-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Grande table - Tirons la nappe !

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40 ... 42 ... 46  Suivant

Accueil / France Culture

La Grande table - Tirons la nappe !    Page 39 sur 46

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

381
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mer 27 Mar 2019, 19:07

NotI(https://regardfc.1fr1.net/t337p370-la-grande-table-tirons-la-nappe#32653) a écrit:La Grande table, dans sa seconde partie à 13h, offre cette semaine un panorama saisissant de la situation culturelle de notre monde, et finalement c'est bien le rôle de France Culture.
Le style, c'est l'homme, NotI. Et comment ne pas reconnaître telle ou telle obsession ?
Dans un premier temps, on pense à un gag, mais non. Et finalement, c'est bien une information culturelle que nous délivre France Culture : notre civilisation, occidentale et qui rêve de mondialiser son consumérisme, en est là de bêtise. La mission de France Culture est aussi de faire prendre conscience de cette réalité
"c'est bien une information culturelle que nous délivre France Culture". Si on n'a pas lu ça vingt fois, sous la même "plume", dans ce forum pour défendre la militance politique, on ne l'a pas lu une.

et
les dérives de notre société dans sa considération du travail, de moins en moins sujet éthique, sujet de droit, et considéré de plus en plus comme une valeur marchande. Réflexion intelligente et claire sur la réalité de pauvreté culturelle, déshumanisante, de notre société. Le Collège de France abrite encore une réflexion humaniste, et France Culture s'en fait aussi l'écho.
" la réalité de pauvreté culturelle, déshumanisante, de notre société"...

Il faut sortir, L., pour voir la jeunesse pas du tout déshumanisée, pleine d'énergie et de projets. Mais la rengaine dépressive et décliniste, dont France Culture se "fait l'écho", voilà qui mérite d'être enfoncé dans le crâne, non ?

Ce forum doit vous tenir à cœur, pour changer de pseudo et revenir avec les mêmes formules, la même prose, la même flagornerie de France Culture.

Curly 

Curly

382
Répondre en citant  
Euh je euh euh moi euh je je moi je - Mer 27 Mar 2019, 19:34

Comment le yoga a-t-il conquis le monde ?

Le yoga "en phase avec notre époque individualiste" ? :
Réponse : "Oui oui bien sûr euh bien sûr parce que c'est une euhhh en tout cas la spiritualité du yoga comme elle est euhh comme elle est euh présentée massivement aujourd'hui c'est une spiritualité donc qui est effectivement qui est personnelle qu'on peut adapter selon ses besoins et selon ses attentes et en plus qui sert à  euh ça c'est aussi la grande alors peut-être que l'arnaque du yoga (début de rire) elle est ici mais c'est que toute cette promesse de spiritualité de retrait du monde d'être quelqu'un de meilleur etcétéra en fait sert quand même beaucoup à rester performant et euh et présent dans la société dans laquelle dans laquelle on vit euhhh c'est  voilà enfin je je je je je je je dévie un peu de votre question mais euh on va toujours dire euh c'est incroyable le yoga c'que ça peut faire de bien sur euh les enfants euh qui les enfants turbulents euh y a des exemples aussi de euh quartiers de haute sécurité où le yoga donc certes c'est super et moi je je suis vraiment ravie enfin moi je pratique le yoga et je je euh j'entends bien le le bien que ça peut faire mais c'est aussi une façon aujourd'hui le ce ce  yoga-là de ne pas se poser les questions sur les structures les infrastructures et sur la société comment le comment elle est elle est gérée aujourd'hui. Faire du  yoga à l'école c'est super euh mais si y a quarante élèves par euh par classe peut-être qu' y a un truc à faire avant quoi quand même."


If you don't believe me : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18722-25.03.2019-ITEMA_22017505-1.mp3"debut="23:05" fin="24:33"]



Dernière édition par Curly le Mer 27 Mar 2019, 20:42, édité 9 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

383
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mer 27 Mar 2019, 19:51

L'invitée résumée en une ligne (qui donne des gages pour être réinvitée, et mieux vendre sa marchandise) : le yoga, ça empêche de s'indigner et de se révolter contre cette société "consumériste" et "déshumanisante" (elle ne fait que répéter ce que Mme Gesbert lui a soufflé).

Joli verbatim ci-dessous. Édifiant. Comme dirait "PasMoi", de la grande radio culturelle !
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t337p380-la-grande-table-tirons-la-nappe#32655) a écrit:Comment le yoga a-t-il conquis le monde ?

Le yoga "en phase avec notre époque individualiste" ? :
Réponse : "Oui oui bien sûr euh bien sûr parce que c'est une euhhh en tout cas la spiritualité du yoga comme elle est euhh comme elle est euh présentée massivement aujourd'hui c'est une spiritualité donc qui est effectivement qui est personnelle qu'on peut adapter selon ses besoins et selon ses attentes et en plus qui sert à euh ça c'est aussi la grande alors peut-être que l'arnaque du yoga (début de rire) elle est ici mais c'est que toute cette promesse de spiritualité de retrait du monde d'être quelqu'un de meilleur etcétéra en fait sert quand même beaucoup à rester performant et euh et présent dans la société dans laquelle dans laquelle on vit euhhh c'est voilà enfin je je je je je je je dévie un peu de votre question mais euh on va toujours dire euh c'est incroyable le yoga c'que ça peut faire de bien sur euh les enfants euh qui les enfants turbulents euh y a des exemples aussi de euh quartiers de haute sécurité où le yoga donc certes c'est super et moi je je suis vraiment ravie enfin moi je pratique le yoga et je je euh j'entends bien le le bien que ça peut faire mais c'est aussi une façon aujourd'hui le ce ce yoga-là de ne pas se poser les questions sur les structures les infrastructures et sur la société comment le comment elle est elle est gérée aujourd'hui. Faire du yoga à l'école c'est super euh mais si y a quarante élèves par euh par classe peut-être qu' y a un truc à faire avant quoi quand même."


If you don't believe me : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18722-25.03.2019-ITEMA_22017505-1.mp3"debut="23:05" fin="24:33"]



Dernière édition par Philaunet le Jeu 28 Mar 2019, 13:32, édité 1 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

384
Répondre en citant  
Rapport et corps : l'accord parfait à France Culture - Mer 27 Mar 2019, 20:01

Madame Gesbert et Madame Richeux, mêmes formules passe-partout : et votre rapport au corps ? Un jour sans "rapport au corps" à France Culture ? Impossible.

Ici, une question de Madame "Qu'ellestbeeeeeeeeeelle" : "quel rapport la langue parlée entretient-elle avec le corps ?" Il est certain que le cinéaste (voir photo sur la page*) ne va pas dire "aucun"... [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-27.03.2019-ITEMA_22019400-0.mp3" debut="09:48" fin="10:05"]

* Nadav Lapid, Ours d’or : « Abjurer, parjurer, abhorrer » , "le réalisateur Nadav Lapid revient avec un film très autobiographique". What else?



Dernière édition par Philaunet le Ven 21 Juin 2019, 22:55, édité 1 fois

NotI 


385
Répondre en citant  
Dépolitisation de la contestation - Dim 07 Avr 2019, 06:48

Pour la "Grande table Idées" du vendredi 05/04 Criminalisation de la contestation , O. Gesbert a invité une politologue et sociologue militante sur le thème "Maintien de l'ordre ou criminalisation de la contestation ?" : Vanessa Codiaccioni. Ses compétences de politologue, de sociologue et de maître de conférences à Paris VIII lui donnent un discours à la fois structuré et crédible, argumentant pour des convictions qui s'expriment rarement aussi clairement à propos de la répression, par l'État, de la contestation politique.

L'invitée évoque la dépolitisation (par le pouvoir) de la contestation, la militarisation de la police, la criminalisation des contestataires. Malheureusement, sans doute l'effet de la fin de semaine, O. Gesbert est visiblement fatiguée. Elle se trompe sur la date et le média à propos d'une intervention du ministre de l'Intérieur, mais surtout pose des questions ineptes, sur un ton las, par exemple "Pour vous, les Blacks blocs, il faudrait les laisser agir comme ils le souhaitent ?" (à 19'20''). Son collègue à l'antenne ce jour-là l'imite derechef : "Quand on brûle une banque ou un cabinet d'assurances, on est dans le symbole, est-ce qu'on est pas aussi dans la caricature ?" (à 19'50'').

L'invitée ne se démonte pas pour autant, et situe sa présentation de la répression politique en France dans une perspective historique longue, et également nationale en la comparant aux pratiques dans d'autre pays européens : escalade dans la violence ou désescalade. A propos de l'usage d'un vocabulaire stigmatisant les contestataires (qualifiés de terroristes, de factieux etc...) on écoute un échange entre F. de Closet et un syndicaliste à propos de l'usage de l'expression "prise d'otages" abusive et stigmatisante, échange dans lequel de Closet est passablement ridicule [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-05.04.2019-ITEMA_22028082-1.mp3" debut="10:19" fin="11:13"].

On regrette que cette émission n'ait pas été réalisée par quelqu'un comme A. Finkielkraut ou R. Bourgois, qui auraient sans doute su (quitte à s'indigner) approfondir l'idéologie de Vanessa Codiaccioni, par exemple lorsqu'elle a évoqué celle des Black blocs : quoi qu'on en pense, cette mouvance fait partie de notre culture actuelle, et expliciter son idéologie aurait été instructif sur une antenne culturelle.

Sinon, on peut aussi préférer écouter les aventures d'Arsène Lupin. Gardons-nous cependant d'ironiser : pour certains, cela pourrait être une porte d'entrée sur la lecture et, qui sait, sur la culture ? Mais attention malgré tout : Arsène Lupin est un anarchiste et propage donc des idées subversives sur la société. En 1960, un enfant de dix ans lisait pendant ses vacances cette "littérature" (si on peut la qualifier ainsi...), et en a peut-être conservé quelques convictions. Quand on commence à lire, on finit par réfléchir, et c'est la porte ouverte sur la culture, alors Dieu seul sait où cela peut mener. Pourquoi pas Sylvain et Sylvette pour les questions d'écologie ?

Curly 

Curly

386
Répondre en citant  
La question du jour : La grande table est-elle pliable ? - Dim 07 Avr 2019, 11:15

Après le piano on continue avec la tablinette :
Dans ce message, encore une fois plein d'amour (ça a dû être la saturday night fever pour en arriver là à 6h49) il est écrit :
"Sinon, on peut aussi préférer écouter les aventures d'Arsène Lupin. Gardons-nous cependant d’ironiser : pour certains, cela pourrait être une porte d’entrée sur la lecture et, qui sait, sur la culture ? Mais attention malgré tout : Arsène Lupin est un anarchiste et propage donc des idées subversives sur la société. En 1960, un enfant de dix ans lisait pendant ses vacances cette « littérature » (si on peut la qualifier ainsi...), et en a peut-être conservé quelques convictions. Quand on commence à lire, on finit par réfléchir, et c’est la porte ouverte sur la culture, alors Dieu seul sait où cela peut mener. Pourquoi pas Sylvain et Sylvette pour les questions d’écologie ? "

Mais oui c'est une excellente idée ! (car n'oublions pas qu'il s'agit de la tablinette à idées qui moulinent)
Excellente idée de comparer une série de dramatiques des années 60 avec une émission de bla bla sur l'actualité de 2019 !

Avec le jargon jargonnant habituel qui ramène au passage tout, absolument tout, à la sociopopo.
Ah le fameux : "la porte d'entrée sur la lecture et, qui sait, sur la culture ?" C'est une blague car lorsqu'on lit le message en question ce n'est pas une envie de lecture qui vient d'abord à l'esprit, et quant à l'écoute de la tablinette elle ne donne qu'une envie, celle d'éteindre le poste.
A quand une comparaison entre Pierre Bourdieu et Harry Potter ? Entre la Grande Tablinette  et une émission de radio ? Entre Jacques Lacan et Titeuf ?
Mais pas de souci, il existe une flopée de producteurs actuellement à France Popo pour faire le lien entre tout et n'importe quoi, mais peut-être que SamVa/Lvstvcrv/NotI en sait un rayon là-dessus.
Il existe aussi une flopée d'émissions faisant la promotion de bd (est-ce de la littérature ? Demandez à Finkie.) de chanteurs.euses soporifiques et livres d'actualités qui s'autodétruisent dans la bibliothèque au bout de trois jours.
Terminons par la notion de "littérature". Oui, c'est vrai, Arsène Lupin, ce n'est pas Proust, mais quelle importance. Dois-je rappeler toutefois que très récemment sur France Culture, La Conclusion, vous connaissez ?, un écrivain de premier ordre a tartiné une étude comparative de haut vol entre Proust et Arsène Lupin ?
Continuons à comparer tout avec n'importe quoi, à dire "ce qu'il faut" et "ce qu'il ne faut pas" = Réfléchir, oui, mais dans le bon sens, le mien.

Bon dimanche, dans la joie et la bonne humeur. Staying alive !

munstead 


387
Répondre en citant  
Léger sourire - Ven 12 Avr 2019, 13:18

Roger Scruton, invité de la Grande table. Ce n'est pas un spécialiste de la politique de l'Europe, mais il est interrogé sur le Brexit dont il est un fervent avocat avec des arguments parfaitement britannico-imperialo-réactionnaires. C'est un intellectuel de droite brillant qui a écrit quelques pages roboratives sur Foucault, Badiou, la French Theory, entre autres. Il est contre, avec style et humour.
Ce que ne savait sans doute pas Olivia Gilbert en l'invitant, c'est que, il y a trois jours, Scruton a été "viré" par son ministre d'une commission officielle sur le logement (???) à laquelle il participait après des déclarations antisémites, en particulier contre Soros (Scruton aime Orban) et sa négation de l'islamophobie après l'attentat de Chirstchurch. Le scandale a rempli les journaux britanniques. Il ne faut pas aller très loin non plus pour retrouver ses écrits et ses déclarations homophobes.
Olivia Gisbert n'est donc pas aussi fermée qu'on le pensait aux mille nuances de la vie intellectuelle.

Fatiguant ces longs entretiens en traduction simultanée. Ce matin, après le journal de 7 H, l'entretien avec un Brexiter (encore!) traduit par une jeune fille à la voix peu faite pour la radio et retransmis par un ingénieur du son n'ayant pas trouvé la bonne balance entre la voix de l'interviewé et celle de traductrice était franchement pénible. Professionnalisme de FC…

Philaunet 

Philaunet
Admin

388
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Ven 12 Avr 2019, 19:26

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t337p380-la-grande-table-tirons-la-nappe#32777) a écrit:Roger Scruton, invité de la Grande table. Ce n'est pas un spécialiste de la politique de l'Europe, mais il est interrogé sur le Brexit dont il est un fervent avocat avec des arguments parfaitement britannico-imperialo-réactionnaires. C'est un intellectuel de droite brillant qui a écrit quelques pages roboratives sur Foucault, Badiou, la French Theory, entre autres. Il est contre, avec style et humour.
Ce que ne savait sans doute pas Olivia Gilbert en l'invitant, c'est que, il y a trois jours, Scruton a été "viré"  par son ministre d'une commission officielle sur le logement (???) à laquelle il participait après des déclarations antisémites, en particulier contre Soros (Scruton aime Orban) et sa négation de l'islamophobie après l'attentat de Chirstchurch. Le scandale a rempli les journaux britanniques.
Vous avez à l'occasion indiqué lire le Guardian, faites-vous référence à cet article ? Lequel fait référence à l'article du New Statesman en question Roger Scruton: “Cameron’s resignation was the death knell of the Conservative Party” 10 April 2019. The government adviser and philosopher reflects on Brexit and responds to charges of anti-Semitism and Islamophobia.
Il ne faut pas aller très loin non plus pour retrouver ses écrits et ses déclarations homophobes
Lesquelles précisément ?  
Olivia Gisbert n'est donc pas aussi fermée qu'on le pensait aux mille nuances de la vie intellectuelle
Olivia Gesbert est surtout, comme la direction de France Culture, soucieuse de donner des gages de pluralisme alors que 90% de l'antenne est idéologiquement delormo-gesberto-gardetto-ernero-bourgoiso-tourreto-kronlundo-etcaetérien... Ah, mais on a Finkielkraut (la belle caution !) et puis on a invité Scruton ! Alors, quel modèle d'impartialité, n'est-ce pas ! Ou plutôt d'équilibre, car une radio non-politisée, il ne faut pas y songer une seconde.

Et puis il ne faut pas exclure l'idée qu'en invitant un conservateur qui use de son droit d'expression, la station en fasse un repoussoir et imprime chez les auditeurs les habituelles orientations politiques et morales de France Culture.

Avant d'accuser M. Scruton de délit d'opinion, Il faudrait démontrer si les termes qu'il a employés relèvent de la violation d'articles de loi réprimant l'expression de telle ou telle opinion ou si M. Scruton fait usage de la liberté d'expression dans l'espace public, telle qu'elle est garantie par les lois internes du Royaume-Uni et sauvegardée par la Convention européenne des droits de l'homme et la CEDH à travers sa jurisprudence.

munstead 


389
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Ven 12 Avr 2019, 21:04

Vous m'avez mal lu,  cher Philhanet, ni davantage lu le titre de ma contribution. Je n'accuse pas Scruton de délit d'opinion, notion qui m'a toujours semblée assez hypocrite.
Je trouve juste amusant que Gisbert interroge quelqu'un qu'elle détesterait inviter s'il était français. Ou qu'elle n'inviterait pas.
Quant aux références, je ne suis pas journaliste et n'ai pas à donner chaque fois mes sources. Cependant , pour l'homophobie, voici celle-ci: http://www.charlesdonovan.com/2015/12/11/roger-scrutons-mealy-mouthed-anti-gay-slurs/
Pour l'antisémitisme et la négation de l'islamophobie, c'est dans tous les journaux britanniques de cette semaine, en particulier le Guardian: https://www.theguardian.com/culture/2018/nov/06/sack-roger-scruton-over-soros-comments-demand-labour-mps

Yann Sancatorze 

Yann Sancatorze

390
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Ven 12 Avr 2019, 21:43

J'ajoute ceci à la discussion parce qu'il semble qu'il a été poussé dans les orties à la suite d'une interview menée par un journaliste particulièrement malhonnête, celui-ci se félicitant d'avoir pu le faire virer, buvant du champagne en photo à l'appui...

Roger Scruton’s sacking exposes the Tories’ cowardice

Cependant, Olivia Gesbert n'étant probablement ni anglophone ni anglophile, on peut se douter qu'elle ne sait pas qui elle interviewe, en dehors des fiches imprimées pour l'occasion. Il est évident qu'un émission comme la Grande Table, qui est une extension (une rallonge?) de la ligne éditoriale/directoriale de la station n'aurait jamais invité Scruton s'il était français.

Philaunet 

Philaunet
Admin

391
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Ven 12 Avr 2019, 21:48

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t337p380-la-grande-table-tirons-la-nappe#32780) a écrit:Vous m'avez mal lu,  cher Philhanet, ni davantage lu le titre de ma contribution. Je n'accuse pas Scruton de délit d'opinion, notion qui m'a toujours semblée assez hypocrite.
Je trouve juste amusant que Gisbert interroge quelqu'un qu'elle détesterait inviter s'il était français. Ou qu'elle n'inviterait pas.
Quant aux références, je ne suis pas journaliste et n'ai pas à donner chaque fois mes sources. Cependant , pour l'homophobie, voici celle-ci: http://www.charlesdonovan.com/2015/12/11/roger-scrutons-mealy-mouthed-anti-gay-slurs/
Pour l'antisémitisme et la négation de l'islamophobie, c'est dans tous les journaux britanniques de cette semaine, en particulier le Guardian: https://www.theguardian.com/culture/2018/nov/06/sack-roger-scruton-over-soros-comments-demand-labour-mps
Petites remarques en passant puisqu'il est question de mal lire : je préfère le détournement de pseudo tel celui fait par Fontaine (fil au nez) que la mauvaise orthographe, mais ce n'est pas grave. Idem, un minimum d’attention à la lecture de ce forum ou de ce fil, ou encore de l'écoute de l'émission permettrait d'écrire Gesbert et non Gisbert ou Gilsbert (le i n'est pas proche du e sur un azerty).

Au contraire de ce que vous affirmez je lis attentivement les titres et les contenus des posts, plutôt deux fois qu'une. Et je crois savoir distinguer ironie et insinuations.

Personne n'affirme que vous accusez Roger Scruton de délit d'opinion, en revanche on peut s'interroger sur la nature des accusations portées contre lui outre-Manche.

Comme écrit plus haut, inviter Scruton est une démarche parfaitement réfléchie. Olivia Gesbert travaille avec une équipe fournie pour préparer la Grande table et elle sait parfaitement à qui elle a affaire. Concernant la raison de cette invitation, voir mes hypothèses plus haut.

Vous n'avez pas à donner les sources des accusations que vous relayez, effectivement, mais en donner permet de rendre crédibles vos affirmations.

Aussi, j'apprécie que vous consentiez à offrir une première référence sous la forme d'un article de blog Roger Scruton’s mealy-mouthed, anti-gay slurs… December 11, 2015.

J'avoue avoir lu avec intérêt les propos de Roger Scruton et beaucoup moins la violente diatribe que représente le commentaire qui en est fait (exemple "And it can be argued that there is more dignity, less ostentation, and more selflessness in one man or woman providing palliative care for another one, to whom he or she is not obligated by a blood connection, than there is in a couple brashly foisting a bevy of unremarkable sprogs on an overpopulated world").

Vous donnez ensuite une référence au Guardian.  C'est un peu comme signaler un article de Libération sur Alain Finkielkraut. Je crains que la position du journaliste soit moins factuelle et empreinte d'équilibre que d'idéologie. Il est aussi comique que dans Sack Roger Scruton over Soros comments, demand Labour MPs l'on apprenne que des députés du Parti Travailliste accusent Scruton d'antisémitisme (il faudra définir ce terme) quand ce même parti avec Corbyn à sa tête, a été convaincu, et pas sur de seules allégations, d'antisémitisme répété.

Ceci est-il une preuve d'antisémitisme ? "“Many of the Budapest intelligentsia are Jewish, and form part of the extensive networks around the Soros empire,” Scruton wrote in a lecture entitled The Need for Nations, which is reproduced in Hungarian and English on his website."

D'autant qu'ensuite on lit Scruton’s lecture acknowledged that antisemitism was a problem in modern Hungary. It read: “Moreover, as the world knows, indigenous antisemitism still plays a part in Hungarian society and politics, and presents an obstacle to the emergence of a shared national loyalty among ethnic Hungarians and Jews.

Bref, je n'ai lu pour l'instant rien qui puisse attester une haine des juifs et des homosexuels. Scruton : "homosexual desire, especially between men, is not the same kind of thing as heterosexual desire, even though it’s not a perversion." C'est un point de vue. Est-il interdit de l'exprimer ? Contient-il un appel à discriminer une communauté ? À la haïr ?

Je suis gêné par le conformisme de la dénonciation et par l'appel à bâillonner tout point de vue autre que celui exclusivement autorisé par la bien-pensance contemporaine qui se pique d'ouverture et de tolérance, mais qui en réalité n'autorise qu'une façon de voir sur les enjeux contemporains du "vivre-ensemble".



Dernière édition par Philaunet le Ven 12 Avr 2019, 22:05, édité 1 fois

Contenu sponsorisé 


392
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! -

La Grande table - Tirons la nappe !     Page 39 sur 46

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40 ... 42 ... 46  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum