-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
24.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Le documentaire multimédia

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

Le documentaire multimédia    Page 8 sur 8

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

71
Répondre en citant  
Qui achète des CD (et les écoute) ? - Sam 23 Déc 2017, 13:19

Un nouveau numéro de Hashtag qui mérite (aurait mérité) un traitement exigeant de la part de l'antenne. Au lieu de cela, nous avons des opinions. France Culture relaie les réponses téléphoniques, les messages Facebook et Twitter. Ce n'est pas trop prise de tête...

Avec un titre particulièrement faible, vu que "la musique classique" ne se confond pas uniquement avec son support CD ou vinyle : La musique classique peut-elle (encore) résister à la dématérialisation ? 22/12/2017.

Ce numéro ne semble qu'un prétexte pour donner la parole à Marc Voinchet, directeur de France Musique, qui promeut un nouveau service de vidéos de concerts en partenariat avec Arte. Toujours moins de pédagogie, d'histoire de la musique par des producteurs savants et passionnés et toujours plus de robinets à enregistrements de studio ou de concert (ces derniers encore bien présentés par un Benjamin François par exemple (cf. Benjamin François a rencontré Jean-Yves Thibaudet ).

France Culture, une antenne où l'on ne se donne pas la peine de relayer des réflexions sur... le changement de type d'écoute (la fragmentation du temps, la mobilité, le matériel) ; la gratuité de l'offre pléthorique en ligne, le matériel de captation et de duplication ; la place de la musique, savante ou non, dans la vie des auditeurs ;  les radios musicales publiques et privées, leurs podcasts ; l'évolution du regard sur la musique dite classique, la pratique de celle-ci ;  l'appareil auditif humain, ses capacités, ses limites ; l'évolution de l'habitat : insonorisation, voisinage, volume de rangement disponible, mode de la sobriété intérieure, etc.  

France Culture, c'est "j'aime/j'aime pas" plutôt qu'une réflexion interdisciplinaire sur l'évolution des conditions matérielles de l'écoute musicale et ses conséquences sur les comportements.

Philaunet 

Philaunet
Admin

72
Répondre en citant  
Après 82 %, voici 27 % - Mer 24 Jan 2018, 19:12

Hashtag par Cécile de Kervasdoué

"La parité au travail, un levier vers plus d'égalité professionnelle ?" 19/01/2018

"Ainsi aujourd'hui, les femmes sont payées 27% de moins que les hommes pour le même travail et les même compétences." Cécile de Kervasdoué

Donc, la libraire, la caissière, l'agente de production, l'enseignante (dans le public ou dans la formation privée), la députée, etc, reçoivent un quart de salaire en moins que leurs homologues masculins pour le même travail et à compétences équivalentes ?

Si c'est écrit sur franceculture.fr par Kervasdoué, c'est la vérité vraie, sans aucune déformation, tromperie, allégation mensongère.

Sandrine Treiner n'a pas encore confirmé que son salaire de directrice de la station était inférieur de 27% à celui de son prédécesseur, Olivier Poivre d'Arvor. Sans doute par discrétion.

En passant, le bon français "(...)  L'Etat ne sanctionnent que 0,2% d'entre elles [des entreprises]"



Philaunet 

Philaunet
Admin

73
Répondre en citant  
''Paysages de France'' - Lun 05 Fév 2018, 07:15

À propos du sujet de Hashtag , "Les techniques publicitaires sont beaucoup plus agressives et intrusives qu'auparavant", Anne Magnien n'a pas donné la parole aux auditeurs  des radios publiques, notamment ceux de France Culture qui ont découvert des spots agressifs de 30 secondes au début des podcasts des Nuits. Des publicités auxquelles l'ex-PDG de Radio France avait donné son aval, un PDG/manager "moderne" qui semble avoir désormais toutes les qualités, malgré sa condamnation, aux yeux des employés de France Culture et de France Inter.

On lira avec intérêt le descriptif de la page de ce Hashtag, pas pour la présentation et la langue d'une grande médiocrité, mais pour retrouver l'association "Paysages de France". Pour une  fois que l'on entend parler (de la protection) des paysages à France Culture. La beauté et la conservation ne sont pas des sujets porteurs pour la direction de l'antenne.

Idée pour cette station, aller voir du côté du Conseil de l'Europe (47 pays) qui a adopté une Convention européenne du paysage *

* La Convention européenne du paysage du Conseil de l'Europe a pour objet de promouvoir la protection, la gestion et l’aménagement des paysages et d’organiser la coopération internationale dans ce domaine.

Philaunet 

Philaunet
Admin

74
Répondre en citant  
Radio lamentations et jérémiades - Ven 14 Déc 2018, 11:34

Le "documentaire multimédia" (texte, témoignages, émissions ou extraits, photos) devient carrément un second "Pieds sur terre". Dans le genre micro-trottoir misérabiliste à sens unique, sans aucun travail journalistique, le Hashtag de ce matin 7h35 (heure de grande écoute) Pouvoir d'achat : "On ne vit plus, on survit" est une sorte de modèle

Avec des extraits dont les titres d'appel sont éloquents, comme "Notre fils est malade. Nous devons acheter un véhicule non polluant à 25 000 euros. Nous ne savons pas comment faire.". Ce qui devient pour le rédacteur :  "il se voit quand même obligé de contrôler toutes ses dépenses et de fortement se limiter dans ses envies." Alors qu'évidemment, en tous temps et en tous pays, c’est le contraire qui devrait être la norme...

Un soutien sans nuance à un mouvement de revendication : c'est France Culture le matin. Et c'est Radio France dans son ensemble, France Info en première ligne. Les voix discordantes n'existent pas, apparemment. La plainte et le gémissement sont doux aux oreilles des jeunes intervieweurs. Une génération... déprimante.

Philaunet 

Philaunet
Admin

75
Répondre en citant  
France Culture, radio malheur - Ven 21 Déc 2018, 12:57

Après le Hashtag  Pouvoir d'achat : "On ne vit plus, on survit" du 14/12/2018 , c'est, ce matin, "Ma vie dans un taudis" 21/12/2018). On se souvient aussi de ce numéro des Pieds sur terre où une personne devait quasiment manger des épluchures de pommes de terre (certainement forcée par le Président de la République).

France Culture serait plus crédible, si elle faisait des émissions solides sur les aides publiques aux plus démunis (en comparaison avec d'autres pays) et sur les organisations caritatives.

À ce propos, pour les germanophones (voir plus bas traduction française) : Ende der Spende?  - Das schwierige Geschäft mit der Wohltat  SWR 2 Geld, Markt, Meinung 15 12 2018.

Zur Weihnachtszeit nehmen gemeinnützige Vereine die meisten Spendengelder ein. Doch das deutsche Charity-Geschäft droht auszusterben.

40 Prozent des Spenden-Volumens kommt von über 70-Jährigen. Jüngere spenden deutlich weniger. Spenden-Plattformen wie "Amazon smile" gelten als problematisch. Viele Vereine setzen auf Paten oder Fördermitglieder, um langfristige Bindungen zu schaffen.  
Die Themen der Sendung:
• Nicht jeder Spender ist erwünscht: Warum Vereine nicht auf die Spenden-Plattform "Amazon Smile" wollen
• Warum spenden Menschen überhaupt - wieso Ältere mehr als Jüngere? Interview mit Anja Katrin Orth, Verhaltensökonomin vom Institut der Deutschen Wirtschaft
• Ein Mann auf einer halben Stelle kämpft gegen unseriöse Spendenorganisationen - Wolfgang Brauer war bei der staatlichen Sammlungsaufsicht in Trier. Nur noch drei Bundesländer leisten sich eine Aufsichtsbehörde. Verbraucherschützer fordern wesentlich mehr Kontrollen.
• Der gute Ruf zählt und der Kontakt zur Außenwelt. Reportage von Katharina Fortenbacher-Jahn aus dem SOS Kinderdorf Schwarzwald in Sulzberg über die aktuelle Arbeit und Spenden-Akquise
• Warum spenden Sie eigentlich? Nach welchen Kriterien suchen Sie den Verein aus, dem Sie Geld geben? Michael Herr hat Passanten in Mainz gefragt



Traduction (automatique et non révisée)  avec www.DeepL.com/Translator

Fin du don ?  - L'affaire difficile avec le Wohltat [Wohltat = bienfaisance]

À Noël, ce sont les associations caritatives qui reçoivent le plus de dons. Mais le secteur caritatif allemand est en danger d'extinction.

40 pour cent du volume des dons proviennent de personnes de plus de 70 ans. Les jeunes donneurs donnent beaucoup moins. Les plateformes de dons comme "Amazon smile" sont considérées comme problématiques. De nombreuses associations comptent sur des commanditaires ou des membres bienfaiteurs pour créer des liens à long terme.  
Les thèmes du programme :
- Tous les donateurs ne sont pas les bienvenus : pourquoi les clubs ne veulent pas rejoindre la plateforme de dons "Amazon Smile
- Pourquoi les gens font-ils des dons - pourquoi les personnes âgées donnent-elles plus que les jeunes ? Entretien avec Anja Katrin Orth, économiste comportementaliste de l'Institut de l'économie allemande
- Un homme sur un demi-poste lutte contre des organisations de dons douteuses - Wolfgang Brauer était avec la supervision de la collecte nationale à Trèves. Seuls trois Länder disposent encore d'une autorité de surveillance. Les protecteurs des consommateurs réclament beaucoup plus de contrôles.
- La bonne réputation compte et le contact avec le monde extérieur. Rapport de Katharina Fortenbacher-Jahn du Village d'enfants SOS Forêt-Noire à Sulzberg sur les travaux en cours et l'acquisition de dons
- Pourquoi faites-vous un don ? Quels critères utilisez-vous pour choisir le club auquel vous donnez de l'argent ? Michael Herr a demandé aux passants de Mayence

Philaunet 

Philaunet
Admin

76
Répondre en citant  
Twittos sonores pour devenir ''un parfait lecteur'' - Sam 09 Mar 2019, 13:10

Difficile de parler de documentaire en l'espèce... Comment devenir un parfait lecteur, avec Jean Starobinski 08/03/2019.

6 leçons de l'essayiste suisse en 2'46'' top chrono. Nous avons le privilège de sous-titres français (bien, pour les non-francophones en apprentissage de notre langue) pour quelques phrases ultra simplistes permettant de faire un peu de name-dropping dans les couloirs de FC (parce que ce montage est certainement à destination interne), genre "Le jour où jean Starobinski a changé ma vie" (de l'ex animatrice de Ping Pong, la pire émission de France Culture depuis 20 ans, ex æquo avec quelques autres...).

J'en apprends des choses ! "Il a révolutionné l'interprétation de Proust, Stendhal, Rousseau ou Ramuz". Ça alors ! "révolutionné " ? Et personne n'en aurait parlé avant son décès ? Au fait, oui, l'essayiste starb ("est décédé", en langue de Robert Walser) comme son nom nouvellement orthographié l'indique dans le descriptif : "Starbinski" (il n'est pas mort en faisant du ski pourtant).

Staro coche les bonnes cases pour se faire aimer des animatrices de la station : il est psychiatre et s'intéresse à la psychanalyse. Comme l'actuelle invitée d'À voix nue : Alice Cherki, psychiatre, psychanalyste et écrivaine, [n]ée dans une famille juive algérienne, (...) qui se dit appartenir à un « entre-deux ».

C'est pourquoi la chroniqueuse du matin n'aime pas Houellebecq dont elle cite ce passage : « Impitoyable école d’égoïsme, la psychanalyse s’attaque avec le plus grand cynisme à de braves filles un peu paumées pour les transformer en d’ignobles pétasses, d’un égocentrisme délirant, qui ne peuvent plus susciter qu’un légitime dégoût » (repéré dans un compte rendu de Curly, Les billets culturels : tu coupes, tu colles et c'est bon).



Dernière édition par Philaunet le Sam 09 Mar 2019, 18:12, édité 1 fois

Fontaine 

Fontaine

77
Répondre en citant  
Ils sont complètement chtarbés à FranceCu quand quelqu'un starb. - Sam 09 Mar 2019, 17:41

Avec la vidéo du post précédent nous avons affaire à la tête de gondole de SuperMarketKultur et cette nana qui louche à la Ben Turpin en plans de coupe. La honte est augmentée avec le logo France Culture en haut à droite de l'écran et tout cela sans vergogne.
Strarobinski, Starbonski et bien bientôt Stravinski, quel slalom avec un casse-gueule dès le départ.
Il va falloir faire un rapport à Sandrine T.  

France Culture l'esprit de déconfiture.

Regardez ce que je sais faire, j'aimerais travailloter à France Culture  Le documentaire multimédia - Page 8 Banane-fuck   Le documentaire multimédia - Page 8 Glop

Philaunet 

Philaunet
Admin

78
Répondre en citant  
Tout le monde a une voiture ? - Sam 04 Mai 2019, 10:56

Dans la catégorie "Savoirs", le plus consulté :  "Pourquoi n'y a-t-il plus d'insectes sur vos pare-brises ?" du 13/02/2019 Par Pierre Ropert.

"Vos pare-brises", tout le monde a donc une voiture ? Quand l'automobile ne sera plus l'alpha et l'oméga de la pensée franceculturienne, ce sera une révolution...

Extrait du descriptif : Selon cette étude intitulée "Le déclin de l'entomofaune dans le monde" (Worldwide decline of the entomofauna), publiée dimanche 10 février dans la revue Biological Conservation, "la conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies".

La station consacre-t-elle régulièrement des émissions à l'entomologie ? Non, jamais, ou bien pour annoncer l'apocalypse. Pour en savoir plus sur les insectes, il faut aller chez les "concurrents" : Dr Erica McAlister, captivante entomologue.

En revanche, la sonnette d'alarme (que plus personne n'entend, vu l'accoutumance), elle, est déclenchée toutes les cinq minutes.

L'impact de cette diminution de la biomasse des insectes (2,5 % par an depuis trente ans) a d'ores et déjà déclenché une réaction en chaîne et se fait ressentir sur d'autres espèces dont ils constituent la principale source de nourriture à l'image des reptiles, des amphibiens ou encore des oiseaux. En mars dernier, le CNRS concluait à la disparition d'un tiers des oiseaux des campagnes au cours des vingt dernières années, mettant en cause, entre autres, la disparition des insectes.

Concernant la "réaction en chaîne", mieux vaut écouter une mise en forme littéraire et une adaptation radiophonique pour mobiliser durablement et profondément le public : Cycle Ray Bradbury - Un coup de tonnerre du 20/04/2019.

Et toujours cette obsession franceculturienne pour l'homme, l'homme, l'homme. Comme espèce ou comme individu qui passe son temps à regarder son nombril et s'interroger au niveau du vécu avec l'aide de la psychanalyse vantée quasi quotidiennement sur l'antenne.

Ironie du sort, ces réactions en chaîne devraient impacter l'homme à terme, dont les cultures pollinisées assurent plus du tiers de l'alimentation mondiale. "La disparition des insectes va avoir un impact énorme sur la production des fruits et légumes que nous consommons, rappelait au Monde Francisco Sanchez-Bayo, l'auteur principal de l'étude. Nous trouverons toujours des moyens de nous nourrir, mais la diversité de notre alimentation va considérablement diminuer."

Philaunet 

Philaunet
Admin

79
Répondre en citant  
Un reportage très richement présenté sur le site franceculture.fr - Ven 20 Sep 2019, 20:07

C'est une émission d'une heure de la série du vendredi Grand Reportage, par Aurélie Kieffer et Maxime Tellier, qui s'intitule  Dans la tuyauterie d'internet * le 20/09/2019.

Le rédactionnel est si développé (avec une petite vidéo qui le ponctue)  qu'on peut citer ce travail dans ce fil.

Il mérite une lecture et un regard. C'est un objet tout à fait singulier (ah le mot fétiche de FC !) dans le programme en ce qu'il ne mentionne aucune des causes militantes habituelles, on a l'impression de lire un bon article d'une revue spécialisée.

Intéressantes photos qui devraient amener quiconque critiquant le monde industriel actuel à s'interroger : quels sont les ingénieurs qui ont conçu ces systèmes et ces produits sophistiqués ? Quelles entreprises ont participé à la fabrication de ces machines (bateaux, robots sous-marins, etc) ? Qui les entretient ?

L'émission parle-t-elle des enjeux stratégiques de ces connexions sous-marines ?  

En tous las cas, on souhaiterait qu'un traitement équivalent dans l'information soit appliqué à d'autres domaines (réalisations de grands ouvrages d'art, ponts, tunnels, etc ou technologie médicale). Cela ramènerait cette station de la bulle d'illusions dans laquelle elle vit à la réalité matérielle et aux défis relevés pour produire les services et le bien-être.


* Du navire câblier qui dépose la fibre au fond des océans au data center qui héberge nos données, le numérique offre aussi une face visible et palpable mais trop souvent méconnue. Ce reportage nous emmène à Brest, Marseille, Paris et sur le plateau de Saclay à la découverte de ces briques essentielles sans lesquelles internet n'existerait pas.

Philaunet 

Philaunet
Admin

80
Répondre en citant  
Prix Nobel de littérature 2018 décerné en 2019 : Olga Tokarczuk - Ven 11 Oct 2019, 12:52

Olga Tokarczuk, militante et mystique  le 10.10.2019 par Camille Bichler, Hélène Combis et Pierre Ropert.

Descriptif :
En 1998, sur France Culture, alors qu'Olga Tokarczuk était encore inconnue du public français, un "Panorama" était consacré à son troisième livre, Dieu, le temps, les hommes et les anges. Parmi les invités de cette émission, Sonia Bobowicz, son éditrice, revenait sur les débuts de l'écrivaine : "Elle s’est imposée dès son premier livre en Pologne. Depuis elle a recueilli quelques prix prestigieux et maintenant les ventes suivent. La Pologne en est très fière… elle peut l’être ! C’est vraiment un talent authentique, inespéré et très universel".
Le numéro du Panorama du 17/04/1998 n'est pas consacré à son troisième livre, les 15 premières minutes seulement sur 40 en font la "critique".

Je ne conseille pas ces 15 minutes. C'est du "Panorama" comme on (= je) le détestait : chacun parle par-dessus l'autre, le présentateur Jean-Maurice de Montrémy (je l'aimais bien) y coupe la parole des intervenants, pas de préparation, tout le monde y va de sa gueulante sauf Roger-Henri Guerrand, pontifiant. Salgasse (qu'il m'a énervé autrefois !) gueule, Lionel Richard (un fidèle) tente de se faire entendre, "une critique" Caroline de Schoffli (transcription depuis l'écoute) crie par dessus la mêlée pour dire :
"C’est un livre qui m’a donné un plaisir de lecture totalement jouissif, que j’ai rarement eu dans ma vie, surtout quand j’étais jeune et  adolescente. J’ai l’impression que ce livre pose toutes les questions… j’ai vraiment du mal à lui trouver un défaut. Il y a une espèce de fraîcheur de l’enfance, de naïveté, de mysticisme".
En 2019, on ne s'attendait évidemment à rien d'autre de la part d'un des trois rédacteurs cités plus haut que de relever dans ce quart d'heure une remarque personnelle de "Caroline" (une sorte de Richeux ou de Serrell) : "un plaisir de lecture totalement jouissif",  alors que la question centrale était de savoir si le livre de l’auteur était de portée universelle ou ancré dans sa culture polonaise.

Sinon, sur quoi portait ce livre ? Après écoute de la "critique", je n'en ai absolument aucune idée. Il faut reconnaître à La Dispute de Laporte (l'équivalent de feu Le Panorama du midi) d'être aujourd'hui plus pédagogique...

Langue française :

"Cette romancière extrêmement plébiscitée en Pologne et à l'international" : Ah, on peut alors être "faiblement" plébiscité, peut-être ?  Et "à l'international" ? Ah, le vocabulaire parfumé de la finance et du business !

L'ensemble du texte est assez nul, s'y attarder serait perdre du temps.

Philaunet 

Philaunet
Admin

81
Répondre en citant  
Cellule Demeter : enquête - Dim 31 Oct 2021, 10:51

Un rédactionnel pas inintéressant : Cellule Demeter : enquête sur les dérives de la lutte contre les violences agricoles .
Censée lutter contre les atteintes au monde agricoles [sic], la cellule de gendarmerie Demeter est accusée par les associations environnementales de vouloir bâillonner toute critique de l'agriculture intensive.
On lit dans les documents officiels donnés en lien plusieurs passages qui font tiquer, dont : "le périmètre de compétence de la cellule Déméter englobe la prévention et le suivi : (...)
• des actions de nature idéologique, qu’il s’agisse de simples actions symboliques de dénigrement (...
)".

Concernant le contradictoire :
Contactés au sujet de la cellule Demeter, ni Christophe Castaner, ni le ministère de l’Intérieur, ni la Direction générale de la gendarmerie nationale n’ont souhaité répondre aux questions de la cellule investigation de Radio France.

Contenu sponsorisé 


82
Répondre en citant  
Re: Le documentaire multimédia -

Le documentaire multimédia     Page 8 sur 8

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum