-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 43 sur 52

Bas de page ↓   

Curly 


421
Répondre en citant  
''Le monothéisme vient d'éclater, sur le plateau d'Hanouna'' - Lun 12 Oct 2020, 18:13

« Les Chemins de la philosophie > Sommes-nous tous les héritiers de Bourdieu ? > Épisode 1 : Sociologie d'un sociologue...

« La Compagnie des œuvres > Dans la forêt divine de Dante Alighieri > Épisode 1 : La vraie vie de Dante
… Une vie dont nous savons très peu de choses encore aujourd'hui et qui continue de susciter recherches, spéculations et fantasmes. »
                                                                                                                                            Matthieu Garrigou-Lagrange

...Peut-on considérer Cyril Hanouna comme un philosophe ?
(…) L'émission "Touche pas à mon poste" est-il un humanisme ? ...

« À quoi pensez-vous ? Le metteur en scène,Tommy Milliot dont la mise en scène de "La brèche" de Naomi Wallace est actuellement présentée au 104 à Paris y répond au micro d’Arnaud Laporte.
A quoi pensez-vous, Tommy Milliot ?

Je pense simplement au théâtre
… Je pense aussi aux spectateurs, évidemment…
...Je pense aussi à Naomi Wallace, l’autrice avec laquelle je travaille...

...Comment se déroule une journée de Tommy Milliot en ce moment ? 
J'aime beaucoup le quotidien, ça me plaît beaucoup et ça me rassure aussi énormément. Donc, je me réveille (...) Il y a le café qui est à un moment extrêmement important, et puis après, je prends le chemin pour aller au théâtre... »

...Tout a été dit depuis une dizaine d’années sur Cyril Hanouna (…) Tout a été dit et au fond on n’y comprend pas grand chose.
...Touche pas à mon poste est-il un humanisme ? Bien plus que cela, en fait. Touche pas à mon poste est du côté de la transcendance...
... il est a peu près tout le temps là, il vit à la télévision. (…) Une exception cependant : Hanouna n’est jamais là le vendredi. (…) Cyril Hanouna ne serait pas là le vendredi soir car il est juif et qu’il ferait Shabbat....
(…) Les champions de la laïcité sont sans cesse déçus par Cyril Hanouna...

« non, les autres ne m’ont pas manqué pendant le confinement, car non, je ne suis naturellement pas portée à être avec d’autres que moi.
(…) Post-confinement, Hobbes, je crois, m’a ainsi aidé à comprendre ce qui manquait vraiment aujourd’hui : certes un peu les autres (...) mais surtout une certaine idée de ce qui fonde et nourrit nos réunions, et surtout une certaine idée de moi-même…
Et bonne nouvelle, je crois qu’on est tous pareils. »
                                                                                                                                        Géraldine Mosna-Savoye

...Cyril Hanouna, l’anti-philosophe ? 
C’est un ennemi déclaré de Voltaire, c’est certain…

« Au printemps dernier, toute la France a été confinée, pas seulement les villes ni les banlieues....
                                                                                                                                                                                                        Olivia Gesbert
... ‘’On en vient’’ : autrefois, c’est ce qu’on disait de la province. Puis on y a passé son confinement.      
(Nicolas Mathieu) »

…le monothéisme, au moment où on le pensait sur le point de disparaître, vient d’éclater, sur le plateau d’Hanouna… »
                                                                                                                                                            Aurélien Bellanger

Curly 

Curly

422
Répondre en citant  
''On ne mange pas une escalope milanaise avec de la moutarde'' - Jeu 15 Oct 2020, 18:38

« Le con s’accroche aux lieux-communs comme un trapéziste saoul à son filin. Il agrippe la main courante des phrases toutes faites et ne lâche plus.
                                                                                     ...Georges Picard – De la connerie (Corti).»

                            La vie des idées - Page 43 1137


                                                                        Le jeudi 15 octobre                        par
                                                                                                                                                                                        Adèle Van Reeth
                                                                                                                                        Frédéric Says                                                                     Aurélien Bellanger
                                                                                                                                                                        Xavier Mauduit
                                                                                                                                                                                                        Hervé Gardette
                                                                                                                                                                                               Géraldine Mosna-Savoye
                                                                                                                                                                      Guillaume Erner                                    Christian Salmon


« A-t-on le droit de critiquer Bourdieu ? »

« Comment lutter efficacement contre le fascisme ? »

« Outrance du pouvoir, pouvoir à outrance : (…) comment continuer à gouverner ?...

« Star Wars aurait-il perdu ses vertus antifascistes ? »

...Le mot couvre-feu est radioactif »

« Comment ai-je pu prétendre aimer l'escalope milanaise sans savoir qu'elle se mangeait sans moutarde ?
...je suis allée manger dans un restaurant italien. Et j’ai commandé une escalope à la milanaise. J’adore l’escalope milanaise. Mais j’ai découvert, ce lundi 12 octobre, que je la mangeais mal : pas que je ne savais pas la couper, mais je la dégustais de la mauvaise manière, avec les mauvais condiments. En effet, honte à moi, j’ai demandé de la moutarde au serveur… 

« Femmes au foyer
        ... mais qu’est-ce que ce foyer ? Étymologiquement, c’est le feu, le feu domestique, celui dont s’occupe la femme. Au moment du couvre-feu, c’est donc la femme qui prend la main. »

« Ne dites surtout pas à ma mère que j’ai fait une chronique sur le dernier livre de Jacques Séguéla, elle me croit journaliste à France Culture. »

«  Couvre-feu : le défi et la défiance
...le couvre-feu commence après la soirée de vendredi (…) Ce vendredi, dans les grandes villes, aura des airs de dernière soirée avant l'apocalypse. »

...on ne mange pas une escalope milanaise avec de la moutarde. En y repensant, je me suis dit qu’effectivement, je n’avais vu de moutarde dans un restaurant italien. 
Pourtant, j’ai toujours mangé mon escalope milanaise avec de la moutarde. Alors que s'est-il passé ?...

« les conséquences d’un couvre-feu à 21h, celui qui va donc être imposé en Ile-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi 17 octobre (…)
...la nation toute entière a décidé d’être solidaire avec les matinaliers.

...Vous pourrez aller au médecin -ça vous fera des interactions sociales-…

... je propose que l’on pérennise ce mode de fonctionnement. Tout le monde dînera à 18h, le 20h sera à 18h30 maximum, et à 3h30 vous serez frais comme des gardons pour aller travailler. »

...peut-on atteindre et aimer la substance de l’âme d’une escalope ? En mâchant ma viande lundi midi, j’ai eu l’impression effectivement d’atteindre la substance de l’âme de cette escalope, mais je l’avoue, sans qualité, sans moutarde, elle m’a parue abstraite. »

                  La vie des idées - Page 43 294


                                                                    « Ce que disent les cons ? Ils ne le savent pas eux-mêmes, c’est leur sauvegarde.
                                                                                                                                                                                                                        ...Georges Picard – De la connerie (Corti). »

Curly 

Curly

423
Répondre en citant  
Parler du fait de n'avoir rien à dire - Mar 20 Oct 2020, 19:21

Aujourd'hui,
                                                            Parler du fait de n'avoir rien à dire

                                   une œuvre interprétée avec le concours
du Guillaume Erner Trio, accompagné de Pascal Crépey et Michel Winock
de Arnaud Laporte & sa penseuse
et en solistes Hervé Gardette / Géraldine Mosna-Savoye / Xavier Martinet/ Aurélien Bellanger

Ouverture
                                La vie des idées - Page 43 1139

Premier mouvement -

« la sociologie fournit des pistes – cette discipline permet de comprendre certains des mécanismes qui font que l’on devient terroriste. Et, il faut le souligner, comprendre le terrorisme n’a absolument rien à voir avec l’excuser (…)
Quelle décision individuelle conduit une personne à devenir terroriste ?
(…) Un sociologue comme Gary Becker nous enseigne qu’un individu devient terroriste lorsqu’il se lance dans une carrière de terroriste.
(…) le nom des terroristes devient connu. (…) Pourquoi ne pas essayer de les abandonner à l’oubli ? (...) Que sache terroriste sache qu’après son acte misérable, son nom misérable sera effacé. »

« La Question du jour > Épisode : Le couvre-feu face à la pandémie : que nous enseigne l’expérience guyanaise ?
...Oui (la fermeture des frontières et l’arrêt des vols) limite le risque d'importation du virus, mais une fois que le virus est là, le fait que des gens arrivent en plus ne change pas la dynamique du virus. »

« La politique sans l'histoire, nous ne comprenons pas grand chose. Et donc, voilà une première mission, c'est cela. Nous ne sommes pas devenus derrière »

Second mouvement -

« Il s’en est dit des choses définitives depuis l’assassinat de Samuel Paty vendredi dernier. Pour ma part, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter.
Si ce n’est souligner…
Et s’il faut…
C’est tout l’intérêt de…
il m’arrive, de temps en temps, de...
On peut aussi…
Redire les choses. Expliquer, et expliquer encore. Voilà me semble-t-il, davantage que les gesticulations... »

Troisième mouvement -

« Pourquoi les chaises existent ?
...La symbolique de la chaise, c’est vraiment quelque chose qui nous parle au coeur, à l’esprit.
L’homme de Vitruve, aujourd’hui, serait représenté assis.
(…) Nos chaises ne sont ni plus ni moins que des instruments de torture. (...)
J'exagère un peu mais avez-vous déjà essayé, adulte, de vous glisser dans un pupitre d’écolier ?
(…) ma montre ne supporte pas de me voir assis trop longtemps et bippe, toutes les heures, pour que je me lève. (…) Notre corps est mieux fait pour porter des bracelets que pour se casser en trois segments orthogonaux.
(…) J’ai découvert, tout près de chez moi, ultime itération de chaise et fierté municipale, deux strapontins marronnasses à l’assise incertaine. (…)  je crois que je préférerai boire l’eau d’un cendrier plutôt que m'asseoir sur ces trucs. »

« « L’essentiel » disait Hamlet, « c’est d’être prêt » ; et la BCE ne cache plus son inquiétude face à la multiplication de monnaies numériques »

Quatrième mouvement -

«  Je ne savais pas que c’était si compliqué d’écrire quelque chose sur quelque chose que l’on ne comprend pas.
(…) je vous parle du fait de n’avoir rien à dire
(…) Comment faire entendre et faire comprendre ce qu’on ne comprend pas soi-même ? 
(…) Tapez “incompréhension” et “philosophie”, vous tomberez sur Bergson.
(…) Heureusement, pour tous ceux qui, un peu comme moi, ne comprennent pas tout, il y a donc Henri Bergson… sauf qu’en fait, ce n’est pas si flatteur que ça.
(…) parfois, on n’a donc personne à citer. Rien au secours de la pensée, enfin rien plutôt au secours de la non-pensée
(…)  l’incompréhension a cette particularité : on ne peut rien en dire mais on doit forcément l’exposer »

Final -

                                La vie des idées - Page 43 296

Coda -
« Carole Martinez (...) à quoi pense-t-elle ce matin ?
Je pense à la pensée »

Curly 

Curly

424
Répondre en citant  
LA CHUTE DES GLANDS - Sam 24 Oct 2020, 10:31

« Tendons l’oreille Caroline pour écouter cette petite mélodie un peu mélancolique de l’automne. Enfonçons-nous dans un bois silencieux et écoutons ces petits bruits secs et brefs qui trahissent la chute des glands… »

                                                                    LA CHUTE DES GLANDS

                                                                                                                                        directed by Jacky Durand

                                            Starring
                                                                                Marie Richeux
                                                                                Hervé Gardette
                                                                                Géraldine Mosna-Savoye
                                                                                Adèle Van Reeth & Maxime Rovere
                                                                                Manou Farine
                                                                                Emmanuel Laurentin
                                                                                Christine Ockrent
                                                                                

                                        Guest Star
                                                                              Étienne Klein & His Chair
                                                                
                                        Music by The Anagram Orchestra, cond. Étienne Klein

« Bonsoir à toutes et à tous, désormais nous sommes masqués en studio, mais j’espère que nos voix vous parviendront de même...»

« Lorsque j’ai annoncé à mon fils que nous allions passer, pendant quelques jours, en mode décroissant, j’ai vu une petite lumière s’allumer dans ses yeux :
 -wesh, des croissants au lieu des biscottes, trop bien !…

« La Conversation scientifique > Épisode : Où est le passé ?
Prenons l’exemple d’une chaise qui n’est plus présente parce qu’elle a été détruite. Devons-nous considérer qu’elle existe encore quelque part, sous la forme d’une « chaise passée qui a existé » ? Ou bien qu’elle n’existe plus du tout, nulle part ? La réponse, à l’évidence, se discute.
D’un côté, (…) notre chaise détruite a été néantisée.
Mais d’un autre côté,  (…) la chaise détruite continue d’exister et existera toujours au motif qu’elle est passée par la case présent. »

...ma télévision est tombée en panne (oui, je travaille à France Culture ET j’ai une télévision), en même temps que ma connexion wifi. Problème de fibre optique : plus d’internet, plus de Michel Drucker…

« Terrorisme islamiste : le cas tchétchène
... Alors que l'enquête ne dit pas encore à quel point cette origine était marquante dans le parcours du terroriste, comment l'islamisme touche-t-il ce pays du Nord Caucase ? »

...Si je vous dis que (...) ma chaudière à gaz a obstinément refuser de redémarrer (...) vous allez me dire que j’en rajoute, uniquement pour alimenter cette chronique. C’est pourtant vrai.
(…) mener ce genre d’expérience radicale avec deux adolescents à la maison nécessite une certaine force de caractère et une bonne dose de persuasion. Lesquelles me font cruellement défaut. J’ai donc emprunté à Géraldine Mosna-Savoye sa méthode, et suis allé chercher, dans la philosophie, des éléments de réflexion susceptibles d’alimenter ma pédagogie de la sobriété. »

« La vie est palpitante. Même quand on n’est pas plus de 4 dans quelques mètres carrés.
(…)  juste avant que nous entrions en studio avec Hervé (Gardette), pour vous rejoindre, nous étions, Hervé et moi donc, dans le couloir en pleine discussion avec une personne. 
(…) Nous étions donc, avec Hervé, en pleine discussion, cordiale et fort sympathique, avec une personne que nous ne connaissions pas, et qui ne nous connaissait pas d’ailleurs (puisque nous ne l’avions jamais rencontré ni l’un ni l’autre), mais nous faisions, tous ensemble, comme si nous nous connaissions…

                                     La vie des idées - Page 43 1141

«  Ecologie : que peut le poète en tant que poète?
Nos invités : Pierre Vinclair pour (...) une épopée totale concernant (...) la crise écologique mais aussi pour (...) un manifeste pour une poésie collective et puissante, capable d'élaborer un nouvel imaginaire dans un contexte de catastrophe écologique ; Prise de vers : à quoi sert la poésie (Ed La rumeur libre, 2019),  une réflexion consacrée à l'impression d'illisibilité de la poésie française contemporaine. »

... sait-on toujours à qui l’on s’adresse ?
...ne pas se connaître (...) ne serait-il pas, en fait, le secret d’un bon échange ?
...Bon, comme ça, d’emblée, je répondrais “non”…

« Maxime Rovere (...) examine la dimension érotique de l’acte même d’apprendre.
L’érotique des professeurs n’est pas une manière de séduire les élèves mais de séduire les interactions pour entrer en synergie. »

...Prenez par exemple, votre meilleur ami : êtes-vous sûr de pouvoir tout lui dire ? ses 4 vérités ? (…) Certes, vous pourrez me citer des philosophes antiques…

« L'anagramme d'Etienne Klein
Au sortir de la deuxième guerre mondiale, Louis Lachenal et Lionel Terray, deux jeunes alpinistes (…) gravissent l’Aiguille Verte
...Ces deux gars-là étaient à l’évidence faits pour grimper ensemble, encordés, et non pas seuls.
C’était d’ailleurs écrit dans leurs prénoms : Louis et Lionel = le solo inutile »

...je ne pense pas qu’il faille forcément connaître toutes les personnes à qui l’on s’adresse pour bien échanger »

« Coronavirus, une conversation mondiale : le pire est-il déjà arrivé ? »
...le jour où tout va s'effondrer semble de plus en plus proche, le pire est aujourd'hui possible. »

                                                                                                            THE END OF THE WORLD

Curly 

Curly

425
Répondre en citant  
LE FRONT DU KEBAB, tragédie guerrière en deux époques - Mar 27 Oct 2020, 10:39

Les Penseurs Associés présentent

                                                                                                                             Guillaume Erner
                                                                                                                                                                 Géraldine Mosna-Savoye
                                                                                                                                                                                                                        Aurélien Bellanger
                                                                                                                                                                                                                                                                & Hervé Gardette

                                                                                                                                    dans

                                                                                                      LE FRONT DU KEBAB

                                                                                                                    Première époque

« Emmanuel Macron est-il sain d’esprit ?
...Erdogan est-il fou de traiter Macron de dingue ? (…) la situation pourrait devenir préoccupante pour Erdogan si d’aventure il souhaitait se lancer dans des études de sociologie – c’est une simple hypothèse, s’il avait envie de passer un M1 par exemple –…

« Didier Raoult : un Pasteur malchanceux ?...

«qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire “prendre son mal en patience” ? 
Je préfère vous rassurer, je sais très bien ce que ça veut dire ”prendre son mal en patience”, ça veut dire “souffrir patiemment”. Mais ce que je n’ai jamais compris, c’est que le mal n’a que faire de notre patience. (…)
je dois faire part de tout ce que j’ai découvert grâce à cette question. Et c’est assez fou. 
Evidemment, pour y répondre, je suis allée voir dans le dictionnaire, jusque là : rien de fou…

« Contre Erdogan, pourquoi ne pas lancer la guerre du Kebab ?
...depuis quelques jours ça vole bas, sur le plan culinaire je veux dire, entre boycott du Caprice des dieux pour polythéisme, boycott de la Vache qui rit…  Du coup, on pourrait imaginer une réplique sur le front du kebab…

...La médecine est une chose trop sérieuse...
C’est ce que je me suis dit, l’autre soir, devant Cnews. (…) La scène m’a rappelé ces discussions mondaines infinies sur la valeur des différents généraux, dans Le temps retrouvé »

...la sociologie étend de manière radicale le champ de la normalité psychologique (...) dès lors que la personne est capable de donner une logique à son acte, par exemple appeler au boycott du « Caprice des Dieux », non en raison du caractère, édulcoré de ce fromage a pâte molle, mais parce qu’il est associé au polythéisme…

...la patience vient du latin “patientia” qui lui-même vient de “patior” soit “éprouver, souffrir”. Vous allez me dire : rien de fou non plus (…) Mais c’est là où je dis non...

                                                                                                Fin de la Première époque

                                                                                                                            Entr'acte

                                    La vie des idées - Page 43 1143

                                                                                                                Seconde époque

...Les sociologues sont des gens tolérants ce qui n’est pas le cas des psychanalystes, j’en sais quelque chose ma belle- mère est psychanalyste. (…) Weber contre Freud, ça vaut bien Macron contre Erdogan »

...c'est ça qui serait fou : et si je m’étais toujours trompée, et si prendre son mal en patience n’avait jamais été tout simplement “endurer”, être passif et attendre, mais plus que ça ? (…) quelque chose  (...) de jouissif ?
...C’est vrai qu’en lisant Wikipédia (...) j’aurais dû m’en douter…

...Pourquoi ne pas dire, tout aussi librement, qu’il n’est jamais possible, pandémie ou file d’attente, de prendre son mal en patience ? »

...le Kebab qui est aussi turc que la raviole est dauphinoise -le Kebab turc ayant été grécisé à son insu- qui pourrait donner des billes à Erdogan dans sa lutte contre la France, jugeant que l’affront est allé très loin…

« Proust, asthmatique au dernier degré, (...) passe le plus obscur de son temps à l’ombre d’épais rideaux, qu’on imagine chargés de poussière. Le plus souvent, il interdit qu’on ouvre les fenêtres.
(…) ces sales petites bêtes que sont les acariens : la meilleure chose à faire pour les éliminer, c’est d’ouvrir votre lit et vos fenêtres en grand pendant 10 minutes tous les matins. Combien de volumes compterait la Recherche si Proust avait eu vent de ces conseils ? Si à la place d’un parquet, le sol de sa chambre avait été recouvert de linoléum ? »

...Il est en effet temps de hiérarchiser les dominations gastronomiques, le grec se frottant au kebab, la sauce yankee menant une offensive sur la viande, sans parler de la pita sioniste qui se rapproche de la frite belge, autant dire, de la frite eurocrate. »

                                                                                                        Fin de la Seconde époque

                                                                                                                  Postlude poétique

                        La vie des idées - Page 43 298

Curly 

Curly

426
Répondre en citant  
Les certitudes temporaires - Mar 03 Nov 2020, 18:05

« Tout évènement historique se répète, la première fois comme tragédie, la seconde comme farce. »
                                                                                                                                                                                                        Guillaume Erner

« Le deuxième confinement ne ressemble pas au premier...
L'enchaînement des deux rappelle cette remarque de Marx (dans Le 18 brumaire) :
   "Tous les grands faits (...) de l’histoire universelle adviennent pour ainsi dire deux fois. (...) la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce". 
Nous y sommes. »
                                     Frédéric Says                                                                                                                                       

        La vie des idées - Page 43 1145

                                                                avec
                                                                            
                                                                           Olivia Gesbert
                                                                                       Géraldine Mosna-Savoye
                                                                           Aurélien Bellanger
                                                                                       Guillaume Erner
                                                                           Frédéric Says

« Comme je suis une bonne élève et que la bonne note équivaut aujourd’hui à un test de covid négatif, j’applique scrupuleusement tout ce que l’on m’a dit de faire, je suis en “très très grande vigilance”
...Pourtant, et c’est bien là le problème, je pourrais très bien me dire responsable et faire n’importe quoi, je pourrais en effet très bien me balader toute nue dans la rue et l’assumer totalement. 

...De la même manière, je pourrais très bien sortir masquée dans la rue sans savoir pourquoi je le fais (…) on peut se dire responsable tout en étant paradoxalement irresponsable, en faisant des choses insensées ou sans savoir pourquoi. »

« La sociologie est-elle l’avenir de la philosophie ?
Je suis tombé par hasard l’autre soir devant l’émission La grande librairie. L’invité d’honneur en était Eddy Mitchell, c’était étrange. (…) François Busnel pose sa grande question à Eddy Mitchell (...) : “pardon d’employer les grands mots, mais est-ce qu’au fond, vous n’êtes pas un sociologue ?”
Eddy Mitchell sociologue ? Je connais mal son oeuvre, mais quelque chose m’a déstabilisé. (…) Le grand mot, pour moi, il n’y en avait qu’un seul, c’était celui de philosophe. »

«  Eh bien une visite dans mon supermarché préféré m’a rappelé des scènes déjà vues. En raison de la situation, quantité limitées sur un certain nombre de produits ! (…) A quoi ça sert la frite si t’as pas les moules ? A quoi ça sert la farine si t’as pas de levure ? Parce que oui, il n’y avait plus de levure... »

« Avec le tajine, le couscous est un des plats emblématiques de la cuisine du Maghreb. (…) Nordine Labiadh propose 100 déclinaisons de couscous dans son nouveau livre "Couscous pour tous". L'occasion de retrouver le sens de la cuisine comme partage, en ces temps de reconfinement.
...Aujourd’hui, j’ai décidé de libérer le couscous
...Pendant le premier confinement, avec ma femme Virginie, on a fait un couscous et on l’a partagé avec les gens. Chacun dialogue avec son couscous.
... J’ai adoré cette période
(…) (Nordine Labiadh) »

« Face à l’incertitude structurelle de monde (…) Produire des certitudes temporaires (…) ajoute l’angoisse à l’incertitude.
...il me semble que les bonnes certitudes placent les choses dans un processus lent, plein d’incertitudes... (Dorian Astor) »

« Nous ne sommes pas gouvernés par Big Brother, mais par Big Mother…
...parmi ces « big mother », il y a peu de femmes, mais beaucoup de nationalités en revanche. Car l’enjeu c’est de savoir si nous aurons des cadeaux à Noël. »


 « se prétendre responsable ou en appeler à la responsabilité, c’est répondre de ses actes, s’en dire l’auteur. Ca en impose, et c’est un pied de nez à quiconque pourrait nous accuser d’infantilisation. »

               La vie des idées - Page 43 210             


« Confinement, le retour : la deuxième saison fait moins peur
                                                                                                   ...silence sur les balcons, pagaille dans les rayons ? »

Curly 

Curly

427
Répondre en citant  
L’AFFREUX KITSCH EXISTENTIEL - Jeu 05 Nov 2020, 18:39

Une sélection de l'actualité culturelle et des idées 
                                                                                                   Aurélien Bellanger
                                                                                                        Géraldine Mosna-Savoye
                                                                                                                   Hervé Gardette
                                                                                                                  Arnaud Laporte
                                                                                                                   Frédéric Says
                                                                                                                                                            & Guests

                                                                                                                            in

                                                                        L’AFFREUX KITSCH EXISTENTIEL

« Emmanuel Demarcy-Mota (…)  A quoi pense-t-il ce matin ?
...Je pense à nous, je pense à l'humanité. »

« Carnet de philo
En partenariat avec le Hors-Série du Point : "Blaise Pascal, le coeur et la raison"
...Je n’avais jamais lu, jusque-là, du Blaise Pascal.
...bien sûr, j’étais déjà “tombée” sur des passages de lui. 
Je connaissais ses plus grands tubes
...De quoi s’ajouter des points dans une copie de terminale
... je dois vous dire que je n’ai quand même pas attendu la sortie du Hors-Série du Point pour le lire.
En fait, tout a commencé il y a quelques semaines...

« J’ai revu un ami qui s’interrogeait sur le sens à donner à sa vie.
Non pas qu’il allait mal, mais au contraire, il allait très bien. Je le connais depuis qu’il a quarante ans, il en quinze de plus, et nous réfléchissions à voix haute au problème de la vieillesse...
..Nous étions au Café Beaubourg, pour respecter la distanciation sociale, et face à moi le Centre Pompidou, qui a plus ou moins mon âge, était à nouveau en travaux...

                            La vie des idées - Page 43 391

...j’ai dit soudain, d’une voix horriblement fausse, que pour ma part, les grands événements qui restaient seraient métaphysiques.
C’était horrible, car je le pensais vraiment, mais qu’en le disant, j’ai trouvé ça absolument ridicule, ridicule et mal dit…

«...il ne faut jamais se mettre en colère en politique.
...la colère en politique n’est pas toujours perdante. »

...C’était tellement mal dit ! (…) affreux kitsch existentiel !
Hélas, c’est moi qui m’étais exprimé ainsi….

...bizarrement, plus je lis Pascal, plus je suis exaltée, et je dois dire qu'il est peut-être l’une des meilleures choses qui me soient arrivées dans la vie (avec Netflix et la naissance de ma fille)...

...C’est plus fort que moi : je crois à la métaphysique. (...) je veux vivre des aventures métaphysiques...

                                                                    La vie des idées - Page 43 1147

...Mon ami, qui a l’oreille absolue d’un psychanalyste, se taisait désormais, un peu consterné…
...Mais quoi de plus métaphysique, pourtant, que deux vieux amis qui discutent, sur une place déserte, des rares événements de leur vie. »

...j’ai compris une chose essentielle (...): qu’on est vraiment misérable (Pascal parlait de la misère de l’homme sans dieu, autant dire : de la misère de l’homme tout court)…
...Prendre du plaisir à savoir qu'on n'est rien. Je sais, c’est paradoxal.
Pourquoi suis-je excitée comme une puce, dans mon lit, avec mon exemplaire des Pensées alors que chacune d’entre elles n’est qu’un coup de couteau de plus dans ma lassitude existentielle ?...

« La biodiversité, c'est la diversité du monde vivant dans son ensemble.    
(Anne Larigauderie) »

« Cher John Doe,
J’espère que vous allez bien. J’aurais pu vous écrire beaucoup plus tôt mais je suis d’un naturel superstitieux : et si ma lettre avait l’effet inverse de celui recherché ?
...A présent que vous avez tous voté, je me sens libre de vous l’envoyer.
...Comme dirait Joséphine, j’ai deux amours, mon pays et les Etats-Unis.

...Cher John Doe, vous avez déjà voté, vous écrire ne sert plus à rien (ça ne servait à rien de toute manière) »

...la simple pensée de penser qu’on n’est rien, fait du bien, nous grandit.
Mais quelle idée géniale ! Mais surtout : comment avais-je pu faire, jusque-là, sans Pascal (…) ?...

                                            La vie des idées - Page 43 2101

...CE CONTENU FAIT PARTIE DE LA SÉLECTION
LE FIL CULTURE Une sélection de l'actualité culturelle et des idées »

Curly 

Curly

428
Répondre en citant  
Une impression de « pas déjà-vu » - Mar 10 Nov 2020, 17:17

Géraldine Mosna-Savoye
Hervé Gardette
Guillaume Erner
Perrine Kervan
& Frédéric Says

                                                                                                                        dans

                                                                            Une impression de « pas déjà-vu »


« Carnet de philo > Épisode : A quel moment faut-il s'inquiéter pour sa liberté ?
...Ca fait déjà plusieurs semaines que je tourne autour du pot dans ma tête. 
...J’avoue ne plus très bien savoir…
...à quel moment s'inquiéter pour sa liberté ? Je préfère tout de suite y répondre : je n’en sais rien.
...Rousseau a beau dire, dans ses Lettres écrites de la montagne, lettre 8 précisément, que : 
“La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à n’être pas soumis à celle d’autrui”...
comment savoir ce qui, en moi, vient de moi seul, et pas d’un autre ?
...Je ne sais toujours pas.
...je ne saurais donner la définition finale et parfaite de la personne libre.

La vie des idées - Page 43 Opera693

...Une chose est sûre : me voilà libre de tourner encore autour du pot sur cette question »

« ‘Aujourd’hui, on est dans une guerre d’usure avec le retour de l’individualisme’.
Je dois dire que cette analyse est venue conforter l’impression de ‘’pas déjà vu’’ qui est la mienne depuis le début de ce reconfinement. »

« On commence à avoir des connaissances de la maladie covid et on sait très bien qu'elle guérit spontanément dans la plupart des cas, ça s'appelle l'évolution naturelle. Donc, un malade qui va guérir spontanément, vous pouvez lui faire écouter une émission de radio et dire que l'émission de radio l'a guéri. Jean-Paul Krivine »

« LSD, La série documentaire > La grande aventure de la science
À PROPOS DE LA SÉRIE
Quelques mois de confinement et voilà tout un chacun transformé en virologue. Les débats entourant la personnalité du Professeur Didier Raoult et l'usage de l'hydroxychloroquine sont devenus idéologiques avec pour paroxysme la rétractation d'un article dans la prestigieuse revue scientifique internationale The Lancet. »

«  Avec un vaccin, le jeu Pandémie pourrait se transformer en jeu des quatre familles (...)
...le complotiste croit en beaucoup de choses sauf au hasard – un vaccin qui tombe comme ça après la victoire de Biden, et à qui ça profite, à Wall Street. Wall Street je ne vous fait pas un dessin, d’ailleurs Pfizer ça rime avec casher
...le passager clandestin (...) il se fera vacciner mais il pense essentiel que l’on vaccine les femmes et les enfants d’abord. En cas d’absence de réactions graves, il offrira son corps à la médecine, ou à défaut son bras à la seringue (…) le passager clandestin veut bien profiter de la croisière mais il ne souhaite pas être le premier à monter sur le Titanic.
...la normative, le taliban de la norme sanitaire
...Le early user souffre d’une néomanie qui le pousse à chercher en permanence la nouveauté. (…) Le early user c’est par exemple votre grand oncle que vous n’avez pas connu parce qu’il s’est fait vacciner contre la polio... Non je plaisante bien sûr ! »


« Le Billet politique > Épisode : Jean-Luc Mélenchon se lance pour 2022 !
Il veut en finir avec la Vème République !

                                                            La vie des idées - Page 43 Cirage10

...Souriant et affable (...) Jean-Luc Mélenchon s’est présenté en candidat de l’espoir
...il n’est pas dans la négation, dans la négativité, mais aussi dans la proposition, dans la positivité. D’où le nom de son site : noussommespour.fr
...Une courtoisie retrouvée
...L’actualité agit d’ailleurs comme un engrais pour faire pousser ses idées principales
...Lui a un avantage sur les autres prétendants : il n’est pas contesté - ou très peu - dans sa propre famille politique.
...Il peut donc tracer sa route

                                                                La vie des idées - Page 43 Cirage11

...Jean-Luc Mélenchon veut prendre le temps de rassurer, dissiper la crainte
...Il sait que 18 mois ne seront pas de trop, en bon adepte du temps long en politique, comme jadis François Mitterrand, l’homme qu’il admirait tant
...Écoutez, c’est Jean-Luc Mélenchon en 1997, à la tribune d’un congrès du PS : 
"Le président Mitterrand me dit : 'ne cédez jamais ! marchez votre chemin !' Je marche, monsieur."
Un Jean-Luc Mélenchon “marcheur” avant l’heure !

                                                                 La vie des idées - Page 43 Cirage12

Au bout du chemin, il espère, à l'image de Mitterrand, que la troisième tentative présidentielle sera la bonne.
...il se veut au-dessus des partis et des corps intermédiaires (…) Ce qui, in fine, rappelle la... Vème République ! »

                                                                La vie des idées - Page 43 Cirage13

Curly 

Curly

429
Répondre en citant  
''FORMES ET CONTRE-FORMES'', une performance organique - Sam 21 Nov 2020, 11:28

Les Philosophes Risibles présentent


                                                                                                    Formes et contre-formes
                                                                                                                                                            une performance organique de Guillaume Erner
                                                                                                                                                                                                                             Arnaud Laporte & His Thinkers
                                                                                                                                                                                                                             Géraldine Mosna-Savoye
                                                                                                                                                                                                                             Marie-Hélène Lafon
                                                                                                                                                                                                                             Marie Richeux

« Les poilus avaient le 11 novembre, nous aurons le Black Friday à date variable. »

« A quoi pensez vous ?
Je pense que le public influe sur la création. (…) la création pure (...) Pour moi c'était hyper compliqué de ne pas imaginer la présenter au public... »

« Rire est-il drôle ?
Les audiences radio sont tombées hier. (...) on a (...) dépassé Rires et chansons. 
J’ai longtemps cru que Rires et chansons était pourtant indépassable : quoi de plus attractif que d’écouter des tubes et surtout que... de rire ?
(…) je ne crois pas prendre beaucoup de risques en l’affirmant : tout le monde aime rire. 
Pourtant, je me demande si l’inverse est vraiment valable : le rire aime-t-il vraiment tout le monde ?...

« La question est simple : "À quoi pensez-vous ?"
Si je suis honnête avec votre question, je ne sais pas ce que je pense... »

...Philosophes pas très rigolos
Ecoutez ceux qui ont parlé du rire : 
-Spinoza...
...Pertinent, mais pas très drôle.
-Bergson, à qui l’on doit un essai (...) sobrement intitulé Le rire...
-et enfin, Nietzsche…
On a beau vouloir être un philosophe rigolo (…) au mieux, on obtiendra un sourire, au pire, un hochement de tête...

« À quoi pensez-vous ?
...Aujourd’hui, nous sommes face à un danger concret, des perturbations qui sont réelles, mais il y a aussi à une grande part d'inconnu et ce qui nous trouble le plus c'est de ne pas maîtriser. (...) C'est une partie de mon travail, justement, cette inconnue, cette complexité du monde... »

...Quand le rire devient risible
...vous avez raison, en citant Spinoza, Bergson et Nietzsche, il y avait peu de chances qu’on ait des fous rires, leur but n’étant d’ailleurs pas celui-ci.
Mais justement : ils auraient pu être drôles précisément parce qu’ils ne cherchaient pas à l’être...

« La question est simple : "À quoi pensez-vous ?"
Je pense beaucoup à ce que signifie la notion de librairie indépendante en ce moment. J'ai toujours pensé que j'étais indépendant. Aujourd'hui, ma pensée n'est plus tellement indépendante... »

...c’est ça le problème : en prenant le risque du rire, on prend le risque de le rendre non seulement pas très drôle (...) mais surtout infiniment triste (...) et même de le rendre carrément risible. »

« Nous avons demandé à la romancière Marie Helène Lafon de nous conseiller un oeuvre ou un auteur pour nous accompagner pendant ce "deuxième confinement".
...Alors pour cette Idée Culture confinée, quand nous lui avon demandé s’il elle pouvait partager avec nous une œuvre propice à la situation que nous vivons tous, c’est de manière très physique qu’elle a d’emblée parlé de l’un de ses auteurs fétiches : Jean Giono.
...L’œuvre que j’ai choisie est celle de Jean Giono. Tout Giono. Parce qu’il est inépuisable. Eeeeeeeet incarné. Charnel. Présent. Nous avons besoin de présence. Jean Giono, racooonte, des, histoires. La grande, d’abord. 14-18. Et il raconte aussi, des, histoirrres. Les nôtres. Des petiiites. Des minuscules, des infimes, des folles, des sages, des ravagées complètement ravagées. Il raconte avec des hommes. Des femmes. Des bêtes. Et des arbres… »

« Deborah Levy est une poétesse, dramaturge et écrivaine britannique. (…)
en 2018, elle publie "The cost of living" ("Le coût de la vie") … Dans cet ouvrage, la narratrice a cinquante ans, un vélo électrique et surtout, au fond d'un jardin, un endroit à elle pour écrire. »

« Nourri par l’idée d’une musique qui lutterait contre l’usure, qui ne se replierait jamais sur elle-même et qui échapperait en permanence à la répétition des motifs,
(…) sont nés des paysages aux reliefs insoupçonnés (...) qui en disent long sur les mécanismes souterrains à l’œuvre. Parle Grand Canard est sans doute le disque qui parle le mieux de son auteur grâce à son art du détour, de l’entre-deux, du jeu des formes et des contre-formes.
Extraits de l'entretien 
... j'ai voulu surcomposer et en souhaitant quelque chose de très conceptuel, j'ai finalement fabriqué un disque très organique
...le meilleur moyen de revenir à soi plus profondément, c'est de s'éloigner...
...si je commence à chercher à composer une belle mélodie, ça ne marche pas, c'est super pénible...
...Quand j'essaie de créer quelque chose de beau, c'est juste joli...
...si je cherche ailleurs et que je me fixe un cahier des charges alors les mélodies reviendront naturellement. 
»

« Silvia Costa propose un théâtre visuel et poétique, nourri d’un travail autour de l’image.
Son dernier spectacle est la mise en scène de Comédie de Samuel Beckett. (…) Dans la deuxième partie, trois danseuses prennent possession de l’espace comme autant de projections de leurs subconscients. Elles évoluent d’une façon plus organique dans un dispositif chorégraphique et sonore... »

                                                                                        La vie des idées - Page 43 1151

« A quoi pense-t-elle ce matin ?
...Je suis comme gonflée par l'envie de faire la fête. La fête au sens archaïque, un peu profond, une sorte d’acte crypto-philosophique, intense et métaphysique pour se décoller du réel. »

Curly 

Curly

430
Répondre en citant  
''Angoisse et volupté'', un sitcom viral, suivi de ''L'événement est tout sauf anodin'', une aventure de Frédéric Says - Mar 24 Nov 2020, 18:28

« autant vous le dire, le coronavirus c’est nous qui le diffusons »
                                                                                                 Guillaume Erner


                                                                                        ANGOISSE

                                                                                                                                ET

                                                                                                                                                            VOLUPTÉ


                                                                                                                                                                                  

                                La vie des idées - Page 43 1152

« L'Invité(e) des Matins
Le vaccin entre méfiance et salut »

« L'Invité(e) des Matins
François Villeroy de Galhau : "Pour faire face au Covid, la réponse par l'endettement est indispensable" »

« Carnet de philo par Géraldine Mosna-Savoye
2020 est l'année où l'on a jamais autant évoqué et examiné nos corps... Fallait-il une pandémie pour prendre conscience qu'on ne faisait qu'un avec son corps ? »

« Le Billet politique
Faire campagne en temps de pandémie »                                                                                

« À quoi pensez-vous ?
Helena Noguerra : "Le premier confinement était angoissant mais il y avait quelque chose de voluptueux dans cet arrêt du monde" »

« L'Esprit public
France : Covid, loi de sécurité globale... l’ère du soupçon ? »

« Signes des temps
Autour du film Hold-up, de la gestion de la crise sanitaire aux ressorts du complotisme »

« À quoi pensez-vous ?
Aujourd'hui avec le musicien et compositeur Arnaud Rebotini dont l'album This is Quarantine vient de paraitre»

« Les Chemins de la philosophie
Confinés avec... Keith Jarrett »

« La Grande table idées
Pandémie : Qui sont les gagnants et les perdants de la crise ? »

« Les Pieds sur terre
Covid : ce qui ne me tue pas, me rend-il plus fort ? »

« Entendez-vous l'éco ?
...Avec la pandémie de la Covid-19, la planète connaît sa plus grave crise économique depuis l’entre-deux-guerres. »

« Le Journal des sciences
La première contamination au Covid-19 d’un élevage de visons français »

« L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Il y a eu le massacre des bisons, et voici celui des visons… »

« La Méthode scientifique
Comment différencier le rhume du coronavirus ?

« Le Temps du débat
...La crise sanitaire va-t-elle accélérer la mort des petits commerces ou accélérer de nouveaux modes de consommation ? »

« L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Le Sars-CoV-2 vous a fait perdre des amis… »

                            La vie des idées - Page 43 2104

                                                                                                                                                « autant vous le dire, le coronavirus c’est nous qui le diffusons »
                                                                                                                                                                                                        Guillaume Erner


COMPLÉMENT DE DE PROGRAMME :

                                                                            
                                                                                                                    L'ÉVÈNEMENT 

                                                                                                                                EST 
                                                                                 
                                                                                                                           TOUT      SAUF ANODIN
                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                                                 une aventure politique de Frédéric Says

                                             La vie des idées - Page 43 869
                                                             • Crédits : Radio France - Radio France

                                                                                                                « Le procès Sarkozy                                                      
L'ancien chef de l'Etat est jugé pour "corruption" et "trafic d'influence".
Sa démarche n’a pas changé. (…) le décor, lui, est inédit. Il ne s’agit plus du Palais de l’Elysée, mais du Palais de justice. 
... C’est une première
… L’événement est donc tout sauf anodin.
… Nicolas Sarkozy est invité à se lever et à préciser ses coordonnées, son adresse postale. 
… l’ex-président répond
… il doit presque justifier son identité.
... il n’y a que deux solutions.                             

Soit un ancien président de la République et son entourage ont jalonné leur carrière politique de délits. 
Soit c’est un vaste complot des juges et des enquêteurs, ce que serinent les soutiens sarkozystes. 
Dans les deux cas c’est extrêmement grave.

                                            La vie des idées - Page 43 477                    

...Alors quels effets politiques aura cette accumulation de procès contre l’ancien président ? 
Trois effets (qui peuvent se cumuler) : 
1 - Une nouvelle bouffée de poujadisme...
2 - Une hystérisation de la droite...
3 - Une lassitude générale...

                                           La vie des idées - Page 43 679                                                                                                                                                                                                                      
                                               
...chaque citoyen, eût-il été locataire de l’Elysée, peut se retrouver devant un juge, à décliner son identité.

                                

                                                                                                                                                                                                                        L'ÉQUIPE
                                                                                                                                                                                                                        Production    
                                                                                                                                                                                                                        La vie des idées - Page 43 Opera699
                                                                                                                                                                                                                        Frédéric Says »

Curly 

Curly

431
Répondre en citant  
FAIT SOCIAL TOTAL, une saga délirante et interminable - Dim 29 Nov 2020, 12:31

« Journal de 7 h > Épisode : Maradona (1960-2020), au-delà du foot
Diego Maradona est mort, à l'âge de 60 ans, d'un infarctus et d'un œdème pulmonaire »


                                                                                       FAIT SOCIAL TOTAL

                                                                                                                                                                                                une saga délirante et interminable
de & avec
                        Guillaumer Erner
                                                                   Aurélien Bellanger
                                                                                                            Camille Magnard
                                                                                                                                                    Chloé Leprince
                                                                                                                                                                                        Maïwenn Bordron
                                                                                                                                                                                                                                &
                                                                                                                                                                                                                                            la rédaction de France Culture

« Société > Pourquoi Maradona est un sujet de sociologie
Diego Maradona est un problème de sciences sociales. Pas tant parce qu’il n’y aurait au fond pas grand chose à dire de l’Argentin décédé d’une crise cardiaque le 25 novembre 2020 à l’âge de 60 ans…
...ce joueur (...) incarne parfaitement une notion que, dans les livres, on appelle “fait social total”. (…) Il nous parle au fond de la façon dont les choses tournent du côté de la religion, de la géopolitique, de l’économie et de la finance, de la justice et de la famille ou… du sport...

« ACTUALITÉS
Diego Maradona, une vie de roman source d'inspiration pour les artistes
...la légende argentine, décédée ce 25 novembre à l'âge de 60 ans, a également influencé de nombreux cinéastes, chanteurs, écrivains ou peintres de rue
... "el Pibe de Oro" (le gamin en or), "la mano de Dios" (la main de Dieu)... Le footballeur argentin est décédé ce mercredi 25 novembre à l'âge de 60 ans d'une crise cardiaque
...le réalisateur serbe Émir Kusturica (...) son documentaire Maradona par Kusturica
...un autre documentaire sur Maradona (…) Diego Maradona, d'Asif Kapadia
...Maradona au Mexique une série documentaire...

...de nombreuses chansons (...) lui sont dédiées. La plus populaire en Argentine est sans doute La Mano de Dios...Benjamin Biolay (...) passionné de football et d'Amérique latine, et en particulier d'Argentine (...) a également rendu hommage à Maradona en évoquant l'épisode de la main de Dieu
(…) Linda de Suza chante Maradona en 1987 (…)  Le 8 mars 1981, Maradona monte sur scène, invité par Freddie Mercury...

...il est souvent sacrément snob, et de surcroît pas toujours bien ajusté du point de vue de la définition, de se mettre à parler de “fait social total” à tout bout de champ sitôt qu’il faudrait anoblir une question…
...il ne semble pas (…) qu’il y ait eu, en France, de doctorat consacré à Diego Maradona (même si ça serait super et qu’on imagine déjà quel jury de thèse pourrait s’en régaler)...

« La Chronique d'Aurélien Bellanger > Épisode : Maradona était-il vraiment Dieu ?
...Maradona nous interroge

                                            La vie des idées - Page 43 1153

...ce but de la main (…) la main de Dieu (…) la fameuse main de dieu
... la mort de Dieu.
Mais je crois que c’est plutôt d’un demi-dieu qu’il faudrait parler, et la chose n’a rien de dépréciatif. 
...je n’ai éprouvé aucune tristesse à la mort de Maradona car je savais bien qu’intrinséquement celui-ci ne pouvait pas mourir : les demi-dieux, à leur mort, sont rappelés sur l’Olympe.
...Maradona, profondément, nous interroge. »

...on peut essayer de regarder cette fierté-là en tentant d’esquiver quelques clichés.
...depuis les sciences humaines et sociales, il est frappant de voir qu’on découvre deux grands axes principaux...La triche d’abord, le culte ensuite (sans que ce soit exhaustif)...

...son enfance dans les bidonvilles (...) n’est pas vraiment un vaste objet d'étude sociologique.
...la triche à la sauce Maradona restera pour la postérité cet instant iconique de 1986, et “la main de Dieu”. C’est d’ailleurs avec cette expres​sion(...) que l’Elysée entamait sa notice nécrologique pour le héros des albums Panini qui avait marqué de la main gauche…

...Maradona, comme icône littéraire
L'ami de Fidel Castro ou de Hugo Chávez est également présent dans la littérature, dans des styles qui vont de la bande-dessinée aux poèmes. (…) Maradona a également influencé la poésie
‘’Ce but que Maradona mit aux Anglais avec l'aide de la main divine est jusqu'à maintenant l'unique preuve fiable de l'existence de Dieu                                                         
Mario Benedetti, poète uruguayen, après le but de Maradona en Coupe du monde de football en 1986’’...

...du point de vue des sciences sociales, la triche c’est non seulement le rapport à la règle (…) mais aussi de quoi ces règles peuvent bien être faites et par qui, et ce que ça nous dit d’une société...

« L'Humeur du matin par Guillaume Erner > Épisode : Un hommage à Maradona
L’inventeur de la main de dieu est mort, et ce n’est pas Michel-Ange.
La main de Dieu, c’est cet improbable but 
...La main de Dieu a modifié l’épistémologie du football
...c’est évidemment au foot que Tocqueville pensait lorsqu’il insistait sur le rôle de la providence.
...Adam Smith, en imaginant le génie propre du marché – la main invisible - pensait évidemment au footballeur. La main invisible ? Celle de l’Argentin ! (...) Voilà ce qui a conduit Maradona à recevoir la main de Dieu (...) sa main demeurant invisible
...entré dans l’éternité grâce à sa main (…) La main conduit le monde et son progrès. »

...en tant que fait social, le Maradona du but de la main (...) nous dit sans doute plus de choses sur Naples vis-à-vis du pouvoir central, à Rome, que sur une hypothétique culture de la gruge

                                            La vie des idées - Page 43 2106

...son éviction après avoir été contrôlé positif à la cocaïne (...) nous renseigne au moins autant sur le rapport à l’illégalisme des Napolitains que sur les frasques d’un joueur...

... Loin d’une explication essentialisante qui continue de voyager dans les médias (...) les chercheurs regardent plutôt : 
- (…) la “main de Dieu” en 1986
- (…) le poids du “pas vu pas pris” alors que Johnny Halliday avait par exemple confié sur Canal faire changer son sang deux fois par an dans la même clinique italienne que “son ami Zidane”... qui tenait l’adresse de Diego Maradona
-  Les règles anti-dopage, et leur usage…

« Revue de presse internationale
La planère football pleure Diego Maradona
"Diego Maradona est mort" ...comme si on (...) annonçait que l’Argentine est morte, que nous sommes tous morts.
...on le dit "immortel" (…) cette "main de Dieu" qui l’aurait aidé à crucifier l’ennemi anglais
...Maradona est désormais "entre les mains de Dieu". »

...Un autre écrivain uruguayen, Eduardo Galeano, a également (…) décrit le footballeur argentin "comme le plus humain des dieux"
... l'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa écrit  (…) un texte sur le footballeur (…) dans le journal péruvien El Comercio.
...Au-delà de l'Amérique latine, Diego Maradona a évidemment suscité de l'intérêt chez d'autres écrivains, comme Alicia Dujovne Ortiz en France. L'écrivaine née en Argentine et réfugiée en France en 1978 publie Maradona, c'est moi en 1992 (une) biographie
...L'écrivain François Bégaudeau lui va jusqu'à comparer Maradona à Céline. (…) ‘’...C’est la même capacité hallucinatoire qui produit Mort à Crédit et les délires antisémites de Céline. C’est le même pli qui fait inventer un passement de jambe dont les séances vidéo peineront à trouver la parade et oser une main qui échappe à la surveillance arbitrale''...

« Les Enjeux internationaux > Épisode : La Main de Dieu a-t-elle changé la face du monde ?
...Entretien avec Frédéric Louault, professeur en science politique
...L'engagement politique de Maradona était en fait assez limité, il s'agissait surtout de déclarations et d'amitiés [Fidel Castro, Hugo Chavez...]. (…) Frédéric Louault »

...du côté de l’analyse d’une politique de la disqualification, et de son échec, (...) l’approche sociologique du footballeur est (...) plus stimulante. On découvre en effet qu’à 30 ans, Maradona sera souvent montré du doigt depuis Rome. (...) sa ville d’adoption le consacrera d’autant plus qu’il sera stigmatisé...

Respectabilité et honneur viril
...Maradona à Naples (…) ce côté voyou a largement été monté en épingle. (…) on peut aussi se demander si le joueur mythique n’a pas plutôt donné une respectabilité à cette ville
… avec la vénération de Maradona, c’est un jeu rugueux et un héros footballistique qui prend des coups qu’on a encensé, scellant au passage quelque chose du côté de la virilité désirable (malgré son gabarit d'1,66 mètre)...

...Le visage du ''Pibe de Oro'', peint sur les murs du monde entier
Il suffit d'une courte ballade dans les rues de Buenos Aires pour trouver un graffiti (…) D'autres peintures ont été réalisées par exemple dans le quartier La Paternal à Buenos Aires

...le musée d'art contemporain Donnaregina compare par exemple le footballeur argentin à Picasso
...la ville de Naples a souhaité lui rendre hommage (...) Une gigantesque fresque murale a été peinte... »

...sa légende a pu survivre, sans croupir, même une fois la légende ratatinée
...le culte maradonien
...cousinage d’oreille entre “Maradona”, “Madona” et “Maronna” (la Vierge Marie en napolitain)
...part de mystique
...un phénomène d’une telle dimension mythique. »

« Journal de 22h > Épisode : La légende du football Diego Maradona est décédée à l'âge de 60 ans
Diego Maradona est décédé aujourd'hui à l'âge de 60 ans, victime d'une crise cardiaque...

...Les autres titres du journal
Dans ce journal également, nous faisons le point sur la situation en Ethiopie... »

                                                                    La vie des idées - Page 43 395

Contenu sponsorisé 


432
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 43 sur 52

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum