-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Lit combiné enfant 90×200 cm PARISOT ZOLA
159.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Répliques, Alain Finkielkraut

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48 ... 56 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répliques, Alain Finkielkraut    Page 47 sur 65

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

461
Répondre en citant  
L'ordre de l'esprit et l'odre de la charité - Jeu 27 Aoû 2015, 09:41

Emmanuel Carrère reste coi après la tirade d'Alain Finkielkraut... C'était dans  Le royaume , du 13.09.2014 (émission rediffusée le 8 août dernier et mentionnée dans le post précédent).
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/09/s37/RF_4E5E4144-B047-4A96-9EAC-E709396794A2_GENE.MP3" debut="23:05" fin="27:25"]

À partir de ce moment-là, la question principale va tourner autour de l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité. Mérite l'écoute.

À noter que si Alain Finkielkraut dit qu'il ne se considère pas comme intelligent, il est possible que ce soit en écho aux propos de Carrère tenus quelques minutes auparavant. L'auteur se déclarait alors, sans humour décelable, « jeune, beau et intelligent » (à la fois)...  

Philaunet 

Philaunet
Admin

462
Répondre en citant  
Barre trop haut placée pour invités - Mer 09 Sep 2015, 09:15

Alain Finkielkraut était en forme : bien préparé pour ce premier numéro de la rentrée Sur Racine , il a d'emblée lancé le sujet sur ce que lui avait  inspiré le livre de Nathalie Azoulay* : l'amour peut-il être sacrifié à une aspiration considérée comme plus haute, à savoir tenir les rênes d'un pays : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s36/RF_52A1B50B-53AD-4C9C-92D6-DE2E2E1BDC92_GENE.MP3" debut="09:06" fin="09:47"]

Il a fallu assez vite déchanter malgré les intelligentes relances de Finkielkraut qui a montré un niveau auquel les invités n'ont jamais pu se hisser. Le second intervenant, Jean-Michel Delacomptée**, a reconnu avoir oublié ce qu'il avait écrit sur Racine. Finkielkraut, très diplomate, l'a alors lancé sur Montaigne sujet de son dernier livre et a tenté de faire le lien. Non, en fait Delacomptée était visiblement dépassé au point de se rallier par des « Je suis d'accord » systématiques à ce que disait Azoulay (Nathalie).

Quant à cette dernière, son français, sa manière de parler ont juré avec le style policé du producteur.  Petit échange à 27'25. D'abord "l'ecrivain" (comme l'écrivait Jean-Luuc, le mot "écrivain" est désormais écrit sans accent à France Culture) maître de conférences, puis l'Académicien, enfin la romancière et scénariste [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s36/RF_52A1B50B-53AD-4C9C-92D6-DE2E2E1BDC92_GENE.MP3" debut="27:28" fin="28:41"]

On ne manquera pas le passage où Mme Azoulay, sans rire, dit qu'elle a deux hommes en face d'elle en sous-entendant qu'ils ont un certain point de vue et ne peuvent comprendre. Superbe répartie de Finkielkraut : « Mais vous avez Barthes avec vous ». J'ai coupé à 35'. Un format de 30 minutes aurait suffi.

* Nathalie Azoulay, ecrivain, auteur de plusieurs romans et de scénarios pour le cinéma et la télévision
** Jean-Michel Delacomptée, ecrivain, maître de conférences en littérature
 

Invité 


Invité

463
Répondre en citant  
S'il vous arrive de traverser un village du Beaujolais - Dim 13 Sep 2015, 12:14

surtout ne descendez pas de votre voiture pour photographier un lampadaire :

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s37/RF_D1EB86E1-D694-4223-BD08-28D20A133E9A_GENE.MP3" debut="30:50" fin="32:30"]

Philaunet 

Philaunet
Admin

464
Répondre en citant  
Voilà, euh, c'est, c'est, tout ça, donc voilà, euh, j'veux dire, hein... - Dim 13 Sep 2015, 12:50

Rowan a écrit:surtout ne descendez pas de votre voiture pour photographier un lampadaire :

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s37/RF_D1EB86E1-D694-4223-BD08-28D20A133E9A_GENE.MP3" debut="30:50" fin="32:30"]

Vous me devancez. Votre extrait est très parlant (pour ce qui est du politiquement correct, du retournement d'argument en faveur de la bien-pensance,  de la langue avachie, etc.). En même temps, c'est une intéressante exposition de qui fait la pluie et le beau temps dans les médias généralistes (le Monde, Libération) qui imprègnent de leurs opinions et visions du monde l'esprit général. Alors, on ne peut toquer à une porte à 11h30 du matin dans un village du Beaujolais ? Aubenas rime avec hélas...

Mais, je n'étais pas allé aussi loin dans  Raconter la France * pour entendre ce passage qui confirme que j'ai bien fait de couper.

Après 15 minutes, c'était plié. Finkielkraut qui demande à Aubenas « comment va la France » et ensuite à Lançon « comment allez-vous » (le journaliste est une victime de l'attentat de janvier), ça ne pouvait que mal tourner.

Il y a des émissions, comme cela, qui ont une durée annoncée (50 minutes) et qui ont également une Durée d'Écoute Possible (la DEP) ou supportable (la DES). La DEP de l'émission précédente était de 30 minutes, la DES de celle-ci était de 15 minutes. Le site de Culture pourrait aussi donner ces détails...

* Nouveauté ? Révolution ? Un descriptif de l'émission sur la page de Répliques :

Identités, cultures, religion en général et islam en particulier: Alain Finkielkraut reçoit les journalistes Florence Aubenas et Philippe Lançon pour débattre de la France d'aujourd'hui.
Comment va la France? Telle est la question posée par Alain Finkielkraut à la journaliste Florence Aubenas, dont le livre "En France" est une collection de reportages partout dans le pays. En présence de Philippe Lançon, journaliste à Libération qui était présent lors de l'attentat contre Charlie Hebdo, ils évoquent le chômage, l'évolution des territoires, les questions d'identité, le rapport à la religion, à l'islam et au voile.

Philaunet 

Philaunet
Admin

465
Répondre en citant  
Dernier refuge - Mer 23 Sep 2015, 12:49

On prédisait à François-Xavier Bellamy un bel avenir à France Culture dans  un post du 17 août 2015 et il semble que cet avenir soit devenu du très tangible présent avec une nouvelle invitation chez Alain Finkielkraut, qui pourrait souhaiter en faire son successeur, qui sait ? Dans Les maux de l’école et les moyens d’y remédier , on l'entend dire ceci sur l'orthographe (mot qui, semble-t-il, englobe ici grammaire et syntaxe) [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/LES_MAUX_DE_L_ECOLE_ET_LES_MOYENS_D_Y_REMEDIER.NET_FC_0B5329CD-775D-47AC-9B6B-32D38F8FC0CB.MP3" debut="37:10" fin="39:43"]

« C'est la pensée qui en est empêchée, la pensée qui en est gênée » : voir Richeux et la brièveté et la plupart des descriptifs où l'incorrection de la langue est toujours associée à la médiocrité du contenu.

Une émission de bonne facture et assez équilibrée, grâce aussi à François Dubet .

PS Il n'y a pas de photo chez Alain Finkielkraut. Est-ce que ça manque à l'auditeur pour avoir une idée de l'émission ? Non. La radio ce n'est pas l'image. La force de la radio réside justement dans cette possibilité pour quiconque de ne pas être défini, et son sujet biaisé, par l'apparence (le portrait de Paul Veyne actuellement à Hors-Champs nous apprend-il quelque chose de sa pensée ?).

Philaunet 

Philaunet
Admin

466
Répondre en citant  
Numéro « Y a-t-il une religion de la Shoah ? » - Ven 02 Oct 2015, 21:49

Il ne serait pas un peu (ou très) limite, Alain Besançon, tout au long de l'émission Y a-t-il une religion de la Shoah ? * ?

Les soldats européens, « autant d'abbés Pierre » ?

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s39/WL-NET_FC_9F96780B-26A1-4DA5-9469-5C130CA0E07E-10.mp3" debut="21:37" fin="22:38"]

Et ce n'est pas la seule assertion qui fait bondir. Emballer ses propos de rires ne permet pas de tout dire. Alain Finkielkraut aurait pu être un peu plus incisif ou vigilant, me semble-t-il.

* La page d'Alain Finkielkraut « se normalise » : descriptif et illustration (pas encore de photos d'invités)

terki 

terki

467
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Sam 03 Oct 2015, 11:04

beaucoup de lieu commun dans l’émission de ce matin qui, marotte Finkielkrautienne oblige, portait encore sur l'islam en France. Pour une fois le vieux sage Jacques Julliard à assez bien argumenté pour nuancer les généralités et raccourcis des deux autres débatteurs.
La vision qu'à Finkielkraut des musulmans ressemble à celle d'un autiste focalisé sur ces deux ou trois même obsessions , repliés dans un cul de sac idéologique , il n’hésite pas à englober sous le même moule réducteur tous les musulmans , notamment sur la condition de la femme. Si une personne charitable pouvait prendre Finkielkraut par la main et lui faire visiter de nombreuses familles musulmanes en France ou sa vision halluciné des mœurs supposés que ceux ci auraient feront rires. Ou pleurer.

Que Finkelkraut lise les ouvrages de John Bowen, anthropologue américain professeur à l’université Washington de Saint Louis, qui concentre ses recherches sur la façon dont l’islam est vécu à travers le monde. Notamment John Bowen s’est intéressé au cas de la France.
Qu'il lise son ouvrage "l'islam à la Française". Loin des clichés , le chercheur trace un portrait plutôt rassurant de la capacité des musulmans en France à , de manière très pragmatique, s'approprier les lois et mœurs françaises pour les faire siennes.

Évidement ici et là nous voyons , des femmes dont les droits fondamentaux à l’expression , au libre arbitre, à la liberté de mœurs sont entravés par des attitudes machistes plus que condamnable. Mais n'est ce pas le cas dans de nombreuse régions du globe ou l'islam n'à rien à y voir. N'est ce pas le cas même en France de beaucoup de femmes , réduit à l’état d'objets sexuels, ou de potiches ou même de victimes de violences par leur conjoint ou amants.

en Russie une femme meurt toutes les 63 minutes dans des violences domestiques , où chaque année plus de 650.000 femmes sont battues par leurs maris ou d'autres proches, selon un rapport d'une ONG russe.
En Australie, au Canada, en Israël en Afrique du Sud et aux États-Unis, 40 à 70 % des femmes victimes de meurtre ont été tuées par leur partenaire selon l’OMS.
dans l'Etat de New-York ,1 900 jeunes filles de moins de 18 ans et 7 300 entre 18 et 21 ans seraient exploitées sexuellement d'après le New York State Office of Children and Family Services.

Pourtant Finkielkraut n'en parle jamais. Lui sa marotte c'est quant des musulmans ne se conduisent pas comme il faudrait. Les autres peuvent violer, assassiner, voler, se comporter très très mal, ça n'entre pas dans son domaine d'indignation.

Encore une fois Il est n’est pas question de nier que des femmes musulmane font encore l’objet aujourd’hui, dans de nombreuses sociétés à majorité musulmane, d’abus, de privations, d’injustices Mais ces pratiques et attitudes relèvent essentiellement des traditions ancestrales qui sont toujours tenaces dans les dites sociétés d’autant plus qu’elles sont souvent justifiées par des lectures erronées ou interprétations fallacieuses des références islamiques.
Il y'a inscrit dans le Coran le droit pour la femme à l’éducation, à l’héritage, au choix du conjoint, de contracter une dette, de se remarier, d’acquérir un bien, de léguer, de jouir de ses biens matériels, d’attaquer en justice. Une liste non-exhaustive.. Que ces préceptes ne soit pas respecter dans beaucoup de cas ne doit pas mener à jeter sur l'ensemble des musulmans l’anathème. Car dans bien des "constitutions laïques" il est inscrit le droit pour les femmes d’êtres respectés , d'avoir la liberté de pensée et de mœurs..mais les chiffres cités plus haut nous le montrent, ceci n'est pas toujours suivie dans les faits.

Alain Machefert 


468
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Dim 04 Oct 2015, 05:52

@terki a écrit:beaucoup de lieu commun dans l’émission de ce matin qui, marotte Finkielkrautienne oblige, portait encore sur l'islam en France. Pour une fois le vieux sage Jacques Julliard à assez bien argumenté pour nuancer les généralités et raccourcis des deux autres débatteurs.

S'il est vrai que le sujet de l'émission était "pur jus" obsession à la Finkielkraut, j'ai trouvé  ce même Finkielkraut trés pondéré dans cette discussion.  Ironiquement, lisant le commentaire de Terki, je pense qu'il soit la victime de ce même biais dont il abuse parfois, le biais de confirmation. Il est tellement "attendu" sur ce sujet que beaucoup d'auditeurs doivent lui prêter des intentions que, sur cette émission, il ne mérite pas.
Reste à savoir si cette pondération était le fruit d'une véritable volonté d'écoute de l'autre, ou juste une exception. L'avenir nous le dira.

Yann Sancatorze 

Yann Sancatorze

469
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Lun 05 Oct 2015, 16:46

J'indique ce lien ici (même si la rubrique média aurait été plus appropriée) car Roger Scruton, le philosophe anglais, avait été l'invité de Finkie . La lecture de cet article du Guardian complète le portrait du personnage au lendemain de l'élection de Jeremy Corbyn à la tête du Labour. On y trouve quelques formules choc bien senties, mais il rend aussi "hommage" aux "penseurs" adulés par la maison FC.

La fin de l'entretien est rafraichissante :

I wonder, before I leave, if he is hopeful that the academic establishment will ever again allow his kind of voice to be heard?

“I am not hopeful about much,” he says. “But I do think it is natural for human beings to try to think clearly. People do recognise bullshit.” Though, as he knows only too well: “The problem is so many careers are invested in it…”

terki 

terki

470
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut - Sam 10 Oct 2015, 11:00

Et bien il n'a pas fallu longtemps pour que l'émission de Alain Finkielkraut en remette une couche sur nos compatriotes musulmans.  L'un des invités Georges Bensoussan appliquant à plusieurs reprise à quasiment l'ensemble des musulmans vivant en banlieu d’être anti sémite , non républicains etc.. Parlant à plusieurs reprises "d'une fracture entre deux peuples" Ce genre de systématisme odieux et sans nuance était heureusement tempéré par son contradicteur Patrick Weil .  Car Georges Bensoussan est l'auteur du livre de chevet de Finkielkraut , "Territoires perdus de la République" qu'il signa il y'a une quinzaine d'année sous le pseudonyme de Emmanuel Brenner.

"Les Territoires perdus de la République" est souvent présenté par les médias fainéants comme un livre délivrant la vérité vrai et caché de ce qui se passe dans nos banlieues.  Livre médiatiquement largement exposé dont la rigueur scientifique et l'honnêteté intellectuelle sont largement remis en cause par notamment Alain Gresh ici même Territoires perdus de la République, le retour   ou dans l'ouvrage d' Ivan Segré  "La réaction philosémite ou la trahison des clercs".

Philaunet 

Philaunet
Admin

471
Répondre en citant  
Son disque est rayé - Sam 10 Oct 2015, 20:19

Tout d'abord une rectification à cette affirmation du 5 octobre
@Philaunet a écrit: (...) Finkielkraut, à Répliques, est lui précédé de la première variation des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach et ne parle pas sur les notes de piano jouées par Gould. (...)

Alain Finkielkraut annonce le titre de l'émission et en lance l'introduction pendant que les notes s'égrènent (voir exemple dans la pastille plus bas). Erreur de ma part due, sans doute, au fait que la musique est assez brève.

Sur ce que
@terki a écrit:Et bien il n'a pas fallu longtemps pour que l'émission de Alain Finkielkraut en remette une couche sur nos compatriotes musulmans.  L'un des invités Georges Bensoussan appliquant à plusieurs reprise à quasiment l'ensemble des musulmans vivant en banlieu d’être anti sémite , non républicains etc.. Parlant à plusieurs reprises "d'une fracture entre deux peuples"  Ce genre de systématisme odieux et sans nuance était heureusement tempéré par son contradicteur Patrick Weil .  Car Georges Bensoussan est l'auteur du livre de chevet de Finkielkraut , "Territoires perdus de la République" qu'il signa il y'a une quinzaine d'année sous le pseudonyme de Emmanuel Brenner.

"Les Territoires perdus de la République" est souvent présenté par les médias fainéants  comme un livre délivrant la vérité vrai et caché de ce qui se passe dans nos banlieues.  Livre médiatiquement  largement exposé dont la rigueur scientifique et l'honnêteté intellectuelle sont largement remis en cause par notamment Alain Gresh ici même Territoires perdus de la République, le retour   ou dans l'ouvrage d' Ivan Segré  "La réaction philosémite ou la trahison des clercs".

Je crois que le diagnostic est pertinent et que l'on peut lire votre contribution, puis écouter cette pastille  (introduction jusqu'à 6'30) et enfin  passer à autre chose en libérant de la place dans sa bibliothèque Itunes.
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/10/s41/RF_F126E234-4822-49DF-B023-CDE173E4EAB2_GENE.MP3" debut="00:00" fin="06:31"]
Hélas du grain à  moudre pour Olivia Gesbert (cf. 05 10  plus haut) qui sans cela serait entièrement désoeuvrée.

Contenu sponsorisé 


472
Répondre en citant  
Re: Répliques, Alain Finkielkraut -

Répliques, Alain Finkielkraut     Page 47 sur 65

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48 ... 56 ... 65  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum