-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
24.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Grande table - Tirons la nappe !

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 30 ... 46  Suivant

Accueil / France Culture

La Grande table - Tirons la nappe !    Page 14 sur 46

Bas de page ↓   

Yann Sancatorze 


131
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Jeu 26 Juin 2014, 13:24

Pas étonnant que Michel Serres (invité aujourd'hui de la deuxième partie) séduise autant le France Culture version 2014: rien, de la fumée, de l'autosatisfaction, des rapprochements qui ne valent rien, des demi-mensonges, le niveau zéro de la philo. Et aucun scepticisme de la part de Raphaël Bourgois, simplement de l'admiration attendrie pour cet AVM (attendrissant vieillard médiatique), qui sait exactement comment valoriser la pop-culture pour lui donner un vernis intellectuel qui ne vaut rien.
De la fausse monnaie.

munstead 


132
Répondre en citant  
Duchamp - Sam 27 Sep 2014, 19:43

Caroline Broué n'allait pas rater Duchamp. Donc elle invite J. J. Lebel et se lance dans ses questions sans préparation visible en dehors de tout ce que l'on ou lire depuis 40 ans sur l'urinoir ou le Nu descendant l'escalier. Exemple, après la diffusion d'un entretien avec Duchamp où celui-ci dit qu'il a toujours peint et qu'il avait exposé un premier tableau à 15 ans, Broué enchaîne "Oui, on sait bien sûr que Duchamp a un jour décidé d'arrêter la peinture, mais l'important c'est quand a-t-il commencé de peindre?" On a envie de rire de cette bêtise, quand Lebel l'enfonce encore un peu plus en expliquant que de toutes façons Duchamp n'a jamais cessé de peindre ni de dessiner. Il n'exposait pas ce qui est différent.
Le problème est que Caroline Broué se croit omnisciente et capable d'interroger n'importe qui. En art, elle est particulièrement inculte, mais cela ne la bloque en rien. Sous le manteau de la diffusion de la culture au plus grand nombre (ce que n'est pas FC), elle parade, bavarde, coupe la parole, pose des questions souvent suivies d'un blanc car son interlocuteur se demande comment il peut répondre à une telle ineptie. ET Mercier continue à la présenter commel'Oprah Winfrey de la culture française.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

133
Répondre en citant  
''Of Men and War'' - Sam 18 Oct 2014, 12:14

« Il va s'agir durant ces vingt-cinq minutes de ne pas pleurer »  dit Caroline Broué en introduction du numéro déjà évoqué ici Of Men and War. Elle a raison de le glisser en début d'émission. Et elle fait en sorte que l'entretien soit informatif et digne.

Tout le monde n'en est pas capable, comme le rappelait munstead dans Les matins de France Culture

Nessie 

Nessie

134
Répondre en citant  
Radio suspendue - Ven 31 Oct 2014, 13:08

Ce vendredi 31 octobre,  à 13h00 : pas de Grande Table. Un incendie violent s'est déclaré en fin de matinée dans les étages supérieurs de la maison de la radio.
La Grande table - Tirons la nappe ! - Page 14 Incend10

« Nous étions en plein milieu du journal, et soudain on nous a demandé de tout arrêter et d'évacuer le studio, raconte Christine Moncla, journaliste à France Culture. Juste le temps de faire une annonce à l'antenne pour prévenir nos auditeurs et nous sommes descendus par les escaliers. » Les personnels de la Maison de la radio étaient cantonnés à l'extérieur dans une zone à l'opposé de la partie en feu.

Anyway il n'y aura certainement pas d'excuses pour l'atroce programme musical qui nous est offert en remplacement. Il n'y a donc rien d'autre à nous mettre dans ces conditions-là ? Une solution alternative serait de nous enquiller à la suite les chroniques de la semaine, séparées par une annonce "On est en panne c'est la merde voici de la chronique ça sera toujours mieux que de la musique de nazes".
Enfin en plus poli.
Quoique. La politesse est bien là mais de pure forme. Car dans la réalité des usages médiatiques, la radio d'Olivier Poivre d'Arvor chie sur ses auditeurs.On dirait bien que la technique a foiré. Pour la 345e fois cette année l'auditeur se contentera de l'explication qui n'en est pas une : l'excuse passe-partout du "problème technique".

Mais il n'y aura certainement pas d'excuses pour l'atroce programme musical qui nous est offert en remplacement. Il n'y a donc rien d'autre à donner aux auditeurs dans ces conditions-là ? Une solution alternative serait d'enquiller à la suite les chroniques de la semaine, séparées par une annonce "On est en panne c'est la merde voici de la chronique ça sera toujours mieux que de la musique de nazes".

Enfin en plus poli. Quoique. La politesse est bien là mais de pure forme. Car dans la réalité des usages médiatiques, la radio d'Olivier Poivre d'Arvor chie sur ses auditeurs.

Nessie 

Nessie

135
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mer 05 Nov 2014, 13:06

Bon sang mais qu'est-ce qu'elle cause vulgaire, Sandrine Treiner. En l'entendant commenter à l'instant le système du Goncourt, on a l'impression qu'une marchande de poisson nous fait l'analyse critique de la chaîne du cabillaud.

Il faut dire que ça fait encore plus tache venant après l'intro archi-distinguée de Caroline Broué qui ouvrait l'émission en parlant de littérature avec des airs gourmandissimes comme elle le fait de tout, d'ailleurs. Caroline on a toujours l'impression qu'elle nous présente les derniers macarons inventés par le grand pâtissier qui lui sert de voisin.

La Grande table est la seule où d'entrée de jeu on vous apporte le dessert, et la poiscaille juste après.



Dernière édition par Nessie le Mer 05 Nov 2014, 14:56, édité 2 fois

Nessie 

Nessie

136
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mer 05 Nov 2014, 14:44

@Nessie a écrit:Bon sang mais qu'est-ce qu'elle cause vulgaire, Sandrine Treiner. En l'entendant commenter à l'instant le système du Goncourt, on a l'impression qu'une marchande de poisson nous fait l'analyse critique du haddock.

Il faut dire que ça fait encore plus tache juste après l'intro archi-distinguée de Caroline Broué qui ouvrait l'émission en parlant de littérature avec des airs gourmandissimes  (comme elle le fait de tout, d'ailleurs), on a l'impression qu'elle nous présente les derniers macarons inventés par le grand pâtissier qui lui sert de voisin.

La Grande table est la seule où l'on vous apporte le dessert d'entrée de jeu et la poiscaille juste après.

Indépendamment de cette vacherie, je conseille toute l'écoute de l'émission : Sandrine Treiner n'est pas seulement une voix et un ton, c'est aussi une autorité. Voyez comment elle participe au débat et ne se laisse pas démonter. Alors qu'elle sort d'une longue prise de parole, tandis que Caroline Broué passe la parole à  Alain Nicolas mais non mais non qui c'est qu'est la patronne ? C'est moâ. Elle a donc le droit de lui forcer un "ouais...." très gracieux et de lui piquer son sandwich écoutez-moi ça les amis non ça n'est pas une pub sonore qui s'introduit dans l'écoute du MP3 de La grande table non votre ordinateur n'est pas en train de vous balancer deux sons en même temps et non non c'est pas un essai de haut-parleur sur le marché aux poissons : c'est Sandrine Treiner qui parle en même temps qu'Alain Nicolas et vous fait ce b(r)ouillon de radio. Ca dure trop longtemps et c'est le mec qui abandonne. Qui c'est la patronne ? C'est moâ. [son mp3="https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/culture/sons/2014/11/s45/NET_FC_fb0cff71-18a5-4209-a64a-7c056e97ed6a.mp3" debut="24:30" fin="24:58"]

Actualisation de la pastille sonore et ajout du lien le 13 mai 2018 : Emission spéciale Prix Goncourt .

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

137
Répondre en citant  
Que voulait-elle donc bien dire ? - Lun 17 Nov 2014, 21:48

Caroline Broué et Antoine Mercier ne se sont pas empressés de demander à Avital Ronell (langue française de bon niveau) de préciser sa pensée quand elle a parlé de « la réorganisation et [des] "virements" de France Culture », dommage, mais on croit pouvoir deviner ce qu'elle a en tête... [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/11/s47/NET_FC_b38bc737-914a-479d-b569-67561460dfb2.mp3" debut="11:10" fin="11:48"]

Faut-il craindre la perte d’autorité ?

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

138
Répondre en citant  
Rien de rien, je regrette la Panorama littéraire au XXe siècle - Mar 18 Nov 2014, 13:04

Rendez-nous la culture entre 12h45 et 13h30 ! Blablabla puissance 10 avec La croissance est-elle la condition du bonheur ? Assommant.

PAT DE MERIGNAC 


Invité

139
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mar 18 Nov 2014, 17:04

@Philaunet a écrit:Rendez-nous la culture entre 12h45 et 13h30 ! Blablabla puissance 10 avec La croissance est-elle la condition du bonheur ? Assommant.

J'ai personnellement tenu l'écoute 300 mètres, soit la distance exacte entre deux feux tricolores...au-delà, j'ai estimé que çà devenait trop dangereux, dans mon état d'exaspération !

Nessie 

Nessie

140
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - Mar 18 Nov 2014, 17:23

C'est au moins la troisième fois que le sujet (et l'ouvrage) sont présents sur l'antenne : on trouvera les deux précédentes dans la seule journée du 22 octobre dernier : une chronique de Brice Couturier et un numéro du Grain à moudre qui ne valait quasi que par la présence de Senik, mais qui par son pluralisme était tout de même plus équilibré que ce débat de La grande Table.

Débat il faut le dire, plombé par l'animatrice qui ne brille pas par sa compétence, ainsi que par l'interlocuteur Loïc Blondiaux qui a choisi le rôle de discutant (comme on dit) pour balancer des questions-savonnettes qui peuvent destabiliser un doctorant ou décourager un débutant. Mais Senik a l'air de les trouver plus rigolotes qu'autre chose, ses questions. Sans s'attarder sur d'éventuelles intentions de Blondiaux ou sur une commande qu'il aurait reçu sous pli en provenance du tandem Broué-Mercier, on peut trouver comique le reproche d'artefact, car il peut être adressé à la quasi-totalité des indicateurs que conçoivent les sociologues ainsi qu'à une bonne part des concepts indispensables à la discipline. Alors à quoi rime la remarque envoyée sur un ton de reproche "ce que vous écrivez est contre-intuitif". D'ailleurs les ouvrages de Loïc Blondiaux sont eux-mêmes très éloignés de la perception intuitive des choses. Et Senik ne se fera pas faute de lui faire remarquer que le résultat d'une recherche scientifique est fréquemment en contradiction avec l'intuition. Autrement cauteleuses sont les remarques d'Antoine Mercier qui signale "un parti-pris anthropologique", sans vraiment sembler conscient que dans le mini-procès qu'ils font tous les 3 au livre de Claudia Senik, leurs remarques ne se justifient que par un parti-pris idéologique.

Je conseille l'écoute attentive, la réécoute, les retours en arrière mais tout ça plutôt pour examiner le sujet radiophonique. Quant à sonder la thèse de Senik, mieux vaut peut-être feuilleter son livre ou même l'acheter si ça peut rendre heureux. Bizarrement seul Olivier Pastré a mentionné il y a un an un ouvrage autrement aride portant le même titre, et publié dans la collection Repères sous la signature de Lucie Davoine. En fin d'émission si l'auditeur ne se sent guère plus avancé, au moins il est clair que Claudia Senik ne serait pas un bon porte drapeau pour le paradigme idéologique de la maison. Mais si voyons, vous savez bien : cet anti-matérialisme qui ne veut pas dire son nom et qui préconise une sagesse non-consumériste, bien que ses défenseurs eux n'oublient pas de passer à la caisse. Sauf que pour ce qui est de dématérialisation ou plutôt de l'économie de l'immatériel, l'invitée de ce jour a visiblement une longueur d'avance sur les trois petits juges dont j'aimerais bien savoir quel est le niveau de consommation...

Comme toujours, l'émission s'achève par un verbiage de Raphaël Bourgois, verbiage plutôt bien fait, bien bouclé même, et convaincant sauf quand on sait que ce chroniqueur pratique la sociologie "à la maison". On comprend presque toujours à écouter la rhétorique de Bourgois qu'il roule pour la même écurie que sa patronne, et choisit toujours très bien les articles qu'il commente, parmi ceux qui vont dans le sens souhaité, en omettant délibérément ou inconsciemment tout embryon d'idée qui pourrait introduire dans le message la moindre réserve.



Dernière édition par Nessie le Jeu 20 Nov 2014, 13:58, édité 1 fois

munstead 


141
Répondre en citant  
Accord FC-Médiapart? - Jeu 20 Nov 2014, 13:14

Le journal de la mi-journée, avec Antoine Mercier, Marie (?) Vienot, Jacques Sapir et un professeur de philosophie, Quigniot (?).
Vienot nous fait un long éditorial anti-Macron, sans le moindre recul que l'on attend d'une journaliste du service public. Elle sort toute sa petite artillerie intellectuelle de militante pour présenter la réforme du système des Prud'hommes. Autant j'accepte cette argumentation venant d'un représentant du FDG ou autre, autant je n'ai pas envie de l'entendre d'une journaliste de FC. Puis on fait intervenir deux marxistes, Quigniot qui entre une vingtaine de "Hein", parle avec mépris de Macron ("ces gens-là") et nous affirme, triomphant, que Marx avait tout prévu… Puis Sapir, l'intellectuel post-marxiste poutinolâtre (il faut lire son blog truffé quasi exclusivement de références aux médias russes pour y croire) est interrogé sur les prud'hommes (oui il faut réformer mais pas comme ça), sur l'économie, sur laquelle il s'enferre en nous comparant à la Grèce, à l'Espagne, et enfin l'Ukraine son jardin personnel, où il prône le retrait des troupes ukrainiennes qui, il faut le rappeler, sont chez elles et défendent l'intégrité territoriale de leur pays.
Bref on est sur Mediapart et gratuitement (si on oublie la redevance).

Contenu sponsorisé 


142
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! -

La Grande table - Tirons la nappe !     Page 14 sur 46

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 30 ... 46  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum