-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -60%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
22.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 39 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 26 sur 52

Bas de page ↓   

Curly 


251
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mer 04 Mar 2020, 08:34

« Des forêts qui brûlent
Le grand incendie de la forêt de Notre-Dame de Paris
...Où il apparaît que l’immense forêt n’est pas plus grande qu’un bois… »

« Il y a quelque chose de très fort dans cette musique, on sent qu'elle a été faite dans une pièce par une personne…
…ça (...) me donne envie d'aller vers lui.
 Clémentine Goldszal »

« Diogène (...) Quels sont, à notre époque, les échos de l'oeuvre du philosophe grec ? (…) « Diogène citoyen du monde », c’est le titre que j’ai souhaité donner à cette émission (...)
Avec lui, nous allons rencontrer un homme qui se refusa à la domination de l’argent (…) qui appela à libérer les corps et les mœurs de contraintes hypocrites, qui dénonça les excès des compétitions sportives (…) qui combattit les tyrannies aussi fermement que les démagogues, (...) qui, fondamentalement, se voulut cosmopolite, en se donnant « le monde comme cité ». A nous de vous démontrer que nous ne forçons pas le trait et que ces rebonds entre l’Antiquité et notre temps méritent qu’on s’y arrête. Vous regimberez peut-être. Mais écoutez d’abord. »

« A écouter et à voir les dernières créations de la chanteuse Grimes on peut diagnostiquer l’état du capitalisme contemporain, et son espace de projection…

« ...très nourrissant et très intéressant… moi j'aime... »

« J’avais (...) l’idée de (...) traverser les « barricades mystérieuses » entre les hommes et les femmes.
(Minh Tran Huy) »

... « Grimes » (…) En gros c’est Madonna branchée sur la 5G !…

« Le film (...) interroge (...) C'est un film qui interroge (…)
Ca nous met nous, spectateurs dans une position inconfortable : (…) puisque regarder des gens en prison, ce n'est pas y être.
 »

« ...Les disques de Stephen Malkmus (...) racontent beaucoup de choses.  Olivier Lamm »

...Grimes (…) forme d’incarnation culturelle des théories « accélérationnistes » (...)  fait rimer  « violence » avec « finance » de sa voix éthérée avant de disparaître à l'intérieur d'un ordinateur (…)
On pourrait voir l’accélrationnisme comme un futurisme. Mais avec Grimes il prend plutôt la forme d’un lanceur d’alerte. Donner à voir ce qu’il se passe si l’on met le pied sur l’accélérateur, c’est dépasser une vision fantasmée de la fin du monde, pour se confronter à l’avenir. »

« ...pour moi d'un désintérêt relativement total. » Olivier Lamm
La vie des idées - Page 26 Opera341

Curly 

Curly

252
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 05 Mar 2020, 13:00

« Dans Penthésilée Sylvain Maurice adapte le chef-d’œuvre de Heinrich von Kleist (…) Il a imaginé une représentation qui joue librement avec les formes.
...Dans ce spectacle, je porte une heure de texte, et ça me demande, plus que de la concentration, une déconcentration énorme pour être complètement ouverte à ce que je dis...

« Stocker des pâtes… n’est-ce pas un complot italien ? Ils nous filent le coronavirus pour mieux vendre leurs pâtes… 
(…) les capellinis aux cèpes par exemple, c’est impossible, il faut des papardelle. (…) dans mon Carrefour, on est souvent en rupture de papardelle, du coup je stocke...

...la seule consigne que je me donne vraiment le jour de la première c'est de respirer avec que qui est là...

...les cèpes. Où les trouver ? (...)
(…) la poutargue est bien difficile à trouver (…) les Français sont bien irrationnels de stocker des pâtes, quand il leur faudrait stocker des cèpes et des poutargues…

...Dans le théâtre il y a encore un rapport simple aux choses, c'est ce qui est très beau, c'est encore artisanal, et même si dans cette pièce on est entouré d'une technique très précise et savante, il y a un rapport humain très basique...

..les pâtes fraîches (...) moi je déteste ça, ça ne tient pas du tout à la cuisson, alors quitte à être en quarantaine autant manger de bonnes pâtes…

...Le langage n'est pas un outil de communication, c'est quelque chose qui en sait plus que nous-même...

...solutions désinfectantes hydro alcooliques, (...) ça, c’est très utile. (…) quand je vois certaines sauces pour pâtes commercialisées, je me dis que mettre un peu de solution hydro alcooliques là-dedans, ça ne peut pas faire de mal. »

...Quand on est comédienne on entend énormément les rumeurs du monde »

« Les Chemins de la philosophie
... De l’autoportrait au selfie, comment ne pas perdre la face ?
...Le visage est un objet de pensée qui permet de pénétrer les imaginaires, de voir comment une société se pense et se réfléchit au double sens du terme. C'est-à-dire ce mouvement de réflexion de soi-même et le reflet de soi… Marion Zilio...
...Sons diffusés : 
Archive masques et coronavirus, bfm TV, 2020
Musique Poker Face, Lady Gaga
Musique Ce que c'est beau la photographie, Frères Jacques
Film Holmes et Watson, Etan Cohen, 2018
Archive Black Bloc, "Envoyé spécial", France 2
Musique de Fin, Selfie, Greg Frite »

Curly 

Curly

253
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 05 Mar 2020, 21:09

« Il faut nourrir le peuple !
Nul pain sans peine
Nos miches ne comptent pas pour du beurre !
(…) Élisée Reclus recherche dans les mythes du passé une explication de l’avenir… Et si notre avenir résidait dans une bouchée de pain ? Vivre sans pain, c’est vivre reclus de la société, alors élisez le pain, élisons le pain ! »

« Déménager n’est pas qu’une question de meubles
(…) Cette étagère qui me servait de bibliothèque et que j’ai donnée à un ami, est devenue, chez lui, un meuble d’enfant où des couches sont exposées et des jouets éparpillés : il ne reste rien des milliers de pages qu’elle avait supportés. Même chose avec cette commode où je posais mes tasses de café, même les cercles noircis de la boisson n’ont pas empêché mes vêtements de venir s’y accumuler.
Pourtant, je dois dire que je suis toujours contente d’apercevoir cette étagère, même envahie par des couches, et que j’ai toujours un petit sourire en redécouvrant ces traces de café sous un t-shirt.
(…) quel est (...) le un temps défini, nécessaire, pour se sentir chez soi ?  Y a-t-il un délai obligatoire ?
(…) Mais est-ce seulement une question de temps ?...

« Marine Le Pen (…) Déjà candidate pour 2022, elle entend abandonner la présidence du Rassemblement national avant l'échéance. Pourquoi ?
(…) Trois raisons
(…) D'abord, elle cherche à casser le fameux plafond de verre électoral.
(…) Deuxième raison : cette prise de distance est aussi une manière d'ouvrir le parapluie contre le déluge d'affaires qui tombe sur le Rassemblement national 
(…) Troisième raison : La députée du Pas-de-Calais tente de se distinguer de ses futurs rivaux pour le 2022.
(…) Seulement, la posture rassembleuse, de hauteur et de recul ; la geste post-gaulliste se mérite (…)
Qui imagine le général de Gaulle ferrailler sous un hashtag ? (...)
Le prix de la hauteur, c'est la distance. Car oui, être candidat sans étiquette... cela a un prix.
Frédéric Says »

« On est extrêmement superficiels dans la question de l’homme et de l’œuvre. Or c’est une fusée à plusieurs étages : il faut rentrer dans les contenus. »

… Je suis face à une impasse : qu’est-ce être "chez soi", si bizarrement ce n’est pas qu’une affaire d’espace et de temps ? 
Voilà donc ma question : de quoi est fait un chez-soi ? Est-ce que je peux le créer ? Ou est-ce qu’il advient ?
(…) le chez soi (…) est paradoxalement sans lieu, il enrobe les lieux (...) il a quelque chose de l’atmosphère. Et c’est une interrogation que j’ai souvent eue : c’est quoi l’atmosphère ? C’est une autre question, dont peut-être aurais-je la réponse en trouvant mon chez-moi. »

Curly 

Curly

254
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Ven 06 Mar 2020, 10:37

« Le Journal de la philo
Pourquoi trouver bon ce qui est mauvais ?...

La vie des idées - Page 26 Opera342

...J’ai regardé en deux jours, avec passion, enthousiasme et joie, une série (…) Laide, formatée, sans surprise, mal écrite. (…) C’est vrai que rien ne tient  (...) Mais voilà, j’ai été scotchée. Pire : je savais qu’elle était ratée tout en étant scotchée à l’écran, d’autant plus, même… comment est-ce possible ? (…)  comment est-il possible de trouver bon une chose que l’on SAIT être mauvaise ?…

« C’est un livre très beau, et très réactionnaire — en l’espèce je crois que les deux éléments sont liés. Sans que cela soit bien sur obligatoire. »

« Certes, l’opinion publique juge, mais rend-t-elle des jugements, envoie-t-elle en prison ? »

…quelque chose de bon, de fondamentalement bon dans le mauvais, on se sent bien à faire et à cultiver quelque chose qui n’en fait pas, qui ne fait pas du bien…

« Peut-être avez-vous regardé l'épilogue, hier soir vers minuit, des motions de censure ? Si vous ne l'avez pas fait, je l'ai fait pour vous
(…) Sans surprise, les motions de censure ont été rejetée»

...je postule une autre résolution : l’idée que jouir du mauvais est une grande libération. (…) C’est (...) la grande libération du mauvais, du bas de gamme »

« Madonna, parfaite icône algorithmique (…) son principal talent consiste à être un agrégateur de contenus. Une convergence des luttes à elle seule. Mieux, un génie de la méréologie. (…) Voilà ma théorie.  
Sa puissance combinatoire atteint son paroxysme avec un album et une tournée comme Madame X. Identité plurielle (...)
Pour pousser la fluidité identitaire, elle aurait sans doute gagné à être aussi animale, végétale ou minérale »

« C'est à nous, Européens ou ce qu'il en reste, de prouver que les gens ne peuvent pas seulement mourir de froid en ce moment. Bernard Kouchner »

« ...les étiquettes politiques, les appartenances partisanes, les références idéologiques - tous ces gros mots - structurent encore la vie et le débat politiques. 
Frédéric Says »

« Casey revient avec (...) un nouvel album "Gangrène". L'occasion d'évoquer son rapport à l'écriture et à l'oralité
(…) Un écrin musical qui sied parfaitement au flow ciselé de Casey et à ses textes, emplis d’une rage froide et pourtant incandescente.
...l'histoire des Amériques (…) En cinq cents ans, tout ce qui s'est passé de novateur s'est passé de ce côté du monde. 
(…) quelque chose de nouveau s'est inventé à partir du rien, et c'est très puissant. 
(…) la musique (...) ça permet de débrancher le cerveau.
 »

Curly 

Curly

255
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Sam 07 Mar 2020, 10:57

« Les attentats sont un déni de l'humanité
Nonna Mayer
Politologue, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes de Sciences Po »

« Installée dans un refuge high-tech accroché à la paroi d’un massif montagneux, une femme recherche la solitude pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? »

« Des scientifiques appellent à des actes de désobéissance civile (…) Est-ce bien leur rôle ?
(…) S’il veut rester crédible, le savant doit se tenir à l’écart du militant.
(…)  l’appel à la désobéissance civile (...) est-il adossé une solide argumentation scientifique ? Autant qu’il me soit permis d’en juger, la réponse est Oui.
(…) ‘’les savants ont toujours été engagés’’, sans que cela soit considéré comme de l’engagement. (...) les scientifiques ne sont pas neutres : leur travail est politique.
(…) Je laisse à l'appréciation de chacun d'évaluer si c’est bien cette éthique de responsabilité qui a guidé la main des signataires »

« Brutalisme. Brut, comme les matériaux utilisés par les architectes du même nom »

« Paris sera-t-il toujours Paris ?
(…) Mes deux invités l'écrivain Benoît Duteurtre et le journaliste Thomas Legrand sont parisiens et concernés au premier chef par la politique de la ville et je voudrais leur demander " comment ça va, comment vous sentez-vous et à vos yeux, Paris revit-il ? Etes vous heureux d'y vivre et de travailler dans la ville monde ?" »

« Celui qui impose ses mots et le sens qu’il leur associe obtient un avantage concurrentiel conséquent sur ses adversaires : il maîtrise les termes du débat. C’est un peu comme jouer à domicile pour une équipe de foot. »

« ce que l’affaire Griveaux fait à la politique
...le débat public (...) simplifié, caricaturé et hystérisé...
...Bombe à fragmentation...dégradation accélérée de la vie démocratique...parti au pouvoir perdant pied…vie démocratique dégradée avec des syndicats divisés et désavoués ... quasi blocage de la réforme... ambiance chaotique à l’Assemblée... le tout sur fond d’insultes et de coups en dessous de la ceinture...« petites connes »... lynchage de la marionnette du président…
...Qu’aurait écrit Jean Daniel à l’issue d’une telle semaine ? »

« Au fond du fond, on voudrait être utiles, aller dans le bon sens, pas trop abîmer les liens, la planète et les amitiés. Le cheval Cozaron écoute, répond avec une voix qui sort du corps de Laetitia mais il est bien là. C’est rassurant. Il a l’air de comprendre et d’être moins affolé que nous. Il a l’air de trouver que l’empathie existe toujours. Il a accepté d’être là. Il a l’air d’aimer Laetitia. De lui faire confiance, il ne faudrait pas le décevoir. Puisque Corazon y croit alors nous aussi. Laetitia Dosch parle de maintenant, et c’est pas trop triste finalement. Même si on réalise qu’on n’a plus beaucoup le temps »

« Audrey Bonnet : "L'odeur de cette soupe imprégnait la maison de mon arrière-grand-mère"
(…) A notre réveil, elle prenait sa première pause, et nous racontait comment allait le ciel, comment allait la terre. Et je mangeais sa soupe »

Curly 

Curly

256
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Dim 08 Mar 2020, 10:43

« C’est une véritable machine à fantasmes dont nous allons nous saisir ce matin, puisque nous allons parler des Vikings »

« Sachez faire la soupe sans sachet
Eh bien oui Caroline, car moi j’en ai plein mes placards des soupes en sachets. (…)  Je me calfeutre derrière mes sacs de riz, mes bidons d’huile, mes paquets de pâtes, mes packs d’eau au cas où le grand chaos arrive avec ce satané virus.
Bon Caroline, assez déliré (…) la crainte de la pénurie ne risque-t-elle pas de favoriser la pénurie ? ...

«  Qu’est-ce donc qui, en nous, se trompe lorsque nous nous trompons ? Qu’est-ce qui déraille ? Serait-ce notre cerveau qui (...) nous jouerait des tours ? »

«Fabrice Luchini :"Je suis dingue des boules de coco mais rien ! Rien ne remplacera le serpent en guimauve"
 Fabrice Luchini aime manger. Mais il adore aussi les digressions. Alors pour sa madeleine, il partage son amour des deux.
Nous avons rencontré l'inimitable Fabrice Luchini (…)
La pâte d'amande c'est une illusion, un fantasme, un leurre, n'investissons pas trop sur la pâte d'amande. »

«   Zoom sur Top chef, le concours culinaire qu'on ne présente plus
(…) Je sais que des efforts sont faits mais lors de la première émission, un candidat a cuisiné un plat figue, tomate et asperge. 
Pour moi l'audace serait de revenir à des produits plus basiques(...)L'audace est d'ancrer sa cuisine dans un territoire. C'est de l'audace, face à des clients qui viennent au restaurant pour choisir des plats.
 »

«  Une histoire particulière, un récit documentaire
(…) La montagne tueuse
(…) Le 25 janvier 2018, Elisabeth Revol et Thomas Mackiewicz sont au sommet du Nanga Parbat, 8126 mètres. Ils ont réussi un authentique exploit : la première ascension hivernale (avec des températures de -50 à -60 degrés) en style alpin c'est à dire sans porteur, sans oxygène, sans corde ni camp fixe, et par une nouvelle voie.
...Ils ont réussi un authentique exploit : (…) En redescendant, Thomas Mackiewicz, victime d’œdèmes et de cécité des neiges, n’arrive plus à marcher. Elisabeth Revol continue seule (…) Elle s’en sort  grâce à un élan de générosité qui a mobilisé en quelques heures des fonds – 15 000 dollars - pour la location d’un hélicoptère de l’armée pakistanaise. Elle doit sa vie surtout à deux alpinistes polonais de talent qui sont parvenus à la retrouver au prix d’efforts inouïs.
...Ils ont réussi un authentique exploit
(...) « On part là-haut pour vivre. Je n'y vais pas pour le danger », insiste l’alpiniste dans son livre sobrement intitulé Vivre.
(…) Quand elle monte, elle affronte la montagne mais aussi elle-même.
(…) La pénurie d’oxygène – l’hypoxie – fait partie intégrante de l’expérience. La montagne pour Elisabeth Revol est devenue une drogue. »

...Voilà pourquoi, on s’est remémoré ces soupes en sachet qui nous épataient enfant.
(…) Le temps ainsi gagner permettait de s’engueuler à souhait devant Des chiffres et des lettres sur la toute nouvelle télé couleur. Extraits de dialogues en famille :
«Mais puisque je te dis qu’il faut un h à exalter ?»
«Mais, non, c’est exhaler qui prend un h».
«Madame veut toujours avoir raison».
«Si tu lisais un peu plus plutôt que d’être vissé devant cette télé, tu ferais moins de fautes».
«Dis donc, c’est qui qui a voulu la télé couleur, c’est peut-être moi ?»
Tandis que daron et daronne continuaient de s’emplâtrer, nous, on plongeait dans notre verre de Tang goût orange, cet autre miracle du boire et du manger en poudre. »

« Le conseil lecture de nos invités :
Gilles Bœuf : (…) "Biodiversité, de l'océan à la cité" de Gille Boeuf. »

Curly 

Curly

257
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Dim 08 Mar 2020, 20:29

«  La lutte des classes
Vous connaissez peut-être la phrase de Marx : « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte des classes ». (…) Mais le capitalisme d’aujourd’hui est-il celui d’hier ?

La lutte des classes : une question d’actualité ?
SimCity, GTA : les jeux vidéo au coeur d'une lutte des classes ?
La lutte des classes ? Pas si obsolète qu'on le prétendait récemment.
Fermetures et regroupements : les écoles de campagne en lutte des classes ?
« La lutte des classes » : la mixité sociale reste une fiction …

« J’aime particulièrement les livres...
...j’aime l’idée...
...m’a profondément bouleversée...
...C’est formidable d’être un écrivain...
...existe très profondément dans mon esprit...
...J’aime la délicatesse...
...on ne peut pas dire qu’on ne l’aime pas...
...Je ne m’ennuie pas...

« On prend un personnage et on dit au lecteur " adopte le s'il te plait, je ne peux plus m'en occuper, c'est à toi de l'adopter. Leïla Slimani »

...La lutte des classes, en pleurer ou en rire ?
Que reste-t-il de la lutte des classes?
Le nouvel essor de la lutte des classes ?
Performants et désaffiliés : la nouvelle lutte des classes
L’assiette, nouveau terrain de la lutte des classes ? …

«  Photographier, c'est s'emparer du corps »

...Il est manichéen dans le sens où l’on fait partie des mauvais si on n’apprécie pas ce livre...
...un excellent antidote au grand retour du manichéisme qu’on observe de nos jours...
...Je ne faisais pas partie du fan club...
...J’ai donc été d’autant plus surprise d’apprécier ce texte...
...un ouvrage où elle va ailleurs...
...un livre dont on ne peut pas dire du mal, qu’on ne peut pas critiquer...

« Ce que l’affaire Polanski dit de l’ère MeToo / Ce que le 49.3 dit de l’ère Macron / Ce que la crise migratoire dit de l’ère Erdogan-Poutine »

« A la fin, est-ce Poutine qui gagne et l'Europe qui paie ? »

...La lutte des classes : entrepreneurs contre rentiers
Rentrée scolaire : la lutte des classes
Low cost et lutte des classes
Adolescence, délinquance et lutte des classes
Une nouvelle ''lutte des classes''
Lutte des classes, lutte des places »

« c'est difficile (…) on ne peut pas se mettre à la place des plantes »

...Je ne brûle pas du tout en lisant...
...J’ai été tellement émue et si touchée, et si j’ai ri, c’est parce que j’étais émue...
...Je trouve formidable de réussir...
...J’ai été attendri par le rire, (...) il est englué comme nous tous dans les milieux sociaux où nous évoluons, qui ont tous leurs ridicules et leurs travers…
...A chaque page il y a de l’invention et c’est tout-à-fait stupéfiant d’avoir cette inventivité...
...je ri. »

Curly 

Curly

258
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 09 Mar 2020, 09:17

« Il y a quelques jours, une Philosophie du hip-hop est parue aux éditions XYZ.
(…) Comme toute philosophie, il s’agit de commencer par le début, de remonter aux origines, au fondement. Donc, Grandmaster Flash dans lequel il s’agit de détecter les éléments fondamentaux (...)
le DJ...
le graffiti...
le break...
(…) Et puis, bien sûr, quatrième élément : le rap ! avec ses rappeurs qui formulent des principes philosophiques »

« Birds on a Wire, le duo formé par Rosemary Standley et Dom La Nena revient avec un nouvel album (…) Figures très libres du paysage musical français (…) s’associent en un duo époustouflant (…) Un nouveau voyage musical dans toutes les langues, riche en beauté et en émotions
...j'aime les harmonies, j'aime pouvoir baisser d'intensité et qu'il y ait quelque chose qui puisse dialoguer
...Personnellement, je pense que le corps est important, parce que c'est ce qui laisse passer.
 »

« La critique musicale

La vie des idées - Page 26 Opera337

C’est en écoutant Radioactivity de Kraftwerk que j’ai découvert le phénomène : soudain je désirais partir à Tchernobyl, marcher dans Hiroshima, remonter le fleuve Susquehanna jusqu’à Three Miles Island.
(…) Cela m’avait fait la même chose en écoutant en boucle, en 2007, le cinquième album de Britney Spears, Blackout. (…) Tout cela me mettait dans un état d’euphorie inquiète. (…) C’était la mort que j’entendais...

«  Entendez-vous l'éco ? >  Qui veut la peau des banques ? »

...J’ai retrouvé, intact, ce sentiment en écoutant en boucle Onizuka de PNL l’été dernier — il fallait que le silence se fasse dans la voiture, pendant ses 13 minutes (...) si l’un d’entre nous brisait l'enchantement dans l’habitacle, il fallait, de façon complètement fétichiste, repartir à zéro. Parfois, pourtant, le miracle se produisait — le refrain tombait en même temps qu’apparaissaient les deux cheminées totémiques de la centrale de Porcheville (…)
Même sentiment, douloureusement, délicieusement apocalyptique, en volant hier après-midi, sous les yeux sidérés de mes enfants, un SUV sur un parking de Los Santos, avant de filer, à travers la brume, sur l’autoroute du Pacifique — c’était dans GTA bien sur, et la musique de l’autoradio était si belle, c’était After Hours de la DJ Black Madonna...

« La pensée écologique n'est pas homogène. Elle est protéiforme, polyphonique, kaléidoscopique et même plurielle. »

...La méthode (...) consiste à accomplir, par la critique, le rêve atrophié de l'œuvre d’art — et c’est cet héritage (…) qui rend encore aujourd’hui la critique musicale si séduisante. Même pour quelqu’un, comme moi, qui n’aime pas écouter de la musique — qui préfère la lire. »

Curly 

Curly

259
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Lun 09 Mar 2020, 21:00

« Burn out : le travail, c’est plus la santé : c’est le programme épuisé qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. »

« Il y a des ambitions et des effets trop cinématographiques pour que l'histoire nous mène finalement à quelque chose de claire. »

« Le thème de la sécurité est investi par une partie de la gauche (…)
Reste (...) à doser, à structurer, à affiner les réponses : celles de gauche ne sont pas celles de droite.
(…)  Frédéric Says »

« Faut-il être aveugle pour aimer ?
Connaissez-vous les émissions de télé "The Voice" ou plus récemment "Love is blind" ? Le principe : choisir quelqu'un pour sa voix ou pour sa personnalité, sans le voir d'abord.
(…)  pourquoi en vouloir autant à nos yeux ? Pourquoi vouloir se prémunir de notre vue ?...
...pourquoi les yeux voient-ils si mal ? Et pourquoi s’en passer nous rendrait-il lucides ?…
...faut-il pour autant neutraliser la vue et se passer de la vision ?…
...Et nous, spectateurs (...) nous aimons ça. Alors, pourquoi condamner la vue tout en ne faisant que regarder, visionner, mater ?…

« Nicole, Gaston, Jean et Florian vivent tout près de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux dans le Loir-et-Cher.
...Je ne suis pas prête à pédaler pour faire fonctionner ma machine à laver ! »

... ne faut-il pas changer de regard sur le regard, la vue, la perception visuelle ?…
...  l’intériorité : et si elle n’existait pas, et si elle était en fait très visible ? par Géraldine Mosna-Savoye »

« Devant le succès rencontré par la pièce à l'automne 2017, Nicolas Bouchaud revient au théâtre avec Maîtres anciens-Comédie, adaptation collective  (…) de l'avant-dernier roman de Thomas Bernhard. Le comédien s'empare de ce texte (...) drôle et corrosif. 
L'écriture de Maîtres anciens est (...) extrêmement drôle (…)  La grande vertu de Bernhard, c'est le rire (…) j'ai choisi ce texte (…) parce qu'il est très drôle. (…) au fond de l'écriture de Thomas Bernhard, il y a la farce…

« ce film (...) n'arrête pas de se dérober à ce qu'il montre. »

« les gens s'ennuient et ils ignorent qu'ils s'ennuient. Corinne Rondeau »

...Ce qui m'intéresse le plus (...) c'est qu'on se relie au temps présent par le texte (...) Au théâtre, je ne crois pas au discours, à la dénonciation frontale : je pense qu'il faut passer par les bords, par l'indirect. Quand on est acteur, l'indirect, c'est important. »

«  Bételgeuse, ça s’en va et ça revient »

Curly 

Curly

260
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 10 Mar 2020, 10:00

« Fin du Défi Zéro Déchets. Avec mon équipe, nous avons réduit le poids de nos poubelles de 55%. Nostalgie...
La réaction la plus enthousiaste a été celle de mon fils. (…) ‘’on va enfin pouvoir consommer du plastique !’’
(…) Mais je n’ai rien dit : moi aussi, les emballages me manquent...

« La réalité est une telle fiction qu’on ne sait plus comment la rendre tangible. Voilà ma théorie. »

...l’emballage n’est pas qu’un instrument de séduction : il nous aide aussi à canaliser nos pulsions destructrices. Plaisir d’acheter, joie de jeter...

« Toute l'histoire des mathématiques tient à l'écart qui sépare la forme d'un shuriken de celle d'un nunchaku »

...progressivement, nous serions devenus d’autant plus agressifs que nous adoptons massivement les gestes du Zéro Déchets. Un peuple sans emballages peut-il être un peuple en paix ? »

« La joliesse et l'élégance du spectacle tient notamment par les costumes. Par exemple, l'apparition de la reine dans sa robe d'or, c'est très beau…Philippe Chevilley »

« Je me suis demandé quel était le plus réel des deux triangles, celui que dessinait Thalès dans le sable ou celui qui s’exhibait ainsi sur Twitter. 
Il était en tout cas absolument exclu qu’il y en ait un troisième, un triangle idéal — même dans les recoins les plus profonds de l’espace-temps, où il flotterait immobile, gardien des lois de la nature, comme le pilier central, orgueilleusement pythagoricien, des tentes canadiennes. Dans le Décathlon de la cosmologie, cela fait longtemps de toute façon que les trois angles d’un triangle, sur les dômes des tentes Quechua individuelles ou sur les hyperboles des modèles familiaux ne font plus 180 degrés. Le cas particulier du vieux triangle s’est dissous dans les big-bang de ces tentes au montage instantané...

« une galerie de portraits délicats et contrastés : Mathilde, l'étrangère à la fois en quête d'indépendance et d'intégration ; Mouilala, la mère d'Amine, incarnation parfaite de la femme marocaine "à l'ancienne", docile et soumise ; Selma, la belle-fille moderne et rebelle, qui s'éprend d'un aviateur français avant d'être mariée de force à un homme qu'elle n'aime pas ;  Aïcha, la fillette sauvageonne, feu qui couve en silence et observe les changements de la société autour d'elle
...une galerie de portraits délicats et contrastés »

...J’ai visité récemment la bibliothèque de l'Institut Poincaré (…)
Il y avait (...) dans un (...) livre, un objet (...) saisissant par son absence : le nez de Gaston Jullia (...)
Quel mathématicien extraterrestre possède dans sa vitrine le modèle mathématique exact du nez anéanti ? »

Curly 

Curly

261
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 10 Mar 2020, 20:51

« DORIS LESSING Une oeuvre protéiforme
...le langage protéiforme de Violaine Lochu
...l'artiste protéiforme Jan Fabre
...Ramon Pipin (…) artiste protéiforme
...L’œuvre philosophique protéiforme d’Hannah Arendt
...le dramaturge protéiforme David Lescot 
...L’œuvre de Samuel Beckett est protéiforme
...Maurice Sachs laisse une œuvre protéiforme
...William Faulkner (…) œuvre complexe, protéiforme
...oeuvre protéiforme de Chris Marker
... l'œuvre de Luigi Pirandello (...) est protéiforme
...Alex Baladi (…) un auteur protéiforme
...Françoise Sagan (…) œuvre protéiforme

...la carrière de Marcel Pagnol a été multiple et son œuvre extrêmement variée (…) œuvre protéiforme
(…) nous recevons Karin Hann
...C’est un beau, un très beau, un éblouissant langage.
...les figures de style sont éblouissantes. – Karin Hann
Néanmoins, la bienveillance règne chez Pagnol
(…) il garde cette bienveillance sur les gens, sur les êtres qui l’entourent – Karin Hann »

« L'Amérique s'est constituée dans la violence (…) c'est en cela que ce pays est fascinant. C'est un pays (…) avec un rapport à la violence très présent (…) c'est une violence qui est constitutive. C'est un pays qui me fascine. (...) c'est quand même un pays assez moche » 

« Gérald Bronner, notre invité aujourd’hui (…) s'intéresse à l'épidémie comme à un"objet social total" révélateur, notamment, de nos modes de représentation
...L'épidémie est un objet social total : (…) elle aime beaucoup le tourisme, les sociétés hyper-connectées. (Gérald Bronner)
...Gérald Bronner déplore en outre une "épidémie de crédulité"…
...Sur un marché de l'information comme le nôtre, la peur et la crédulité deviennent de très bons produits à commercialiser...
...La peur est un très bon produit sur le marché dérégulé de l'information.            
(Gérald Bronner)...
...Gérald Bronner (...) Face au trop-plein d'information, il prône, enfin, de savoir raison garder. »

« on tape quelque part et ça fait un désir de livre. »

« Matières à penser
Les défis de la médecine : De nouveaux espoirs pour la mucoviscidose
En 1980, je dois dire que c'était en plein encore la période où le corps médical - pour lequel j'ai le plus grand respect - était plutôt sur le mode « je baisse les bras, je n'y comprends rien, je ne peux rien faire parce que je n'ai pas d'outils. » On entendait des choses qui n'étaient pas du tout optimistes, du genre « Bah, c'est pas la peine de chercher les maladies, il n'y en a pas. C'est pas la peine de chercher les malades atteints de mucoviscidose, il n’y en a pas.
...à l'époque, on n'avait rien. On n'a toujours rien, d'ailleurs, on a des progrès, mais on n'a pas le traitement.

... De nouveaux espoirs pour la mucoviscidose
...Extrait musical : Les moutons - Matmatah
Pour en savoir plus : 
CV de Georges Travert 
Test de Guthrie » (fiche Wikipédia)

Contenu sponsorisé 


262
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 26 sur 52

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 39 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum