-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-60%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
22.99 € 57.21 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La vie des idées

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

La vie des idées    Page 42 sur 52

Bas de page ↓   

Curly En ligne


411
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Sam 25 Juil 2020, 12:09

La vie des idées - Page 42 669

« Le Magazine du week-end 
      Épisode : Coronavirus : a-t-on déjà oublié ?...
...Covid-19 : quelles leçons tirer de ces derniers mois pour faire face à une possible résurgence ? 
Ce que l’on a appris pendant la crise sanitaire, vaut-il ce que l’on est déjà en train d’oublier ? 
L’été est là, avec son lot de coude-à-coude, de rassemblements joyeux, de sueurs que l’on mêle et de verres qu’on partage…
...Mais le coronavirus n’est pas mort, ce n’est qu’un air qu’il se donne. »

                        La vie des idées - Page 42 189

« Le piano de Brad Mehldau à l'écoute de nos émotions confinées
...dans un magasin où les gens masqués peinent à ne pas être trop proches les uns des autres, Brad Mehldau ressent autant l'étrangeté de cette situation qu'"une grâce nouvelle dans ces interactions soudainement épurées". Comme pour mimer cela, le morceau Keeping distance instaure un véritable jeu entre la main gauche et la main droite qui, tout en s'écartant l'une de l'autre, restent malgré tout liées et créent ensemble. »

                                                                                                                                La vie des idées - Page 42 273

« Qui dit vacances d'été et déconfinement, dit besoin de pleine nature, de grands espaces et d'air pur. (…) Quels rapports au temps, à l'espace et aux sens se jouent dans l'expérience du plein air ?
D'abord partir...
(…) Puis sortir... (…)
Bref, être dehors. 
Voilà que sont arrivées les vacances. (…)
Cette expérience peut-elle modifier notre rapport à la nature, à l'extérieur, aux paysages ? Saisissons ce moment pour interroger la relation à notre environnement, aux vivants, à l'espace et au temps.
L'arpenteur ne marche pas beaucoup, il fait du sur place. D'une certaine manière, il entoure et mesure une surface. (…) En faisant du surplace, on arrive à rentrer intimement, doucement, voire de manière très sensuelle dans le paysage jusqu'à toucher, pour les montagnards, les parois verticales, les nevets, les petites banquettes d'herbe, les rhododendrons. Martin de la Soudière »

                                                La vie des idées - Page 42 760

« Ré-interprétation du mythe d'Orphée, Le jeu des ombres est une pièce écrite de Valère Novarina, sur une musique de Monteverdi.
...Il y a une idée de l'enfermement de soi dans son propre corps. La musique devient parole, ou bien la parole reste musique...Cette polyphonie de sens, ce mariage entre les sens et le sens, entra la musique et la langue. C'est rappeler au monde qu'en fonction de qui prononce un mot, ce mot ouvre des mondes différents.»

                                                                                La vie des idées - Page 42 368

« On va renouveler la moitié du Sénat
Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que toutes les communes des départements concernés (…) vont (...) désigner un peu plus de 80 000 grands électeurs qui éliront les sénateurs.  
(…) Plus vous avez d’élus portants vos couleurs, plus vous avez de chances de faire élire des sénateurs.  
(…) Il y a peu de changement à attendre au Sénat
(…) La nouveauté sera bien sûr (...) ce petit groupe écologiste qui va voir le jour. Ce ne sera d’ailleurs pas une nouveauté mais une reconstitution…
                                                                                                                                                            ... L'ÉQUIPE
                                                                                                                                                                                        Production
                                                                                                                                                                                                                    Stéphane Robert »

                                                                                                                        La vie des idées - Page 42 461

« Ils inventent l'art de demain à la Villa Médicis
Découvrez dans ce tourbillon trois résidents de l'année, trois artistes à suivre, tant Jeanne Vicerial, Bastien David et François Olislaeger réinventent leur discipline...
...Trois artistes à suivre, dont on parie qu'on en parlera encore dans 20 ans. 
1. Jeanne Vicerial invente la mode du futur...
2. Bastien David invente le son du futur...
3. François Olislaeger invente la BD du futur

...À LIRE AUSSI
François Olislaeger invente la BD du futur... »

                                                                                                                                                                La vie des idées - Page 42 557

« L'Invité des Matins d'été
      Épisode : Crise économique : diagnostic et remèdes
      ...Comment l’économie, qui s’est arrêtée un temps, peut-elle redémarrer, et pour aller où ?  
Faut-il relancer la machine « quoi qu’il en coûte » ou changer de machine ?  Comment ne pas laisser trop de monde sur le bord de la route ?
      ...Les ménages modestes, en septembre ou octobre vont être dans une situation où ils auront accumulé moins d'épargne que les ménages aisés. Et évidemment, ils seront aussi en première ligne, si j'ose dire, sur les questions de chômage et de précarité. Philippe Martin
...Ce qui a été mis sur la table (...) c'est de l'argent destiné à rassurer et à éviter qu'il y ait encore plus de faillites et encore plus de plans sociaux. Mathilde Lemoine »
INTERVENANTS
   • Mathilde Lemoine
     économiste, professeure à Sciences Po Paris, chef économiste à la banque Rotschild
   • Philippe Martin
     économiste, président délégué du conseil d’analyse économique, co-auteur de la note "Une stratégie économique face à la crise" »

                                                                                                    La vie des idées - Page 42 861

«Le 19/07/2020
 Le Magazine du week-end 
Épisode : Sommet européen, la solidarité à marche forcée ? »
      « Le 20/07/2020
       L'Invité des Matins d'été
      Épisode : L'Europe, condamnée à avancer dans la crise ? »

Curly En ligne

Curly

412
Répondre en citant  
Les pensées du jour - Jeu 17 Sep 2020, 09:50

« le vélo rend peut-être l’humanité meilleure, plus propre et plus tranquille, mais il ne soude en rien les humains entre eux, et malgré mon anti anti-individualisme, je dois dire qu’il peine à me révéler ce que nous avons en commun.  (…)
Même Kant dans sa Critique de la faculté de juger, à propos du sens commun, ne peut rien dire de plus qu’il est commun... à tous. Il ajoute quand même qu’il consiste en trois maximes : 1. Penser par soi-même; 2. Penser en se mettant à la place de tout autre; 3. Toujours penser en accord avec soi-même. 
Mais, je me demande : comment avoir encore du sens commun, mais surtout le sens du commun, si on s’arrête à la 1ère maxime seul sur son vélo ? »
                                                                                                                                                                    Géraldine Mosna-Savoye


«  Mozart ne peut exister que comme phénomène culturel. Et le monde auquel font face les enfants d’aujourd’hui me semble assez bien représenté par les Simpsons — en tout cas beaucoup plus que par une concerto de Mozart. Il y a plus de note qui fonctionnent dans un épisode de Simpsons. La gamme est plus complète. »
                                                                                                                                                                   Aurélien Bellanger

Curly En ligne

Curly

413
Répondre en citant  
Pensées du jour - Ven 18 Sep 2020, 18:52

« Le problème est que la relaxation comprise comme le devoir de se détendre à tout prix, empêche justement son propre accomplissement. »
                                Géraldine Mosna-Savoye

« Simone de Beauvoir est-elle toujours un étalon ? »
                                                Marie Sorbier

« le présent ne date pas d’aujourd’hui »
                                                        Frédéric Worms

Curly En ligne

Curly

414
Répondre en citant  
Les pensées des précieux - Mar 29 Sep 2020, 12:00

« Avoir joué deux fois à Super Mario 64, avec 20 ans d’écart, c’est comme si j’étais entré deux fois, en réalité, dans un chef d’oeuvre de la peinture.
...Un classique, c’est un vieux Tetris auquel on joue sur une Game boy sortie du grenier. C’est un Mario de 1997 qu’on rallume.
...Le jeu vidéo : une  histoire de l’art en accéléré ? 
Un speed-run. Cette discipline qui consiste  à achever un jeu le plus vite possible. A achever, peut-être, l’histoire de l’art elle-même »
                                                                                                                                                Aurélien Bellanger

« Je ne sais pas ce qu'est une tenue républicaine, on appelait les premiers républicains les Sans-culottes! »
                                                                                                                                                 Daniel Marcelli

«  une possible réélection d’Emmanuel Macron en 2022 repose, en partie, sur sa capacité à (…) faire en sorte qu(‘) il n’ait pas d’adversaire. »
                                                                                                                                                Frédéric Says

«  “je” semble être une chose banale, tout le monde dit “je” (je vais au travail, j’ai pensé à ça, j’ai faim ou je vais me coucher)
...Quand Descartes dit “Je pense donc je suis”, tout le monde trouve ça fabuleux. Quand dans son Discours de la méthode, Descartes nous raconte sa vie, on ne lui dit rien. Certes, je ne suis pas Descartes... 
...Pourquoi ne pas inverser la proposition "je suis donc je pense" ? »
                                                                                                                                            Géraldine Mosna-Savoye

« On est de droite quand, de Sciences  Po à HEC, on a un jour dansé, à la fin d’une fête étudiante, sur Les lacs du Connemara. 
... Il y a quelque chose de péremptoire, d’absolu chez Sardou.
...C’est là, absolument incarné.
...Aimer Sardou, à nous autres, Français, c’est notre péché originel. »
                                                                                                                                            Aurélien Bellanger

La vie des idées - Page 42 1105

Curly En ligne

Curly

415
Répondre en citant  
Pensées précieuses du jour avec interméde en forme de tranche de melon par NicoMartinFC - Ven 02 Oct 2020, 19:22

« Maintenant que les Fred Perry Black Yellow Yellow n’existent plus, comment les fascistes pourront ils s’habiller ? Nous aurons probablement la réponse bientôt, par exemple après le mois du blanc en janvier, on pourrait imaginer un mois du brun. »
                                                                                                                                                                              Guillaume Erner

« Il y a vraiment des contradictions absurdes dans l'extrême droite flamande et dans le parti du premier ministre. Le premier point du manifeste de ce parti, c'est l'abolition de la Belgique. Ils veulent que la Flandre soit indépendante. La première fois que je l’ai rencontré je lui ai demandé : « Vous êtes le premier ministre d’un pays que vous voulez abolir, c’est une contradiction, comment est ce possible ? » Mais, je fais peut-être un peu la même chose dans le théâtre, alors ça va. »
                                                                                                                                                                                            Milo Rau


                                                                                            ------------------------------------------

                                                                                                         Le scoop de Nicolas Martin :
« Il vaut mieux, en tout cas pour le moment, garder les enfants à l'école que de les ramener chez eux. C'est ce que me disait Alain Fischer, médecin à l'hôpital Necker, des enfants malades et professeur honoraire au Collège de France. Pour lui, aujourd'hui, les données scientifiques permettent de maintenir les enfants à l'école sans que cela représente un risque accru de transmission de la maladie. Pour les adultes et pour les enfants. »

                                                                        France Info le 22 juin, entretien avec Alain Fischer :

                                                                                                            La vie des idées - Page 42 Opera686

                                                                                               ------------------------------------------

      
« Mal nommer un objet, disait en son temps un philosophe dont nous tairons ici le nom, n'est-ce pas ajouter au malheur de ce monde ? »
                                                                                                                                                                                                        Stéphane Robert

« non, faire un dîner avec un couple d’amis n’est pas mieux qu’une soirée à 20, car, en fait ça n’a rien à voir. (…) Bizarrement, être tous ensemble, collectivement unis par la danse et Céline Dion, n’a rien à voir avec le fait d’être à plusieurs, une collection d’individus seuls. (…)
 Emile Durkheim (...) ses Règles de la méthode sociologique : “sui generis” (…) Je me suis souvenue de ces heures de cours consacrées uniquement à expliciter cette idée de “sui generis”, me disant, à l’époque “ouais, ok, j’ai compris, les faits individuels et les faits sociaux, c’est différent”. Mais j’avoue qu’hier, plusieurs années après ma 2ème année de philo, j’ai compris, en vrai, l’idée de Durkheim... »
                                                                                                                                                                                            Géraldine Mosna-Savoye

« Michèle Lesbre : "L'école, c'est un moteur qui enclenche la vie"
… l’école (…) est aussi un endroit (...) sensé formé de futurs citoyens. »

« Émissions > À présent > Épisode : Le passé dans le présent
Le présent, ce n’est pas seulement le présent, c’est la trace, l’effet, multiple du passé, de tous les passés…
...Le cas du nazisme n’est pas un cas parmi d’autres. Il porte tout cela à l’extrême. Johann Chapoutot, l’explore, sans reculer, le démine, jusqu’à la controverse, qui fait partie du présent et qui permet de l’affronter. Situer le présent dans le temps pour le critiquer, le vivre et même le faire avancer…
...A propos des milices néo-nazies de Charlottesville aux Etats-Unis 
‘’Je pense que pour eux, le nazisme, c'est la violence...'' »

                                                                                                «  La Covid a-t-elle cassé l'ambiance ? »

Curly En ligne

Curly

416
Répondre en citant  
Pensées sur tout (=rien) - Lun 05 Oct 2020, 19:21

« Outre le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, voici déjà les sondages qui sondoient.
(…) aujourd'hui, ni les candidats ni les programmes ne sont connus. 
Alors d'ici là, laissons le soleil poudroyer et l'herbe verdoyer. »
                                                                                                                    Frédéric Says

« Le couturier Kenzo nous a quittés hier, mais de toute façon il n’aurait jamais écouté cet hommage…

...Kenzo est mort hier, mais il est mort au printemps, parce que chacune de ses collections marquait le sacre du bourgeon gentilhomme. »
                                                                                                                                                                                                         Guillaume Erner

« L'Invité(e) des Matins > Épisode : Dépasser le ressentiment pour sauver la démocratie avec Cynthia Fleury »


« Nietzsche le dit mieux que moi : mépriser, c’est une manière d’honorer, de distinguer, car en fait, on ne combat que ce qu’on considère comme à égalité ou supérieur à soi, on n’affronte que ce qu’on estime… 
Et si la misandrie était ainsi le signe d'une possible égalité hommes-femmes ? »
                                                                                                                                            Géraldine Mosna-Savoye

« A quoi pensez-vous ? 
Hiam Abbass A rien, et rien veut dire tout. »

« L’Amérique qui vote Trump (...) a réussi à faire du réel lui-même son propre divertissement.
Le réel serait-il devenu un spectacle ? Sauf que la téléréalité n’est plus un type de spectacle. Elle est un genre de révolution. »
                                                                                                                                                Aurélien Bellanger

La vie des idées - Page 42 Opera688

Curly En ligne

Curly

417
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Mar 06 Oct 2020, 21:34

« A quoi pensez vous ?
Tricky. Je ne crois pas que, nous les humains, on ne pense qu’à une seule chose. On pense tout le temps à plein de choses. »

« Les anti-manipulation ont colonisé mon esprit, me poussant à me demander à chaque instant de ma journée, de la validation de mon pass Navigo à mon contour anti-cernes défatigant apaisant, si je n’étais pas l’objet de terribles intentions… »
                                                                                                                                                                                Géraldine Mosna-Savoye

« Je vais vous faire un aveu : mon morceau de musique préféré, terriblement cruel encore aux oreilles parisiennes, c’est l’hymne de la Ligue des champions. »
                                        Aurélien Bellanger


                                                                    « De cause à effets, le magazine de l'environnement
Les phrases mantras de nos invités : 
   • Stéphane Horel : "Ne mets pas tes mains sur la porte, tu risques de te faire pincer très fort" – le lapin rose de la RATP
   • Sylvain Laurens : "Le pangolin est une bête formidable sauf qu'elle traverse sans regarder et c'est très dangereux."...

                                                                        « Juin 1789, gouverner sans-culottes »

...Le geste écolo de nos invités :
   • Stéphane Horel : "Arrêter Facebook"
   • Sylvain Laurens : "Arrêter Twitter"

...Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes »

                                                                        « Affaire en cours > Épisode : Piotr Pavlenski : artiste, activiste ?
                                                                                                                                                                                                            par Marie Sorbier
Mercredi 7 octobre sort aux éditions Exils un livre d’entretiens de l’artiste contemporain russe controversé Piotr Pavlenski, Théorème, dans lequel il revient sur son parcours et sur ce qui motive ses performances toujours très marquantes. Qu’il se cloue les testicules, qu’il se couse la bouche ou qu’il se tranche l’oreille, son art choque, dérange et dénonce toujours un Etat qu’il pense aliénant. 
‘’Il y a certainement une différence de perception entre le public français et le public russe. (…) Quand il a incendié la porte centrale du FSB, l'ex-KGB, à Moscou, cet acte a été salué par ceux qui rejettent le régime de Poutine. En même temps, beaucoup de Russes qui ne sont pas particulièrement favorables à Poutine, considèrent Pavlenski comme un clown, un fou qui joue avec son corps.
...Cette perception négative est moins présente en Occident (…) Quand il a incendié la porte de la Banque de France à Bastille, cela n'a pas provoqué un élan de sympathie envers lui.’’

Galia Ackerman »


...Le geste écolo de nos invités :
   • Francis Chateauraynaud :  "Aidons d'abord les humains à sortir de des jeux cruels pour le pouvoir, à s'entraider et à prendre soin de la diversité des écosystèmes : bref l'écologie commence par un travail humain sur soi et son rapport aux autres bon ok c'est pas simple ! Alors disons : se déplacer à pieds ou à vélo au maximum"
   • Yves Sciama : "Votez bien" »

Curly En ligne

Curly

418
Répondre en citant  
Re: La vie des idées - Jeu 08 Oct 2020, 10:04

« Les souverains ont leur médecin personnel, souvent plusieurs médecins d’ailleurs. Ils ont bien raison : à quoi sert de régner si le prince est en mauvaise santé ?
(…)  Le médecin et le prince forment un couple sensationnel, car pour le peuple et le souverain, quand la santé va, tout va !...

...La pratique de la médecine (...) au Moyen Âge.

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-07.10.2020-ITEMA_22448560-2020C36128S0281-1779455909.mp3" debut="21:18" fin="25:59"]

...voilà, Jack Ary qui chante Les tomates dans le Cours de l’histoire sur France Culture (…) euh en écoutant ces tomates Marylin Nicoud vous m’avez dit c’est vrai pfff c’est très sain comme fruit mais c’est un peu anachronique hein parce que…
- Légèrement.
- Mais euh euuuh euh elles commencent à être découvertes au XVème siècle et XVIème siècle donc on va dire que (rire) nous ne sommes pas loin de ce qui nous intéresse dans Le cours de l’histoire aujourd’hui sur France Culture »

« en retrouvant mon carnet de dessin, mon carnet de dessin de quand j’étais enfant (...) j’ai dû me rendre à l’évidence, je n’avais témoigné, enfant, d’aucun don pour le dessin. (…) La chose, j’en suis certain, aurait été tout aussi catastrophique s’il s’était agi d’un carnet de poésie. Et (...) je suis certain que les meilleurs plasticiens d’aujourd’hui étaient, dans leur grande majorité, des enfants-artistes abominables.  Tout ça pour dire que je ne crois pas au don qu’on cultive patiemment.
(…) j’en suis arrivé à l’idée (...) que la meilleure promesse artistique était l’absence absolue de don.»                  Aurélien Bellanger

                                « Le Journal de l'histoire > Épisode : Il n’y a pas eu de monde de demain après la Grande peste médiévale »

« J’ai été si prompte en février, à croire les médecins qui parlaient d’une grippette, si curieuse, fin mars, de Didier Raoult qui, tout à coup, apparaissait comme le sauveur, si contente de retrouver des masques en mai, si rassurée, en juin, de penser qu’il n’y aurait pas de 2ème vague… Alors, évidemment, au final, je me suis trompée sur presque tout. 
Aurais-je dû me taire, épargner à mes amis mes théories fumeuses ? Peut-être… mais, en fait, non. 
(…) Une opinion peut SE tromper mais elle ne trompe personne : elle n'est jamais autre chose qu’elle-même, à savoir une opinion
(…) elle a, au moins, la prétention d’être un essai de penser qui peut se raviser. »                            Géraldine Mosna-Savoye

« Est-ce parce que les températures sont en baisse ? A cause des jours qui raccourcissent ? Est-ce parce que la pluie, si discrète pendant des mois, nous envoie son crachin à la figure ? Je me disais hier que je reprendrais bien une dose, rien qu’une petite dose, de confinement. »               Hervé Gardette

« C’est très important pour la science de voir l’avenir dans les jeunes.  Nous sommes face à une baisse d’étudiants dans les sciences. (…) J’encourage également les filles à se diriger dans ces  domaines. »                  Guillaume Erner

« "Centre, épicentre ou barycentre ?" C'est le titre de ce billet, pardon de vous imposer de bon matin ces termes barbares. Allez, simplifions un peu : en résumé : où se trouve le macronisme idéologiquement ? »            Frédéric Says

« A quoi pensez-vous ? 
Je pense beaucoup aux morts. Je ne veux pas plomber la matinale, mais c'est beau de penser aux morts. Je trouve qu'on ne pense jamais assez aux morts. (…)
Et je pense aussi à une deuxième chose. Je viens d'avoir un petit enfant. Il a 6 mois, c'est un petit garçon. Je pense à tous les petits garçons qui sont nés ces temps ci, à tous les jeunes hommes. (…) on en est au stade où il faut entièrement rééduquer les garçons d'une autre façon 
»          Pascal Rambert

                                                                        « Les Chemins de la philosophie > Roald Dahl est-il dangereux pour les enfants ? »

Curly En ligne

Curly

419
Répondre en citant  
Le pire ne cesse de se dépasser - Ven 09 Oct 2020, 18:21

« J’étais confortablement installé dans mon lit quand j’ai tendu le bras pour attraper mon mug. Et j’ai été émerveillé, soudain, par le fonctionnement de mon squelette...
(…) J’ai compris, en cet instant, pourquoi nous avions deux os, plutôt qu’un seul, dans nos avant-bras.
(…) J’étais soudain dans le paradis esthétique décrit par Kant dans La critique de la faculté de juger
(…) Bref, j’étais très excité. Et je n’avais pas encore bu mon café !…


« A quoi pensez-vous ? 
Clémentine Mélois Je pense souvent que j'aimerais bien ne penser à rien, ça ferait des vacances.
...Quand j'étais étudiante aux Beaux-Arts, mon professeur, Christian Boltanski, nous conseillait de regarder La Petite maison dans la prairie. Lui disait passer des après midi entières devant La Petite maison dans la prairie, et disait aussi : "C'est au moment où le cerveau est vacant que surgissent les idées".
...parfois les conseils idiots sont les meilleurs conseils. Donc, peut être qu'il faudrait regarder La Petite maison dans la prairie toute la journée. »

...J’ai ainsi, sans renverser une seule goutte de café, fait fonctionner mon bras deux ou trois fois, pour la seule beauté du geste. En accompagnant ce mouvement d’un petit bruissement robotique joyeux…

«  ‘’Gouverner, c’est pleuvoir’’. C’est en tout cas beaucoup mieux que de faire de la politique au doigt mouillé…

...J’étais vraiment satisfait de la manière dont les bras humains avaient été conçus…

...les calculs, aussi puissants soient-ils, ne peuvent presque rien contre les éléments. Face aux aléas climatiques, nous sommes toujours de toutes petites choses. »
                                                                                                                                                                                                                                                                                   Hervé Gardette

… j’ai été pris de scrupules à l’instant décisif, celui de boire mon café. (...) est-ce que je n’avais pas fini par croire que le mug m’attirait à lui, me dictait ma conduite…

«  Carnet de philo > Épisode : 2020 est-elle la pire année de l'humanité ?
... le pire ne cesse de se dépasser, et quand on croit l’avoir l’atteint, il ne cesse de nous surprendre.
...se questionner sur ce qu’est le pire, tout court, est un bon projet.
Précisément parce que la question ne semble avoir aucun sens, et donc, aucune réponse...

… Mon bras était enfin justifié. Après des millions d’années de chaos, l’évolution tendait enfin vers son but.
(…) ce café, il fallait bien que je finisse par le boire, qu’il y avait bien un objet créé dans l’équation. Ce mug. Et que ce n’étais pas mon bras qui s’y confirmait, mais lui qu’on avait patiemment conçu, selon les normes ambiguës de l’intelligent design, pour que l’illusion soit parfaite. »
                                                                                                                                                                                                            Aurélien Bellanger


                                                                    ... il n’y a rien de mieux que le pire »
                                                                                                                                    Géraldine Mosna-Savoye

                La vie des idées - Page 42 1134

Curly En ligne

Curly

420
Répondre en citant  
Quelque chose qui se révèle dans les choses - Sam 10 Oct 2020, 12:04

« Marie Curie et Albert Einstein
...D’aucuns crurent bon d’imaginer que la relation entre la physicienne et le physicien fut non seulement amicale, mais aussi physique. Rien pourtant ne le laisse penser, du moins si l’on en croit l’anagramme d’Albert Einstein qui est '' Rien n’est établi ''. Mais il est vrai que si l’on considère maintenant '' Marie Curie et Albert Einstein '', on obtient cette troublante anagramme qui a été trouvée par Olivier Garcia, un jeune homme incroyablement doué : '' C’est une rare amitié libertine ''. Mais ils ne formaient de toute façon pas un couple, car comme le dit une autre anagramme, trouvée elle aussi par Oliver Garcia, ils étaient ''célibataires intérieurement''. »
                                                                                                                                                                                                                                Etienne Klein

« La Critique
L'avis des critiques : 
Peut-on adapter Proust ?
C’est très difficile d’adapter Proust…
... il y a quelque chose qui fonctionne. Le texte, on l'entend, la beauté de la langue, on l'entend. Anna Sigalevitch
...il ne se dit pas grand-chose. Il y a quelque chose de très impressionniste qui marche par moments... il y a une ambiance générale que je trouve bonne. Mais, pour pas mal de personnages, pas tous, ils manquent pour moi quand même,quelque chose du détail (...)  Anna Sigalevitch
...ça fonctionne (…) tout ce petit monde (...) fonctionne vraiment extrêmement bien... Anna Sigalevitch

Une pièce qui arrive au bon moment
L'argument se tient, je trouve qu'il (Stéphane Braunschweig) en fait quelque chose notamment par sa scénographie. Marie Sorbier
...Il une chose que je trouve très intéressante (…) il y a des choses qui se révèlent…Anna Sigalevitch

Des choix de mise en scène qui fonctionnent parfois et parfois pas.
...Il y a des moments où ça ne marche pas et c'est super ! Et il y a des moments où ça ne marche pas…Anna Sigalevitch


De l’engagement et de la vigueur
...C'est très, très beau. (…) C'est très, très beau. (…) C’est un très beau spectacle, accessible, qui s'adresse à plein de gens différents. Anna Sigalevitch »

« Cher maître Temime. Il eût été facile de filer la métaphore entre votre profession et le fruit du même nom, symbole de notre égoïsme alimentaire tant sa culture pompe les ressources de notre planète.
(…) imaginez un guide Michelin des avocats, ce serait drôle non ? Trêve de galéjade…
...vous avez l’art et la volonté de défendre l’apache des fortifs comme les VIP, le caviar comme le topinambour. 
...Je vous propose  ma recette de bœuf carotte, clin d’œil au surnom de la police des polices »
                                                                                                                                                                                                            Jacky Durand

Curly En ligne

Curly

421
Répondre en citant  
''Le monothéisme vient d'éclater, sur le plateau d'Hanouna'' - Lun 12 Oct 2020, 18:13

« Les Chemins de la philosophie > Sommes-nous tous les héritiers de Bourdieu ? > Épisode 1 : Sociologie d'un sociologue...

« La Compagnie des œuvres > Dans la forêt divine de Dante Alighieri > Épisode 1 : La vraie vie de Dante
… Une vie dont nous savons très peu de choses encore aujourd'hui et qui continue de susciter recherches, spéculations et fantasmes. »
                                                                                                                                            Matthieu Garrigou-Lagrange

...Peut-on considérer Cyril Hanouna comme un philosophe ?
(…) L'émission "Touche pas à mon poste" est-il un humanisme ? ...

« À quoi pensez-vous ? Le metteur en scène,Tommy Milliot dont la mise en scène de "La brèche" de Naomi Wallace est actuellement présentée au 104 à Paris y répond au micro d’Arnaud Laporte.
A quoi pensez-vous, Tommy Milliot ?

Je pense simplement au théâtre
… Je pense aussi aux spectateurs, évidemment…
...Je pense aussi à Naomi Wallace, l’autrice avec laquelle je travaille...

...Comment se déroule une journée de Tommy Milliot en ce moment ? 
J'aime beaucoup le quotidien, ça me plaît beaucoup et ça me rassure aussi énormément. Donc, je me réveille (...) Il y a le café qui est à un moment extrêmement important, et puis après, je prends le chemin pour aller au théâtre... »

...Tout a été dit depuis une dizaine d’années sur Cyril Hanouna (…) Tout a été dit et au fond on n’y comprend pas grand chose.
...Touche pas à mon poste est-il un humanisme ? Bien plus que cela, en fait. Touche pas à mon poste est du côté de la transcendance...
... il est a peu près tout le temps là, il vit à la télévision. (…) Une exception cependant : Hanouna n’est jamais là le vendredi. (…) Cyril Hanouna ne serait pas là le vendredi soir car il est juif et qu’il ferait Shabbat....
(…) Les champions de la laïcité sont sans cesse déçus par Cyril Hanouna...

« non, les autres ne m’ont pas manqué pendant le confinement, car non, je ne suis naturellement pas portée à être avec d’autres que moi.
(…) Post-confinement, Hobbes, je crois, m’a ainsi aidé à comprendre ce qui manquait vraiment aujourd’hui : certes un peu les autres (...) mais surtout une certaine idée de ce qui fonde et nourrit nos réunions, et surtout une certaine idée de moi-même…
Et bonne nouvelle, je crois qu’on est tous pareils. »
                                                                                                                                        Géraldine Mosna-Savoye

...Cyril Hanouna, l’anti-philosophe ? 
C’est un ennemi déclaré de Voltaire, c’est certain…

« Au printemps dernier, toute la France a été confinée, pas seulement les villes ni les banlieues....
                                                                                                                                                                                                        Olivia Gesbert
... ‘’On en vient’’ : autrefois, c’est ce qu’on disait de la province. Puis on y a passé son confinement.      
(Nicolas Mathieu) »

…le monothéisme, au moment où on le pensait sur le point de disparaître, vient d’éclater, sur le plateau d’Hanouna… »
                                                                                                                                                            Aurélien Bellanger

Contenu sponsorisé 


422
Répondre en citant  
Re: La vie des idées -

La vie des idées     Page 42 sur 52

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum