Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-12%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG Galaxy M13 64Go 4G Light Blue à 149€
149 € 169 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 11 sur 13

Bas de page ↓   

munstead 


101
Répondre en citant  
Haut niveau - Mer 12 Mai 2021, 14:27

Dans la curieuse revue de la presse internationale à deux voix, Erner ce matin vers 7h 25 au sujet de la prononciation du nom d'une ville russe: "C'est comme ça qu'on dit?"
Plus tard, un jeune assassin de 19 ans est présenté comme un "adolescent", un "fantôme invisible" et c'est "peut être parce qu'il était invisible" qu'on lui a donné son permis de port d'arme et vendu un fusil semi-automatique. Pfff…

Philaunet 

Philaunet
Admin

102
Répondre en citant  
Une revue de presse à charge, forcément - Mer 12 Mai 2021, 15:53

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1090-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#37003) a écrit:Dans la curieuse revue de la presse internationale à deux voix, Erner ce matin vers 7h 25 au sujet de la prononciation du nom d'une ville russe: "C'est comme ça qu'on dit?"
Plus tard, un jeune assassin de 19 ans est présenté comme un "adolescent", un "fantôme invisible" et c'est "peut être parce qu'il était invisible" qu'on lui a donné son permis de port d'arme et vendu un fusil semi-automatique. Pfff…
Revue de presse internationale par Camille Magnard le 12/05/2021 : "Après une tuerie dans une école, la Russie s'interroge sur son rapport aux armes".
Eh bien, ce qui s’est passé s’étale dans tous les journaux russes : une fusillade, la plus meurtrière qu’ait connu [sic] la Russie  (...)

Ses voisins le décrivent comme discret, au point d’être invisible… pour ne pas dire associal.
[sic]

Un fantôme, à défaut d’être un dieu, dans ce qui apparaît comme une société d’indifférence, de relâchement (...)
Par sa sélection et son orientation, cette revue de presse a tout du jugement moral et hautain énoncé depuis la Maison de la radio Paris 16e.

Tout France Culture est infecté de ce virus de l'incrimination et de la dénonciation, du jugement politique et de la morale.

Langue française fautive du texte de Camille Magnard : Un bel exemple...

munstead 


103
Répondre en citant  
À quand un no comment - Jeu 20 Mai 2021, 08:40

Le grand éditorialiste politique de France Culture, j'ai nommé Frédéric Says, a encore frappé (rassurez-vous, il frappe mou).
Ce matin, il nous a lu sa chronique sur la réouverture des terrasses. Tous les médias en ont parlé, tous les médias font comme si les Français passaient leur temps aux terrasses des cafés, il n'allait pas manquer ça.
Nous avons donc eu droit à un festival de clichés sur le café, un "lieu politique" par essence et excellence, sur les échanges, un rappel  de ce que disait Georges Steiner, un trottoir live avec JL Mélenchon, sur tous ces gens heureux de pouvoir boire leur pinte de bière (mais on n'est pas à Londres !) etc.
Donc si vous tombez  au XXI siècle sur un raseur qui interrompt votre conversation avec un ami pour vous déverser des seaux d'eau tiède sur la politique à une terrasse de bar à vin aviné du XIe arrondissement de Paris, vous saurez que c'est Frédéric Says.
Bref une chronique, un éditorial (?) pour ne rien dire, pour faire comme tout le monde. C'est bien écrit, bien lu, c'est parfaitement creux. Un no comment sur le sujet serait préférable, ce que j'aurais peut-être dû m'appliquer à moi-même.

munstead 


104
Répondre en citant  
Lassitudes - Ven 21 Mai 2021, 13:12

Journal de 12 h 30 présenté par un Thomas Cluzel toujours aussi blasé, toujours aussi incapable de maîtriser sa respiration (il se vide littéralement les poumons avant de prononcer le dernier mot de sa phrase, qui est souvent le sujet).

Au cours de ce journal, on a appris que c'était en grande partie grâce aux négociateurs égyptiens que le nouveau mais récurrent conflit israélo-gazaoui était en voie de résolution. Pour la presse internationale et pour l'auditeur informé, le froncement de sourcil et le coup de fil de Joe Biden à Netanyaou y ont peut-être aussi été pour quelque chose, mais pour FC, le sauveur est le brave maréchal Sissi.
On y apprend du même coup que "le Hamas est devenu un interlocuteur incontournable". Ah bon? Ce n'était pas le cas à Gaza?

Puis, confusion totale: on nous assure péremptoirement que la société civile veut que les droits sur les vaccins soient abandonnés. Bien. Mais qui est cette société civile? Une dame espagnole nous explique quelques banalités au nom de la société civile, dont on croit comprendre qu'il s'agirait aussi d'une ONG. Mais finalement non. Il y a une société civile et elle a ses porte-paroles auto-désignés.

Enfin,  arrive le grand entretien qui porte sur l'anniversaire de la loi Taubira.
Oui, la semaine passée, nous avions déjà bien eu la Journée internationale contre l'esclavage et un grand entretien avec Christiane Taubira.
On repasse donc le plat, servi cette fois ci par une universitaire Dominique Taffin qui a bien du mal à expliquer les bienfaits concrets supposés de ce texte en dehors de la création d'une Fondation organisatrice de colloques.
Le point faisant débat sur ce texte qui passait sous silence l'esclavage dans sa dimension historique ancienne et le rôle de la traite africaine et de la traite arabe, pour réserver sa dénonciation à nos aïeux, et à nous par ricochet, n'a pas été abordé semble-t-il. Pas grave, c'est juste les 2/3 des victimes de l'esclavage passées sous le tapis.

munstead 


105
Répondre en citant  
Attention, commentaire politique - Dim 23 Mai 2021, 12:53

12 h 30. Pendant plus de 4', FC nous parle de la fin de l'occupation de l'Odéon. À sa façon.
Tout d'abord, impression volontairement donnée que ce "grand" mouvement  d'occupation était d'importance nationale. Il ne l'était pas. Il ne l'a jamais été. La plupart des tentatives d'occupation n'ont pas tenu.

Ensuite, seule l'opinion de la CGT, une fois de plus, nous est donnée.

Puis, la parole est laissée à un inconnu qui "en appelle" à on ne sait qui pour on ne sait trop quoi puisque, faut-il le rappeler, le système d'indemnisation des intermittents du spectacle est unique au monde, le seul à protéger plutôt bien, y compris en période de pandémie, les acteurs (et pas seulement).

La réforme des retraites, autre sujet, est évoquée à deux reprises par solidarité. Dommage qu'elle ne concerne pas les intermittents.

Rien n'est dit des non grévistes et bien entendu du public. Juste une allusion aux directions des théâtres qui ont déposé des référés bien tardifs parce que ce mouvement absurde voulait continuer à interdire de rouvrir les théâtres.

Bref, nous avons eu 4' d'information totalement tendancieuse sur une radio du Service public. Une fois de plus.

Question: n'y a t-il pas une charte du Service public de la radio et de la télévision portant sur l'objectivité, la représentation équilibrée des opinions ? Si, probablement. Qui est en charge du contrôle de son application ? Qui ne fait pas son travail ou préfère ce laisser-aller idéologique ?

Précisons que j'aurais la même réaction devant une radio du Service public qui défendrait systématiquement les idées et causes de droite ou d'extrême-droite.

munstead 


106
Répondre en citant  
Typique - Jeu 27 Mai 2021, 09:15

Journal de 8 h, vers 8h 05.
Le ministre de l'Éducation nationale annonce 700 millions de crédits pour la revalorisation de la rémunération des enseignants. C'est une excellente mesure et une revendication syndicale depuis des lustres. Tout le monde devrait être pour un instant content. Que nenni!  

Clara Lecoq-Réal passe immédiatement à une autre revendication sans rapport direct avec la première, mais qu'elle lie pour faire oublier cette revalorisation attendue. C'est une technique classique, changer de sujet d'attaque quand on sent que son premier argument s'effondre. L'essentiel est que l'auditeur garde l'impression que rien ne va plus à l'EN.

Donc CLR nous annonce la suppression de 1800 postes (sur 1, 2 million, c'est à rappeler) et sort de sa manche un grand témoin, un certain Diego, professeur d'histoire et géographie, dont l'appartenance syndicale nous sera cachée. C'est sans doute juste un professeur qui passait par là. Et Diego, très sûr de lui, nous assène la perle de la journée : si les enfants arrivent en sixième avec de graves insuffisances en français et en maths, ce n'est pas de la faute des enseignants, mais c'est parce que " une semaine, un mois, ils n'ont pas eu d'enseignant de remplacement si leur professeur était absent." Conclusion, il faut créer des postes, en particulier de remplaçants. Très bien, parfait, mais ce n'était pas le sujet initialement soulevé par la revalorisation souhaitée et réclamée des salaires des enseignants. Un peu comme si votre mère vous apportait une tarte aux framboises et que vous fassiez la tête parce que vous vouliez une soupe au potiron en entrée.

Cette "méthode" est assez typique des journaux d'Erner, une nouvelle positive ne le reste pas longtemps, elle est immédiatement, quasi systématiquement éclipsée, effacée par une autre moins bonne bien sûr, même si elle n'a aucun rapport. Thomas Cluzel est un grand spécialiste de cette méthode à grands coups de "ceci dit", "néanmoins", "en revanche", "par contre", "il faut savoir que", "ceci étant" qui dépositive la bonne nouvelle pour mettre l'accent sur un autre problème généralement mineur ou sans lien réel avec le sujet.

Ne leur dites pas que c'est peut-être une application du "en même temps" présidentiel dont ils se sont tant moqués.

Philaunet 

Philaunet
Admin

107
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Jeu 27 Mai 2021, 09:53

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1090-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#37048) a écrit:Journal de 8 h, vers 8h 05.
Le ministre de l'Éducation nationale annonce 700 millions de crédits pour la revalorisation de la rémunération des enseignants. C'est une excellente mesure et une revendication syndicale depuis des lustres. Tout le monde devrait être pour un instant content. Que nenni!  

Clara Lecoq-Réal passe immédiatement à une autre revendication sans rapport direct avec la première, mais qu'elle lie pour faire oublier cette revalorisation attendue. C'est une technique classique, changer de sujet d'attaque quand on sent que son premier argument s'effondre. L'essentiel est que l'auditeur garde l'impression que rien ne va plus à l'EN. (...)

Cette "méthode" est assez typique des journaux d'Erner, une nouvelle positive ne le reste pas longtemps, elle est immédiatement, quasi systématiquement éclipsée, effacée par une autre moins bonne bien sûr, même si elle n'a aucun rapport. Thomas Cluzel est un grand spécialiste de cette méthode à grands coups de "ceci dit", "néanmoins", "en revanche", "par contre", "il faut savoir que", "ceci étant" qui dépositive la bonne nouvelle pour mettre l'accent sur un autre problème généralement mineur ou sans lien réel avec le sujet.
(...).
Les journaux et la rédaction de FC - Page 11 Scre1782

&

Les journaux et la rédaction de FC - Page 11 Scre1783

munstead 


108
Répondre en citant  
C'est nouveau, ça vient de sortir! - Lun 31 Mai 2021, 19:29

La Grande table des idées de ce jour portait sur "France - Algérie; les mémoires douloureuses", vous savez, ce sujet dont on ne parle jamais depuis 1963, toujours sous le tapis, négligé par la recherche, etc. Et pour en parler, la grande, l'omnisavante Olivia Gesbert a déniché pour nous un petit chercheur inconnu, jamais entendu nulle part, un modeste, Benjamin Stora. Ce n'est pas du nouveau ça ? Stora et l'Algérie, c'est pratiquement un scoop. Et en plus, ça tombe bien, il sort un livre !
Le Président de la République lui avait demandé un rapport, présenté il y a quelques mois et qui n'a pas eu l'heur de plaire vraiment en Algérie, pas grave, ce brave Stora en a fait un livre. Son travail est donc d'un excellent rapport, si l'on peut dire.
Donc on aura entendu ce que l'on avait déjà entendu il y a quelques mois, en gommant l'aspect commande officielle qui faisait un peu tache. La répétition des thèmes, la table ouverte à un nombre réduit d'invités, sont devenues la marque de FC.

munstead 


109
Répondre en citant  
Nutrition - Mer 02 Juin 2021, 08:07

Journal du matin, vers 7h 20. G. Erner reçoit un certain professeur Chevalier, de l'Université de Marseille. Le sujet : un article du Financial Times révèle  une note interne de Nestlé disant que 65% des produits proposés par le groupe sont d'une certaine façon malsains… sur le plan nutritionnel, rassurez-vous. Émoi à FC qui en fait un grand sujet pour ses auditeurs attardés qui pensaient, ces grands benêts, que se gaver de barres chocolatées, de boissons gazeuses parfumées ou dopées, de Nesquik et autres tablettes de chocolat était parfaitement sain.

Intervient alors la parole sacrée de l'oracle-professeur à l'Université de Marseille. Nestlé c'est pas bien, trop de sucre, trop de gras, et d'ailleurs que font les Pouvoirs publics, que fait la répression des fraudes ? On ne comprend pas très bien ce que vient faire ici la répression des fraudes. Nestlé tricherait sur la composition de ses produits ? Ne respecterait pas la réglementation d'affichage des compositions? Apparemment non.

L'oracle change de cheval : le marketing est responsable, il faut gagner de l'argent, il faut plaire à l'actionnaire. Les grands mots sont lâchés. Nestlé invente des produits qui plaisent, mais plaisent d'abord aux consommateurs. C'est criminel. Il faut changer les compositions de ces produits assassins et surtout ne pas utiliser de soja dont les besoins croissent aux dépens de la diversité agricole et qui consomment du CO2 de par leur transport. Pas de soja !  Erner approuve et ajoute son petit grain de sel sur le thème femme enceinte et soja.  Pas bon.

Nous ne saurons jamais très bien en quoi les produits Nestlé sont mauvais (mauvais mauvais, ou mauvais par addiction, accoutumance ?). Mais la double conclusion qui nous est assénée avec force est : "Il faut du bio" et "il faut réorienter la politique agricole commune vers le bio, ce qui n'est pas le cas actuellement."

Donc un brave professeur nutritionniste quitte sa blouse blanche et vole au secours de Julien Bayou et de Michelle Rivasi, l'antivax entendue hier encore sur FC

On imagine l'ordonnance d'un tel nutritionniste : "N'achetez pas d'actions de grands groupes internationaux. Renoncez à tous les produits Nestlé. Achetez du bio. Militez pour réorienter la PAC. Écoutez FC. Vous devriez vous sentir mieux  vers avril 2022.



Dernière édition par munstead le Ven 04 Juin 2021, 17:34, édité 1 fois

Philaunet 

Philaunet
Admin

110
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Mer 02 Juin 2021, 11:11

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1090-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#37061) a écrit:Journal du matin, vers 7h 20. G. Erner reçoit un certain professeur Chevalier, de l'Université de Marseille. Le sujet : un article du Financial Times révèle  une note interne de Nestlé disant que 65% des produits proposés par le groupe sont d'une certaine façon malsains… sur le plan nutritionnel, rassurez-vous. Émoi à FC qui en fait un grand sujet pour ses auditeurs attardés qui pensaient, ces grands benêts, que se gaver de barres chocolatés, de boissons gazeuses parfumées ou dopées, de Nesquik et autres tablettes de chocolat était parfaitement sain.(...)
L'oracle change de cheval : le marketing est responsable, il faut gagner de l'argent, il faut plaire à l'actionnaire. Les grands mots sont lâchés. Nestlé invente des produits qui plaisent, mais plaisent d'abord aux consommateurs. C'est criminel. Il faut changer les compositions de ces produits assassins et surtout ne pas utiliser de soja dont les besoins croissent aux dépens de la diversité agricole et qui consomment du CO2 de par leur transport. Pas de soja !  Erner approuve et ajoute son petit grain de sel sur le thème femme enceinte et soja.  Pas bon.
Nous ne saurons jamais très bien en quoi les produits Nestlé sont mauvais (mauvais mauvais, ou mauvais par addiction, accoutumance ?). Mais la double conclusion qui nous est assénée avec force est : "Il faut du bio" et "il faut réorienter la politique agricole commune vers le bio, ce qui n'est pas le cas actuellement." (...)
Rien de nouveau, France Culture se trouve chaque jour des sujets d'indignation présentés rapidement avec tous les biais possibles. Question, y a-t-il des barres Mars aux distributeurs de friandises de la cafétéria à Radio France ?

Nestlé, c'est le capitalisme honni, donc le mal incarné. Pfizer ne l'est pas en revanche, on se demande pourquoi. (2009 : Une amende de 2,3 milliards de dollars pour Pfizer & 2016 : Amende record pour Pfizer après d'énormes hausses de prix).

Tout Radio France va matraquer le sujet, demain oublié : France Info, 31-05-2021 : Nestlé reconnaît dans un document interne que la plupart de ses aliments ne sont pas bons pour la santé.

munstead 


111
Répondre en citant  
L'approche négative - Lun 07 Juin 2021, 07:34

L'approche négative de l'information est la spécialité maison de FC. Ce n'est plus de l'information mais de l'accidentologie.
Un exemple ce matin vers 7 H 08.
Kamala Harris, la vice-présidente américaine se rend au Guatemala pour tenter de trouver  un accord de limitation de l'émigration de la population de ce pays pauvre vers les USA.
Le seul angle est celui du positionnement d'Harris. Le correspondant  de FC en fait une affaire purement personnelle pour l'avenir politique d'Harris. Et comme elle est "totalement novice en politique étrangère", cette "femme noire" (sa mère est indienne) joue gros.
En revanche, rien, absolument rien sur les propositions que la VP va faire au Guatemala, propositions qui nous intéressent au premier chef, nous Européens, puisque nous sommes dans une situation similaire.
Non, ce qui compte, c'est que K. Harris risque là sa carrière. C'est tout ce que l'on retient de cette correspondance.
Par ailleurs, ce n'est même pas vrai. Combien de VP, à commencer par Biden ont vu leur mission échouer non par incompétence ,mais parce que le moment n'était pas venu ou les propositions insuffisantes ou inacceptables. On ne peut être correspondant à Washington et tout savoir…

Contenu sponsorisé 


112
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 11 sur 13

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum