l'ai écarté. Oui, j'ai trouvé qu'il fallait. Ce n'est pas un juste hasard, la volonté d'aller à l'essentiel…

« S’il y a de l’Aryen dans le nom Iran, il n’est en rien un clin d’œil aux thèses racistes. (...) rien de nauséabond ne perce sous le nom de l’Iran. »

...Dans tout désir de rupture, il y a la volonté de couper net avec des choses qui vous empêchent, et un désir d'autre chose qu'on ne sait pas définir. Et ça, c'est une expérience extraordinaire. Je n'ai pas traversé l'Atlantique à la nage, je ne me suis pas battue avec des requins au canif, ce sont finalement des tout petits riens qui font basculer dans quelque chose de neuf…

« Peut-on voir Georges Cuvier comme un ancêtre de l’écologie moderne ? »

...Dans tout ce que je jette, il y a quelque chose que je n'ai pas jeté, quelque chose qui a rompu malgré moi, qui a scié, c'est l'enfant...

« Pour mieux comprendre l'avenir, regardons le passé. »

...Dans la même semaine, j'ai couché avec une fille, je me suis mise à nager et j'ai ouvert mon ordinateur. Pas mon Journal, non, un livre. Et j'ai eu le sentiment d'avoir un super pouvoir. Je ne sais pas ce que c'est l'amour maternel, l'amour en général, je ne connais que du particulier. 
»

Curly 

Curly

179
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mer 22 Jan 2020, 08:05

« LA DISPUTE par Arnaud Laporte
Au sommaire de cette Dispute Théâtre
de belles images à voir.
une belle interprétation
Une belle pièce
Un beau spectacle
une très belle humanité.
Une très belle aventure
une très belle troupe
une belle surprise
une très belle mise en scène
Une très belle adaptation
Une belle découverte
Une très belle idée
Une belle mise en scène
Un beau début
Un dispositif de toute beauté
Les moments musicaux sont très beaux...

« Née aux États-Unis, Arielle Dombasle a grandi au Mexique dans le décor cossu d'un intérieur apparemment solide et rassurant, quoique soumis au rythme impromptu des ondulations sismiques d'une terre qui, en tremblant, rappelle à chacun ses failles et sa sidérante fragilité. »

...Une grande épopée théâtrale
Une grande leçon d’histoire et de théâtre
un grand Philippe Torreton
deux grands comédiens
Une pièce délicate
une mise en scène riche
Un bon spectacle de cirque
Un très bon spectacle
quelques bons moments
Un très bon spectacle
la distribution est très bonne
qui fonctionne bien.
très bien interprétée...

« Avec les filles plus jeunes quelque chose de très maternel s’établit avec moi, je me sens très vite protégée par des filles plus jeunes que moi. C’est un appel que j’ai, probablement, et qui se fait inconsciemment : des gens plus jeunes que moi me protègent. Cela me plaît. Arielle Dombasle 
C'est à l'âge de dix-huit ans qu'elle regagne la France, pays d'origine de sa famille à particule dont l'arbre généalogique remonte, dit-on, jusqu'à Charlemagne. A travers elle, il semblerait que le Mexique et la France s'épousent enfin avec une naïve et folle sensualité, dans un grand écart de cancan des années 20, cette danse qui touche le Parisien comme la corrida l'Espagnol ou le catch – la lucha libre – le cœur des Mexicains. Un Grand Écart... coctalien.  (...)
On murmure qu'elle aime à collectionner les identités derrière les masques, quitte à en changer souvent – mascara de lucha libre ? –, comme elle le fait aussi des escarpins, stilletos, ballerines, bottines et autres mules, pourvu qu'elle soit haut, très haut perchée. Alors profondément libre et désobéissante, Mademoiselle Dombasle, ou volontiers frivole et superficielle ? Quizás, quizás, quizás... »

...Un très jolie spectacle
Un très joli spectacle
Un charmant spectacle libéré
C'est subtil et intelligent
époustouflant dans ce qu’il présente
les interprètes sont formidables...

« La France des départements, avec ses préfectures identiques, sur des petites places de la Concorde, demeure si orgueilleuse qu’on faillit remonter, devant l’une d’elles, au Puy, un petit diorama de l’exécution de Louis XVI, à l’occasion de la visite du président Macron, en pleine crise des Gilets Jaunes. (…) La France des départements est le seul puzzle parfait que je connaisse, et spécialement car il ne sert à rien, qu’il ne représente rien, simple panneau de liège aléatoire destiné à fixer nos souvenirs de vacances — la vie comme une carte postale piquée en travers des trop-pleins de la carte, comme journée de marche de son lieu de naissance à une autre préfecture qui demeure, comme les portes du paradis républicain à jamais inaccessible. »

...Un texte magnifique
génial
intelligent
magnifique
rare
très réussi
d’une violence inouïe et magnifique
Un texte magnifique
une histoire bouleversante ; Un théâtre comme un art, comme une catharsis. »

Curly 

Curly

180
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 23 Jan 2020, 07:47

« LE BILLET POLITIQUE par Frédéric Says
Le paradoxe d'Anne Hidalgo
C'est la fin d'un suspense à peu près nul. Anne Hidalgo sera candidate à sa réélection. (…) La maire de Paris fait (...) figure de cible privilégiée sur les réseaux sociaux, y compris de la part de personnalités connues. C'est ainsi que Jean-Marie Bigard a réagi sur Twitter à cette nouvelle candidature :
Un petit bisou à ma copine
— BIGARD LE VRAI (@JM_Bigard) January 13, 2020
Peu importe que les notions de dette et de déficit soient allègrement confondues... La vidéo a été partagée plus de 1300 fois, et aimée plus de 5000 fois.
N'en jetez plus. Voici la maire sortante ensevelie sous les quolibets.
(...)
Voilà donc une candidate qu'on disait affaiblie, et qui se révèle plutôt coriace.
Comment l'expliquer ?
Trois hypothèses :  
1 – Les réseaux sociaux ne sont pas si importants que cela. (…)
2 – Les critiques les plus dures contre Anne Hidalgo ne viennent pas toujours de ceux qui voteront in fine à Paris. (…)
3ème hypothèse : le camp d'Anne Hidalgo semble préparé, solide et uni surtout... par contraste avec les autres écuries.  (…)
Résultat : pour l'heure, Anne Hidalgo semble faire corps avec la devise de la ville de Paris : "elle est battue par les flots mais elle ne coule pas".
Frédéric Says »

« Electro, pop, c'est un peu ce qu'on fait comme musique. En même temps, aujourd'hui, ça ne veut rien dire : où est la frontière de la pop ? On est à la bonne place aujourd'hui. C'est assez confortable, ce n'est pas le moment de se reposer mais on n'en est pas moins dans notre cocon. »

« Cette pièce décrit le mécanisme de l'assimilation, le fait de se sentir toujours encombrant, au mauvais endroit, et chercher constamment sa place, et finalement découvrir qu'une place c'est un processus, ce n'est jamais quelque chose de figé. On met du temps à comprendre ce qu'est se sentir à la bonne place, et aujourd'hui, je me dis que c'est simplement juste aimer. Quand on aime, on se sent à la bonne place. »

« Diplomatie, justice, économie : les ressorts de l’affaire Carlos Ghosn
(...)
La thèse d'un complot est-elle crédible ?
Je n’ai pas d’élément permettant d’affirmer qu’il y a un complot.  […] Je note que les gens qu’il désigne dans son complot ne lui ont pas survécu, donc c’est quand même un complot assez mal ficelé. Matthieu Suc »

« Je parle de mon endroit de difficulté, et je crois que l'intime est l'espace du commun, malgré ce qu'on peut croire. Quand on croit qu'on est vraiment tout seul à vivre quelque chose, là où ça fait le plus de mal ou le plus de bien, un endroit qui nous est très singulier, et qu'on arrive à nommer d'une façon ou d'une autre ce vécu-là, ça créer avec les gens une très belle complicité. Pour moi, l'intime fédère beaucoup, et le théâtre permet aussi de fédérer.»

Curly 

Curly

181
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 24 Jan 2020, 07:51

« "Construire, déconstruire la bibliothèque" (…)
Il faut faire l’effort d’aller vers les autres (…) La littérature veut avoir une fonction. Les écrivains sont vus comme ceux qui vont réparer le monde.
(William Marx) »

« ‘’Je ramène tout à l’écologie ? Ah ouaih ? Et tu crois que c’est avec ce genre de remarques qu’on va sauver la planète ?’’ (…) Soyons lucide (…) : je ramène tout à l’écologie...

« Ce qui fait de Kushner un visionnaire, c’est la singularité juive et la singularité homosexuelle; qu’on est un par un et que, pourtant, on fabrique un tout, un pays ou une salle de spectacle. Il propose un universel basé sur une collection de singularités. Et je trouve cette universalité extrêmement contemporaine.      
(Arnaud Desplechin) »

...Par chance, il y a de moins en moins d’insectes en été : j’aurais trop de scrupules à les écraser...

« …le désir de monter la pièce est née le jour où Donald Trump a été élu. Roy Con a été l’un des tout premiers avocats de Donald Trump. Je trouvais qu’il y avait une sorte de bégaiement que je ne comprenais pas. Et, quand on ne comprend pas quelque chose, il faut en faire du théâtre.      
(Arnaud Desplechin) »

...Faire les courses au supermarché est devenu un calvaire. Un voyage au pays des infidèles. Comme aurait dit Mac Mahon : que de plastique, que de plastique…

«  … Roy Con, joué par Michel Vuillermoz, incarne tous les péchés de l’Amérique, mais aussi toute la puissance du théâtre.
(Arnaud Desplechin) »

...‘’Germinal’’ n’est plus un livre sur la condition ouvrière, mais une prophétie sur la fin du charbon. J’ai expulsé ‘’Le rouge et le noir’’ de ma bibliothèque : ça manquait de vert...

« Quand il y a plus de femmes, il y a plus de paix.        
(Margot Wallström) »

...Après le ‘’tiens, toi qui tu es une femme, tu penses quoi de Marlène Schiappa ?’’, voici le ‘’tiens, toi qui es écolo, tu penses quoi de Nicolas Hulot ?’’ (…) Le journalisme militant, quelle plaie ! »

Contenu sponsorisé 


182
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 18 sur 52

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 35 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum