-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / France Culture

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr    Page 25 sur 25

Bas de page ↓   

Curly 


241
Répondre en citant  
Programmes du jour & fictions diverses - Dim 02 Mai 2021, 12:41

France Culturre n’est-elle qu’un relais entre producteurs de cultutre et consommateurs ? Pas sûr, encore que…
Dimanche 2 mai . Quelles sont les émissions qui ne se présentent que sous le format d’un dialogue en studio avec un truc à nous vendre à la clé ?
Allonzi.
7h06 : Question d’Islam, « Les Druzes aux marges de l'islam », Wissam Halawi, Editions du Cerf, 2021
8h07 : Orthodoxie, «J'ai frappé le rocher et les eaux ont coulé », Stéphanos de Tallinn, J.-F. Jolivalt) Editions du Cerf, 2020
9h10 : Talmudiques, «L’adversaire privilégié », Joseph Cohen et Raphaël Zagury-Orly, Ed. Galilée, 2021
8h42 : Divers aspects de la pensée contemporaine, entre autres « Et le bien dans tout ça ? », Axel Kahn,  Stock, 2021
10h05 : La messe, La Bible
[11h : Apéro en famille avec débat d’actualité]
12h45 : Cygne d’étang : covidodrome en folie, avec des partenaires privilégiés du monde de la culture. Réouvertures des lieux de culture, suite des débats qui tournent en boucle sur les chaînes info.
12h : Veganisme avec publi-entretien (= tapis rouge pour les invitées) pour deux cheffes.
12h12 : La madeleine de...Riad Sattouf, multi-invité et auteur, il faut toujours le rappeler, de « L’arabe du futur ».
16h : Rayon BD, « Moi, menteur », Antonio Altarriba, Denoël, 2021
17 h : La salle des machines, « Entre les jambes », Hurya,  Le Nouvel Attila - « Sur les traces d’Enayat Zayyat », Iman Mersal, Sindbad, 2021
18h10 : Soft Power : tapis rouge pour un média + top des meilleures ventes. Sur France Culture, l’imagination et la création sont toujours au pouvoir, LOL.
19h43 : Superfail, « Superyachts : luxe, calme et écocide », Gregory Salle, Éditions Amsterdam, 2021

Reconnaissons que cette grille est dans l’ensemble extraordinaire. Elle réinvente la radio en sublimant l’entretien promo sous toutes ses facettes. Entretiens polymorphes et chatoyants.
Ah, une pièce de théâtre en soirée, un résidu de culture. France Culture oublie juste de signaler que ce « Malade imaginaire » n’est pas une nouveauté, c’est une rediff’ de 2008, déjà rediffusée en 2012.
Et les Nuits en proposent une autre version, plus inspirée (Alain Pralon est assez fade, dommage – choix malheureux de mise en scène), celle de Jacques Charon , encore disponible dans le programme des Nuits.

Et en parlant de fiction, la semaine prochaine, une nouveauté, c’est tellement rare que l’on se pince pour y croire (c'était le cas du dernier "Samedi noir" aussi)  : Candide , en 7 épisodes. Un commentaire déjà. Il est promis dans la présentation que cette version radiophonique "sera au plus près du texte d'origine", comme si la version radio ne devait que suppléer la lecture du texte et surtout ne faire preuve d'aucune originalité ni liberté afin de devenir une œuvre à part entière. Comme si la chaîne s'excusait de ne faire "que de la radio", à défaut d'un livre. Une vision très étriquée de la culture en général et de la radio en particulier. En gros, le message est clair : eh le djeune, ça te gonfle de te taper le Candide de Zadig &  Voltaire ? Eh bien écoute la version France Tructruc, elle est au plus près du texte et tu pourras faire croire que tu l'as lu comme un bôgoss !
La direction l'affirme : elle fait de l'éducatif. De la pé-da-go-gie. Répétez après moi les zenfants : de la pé-da-go-gie.

Curly 

Curly

242
Répondre en citant  
La culture à France Culture, c'est dreamland - Mer 12 Mai 2021, 11:05

Une journée sur France Cucure, c’est pas une sinécucure.
Il vous faut affronter toute la misère du monde, ou en tout cas celle qui marche bien dans l’audimamate.
Que ceux qui écoutent toute la journée en continu cette chaîne soient bénis, ils en ont besoin.

Mercredi 12 mai  :
Mettons de côté les billets de vide qui ambiancent votre journée avec du pas grand-chose mixé avec du moins que rien.
Réveil (?) culturel (??) avec une promo pour deux sorties dévédés blourays de Fellini.
Scoop, « 'Les nuits de Cabiria' est un film féministe. » Pourquoi ? Parce que « Malgré sa profession de prostituée, Cabiria n’est pas sexualisée ou objectivée par la caméra. La mise en scène met plutôt en avant son caractère chaplinesque. » Et ça suffit pour en faire un film féministe. Chapeau le gars ! Il se coule bien dans le moule de l’idéologie ambiante, quitte à tordre un peu tout pour que ça rentre bien dans le moule.
Bon mais tout ça, ça ne nous fait pas la misère du monde, alors nous allons mettre le turboboost.
Les Matins : conflit israëlo-palestinien
Histoire :  Et la Révolution inventa la gauche
Révolution française, avec un titre qui simplifie tellement les choses que l’un des invités dément illico presto cette annonce fracassante, « La Révolution n'invente pas la gauche au sens politique où nous l'entendons aujourd'hui en revanche, elle invente la polarisation politique au sein d’une assemblée. Michel Biard »
Voilà, on peut jeter le titre à la poubelle, mais c’est toujours bon de surfer sur
1- Une Révolution
2- Les 40 ans de l’arrivée de Mitterrand au pouvoir, parce que ne me dites pas que la série de la semaine n’est pas sans rapport.
Chemins de la filo : Esclavage
International : Poutine + Coup d’État en Birmanie
Double Tablinette méridienne :
- Culture, ça change des catas. Promo spectacle avec cette problématique précise « comment créer le beau dans un spectacle ? » Non, en fait ça change pas des catas.
- Idée, promo livre. La nuit. La nuit est politique. « Comment la pandémie a modifié nos nuits ? »
Doublette Covid + Nuit Debout.
Eco : Réchauffement climatique
La Scie des Œuvres : Chaplin et le Nazisme
Docu sur l’esclavage
Justice : Héritage de Napoléon. Original et inattendu.
Il en manque, mais gageons que Le Temps du débat saura nous surprendre avec une idée de débat piquée sur un plateau de LCI, CNews ou BFM.
Une journée bien réjouissante. Un paquet de Prozac est offert à tous ceux qui écouteront toute la journée en direct.

Curly 

Curly

243
Répondre en citant  
Les révolutionnaires formatés - Mar 18 Mai 2021, 18:31

Amis de la poésie bonjour.
Bienvenue dans la folle journée de la poésie sur France Culcure , une radio qui se rit des normes, qui prône à longueur de temps la transgression, la révolte, la dinguerie qui éclate sur le monde pour le transfigurer !
Mais concrètement, quéksadonne ?
Résumé express de la journée de folie radiophonique.
Ce qu’il faut retenir des Matins :

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1192

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 2131

Ah le titre principal du journal de 8h !

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 3118

Puis :

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 4100

Pour la filo, voici les références cucurelles :

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 584

On continue, les révolutionnaires de la norme sont toujours là. Ce qu'il faut retenir, encore et toujours :

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 694

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 782

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 879

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 960

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1046

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1193

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1238

                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1333

Quant aux thèmes, c’est de la rébellion pure, ils déjouent toutes nos attentes :
énième interrogation de « la place de l’homme au sein de la nature (durant) la période complexe que nous traversons », comme si avant le monde avait été simple (areuh areuh),
histoire de la picole pour fêter la réouverture des bistrots,
les extraterrestres,
de grandes louches de pandémie,
les crises,
police & pouvoir,
réinvention du monde de demain à coups d’agriculture bio…

Les anarchistes et autres révoltés de la société promus à longueur de temps, c’est bien pour l’image, mais la réalité radiophonique est pile l’inverse : labourages et pâturages de thèmes ultra rebattus, parce qu’il faut que l’auditeur puisse écouter dans sa douche, dans sa bagnole, dans sa cuisine… sans déranger ses activités quotidiennes. De la radio d’ambiance, qui s’écoute comme on peut mettre LCI ou BFM en bruit de fond dans son salon. Le rêve.

Curly 

Curly

244
Répondre en citant  
Solutions du jeu Mitterrand/Pingeot & Tunnel d'actualités sans bout - Sam 22 Mai 2021, 10:46

Comme il ne faut jamais dire jamais, voici les solutions de notre grand jeu spécial correspondance François Mitterrand/Anne Pingeot.
Rappelez-vous...

France Culture s’intéresse aux grandes œuvres littéraires de notre temps.
Par exemple la correspondance entre François Mitterrand & Anne Pingeot.
Apprenons à avoir les idées claires, à trier le fake de l’ivraie.
Petit jeu. Parmi les extraits de la correspondance, des répliques des « Feux de l’amour » se sont malencontreusement glissées. Saurez-vous les retrouver ?
Attention il y a des pièges. Plein.

La lecture des extraits donnait l’impression d’un tout homogène dans l’inspiration comme dans l’expiration.
Il faut se méfier de ses impressions.
Premier piège : aucune phrase n’est extraite des « Feux de l’amour ».
Second piège : il n’y en a pas.

Les solutions.

« Souviens toi de cette nuit, c’est la promesse de l’infini. C’est une promesse qui vient récompenser le courage de ceux qui ont affrontés seuls tant d’années. C’est la preuve de la confiance entre deux êtres qui est le fondement même de l’amour. C’est un effort de volonté pour oublier et s’affranchir des peines du passé. C’est un serment qui lie deux âmes à l’exclusion de toute autre. » Série tévé Les frères Scott

« Je suis profondément heureuse. Moments merveilleux de la vie qui émerge enfin de l’inconscience. » Anne Pingeot

« Je m’en veux du mal que je te fais. J’ai pourtant le sentiment de t’apporter plus que tu ne le dis, plus que tu ne le crois. J’ai envie de le hurler. Tu sais bien que je t’aime. Et puis c’est tout. Il pleut, il pleut à crever le cœur. C’est le moment de croire au soleil. » François Mitterrand

« Chaque trait de ton visage était gravé à jamais, j’ai traversé le temps pour toi, je t’aime tu es la seule que j’aime. » Schwarzy dans Terminator, j'ai juste enlevé la référence à Sarah Connor, sans ça vous eussiez tiqué.

« Lune de mes jours, soleil étoilé de ma vie.»
Série Game of Thrones. Pour être plus précis, c’est une réplique de Daenerys Targaryen à sa brutasse de mari Khal Drogo dans la saison 1. Pour ceux qui ont vu la série, cela éclaire d’un nouveau jour la relation Mitterrand /Pingeot.

« Le souvenir de son bonheur qui est grand, solide, bon. » Anne Pingeot

« Un jour la mer aura emporté tout le sable. Les océans s’assécheront, et le soleil s’éteindra. Mais quand ce jour viendra, je t’aimerai encore. Mon amour sera éternel. » Encore la série Les frères Scott. Là je ne peux pas préciser, je n’ai pas vu la série, et ne la verrai probablement jamais.

« Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps. » Il y a un petit côté Marguerite Duras dans cette réplique extraite de la  série Grey’s Anatomy. Mais bon, c’est un peu facile : Marguerite Duras est une source d’inspiration inépuisable pour les séries tévé.

« Envie de penser à autre chose. De l’eau qui descend en torrent sur la roche, du ciel profond. Toi, près de moi, marchant parmi les herbes fleurs de juin, ton beau regard vert, et la passion, le plaisir. La paix d’un après midi de bonheur. » François Mitterrand dans le troisième épisode du Congrès d’Épinay le 13 juin 1971.

Après ce moment de poésie, plongeons-nous dans les feux de l’actualité.
Après la réouverture des terrasses, des musées, des cinémas qui ont ému la France entière – surtout les terrasses - , voici le temps de consacrer un week-end entier à ces réouvertures . Et après ? Hein, et après la réouverture, que va-t-il se passer ? Vite une boule de cristal, vite !
On est d’accord, y’a pas d’quoi en tartiner trois tonnes alors qu’il n’y a pas bezef à dire, mais comme les chaînes info le font, France Culture ne peut passer à côté.
Dans  A présent , émission d’actu comme il y en a tant sur France Culture – la seule différence ce sont les horaires de diffusion et le producteur, car les thèmes et les invités sont les mêmes - Frédéric Worms se pose la question « Qu’est-ce qui nous attend à la sortie du tunnel ? » Si je vous dis que c’est avec Cynthia Fleury et Jean Viard, vous allez me dire que non, c’est pas possible. Oui, c’est possible. Les deux invités ont leur livre à vendre, revendre, rerevendre sur toute la grille de France Culture, ils doivent faire un maximum d’émissions. Du coup on ne sait plus : Frédéric Worms reçoit Cynthia Fleury ou l’inverse ?
Mais la question méritait d’être posée, car voilà le retour de ce satané fameux tunnel dont la sortie nous attend. Métaphore pas assez usée, mais compréhensible par le con moyen, soit l’auditeur de France Culture.
Pour les cons moins moyens, une photo de tunnel orne la page de l’émission (ce n’est pas une blague) pour que vous visualisiez bien la métaphore.
Pour vous éviter de jeter un bout d’oreille à l’émission je m’en va vous donner la réponse : non, non, NON ! De ce tunnel nous ne sortirons JAMAIS !
Depuis combien d’années, de décennies, de siècles (non pas de siècles, nous ne sommes pas assez vieux) entendons-nous cette histoire de tunnel sans fin ? Nous sommes constamment près de la sortie, mais nous ne sortons jamais !
A chaque fois que nous arrivons essoufflés près de la sortie, hop, un constructeur vient rallonger le tunnel pour qu’on sorte jamais. Alors non, non, non, ce tunnel, nous n’en sortirons JAMAIS !

Donc, ce week-end spécial va être un mix parfait entre le moulinage de trucs que tout le monde sait déjà et le salon de la voyance. Un week-end de créations radiophoniques sur des thèmes hypra-culturels.
Mais un théâtre est mis à l’honneur. Un seul, mais un théâtre quand même. Celui de Saint Emmanuel Demarcy-Mota, qui tel une Cynthia Fleury au masculin, tartine de sa présence un maximum d’émissions, parce qu’il est partenaire avec la chaîne au cas où vous l’auriez pas compris.
Comme vous avez compris, vous comprenez maintenant pourquoi Don Demarcy-Mota vient à l’antenne donner son avis sur tout et rien dès que l’occasion se présente. Et elle se présente souvent.
Parmi les nombreux débats riches en idées que vous pouvez ne pas écouter pour les faire vous-même de chez vous en invitant des potes et en allant prendre l’apéro au bistrot du coin, il y a le Cygne d’Étang et sa super problématique : « La réouverture des lieux culturels, pour qui ? »
Merde c’est vrai ça, les lieux ils ont rouverts pour accueillir quels gens ? Les mêmes qu’avant ? De nouveaux ? Merde merde merde, mais un week-end ne suffit pas ! Il faut en faire une semaine entière de programmation spéciale, un mois, une année !
Il y a aussi L’Esprit public-sans-esprit-ni-public. Roulerons-nous dessus sans nous arrêter ?
Non. « France : ce que nous ferons du déconfinement et ce qu’il nous fera »
Sir Emmanuel Demarcy-Mota, entre autres lumières, a une dissert à proposer sur le sujet.
Vous pouvez la faire vous-même.
La recette d’une bonne dissert d’Esprit public-sans-rien :
1- Vous gagnez du temps en rappelant ce que vous avez entendu dans le journal cette semaine. Détaillez le plus possible en faisant croire que c’est vous qui donnez l’info pour la première fois, que c’est une info breaking news.
2- Vous gagnez du temps en spéculant sur les infinis possibles que nous offre le futur : après avoir rappelé l’info, vous dites que eh bien c’est une bonne chose pour l’avenir, mais faudra faire gaffe, ou alors l’inverse, soit que c’est une mauvaise chose pour l’avenir mais ça peut être bénéfique quand même si on regarde bien et sous certaines conditions.
Résultat : vous avez gagné du temps. Ouf.

Et si on finissait par un peu de culture ? Accessoirement nous sommes sur la chaîne de la, alors autant en parler un peu. Pas longtemps, je sais que c’est chiant alors je vais aller vite.
Dimanche 30 mai dans Théatre & Scies, un concert-fiction. Une scie, les fables de La Fontaine , à l’occasion de ses 400 ans. Déjà, comme le temps passe !
Why not ? Mais c’est toujours la même scie :
- lectures avec musique
- Denis Podalydès
Voilà pour les scies. Très inventif. Pour cacher le fait que ça sue pas l’originalité, il suffit de balancer le désormais classique « La Fontaine, si connu et pourtant si méconnu ».
« L’idée première était de faire entendre les Fables qui sont, aujourd’hui encore, une des références majeures de la littérature française et pourtant si mal connues. »
Et le non moins fameux « on croyait que c’était un truc de vieux mais en fait c’est d’la bombe bébé » :
« La redécouverte de ces fables nous a plongés dans une sorte de stupéfaction. (…) ces mots, qu’on pensait vieillis ou fanés se sont révélés, au contact d’un adjuvant mélodique, d’une folle et poétique musicalité. »
La Fontaine est aussi devenu un auteur France Culture : il est subversif.
La chaîne cultive les auteurs subversifs, car ils cachent le fait que les programmes de cette radio en sont exactement l’opposé. Comme vous avez pu le constater depuis le début de ce billet.
Parmi les musiciens, un certain Nicolas Worms. Me dites pas que c’est la même famille, c’est pas possible !

                                                            Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 Opera856

Curly 

Curly

245
Répondre en citant  
Rions un peu avec Les questions du jour et Les films qui ont changé notre life - Mer 11 Aoû 2021, 13:25

A quoi servent les questions du jour ?
C’est notre question du jour. Réponse : à parler d’actu, parler, parler de l’actu, sans fin sans jamais s’arrêter, sur la chaîne de l’actu, dans les matins d’actu, pleins d’actu, d’actu et encore d’actu, avec une pastille actu-promo-culture pour faire joli, et faire surtout de la promo.

Ce qui est merveilleux, et la merveille se renouvelle chaque jour que Dieu fait, c’est que la réponse à la question, eh bien on s’en tamponne. Le tout, c’est parler d’actu, je ne sais pas si je suis assez clair. Parler d’actu, c’est sortir des mots clés, des phrases clés, toutes prêtes à l’emploi, qui vont vous apprendre ce que vous savez déjà, mais en plus long, en plus développé, en encore plus répétitif. L’auditeur est un con ignare, tel est le postulat posé par la Ligne Générale de la chaîne. Il écoute d'une oreille, voire d'une demi ou d'un quart d'oreille, alors il faut pas pousser mémé dans les orties, faut pas trop rentrer dans le vif du sujet.

Rions un peu avec des questions du jour.
Q. « Pancarte antisémite : d’où proviennent les slogans antisémites identifiés dans les manifestations contre le pass sanitaire ? »
R. « dans des moments de crise (...) on a une focalisation, à un moment ou un autre, sur les Juifs.
C'est une lecture qui vient simplifier le fonctionnement d'un monde complexe dont on ne comprend pas forcément les tenants et les aboutissants.
 »
Ah bin oui ma bonne dame, ça c’est bin vrai ça.

Mais attendez, ne riez pas trop tout de suite, car le mantra de la jourion du quest va vous achever « Pour enrichir et approfondir les questions d’actualité, Guillaume Erner pose au meilleur expert du sujet la Question du jour. » Actuellement le Guillaume-master-of-the-clock (7-9 only) est absent, mais il demeure là, dans l'éternité des Matins.
Dans ce mantra, vous retrouvez le B-A BA de la Ligne Générale : on invite des noms, des spécialistes de la spécialité, et puis on leur demande de remplir, de remplir… quitte a faire du vide. Le nom seul en jette, tout est là. Après, on lui demande de s’adresser aux auditeurs de France Culcutre dont les principales qualités ont été rappelées plus haut.
Allez on s’en fait encore un peu :
Q. « Résultats des entreprises du CAC 40 : comment expliquer une telle reprise économique ? »
R. « Il y a une très forte reprise mondiale qui bénéficie aux entreprises mondialisées (…) C'est une phase de croissance qui amène de l'investissement et de l'emploi. »

Q. « Extension du pass sanitaire : comment vont s’organiser les contrôles ? »
R. « L'enjeu du contrôle d'identité fait que c'est un instrument de contrainte : vous ne pouvez pas vous soustraire à ce contrôle. (…) pour pouvoir accéder aux lieux auxquels vous prétendez, vous allez peut-être potentiellement devoir justifier votre identité. »

Dans le même genre, la super méga série de l’été sur le monde qui change le monde, avec cette quinzaine « Les films qui ont changé notre regard  ».
Génial : une pro de la pro hyper calée invite un pro de la pro pour parler de ses ressentis sur un film qui a changé sa life depuis qu'il le vit. Il faut savoir être patient et se coltiner cinq minutes d’intro avec rappel complet du CV de l’invité. Après il faut être patient aussi, mais pour d'autres raisons, vous allez voir.

La série se place dans la digne lignée de la question du jour, forcément, car les auditeurs n’ont pas changé, ils sont toujours  aussi voir plus haut.
Génial ! (Je reprends les argumentaires touitteur, au moins tout le monde comprend, les cons en premier) Super cooooooooooooooooooooool ! Hyper tip-top !

Épisode 7 : "Titanic" de James Cameron
Ouais !
La modernité du film se résume à « Titanic c'est le récit d'une femme, elle s'émancipe, elle fait un doigt d'honneur au garde du corps de son mari, elle apprendra à monter à cheval, elle devient pilote…»
Ah ah ah ! Trop moderne !

Le film, c’est pas loooooong comme une série, et compte tenu du dénouement, « le film dès le début, prend en charge l'idée de la mort. ». Géant !
Du suspens ! « On ne connaissait pas en avance l'issue fatale de DiCaprio, on avait quand même une lumière d'espoir. »
Ça c’est de la bonne analyse gars ! Tous les balais applaudissent !

Épisode 6 : "La Leçon de piano" de Jane Campion
Avec Isabelle Huppert, qui parle généreusement d’elle-même avant de tenir des propos couillus sur le film qui change la life dans une séquence intitulée ''Les couilles sur le piano''.
Les analyses, les explications tiennent avant tout de l’émotionnel, parce que la technique, les machins pointus, c’est pour les gros intellos ! Eh, on est pas sur France Culture ici, on va pas creuser le sujet, ça va pas non ! (Erratum : attendez on me signale une erreur dans la dernière phrase, je cherche je cherche, mais bon non rien finalement.)

Séquence émotion : « Il y a une scène où Ada, qui est jouée par Holly Hunter va s'évanouir. (...) Je n'ai jamais vu ça au cinéma, ce qu'elle traduit sur son visage est vraiment extraordinaire. » Whaaouuuu !!!!!!!
« Quand je revoyais le film, je me disais : voilà, c'est comme ça qu'une actrice a envie d'être filmée. »
« le film a la saveur et la couleur d'une fable avec l'absence d'explication et de psychologie que cela suppose. Pourtant on ressent quand même la fatigue et les intempéries, mais on ne se pose pas trop de questions. »
Tu m’étonnes !

Épisode 4 : "Mauvais Sang" de Leos Carax
Trop bon !
Séquence analyse, moteur !
« Un film comme Mauvais Sang, quand vous le découvrez à 16 ans , il vous donne envie de monter à Paris avec une caméra et de dire j'ai envie de tourner moi aussi. C'est un élan ce film. »
« Le visage de Juliette Binoche dans Mauvais Sang c'est un visage essentiel dans l'histoire du cinéma français. »
« Mauvais Sang fait partie de ces films hantés, qui portent la trace d'un autre film, et ici c'est le Mépris de Godard. »
Et ça tombe bien, parce que

Épisode 1 : "Le Mépris" de Jean-Luc Godard
Séquence agaga areuh areuh (cf aussi La vie des idées), ça tourne !
« dans Le Mépris, les plans sont carrés, j’ai l’impression que je peux toucher les deux corps de Piccoli et de Bardot tout le temps.
Ce sont des dialogues extrêmement écrits et en même temps on a l’impression qu’ils n’ont absolument pas prévu de dire le mot qui va sortir de leur bouche, on est au présent.
Au début Bardot est un peu privée de phrases, elle dit des mots.
Mais après c’est elle qui fait les belles phrases.
le destin des deux personnages est devant eux et nous on le voit.
Eux ils sont au présent
mais nous on est avant eux,
on a le point de vue des statues.
Pour moi c’est un grand classique. C’est comme une maison très très solide. 
»

Pour chaque numéro, l'invité doit répondre à une sorte de questionnaire de Proust à la noix, c'est dire si le film qui a changé le regard dont au sujet duquel on nous cause nous questionne au plus profond de notre ça tout au long de l'émission.

Impossible de se tromper, la staaaar de l’émission, c’est pas le film, c’est l’invité !
Et là on reste pile nickel dans la Ligne éditoriale Générale.



P.S. Dans la série on retrouve Vertigo d'Hitchcock. France Culture y a consacré en 1986 un de ses Mardis du cinéma . L'émission, produite par Noël Simsolo, a la mauvaise idée d'être ouvertement culturelle, tout en ayant l'outrecuidance de ne parler que du film.
Et - suprême horreur ! - les intervenants ne racontent pas leur vie ! La honte.

Philaunet 

Philaunet
Admin

246
Répondre en citant  
Gaspillage de deniers publics - Dim 19 Sep 2021, 19:37

Ah, elle est belle la nouvelle mouture de la "Session de rattrapage" (sélection d'émissions de la semaine passée) du17/09/2021 par Zohra Vignais ! Un beau résumé, plus digeste que l'original, attend le lecteur de ce site dans un autre fil sous le titre de Tentez l’expérience hypnotique d’une nuit féerique sous les étoile (l'absence d'accent et d'accord fait partie de la citation vue sur la page de FC).

Le texte a été écrit par une des innombrables pigistes illettrées que La Direction embauche on ne sait pourquoi. Exemples :
- "Peu adepte des voyages au-dessus des cieux, laissez-vous transporter (...)" . "au-dessus des cieux" ? Question  
- "l'adaptation sur grand écran à fait la une"
- "une nuit féerique sous les étoile"

Quant au seul choix de musique, tout l'univers de France Culture est là. Une misère.

Philaunet 

Philaunet
Admin

247
Répondre en citant  
Demandez le programme apocalyptique ! - Mer 22 Sep 2021, 09:57

Une journée de France Culture, celle du mardi 21 septembre. Quand la station se délecte de combler sa grille d'émissions ayant toutes pour points communs l'insatisfaction, l'incertitude inquiétante, la peur. Hors cela, des émissions sans substance, des promotions, des bavardages. Résumons : ça n'a pas marché /ça ne marche pas/ ça ne va pas marcher. La rengaine quotidienne.

Les Cours du Collège de France
La peste noire 2/3 : Dernières nouvelles de la peste

Les Enjeux
Cherbourg, port atomique / Chine-Australie, les tensions coulent les sous-marins français

Les Enjeux internationaux
Australie-Chine, des relations tumultueuses

Les Matins
Main d’œuvre, matières premières, énergies : un monde en manque. Avec Sylvie Matelly et Matthieu Auzanneau

Journal de 7 h
Vingt ans après l'explosion d'AZF, faute de sécurité adéquate, "la France est assise sur un baril de poudre"

Le Reportage de la Rédaction
Guinée, le putsch de la colère

La Transition
Comment lutter contre l'illectronisme ?

Cultures Monde
Dérèglement climatique : vivre avec les catastrophes 2/4 : Sahel : inondations en terre sèche

La Grande Table culture
Tanguy Viel, la littérature est un sport de combat

La Grande Table idées
Entre individualisme et mondialisation : comment faire encore société ?

Les Pieds sur terre
PMA : la longue attente des femmes noires

Le Pourquoi du comment : Économie & Social
Peut-on dissoudre le concept de capitalisme dans celui d’économie de marché ?

Sans oser le demander
Qu'est-ce que la mafia ?

La Méthode scientifique
Eruptions solaires : attention ça va couper

Le Temps du débat
L'OTAN est-elle dépassée ?

Affaire en cours
"En France, l'État ne subventionne pas la presse culturelle papier"


De cause à effets, le magazine de l'environnement
Le pire ou le meilleur : quel chemin emprunter face à la finitude de la société industrielle ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

248
Répondre en citant  
Une priorité qui interroge - Dim 31 Oct 2021, 10:38

Philaunet 

Philaunet
Admin

249
Répondre en citant  
Plaidoyer pour un monopole de l'information - Sam 13 Nov 2021, 09:15

Une "Enquête des Matins du samedi par Cellule investigation de Radio France" qui a tout de l'enquête à charge contre quiconque critique la parole journalistique, détentrice du savoir selon un intervenant. Un plaidoyer pour la profession de journaliste, ces nouvelles victimes, et une attaque en règle contre qui remet en cause ses façons de présenter les choses et les conclusions qu'elle en tire.

Il fallait évidemment lancer l'article en dramatisant un incident afin de criminaliser les manifestants opposés au "pass sanitaire" ; puis c'est au tour des gilets jaunes d'être, par un seul exemple, étiquetés comme agresseurs ( à cause de banderoles...) ; enfin un fait divers sans aucun intérêt mis en avant pour généraliser le sentiment de peur chez les journalistes.

Après cette entrée en matière larmoyante, tapis rouge à l'EHESS via un sociologue et chercheur qui insiste sur la peur des journalistes. Une intervention de grande utilité. Ensuite litanie sur les affreux citoyens qui ont des mouvements d'humeur aux caisses de supermarché et qui annulent leurs rdv sur Doctolib.

Autre huile convoquée pour enfoncer le clou du complotisme (mot non utilisé dans l'article mais sous-entendu) : "François Jost, sémiologue et Professeur émérite en science de l’information et de la Communication à la Sorbonne" dont le propos est résumé par l'intertitre : “L’idée du mensonge s’est généralisée” avec de  nouveau un exemple covid, la condamnation implicite d'un tweet au hashtag "NonALaVaccinationObligatoire" pour bien rappeler au lecteur la cible de l'enquête.

Nouveaux intervenants, "Serge Barbet, directeur délégué du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information" et "Cédric Passard, maître de conférence en sciences politiques à Sciences Po Lille" pour qui "Internet et les réseaux sociaux [...] se nourrissent de l’émotion, des polémiques, du buzz et du clivage. Pas comme France Culture...

M. Jost ajoute plus loin : "C'est extrêmement troublant de voir que ceux qui sont vaccinés deviennent des croyants dans la bouche de certaines personnes. Alors qu’il ne s'agit pas de croyance, mais de savoir.” De quel "savoir" il s'agit et détenu par qui, ce n’est pas précisé.

Pour terminer l'article, une rafale de questions :
"Comment inverser le processus ? Comment redonner de la crédibilité à la parole politique ? Comment restaurer la confiance entre la presse et les citoyens ? Comment réguler les réseaux sociaux ?".

Question oubliée : "Comment laisser à la (bonne) presse, à la radio publique le monopole de l'information et de l'organisation des échanges ?"

L'idéal en filigrane de cette enquête, ce sont les interventions auto-justificatrices de la directrice de France Culture avec la médiatrice RF et les réponses aux courriers reçus par celle-ci, les fameuses questions sur les anglicismes et les virgules. Car les questions sur le contenu des programmes et l'idéologie qui les sous-tend ne sauraient être qu'une défiance malsaine à expulser du débat public.

Curly 

Curly

250
Répondre en citant  
Pourquoi la politique est-elle un problème politique ? - Mer 24 Nov 2021, 15:46

Vous voulez vous culturer ?
Non ?
Pas de problème. C'est parti.



Commençons un peu avec de la filo. Ce qui doit être fait doit être fait, car on n'échappe pas à son destin, et le destin en filo, c'est super giga important.


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1251

Attention, à partir de maintenant, beaucoup de questions vont pleuvoir, car une question interpelle plus niveau du vécu qu'une bête affirmation déclarative. Une question ? Tout de suite on se dit dedans la tête caisse con pourrait trouver comme réponse pas trop nulle avant con vienne éclairer notre lanterne magique.

Prenez un antidépresseur,


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 2157

Pour un pourquoi acheté, vous avez deux pourquoi en cadeau.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 599

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 3141

Pourquoi ce brusque changement de route dans la destinée ? Serait-ce parce que les métiers seraient plus attractifs et que les gens sont assez débiles pour leur tourner le dos ? Fichtre (trad. = p... de b... à c...), vite, la réponse !

Les Matins de Guillaume-UN-DEUX-TROIS-QUATRE-CINQ-SIX-SEPT-HEURES-IL-EST-SEPT-HEURES-DEBOUT-LÈVE-TOI-ET-MARCHE-Erner


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 4119

Le Pandémie Show continue, avec ce mamate un sociologue et Neil MacGregor, dont le djob n'est pas mentionné car il ne le mérite pas. Pensez, il n'est même pas sociologue ! Ouh la honte !

PEINTURE


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 6106

La réponse mérite que l'on ne s'y attarde pas trop.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 792

LA QUESTION QUI EMPÊCHE DE RESPIRER TANT QU'ON N'A PAS LA RÉPONSE.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 889

La réponse est tellement dense, que la place me manque pour vous la mettre. Même un résumé ne serait pas possible. Quand vous enlevez une carte du bas dans un château de carte, tout s'écroule. Là c'est pareil, pas touche.

Le Retour de la Filo


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 967

Le Retour de la vengeance de la Filo


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1053

Trois minutes sur la durée. Une question filo traitée en un temps record.

GÉOPOLITIQUE & GUERRE DES ÉTOILES


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 11101

LES PIONNIERS DE l'INFORMATIQUE


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1252

La réponse, vous l'avez dans le premier dico venu.
Blaise est connu pour avoir inventé la pascaline, l'ancêtre de la calculatrice, alors ne m'importunez pas (trad. = faites pas ch...).


Blaise Pascal, précurseur des pensées de Par les temps qui courent et se prennent le râteau sur la gueule ?

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1335


And now... DÉCONSTRUIRE LE MONDE POUR LE REMONTER EN MIEUX


Étape 1


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1428

Quel bazar ! Remettons de l'ordre. Notre monde chaotique (trad. = de m...) est divisé en trois catégories qui se chicanent (trad. = se f... sur la g...) :
1- les hommes
2- le vivant
3- le monde sauvage


Étape 2

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1527

La copie est dans la poubelle, et on recommence tout en réconciliant :
1- les hommes
2- le vivant
3- le monde sauvage


ÉCONOMIE avec la question intelligente dont la non-réponse est donnée dans la foulée. Mais en attendant, le titre est suffisamment racoleur pour attirer les chalands (trad. = les c...).


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1622

MUSIQUE BRUIT
Qu'est-ce que le Bruit ? Je m'en va vous répondre. Le bruit est un son jugé indésirable, dixit la police (trad. = La Rousse)
Le titre de l'alboum a provoqué quelques rires de par chez moi. En sera-t-il de même de par chez vous ?


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1719

FAUT-IL ou la question qui clive et qui fait du clic.


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1815

Alors, oui ou non ? Non ou oui ? La question clivante sera réglée en trois mn chrono. Vous repartirez avec un oui ou un non en poche, prêt à le ressortir dans un bon petit dîner en famille, très arrosé si possible, ce sont les plus riches en débats d'idées.

POLITIQUE
Tout est politique.


Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 25 1912

A suivre très prochainement dans la même série :
- Pourquoi la table basse de mon salon est-elle un problème politique ?
- Pourquoi le petit orteil droit de ma sœur est-il un problème politique ?
- Pourquoi ma bonbonne de gaz est-elle un problème politique ?
- Pourquoi la politique est-elle un problème politique ?

Contenu sponsorisé 


251
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr -

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr     Page 25 sur 25

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum