-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Autres radios culturelles » BBC Radio 3 & Radio 4

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 63, 64, 65 ... 73 ... 82  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

BBC Radio 3 & Radio 4    Page 64 sur 82

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

631
Répondre en citant  
The sloe / Le prunellier - Jeu 08 Oct 2020, 15:08

Un documentaire dont les 14'21 contiennent plus de créativité de montage que n'importe quelle émission de France Culture durant une année.

Sloe Time BBC 3 Sunday Feature [04-10-2020]

Ce documentaire sur l’histoire naturelle et culturelle du prunellier, prend place dans le cadre de la série "New Generation Thinkers" offrant à de jeunes chercheurs la possibilité de diffuser au micro leurs domaines de savoir. C'est impossible à France Culture où la grille rigide ne permet à aucun intervenant d'être maître d'une séquence, comme ce fut le cas avec les producteurs dits tournants lors de l'âge d'or de France Culture (avant Laure Adler qui fait actuellement son cinéma et son beurre sur la vieillesse dans les médias complaisants du service public).

Donc, "New Generation Thinker Dr Lisa Mullen" évoque son intérêt pour le prunelier, en studio, avec ou sans interlocuteurs, puis en deux ou trois endroits sur le terrain. L'ensemble est ponctué de lectures, par des voix différentes, d'un journal de voyage contemporain et d'un traité du XIVe siècle, de plusieurs extraits d'une chanson a capella enregistrée pour l'occasion, de témoignages d'un bûcheron et d'autres personnes de la campagne. Il est question d'histoire, de sciences naturelles, d'écologie, d'expériences personnelles.

Qui a réalisé ce documentaire qui enfonce France Culture dans son trou de médiocrité ? Sara Jane Hall. Ce n'est pas un prénom masculin. Lisa ne l’est pas non plus. NicoMar, le vulgaire, a osé accuser ce forum de misogynie en prenant la défense des crétines de FC alors qu'il n'a jamais lu une seule des lignes de ce forum mettant en valeur les dizaines de réalisatrices, productrices, monteuses et preneuses de son à l'origine des meilleures émissions de radio culturelles, étrangères ou françaises (cf. France Musique).

Il manque aux employés de FC, en plus de la culture, l'écoute de la station qui les embauche, notamment son patrimoine, mais aussi celle des émissions de radio étrangères instructives et inventives. La perspective comparatiste est complètement absente à FC, forcément quand aucune langue étrangère n'y trouve grâce.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1484
Lockdown encourages us to keep local, but for many this has been rewarded with a new take on the close-by, the ordinary, in the natural world (even as nature is wreaking havoc) - such as the humble blackthorn.
New Generation Thinker Dr Lisa Mullen is fascinated by the beauty, cruelty and danger inherent in the blackthorn - flowers, spikes and fruit – the sloes whose alien green flesh dries the mouth, but combines with gin to make the perfect winter drink.
Not a ‘charismatic mega – fauna’, like the Giant Redwood, blackthorns dense, strong, dark wood, rippling with veins of toffee, plays an important role in holding our countryside together; dividing fields, feeding us and delighting in being one of the first to blossom in spring.
“A dense thicket, bristling with spines - you realise why blackthorn was used defensively as a dead hedge by the Saxon’s, the true precursor of barbed wire.” Roger Deakin
Blackthorn’s physical characteristics make it a popular baddie - folk lore depicts it as dangerous as well as useful. Robert McFarlane - a passionate advocate for nature – even describes the blackthorn as “the widow maker” - for its easily infected wounds.
Blackthorn Singing par Sam Robinson
Reliving childhood adventures in the Chiltern’s, pretending to be the princess in the thorny bush, Lisa recalls dangerous, warning stabs from the blackthorns cruel spikes. She talks to Samuel Robinson, coppicer and woodsman, who knows the blackthorn better than most. For Lisa he sings a beautiful song about the blackthorn winter, the false spring, his dog’s violent encounter with a deer, and his own confrontation with death.
“Walking on Black Meadow” by The Soulless Party
Producer: Sara Jane Hall
Music by Samuel Robinson - ‘Blackthorn’ - featuring Hannah Flynn
https://samrobinson.bandcamp.com/
And “Walking on Black Meadow” by The Soulless Party

Philaunet 

Philaunet
Admin

632
Répondre en citant  
Comme une pièce de théâtre radiophonique de Beckett : ‘The Day It Rained Forever’ de Ray Bradbury - Sam 10 Oct 2020, 21:46

Un récit de Ray Bradbury mis en ondes de la plus belle des façons par Hamish Wilson (Dramatised by Catherine Czerkawska) : The Day It Rained Forever’ de Ray Bradbury (BBC 4 1997 & Sun 12 Jul 2020, 30').

Une véritable pièce radiophonique servie par quatre acteurs qui captent immédiatement l'attention. Prise de son et bruitage irréprochables ; mise en scène envoûtante.

La harpe comme faiseuse de pluie (notes ressenties comme des gouttes qui régénèrent corps et esprit) dans un désert où il ne pleut qu'une fois par an.

Résumé et analyse de qualité dans les Cliffsnotes, Medicine for Melancholy - ''The Day It Rained Forever''
Descritptif : The last remaining residents of a drought-stricken hotel receive salvation from an enigmatic source.
Strange and chilling tales from the award-winning master of thrillers Ray Bradbury, who tops and tails these radio dramatisations in his own inimitable style.
Blanche …. Gwyneth Guthrie
Mr Smith …. Michael Mackenzie
Mr Fremley …. Bob Docherty
Mr Tyrell …. Raymond Ross
The harp played by Charlotte Peterson.
Pourquoi France Culture ne se saisit pas de récits littéraires pour en faire de courtes pièces radiophoniques, on (ne) se demande (pas) !

Philaunet 

Philaunet
Admin

633
Répondre en citant  
From Bach to Procol Harum - Dim 11 Oct 2020, 13:27

Il y a les inconditionnels de Tom Service et ceux qui le détestent (pour son élocution rapide et appuyée). On peut passer du groupe des seconds à celui des premiers, la preuve Is Birdsong Music ? BBC 3 The Listening Service & ce numéro intitulé What makes the organ so mighty? du 04-10-2020 qui ne contient malheureusement pas (encore ?) la liste des extraits de pièces diffusées.
Tom Service takes on the largest instrument created by human hands: the organ. With the help of organist Anna Lapwood, Tom asks: what makes the organ so mighty? Why has it fascinated musicians from Bach to Procol Harum? Along the way, Tom will delve into the Delphian roots of the organ and we’ll hear what its ancestor the Hydraulis sounded like, created in ancient Egypt. And we’ll drop in on Madison Square Garden where Gladys Gooding entertained huge audiences at sports events for over thirty years, starting in the 1930s. Finally, we’ll hear what makes the organ timeless and immortal in music by John Cage and Olivier Messiaen. All hail: the organ!


A Whiter Shade of Pale - Procol Harum 1967 avec explication ligne à ligne pour ceux qui ne veulent pas répéter uniquement les trois mots  "shade of pale"...

[i][Intro]

[Verse 1]
We skipped the light fandango
Turned cartwheels 'cross the floor
I was feeling kinda seasick
But the crowd called out for more
The room was humming harder
As the ceiling flew away
When we called out for another drink
The waiter brought a tray

[Chorus]
And so it was that later
As the miller told his tale
That her face, at first just ghostly
Turned a whiter shade of pale

[Bridge 1]

[Verse 2]
She said, there is no reason
And the truth is plain to see
But I wandered through my playing cards
And would not let her be
One of sixteen vestal virgins
Who were leaving for the coast
And although my eyes were open
They might have just as well've been closed
[Chorus]
And so it was that later
As the miller told his tale
That her face at first just ghostly
Turned a whiter shade of pale

Philaunet 

Philaunet
Admin

634
Répondre en citant  
L'oeuvre de Jorge Luis Borges examinée par trois professeurs de littérature - Lun 12 Oct 2020, 12:41

Une conversation littéraire éclairante entre la fameuse directrice de tables rondes, Bridget Kendall du BBC World Service, et ses trois interlocuteurs à distance. Une telle maîtrise de débat est époustouflante. Quant à la pertinence des interventions, elle est sans reproche sur le sujet littéraire ci-dessous  :

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1488

Quand a-t-on pu entendre de tels échanges (sur le fond) ? Au Panorama de France Culture au... XXe siècle, et dans l'ancienne émission de Pascale Casanova. La littérature examinée du point de vue de l'art de l'écriture et de l'imagination est impossible actuellement sur la chaîne dite culturelle, quoi qu'en dise la directrice qui promeut outrageusement sa nouvelle idole éditoriale à un poste de producteur à FC.

Un exemple d'émission culturelle par excellence qui a quitté les rives de France Culture : Writer Jorge Luis Borges: Mixing the magical with the mundane BBC World Service, The Forum Mon 12 Oct 2020
‘We accept reality so readily - perhaps because we sense that nothing is real.' A typically paradoxical quote from the Argentinian writer Jorge Luis Borges whose works have become classics and an influence not just on many Latin American novelists but on countless authors around the world. Yet although he is one of the most analysed figures in literature, even his greatest fans struggle fully to explain his writing. So who was Jorge Luis Borges? And what is it that makes his writing so compelling?
To find out, Bridget Kendall talks to three Borges experts:
Et quels experts, tous très brillants et clairs, à commencer par la première citée, Patricia Novillo-Corvalán.
• Dr. Patricia Novillo-Corvalán, from the University of Kent, author of Borges and Joyce, An Infinite Conversation;
• Prof. Evelyn Fishburn, from University College London, author of Hidden Pleasures in Borges’s Fiction; and
• Edwin Williamson, Professor at Oxford University and editor of the Cambridge Companion to Jorge Luis Borges.
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 29 contributions du lundi 05 au dimanche 11 octobre 2020 (semaine 41)

Philaunet 

Philaunet
Admin

635
Répondre en citant  
Le pommier [The Apple Tree], de Daphné du Maurier - Mer 14 Oct 2020, 14:56

En 1974, on savait comment transformer une nouvelle en un chef-d'oeuvre radiophonique  The Apple Tree BBC 4 The World of Daphne Du Maurier (4)  1974 & 16-08-2020.
Recently widowed George Carey has an irrational hatred for the old apple tree in his garden.
He decides it must be dug up - but it's a decision he's going to regret for the rest of his life - what's left of it...
Charles Gray stars in another adaptation of Daphne Du Maurier's famous short stories.
Mr Carey ... Charles Gray
Willis ... Douglas Blackwell
Midge ..., Patricia Leventon
Mrs Lord ... Katherine Parr
Mrs Hall ... Daphne Rogers
Dramatised and produced by Derek Hoddinott.
First broadcast on the BBC World Service in August 1974.
Le Pommier
Un veuf ayant toujours détesté sa femme reconnait dans le pommier de son jardin la silhouette de celle-ci et cet arbre commence à partir de ce moment là à l'obséder.

Qui a un ou plusieurs pommiers ne pourra pas ne pas être inspiré par ce récit.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1495

Belle étude de Xavier Lachazette  Jardin et connaissance dans deux nouvelles de Daphne du Maurier.

Philaunet 

Philaunet
Admin

636
Répondre en citant  
''Let's Talk About Rama and Sita'' - Dim 18 Oct 2020, 21:35

Une série documentaire fort originale en cinq parties de 15 minutes chacune que BBC 4 a initialement diffusée en 2014 et proposée de nouveau le 11 octobre dernier : Let's Talk About Rama and Sita.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1505

Le projet de chaque numéro est de se demander si les personnages et la morale du Ramayana imprègnent les comportements des croyants et si cet ensemble composé il y a 22 siècles peut encore être pertinent pour régler des comportements contemporains.

Le premier numéro est consacré à la figure de l'homme, le deuxième au mariage, le troisième à la femme (rediffusion à venir), le quatrième à la "planète" et le cinquième au couple patriote/traître.

Le traitement est semble-t-il (il faudra voir le 3e numéro) plus nuancé que sur Bayern 2 dont les présentatrices ont une orientation qui n’est pas sans rappeler celle des  employées de la radio publique française. Pourtant le numéro sur "Sita" (2017 & 2020) avait été autrement plus intéressant que ce que fait en général France Culture (sur l'Inde : rien).

Descriptifs des deux numéros déjà disponibles à l'écoute :
Award-winning poet and broadcaster Daljit Nagra takes stories from the Ramayana into his community and finds the ancient tales alive with contemporary Asian dilemmas. Examining Rama, as a warrior, a husband and a son, he asks whether he is a useful role model for men today.

Today he examines the marriage of Rama and Sita and explores its relevance to marriage today.
***********

Sur l'Inde et sa musique traditionnelle, on se référera, parmi de nombreux exemples de ce forum, à cette récente émission de SWR 2 (les radios publiques françaises dites culturelles ignorent la culture indienne...), ''Nordindische Ragas mit Siddharth Kishna und Florian Schiertz''.

Philaunet 

Philaunet
Admin

637
Répondre en citant  
Des noeuds et des craves - Mar 20 Oct 2020, 10:01

Voici deux sujets passionnants de documentaires radiophoniques :

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1506

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1507
Five Knots 07-05-2020. Timandra Harkness ties together five stories that begin with a knot to discover how knots have played a role in human history, technology, culture and mathematics.
A Testbed production for BBC Radio 4
Palores, the Bird of Cornwall 11-08-2020.
The Cornish Chough, or Palores in Cornish, is a member of the crow family. It is most recognisable for its distinctive bright red legs and long red bill. The bird has had a close association with the county for several hundred years. To much sadness for many residents of Cornwall, the Chough gradually disappeared over time, and by 1974 there were no Choughs left in Cornwall.

This programme contains poetry and stories inspired by the Chough, and features a collection of Cornish voices, including bird experts, writers and members of the community.
A Soundscape production for BBC Radio 4
Quand France Culture commandera des documentaires à des maisons de production spécialisées, on aura autre chose que les répétitions rances des obsessions stérilisantes de la Direction et de ses employées, qui ne méritent pas le nom de "femmes de culture" dont il est fait beaucoup usage ces jours-ci à Radio France.

La perspective comparatiste donne à voir comment France Culture se sert de l'antenne comme instrument de "combats" militants au lieu d'être d'abord au service des auditeurs, d'éveiller leur curiosité et le goût de la connaissance, de faire naître des vocations.

Philaunet 

Philaunet
Admin

638
Répondre en citant  
''The daughter and the double agent'', Ieva Lesinska, lettone. - Mar 20 Oct 2020, 13:38

Quel brillant documentaire au montage impeccable ! Un entretien avec cette femme exceptionnelle d'origine lettone dont le père était agent double débouche sur un tableau historique éclairant et sur les difficultés existentielles profondes des protagonistes, expatriés, mariés, divorcés. Une histoire qui permet de faire vivement résonner les thèmes universels de ce qui construit un destin, de l'identité, de la mémoire, des relations dans les couples et des enfants avec leurs  parents.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1508
Picture: Ieva Lesinska as a toddler with her father Imants Lesinski

BBC World Service, "Outlook" The daughter and the double agent 26 Jan 2020.
As a young woman Ieva Lesinska was faced with an agonising choice. Defect to the US with her double agent father, or stay in Latvia with her mother and renounce him as a traitor. Ieva says it was like she was living in a spy movie. A film has now been made about her life, it's called: 'My father, the spy.'

Presenter: Emily Webb
Producer: Deiniol Buxton



As a young Soviet student in 1978, Ieva could not have predicted that a holiday visit to her father, then working at the United Nations in NYC, would irreversibly split her life in two. Pulling back the curtain on the shady behind-the-scenes world of the Cold War, this film tells a daughter's dramatic story of her double-agent father, exploring their relationship against the backdrop of events which have their roots over four decades ago. In order to find herself and understand the game she was part of, Ieva sets out on a journey to the past, confronting family secrets, lies and betrayal.

Philaunet 

Philaunet
Admin

639
Répondre en citant  
''Nefertiti, The beguiling Egyptian Queen '', a fascinating conversation (Bridget Kendall) - Mer 21 Oct 2020, 12:56

Effectivement, la conversation qu'a menée Bridget Kendall avec ses trois invités est fascinante, car tous les aspects sont abordés : l'histoire, l'histoire de l'art, la réplique kitsch, l'archéologie, la muséographie, la mode, l'appropriation pour illustrer et défendre des causes (nationalistes, féministes revendicatives), la question de la restitution d'objets issus de fouilles archéologiques du XXe siècle.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1509

Nefertiti, The beguiling Egyptian Queen  BBC World Service, Thu 30 Jan 2020.

La dernière personne citée dans la liste a écrit un livre, Nefertiti’s Face: The Creation of an Icon dont The Guardian a fait une recension instructive : Nefertiti’s Face by Joyce Tyldesley review Book of the day History books, 23/02/2018.
Joining Bridget Kendall to discuss the story of Queen Nefertiti are
Tarek Tawfik, Associate Professor of Egyptology at Cairo University and former Director General of the Grand Egyptian Museum Project;
Christian Loeben, curator of the Egyptian and Islamic Collections at the Museum August Kestner in Hannover, Germany; And
Joyce Tyldesley, Reader in Egyptology at the University of Manchester, and author of Nefertiti’s Face: The Creation of an Icon.
Un tel panel et une telle discussion sont-ils envisageables sur Radio France International (sur France Culture, la réponse est évidemment non) ? Voici la page RFI. Si vous trouvez une page "Culture", merci de la signaler...
A mysterious Egyptian Queen who lived more than 3,000 years ago, Nefertiti still dazzles the modern imagination. Once the wife of a Pharaoh, she might have faded into obscurity, but for the 1912 discovery of an extraordinary bust of her wearing a distinctive flat-topped crown, which captured her very modern beauty and made her into a global celebrity.

Philaunet 

Philaunet
Admin

640
Répondre en citant  
Louis Braille (1809-1852) - Sam 24 Oct 2020, 16:10

Un numéro imbattable de l'émission de Matthew Parris sur BBC 4 (Sun 4 Oct 2020), "Great Lives" dont le héros choisi par David Blunkett, aveugle de naissance, se trouve être Louis Braille (1809-1852).

Splendide prestation de Matthew Parris qui s'efface peu à peu pour laisser place à un dialogue passionnant entre David Blunkett (voir aussi Ramblings) et l'autre invité Kevin Carey  Chairman of the RNIB (Royal National Institute of Blind People). Il faut dire que comme les deux invités sont aveugles, l'animateur ne peut leur adresser de signes pour coordonner la conversation. Son seul moyen est de se glisser dans un silence ou d'interrompre, et comme les deux invités sont des hommes habitués à la parole publique, Parris a choisi la meilleure solution pour les auditeurs, se taire. On est loin de l'envahissant Mauduit pour guider un entretien, soit dit en passant.
Matthew Parris hears why David Blunkett has chosen Louis Braille, the 18th century French boy who blinded himself in his father's workshop, as his great life - with the help of guest expert the RNIB's Kevin Carey.
Producer: Maggie Ayre
First broadcast on BBC Radio 4 in May 2015.
Tout est intéressant dans cet entretien, les questions d'histoire, d'hygiène, de mode de vie comme celles de morale et de philosophie. Louis Braille est mort de phtisie (tuberculose) à 49 ans, un génie selon Blunkett, notamment pour sa transcription de la notation musicale adaptée aux aveugles.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1528

À propos de cécité, on se tournera vers le chercheur multi-couronné, Botond Roska, dont l'équipe de Bâle vient de faire une percée majeure dans la recherche fondamentale sur les cellules nerveuses impliquées dans la vision.

Philaunet 

Philaunet
Admin

641
Répondre en citant  
Le retour du kakapo - Lun 26 Oct 2020, 21:18

Où l'on retrouve le kakapo (3e photo) dans une émission de BBC World Service,  How they’re saving the kakapo 16-03-2020 :

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 64 Scre1532

C'est Alison Ballance, la scientifique présentant Our Changing World sur Radio New Zealand  qui conte l'histoire du sauvetage des oiseaux dont il ne restait qu'une cinquantaine au milieu des années 1990 (pour mémoire, Alison Ballance sur ce forum dans Papillons de nuit, une passion vivante).

Tout ceci est fort plaisamment conté (avec un fort accent néo-zélandais qui fait tendre l'oreille...). Par exemple, toute l'affaire de la reproduction, une vraie saga, avec prélèvement de sperme (prononcé "spoom" avec l'accent), insémination (sans grand succès, néanmoins), régime adapté pour les oiseaux (les trop gros ne pondent que des mâles), etc. Après la ponte des œufs, ceux-ci sont prélevés au nid et remplacés par des œufs en porcelaine, le temps que les premiers éclosent en couveuses. Quasi simultanément, les œufs en porcelaine sont alors remplacés par des œufs différents qui diffusent des sons d'oisillons sur le point de briser leur coquille, et ce afin que la femelle se prépare. Après que celle-ci a été un nouvelle fois poussée à quitter le nid, les oisillons nouveaux-nés sont placés dans le nid. L'incubation artificielle évite le prélèvement d’œufs par des prédateurs. La population de kakapos (reproduction naturelle tous les 2 à 3 ans sur le rythme d'un arbre produisant des fruits à cette fréquence) est à l'heure actuelle de 200 oiseaux.

Une émission qui témoigne d'efforts gigantesques pour sauver une espèce menacée par les prédateurs introduits par l'homme (les rats et les chats harets) et dont le but est de montrer la réussite d'entreprises au service du bien commun. Et c'est une réussite pour chaque émission de la série "People Fixing the World". Inimaginable chez nous, la dernière chose que France Culture diffuserait sous l'ère Treiner.
It’s a flightless bird on the edge of extinction, but a team in New Zealand is trying to stop it from going the way of the dodo.
The kakapo is a large parrot that was once common in New Zealand. But its inability to fly, strong smell and habit of freezing when attacked made it easy to hunt for both human settlers and the animals they introduced. By the mid-1990s there were only 51 left.
The remaining birds were moved to an island and a recovery operation began – looking at every aspect of the animals’ lives to try to boost the population.
Twenty-five years on and the kakapo are at the centre of an elaborate breeding programme. There are monitors that measure the jiggle of mating birds, “smart eggs” to replace the ones removed for rearing and even a sperm-carrying drone.
People Fixing the World looks at what it takes to bring a bird back from the brink.

Kākāpō Files & Voice of the Kākāpō 1: Kākāpō - night parrot 25-02-2020.

Contenu sponsorisé 


642
Répondre en citant  
Re: BBC Radio 3 & Radio 4 -

BBC Radio 3 & Radio 4     Page 64 sur 82

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 63, 64, 65 ... 73 ... 82  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum