Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les magazines d'actualité sociopolitique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / France Culture

Les magazines d'actualité sociopolitique    Page 7 sur 7

Bas de page ↓   

Curly 


61
Répondre en citant  
L'intolérance au bruit, fléau de notre époque - Dim 02 Jan 2022, 12:00

Dans la dernière de « Sous les radars », énième mouture d’émission d’actu catastrophiste de France Cucucucurucuculutututure nous avons pu lire, et entendre par la même occasion,
« Pourtant, certaines cassandres nous prédisent durablement la fin de la fête… En cause : l’individualisme forcené, l’intolérance au bruit, l’obsession pour la mise en scène de soi et les réseaux sociaux, ou encore, la passion critique de générations d’adulescents, contraction d’adulte et adolescent, pour le jeu vidéo ou les plateformes de streaming… »

Nous glisserons par politesse sur la énième annonce de la problématique de l’émission, enfilade de questions dont nous n’aurons pas la réponse, fourrée dans un plan thèse/antithèse qui donne à l’auditeur l’impression d’assister à un exposé oral d’élève très moyen de terminale.

A l’arrivée, une grossière caricature de la réalité, parce qu’ « il faut que l’auditeur comprenne ». Et comme l’auditeur supposé de la chaîne est un con fini, il n’y a qu’à voir la tendance « culture gé » de la grille actuelle où les chroniques de 3mn et les émissions alignent des infos que quiconque peut trouver dans un dictionnaire ou dans une encyclopédie, il faut sim-pli-fier, et aussi dra-ma-ti-ser pour pas que le con décroche.

« Pourtant, certaines cassandres nous prédisent durablement la fin de la fête… »
La productrice qui a écrit cette phrase se rend-elle seulement compte qu’elle fait partie des « cassandres » ? A-t-elle seulement vu la grille de la chaîne pour laquelle elle travaille ? A-t-elle eu un vague regard rétrospectif sur ses propres émissions pour constater qu’elle se gave de catastrophes depuis que son émission, interchangeable avec tant d’autres, a commencé en septembre dernier ?
Relativisons les choses, cette phrase existe surtout pour faire thèse avant l’antithèse.

« En cause : l’individualisme forcené, l’intolérance au bruit, l’obsession pour la mise en scène de soi et les réseaux sociaux, ou encore, la passion critique de générations d’adulescents, contraction d’adulte et adolescent, pour le jeu vidéo ou les plateformes de streaming… »
Dans les causes, tout est mis sur le même plan, un vrai panier à salades, les maux sont jetés pêle-mêle, les plaies sont là, à vif, devant nous. Parmi ces plaies, l’intolérance au bruit.
C’est quoi ces gens qui ne tolèrent plus les bruits de la teuf ? Pourquoi ? Ils peuvent pas vivre comme tout le monde, faire la teuf avec nous ?
Ma liberté s’arrête là où j’empiète sur celle d’autrui est une règle pour débiles ! Je fais c’que j’veux quand j’veux, et c’est pas de l’individualisme forcené, c’est l’expression de ma liberté dans ma démocratie, celle où le bruit le plus fort est toujours le meilleur, à condition qu'il vienne de moi.
La productrice qui balance l’intolérance au bruit dans les maux de l’humanité, nous aimerions savoir quelle serait sa réaction si elle avait à passer une bonne nuit de sommeil réparatrice avec une méga teuf sous sa fenêtre.

Ministère de la transition écologique, circulaire du 6 janvier 2021, Bruit, nuisances sonores et pollution sonore.
« Le bruit est un phénomène acoustique produisant une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L’excès de bruit a des effets sur les organes de l’audition (dimension physiologique), mais peut aussi perturber l’organisme en général, notamment le sommeil ou le comportement (dimension psychologique).
Toute activité bruyante exercée à proximité de logements peut être génératrice de nuisances. Pour une meilleure gestion de ces nuisances, une réglementation nationale a été mise en place, de façon propre à chaque type d’activités.
Sont concernés les bruits provoqués par (…) les activités impliquant la diffusion de son amplifié à des niveaux sonores élevés : discothèques, dancings, bars, restaurants, salles de concerts, etc. »


« Intolérance au bruit » signifie qu’il existe des « gens » qui tolèrent et d’autres non. Qui sont ces « gens » ?
Pas le temps, ce texte adulescent doit vite laisser place à l’antithèse, que nous laisserons tomber en évitant de faire trop de bruit.

Curly 

Curly

62
Répondre en citant  
Etonnez vos amis ! Parlez comme un expert en géopolitique de France Cultutre ! - Mer 16 Mar 2022, 16:06

Étonnez vos amis et apprenez à parler le socio-popo en toutes circonstances.
La règle est simple, utilisez le plus d’adverbes possible en un minimum de temps pour montrer que votre raisonnement est extrêmement, excessivement, vachement très complexe, et faites croire que ce dont vous parlez n’existe que parce que vous l’avez pensé : le monde tourne autour de vous, et non l’inverse, ne soyez pas de vulgaires manants de la pensée. D’autant plus que si c’est bien fait, vous réussirez à éblouir avec juste seulement uniquement un simple rappel de faits sans pensée ajoutée.

Vous voulez essayer ?
Fastoche.
Prenez la Grande Tablinette du 10.

                                            Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 120Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 218

Voyez comment une évidence des plus plates devient LA pensée DE LA PHILOSOPHE. Parce que pour nous tous les autres, la guerre n’entraîne pas l’Europe à repenser sa stratégie de défense commune, pas du tout, et d’ailleurs aucun chef d’État européen n’y avait pensé, personne n’a agi dans ce sens. Ils attendaient tous la philosophe de France Cu pour décider.

                                                                                                                                La méthode
1- Le texte. En gras, les éléments structurant qui vont étoffer votre pensée future.
Pour la philosophe Céline Spector, la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine entraîne l’Europe à repenser sa stratégie de défense commune.
« On était vraiment dans une période où on avait plutôt l’impression qu’c’étaient les tendances à la dissolution qui allaient l’emporter.
Et donc, de ce point d’vue, on est surpris de cette grande unité et notamment du fait que la Pologne et la Hongrie étaient un peu mises au ban (rire nerveux de la personne qui SAIT) des nations européennes, pour des raisons tout à fait juste et profondes, eh bien se retrouvent ici, en quelque sorte ressoudées avec les autres états membres. Il y a eu une résistance allemande pendant longtemps mais j’pense que la situation , inédite, les a vraiment fait changer d’avis, radicalement. »


2- A vous d’jouer !
Exemple :
Vous pensez que la température s’est radoucie ces derniers jours, ne dites pas : « Il fait doux pour la saison », ne soyez pas ridicule, dites :

« Pour moi, on était vraiment dans une fraîcheur hivernale où on avait plutôt l’impression que le froid allait perdurer de manière immuable, et qu’il fallait repenser notre garde-robe. Et donc, de ce point d’vue, on est surpris de cette remontée du mercure notamment du fait de la hausse des températures et parce que nous sommes en hiver, c’qu’on avait eu tendance à un peu oublier en raison de la douceur des températures (rire nerveux de la personne qui SAIT) que nous subissons pour des raisons tout à fait naturelles et normales, eh bien ce n’est pas la première année que l’on observe ce phénomène, en quelque sorte signe de sa récurrence occasionnelle. Il y a eu une masse de critiques infondées pendant longtemps qui remettaient en cause cette évidence, mais j’pense que cette hausse exceptionnelle , inédite, a vraiment annihilé ce courant de pensée, radicalement. »

Vous ferez plus qu’étonner vos amis : vous allez les perdre !

Curly 

Curly

63
Répondre en citant  
La puissance des antennes, l'exception des programmes - Ven 08 Avr 2022, 19:26

Les poissons d’avril, c’est toute l’année sur France Cucu ! Ils se foutent pas de notre gueule, tout en s’en foutant un petit peu quand même.

Une nouvelle fois, l’application de la technique « Je balance un programme terne, 100% actu, 0 % culture, -150% créatif, pompage de chaînes info et siphonnage de France Inter » a été parfaite, à part qu’elle est un peu voyante. Mais les grosses ficelles, pas la peine de les enlever, puisque l’indifférence générale est de mise (merci les médias partenaires !).
Comme il faut afficher du neuf, la direction affiche, mais sur l’affiche ne se trouve que du programme normal, soit de l’actu, de la politique, de la socio. Le fun assuré. J'en suis tout excité. Pas vous ?
Mais comme les nouveaux auditeurs viennent pour le « décryptage de l’actu », que la chaîne soit à la base culturelle, peu importe. On prend la marque « France Culture » et on en fait ce qu'on veut ! C'est France Cu quoi merde !

Alors qu’en moyenne entre 2 & plein de politologues, sociologues, bref moult membres accrédités de l’EHESS & Sciences Po pointent quotidiennement sur la grille, il faut créer du neuf afin que ça se voie moinsse. Alors qu’en fait ça se voit plusse.
Une technique de camouflage dite aussi la technique du « Rien à péter » : mettre encore la banalité en vue pour qu’elle passe inaperçue. Vous suivez ? Zavez intérêt parce que moi pas trop, ça part tout seul, ma pensée est larguée derrière mes mains qui tapent toutes seules.
Si vous suivez, vous, vous comprenez que rendre la banalité la plus terne exceptionnelle, c’est mieux la cacher, c’est faire de l’affichage pour faire de l’affichage, comme ça, parce qu’il faut faire de l’événementiel à un rythme soutenu.

Le neuf, pour changer de tous les socio-popos qui pointent dans la grille pour faire des strikes d’émissions deux points à la ligne, ta-daaaaaa

                                                         Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 1290

Deux blagues, au moins, se superposent harmonieusement.
La preums : « nouveau partenariat », l’adjectif nouveau peut se comprendre dans le sens de « et c’est reparti mon kiki pour un nouveau tour », et dans le sens de « tout nouveau tout beau tout frais ».
La deuze : « podcasts d’exception ».
Dans le même genre, dans la continuité, nous dirons que c’est une blague filée, comme on peut le dire d’une métaphore, « ce nouveau partenariat (…) vient enrichir l’offre de contenus de référence que France Culture distribue à tous les publics par la puissance de ses antennes ».
Nous serons sans doute les seuls ou presque à rire de cette blague, puisque sans doute nous en serons les quasi-uniques lecteurs. Quand presque personne ne lit, pourquoi se fouler à pondre un texte un tant soit peu attractif ? Pas la peine, autant se contenter du jargon de communicant indigeste, rajouter dans les superlatifs. Qui va vérifier que ce machin est faux ? Ceux qui tombent dessus ne le lisent pas, ou alors en diagonale, ça a été écrit pour qu'on flashe sur les superlatifs, comme dans les pubs de lessive.

Tout ça pour annoncer que les élections seront couvertes à l’antenne, comme un peu partout ailleurs, avec les mêmes invités que d’habitude, mais de manière exceptionnelle. Vous suivez toujours ? Moi j’ai lâché depuis longtemps, alors si vous avez compris, vous me raconterez, je suis sûr que j’ai loupé du lourd.


A l’arrivée, l’exception is :

                                                                Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 2189

Il faut le lire pour le croire. Je connais des couples qui en le lisant ont tellement été excités que bon passons, je vous ferai pas un dessin, je sais pas dessiner.

Une collection sortie de la boîte à archives de Sciences Popo va devenir un podcast nattes & tifs, tout bénef, les illustres penseurs étant pour la plupart ceux qui s’illustrent ordinairement dans la grille habituelle de la radio des zidées.

                                                               Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 3162

Et pour finir, le chef d’œuvre, une apothéose non pas d’ennui, mais d’ennuis, une discussion qui s’annonce exceptionnelle, issue  aussi des archives de Sciences Popo :

                                                                Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 4138

La blague bonus, elle se trouve déjà au-dessus, mais comme vous l’avez déjà oubliée – comme je vous comprends…. - la revoici : « Le décryptage de l’élection présidentielle - à l’antenne ».
Deux choses méritent un développement durable.
D’abord le décryptage. Sur les autres chaînes, vous ne comprendrez que dalle à la soirée électorale. Sur France Cu vous avez le décodeur intégré pour bien comprendre ce que vous n’avez pas compris, parce que les résultats arriveront à 20h complètement cryptés. C’est comme les allocutions présidentielles, il faut toujours une armée de spécialistes pour répéter après pendant des heures ce qui a été dit dans l’allocution parce que nous, on a rien compris, on avait pas le décodeur.
Et enfin, parce qu’avant j’ai mis « d ‘abord », alors maintenant je suis coincé, et en plus j’ai annoncé deux choses, alors je suis doublement coincé, la précision de « à l’antenne », qui je le conçois sans peine est d’une importance capitale, car imaginez que la direction oublie de brancher le micro des popos pendant la soirée et fasse ce pour quoi elle existe, de la culture, de la création radiophonique, je vous dis pas la grosse méga cata.

Curly 

Curly

64
Répondre en citant  
''Peut-on parler de Proust sans l'avoir lu ?'' - Mar 07 Juin 2022, 18:57

Allez, on ajoute à la déjà longue liste d'émissions sur Proust L'étang du débat du 7 - l'un des invités en est Philippe Garbit, "ancien producteur des Nuits de France Culture" qui depuis son départ nous manque chaque jour un peu plus.

Ajoutons aux nombreuses émissions qui exploitaient le business Proust en prenant soin d'éviter l'essentiel - soit l’œuvre de Proust, qui est une œuvre élitiste, pas possible à lire, longue, chiante, ne militant même pas pour un marxisme-féminisme de rigueur dans toute œuvre d'art qui se respecte mais qui mérite mille fois d'être promue car chez Gallimard - une nouvelle pièce qui pose pertinemment la question "Peut-on parler de Proust sans l'avoir lu ?", qui résume à elle seule la problématique entière de toutes les tartines de Proust que la chaîne à tuture et ses brigades anti-élites nous servent depuis près d'un an maintenant.
Il ne s'agit pas pour la chaîne de nous présenter Proust, mais de nous dire que c'est l'année Proust et que pour être dans la win attitude il fallait absolument en parler pour en parler, pour rendre aussi service aux potes de chez Gallim'.
Opération promo réussie. Proust a fait au forcing le tour de la grille, envahissant des émissions de commentaires d'actu qui se trouvaient obligées d'en parler une fois pour que ça "nourrisse l’Événement" (et aussi Gallim'), et au diable si le producteur nourrissait un intérêt proche du nul pour Proust, il fallait en parler, pour être in the place to be, in the right moment, for the Gallim' interests.

Tout cela pour dire qu'à la si juste question "Peut-on parler de Proust sans l'avoir lu ?" la réponse était oui, la preuve dans la programmation normale spéciale Proust qui se déverse depuis l'année dernière tel un océan de vide intersidéral dans le trou noir d'une lointaine galaxie.

Pour étayer la réponse, voici quelques extraits d'un billet du 11 février :

DIFFUSÉ LE 10/02/2022
LE COURS DE L’HISTOIRE par Xavier Mauduit
...qui lit Proust ?
Proust est un parfait exemple de snobisme littéraire : un de ces classiques qu’il faut "relire", car tout un chacun est censé avoir lu.
combien sont ceux à avoir fini la Recherche ? Bien peu, en réalité

DIFFUSÉ LE 02/01/2022
LA SÉRIE MUSICALE par Zoé Sfez
Impossible d’épuiser en une petite heure tout ce que la musique fut pour Proust
Programmation
(...)
Du Côté de chez Swann interprété par Dave.

DIFFUSE LE 09/02/2022
LE COURS DE L’HISTOIRE par Xavier Mauduit
Marcel Proust n’est pas connu pour être un écrivain de la Grande Guerre (…) il ne dépeint pas d'expérience personnelle du front.

L'auteur d’À la recherche du temps perdu peut-il être considéré comme un écrivain de la guerre ?

LE 29/09/2021
L’INVITÉ(E) DES MATINS par Guillaume Erner
                                                                       Marcel Proust, écrivain total
Pourquoi La Recherche du temps perdu a-t-elle la réputation d'une œuvre difficile à lire ?

LE 07/12/2021
DE CAUSE À EFFET, LE MAGAZINE DE L’ENVIRONNEMENT par Aurélie Luneau
en 2019, dans le secteur d’Illiers-Combray, un projet d'implantation d'éoliennes a vu le jour, sur fond de lutte contre le réchauffement climatique.
Mais c'était sans compter sur la mobilisation d’amoureux de Marcel Proust

DIFFUSÉ LE 19/01/2021
LES PIEDS SUR TERRE par Sonia Kronlund
Loin de n'être qu'un exercice d'introspection autocentrée, le questionnaire a permis de soulever de grands enjeux de société, tels que l'écologie, le féminisme et la justice sociale.

DIFFUSÉ LE 08/01/2022
SOUS LES RADARS par Nora Hamadi
Je dois ici faire un aveu… Je n’ai jamais lu Marcel Proust. Ou plutôt, je n’ai jamais réussi à lire Proust. Trop long, trop aride, trop difficile. Et finalement, je suis bien loin d’être seule à éprouver cette difficulté.

DIFFUSÉ LE 07/02/2022
LE COURS DE L’HISTOIRE par Xavier Mauduit
Proust est-il un écrivain engagé ?

DIFFUSÉ LE 06/01/2022
LE REPORTAGE DE LA RÉDACTION par Justine Leblond
Ce n'est pas une lecture facile et pourtant, 151 ans après sa naissance, 100 ans après sa mort, Marcel Proust continue de fasciner petits et grands
Nombreux sont ceux qui ont tenté de lire À la recherche du temps perdu sans jamais en atteindre la fin.
Tout le monde n'a pas lu À la recherche du temps perdu, stylo à la main !


DIFFUSÉ LE 26/12/2021
LA MADELEINE par Mattéo Caranta
Madeleine particulière pour une émission particulière aujourd’hui puisque c’est ce truchement narratif qu’utilise Marcel Proust pour plonger en enfance

c’est la réalisatrice et actrice Valérie Donzelli qui nous en fait cadeau aujourd’hui. Valérie Donzelli qui signe une série fantasque diffusée sur Arte, Nona et ses filles, qui raconte avec beaucoup d’humour l’histoire improbable d’une septuagénaire qui annonc eà ses filles triplettes qu’elle est enceinte… L’occasion pour ces quatre femmes de se retrouver et de questionner leurs mémoires et leurs histoires
Nona et ses filles, sur Arte.tv jusqu'au 16 janvier 2022...

LE 24/11/2021
ENTENDEZ-VOUS l’ ÉCO ? par Typhaine de Rocquigny
Proust (...) n’a jamais véritablement travaillé au cours de sa vie et n'a donc pas occupé d’emploi rémunérateur.

A l'ombre des jeunes filles en fleurs symbolise l'apogée de la carrière littéraire de Proust avec l'obtention du Prix Goncourt en 1919
C'est par le nom de Proust que celui du Goncourt résonne encore aujourd'hui comme un prix littéraire prestigieux.  

A ces extraits je rajoute le Carnet à filo à Didine du 6 janvier 2021 :
Mes vacances n’ont pas été seulement faites de repas à trois bûches ou de débats sur le vaccin, mais d’échecs cuisants. Un échec cuisant, en l’occurrence : je n’ai toujours pas dépassé la 10ème page de La recherche du temps perdu. La Recherche, comme on dit sur ces ondes.

Il faut montrer que Proust, c'est inaccessible à tous, et qu'en ne soulignant que l'aspect illisible d'une œuvre on montre que eux à France Cu ils sont comme vous et moi, ils ne comprendront rien à Proust tant que Netflix n'en aura pas fait une série.

Le seul problème là-dedans, c'est qu'en réalité, en vrai, Proust n'est pas illisible, ni incompréhensible.
Mais c'est tellement plus facile de tartiner des émissions sociétales que de parler littérature, de faire une fois de plus croire à une programmation spéciale alors qu'elle se ressemble chaque jour à elle-même, ressassant sans fin les mêmes bégaiements en direct "à l'occasion de" la sortie d'un produit qu'il conviendra d'acheter, comme tous ces livres sur le sujet Proust qui fleurissent opportunément et en abondance à l'ombre des éditeurs en fleurs, et comme cette Recherche de Proust de chez Gallim' que France Cu vous incite du bout des lèvres à acheter – priorité quand même à ceux qui ont pondu leur livre sur - pour ne pas le lire mais pour bien montrer que vous l'avez dans la bibliothèque parce que ça fait chic.

On pourrait leur dire à eux à France Cu que tant qu'à faire ils ne pourraient parler que de ce qu'ils connaissent. Mais ce serait ignorer la Ligne Générale des émissions d'actu de eux à France Cu, qui consiste à parler de tout et de n'en rien dire, mais en direct et avec des invités qui viennent "à l'occasion de" sauf Philippe Garbit, "ancien producteur des Nuits de France Culture"  qui depuis son départ nous manque chaque jour un peu plus.

Curly 

Curly

65
Répondre en citant  
EHESS & Sciences Popo Illimited ? - Mar 27 Sep 2022, 18:45

France Cu, la radio de la sociologie made in EHESS & Sciences Popo Ilimited ?
Exagéré, très exagéré. Certains disent que c’est un bon moyen de parler de l’actu en passant pour de gros intellos, et ces certains rajoutent que souvent les mêmes sociopopos passent aussi pour les mêmes raisons sur les chaînes info, ou sur France Inter-d’à-côté-qu’on-copie-comme-des-malades-zavez-vu-l’audimat-mazette-si-on-pouvait-faire-pareil.
Faisons taire ces mécréants, ces moins que rien, ces minus, ces pas beaux, ces jean foutres, ces salopiauds.

Journée du 27.
Les mamates, avec Guillaume Erner, sociologue (et producteur des mamates)
La question du jour, avec « Jeanne Lazarus (Sociologue, chargée de recherches au CNRS (CSO, Sciences Po)). »
L’invité(e) des mamates, « Françoise Daucé (Directrice de recherche à l’EHESS, directrice du Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)) »

Le cours de l’Histoire, avec  « Alexandre Frondizi (historien, docteur en histoire de Sciences Po) »
La philo n’avait pas de sociologue aujourd’hui. Pour montrer à la face du monde que France Cu est riche, variée, multiple. Donc aujourd’hui : un ancien membre de la Société psychanalytique de Paris.

Sans ozé le 2 mandé, l’émission à Didine. Avec  « Michaël Zemmour (Maître de conférences en économie à l’Université Paris 1 et chercheur associé à Sciences Po au laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP).). »
Zemmour (Michaël), un zig qui a un pied-à-terre dans les studios de France Cu (et un autre dans les studios de BFM).

De cause à effet, le magazine de l’environnement, avec « Mathilde Szuba, sociologue, maîtresse de conférence à Sciences Po Lille »

Alors c’est peu, parce qu’il fallait laisser la place aussi aux deux géographes, un pour le petit mamate, un pour le temps du débat (c’est tout le temps du temps du débat sur France Cu), qui ont le vent en poupe en ce moment. Les médias ont découvert récemment la géographie, et comme tout le monde copie tout le monde, c’est la course aux géographes. Comme ça on continue à parler d'actu, mais avec des cartes. C'est quand même mieux.
N'oublions pas non plus les popolitologues, les écoconomistes et autres journalistes, car l'actu du jour y'a qu'ca d'vrai, ni les écrivains et vaines, artistes et artistes en quête d’entretiens promo tapis rouge, ni les partenariats (Lire Magazine pour le Bouc Cleub), ni l’émission scientifique sur la sonde DART qui reprend pile « La tête au carré » de la veille et de France Inter-d’à-côté-qu’on-copie-comme-des-malades-zavez-vu-l’audimat-mazette-si-on-pouvait-faire-pareil.

Seulement cinq sociologues (je ne compte pas le mastermind des mamates) sur France Cu le 27.
Sans oublier les podcasts du moment, avec seulement 1h49 de conférence de Bruno Latour,

                        Les magazines d'actualité sociopolitique - Page 7 Oper1484

podcasts qui prouvent que France Cu n'hésite pas à puiser dans ses archives de l'INA à elle, les archives de Sciences Popo.

Alors, franchement, reconnaissez (c’est un ordre) que c’est peu.

Contenu sponsorisé 


66
Répondre en citant  
Re: Les magazines d'actualité sociopolitique -

Les magazines d'actualité sociopolitique     Page 7 sur 7

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum