-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -50%
Calendrier de l’Avent Funko Pop Harry Potter ...
Voir le deal
30 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Accueil / France Culture

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)    Page 30 sur 31

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

291
Répondre en citant  
Name-dropping avec Latour et simplisme - Mer 24 Mar 2021, 10:04

Marc Ballanfat :"Si vous prenez ce que dit le philosophe Bruno Latour aujourd'hui (...) nous sommes dans l'ultime guerre, hein, la guerre pour la Terre elle-même, ah ah ah, pour la planète Terre".

Marc Ballanfat : "C'est en ce sens-là que la gita est un texte actuel (...) à quoi sommes-nous prêts à renoncer pour sortir de la pandémie, à quoi sommes-nous prêts pour sortir de la confusion, je dirais, de la biodiversité qui est probablement à son origine"

On sent que M. Ballanfat, loin de se cantonner à son domaine de spécialité a appris les éléments de langage de MM. Worms, Bourmeau et le petit nouveau Baschet. Jésus Latour allant de soi...

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18755-22.03.2021-ITEMA_22611065-2021C12410S0081.mp3" debut="29:35" fin="30:43"]

La Bhagavadgītā (1) Philochemins, A v R & Marc Ballanfat, le 22/03/2021.

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 26 contributions du lundi 15 au dimanche 21 mars 2021 (semaine 12)

Curly 

Curly

292
Répondre en citant  
Opération promo en continu pour Joëlle Zask & Patrick Chamoiseau - Sam 05 Juin 2021, 10:54

Le passage de Patrick Chamoiseau dans le Business Culturel du Grand Mamamouchi offre la possibilité d’une expérience pas du tout unique, mais qui montre en un coup de cuillère et deux/trois mouvements la diversité des programmes de la chaîne, entièrement dévouée à la promotion d’une écurie d’artiss’ choisis qui font le tour de la grille à chaque nouvelle parution. Le problème, ou l’absence de problème (suivant le comment qu’on prend la chose) c’est que les titres des émissions changent, les producteurs changent, mais les invités promo demeurent.

Expérimentons avec Patrick Chamoiseau. Quelques-unes des ses apparitions radiophoniques sur France Cucure. C’est une sélection, car y’en a bien plus.
1- 03/06/2021 - Que venait-il faire dans Business Cultureux chez le Mamamouche ?
Vendre son booketain ? Oui mais avec l’enrobage d’usage « L’occasion (...) de revenir, au micro du Grrrrrrand Mamamouchi, sur son parcours artistique et intellectuel et sur son rapport à la langue et à l’écriture. »
Cadeau, les citations en titre, sentences profondes qui ouvrent vers un infini de possibles : « L'exercice d'admiration est à la base de la créativité »
Ce qui nous fait une belle jambe.
Et « Le silence de l'esprit quand on s'accorde au vivant est la source de l'acte de création ».
Prenez ça dans les dents.
2- 31-03-2021 – Que venait-il faire dans la Grande Tablinette  ?
La même chose, en plus c’était pour vendre le même livre.
Au programme : promo, rapport à la langue, rapport à l’écriture blablabla.
3- 13-04-2018 – Même question pour les Masterclasses (= pas une masterclass mais un entretien).
« Dans cette masterclasse de l'écrivain Patrick Chamoiseau, retour sur son enfance, la naissance de sa vocation, son rapport aux langues et au langage »
Ça vous rappelle rien ? Moi vaguement, mais comme je n’ai aucune mémoire, je vous fais confiance.
4- 11-03-2017 – Même salade avec Le Temps des écrivains .
D’après vous, qu’y fait-il ? Le rythme est le même avec premier temps retour sur son œuvre, second temps son rapport à la langue, troisième temps son dernier livre, celui pour lequel il est en fait venu au micro, sans ça ils pouvaient se brosser à France Lucture.
5- 16-09-2016 – La Grande tablinette .
Toujours pareil : opération dernier livre – poignant -  à vendre et retour sur le passé de l’écrivain. Du pain béni, le dernier livre - poignant - revient sur le passé de l’écrivain. Du deux en un.
« Patrick Chamoiseau publie "La matière de l'absence" (Seuil), ouvrage poignant dans lequel le décès de sa mère l'amène à réfléchir sur son enfance entre la Baronne et Man Ninotte mais également sur les persécutions du peuple antillais. »

Autre expérience :
l’article de fond sur un sujet choisi, qui ouvre des perspectives nouvelles, surtout aux penseurs de l’écurie F.C. qui voient là une nouvelle opération promo entièrement à leur service j’écoute.
04-06-2021 – Le jardin comme terreau philosophique
La métaphore est osée, mais l’article l’est tout autant.
Cet article accompagne la 18ème édition des Rendez-vous aux jardins.
Plan de l’article, vous allez vite comprendre.
Première partie : Épicure, avec surtout un recopiage d’un extrait d’un ouvrage de Malgorzata Grygielewicz, Jardin grec : rencontre philosophique (L'Harmattan, 2017). Plus pratique que de renvoyer à Épicure. Là au moins il reste un p’tit coup de promo pour une jeune autrisse.
Pour compléter, extrait de Anne Cauquelin, L'Invention du paysage (PUF, 2013).
Épicure, c’est trop compliqué à lire dans le texte, et surtout il touche plus de droits d’auteur. Un bout de son testament suffira.
Pour le contenu, c’est un peu Épicure pour les nuls. Vous pouvez aller sur la fiche Wiki du philosophe.
Seconde partie : Kant avec un débouché rapide vers une promo pour le dernier livre de Jacques Rancière.
Troisième partie : une penseuse de notre temps, attention, après Épicure, Kant, voici...Joëlle Zask.
Jardinage & politique. Of course.
Renvoi vers son livre ultra promu à l’antenne sur le sujet - comme ses autres livres -  et citations au choix, et de choix, pisque je vous annonce que Joëlle Zask est multi-poly-invitée de la chaîne, et que y’a le choix dans ses multiples et nombreuses interventions promo sur la chaîne.
Doit-on souligner pour finir que l’ombre de Michel Foucault plane sur cet article ? Non, et pourtant, c’est fait.

Signalons aussi pour achever le tout que cette 18ème édition des Rendez-vous aux jardins , qu’accompagnait l’article de France Cucure, aurait pu être l’occasion pour la chaîne de parler botanique et tout et tout, mais elle a préféré se rabattre sur son idée fixe : la promo, la philo light et la politique.
Un clic sur le site de ces Rendez-vous et nous découvrons tout à fait autre chose :
« vous pourrez partir à la rencontre des jardiniers, jardiniers d’art, paysagistes, botanistes, propriétaires de jardins... » Et non de Joëlle Zask.

Philaunet 

Philaunet
Admin

293
Répondre en citant  
À Paris, la radio libre des féminismes et des luttes intersectionnelles - Mar 08 Juin 2021, 09:20

Le Réveil dit culturel : "J'ai eu envie de construire l'histoire d'une communauté de déshérités qui prendraient le pouvoir" [07/06/2021]

Intersectionnalité à France Culture épisode dix millionième : "En France, on dit 'Afro-américain', il n'y a pas vraiment de débat sur l'expression ; le roman raconte, porté par des figures féminines, l'histoire d'une communauté qui veut que les dominations changent". [Christophe Gros-Dubois]

L'après-midi dite culturelle : "Le féminisme africain raconté par celles qui l’ont vécu." [07/06/2021]

Patriarcat : "c'est l'ordre patriarcal masculin qui a organisé des sociétés politiquement, économiquement, socialement, pour que les femmes soient soumises à travers les religions, les tabous, les cultures, où on finit par croire que c'est naturel."[ Marie-Angélique Savané]

Cherchez l'intrus dans :
Une série d'Axelle Jah Njiké, réalisée par Marie-Laure Ciboulet. Production Perrine Kervran / Avec la collaboration de Maryvonne Abolivier, Mathias Mégy, Annelise Signoret.

Une participante à l'émission dont le sujet n'est quasiment jamais évoqué par France Culture : "Khady Koita, 61 ans, Formatrice et consultante. Militante sénégalaise, engagée contre les violences faites aux femmes et les mutilations sexuelles féminines, auteure du livre Mutilée (Oh! Éditions, 2005)"

Il faut dire que ce sont des femmes africaines qui perpétuent cette tradition, il est donc difficile pour France Culture de se saisir de cette question...

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1789

Aujourd’hui, en France, plus de 60 000 petites filles sont excisées.

Chaque année 2 millions de jeunes filles sont excisées.
130 millions de femmes dans le monde ont subi ces mutilations.
(...)
« Deux femmes m’ont attrapée et traînée dans la pièce. L’une, derrière moi, me tient la tête et ses genoux écrasent mes épaules de tout leur poids pour que je ne bouge pas ; l’autre me tient aux genoux, les jambes écartées. (...) ».
“Il faut un dialogue franc sur l’excision” Madame Figaro Émeline Le Naour le 06 février 2013

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1790
Khady Koita, membre du Gams, qui lutte contre l'excision. Photo AFP

Curly 

Curly

294
Répondre en citant  
Carrie danse au bal de la filozofie - Lun 14 Juin 2021, 23:06

La référence culturelle du titre suivant laisse augurer de la radio haut de gamme. Ah ah ah La Compagnie Créole au bal masqué ohé ohé, trop fun ! Ah ah ah ! Trop marrant, ça fait Radio Nostalgie mais en intello !
Non. Pas ah pas ah pas ah. Pas drôle. Même au soixante sixième degré.

                                                                                Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 1198

Introduction. Plus générale, plus vague, vous pouvez pas.

                                                                                Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 2135

L’émission ? Généralités sur le films, sur King, sur De Palma. De philosophie ? Ben rien.
Une émission ciné pas haut de gamme, avec symbolisme à trois balles et résumé du film et du livre en guise d’analyse.
Stephen King de toute façon c’est vendeur.
On peut même se demander quelle peut être l’utilité de cette nouvelle série de filo à Adèle van & Didine (son assistante de labo), si ce n’est ouvrir l’ouverture sur du déjà ultra rabâché. Comme Stephen King, c’est du best seller de chez best seller, fonçons !
Une conférence de 2019 semble faire quelque peu doublon. Mais quand ça se vend on ne compte plus, on fonce. La culture oui, mais la culture de l’audimat d’abord.

                                                                                Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 3122

En parlant de vendeur, la rubrique de Frédéric Martel, l’homme qui a inventé le Top 50 avec 35 ans de retard, mais sur France Culture, qui contrairement à ce que disent les grincheux, n’a pas du tout baissé de niveau, non !, offre cette semaine une accroche excitante.

                                                                                Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 4104

Preuve que la pub a été bénéfique.
«  Voilà l’erreur, la faute peut-être, de la PDG de Fayard, Sophie de Closets, qui a réussi à faire de Mein Kampf (quelles que soient les précautions prises) un best-seller en France en 2021. »
Heureusement que Frédéric Martel est là pour en rajouter une couche pour dire qu’il ne fallait pas en rajouter une couche.

En parlant de couche, combien la direction AJT en a-t-elle ajouté pour accompagner la sortie d’un film de Benoît Jacquot adapté de Duras ? Marguerite. Oui. La vie. La mort. Demain. Toujours. Marguerite. Icône de la station de culturre. Quand c'est Marguerite, on ne compte plus. L'ouverture. Marguerite. L'amour.
Duras.
Marguerite Duras, c’est jamais assez sur France Culture.
Alors de la promo. Évidemment.

                                                                                    Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera862

Sortie le 2 juin.

Samedi 12, une rediff' :

                                                                                    Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 587

Dimanche 13, une autre rediff' :

                                                                                    Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 697

Semaine du 14 au 18 juin, le feuilleton, lecture d'extraits (les dramatiques, plus une priorité de la direction, alors lecture d'extraits et pis c'est tout)

                                                                                    Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera863

De Marguerite. Toujours. Ohé.
Ohé.
Elle ne peut pas s’arrêter.
Ohé ohé.

Curly 

Curly

295
Répondre en citant  
Collectionnez les points Albert Camus/France Culture - Ven 25 Juin 2021, 15:05

Eureka !, se disa la direction, et si après la six millième programmation spéciale Marguerite Duras on offrait aux auditeurs avides de découvertes une six millième programmation spéciale Albert Camus ?
Albert, mais oui, Albert Camus ! Vous connaissez ?
Jamais assez sur France Culture.
Une brouette de discussions et quelques lectures vous attendent, enfin ! Vous n’en pouviez plus, vous vous demandiez : « Mais c’est quand qu’on re-re-re-re-re-cause d'Albert Camus sur la chaîne de l’ouverture ? »
Ce qui est génial, c’est que revoilu non seulement les mêmes thèmes, mais aussi les mêmes intervenants. On se demande juste si  les fenêtres sont assez grandes pour que la direction puisse jeter tout cet argent.

Le thème de l’année, « la révolte ». Comme c’est original !
Au programme, des dictées, des émissions de filo sur Camus et la révolte avec Marylin Maeso qui vient pour la six millième fois parler de Camus sur la chaîne de l’ouverture.

Collectionnez les points Camus/France Culture, et au bout du sept millième , c’est-à-dire bientôt, vous aurez le droit de vous révolter contre la programmation uniforme de France Culture, la chaîne de pas trop de culture, en recevant en cadeau un magnifique sécateur qui vous permettra de vous évader en coupant la grille de France Culture en sept mille morceaux. Ouf !

Extraits du catalogue :
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 A13
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 B12
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 D11
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 E11
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 F11
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 H11
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 I11
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 J10
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 K10
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 L10
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 P10
Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Q10

Vivement l’année prochaine pour une nouvelle cuvée de Camus.

Philaunet 

Philaunet
Admin

296
Répondre en citant  
''Meurtres, terreur, misère et suicides : cauchemar planétaire'' (et radiophonique) - Lun 25 Oct 2021, 09:01

France Culture alléchée par tout ce qui peut nourrir son univers mental morbide offre 45 minutes de publicité déguisée à Squid Game, cauchemar planétaire .

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1868

Meurtres, terreur, misère et suicides : la série sud-coréenne impose sa révolution dans l'univers télévisuel mondial. (...) Quatre cent cinquante-six adultes, paumés ou suicidaires, en survêtement vert bouteille passant leur temps à s’entretuer dans un décor infantile sont en passe de changer l’univers des séries et peut-être même l’industrie de la télé.
***************

De la station, iI ne faut pas espérer la mise en valeur de la beauté et de l'ingéniosité. Par exemple comme chez nos voisins illustrant l'art du Kintsugi Kintsugi oder das Flicken mit Gold

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1870


Quant à l'humour ou la poésie n'y pensons même pas pour France Culture dirigé par des fétichistes de la crise et de l'antagonisme.

The Poet and the Echo

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1871

Philaunet 

Philaunet
Admin

297
Répondre en citant  
''Notre rapport à l'autre'' & ''L'intime est politique'' - Dim 31 Oct 2021, 11:04

Premier sujet de la Une de France Culture ce dimanche : "Moi, mon corps, mon bien-être, mes relations avec  l'autre".

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1882

"ce dimanche" = tous les jours : "Moi, mon intime, ma fragilité, mes peurs et fantasmes, mon inconscient, mes souffrances, mon identité sexuelle, ethnique, sociale, en question et en lutte".

Les préoccupations du personnel de France Culture (parisien, féminin, 30/40 ans) comme sujets de la radio publique s'adressant aux habitants des 550 000 km carrés du pays et au reste du monde comprenant le français et attiré par les deux mots France et culture.

Philaunet 

Philaunet
Admin

298
Répondre en citant  
Paris = la France (G. Erner) - Mar 02 Nov 2021, 07:46

Guillaume Erner fait son billet dit d'humeur sur sa propre personne (une consigne de la direction : les producteurs doivent parler d'eux). Il est content de lui (forcément), se prend pour un baromètre : je suis sociologue = je tire des conclusions justes de ce que je vois autour de moi.

Son billet s'adresse aux Parisiens légers qui font "la fête", le rite religieux par excellence (religion = qui relie) du personnel de France Culture et de sa cible de néo-auditeurs : Le retour de la peur, c’est le retour de la vie normale .

"Lorsque vous travaillez aux Matins, vous avez plusieurs privilèges, et notamment un : traverser la ville la nuit. Je l’ai donc fait en scooter, en moto et maintenant en vélo." "en", "en", "en". Une fois ça va, trois fois... Dans Paris À Vélo .

"La ville " = Paris.

"Là, Paris à 4 heures du matin était embouteillé comme jamais ou en tout cas comme toujours en pareil cas, il fallait slalomer entre les piétons slalomant sur la chaussée, faire attention aux trottinettes arrivant en sens inverse d’une roulette mal assurée, et frayer son chemin parmi les sorcières et les zombies. "

Tout Paris embouteillé ? Tous les arrondissements ? Généraliser sa petite expérience à une entité (Paris, la France, le monde) : signe récurrent de l'hybris à FC.

"C’est donc le retour de la normalité". Le système juridique d'exception en place depuis le 17 octobre 2020 est "la normalité" pour M. Erner. Forcément, à France Culture, on aime rien tant que se conformer tout en feignant d'être rebelle, suivant en cela le public appelé à être la nouvelle audience de la station .

Et maintenant le refrain : "C’est qu’il y a beaucoup de bonnes raisons d’avoir peur aujourd’hui, du réchauffement climatique au retour éventuel de la bête à picots". "La peur", sans doute inconnue à M. Erner dans sa version autre que fantasmée, est le mot fétiche (avec "violence") de la station, un élément du lavage de cerveau permanent. Pour une définition des effets de  la peur et de la manière dont elle permet à tout détenteur de pouvoir (étatique, médiatique) d'asservir qui la subit, voir ''Le pouvoir par la peur'', Rainer Mausfeld.  

"Le retour de la peur, c’est le retour de la vie normale" : les déguisements de Halloween feraient peur ? Ils surprennent ou font sourire, mais "peur" ? Peur à qui parmi les adultes ?

Cette chronique (combien est-elle rémunérée ?) mélange de manière indécente pour les confondre la peur factice et la peur réelle, cette dernière étant inconnue à nos Parisiens de studio ultra-protégés.

Philaunet 

Philaunet
Admin

299
Répondre en citant  
De Albert - Sam 06 Nov 2021, 22:23

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t735p290-les-sujets-obsessionnels-de-france-culture-et-ses-icones#37118) a écrit:Eureka !, se disa la direction, et si après la six millième programmation spéciale Marguerite Duras on offrait aux auditeurs avides de découvertes une six millième programmation spéciale Albert Camus ?
Albert, mais oui, Albert Camus ! Vous connaissez ?
Jamais assez sur France Culture.
Une brouette de discussions et quelques lectures vous attendent, enfin ! Vous n’en pouviez plus, vous vous demandiez : « Mais c’est quand qu’on re-re-re-re-re-cause d'Albert Camus sur la chaîne de l’ouverture ? »
Ce qui est génial, c’est que revoilu non seulement les mêmes thèmes, mais aussi les mêmes intervenants. On se demande juste si  les fenêtres sont assez grandes pour que la direction puisse jeter tout cet argent. (...) Vivement l’année prochaine pour une nouvelle cuvée de Camus.
Pourquoi attendre l'année prochaine ? Le samedi 6 novembre :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1889

Curly 

Curly

300
Répondre en citant  
Le troisième premier homme - Sam 06 Nov 2021, 23:43

Dans le message précédent Albert Camus est surpris en flagrant délit de rererediffusion.

Samedi 6 novembre... Le premier homme, extraits lus par Charles Berling.

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Scre1889

27 juin 2020, émission spéciale, Le premier homme, extraits lus par Charles Berling. Les mêmes extraits, parce que c'est toujours la même émission.

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera967

16 novembre 2013...

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera968

Hélas plus de réécoute. Heureusement que celles de 2020 & de 2021 sont là. Laquelle des deux réécouterez-vous ?

Et si vous n'aimez pas Charles Berling ?
Re-heureusement, France Tructruc pense à tout.

Feuilleton du 29 mai 2018 :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera969

L'écoute n'est pas indisponible. Royal ! Mais si vous n'aimez pas Élodie Bouchez ?

No problemo. Théâtre & Scie du 2 septembre 2018 :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera970

Hélas indisponible à l'écoute. Mais ne paniquez pas tout de suite ! Rerereheureusement, il y a les Nuits rêvées. Celle du 22 mars 2020 :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera971

C'est toujours une bonne idée de rerereenregistrer et de rererediffuser Le premier homme de Camus.
Mais France Crucrute a encore de la réserve, à défaut d'idées neuves, parce que dorment dans les archives de l'INA :

La lecture par Didier Bezace en 1994, feuilleton de 10 X 20mn

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera972

Rediffusée en 2002 :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 30 Opera973

Il nous reste à attendre pour l'année prochaine non pas une rerererediffusion mais une nouvelle lecture du Premier homme de Camus, c'est pour nous un besoin vital.

munstead 


301
Répondre en citant  
Re: Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Dim 07 Nov 2021, 17:35

C'est un détail, mais assez significatif quand même du sérieux des responsables des textes de présentation d'émissions de FC.
FC nous dit qu'Albert Camus était au volant d'une Facel Véga, voiture de très grand luxe de l'époque, lors de l'accident.
En réalité elle était conduite par Michel Gallimard, son éditeur, qui fut gravement blessé dans l'accident et mourra de ses blessures quelques jours plus tard. C'est de notoriété publique, c'est dans les rapports de police, depuis le premier jour.
Pourquoi imaginer, écrire, une contre-vérité ? Parce que cela semble plus "vendeur" de présenter Camus, le philosophe, le moraliste engagé, au volant de l'équivalent français d'une Rolls-Royce de l'époque ? Vieux règlement de compte de sartriens encore en poste ?  Wink

Contenu sponsorisé 


302
Répondre en citant  
Re: Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) -

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)     Page 30 sur 31

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum