-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG S21FE 128Go 5G Graph
474 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 2 sur 13

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

11
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Mar 07 Juil 2020, 13:12

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p990-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35786) a écrit:Hier soir et ce matin, réactions à la nomination de Barbara Pompili au ministère de la transition écologique. (...)  De même "les" réactions à la nomination de Dupont-Moretti, sont exclusivement le fait de l'USM, farouche adversaire de l'avocat et vice-versa. (...)
Donc, dans les deux cas,  on interroge un opposant déclaré. Qu'est ce que cela nous apporte? Qu'est-ce que cela apporte à l'information du citoyen?
La rédaction de France Culture n'a pas pour but l'information mais le formatage idéologique. Deux moyens : déléguer l'opposition politique à des intervenants sans aucun contradictoire ; diffuser des chroniques à charge :

Les journaux et la rédaction de FC - Page 2 Scre1278

Un "billet" de Stéphane Robert ("Journaliste - chef du service politique - france culture") dont le pseudo sur Twitter est "icomoriev"...

La réaction peu enchantée d'un internaute en réponse à ce Tweet RédacFC :

Les journaux et la rédaction de FC - Page 2 Scre1279

CQFD.

munstead 


12
Répondre en citant  
Précision - Sam 11 Juil 2020, 15:24

Journal de la mi-journée, samedi. La présentatrice  parle d'émeutes au Mali contre le président au pouvoir, émeutes menées par l'opposition. Celle-ci est composée de "responsables religieux" et d'opposants politiques et de jeunes. On sent que sur FC on ne dira jamais qu'il s'agit de responsables religieux musulmans, car on imagine mal des prêtres ou des pasteurs susciter des émeutes.
Or le problème majeur du moment au Mali est la situation dans le nord du pays ou Daesh tente d'instaurer un califat couvrant d'ailleurs plusieurs régions des pays de cette zone. Donc ces émeutes ont une forte consonance religieuse, ce qui pèse sur l'analyse que l'on pourrait en faire.

Philaunet 

Philaunet
Admin

13
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Sam 11 Juil 2020, 18:34

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1000-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35803) a écrit:Journal de la mi-journée, samedi. La présentatrice  parle d'émeutes au Mali contre le président au pouvoir, émeutes menées par l'opposition. Celle-ci est composée de "responsables religieux" et d'opposants politiques et de jeunes. On sent que sur FC on ne dira jamais qu'il s'agit de responsables religieux musulmans, car on imagine mal des prêtres ou des pasteurs susciter des émeutes.
Or le problème majeur du moment au Mali est la situation dans le nord du pays ou Daesh tente d'instaurer un califat couvrant d'ailleurs plusieurs régions des pays de cette zone. Donc ces émeutes ont une forte consonance religieuse, ce qui pèse sur l'analyse que l'on pourrait en faire.
Voici le descriptif du journal que vous signalez, pas plus de Mali que de beurre en branche (ou en broche). Notez le "censé" qui, sur une radio impartiale aurait été remplacé par "destiné à" ou "visant à". Mais non, comme partout ailleurs sur le site de France Culture, il faut instiller la défiance. Pathologique. Et puis le "style Pierre Neveux" : point omis après "style", le nom est celui d'un employé de la station, rigueur professionnelle, on vous dit...
Jean Castex veut que ses ministres "aillent sur le terrain pour entendre les demandes des Français, des entreprises et des élus locaux." Déclaration sur Twitter du Premier ministre qui réunissait ce matin les membres de son gouvernement en séminaire. Un séminaire censé fixer une méthode de travail. En quelques jours, Jean Castex est donc passé de haut fonctionnaire d'Etat, inconnu du grand public,  à Premier ministre.  En l'espace d'une semaine, Jean Castex a déjà imprimé son style Pierre Neveux.
Les autres titres du journal

Le nouveau coronavirus continue de circuler. L'OMS appelle à la vigilance devant l'explosion récente des contaminations dans le monde. La Belgique impose désormais le port du masque dans tous les lieux clos. Reportage de Pierre Bénazet à Bruxelles.

Nous irons également à Singapour qui vient d'élire un nouveau parlement, avec une percée de l'opposition.

La Bosnie Herzégovine commémore aujourd'hui les 25 ans du génocide de Srebrenica, où plus de 8000 Bosniaques musulmans ont été massacrés.

munstead 


14
Répondre en citant  
Voix de radio - Mar 14 Juil 2020, 07:37

Erner est en vacances pour six semaines. Il est remplacé par Chloé Cambreling. Le journal du matin est entre de bonnes mains. La ligne politique est tenue, c'est l'essentiel (voir plus bas). Petit problème quand même, la voix de cette dame si sûre d'elle. La "voix de radio" est une réalité, mélange de timbre, de clarté, de basses, de rythme. Cambreling a une voix un peu désagréable, sèche, sans profondeur, une voix autoritaire qui ne souffre pas la contestations  ni le doute. On l'entendrait bien dans une classe de quatrième. Bien entendu, le débit est très rapide, trop rapide: pas de respiration, de blancs, de pauses entre les phrases. Non, il faut en permanence battre un record de rapidité ce qui amène de passer d'un sujet à un autre sans  liaison. À l'auditeur, cet idiot endormi, de suivre.
En ce matin de 14 juillet un peu particulier, deux invités spéciaux un représentant de SUD pour les soignants, une représentante-caisssière de la CGT qui comme par hasard sont les deux syndicats qui n'ont pas signé les accords de Ségur. Auparavant, un autre représentant de SUD refuse l'hommage de la nation organisé en ce jour pour le personnel médical:"On va pas accepter qu'ce type qui nous méprise, méprise nos revendications, nous rende hommage". Ce type c'est le PR bien sûr.
FC prend bien soin d'annoncer les manifestations "en réaction aux accords de Ségur" sans rappeler que les syndicats majoritaires les ont signés, que CGT et SUD ne signent jamais rien au niveau national (ce que l'on appelle le courage politique sans doute) et surtout que cette manif est prévue depuis avant la signature des accords. J'ai moi-même reçu un tract d'annonce de la manif bien avant la conclusion de l'accord.
Une  station du service public pourrait s'interroger sur cette rupture de l'unité nationale que représente l'organisation de manifestations de revendications salariales le jour du 14 juillet. Mais là on est à un niveau qui dépasse Chloé Cambreling, trop pressée d'en finir avec son journal quotidien.
Le journal du matin s'interroge aussi gravement sur le concept de héros. Les soignants sont-ils des héros? Non disent certains, avec raison d'ailleurs. Le problème est que les médias, dont FC, les ont présentés comme des héos pendant deux mois, avec concerts de casseroles compris. On n'aura pas le mauvais goût de le rappeler pour FC. Se poser la question maintenant est un peu facile.

Philaunet 

Philaunet
Admin

15
Répondre en citant  
''La femme, une terrienne à part entière'' (Nadine Epstain) ???? - Dim 19 Juil 2020, 09:33

Titre pour le moins curieux et incompréhensible de la part de Nadine Epstain (alias, aux infos : "Le monde est un enfer et la catastrophe est pour dans cinq minutes") pour un reportage sur l'excision qui ne mentionne que l'Afrique et sa pratique par des Africains ou des citoyens d'origine de ce continent: Ni race, ni couleur de peau, ni religion pour l'excision. Bizarre...

Un reportage superficiel qui manie mots chocs et formules générales avec chiffres.

Étrangement, il n'est pas question de mettre sous les projecteurs les femmes qui commettent ces mutilations, ce sont des femmes...

Un témoignage précédé de la description du "rituel" : "Une femme vous entrave la bouche, une autre vous retient par la poitrine et deux autres par les jambes. Puis l’exciseuse vous écarte les jambes, retire le clitoris en entier et vous applique un tissu imprégné d’herbes médicinales." Elles s'y mettent donc à cinq.

"Maria, excisée il y a vingt ans au Sierra Leone (...) n’a rien oublié : Des femmes âgées m’ont saisie par les épaules, m’ont jetée à côté d’autres petites filles. On m’a tenu les jambes et les bras et je n’ai plus eu mon mot à dire, je n’ai pas su ce qui m’arrivait." "m'ont jetée à côté d'autres petites filles" fait un peu bétail maltraité. Une petite étude sur le "métier" d'exciseuse pourrait permettre d'apporter un peu de lumière, non ?

Un intertitre étonne de nouveau : "La femme, une terrienne à part entière" suivi d'un paragraphe d'information sans rapport logique (peut-il y en avoir ?) avec cette affirmation saugrenue (restons modéré).

Les employées de FC ont tellement intégré le paradigme féministe qu'il ne leur vient pas à l'esprit de réfléchir aux responsabilités criminelles de femmes qui, en France, par exemple, pratiquent encore ces mutilations tout en sachant que c'est interdit.

Les mutilations génitales féminines par les exciseuses avec l'accord des mères : le grand tabou féministe.

En 2018, un billet dans ce forum Mutilations sexuelles des jeunes filles africaines.

Philaunet 

Philaunet
Admin

16
Répondre en citant  
Les petits bonheurs insurrectionnels de France Culture - Mer 22 Juil 2020, 19:57

Dans le Journal de 8 h par Anne-Laure Chouin et Rédaction [22-07-2020], on peut lire :
L'actualité à l'étranger, c'est l'attitude martiale de Donald Trump qui a envoyé des forces fédérales à Portland, dans l'Oregon, pour mater les manifestations contre les violences policières. Il menace de faire de même dans d'autres villes démocrates.
Le journalisme à la LFI dans toute sa splendeur et l'on est sur une antenne du service public... Ignorer volontairement que les agents fédéraux sont déployés à Portland pour protéger les bâtiments fédéraux contre les casseurs puisque les forces de l'ordre de la ville se voient intimer l'ordre par la municipalité (démocrate) de ne pas intervenir, ce n'est plus informer, mais faire de la propagande politique.  Comme c'est le cas de manière sournoise au quotidien pour bien d'autres sujets.

Voir par exemple la photo flatteuse de manifestants  (le 5 mars 2020) en grand format qui barre la page pour le sujet sur "La Loi de Programmation Plurianuelle de la Recherche".

Concernant la langue française si bien illustrée par la station culturelle :  "la multiplication des coupes rases ou coupe à blancs dans les forets"

Emploi original de "construction" dans "Une proposition de loi est en construction"

On récapitule les cinq titres par mots-clés :

risque
aggraver
maux
souffrent
fronde
violences conjugales
mater
violences policières
menace
se débattre
coupes rases
dévastateur


Bienvenue dans la vision du monde des employés de la rédaction de France Culture.

munstead 


17
Répondre en citant  
Chers amis bordelais et nantais - Jeu 23 Juil 2020, 13:02

Ezechiel Fernandez présente le journal de la mi-journée.
Premier titre, long développement, sur la condamnation d'un ancien garde du camp du Struthof. Intérêt réduit pour un grand sujet un peu dépassé. On aurait pu envisager des développements sur la banalité du mal, mais ce serait trop demander. Ensuite, une vision uniquement critique de la réception par le Parlement européen des accords signés à Bruxelles il y a deux jours, permettant pour la première fois à l'UE d'emprunter. Un reportage style micro-trottoir à Beyrouth où une dame nous assure qu'elle "va tuer". Une station comme FC pourrait apporter sur la crise libanaise un éclairage autre que les réactions de la rue d'autant plus que le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères s'y trouve, mais c'est comme ça. On poursuit par un petit scandale au Royaume-Uni ou des universitaires protestent contre les questions posées aux candidats à la nationalité britannique, qui ne laissent pas de place ou pas assez au colonialisme. Ceci permet à Fernandez de parler de Black Lives Matter et des manifestations organisées par ce mouvement en Grande-Bretagne mais aussi en France "à Paris et aussi dans les villes esclavagistes, Nantes et Bordeaux."
Donc ces deux grandes villes sont des "villes esclavagistes",  parce que des Nantais et des Bordelais aux XVIIe et XVIIIe siècle se sont livrés au commerce triangulaire. On ne reviendra pas sur l'histoire de ce commerce, on ne fera même pas remarquer que pratiquement pas un Africain n'a transité par ces deux cités, on s'étonnera juste qu'en 2020 un journaliste se permette d'accoler un qualificatif infamant à deux ports français.
On imagine que pour Marseille, il parlera de "la ville des truands", pour Vichy, "la ville des collaborateurs ",  pour Strasbourg "la ville-traître qui ne s'est jamais révoltée contre les Allemands", etc.
C'était ce midi vers 12 H 35 sur France Culture.

Philaunet 

Philaunet
Admin

18
Répondre en citant  
Achtung! - Jeu 23 Juil 2020, 14:04

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1000-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35854) a écrit:Ezechiel Fernandez présente le journal de la mi-journée.
Premier titre, long développement, sur la condamnation d'un ancien garde du camp du Struthof. Intérêt réduit pour un grand sujet un peu dépassé. On aurait pu envisager des développements sur la banalité du mal, mais ce serait trop demander. (...)
Allemagne : "Deux ans de prison avec sursis pour un ex-gardien de camp nazi de 93 ans. Bruno Dey est accusé de complicité dans 5.230 meurtres perpétrés entre août 1944 et avril 1945, quand il était gardien au camp de concentration de Stutthof, au nord de la Pologne. L’un des derniers procès de ce genre ?"[20 minutes 23-07-2020]
Le journaliste du Journal de 12h30 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-23.07.2020-ITEMA_22388051-2020C2717S0205-1779455909.mp3" debut="00:00" fin="00:15"]

Le Struthof, c'est autre chose (près de Natzwiller en Alsace) : Centre européen du résistant déporté, onglet Le KL-Natzweiler (1941-1945)

Philaunet 

Philaunet
Admin

19
Répondre en citant  
Petit retour sur le journal de 12h30 - Jeu 23 Juil 2020, 20:24

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1000-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35854) a écrit:Ezechiel Fernandez présente le journal de la mi-journée. (...) Un reportage style micro-trottoir à Beyrouth où une dame nous assure qu'elle "va tuer". Une station comme FC pourrait apporter sur la crise libanaise un éclairage autre que les réactions de la rue d'autant plus que le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères s'y trouve, mais c'est comme ça. (...)
Le sujet "Liban" du Journal de 12h30 "Le Liban s'enfonce dans une crise sans précédent dans l'attente d'un accord avec le FMI qui tarde à se concrétiser. Jean-Yves Le Drian passe deux jours à Beyrouth."

Classiquement, deux témoignages de femmes gravement touchées par la crise dont une se répand en imprécations. Ce sont des bribes pour donner un climat. Un développement pourrait se faire dans une émission géopolitique ad hoc (sauf que la grille est totalement verrouillée et qu'il n'y a aucune flexibilité quant aux programmes) car ce n'est pas le but d'un court journal d'information. En attendant, la séquence : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-23.07.2020-ITEMA_22388051-2020C2717S0205-1779455909.mp3" debut="03:04" fin="04:39"]

Philaunet 

Philaunet
Admin

20
Répondre en citant  
3e petit retour sur le journal de 12h30 du 23 juillet - Ven 24 Juil 2020, 19:57

munstead(https://regardfc.1fr1.net/t94p1000-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35854) a écrit:Ezechiel Fernandez présente le journal de la mi-journée.
(...) Ceci permet à Fernandez de parler de Black Lives Matter et des manifestations organisées par ce mouvement en Grande-Bretagne mais aussi en France "à Paris et aussi dans les villes esclavagistes, Nantes et Bordeaux."
Donc ces deux grandes villes sont des "villes esclavagistes",  parce que des Nantais et des Bordelais aux XVIIe et XVIIIe siècle se sont livrés au commerce triangulaire. On ne reviendra pas sur l'histoire de ce commerce, on ne fera même pas remarquer que pratiquement pas un Africain n'a transité par ces deux cités, on s'étonnera juste qu'en 2020 un journaliste se permette d'accoler un qualificatif infamant à deux ports français.
On imagine que pour Marseille, il parlera de "la ville des truands", pour Vichy, "la ville des collaborateurs ",  pour Strasbourg "la ville-traître qui ne s'est jamais révoltée contre les Allemands", etc.
C'était ce midi vers 12 H 35 sur France Culture.
Après Achtung! et Petit retour, revenons sur le point qui a fait réagir le contributeur ci-dessus.

Notons que ce sujet ne fait pas partie des cinq thèmes annoncés sur la page du Journal de 12h30. Dommage. Pourquoi faire les choses à moitié ?

Il semblerait que la Rédaction de France Culture, abonnée à l'AFP, choisisse ses sujets parmi ce que l'Agence de presse (son biais politique n'est plus à signaler) propose comme nouvelles.

Le Journal "20 minutes" également. Ou est-ce FC qui lit le journal pour faire le sien ? Éclairez-nous sur vos choix, Rédaction...

En Grande-Bretagne, 181 historiens dénoncent un manuel d’histoire « erroné » pour devenir Britannique ["20 minutes" avec AFP 23-07-2020 7h39] + 59 commentaires.

Sans surprise la journaliste Elodie Goulesque qui a évolué * reprend les informations de l'AFP. On ne dira jamais assez combien l'AFP est la réelle Rédaction de bien des médias français (ceux de Radio France visiblement depuis longtemps) qui ensuite changent quelques mots et formulations pour faire croire que le texte est le leur.

La journaliste, donc, puis la conclusion du présentateur au Journal de 12h30 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-23.07.2020-ITEMA_22388051-2020C2717S0205-1779455909.mp3" debut="07:22" fin="09:14"]

"Les anciennes villes esclavagistes" donc, même si le mot "anciennes" a du mal à sortir (une petite formation à l'articulation de la langue pour les présentateurs des journaux ?). Cela change la perception lue plus haut. Le terme "esclavagiste" est-il approprié ? Des historiens ont-ils des réponses ?

En attendant : Nantes La traite négrière et l'esclavage et Bordeaux  Mémoire de l'esclavage et de la traite négrière

******************

* Elodie Goulesque‎  Accidents de chasse en France 6 septembre 2012 ·
Bonjour, je suis journaliste pour BFMTV à Toulouse et je prépare un sujet sur la chasse et la sécurité. Je recherche activement une personne ayant été victime d'un accident de chasse dans Toulouse et sa région.

munstead 


21
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - Dim 26 Juil 2020, 09:18

Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t94p1000-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#35859) a écrit:"Les anciennes villes esclavagistes" donc, même si le mot "anciennes" a du mal à sortir (une petite formation à l'articulation de la langue pour les présentateurs des journaux ?). Cela change la perception lue plus haut. Le terme "esclavagiste" est-il approprié ? Des historiens ont-ils des réponses ?
Le contributeur en question ne trouve pas que le bafouillage "d'anciennes" précédant "villes esclavagistes" change grand-chose à ce qualificatif infamant. "Villes esclavagistes" signifie que l'économie de ces villes reposait sur l'esclavage. Ce n'était pas le cas, comme n'importe quel historien de l'économie des grandes villes portuaires aux XVII et XVIIIe siècles  le dira. En dehors de quelques fortunes d'armateurs se livrant au commerce triangulaire, l'économie locale reposait sur un commerce infiniment plus varié  et sur son hinterland.
Si vous voulez un exemple de ville esclavagiste, Tombouctou y a droit à plus d'un titre puisque non seulement elle était la base de départ des caravanes transsahariennes d'esclaves noirs emmenés en Arabie, mais pratiquait activement l'esclavage intramuros jusqu'à une date récente.
Parler de "villes esclavagistes" françaises relève typiquement de ce mouvement antiraciste qui déferle actuellement en Europe à partir des États-Unis qui, pour des raisons incompréhensibles, reste un modèle intellectuel pour les universitaires et associatifs de notre pays. Et France Culture. Très concrètement, il s'agit de "dé-moraliser" l'ennemi, de lui faire comprendre à quelle point son histoire est abjecte, ce qui exige de lui humilité et silence à jamais (lire l'entretien avec Rokhaya Diallo dans Le Point), en attendant des compensations financières (réclamées déjà par une association française). On peut ne pas être d'accord, sans pour autant oublier ou excuser l'esclavage sur lequel reposaient , faut-il le rappeler, toutes les économies de l'Antiquité et jusqu'au XIX siècle en Russie,sous la forme du servage, aux États-Unis bien sûr, et encore aujourd'hui dans certains pays d'Afrique et du Moyen-Orient (et je ne parle même pas des travailleurs immigrés philippins ou bangladeshi traités comme des esclaves dans ces charmants pays). Fracturer une société au nom de l'histoire est à la base de la plupart des dérives autoritaires modernes, faut-il le rappeler.

Contenu sponsorisé 


22
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 2 sur 13

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum