Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Dispute (par Arnaud Laporte)

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 23 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

La Dispute (par Arnaud Laporte)    Page 16 sur 31

Bas de page ↓   

Macha 


Invité

151
Répondre en citant  
Paris Match ? - Sam 12 Mar 2011, 18:52

Ce n’est pas possible ! Cet après-midi, j’ai mis la radio, chose qui m’arrive peu en journée. Je tombe sur cette émission. Les invités étaient Decaunes, le type de Canal et Karin Viard car elle a le rôle principal dans le dernier Klapisch.
Mais c’est vrai que c’est chiatique cette émission ! Tout tournait autour des anecdotes des uns et des autres, de leurs petiçtes histoires nombrilistes, du gnagnagna de Karin Viard sur son métier d’actrice, propos déjà entendus mille fois, partout !!!
Une collaboratrice de Laporte a lu un texte fumeux pour introduire un group de pop. Ca m’a fait penser à la bouillie sucrée guimauve de Marie Richeux ... Le tout enrobé par le présentateur et son ton snob qui dit les choses les plus banales, trouve tout merveilleux. Sans oublier le film de Klapisch qui dénonce tant de choses qui vont de travers dans notre monde. Ah ben, c’est ben vrai ça !

Une minute de sérieux, par pitié. Pense-t-on à la direction de France Cul qu’on écoute cette radio avec l’envie qu’on nous y serve des choses quelconques, dignes de Paris Match ? Est-ce que cette radio se vautre dans l’anecdote et le people avec anecdotes, confessions, petites histoires pour Mme Michu qui donnerait dans le spectacle, dans l’espoir de faire de l’audience ?
C’est une blague, un calcul cynique, une erreur ?
J’ai vu "Etonner l’esprit" comme slogan pour cette émission. Il y a tromperie sur la marchandise. C’est convenu, attendu, ennuyeux, abrutissant.
Je n’ai jamais écouté cette radio pour avoir cette mélasse fadasse. BEURK !S`yP`g

jean peupu 


152
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) - Dim 13 Mar 2011, 06:58

Affirmatif! Je suis d’accord, lisez ma derniére chroniquette.

Macha 


Invité

153
Répondre en citant  
''Ma part du gâteau'' au Radio libre d'Arnaud Laporte - Mar 15 Mar 2011, 18:57

J’ai oublié, sans doute sous le coup de l’agacement, de raconter un grand moment critique de cette émission.
Il fallait entendre le ton pénétré d’Arnaud Laporte demandant à Karine Viard si elle ne se voyait pas comme l’incarnation de la femme française, comme le nouveau visage de Marianne.
Combien de fois a-t-on entendu de genre de questions ? Qui ne veulent pas dire grand-chose, d’ailleurs. Que les films de Karine Viard sont un condensé de l’air du temps ? Si tel est le cas, ils peuvent être des condensés des stéréotypes de l’époque.
Quoi qu’il en soit, je trouve ces questions oiseuses, sans but critique, sans but esthétique, de l’ordre, une fois encore, du magazine féminin ou de \ʼʼParis Match\ʼʼ. Je ne doute pas qu’il y ait un public pour ce genre d’émissions de divertissement à prétexte culturel mais je doute que leur place soient sur France Culture. Ou alors faut-il penser que France Culture, aveuglée par la bêtise médiatique et contagieuse des autres radios, ait décidé, soit par cynisme, soit par lâcheté, soit par souci à court terme de l’audimat facile de se mettre au diapason ?
J’ignore si c’est un choix viable dans le long terme car je me demande qui prête attention à des discours aussi insignifiants et si, conçue de la sorte, cette radio devenue robinet d’eau tiède, peut servir à autre chose qu’à faire un bruit de fond. P`g

Chupa75 


154
Répondre en citant  
Ma part du gâteau, grosse tarte démago promue par France Culture ! - Lun 21 Mar 2011, 17:17

Macha a écrit:
Il fallait entendre le ton pénétré d’Arnaud Laporte demandant à Karin Viard si elle ne se voyait pas comme l’incarnation de la femme française, comme le nouveau visage de Marianne.
Combien de fois a-t-on entendu de genre de questions ? Qui ne veulent pas dire grand-chose, d’ailleurs. Que les films de Karin Viard sont un condensé de l’air du temps ? Si tel est le cas, ils peuvent être des condensés des stéréotypes de l’époque.

Il faut dire que le cinéma de Klapisch n’a jamais donné dans la finesse !
Dans ce dernier "opus", nous avons France, ouvrière au chômage qui monte à Paris pour y trouver du travail comme femme de ménage chez un vilain trader. Elle, France (Karin Viard) est une sorte de mère courage malgré les épreuves que la vie lui a fait traverser.
Le trader est sans conscience mais, heureusement, de la conscience, du coeur et du courage, France en a à revendre. PAs comme le trader qui n’a à revendre que ses stock options !

Bien entendu, le film enfile les clichés manichéens comme les perles, avec des scènes qui se répondent en un lourd écho. Par exemple, repas popus mais sympas contre dîners coincés.

Rien d’étonnant, Klapisch n’ a jamais réussi qu’à renifler l’air du temps et à le resservir en comédies convenues, aussitôt vues, aussitôt oubliées.
Donc "Mapart du gâteau" est une bonne grosse quiche, avec des lardons bien suintants de démagogie et de bonne conscience où Klapisch, en bon opportuniste sociétal, pousse son petit "je m’indigne" à lui puisque c’est vendeur cet an-ci.

Le gros hic, c’est d’entendre Karin Viard au "Radio libre" d’Arnaud Laporte, sur France Culture donc, faire de la retape pour ce film, avec un journaliste qui croit ou feint de croire qu’on a un film, une histoire, des personnages, bref, autre chose qu’une fausse analyse de cas.

C’est là quand même un gros problème ! Que veut, que fait France Culture ?
Pourquoi faire la promo tartignole de ce film ?
Effectivement, on se demande s’il y a encore une volonté critique sur cette radio ou si, petit à petit, elle a décidé de s’aligner sur le goût commun et de le flatter.
C’est dire à quel point elle se trahit et vire à l’inutile.

Chupa75 


155
Répondre en citant  
Radio libre : les sentiers de la honte. - Lun 28 Mar 2011, 14:36

Je dois avouer que même dans mes pires cauchemars de décadence de France Culture, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour, un film comme "Chez Gino" puisse être promu sur France Culture.
C’est même pour éviter ce genre de déconvenue que j’écoute cette radio.

Ce jour funeste est arrivé. C’était samedi dernier, Arnaud Laporte a invité l’équipe de Benchetrit pour parler de cette oeuvre cardinale dont la bande annonce laisse à penser que même en guise de comédie de divertissement légère, c’est raté.

Je n’ai pas écouté. J’imagine que Laporte et ses invités auront eu le culot de prétendre que cette daube renoue avec les grands moments de la comédie sociale italienne et que Mouglalis surpasse Sophia Loren et que Garcia éclipse Mastroianni.

Je ne sais ce qu’il faut penser de tels choix.
Arnaud Laporte est-il con ? Croit-il faire de l’audience en parlant de merdouilles bas de gamme mais qui ont leur public ? Réflexe putassier.
Est-il copain avec l’attachée de presse ou lui aurait-on promis une récompense contre cette invitation ?
Cette émission est-elle un ballon d’essai pour que les magazines culturels de France Culture deviennent des tals-shows gnan gnan à la Drucker ? Faut-il à tout crin faire mousser le cinéma français, même nul, pour justifier et rentabiliser l’avance sur recettes ?
En tout état de cause, le résultat n’est pas brillant et la conclusion guère rassurante pour la radio.

Chupa75 


156
Répondre en citant  
Illustration de la décadence de France Culture - Lun 28 Mar 2011, 14:41

Voici la bande annonce de "Chez Gino". Je vous la soumets, des fois que vous penseriez que j’exagère. D’emblée, vous remarquerez l’inventivité des mouvements de la caméra, la direction d’acteurs toute en finesse ...

Ben, France Culture, le samedi après-midi, pendant 1h30, c’est ça et c’est la honte !



https://www.youtube.com/watch?v=eTE5RIBs2uY[/youtube]

antonia 


157
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) - Lun 28 Mar 2011, 17:03

ben, c’est difficile d’aller jusqu’à la fin de la bande annonce, je n’ai pas pu....

fanch 


158
Répondre en citant  
Samedi je posais des fenêtres, dimanche la porte… - Lun 28 Mar 2011, 18:18

Bon on va dire que vous aimez la musique au point de vouloir en faire un film. Vous voulez célébrer Janis Joplin comète du Blues (1) et le génie de la pop John Lennon. Vous voulez y faire jouer votre femme, actrice de cinéma reconnue. Pour la mettre dans l’ambiance et esquisser un modèle (sic) vous ne trouvez pas mieux à lui faire entendre qu’un groupe de rock, pur et droit. Français de surcroit. Passé le concert votre femme veut aller saluer le chanteur. Ce qu’elle fait. Elle jouera le rôle de Janis et sera tout à fait à côté de la plaque !

Le réalisateur s’appelle Benchetrit (il n’est pas à un navet près !). Sa femme Marie Trintignant. Le chanteur du groupe de rock, Bertrand Cantat. Rideau.


(1) voir le livre DE JM Vacher chroniqué en librairie-radio

Octave 


159
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) - Dim 10 Avr 2011, 13:57

Chers auditeurs,
J’ai le plaisir de vous annoncer que les conneries, c’est fini au "Radio libre", sous la houlette d’Arnaud Laporte. Pour un temps au moins ! Ne préjugeons pas de l’avenir.

Pour ce qui est du navet "Chez Gino", malheureusement promu dans cette émission, le film n’aura fait que 14 000 entrées la première semaine. Tout ça pour dire que le public a bien compris que c’était une infâme daube et qu’il était bien inutile que France Culture se ridiculise à essayer de faire croire le contraire et à prendre les gens pour des imbéciles.

Demeurent quelques questions ... Arnaud Laporte aura donc eu la mauvaise idée d’inviter plusieurs "artistes" à moitié has been et d’un intérêt plus que limité. Indochine, Karin Viard, l’équipe de chez Gino, Guy Bedos (qui essaie de faire un come-back) pour nous servir des propos indigents qui feraient sans doute honte à Michel Drucker, tout ça en public comme si cette donnée modifiait en quoi que ce soit le peu d’intérêt de la programmation.

Y a-t-il un sorte de cynisme et d’opportunisme de Laporte ? Ce genre de journaliste, à partir du moment où il se considère en position de "prescripteur" se croit-il autorisé à prescrire n’importe quoi, ce qui l’arrange (on se pose forcément la question du copinage)au mépris du public et de la mission du média qui le paie ?
Ou alors, les journalistes de France Culture ont une marge de manoeuvre restreinte. Il fallait inviter les sus-nommés parce qu’il y a des accords que nous autres, auditeurs, ignorons et on a refilé la corvée à Laporte ?
Mystère et boule de gomme !

Hier, donc, l’invité était Edward Bond. Arnaud Laporte n’était pas plus inspiré que d’habitude. Il a mis en parallèle le théâtre de Bond et celui d’Artaud à cause de la question du langage chez les deux. Les deux appréhensions du langage n’ont rien à voir et il y avait là, cette sorte de facilité qui consiste à balancer une référence pour faire "cultivé" qui paradoxalement fleure bon le manque et de culture et de réflexion.

Mais peu importe, les journalistes disent souvent n’importe quoi. L’essentiel est que leurs invités, eux, aient des choses à dire et qu’on les laisse s’exprimer puisque, même sur France Culture, on ne peut guère attendre mieux.








Stradiva 


Invité

160
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) - Sam 16 Avr 2011, 18:49

Je crois avoir trouvé un slogan pour ce brave Arnaud Laporte :\ʼʼArnaud Laporte, sur France Culture\ʼʼ, l’animateur qui s’élève en rampant !\ʼʼ

A proposer pour la nouvelle campagne de pub de la radio ! Razz

Il y a toujours eu et il y aura toujours des animateurs dans son genre, soit qui n’en ont guère, de genre. Il y a trente ans, il nous aurait claironné \ʼʼEt maintenant, notre grande après-midi culturelle avec une opérette de Luis Mariano, sous nos applaudissements\ʼʼ.

Du temps de \ʼʼTout arrive\ʼʼ, je me souviens l’avoir entendu cirer les pompes d’un officiel ou d’une officielle quelconque en saluant la politique culturelle pour l’art contemporain de la mairie UMP de Lodève. L’autre jour, il riait avec affectation aux grosses blagues de Bedos sur Sarko. On peut compter sur des types comme Laporte, si l’occasion,s’en trouve, il dira tout le bien qu’il pense d’Arno Brecker ! Je ne désespère pas ! clown (un)Stradivarius(un)Vsv

St-Hu 


161
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) - Jeu 14 Juil 2011, 22:11

Nouvelle apothéose dans le festival d'hypocorrectismes — comme disait Bourdieu — et de constructions bancales : c'est incontestablement Radio Libre d'Arnaud Laporte qui tient le pompon. Pour preuve cette présentation du festival Paris Quartiers d'été, fournie ci-dessous en image pour agrémenter vos vacances sur la plage : cherchez les erreurs.

France Culture, la radio qui sait vous distraire même quand elle vous laisse sur le sable sunny (pour ne pas dire en rade) !

La Dispute (par Arnaud Laporte) - Page 16 Tartsspectaclesfrancecu

Contenu sponsorisé 


162
Répondre en citant  
Re: La Dispute (par Arnaud Laporte) -

La Dispute (par Arnaud Laporte)     Page 16 sur 31

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 23 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum