-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-64%
Le deal à ne pas rater :
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
99.99 € 279.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 49, 50, 51  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 50 sur 51

Bas de page ↓   

Curly 


491
Répondre en citant  
Quid quid quid... - Jeu 14 Oct 2021, 15:28

Quid,

                                quid,

                                                              quid,

                                                                                                        pourquoi autant de quid ?

                                                                                        La vie des idées - Page 50 H12

Que nous apprend Guillaume Apollinaire ?

                                                                                                                                                                                Total Recall, comment réaliser ses rêves les plus tordus ?

                                                                Connaissez-vous "Jean Petit qui danse" ?

                                                                                                                        La vie des idées - Page 50 K11

                                                                                                                                                                                    LinkedIn : moins carriériste, plus humaniste ?

                                                                                                            Pour 2022, qui sera le candidat de "la raison" ?

Les poupées d’Eva Aeppli ont-elles une âme ?

                                                                                                                                                                                        L’histoire de Wall Street est-elle celle de l’Amérique ?


                                                                                            A quoi rêve Ballaké Sissoko ?

                                                                                                                                                                         Faut-il avoir un prénom "français" pour aimer la France ?

                                                                                    Épicure peut-il nous orienter dans la vie ?

                                                                                                                                                                                La vie des idées - Page 50 J11

                                Les députés nous ressemblent-ils ?

                                                                                                                                            Jim Carrey incarne-t-il les années 90 ?

                                                                    Que faire des biens mal acquis ?

                                                                                                                                                                                                                    l’Eglise peut-elle se réformer ?

                                                                                                                        Miró avait-il la tête dans les étoiles ?

                                                    Pourquoi le peuple a-t-il remplacé la "populace" ?

                                                                                                                                                                                    Comment faire payer aux autres nos propres prises de risques ?

                                                                                                                                L'art commercial est-il de l'art ?

                                est-il raisonnable de croire en la raison ?

                                                                                                            La vie des idées - Page 50 G12

                                                                                                                                                                                                peut-on parler d’exode urbain ?

                                                                Qui a tué Thomas Sankara ?

                                                                                                                                Faut-il demander des comptes à l'Europe ?

                                                        Vivian Maier était-elle une espionne ?

                                                                                                                                                                                                    Qui étaient les massacreurs de la Saint-Barthélemy ?

                                                                                        Pourquoi faut-il défendre le "métier" d'historien ?

                                                                                                                                                Plaisir, joie, bonheur (et puis quoi encore ?)

Comment restaurer une nature abîmée par l'homme ?

                                                                                                                                                                        L'engagement amoureux, à quoi bon ?

                                                                                                                    Anthropocène ou capitalocène ?

                                                                                                                                                                                                            John Ruskin, le socialiste préféré de Proust ?

                                                        Comment les politiques instrumentalisent l’histoire ?

                                                                                                                                                                                            Le catholicisme a-t-il encore un avenir en France ?

                                                                                La connerie : l'échec de l'intelligence ?

                    Édouard Philippe va créer son parti... mais pourquoi faire ?

                                                                                                                                                                    Le steak, qui est la viande ?

                                                Y a-t-il des angoisses métaphysiques aujourd’hui ?

                    La vie des idées - Page 50 Opera954

                                                                                                                                                Pourquoi "La Recherche" est-il un roman culte ?

                                        Pandora Papers : des opérations fiscales illégales ou immorales ?

                                                                                                                                                                                                Pourquoi Berthe Morisot était-elle si peu connue ?

                                                                                    Faut-il dire adieu aux armes ?

                                                                                                                                                                        La chanson " Let it be " peut-elle nous consoler ?

                                                                                                                                La Critique sauvera-t-elle la littérature?

                                    Démocratiser l’entreprise. Pourquoi ? Comment ?

                                                                                                                                                                            Le vaudou est-il sorcier ?

                                                                                                    La panne géante de Facebook, Instagram, WhatsApp : une crise dans la crise ?

                    La fête est-elle en train de disparaître ?

                                                                                                                                                                                Peut-on arrêter le progrès ?

                                                                                                "L’Être et le néant" peut-il se lire comme un roman ?

                Qui a peur du rock gothique ?

                                                                                                                                                                                            France / Allemagne : 16 ans d’amour et maintenant ?

                                                                                                                Rire est-il drôle ?

                                                                                            La vie des idées - Page 50 F12

Curly 

Curly

492
Répondre en citant  
Pratiquez-vous le BDSM ? - Ven 15 Oct 2021, 18:53

Les Chemins de la philosophie > Objets inattendus de la philosophie > Épisode 6 : Le BDSM, peut-on consentir à la soumission ?

Connaissez-vous le BDSM : bondage et discipline, domination et soumission, sadomasochisme ?

Que peut penser la philosophie ?

Peut-être pratiquez-vous le BDSM, peut-être en avez-vous vaguement entendu parler
Et maintenant, connaissez-vous le consentement ?

                    L'invitée du jour :

                                                                La vie des idées - Page 50 6103


                      Manon Garcia, philosophe, professeur de philosophie à l’Université de Yale aux Etats-Unis


- Manon Garcia, qu’est-ce que le BDSM ?

- Eh bien en fait c’qui est intéressant
                                                                        c’est que c’est quasiment impossible à définir…
                                                                puisque c’est les gens qui font ce type de pratiques qui décident
                                                                                                                 euh
                                                                                    exactement le champ de ces pratiques
                                                                        mais c’est en fait un champ
                                                                                                                                                    euh
                                                                                                                                                    euh
                                                                                                                                          presque infini
                                                                                            et donc
                                                                                                euh
                                                                                        c’qui se joue
                                                                                            c’est euh
                                                                                                                                    ce sont des rapports de pouvoireuh
                                                                                                                                                    des rapports de douleuuuuur
                                                                                                                                                            et des
                                                                                                                                                        tttttttsss  
                                                                                                                                                            euh
                                                                                                                                            des des jeuuuuuueuh divers zet variés
     mais il y a une un vrai débat pour savoir si le BDSM est est un ensembleuh de pratiques
                                                                                                                                                                                        ou si c’est une identité
                                                    il y a des gens pour qui c’est une identité
                                                                                                                                     si c’est
                                                                                                                                                    euh même une forme de thérapiiiheu
                                                                                              ou si c’est un loisir y’a des euh y’a c’est intéressant
                                                                                                                                                                                                                                      ya ya
                                                                            des dév’loppements sociologiques
                                                                                                qui
                                                                                                qui
                                                                                        euh
                                                                                    euhmm
                                                                                                                                défendent l’idée qu’c’est qu’il s’agit d'un loisir sérieux

loisir sérieux qui est une catégorie sociologique
                  puisque le BDSM ça impliqueuh
                                                                                                                euhmm
                                                                                                                    tttsss
                                                                                d’acheter euh plein de de d’objaîeuh
                                                                                                                euh de consacrer beaucoup d’temps
                                                                                                                euh
                                                                                à connaître des choooses
                                                                                                                                     d’avoir une certaine forme de sociabilité                                                                                                                                    
                                                                                                                                                            un peu comme si vous faites du surf si vous voulez.

Manon Garcia
philosophe, Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard

                                                                    La vie des idées - Page 50 4116

                                                                                Les Chemins de la philosophie
[Extrait du film 50 Nuances de Grey, de Sam Taylor-Johnson, 2015 (adaptation du roman de E.L. James, 2012)]
                                Le contrat Sacher-masoch et le contrat 50 Shades of Grey...


- Oui alors bon moi j’pourrais euh j’trouve ça passionnant
                                                                                                                        la
                                                                                                                            la différence entre ces deux contrats
                             donc j’pourrais vraiment y passer deux heures…
- Allez-y !
- J’vais essayer d’aller vite
                                                                                                                fffffffsss
                                                                                                                non mais
                 évidemment que la première différence immense
                                                                                                                                            c’est que dans un cas c’est
                                                                                                                    hé
                                                                                                    Sacher-Masoch       qui écrit pour
                                                                                                                                                        saaaaa
                                                                                                                                                                             euuuuuuuuuuuuh
                                                                pour sa maîtresse
                                                                ce qu’il faudrait qu’elle dise en première personne
                                                                                                      donc en fait lui c’est ça qui lui plaît
                                                                                                                                      c’est qu’elle lui dise je serai impitoyable vis à vis de vous
                                                                                                                           mais c’est
                                                                                                                                     c’est lui vous
                                                                                                                         donc c’est lui qui écrit tout
                                                                                                                                    c’est lui qui
                                                                                                                                    c’est pour lui en fait…
        
                                                La vie des idées - Page 50 595

                                                                            on voit que lui il a passé des heures à rédiger c’contrat
                                                                                                                       se dire
                                                                                                                                                         « Ooooooh ça va être suuuper et touuuueuh »
                                                                                        et donc ya un côté ludiqueuh
                                                                                                                                                                                         euh
                                                                                                                                                            euh
                                                                                                                                                                                                        plaisir littéraire
                                                                                                                                                                                                                                            ékcétéra
                                                        et de l’autre côté vous avez le contrat de 50 Shades qui est vraiment déprimant
                                                                                                                                                                                                                             euh

Manon Garcia
philosophe, Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard

                                                                                                                                                                                La vie des idées - Page 50 887


                                                                                                    Les Chemins de la philosophie       

                                                                                     pour les gens de la communauté BDSM qui eux se tiennent à
                                                                                                                            ahh
                                                                                                                                        des réflexions très
                                                                                                                             euh
                                                                                                                                        développées sur comment le consent’ment fonctionne
                                                                                                                             izon
                                                                                                                             izon
                                                                                                            des zacronymes
                                                                                                                    euh
                                                                                                                                                                on
                                                                                                                                                                on
                                                                                                                                                                                         ooooon
                                                                                                                                                                                                            est
                                                                                                                                                                                                                             euh                                                                                                                                     euuuuuuuaaaaaavec
        des valeurs différentes
                                                         comment on
                                                                                      on évalue le risqueuuhh
                                                                                                                                                                ékcétéra
                                                                                                            donc eux
                                                                                                                                                    sont un p'tit peu fâchés
                                                                                                                                    que
                                                                                                                                                euh
                    des gens en vanille se mettent avoir les mêmes pratiques qu’eux
                                                                                                  sans sans faire l’effort euh
                                                                                                                                                                            d’éducation au consent’ment  
                                                                                                                                                                                                            qui est ffffondamental
                                                                                                                                                                                                            qui est le pilier central
                                                                                                                                                                                                                                                         de la communauté BDSM

Manon Garcia
philosophe, Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard

                                                                                                                                      La vie des idées - Page 50 791

- ...n’y a-t-il pas toujours en ce qui concerne le sexe une part d’assujettissement... ?
- Eh bien évidemment qu’il y a toujours une part d’assujettissement
                                                mais je pense
                                                                                                    que dans la conversation  
                                                                           et dans une certaine attitude morale où nous prenons
                                                                                                                            en
                                                                                                                            en
                                                                                                                            en
                                                                                                                      compte
                                                                                                                la vulnérabilité différenteuh
                                                                                                                                de nos partenaireuh
                                                                                                                                                                                et la nôtre
                                                                    et la façon dont nous devons écouter nos partenaires parler avec nos partenaires
                                                                                                                                             ékcétéra
   il y a un moyen de prendre en compte cet assujettiss’ment
                                  de voir que le sexe politique
                                                                                                             et ça c’est vraiment trrrès important
                                                                                                le sexe c’est politique
                                  nos désirs sont politiques
                                                                                                                                                                                         nos plaisirs sont politiques…

                                                                                                                        La vie des idées - Page 50 Opera955

                                                                                on ne désire pas naturellement des choses
                                                                                                                                                                        il n’y a pas de plaisirs naturels
                                                                                                                                                                                                de désirs  naturels
                                                                        tout ça est le produit de notre société de la valorisation
                                                                                                                        euh

                                                                    de la soumission féminine de la domination masculine ékcétéra

                                                    et c’est en se parlant
                                                                                                                             en
                                                                                                         en
                                                                                                                                                        en
                                                                                                                                resss
                                                                                                                                                                                    en se parlant de manière respectueuse                                                           en s’écoutant de manière respectueuse
                                                                                                                                                        et
                                                                                                        en construisant un vocabulaire commun qu’on peut apprendre à se connaître                                                                     apprendre
                                                                                                                            à
                                                                                                                                                        se
                                                                                                                            à
                                                                                                                                                                            à
                                                                                                                                                                                se penser comme des sujets
                                                                                                                                                                                                                                             asseu
                                                                                                                                à la fois autonomes
                                                                                                                               et assujettis
                                                                                                                                                            et pour autant des sujets d’plaisirs.

- Merci beaucoup Manon Garcia

Manon Garcia
philosophe, Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard


                                                                                                Les Chemins de la philosophie

                                                                                        La vie des idées - Page 50 3136

Curly 

Curly

493
Répondre en citant  
La pollution numérique, extrait du journal d'un marronnier publié chez ''Les liens qui lient'' - Mer 27 Oct 2021, 12:01

L'association LES MARRONNIERS NE SE PLANTENT PAS QU'EN AUTOMNE vous présente

                                                                                                            LA POLLUTION NUMÉRIQUE
                                                                                                                                        CETTE INCONNUE

                                                                                                                                                                                       Extrait du Journal d'un marronnier

19 novembre 2016
Le Numérique et nous > Épisode : Quel est l'impact de nos vies numérique sur l'environnement ?
nos vies numériques et tous ces échanges dématérialisés ont des conséquences toute à fait concrètes sur l'environnement.
L'ensemble des technologies du numérique représente 10% de la consommation mondiale d’électricité.

14 mars 2018

Les Nouvelles de l'éco > Épisode : Amazon ou la pollution en nuages
qui dit machine learning dit big data. Et qui dit big data dit immenses fermes de serveurs. 
qui dit fermes de serveurs donc, dit aussi consommation d’énergie et même pollution. Selon un rapport de Greenpeace, le secteur informatique est ainsi responsable de 7 % de la consommation mondiale d’électricité.
selon cette étude, la pollution générée par l’industrie du net serait ainsi équivalente à celle du secteur de l’aviation.

23 septembre 2018

Le Numérique est politique > Épisode : L'écologie et le numérique
Data center, consommation d'électricité... Moins tangible que nos déchets organiques, le numérique a aussi un impact écologique important. La pollution numérique représente un réel défi. On en parle...

25 décembre 2019
ACTUALITÉS
Numérique : cliquer, c'est polluer
Repères |Oubliez la dématérialisation, le virtuel. Le numérique pèse bel et bien sur l’environnement : il consomme de l’électricité, rejette des gaz à effet de serre, incite à l’exploration minière... Les empreintes sont multiples mais pas si évidentes à mesurer.

5 janvier 2021
De cause à effets, le magazine de l'environnement > Épisode : Le numérique peut-il être écologique et responsable ?
Décrié pour son rôle dans le réchauffement climatique, le numérique serait responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre et pourrait afficher un taux de 8% d'ici 2025
Quels sont les impacts, les bienfaits et les méfaits de cette technologie ?
Comment repenser notre dépendance aux technologies digitales ?

20 septembre 2021
Le Pourquoi du comment : Économie & Social > Épisode : Le numérique peut-il sauver le climat ?
La vidéo en ligne génère 60 % des flux mondiaux de données et plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an. Cela représente 1 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit autant que l’Espagne selon les chiffres du think-tank The Shift Project.
Faut-il plus ou moins de numérique pour répondre à la crise écologique ?

17 septembre 2021
Le Meilleur des mondes > Épisode : Pollution numérique : la grande illusion du virtuel ?
Data centers, câbles sous-marins, satellites : et si la promesse de légèreté du cloud n'était qu'une grande illusion ?
Ce soir nous tenterons de faire une toute petite pause dans nos vies connectées pour mieux comprendre l’ampleur de la pollution numérique provoquée par nos échanges virtuels.  Des mails, des likes, des photos… Que coûtent à la planète le transit et le stockage de nos données numériques ? 
Pour répondre à nos questions nous recevons Guillaume Pitron, journaliste, auteur de L’Enfer numérique : voyage au bout d’un like (Ed. Les liens qui libèrent, 2021)

22 octobre 2021
La Méthode scientifique > Épisode : Pollution numérique : la face cachée du clic
Le numérique et l'écologie sont-ils ennemis ou alliés ? Comment les géants du numérique invisibilisent-ils la pollution qu'ils génèrent ?
Malgré les apparences, l’envoi d’un mail, un like sur un réseau social, ou encore le visionnage d’une vidéo de chat provoquent bel et bien une dépense d’énergie polluante.
A cette pollution énergétique s’en ajoute une autre : celle liée aux matières premières requises pour la production croissante des outils numériques.
"Pollution numérique : la face cachée du clic", c’est le voyage de l’autre côté de l’écran que nous vous proposons pour l'heure qui vie. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !
Nous sommes (...) avec Guillaume Pitron, journaliste, réalisateur de documentaire et auteur de "L’enfer numérique : voyage au bout d’un like" paru aux éditions les Liens qui libèrent.

27 octobre 2021
L'Invité(e) des Matins > Épisode : Énergies et numérique : quelle transition écologique ? Avec Guillaume Pitron
Après la crise sanitaire, la crise énergétique va-t-elle rythmer le monde ? Enjeux et pistes de réponses avec Guillaume Pitron.
Toutes les pistes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sont-elles dès lors bouchées ? Comment dépasser les limites des énergies renouvelables et limiter les effets négatifs du numérique ? Pour en parler nous recevons Guillaume Pitron, journaliste et auteur de “L'enfer numérique. Voyage au bout d'un like” (Les Liens qui libèrent, 2021) et “La guerre des métaux rares: La face cachée de la transition énergétique et numérique” (Les Liens qui libèrent, 2018).

Curly 

Curly

494
Répondre en citant  
Une époque qui nous infantilise - Lun 01 Nov 2021, 11:18

Être et savoir > Comment peut-on avoir envie de devenir adulte aujourd’hui ?
... avec la philosophe américaine Susan Neiman à l'occasion de la parution de son livre "Grandir - Éloge de l'âge adulte à une époque qui nous infantilise"

                                                        La vie des idées - Page 50 Opera965

                                                                                                                    Être et savoir

                                                                                                                                                                            ...nous infantilise                                                                        


L’idée c’est d’utiliser l’école comme une pépinière, une mini société qui soit un exemple à suivre pour les élèves.
Lydie Lescarmontier

Les écoles doivent être vues comme des micro sociétés, qui doivent donner à voir un futur qui soit désirable. Frederick Heissat

Le rôle des adultes c’est aussi de protéger les enfants
(…) Nathanaël Wallenhorst
                                                                                                                                                                                …qui nous infantilise

Le développement cognitif c’est extrêmement vaste.
Franck Ramus

Un haut potentiel ça s’appelle un humain, un bébé est un haut potentiel.
Jérôme Pellissier

La scolarisation c’est tout de même le plus puissant moteur pour développer l’intelligence des enfants. Franck Ramus

                                                                                                                    Être et savoir

                                                                                                                                                               ... qui nous infantilise

Le cerveau pour aller bien a besoin d’avoir de quoi se nourrir. Anne Bargiacchi

Tous les enfants doivent être stimulés intellectuellement, mais il faut ajuster ce qu’on leur demande à leur niveau. Franck Ramus

Le QI n’est pas un destin gravé dans le marbre. Franck Ramus

Samuel Paty est compliqué à construire comme cause, analyse Anne Simonin.
C’est important de ne pas réintroduire du sacré dans l’enseignement, de ne pas rendre ces séances d’hommage trop solennelles. Valérie Hanin
                                                                                                                                                                                                                               ...qui nous infantilise                                        

Un cours ce n’est pas d’abord un dialogue mais une transmission de connaissance et d’esprit critique. Valérie Hannin

Je ne suis pas sûre qu’en voulant faire porter aux professeurs d’histoire-géographie les valeurs de la République, on ne fasse pas fausse route. Anne Simonin
Il faudrait introduire des cours de logique en histoire, pas de valeur. Anne Simonin

                                                                                                         Femmes dans l'histoire : comment mettre fin à l'oubli ?

Y compris quand les femmes ne sont pas là, elles jouent un rôle. Yannick Ripa
Il y un soupçon qui pèse sur l’histoire des femmes qui serait une histoire militante.Titiou Lecoq (militante féministe)

                                                                                    La vie des idées - Page 50 Opera966



Susciter la curiosité des élèves est essentiel... Véronique Guarrigues
                                                                                                                                                            ... qui nous infantilise


                                                                                Être et savoir
                                                                                                        ...nous infantilise
... avec le ministre de l'Education nationale, de la jeunesse et des sports

J'ai toujours été favorable (...) au fait de regarder ce qui marche.

C'est parce que l'école est à la fois un lieu spécifique et qu'elle est ouverte, qu'elle est l'école.

Pour moi les deux objectifs sont très clairs : élever le niveau général et lutter contre les inégalités.

L'avenir du monde sera déterminé par la qualité de l'éducation.

                                        Être et savoir > Comment former les enseignants à la laïcité ?
Être et savoir s'interroge
                                                                                                                                                                ...nous infantilise

Je suis convaincue que d’en parler (...) ça permet de libérer la parole ...
 Peggy Kilhoffer

La laïcité c’est d’abord le fait que la République garantisse la liberté de conscience et d’opinion. Paul Devin

                                                                               ...une époque qui nous infantilise

Ce que les enseignants souhaitent c’est qu’on les soutienne, pas qu'on les stigmatise. Paul Devin

Quand on a confiance en son enseignant, on sera plus enclin à lui poser des questions. Christine Guimonnet

Les parents sont les meilleurs experts de leurs enfants, ils peuvent être de vrais acteurs en repérant les symptômes. Vincent Trebossen

                                                                         S’il n’y a pas d’enseignants il n’y a pas d’école... Nicolas Bray

                                                                La vie des idées - Page 50 Opera964

Curly 

Curly

495
Répondre en citant  
La poignée de critiques II - Le retour de la revanche de la poignée - Jeu 04 Nov 2021, 11:07

Suite de La poignée de critiques
La Grande Table critique
une poignée de critiques passionné.es
échangent et se disputent
avec enthousiasme et contradiction

                                                                                                                             LA POIGNÉE DE CRITIQUES

                                                                                                                                                            expositions

Aller voir Georgia O'Keeffe (…) c’est avant tout voir de la peinture
                                                                                                                                        Corinne Rondeau

de Kooning (...) fait tout ce qu’on peut faire avec de la peinture sur une toile.
                                                                                                                                                            Stéphane Corréard

dans ces petites salles, peut-être parce qu’il y avait beaucoup de monde et que c’est de la peinture matière, je me suis sentie un peu à l’étroit.
                                                                                                                                                                                                                                                                            Corinne Rondeau
                                                                                                                           

                                                                                                                                                           séries

Il y a un rapport au corps (...) très intéressant.

                                                                                                 Raphaël Nieuwjaer

Comment actualiser l'oeuvre de Bergman ? Le fait esthétique majeur (...) est qu'Hagai Levi resserre absolument sa mise en scène sur le couple (...) pour se concentrer sur leur vie émotionnelle.

                                                                          Raphaël Nieuwjaer  

l'actualisation passe aussi par la question du genre
                                                                                                         Olivier Joyard

                                                                                                                                                         spectacles

Un des grands succès de ce spectacle (...), c'est la leçon donnée par Sylvain Creuzevault sur ce qu'adapter veut dire.
on est bien dans une pièce de théâtre

                                                                              Marie Sorbier

                                                                                                                                                        littérature jeunesse

c'est un imaginaire commun (...) un château, un roi, une reine, une fille à marier. (...) Et là, ils sont déconstruits…
                                                                                                                                                                                                                          Marie Sorbier

Qu'est ce qu'on fait quand on est vieux? Est ce qu'on est le rebut de l'humanité?
... je trouve ça joli d'intégrer cette petite histoire d'amour de personnes d'un certain âge.

                                                                                                                                                                                Marie Sorbier

Il s’agit d’un bestiaire (...) Mais ce sont des animaux chimériques, au sens premier. C'est à dire que tous les animaux sont moitié moitié. 
                                                                                                                                                                                                                                                                        Marie Sorbier


                                                                                                                                                       films

Il est important de décoller du réel
Je n'étais pas entièrement sûre de vraiment décoller

                                                                                                            Charlotte Garson

Dans Mourir peut attendre, Bond a quitté les services secrets et coule des jours heureux en Jamaïque.
J'ai l'impression d'avoir déjà vu ce film
(…) En réalité, nous avons tous déjà vu ce film
(...) ça me rappelle aussi des films de John Ford, « La charge héroïque » (1949) ou « She wore a yellow ribbon » (1949) avec John Wayne .
(...) on veut bien donner des gages à l'époque mais (…) en réalité, rien ne vaut vieil espion britannique, blanc, un bon mâle viril, qui dès qu’on l’énerve sort tout un arsenal pour régler les problèmes. C'est assez problématique politiquement.

                                                                                                                                                         Charlotte Garson


                                                                                                                                                      spectacles

Julie Deliquet parvient à encapsuler quelque chose de très vivant.

                                                                                                                                Aïnhoa Jean-Calmettes
Julie Deliquet s'affranchit totalement du cinéma pour réellement proposer du théâtre.
                                                                                                                                                                            Philippe Chevilley

                                                                                                                                                      albums

Djoudi (...) bascule avec Troie dans quelque chose de plus organique
(…) Les orchestrations ont plus de corps

                                                                            Christophe Conte

C'est un vrai disque
(…) On entend plus les chansons
(…) L'album suspend l'incrédulité sur l'émotion
(…) les refrains fonctionnent comme des refrains.

                                                                                                  Olivier Lamm

il y a (…) de vraies chansons en fait.
                                                                        Christophe Conte

Curly 

Curly

496
Répondre en citant  
La dose de savoirs du mardi 9 - Mar 09 Nov 2021, 20:51

La vie des idées - Page 50 Opera975

                                La rénovation du grand Palais vue par Maylis de Kerangal

c’est (...) cette ambition de refaire un tout — de refaire monde — qui est au cœur du programme de restauration actuel.

J’essaie d’entrer en contact avec cet édifice
je mémorise les noms des différentes parties qui organisent ce grand tout
Je m’avance lentement sur la dalle, déstabilisée, ahurie

Soudain la Nef (…) Je m’avance lentement (...) déstabilisée, ahurie (...). Je renverse la tête (...) je déambule (...) dans ce séjour qui ne fait rien d’autre qu’affirmer sa structure, et me raconter, enfin, ce qu’est un palais — et mieux : un grand palais.
(…) [le] palais, urbain, ouvre et accueille. Ce qu’il ouvre, c’est  (…) une capacité — celle de convier le ciel chez soi, de connecter l’infini cosmique au gîte terrestre, par exemple ?
Construit pour tisser les mondes

(...) de grandes expositions (...) conçues comme des événements
(…) c’est peut-être cette notion d’événement, autrement dit ce qui déchire le temps puis trouve sa résonance dans la durée (...) qui résorbe l’identité polymorphe du Grand Palais et le projette dans une sorte d’hétérotopie chatoyante

                                                                                                                       La vie des idées - Page 50 Opera982

Je reviens après l’été. casquée, bottée, une chasuble.

Observer ce qui a lieu ici me rappelle alors qu’un chantier (...) tient à une durée, à cette expérience singulière de la chose en chantier, dont je peux accompagner la métamorphose dans le temps.

Ici, on cure.
(…) Curer — et c’est l’autre sens de ce mot — induit également du traitement, de la réparation, un protocole de soins (…) la cure d’un (...) simple poteau situé dans la Nef, demande-t-elle aux ouvriers de confiner son pourtour contre les poussières puis, une fois pourvus de masque (...) de (…) protéger la structure qu’elle recouvre, tel un air-bag
                                                                                                                                   Maylis de Kerangal, écrivain

                    La vie des idées - Page 50 Opera983

L'une des grandes questions qui se posent aux partis de gauche aujourd'hui reste celle de l'électorat :
Il ne faut jamais perdre de vue qu'on s'adresse à une majorité - dont les minorités font partie -  (Stéphanie Roza)

Le socialisme est-il mort ?
...moi je reste profondément socialiste… (Stéphanie Roza)

les enfants qui grandissent en contexte de guerre ont beaucoup moins d'opportunités (Susan Neiman)

la question, c'est : pourquoi est-ce qu'on continue à diffuser ce mensonge sur la vingtaine comme plus bel âge de la vie ? Ma conclusion est que cela prépare les jeunes à n'attendre rien du monde et de la vie (Susan Neiman)

devenir adulte (…) est un acte subversif. (Susan Neiman)

la croissance a pour effet principal d’augmenter le niveau de vie (Dominique Méda)

Curly 

Curly

497
Répondre en citant  
Le monde des jeunes - Mer 10 Nov 2021, 15:43

« On a aujourd’hui une antenne (...) avec énormément de charme, de bonne humeur, de modernité »
                                                                                                            La direction de France Culture, Le Monde, 27/08/2019    


                                                                                                                        Le monde des jeunes

                                                                                                                                                            ou

                   La vie des idées - Page 50 Opera985
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Un programme perpétuel unique

(...)

03/03/2019
Être et savoir > Education, que faire de la peur?

13/12/2019
Société > Le fléau des violences conjugales chez les jeunes 

02/03/2021
L'Invité(e) des Matins > Rixes entre bandes : les mécaniques de la violence.

01/03/2021
Journal de 8 h > Violences entre jeunes : réunion au sommet

23/10/2018
Du Grain à moudre > Violence des jeunes : quelle prévention des rixes ?

22/03/2021
Être et savoir > Violence adolescente : comment la penser, quelles réponses apporter ?

24/03/2021
Esprit de justice > La violence des jeunes

13/08/2021
GRAND REPORTAGE
les adolescents en danger

LSD, la série documentaire > Les enfants enfermés ou l’éducation sous contrainte
29/04/2019 & 29/06/2021
Le centre éducatif fermé, sanction ou protection ?
la violence est dans l’enfermement

30/04/2019 & 30/06/2021
La famille ou la prison
Qu’on y soit placé ou qu’on y soit né, la famille est un lieu enfermant.

01/05/2019 & 01/07/2021
Les filles violentes, déviantes ou dissidentes ?

02/05/2019 & 02/06/2021
Les mineurs étrangers face à l’Etat et aux réseaux mafieux


17/06/2021
LE REPORTAGE DE LA RÉDACTION
Crise sanitaire, quand les enfants craquent

19/03/2021
Histoire > Les Apaches, les bandes (...) terrorisent Paris en 1900
Des bandes de jeunes (...) sèment la panique en ville

25/02/2021
LES PIEDS SUR TERRE
Exclusions scolaires

11/02/2021
L'INVITÉ(E) DES MATINS > Génération pandémie
Assiste-t-on au sacrifice de la jeunesse ?

27/01/2021
Entendez-vous l'éco ? > Jeunesse : la fin des illusions
Confrontée à une pandémie mondiale, une catastrophe climatique imminente et un marché de l'emploi peu clément à son égard, la jeunesse d'aujourd'hui doit se mobiliser

26/11/2020
ENTENDEZ-VOUS L'ÉCO ? > Péril sur les jeunes     (…)

                                                                                                                                                                                       09/11/2021
                                                                                                                                                                                DOCUMENTAIRES
                                                                                                                           Les bandes de jeunes sont éternelles
                                                                                                                                                                    une exploration historique (...) de leur violence
Les affaires de rixes récurrentes à Paris ou en banlieue relancent régulièrement la peur des bandes de jeunes que l’on perçoit souvent comme de plus en plus violentes et de plus en plus nombreuses.
quand on regarde ça de plus près, c’est presque le contraire

ce qui est intéressant c’est de mesurer la peur qu’elles suscitent


                                                                                                                                 1
les étudiants (...) sèment la panique dans les villes, s’enivrent, sadisent les jeunes bizuts et commettent parfois des viols collectifs

                                                                                                                                 2
les débordements sont tolérés et encadrés

                                                                                                                                 3
la presse, la justice et l’État inventent des bandes de voleurs pour faire diversion

                                                                                                                                  4
Au XXIe siècle, les journaux sont remplis des méfaits des apaches qui égorgent, tabassent, détroussent, tiennent des réseaux de prostitution, organisent des guet-apens tapis dans l’ombre 

le nervi (...) souvent et après être passé au café, peut-être un peu alcoolisé, terrorise un peu le bourgeois.

                                                                                                                                  5
cette jeunesse qu’on juge immorale (...) fait peur
la bande demeure une source de peur, et parfois un triste lieu d’entrainement à la virilité...
    
                                                                                                                                   6
si les bandes de jeunes garçons font peur, les bandes de filles, c’est encore pire.
la femme délinquante en particulier (...) de criminelle est devenue déséquilibrée

Quand les femmes se posent la question de l’accès à la violence et à l’intimidation, la terreur est totale.

les femmes qui fraient avec la violence, (ce qui reste d’ailleurs marginal) sont toujours perçues comme déviantes et ça les féministes n’ont pas fini d’y réfléchir, y compris parmi les plus radicales, qui ont eu recours à cette violence

                                                                                                                                   7
Les années 80/90 (...) c’est le moment où les médias racontent la peur des “zoulous”
Des grandes bandes (...) ont été engagées (...) dans des formes de délinquance et de violence beaucoup plus problématiques.

                                                                                                                                    8
Les rixes entre bandes de jeunes sont un phénomène éternel et récurent.
Au XVIIIe siècle (...) les morts étaient fréquents à coup de bâton, de pierre ou de fusil. 
des rixes il y en a toujours aujourd’hui et elles font toujours des morts ou des blessés

Curly 

Curly

498
Répondre en citant  
La peur perpétuelle, fait social total - Sam 13 Nov 2021, 17:13

« France Culture, par la spécificité de son offre éditoriale, le temps laissé au traitement des sujets, leur approfondissement, notre parti pris assumé de donner à penser plutôt qu'à s'angoisser, est un médias que les crises successives et le climat anxiogène favorisent aux yeux d'un nombre croissant d'auditeurs. »
                                                                                                                                                                                                La direction de France Culture, Pure Médias, 18 janvier 2021

                                                                                                                                    Sous les radars
                                                                                                                                                                                                                au cœur des préoccupations citoyennes

                                                                                                                                                            04/09/2021
Vétusté, nuisances sonores, problèmes d'hygiène...
Plafond qui s’écroule, présence de cafards, ou de rats, moisissures, sanitaires défectueux…

de nombreux établissements scolaires sont en attente de rénovation

Plusieurs chantiers sont d’ores et déjà en cours… Mais ils gâchent souvent la vie des élèves, des parents et des enseignants.

 L'institution est-elle responsable ?

Comment expliquer l’état de dégradation de notre parc scolaire ? Quelles sont les conséquences de ces conditions de travail sur les élèves et la communauté éducative ? 

                              11/09/2021
Dans les Antilles françaises les chiffres de contaminations et de décès dus au Covid-19 sont catastrophiques.
comment l'expliquer ? Les politiques publiques sont-elles en cause ?
S’agit-il seulement du doute de la population vis-à-vis du vaccin, alimenté par la propagation de "fake news" ? Ou faut-il aller chercher plus loin encore les racines de cette méfiance ? 

                                                                                        18/09/2021
Une partie des jardins ouvriers des Vertus à Aubervilliers doit être sacrifiée à des projets d'aménagement urbain en vue des JO de 2024.
Quelle place pour la nature en ville à l’heure ou la crise sanitaire a démontré l’urgence de repenser nos espaces de vie, notamment dans les métropoles ?

                                                                                                                                                                                        25/09/2021
Sauver des milliers de vies… 
La lutte contre la circulation automobile est le moyen de lutter contre la pollution atmosphérique
 Avec un risque : exclure les plus pauvres

                           02/10/2021
Comment faire face à la "précarité énergétique" ?
comment joindre les deux bouts avec de petits revenus quand les prix de l’énergie et les dépenses contraintes flambent ?

                                                                                                                       09/10/2021
Pas d'émission ce jour
En raison d’un appel à la grève illimitée de la CGT Radio France, inquiète pour les métiers de la radio

                                                                               16/10/2021
Depuis 40 ans, les usines ont fermé, une à une
la désindustrialisation menace toujours
Depuis plusieurs mois, les ouvriers de Ferropem tentent de sauver leurs usines de la fermeture. Une usine centenaire qui fait vivre 327 familles sur un territoire déjà en difficulté. 

                                                                                                                                                                                                          23/10/2021
 530 000 personnes âgées seraient en situation d'isolement social total en France. Comment y remédier ?
Une "mort sociale" ? 
530 000 personnes âgées de plus de 60 ans sont en état de mort sociale

 30/10/2021
Des centaines de milliers d'emplois ne sont pas pourvus dans le contexte de la reprise économique, alors que la France compte 6 millions de chômeurs.
Chômage toujours : la courbe ne diminue pas 

                                                                                                              06/11/2021
La pandémie aurait-elle poussé de plus en plus de Français vers des mouvements sectaires ?
de plus en plus d’adeptes seraient victimes de véritables dérives thérapeutiques : une femme de 44 ans est décédée lors d’un jeûne hydrique l’été dernier, en Indre et Loir. Des patients atteint de cancer en stade avancé ont stoppé leur chimiothérapie pour suivre des traitements à base de lavements et n’ont pas survécu.
500 000 Français vivraient sous l’emprise de ces nouveaux "gourous"

Peut-on collectivement lutter ?

                                                                                                                                                                                                                   13/11/2021
après tout, peut-on pleinement se projeter dans un avenir, si celui-ci nous condamne à l’effondrement ?

Curly 

Curly

499
Répondre en citant  
Les assez très belles surprises - Ven 19 Nov 2021, 19:18

La Grande Table critique
                                                            dans
                                                                                                        Les assez très belles surprises

Nos critiques ont lu
Découvrez leurs avis...


Je ne savais pas à quoi m'attendre en ouvrant ce livre et c'est une belle surprise. Marie Sorbier

J’ai trouvé ce livre très étonnant... Christophe Rioux

Un style très présent.
le style est tellement présent qu’il m'a totalement étouffé et j’ai fini par perdre, le fil... Marie Sorber

Ce que j'ai apprécié (...) c’est la corporéité, c'est à dire l'incarnation corporelle. Christophe Rioux

Deux spectacles en débat ! 
Découvrez l’avis de nos critiques…


C’est très beau ! Laura Cappelle

Il y avait un soutien du public qui était assez émouvant.
Philippe Chevilley

Le défaut de ce spectacle serait qu'il serait presque trop parfait. Philippe Chevilley 

J'ai été assez fasciné...
Philippe Chevilley 

ce qui est dit en sous texte est quand même assez dur...

...un sens de la chute assez génial
Marie Sorbier

J'ai trouvé assez fascinant...

...un sous texte et un décor en arrière-plan assez dur
Christophe Rioux

C’est un livre assez fatigant à lire 
Christophe Rioux

...je me suis assez ennuyée
Marie Sorbier

Cette semaine, nos critiques ont vu
Découvrez leurs avis...


Je trouve réjouissant que la belle singularité de Valérie Lemercier trouve sa force dans sa place de cinéaste.
Il y a de vrais éclats de mise en scène très précieux. Jérôme Momcilovic

C’est un film très ambitieux...
Je trouve le film très cohérent par rapport à son programme...
...la petite fille Dion a toujours été une grande chanteuse
Charlotte Garson

Le film est très émouvant.
...elle fait quelque chose de très malin
Jérôme Momcilovic

                                                                                                                    ASSEZ TRÈS BELLE FIN

Curly 

Curly

500
Répondre en citant  
Le Sacre de Annie Ernaux, superproduction répétitive en 22 tableaux et une migraine - Lun 22 Nov 2021, 16:19

Egérie des "transclasses"
                                                                                                                                                                                                    mère de l’autofiction sociologique contemporaine
                                                            écrivaine féministe déterminante
                                                                                                                                                                                            grande écrivaine

                                                                                                            Le Sacre de Annie Ernaux
                                                                                                                                                                                                        une superproduction répétitive


                                                                                                                        1 La Grande Table, 22/11/2021

Son écriture autobiographique puise dans le matériel personnel qu'est sa vie afin d'écrire des récits qui parlent à la collectivité des lecteurs.
Son regard critique et distancié, largement empreint de sociologie, lui permet de raconter l'intime et le collectif simultanément.

En racontant son avortement, en analysant sa situation de mère de famille ou en scrutant son propre désir sexuel, elle dote les femmes de récits et de représentations inédites. 

A 81 ans, c'est maintenant d'un bout de sa vie qu'elle écrit les autres, toujours avec son corps

J’ai 81 ans, mais je suis frappée par la simplicité de vieillir et des choses qui changent et qu’on n'avait pas prévues. (...) Il n’y a pas de peur. J’ai de l’étonnement. constate Annie Ernaux.

                                                                                                                        2 Hors-champs, 08/10/2014

Elle revient sur son processus d'écriture, sur son combat pour les femmes, sur ses passions, sur la solitude…Elle n'a plus peur de vieillir.  
Je pense que c'est une chance de vieillir.

                                                                                                                        3 Hors-champs, 14/10/2010

Annie Ernaux évoquait dans "Hors Champs", en 2010, son parcours et les motivations qui l'avaient poussée à devenir écrivain.
 Elle parle de son avortement clandestin

                                                                                                                         4 La Compagnie des auteurs, 08/07/2019 (redif 2018)    

nous faisons (...) le pari de raconter la femme et l'auteure, en partant de deux expériences qui rendirent l'écriture possible : ses lieux, et son avortement.

Tiphaine Samoyault (...) pensera son rapport à la création, à la maternité, et à l'écriture. 
Annie Ernaux écrit avec le langage de sa propre expérience. (T. Samoyault)

                                                                                                                        5 La Compagnie des auteurs, 10/07/2019 (redif 2018)

Annie Ernaux est une écrivaine "de gauche", dont les prises de position sont claires. C'est un engagement d'écrivain, distancié mais continu, nourri par la sociologie bourdieusienne

                                                                                                                        6 La Compagnie des œuvres, 09/07/2019 (redif 2018)

Annie Ernaux (...) est en prise avec le présent et ses contemporains.
(…) son œuvre vise l'expérience et la mémoire collectives du temps vécu.

C'est une contemporaine majeure, pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'elle incarne très fortement la littérature de notre temps.(...) Dominique Viart

Il y a beaucoup de filiation avec Annie Ernaux
                                                                                            selon l'aspect de l'oeuvre d'Annie Ernaux que l'on met en évidence.
Il y a aussi la dimension plus féminine, et même féministe d'Annie Ernaux
Il y a un intérêt pour le monde extérieur
. Dominique Viart

                                                                                                                        7 La Compagnie des auteurs 11/07/2019 (redif 2018)

Avec "Les Années", l'un des grands projets de l'écrivaine se réalise : l'écriture fragmentaire de la "dimension collective de l'Histoire vécue", mêlant littérature, sociologie, et histoire.

                                                                                                                        8 Les Nuits de France Culture, 05/04/2019

En 1984, Claude Duneton suivait la merveilleuse Annie Ernaux avant, pendant et après son premier passage dans "Apostrophes"

                                                                                                                        9 La Grande table, 27/06/2018

un regard sur la condition féminine après un an d’âpres débats et de prises de conscience, avec ’écrivaine Annie Ernaux (…) à la tête d’une œuvre littéraire dont la double dimension universelle et autobiographique est, plus qu’un principe d’écriture, l’encre dont sont fait ses livres.
 
                                                                                                                        10 Avortement clandestin, quand Annie Ernaux retraçait "L'événement", 25/05/2018

C'est (...) le tabou de cette clandestinité, qui était une réalité en France avant 1975 et la loi Veil, qu'Annie Ernaux entendait brisait en publiant, en 2000, son récit à la première personne intitulé L'événement, prenant son expérience personnelle comme objet de récit.

                                                                                                                        11 L’Atelier fiction, 01/05/2018 (redif 2011)

Annie Ernaux raconte la relation passionnelle qu'elle a vécue pendant quelques mois avec un homme marié et vivant à l'étranger

Passion simple
 est un livre magnifique sur la passion amoureuse mais aussi sur le temps, si particulier, de l’écriture. 

                                                                                                                        12 Les Nuits de France Culture, 04/06/2017

En 2002, Annie Ernaux se confait au micro de Geneviève Brisac pour une série d’A voix nue.

Je n’ai pas cherché à m’écrire, à faire œuvre de ma vie : je me suis servie d’elle, des évènements, généralement ordinaires, qui l’ont traversée, des situations et des sentiments qu’il m’a été donner de connaître, comme d’une matière à explorer pour saisir et mettre au jour quelque chose de l’ordre d’une vérité sensible.

                                                                                                                        13 Le feuilleton, 13/04/2020 (redif 2016)

"Les années" de Annie Ernaux
Une autobiographie impersonnelle
Annie Ernaux évoque souvenirs personnels et histoire collective, des années 1940 à aujourd’hui. Grâce au récit d’événements, à la description d’objets, de photos, l’auteure nous parle de sa vie, mais aussi de l’évolution de la société et du temps qui passe.

                                                                                                                        14 Le temps des écrivains, 30/04/2016

Emission spéciale Annie Ernaux
Annie Ernaux est l'auteur de nombreux ouvrages à caractère autobiographique, fortement influencés par la sociologie

                                                                                                                        15 La vie numérique, 20/04/2016

A propos du livre d'Annie Ernaux "Mémoire de fille"
La grande écrivaine y poursuit son travail de remémoration d'une vie, la sienne
C'est encore une fois un très beau livre

à plusieurs reprises, Annie Ernaux utilise Internet.
Elle utilise Internet pour trouver des informations
mais elle l'utilise surtout pour retrouver traces de certaines personnes
Pourquoi c'est intéressant ?
D'abord parce que c'est un signe des temps
                                                                                                                        16 La Grande table, 04/04/2016

La Grande table reçoit l'écrivaine Annie Ernaux, qui a fait de ses souvenirs la matière première de ses écrits. Dans son dernier roman, "Mémoire de fille" (Gallimard) l'auteure se confronte à l'été de ses 18 ans, lors duquel la jeune fille perd brutalement sa virginité.

L’auteure de La Place, livre dans lequel elle dressait le portrait de son père et pour lequel elle a obtenu le prix Renaudot en 1984, et de L’Evènement, qui traitait du douloureux épisode de son avortement, explore de nouveau le sentiment de la honte et le genre de l’autobiographie.

                                                                                                                        17 Les Nuits de France Culture, 15/04/2021 (redif 2020)

En 2001 paraissait "Se perdre", extrait du journal d'Annie Ernaux, au moment où elle vécut une histoire amoureuse avec un diplomate russe, en 1989.


                                                                                                                        18 La Grande table été, 10/08/2021

Elle prend les traits de l'attente et de la passion amoureuse dans le film de Danielle Arbid "Passion simple", adapté du roman d'Annie Ernaux, qui sort demain dans les salles. Laetitia Dosch est l'invitée de La Grande Table.

Voir des femmes différentes qui assument leur vérité, comme Annie Ernaux, c'est très fort pour moi.


                                                                                                                        19 La culture change le monde, 08/07/2021

Le Deuxième sexe redéfinit les engagements philosophiques et politiques dont il est la source. Pour mieux le comprendre : Geneviève Fraisse et Annie Ernaux.
Annie Ernaux (...) place "la liberté au dessus de tout", utilisant l'écriture comme un moyen d'écarter le mariage et la maternité.
Simone de Beauvoir propose des choses encore employées aujourd'hui (…) faisant d'elle une référence actuelle même si de nombreux points sont discutés. En témoigne la critique de la vie quotidienne présente dans Le Deuxième sexe, et omniprésente dans les livres d'Annie Ernaux.

                                                                                                                        20 Quand la sociologie émancipe : un livre qui dit "je" pour qu'on se dise "pourquoi pas moi ?", 18/02/2021

Annie Ernaux (...) vient en tête en matière de récits transclasses  (…)
De fait, l'œuvre d’Annie d’Ernaux est puissante, et puissamment inspirante en la matière.
Mais, quelle que soit la prodigieuse épaisseur sociologique de ses livres et son talent à épuiser le réel, Annie Ernaux n’est pas une autrice de sciences sociales. Et souvent, elle dit “elle”.

                                                                                                                        21 Conférence, Exorciser la jalousie, 26/09/2017

"L’Occupation" de Annie Ernaux, c’est la description minutieuse et implacable de la jalousie, une jalousie obsessionnelle, une tragédie personnelle.

Une lecture de L’Occupation de Annie Ernaux, enregistrée en 2014.

                                                                                                                        22 Journal de 12h30, 12/09/2021

- Une heureuse surprise !  Une cinéaste française couronnée à la Mostra de Venise. Audrey Diwan a remporté hier soir le Lion d'Or, pour son film "L'Événement", une adaptation du roman autobiographique d'Annie Ernaux. qui raconte l'avortement clandestin d'une jeune étudiante en 1963... Un film poignant et sensible... féminin et féministe.  

-  Le terme de migraine désigne bien une maladie. 15% de la population en souffre. Alors à des degrés divers et trois fois plus souvent les femmes que les hommes.

Curly 

Curly

501
Répondre en citant  
Un sot dans le vide, au micro d'Arnaud Laporte - Sam 27 Nov 2021, 12:52

"Dans l'espace, personne ne vous entend crier"    
                                    "dans le vide, le micro d'Arnaud Laporte vous entend égoter"
                                                                                     
                                                                                             Une semaine dans le cirage
                                                                                                                                                                                                    au micro d’Arnaud Laporte

                                        Boîte à cirage n°5

Visage du cinéma français au tempérament de feu, la cinéaste Valérie Donzelli signe "Nona et ses filles"
De quoi nous plonger, en sa présence et au micro d’Arnaud Laporte, dans la fabrique de sa filmographie, personnelle et inventive.

Eveillée à l’art par un grand-père sculpteur et par les comédies de Jean Paul Rappeneau et les films de Charlie Chaplin, le goût de jouer s’empare un jour mystérieusement de Valérie Donzelli et ne l’a plus quitté.

Après ses années d’études (...) elle met l’imagination en acte

Depuis, elle nous a séduit pour sa grande présence et son fort potentiel émotionnel

Réalisatrice autodidacte qui a appris sur le tard, Valérie Donzelli distille dans ses œuvres une insouciance libératrice

son troisième long métrage (...) Véritable pulsion de vie, ce film ce film fit chavirer le cœur le public lors de la Semaine de la Critique à Cannes.

                                        La vie des idées - Page 50 Oper1018
                                                                Le micro d'Arnaud Laporte

À quoi rêvez-vous ?
Matthew McConaughey : "Dans mes rêves, je n'arrive jamais à mes fins. Je n'arrive jamais à séduire la fille, je n'arrive jamais à décrocher le rôle, je suis devant l'amour de ma vie et je bégaie. Dans mes rêves, quand mes enfants me posent une question fondamentale, je n'ai jamais la bonne réponse..."

A quoi rêve Anaïs Demoustier ?
La comédienne, Anaïs Demoustier, y répond au micro d'Arnaud Laporte.
"J'ai du plaisir à quitter notre réalité qui n'est pas toujours si poétique que celle des films. C'est quand même un métier qui entretient le rêve à peu près tout le temps.
(...) même dans les périodes en dehors des tournages (...) je suis vraiment dans un état où je rêve tout le temps au film..."

                                                                                Boîte à cirage n°3

Anaïs Demoustier "J'ai une approche musicale de mes rôles"
Actrice désirée des réalisateurs
(…) L'occasion de la retrouver au micro d'Arnaud Laporte pour évoquer son parcours artistique, ses méthodes de travail et ses rêves.
son frère Stéphane, aujourd'hui réalisateur (...) lui fait découvrir des films qui susciteront chez elle l'envie de devenir actrice ; il l'accompagne au bout de ses désirs.

Un désir qui se concrétise
À l'âge de 10 ans, Anaïs Demoustier se fait repérer par une directrice de casting
(…) en 2003 (...) elle est de nouveau repérée par une directrice de casting
(…) Cette première expérience enrichissante et prometteuse l'encourage à quitter Lille pour étudier à (...) Paris (...) ce qui ne l'empêche pas de faire des castings en parallèle.
J'ai plaisir à me nourrir des autres…

Anaïs Demoustier a été propulsée sur le grand écran très rapidement, suscitant le désir des cinéastes.

                                                La vie des idées - Page 50 Oper1021
                                                                                                                            Invité au micro d'Arnaud Laporte


                                                                                                                        Boîte à cirage n°1

Casey, fine lame du rap français, est au micro d’Arnaud Laporte


Casey occupe une place singulière sur la scène musicale

Le rap m'a permis ce que l'école ne m'a pas permis, à savoir le droit d'être médiocre…

Autodidacte, elle trace d’abord sa route à la marge (...) et travaille son verbe…

Au cours de l'entretien, elle nous explique sa méthode de travail : 
Ma méthode pour me mettre à écrire, c'est qu'il faut que ce soit un jeu.
(…) A partir de ce moment-là, il y a des sens qui se créent qui m'échappent complètement  et qui se trouvent être des super accidents.


À quoi rêvez-vous ? > Valérie Donzelli : « J'aurais adoré être une star de rock »
Je rêve tout le temps. Je ne suis pas souvent dans la vraie réalité. 
Le rêve fait beaucoup partie de ma vie.

À quoi rêvez-vous ? > Aurélien Bory : "Voir la mort comme une dernière pensée"
Aujourd'hui avec le metteur en scène Aurélien Bory, dont la nouvelle création La Disparition du Paysage (texte de Jean-Philippe Toussaint, avec Denis Podalydès) est à découvrir...
"Jean-Philippe Toussaint, dans son texte, voit la mort comme la dernière pensée.(…) Je trouve ça beau de voir la mort comme une dernière pensée. Il va bien y avoir, un jour, une dernière pensée. Elle va bien exister, cette dernière pensée…"

La vie des idées - Page 50 Oper1022
                                                                                                                                    Entretien au long cours - vue d'ensemble

                                                                                                                                                                Boîte à cirage n°2

Aurélien Bory "Aborder le théâtre comme un art de l'espace, c'est l'aborder aussi avec les lois physiques"
Le metteur en scène, Aurélien Bory ne cesse de réinventer l'espace
(...) il est au micro d'Arnaud Laporte pour un entretien au long cours.


Le théâtre est un dispositif qui permet le regard.
(...) c'est un espace vide.
(…) on peut faire théâtre de tout. Tout ce qui tient sur le plateau peut faire théâtre.
(…) j'aime toujours composer l'espace à partir du vide.


Aurélien Bory ne cesse de réinventer l'espace et de repenser la scène. 
(…) La scène est l'endroit propice aux actions physiques où les corps peuvent se mouvoir et s'exprimer
(…) la vie mais aussi la mort habitent chaque drame


À quoi rêvez-vous ?
un moment éminemment subjectif
Aujourd'hui en compagnie de la rappeuse Casey à l’occasion sa carte blanche
"Vu que je fais de la musique que je continue à crier et à taper dans des micros, je pense que je suis restée proche de mes rêves même si ce métier n’a jamais été réellement un rêve d’enfant. Dans l’enfance, on joue donc on ne se projette..."

"Être sur scène, c’est quand même une sensation très particulière dans la mesure où on se présente devant des gens (…) En général, personne n’arpente les rues de sa ville avec des centaines de personnes qui le ou la regardent…"

                                                                                                                                                                                                        Boîte à cirage n°4

Matthew McConaughey : "J'aime le risque "

Matthew McConaughey est au micro d’Arnaud Laporte.
(...) il retrace son parcours hors normes (...) le temps d’un entretien au long cours.

le texan ne cesse de se métamorphoser, au point de donner son nom à un phénomène, la McConaissance
(…) le texan renoue avec le goût du risque au tournant des années 2010 et entame sa fameuse McConnaissance
(…) les cinéastes les plus prestigieux le réclament
"Il y a quelque part une étoile que je suis"
Depuis, sa filmographie compte des collaborations avec de nombreux réalisateurs de premier plans
Il nous la recette de son succès : 
►►► "J'aime le risque…"

            La vie des idées - Page 50 Oper1019
                                                                                                                    Carte blanche au micro d'Arnaud Laporte

Contenu sponsorisé 


502
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 50 sur 51

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 49, 50, 51  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum