-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 26  Suivant

Accueil / France Culture

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr    Page 21 sur 26

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

201
Répondre en citant  
''Retrouver une vraie révolte par rapport à tout ça'' - Mar 02 Juin 2020, 09:39

Encore de la matière pour le fil "La Vie des idées" (n° 380)  avec...  "Je crois toujours à la grande urgence de l’art" .

Arnaud Laporte a un truc : il a fait une interview tout au début et pour toute "nouvelle", il en recombine les éléments qu'il fait signer à ses interlocuteurs. Ce qui donne le 2 juin : "Je suis entre l'espoir et le désespoir, entre le fait que c'est une chance pour la planète, et que ça va nous faire du bien à tous, et la grande peur de tout ce qui va arriver." et "Peut-être que ce qui me perturbe le plus, c'est l’envie que j’ai de retrouver une vraie révolte par rapport à tout ça, et de bien réfléchir à tout ce qu'il nous reste à faire, et à ne pas seulement se centrer sur soi-même" (disent tous les Narcisse...).

Curly En ligne

Curly

202
Répondre en citant  
Opérations Exceptionnelles à base de rediff' - Ven 05 Juin 2020, 15:26

Un week-end exceptionnel, et le teasing is in the mamate

                                                                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera621

Harry est l'invité de Guillaume-what-time-is-it-it-is-seven-o'clock-clock-codek-of-the-morning-Erner.
Harry Potter revient avec un nouvel ouvrage ensorcelant qui vient de paraître aux éditions Cevipopouf : « Quelles leçons tirer du monde populiste du la Covid-19 d’après l’anthropocène climatique déconfiné, mais sans sucre merci ? »

Mais cette mamate n'est que le teasing of the end of the week absolutly Exceptionnel (Amaaaazing).

Exceptionnel =
La lecture du premier tome d’Harry Potter par Bernard Giraudeau.
Une lecture diffusée il y a maintenant vingt ans durant une nuit sur cette même station, lecture qui fut en son temps critiquée, non pas en raison de Bernard Giraudeau, qui opère un numéro de haute voltige, mais en raison du choix du texte.

Aujourd’hui résumons en peu de mots et en un langage clair en quoi consiste ce week-end Exceptionnel : la diffusion d’un livre audio de 8 heures, commercialisé en 2004 et réédité depuis plusieurs fois.
Dire que c’est exceptionnel serait exagéré, surtout si de nombreux jeunes auditeurs ont déjà le CD…

Ce que la direction secouée (si ça secoue plus, la pulpe touche le fond et badaboum) n’ose pas avouer par l’effet d’une modestie qui l’honore, c’est que juste après, à 18h l’Excellence prend le relais de l’Exceptionnel, y’a euh une euh lelelelelelecture de de de de de Cendrille non euh de Pi Pi Pine Pine euh donc euh de de de de Pinocchio par le Cirque Popo.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera622

Je ne préfère pas m'attarder sur cette autre opération où France Tarticule fanfaronne en haut de l'affiche, juste pour promouvoir des rediff' de Comédie Française à la télé, régulièrement dithyrambées par l'équipe du Grand Mamamouchi, le Sieur Laporte, en service commandé pour l'après-vente du partenariat.
Donc je ne m'attarde pas, parce que le théâtre sur France Trucule, c'est la misère. On laisse tout ça à la télé, comme ça on peut continuer à repenser en paix l'apocalypse.

Philaunet 

Philaunet
Admin

203
Répondre en citant  
Les déguisements de la propagande - Lun 15 Juin 2020, 09:34

France Culture, à l'instar du journal Le Monde, met systématiquement en bannière des citations à contenu politique juste après son nom, et pas toujours avec le nom de leurs auteurs. Pour les médias qui usent de ce procédé, c'est clamer leurs opinions politiques en se retranchant derrière la citation. Personne n'est dupe du but de ces slogans devenus titres d'émission : ancrer, par la répétition, des opinions dans la tête des lecteurs et auditeurs. Par exemple dans les titres d'interviews de M. Laporte dont des extraits saisissants de vacuité sont rapportés quotidiennement dans le fil La vie des idées.

Amusons-nous une seconde avec une citation qui pourrait être celle d'un rédacteur d'aoc/FC :
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1223

Une citation qui gagne haut la main le prix de l'"Il-fautisme"... "Déconstruire le progrès" : ce que ça veut dire ? Rien. Mais pour France Culture/aoc, cela veut dire tout : détruire pour refonder. L'idée fixe de toute la station, sauf en un domaine : la station elle-même. Pour cela sont invités quotidiennement le ban et l'arrière-ban des planqués des "sciences humaines" dans les institutions publiques, Ehess, l'Ined, le CNRS, etc, qui ne sont jamais l'objet de visées déconstructionnistes, elles...

Comment donner à penser une affirmation sans l'écrire ? Observons :

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1224

Le mot "racistes" est détaché de la question précédente, syntaxiquement il ne s'applique pas proprement dit à "nos sociétés", mais à "films et séries". Joli coup ! Mais qui lit "Films et séries sont-ils racistes ?" ? Personne ou presque. Qui lit " à l'image de nos sociétés racistes ?". Le lecteur lambda de Twitter et du site de France Culture, quasiment tout le monde. D'ailleurs les critiques reçues par ce tweet le confirment et ne s'y trompent pas : "Sous entendre que nos sociétés sont racistes. Bel amalgame et stigmatisation."

Quand le contributeur Nessie parlait de France Culture comme d'une agence de propagande il y a plusieurs années, il avait déjà raison, mais alors maintenant !

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 41 contributions du lundi 8 au dimanche 14 juin 2020 (semaine 24)

Philaunet 

Philaunet
Admin

204
Répondre en citant  
La manipulation des titres, le petit jeu quotidien de France Culture - Lun 15 Juin 2020, 17:16

Voir ci-dessus pour le principe des titres de France Culture et ceci pour un nouvel exemple :  mettre entre guillemets, pour se dédouaner, une citation juste sous le nom de la station  pour exprimer en filigrane le point de vue de France Culture (qui se récriera mais dont tout le paradigme correspond à l'esprit des citations) :  

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1227

Idem, c'est pas France Culture qui l'écrit, c’est Marx... ben tiens !


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1228

ou encore, tout en nuance

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1229

Après, les gens ne sont pas si stupides qui écrivent par exemple à propos de la 1ere citation  :
France Culture, cela vous demanderait-il un effort surhumain d'aborder ce genre de sujet de société avec un minimum de rigueur et d'objectivité ?
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 41 contributions du lundi 8 au dimanche 14 juin 2020 (semaine 24)

Philaunet 

Philaunet
Admin

205
Répondre en citant  
La joie de vivre, l'humour, le bonheur ! - Ven 03 Juil 2020, 12:34

Il ne faut pas trop s'étonner des recommandations de M. Nicolas Martin qui exprime avec beaucoup de conviction dans un podcast indépendant ("Bonjouir" ) : "On est dans une société qui se dégrade, tout, moralement, intellectuellement, culturellement (...) L’état du monde n’est pas réjouissant, c’est pas une belle époque, on ne vit pas une belle époque, non.". Ce doit être un extrait de la charte de France Culture qui l'illustre quotidiennement...

Recommandation donc : Quels livres de SF emporter avec soi cet été ? , premier livre :

"Vie TM", de Jean Baret

Ce roman de Jean Baret s'inscrit dans le cadre d'une trilogie, qui pour citer l'auteur invité de La Méthode scientifique, "forme une espèce de réflexion sur la transcendance. Est-ce que je peux me transcender avec le marché, en surconsommant ? Est-ce que je peux me transcender avec une liberté factice, virtuelle, gérée par des algorithmes dictateurs? Ou est-ce que je peux me transcender avec les religions ?"

Selon Nicolas Martin, ce deuxième volet de la trilogie, après Bonheur TM, est "une sorte d'univers à la Matrix, mais revu par Zuckerberg : d'un seul coup, la matrice est devenue une sorte de réseau social permanent" :

   On a ce héros qui est suicidaire, vraiment, qui termine tous les chapitres avec cette figure de la répétition qui est de se tirer une balle dans la tête. À un moment l'intelligence artificielle lui dit : "Nous avons constaté que vous vous suicidez beaucoup. Voulez-vous déduire le suicide de vos temps de loisirs ?"


Dans une radio où en plus le suicide (10 000 morts/an, estimation basse) n'est jamais abordé sérieusement, ça va de soi.

Ray Bradbury, reviens !

Curly En ligne

Curly

206
Répondre en citant  
Les pages culturres de France Culturrre - Jeu 06 Aoû 2020, 12:12

A France Ctrutrucre il y a tellement d’analyses d’actu à chaud pareilles que sur les chaînes info à part que c’est sur France Cutrure, que y’a un moment où il faut remplir le cahier des charges et fourrer un peu de curture. Le délit de racolage curturel n’est pas puni par la loi, alors let’s go.

En ce moment,
« SAVOIRS
Homère, Virginia Woolf, Giono, Margaret Atwood, Céline... 10 maîtres de la littérature  »

Alors on met dans le trio de tête trois noms pas trop discutables, et après on se lâche progressivement.
Qu’est-ce qu’un « maître de la littérature » ? On s’en fout, hyperbolons dans le caniveau, on racole.
Nous, on s’en fout pas, alors on va dire qu’un « maître » est quelqu’un (si possible) qui domine dans sa discipline, qui, et nous retrouvons le radical, « maîtrise » son domaine d’activité.
Je ne vais pas épiloguer là-dessus, parce que l’article s’en contrefout : on vend de la cultrure entre deux pages d’actu, c’est plus une radio, c’est une épicerie.

« Maître », mais pourquoi pas « maîtresse » ? Et alors, ça se relâche dans l’inclusif là, faut se réveiller un peu !
On se fait la page, ne traînons pas, nous en avons une deuxième qui attend.
« De par leur style et leur liberté, chacun de ces auteurs est une référence. Voici 10 maîtres de la littérature, en dehors des sentiers battus. »
On dirait une rédac de collégien, et puis le coup de sortir des sentiers battus, ça veut dire qu’on va y mette n’importe qui, pourvu que la sacro-sainte parité soit respectée, et qu'il y ait un peu d’actu sur eux. Peu importe le flacon, pourvu qu’on reste dans l’actu. Finalement, on n’en sort pas.
Alors qu’on pourrait attendre d’une radio culturelle exactement l’inverse, c’est-à-dire de sortir des sentiers battus du tout actu avec analyses des hypothèses, des tenants et aboutissants, surtout quand on n’a pas grand-chose à en dire. Peu importe, le tout c’est de parler de ce tout le monde parle, le contenu on s’en fout : c’est la recette magique des chaînes infos. Une journée spéciale « Liban » ? On va dire pareil qu’ailleurs, mais on va gratter des auditeurs à des concurrents, dont certains travaillent dans le même bâtiment, ce qui montre la cohérence de la démarche.

Et si on continuait ?
Pour chacun des dix, une vidéo de trois mn avec musique de merde.
Homère d’abord. L’angle d’approche ? Sa bio, sachant que sur ce plan, c’est un peu bézef sur les bords. Mais la vie de l’auteur, quand on pense que c’est ch… un classique, c’est la bonne approche, celle qui va racoler.
Et puis, bonheur suprême, « Homère : que sait-on de lui (ou d’elle) ? »
Breaking news.
Une hypothèse : Homère était une femme. Oui, et alors ?
Une chose est sûre, sur le plan littéraire, vous pouvez toujours vous brosser avec un râteau.
Pour la bio, toi le jeune, tu auras plus d’infos dans la fiche wiki.

Ensuite, Marceline Desbordes-Valmore. Parité oblige. Et puis non, parce que si Homère était une femme, y’a déjà un déséquilibre. Passionnant isn’t it ?
Que faut-il en retenir, pourquoi elle, alors que Rimbaud, alors que Baudelaire ?
C’est simple :
- c’est une femme
- c’est une pionnière
- la qualité de ses poèmes ? On s’en fout parce qu’ils ont inspiré les chanteurs à la mode d’aujourd’hui, alors c’est dire, et que les auteurs hommes de son temps l’adoraient.
Là aussi c’est la bio réduite de chez wiki qui compte, et puis on ramène tout à une histoire de domination femme/homme, ou homme/femme je ne sais plus.

Jean Giono
Giono, c’est pas les cigales dans le champ d’oliviers et les parties de cartes sur le Vieux Port. Voilà. Si déjà vous pensez qu’on vous prend pour des cons, vous avez tort de ne pas avoir raison.
L’accroche ici, c’est la violence. Faut racoler n’oubliez pas. On réduit à une dimension une œuvre qui en a plusieurs, mais vous savez quoi ? Un auteur = une idée. N’oubliez pas que nous sommes cons.
Et usons un superlatif, car faut vendre des livres de chez Gallimard, don’t forget it : « Et si Jean Giono était, en fait, un des plus grands écrivains de la violence humaine ? »
On bassine de l’évidence wikipédienne, on l’enrobe de superlatifs et d’hyperboles putassiers, et hop, on accroche le gogo.

Virginia Woolf. Remarquez l’alternance harmonieuse entre les sexes.
Là c’est simple : « avant-garde », « féministe », et puis surtout sa vie sexuelle.
Je ne sais pas vous, mais je trouve ça franchement sexiste. Si on résumait Proust à son homosexualité, on trouverait ça miteux, mais comme c’est une femme, on parle cul direct. Eh oh France Cutrure, osez le féminisme !

Stieg Larsson.
Un auteur choisi parce qu’il vend bien (= « il a réinventé le polar »), qu’il est adapté au cinéma, et même à la radio dans un feuilleton de la chaîne qui ne met même pas de lien. Feuilleton radio qui pompe les recettes des séries tévés, et dont le générique seul dure la moitié de l’épisode. J’exagère, mais quand même.
Bon là l’accroche, c’est pas l’œuvre, quelle surprise, mais «  son militantisme acharné contre l'extrême droite ». Ce qui permet une transition toute choisie avec l’auteur suivant. Il n’y a pas alternance homme/femme parce que vous allez comprendre.

Céline.
Là, voilà, vous avez compris maintenant ?
Alors comme le médical est à la mode de chez nous, on va mettre en avant le fait qu’il était médecin. L’œuvre romanesque, le style ? Non mais vous rigolez là !
Le texte a été rédigé par le même élève de 3ème :
« On connaît le génie des lettres, l'écrivain controversé et antisémite notoire. Mais Louis-Ferdinand Céline était également médecin. Lui qui se disait "soigneur", voyait la médecine comme une vocation. C'est donc tout naturellement que son premier écrit, est un roman médical. Par la suite, il rédigera son oeuvre la plus célèbre, Voyage au bout de la nuit. »
A ceux qui trouvent cela indigent, je répondrai qu’ils n’ont pas lu avec assez d’attention. L’élève de 3ème émet deux hypothèses :
- Le « Voyage » est un roman médical.
- La thèse de Céline sur Semmelweis est un roman.
Les plus grands spécialistes sont sur le coup.
Comme quoi, ce petit textounet, il contenait de quoi réfléchir sur l’œuvre de Céline pendant au moins 1500 ans.

Agatha Christie.
Parce que c’est une femme, n’oubliez pas l’alternance, et parce que « elle était fascinée par les meurtres ». A la lecture de ses romans, ça ne me paraît pas si évident d’une part, et d’autre part, gardons-nous de mélanger l’auteur et son œuvre, soyons prudent.
Mais l’essentiel est ailleurs, et pas dans sa fascination pour le spiritisme. Elle « conjuguait sa vie de famille bourgeoise, la maternité, les voyages et les romans policiers ». Elle était balaise en conjugaison.
Enfin, toujours la bio, la bio, la bio, résumée de chez wiki. C’est dire.

Pour les trois derniers, le rédacteur de France Trutrcre considère qu’on est en bas de page, alors il peut se lâcher.
Goliarda Sapienza
Je vous donne le début, les commentaires sont superflus : « Anarchiste, résistante, féministe, bisexuelle ».
Pour le style de l’auteur, puisque c’était ça qui était annoncé en intro par le rédacteur, vous pouvez toujours courir, vous n’aurez que de la bio.
Puis Eric de Luca parce que « militant écologiste »
et enfin Margaret Atwood, « romancière féministe ». La seule accroche : « La servante écarlate » adaptée en série tv.

Pour France Cultrure, si tu milites pas, t’as raté ta vie.

Il restait une seconde page, tout aussi racoleuse, « Six génies fous » .
France Trucrutre a une définition très large du « génie », puisque sont qualifiés de génie, notamment, Vivien Leigh la bipolaire (on se croirait dans une baraque foraine), Klaus Kinski, «  incestueux, pédophile, violeur »…
Quant aux autres, on pourra apprécier que la pianiste Maria Yudina soit juste résumée par cette formule « la Calamity Jane du piano », et que Kant soit juste un gars qui avait plein de TOC.

Nerval et Camille Claudel n’en parlons pas, c’est du pain béni pour les rédacteurs qui ont su réinventer les articles de tabloïds en les faisant passer pour du curturel.

Philaunet 

Philaunet
Admin

207
Répondre en citant  
''Une balle dans la tête'' (ça va de soi) - Ven 07 Aoû 2020, 22:09

Poésie, imagination, dépaysement, humour, c'est France Culture...

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1358

***********
Remarquons la grande originalité de sujets de la station et l'univers mental sélectionné par la direction : "Meurtre à Sciences Po" de Victoria Kaario Le 04/05/2019.  
Un professeur en Relations Internationales, spécialiste du nucléaire, est retrouvé mort dans le prestigieux établissement où il enseignait : Sciences Po Paris.
"L'ouverture", quoi...


Philaunet 

Philaunet
Admin

208
Répondre en citant  
L'alibi - Mar 25 Aoû 2020, 09:36

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1392

Comme quoi ce forum n'est pas exactement "la risée" de la station, comme l'a écrit le calomniateur NicoMar dans sa suite de tweets rageux indignes d'un employé du service public.

Combien de fois ici a-t-on prié la station de s'adjoindre un membre du MNHN et de traiter du monde (pas du Monde) animal, végétal et minéral ?

Bon, Treiner oublie de dire (on se débarrasse difficilement des habitudes mentales d'ex-militante trotskyste comme on le voit dans sa prose) que cette séquence est diffusée à 6h03 et durant trois minutes. Le soir à 23h55 (on admire les heures de grande écoute...), c'est sa rediffusion.

Et voilà, le tour est joué : "France Culture, la radio des sciences naturelles avec le directeur du Museum National d'Histoire Naturelle", à bien placer dans la communication maison, surtout.

Et pendant ce temps-là, chaque jour, outre-Manche ou outre-Rhin, une ou plusieurs émissions de 5, 10, 15 minutes, voire trente ou quarante-cinq minutes. Sans tambour ni trompette.

Tekels Park

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1393

A Birdsong Garden

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1394

Akustische Tierkunde: Diese Tiere sind in Sommernächten zu hören

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1395

Et trois heures, le dimanche 23 août :

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1396

Wasserspiele: Haie

Voilà, voilà, mais les auditeurs francophones qui ne font pas le pas de côté chez les voisins vont juger les 2 à 3 minutes à 6h03 et 23h55 de France Culture comme une révolution sans précédent, une des "ambitieuses" émissions de la directrice...

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 21 contributions du lundi 17 au dimanche 23 août 2020 (semaine 34)

Curly En ligne

Curly

209
Répondre en citant  
La magnifique grille de rentrée de la merveilleuse radio génialement culturelle - Mar 25 Aoû 2020, 11:48

Soyons complétement fous une fois de plus, et faisons la grande tournée du mardi 25 avec quelques débordements tellement ça va être généreux.

L'alibi culturel =  3mn, non, 2mn à 6h du mamate sur le monde vivant avec le MNHN. C'est bon, c'est fait, maintenant, on démarre pour de bon.

- retour sur l’exode des parisiens en 40, mis bien sûr en parallèle avec le confinement de ce printemps.
- coronavirus
- économie et coronavirus
- fin du monde avec le Granule
- le carnet philo par notre eau précieuse de la pensée, notre Didine, qui s’extasie sur le fait que ce soit sa deuxième chronique. Vivement demain.
- colonialisme parce que c’est à la mode de l’actu alors on en tartine un max.
- on interroge le genre, aujourd’hui avec la Bible.
- coronavirus, et promo gilets jaunes au déjeuner.
- une tablinette à idées « Nos pensées seront-elles bientôt jugées ? ». Vivement bientôt.
- une heure d’éco, parce que les deux heures du mamate ne suffisaient pas.
- littérature, ou plutôt biographie, c’est pas pareil mais la station s’en tape, parler littérature c’est moins glamour que raconter toute la life de personnages à l’œuvre unique quoiqu’à multiples facettes.
- sciences avec Captain Iglo qui s’intéresse plus à sa moustache qu’à la préparation de son émission.
- grande série documentaire : le confinement. Youpi, de l'ouverture sur la fermeture.
- mouliné d’actu, suivi d’« Affaires culturelles », une émission au concept inédit : l’entretien promo. Aujourd’hui, un cinéaste, mais surtout prophète «Le 21ème siècle sera celui de la grande solitude ». Plus que 80 ans à tirer, et c’est la quille.
- feuilleton = lecture d’extraits d’un gars de chez Gallimard qui a réécrit l’Iliade afin de capter les droits d’auteur d’Homère.
- environnement = débat d’actu sur le truc qui clashe & buzze in this moment, the betterave.
Sur ce créneau nous pouvions apprécier la veille une émission pointue sur l’éducation qui peut se résumer à un touitte de la productrice qui contient, et en quatre lignes mesdames et messieurs, la problématique et sa résolution, ce qui vous fait gagner une heure de votre temps précieux.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera662

- Mariricheux revient pour illuminer nos fins de soirée, parce qu’à partir de 23h, c’est fini, c’est redif’. Entretiens promos donc, comme à 6h30, comme à 7h (y’avait un livre à vendre caché sous le marronnier), comme à 12h30, comme à 13h15, comme à 15h (Kessel just arrived in The Pléiade de chez Gallim’), comme à 19h, comme à 20h30, comme à 21h. J’espère que j’en oublie pas…
Maricheux dont nous pouvons déjà pronostiquer l’arrivée sur France Inter à 20h dans les années à venir, puisque sa place est chauffée par Laure Adler, avec qui il y a échange d’invités comme si c’étaient des cartes Pokémon dans une cours de récré, parce que, et c’est étonnant, plus de 20 ans après, les Pokémon, ça marche toujours.

Exemple, France Inter lundi 24,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera658

France Cuulture mardi 25,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera666

Autres exemples d'échanges de cartes Pokémon entre les deux stations, c'est l'ouverture sur circuit fermé :
France Culturre lundi 24,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera664

France Inter mardi 25,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera663

France Cullture lundi 24,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera667

France Inter mercredi 26,

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Opera665

Vous allez dire que c'est deux fois pareil, le concept (!) des émissions étant en gros et en détail le même = entretien promo. Si vous le pensez, c’est que vous êtes sacrément de mauvaise foi. D’abord, c’est pas à la même heure, et puis les questions sont pas posées exactement pareil, et puis les producteurs sont pas les mêmes. Ça vous suffit pas ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

210
Répondre en citant  
Du réchauffé jusqu'à l'écoeurement - Ven 28 Aoû 2020, 14:57

Oh la belle carte de France... mais, voyons, France Culture, une carte de l'Ancien Régime ? D'avant la Révolution de 1789 ? Vous vous reniez ou vous nous faites encore le coup de l'alibi ?

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 21 Scre1403

L'émission "analyse les cartes et les territoires" (facile le point Houellebecq...). Sans blague ?

Voyons, ah on est rassuré, rien ne change : "La géographie humaine, sociale et politique raconte un pays (...), l’accès à l’emploi, aux services publics (...) éclaire les inégalités".

On aime ci-dessous l'emploi très pertinent du mot "intrusion"... Quant aux "champs du politique", ils sont labourés et sur-labourés quotidiennement depuis des années : " (...) méconnue, complément indispensable à toute intrusion dans les champs du politique, du social, de l’écologie, des pratiques culturelles... La géographie ".

Avec la présentatrice Dominique Rousset devenue au fil des ans une des employées les plus politiquement démonstratives de la station, on est assuré d'être dans la continuité.

Curly En ligne

Curly

211
Répondre en citant  
La tournée du patron - Mer 02 Sep 2020, 18:47

Aujourd’hui , le grand schelem des invités promo !
Ils ont été invités cent fois !
Ils ne sont pas de retour, non, ils campent dans les studios du bar des Amis où ils moulinent leurs neurones pour nous apprendre que la guerre c’est mal, que la dictature c’est pas bien.

Ce mercredi, c’est l’éternel retour de
Corinne Pelluchon !
« Le masque c’est une contrainte. Ensuite on peut penser que mettre son masque quand on part de chez soi chaque matin, cela témoigne de notre vulnérabilité commune, du fait que nous pouvons contaminer autrui et que nous pouvons être contaminés. »
Corinne Pelluchon, philosophe du masque

André Comte-Sponville !  
« Le masque c’est une contrainte nécessaire (…) Le masque rien n’interdit que cela dure. Vous imaginez 50 ans, 20 ans de masque ? J’aime mieux mourir de la Covid-19 ! »
André Comte-Sponville, philosophe de tout au bar des Amis

Cynthia Fleury !
Un extrait ! Un extrait ! Allez ok d’accord. Chemins de la philo, 26’17’’ deux points ouvrons les guillemets, l’intervention au milieu est de la productrice inspirée :
« C’est extraordinairement génial la gratitude parce que à qui ? J’veux dire là vous pouvez m’dire merci à moi. Enfin si vous m’aimez pas, bin vous dites merci à aut’ chose ! (…) Imaginons que vraiment vous m’aimez pas vous n’êtes pas du tout contente, bin vous dites merci à la à la radio à Radio France...non franchement Radio France c’est…
- Non mais faut dire merci à c’que vous zêtes pas à c’que vous faites…
- Tout à fait, mais même c’est presque voilà mais même au-delà…à la vie...à euh euh à Jankélévitch qui nous réunit aujourd’hui... »
Cynthia Fleury, philosophe de la gratitude (uniquement les mercredis 2, sur rendez-vous)

Laurent Mauvignier !
« La fiction permet de parler de choses qui sont vraiment liées au réel, à l'Histoire... Elle permet de mettre suffisamment de voile pour essayer d'aller chercher quelque chose qui n'est pas de la fiction. »
Laurent Mauvignier, philosophe de la fiction réelle

Et finissons la tournée promo avec Sophie Letourneur !
Extrait de l’entretien passionnant du Grand Mamamouchi :
« Et vous, vous allez au cinéma ? 
Non, je n’y suis pas allée, j'étais en vacances, j'étais avec mes enfants qui n’étaient pas à l’école donc j'étais toute dédiée à eux. Je suis allée voir « Yakari » mais c’est tout. »
Sophie Letourneur, philosophe de Yakari et Petit Tonnerre


Mais c'est pas fini, car aujourd’hui, y'a aussi des questions ! Des questions ! Des questions !
Toujours en direct des studios de France Curture au bar des Amis :
« Procès des attentats de janvier 2015 : un procès de lampistes ? »
« Amende pour usage de drogues : durcissement ou assouplissement ? »
« D'Agatha Christie à Gérald Darmanin : se disputer sur les mots, est-ce encore discuter ?
« Comment devenir vertueux avec Jankélévitch (3/4) : Donner, sans rien attendre en retour ? » C’est plus de la philo, c’est une chronique santé morale et beauté intérieure.
« Europe, Etats-Unis : les nouveaux plans de relance ? » Ouais alors ils arrivent quand ces p… de plans ???? On a pas que ça à f… !!!!
« Les mères, porteuses d’une nouvelle force politique ? » Heureusement qu’il y a la virgule, sans ça on était mal ! Nous sommes tous une force politique, donc pour la suite du catalogue des forces politiques rendez-vous tout le temps sur cette antenne.
« Le "retour à Keynes" de la relance : un malentendu ? »
« Comment se construit la mémoire des attentats ? » Une question intéressante et originale en ce jour où la réponse se trouve partout, surtout dans un fait d’actu qui parle de lui-même, mais au bar des Amis, c’est l’heure de l’apéro, alors…
Celle-ci d’avant hier était pas mal non plus : « Republication des caricatures de Mahomet : Charlie Hebdo, courage ou provocation ? » La question est en tout cas une provocation envers l’intelligence.
« Faut-il légaliser les assassinats ciblés ? »

Alors Dédé, t’en penses quoi de ces questions simplistes et clivantes qui sont à la culture ce qu'un trapèze est à une tranche de jambon ?

Contenu sponsorisé 


212
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr -

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr     Page 21 sur 26

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 26  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum