-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
RING FIT ADVENTURE à 52,99€
Voir le deal
52.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Fabrique de l'Histoire

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Accueil / France Culture

La Fabrique de l'Histoire    Page 18 sur 19

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

171
Répondre en citant  
Re: La Fabrique de l'Histoire - Jeu 06 Sep 2018, 21:52

masterkey(https://regardfc.1fr1.net/t23p160-la-fabrique-de-l-histoire#31207) a écrit:Très rapidement, la Fabrique commence bien l'année avec deux numéros à écouter : Maïmonide, figure du savoir au XIIe siècle et ce lundi un grand entretien sur la Guerre de trente ans qui sera le thème de la semaine.

Rien d'intelligent à dire en peu de lignes sur ces émissions sinon qu'elles abordent des thèmes pas si souvent visités par la Fabrique.

La voix d'Emmanuel Laurentin s'assombrit un peu avec les années, ou plutôt perd un peu de sa jovialité, ce qui ne le dessert pas, je trouve.
Merci Masterkey pour ces références. La seconde lançait la deuxième semaine thématique de La Fabrique de l'Histoire.  Une guerre européenne dévastatrice en cette rentrée, ça nous manquait, surtout après une semaine sur la crise financière passée et celle (miam, miam) à venir. Avec les catastrophes climatiques (inévitablement mentionnées dans ce numéro), rien ne manque au programme.

La voix d'Emmanuel Laurentin est celle de quelqu'un qui a trop parlé en cette rentrée, elle est fatiguée. Pas assez, remarquez, pour ne pas couper son interlocuteur et dire longuement ce que ce dernier allait développer. Me rappelle Elsa Boublil de France Musique ou durant des années René Frydman qui éclipsent l'intervenant sur la photo.

Il faut savoir gré à  l'historien Hervé Drévillon, spécialiste d'histoire militaire, d'avoir au début de l'émission réussi à poser le cadre historique du conflit et d'avoir mentionné l'Alsace et Strasbourg, lesquelles même si elles faisaient partie du Saint Empire Romain Germanique semblent ne pas exister pour Emmanuel Laurentin dans sa présentation. La Franche-Comté, elle, est mentionnée tout en  relevant de la suzeraineté espagnole.

Très vite l'émission tourne autour de quelle "classe" fait la guerre. On sent la sociologie poindre son nez. Exit les nobles, place aux roturiers et mercenaires. C'est à ce moment-là que Laurentin place son "ce que le militaire fait à la société" repris pas son invité sous "ce que la guerre fait à la société". J'ai coupé.

Pour en savoir plus avec de "mignonnes" figurines dans une illustration légendée "Que fait la guerre à la société ?• Crédits : Franck Fiat", voir le descriptif.

Descriptif qui contient ce passage tarabiscoté : "Si ce n'étaient ses conséquences tragiques, l’élément déclencheur de la Guerre de Trente ans, survenu à Prague, en mai 1618, rappellerait presque une scène de western : la défenestration de deux agents de l’empereur."

et où un mot manque "parce que sont les fantassins roturiers qui vont régler le sort des batailles."

Rappel si la Fabrique nous lit : un "Etat" porte une majuscule, ce n'est pas un "état".

Sur la Guerre de Trente ans, un conseil de lecture : Hans Jakob Christofell Grimmelshausen, Les Aventures de Simplicissimus

Simplicissimus, dont la première édition date de 1669, occupe dans la littérature et l'image de l'identité allemandes la même place que le Don Quichotte en Espagne, le théâtre de Shakespeare en Angleterre, la Divine Comédie en Italie: celle du premier texte majeur où une " nation " naissante se reconnaît.


La Fabrique de l'Histoire - Page 18 51J29GXEBJL._SX309_BO1,204,203,200_

Philaunet 

Philaunet
Admin

172
Répondre en citant  
''Il n'y a rien à ajouter'' (Françoise Hildesheimer) - Sam 08 Sep 2018, 18:51

À RFC il y a un producteur qui a les faveurs de plusieurs intervenants, c'est Emmanuel Laurentin. Il faut donc être modéré quand on le critique, d'autant qu'on l'a déjà dit : Emmanuel Laurentin est un grand producteur de radio, un homme aimable, cultivé et expérimenté. Que veut-on de plus ! De plus ? Qu'il ne place pas d'interminables incises qui brouillent les pistes.  D'autant que lorsque le sujet n'est pas le sien (il est spontanément à l'aise avec l'histoire politique contemporaine), il ne cesse d'hésiter.

Au cours de la 2e émission sur la Guerre de Trente ans, avec trois pointures que l'on aurait désiré ne pas voir interrompues (mais c'est plus fort qu'Emmanuel Laurentin, il FAUT qu'il interrompe), Françoise Hildesheimer reprend la parole après un exposé du présentateur avec cette phrase spontanée qui résume bien l'impression : "Il n'y a rien à ajouter".

Une introduction parmi d'autres du présentateur : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-04.09.2018-ITEMA_21795506-1.mp3" debut="11:04" fin="12:18"]

Le descriptif est intéressant, mais à force de vouloir bien faire (transcriptions de longues citations d'intervenants), la langue souffre : "on n’arrive le plus souvent à ne pas pouvoir séparer" ; "en même temps très éloignéz par ce mélange ".

Par ailleurs, on comprend mal pourquoi Laurentin insiste sur le western dans ses titres, comparaison bizarre déjà faite la veille : "L'épisode de la défenestration de Prague, anecdote digne d'un western ou crime de lèse-majesté ?"

Sinon, ce que ceci fait à cela et cette chose-ci à cette chose-là (et de quoi Laurentin est-il le nom ?) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-04.09.2018-ITEMA_21795506-1.mp3" debut="38:56" fin="39:12"]

Une autre "question/intervention" du présentateur qui doit être une épreuve pour l'intervenant devant ensuite prendre le relais [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-04.09.2018-ITEMA_21795506-1.mp3" debut="25:16" fin="26:20"]

HANS JAKOB CHRISTOFFEL VON GRIMMELSHAUSEN, SIMPLICIUS SIMPLICISSIMUS (extrait). Pourquoi ce nappage sonore, encore une fois ? Le nom a un /s/ intermédiaire et se prononce Grimmel[S]hausen comme dans Hildesheimer. Puis conclusion de la savante Françoise Hildesheimer qui est hélas trop peu intervenue, et de Damien Tricoire qui, avec intelligence et gentillesse, conclut sur l'injonction de Laurentin d'être "très court" (répété)    [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-04.09.2018-ITEMA_21795506-1.mp3" debut="45:39" fin="50:29"]

Une émission intéressante. Merci Masterkey d'avoir signalé la série. Je tente (3) et (4).

Histoire de la Guerre de Trente Ans (1618-1648) (2/4) Peut-on penser séparément religion et politique au 17e siècle ? 04/09/2018. Aujourd'hui, enjeux religieux et politiques dans la Guerre de Trente ans, l'émission d'archives avec Françoise Hildesheimer, Damien Tricoire et Nicolas Richard.

Illustration de figurines légendée : Que fait la guerre à la religion ?• Crédits : L'atelier des portes d'argent

Philaunet 

Philaunet
Admin

173
Répondre en citant  
N'en jetez plus ! - Lun 17 Déc 2018, 20:06

Tiens, en journée chez Erner, Gesbert, Kronlund, Rocquigny, Gardette et le week-end chez Broué et Gacon, ce n'était pas assez, voilà qu'Emmanuel Laurentin s'y met dans La Fabrique de l'Histoire : "Gilets jaunes : regards historiques sur une crise (1/5) 17/12/18.  L'actualité sociopolitique déguisée en histoire ou en philosophie, ça ne coûte pas cher et ça semble rapporter un peu (d'auditeurs de BFM ?).


*************

Rappel → RUBRIQUES récapitulatives des contributions récentes (2018) Semaine 50.

Philaunet 

Philaunet
Admin

174
Répondre en citant  
Numéro suivant - Mar 26 Mar 2019, 10:59

S'annonçait intéressant le numéro Le droit romain sur l'île de Bretagne du 25 03 2019 dans la série "La Grande-Bretagne, l'Europe et les autres".

"Celtes, Gaëls, Brittons, Belges, Angles, Saxons, Pictes, Calédoniens, Frisons, Gaulois... et Romains. Les îles de Bretagne, aux confins de l'Empire, où « Il n’y a plus de peuples au-delà, rien que des flots et des rochers » d'après Tacite, ont eu dès l'époque romaine à composer avec le continent. "

L'invitée : Soazick Kerneis
Professeur d'histoire du droit romain à l'université Paris-Ouest. Directrice du Centre d'Histoire et d'Anthropologie du Droit.


Certainement très qualifiée, mais peu expérimentée en matière d'intervention radiophonique. Du coup, propos heurtés, répétés, précipités. L'auditeur est essoufflé après 5 minutes. Ce n'est pas de la faute de Soazick Kerneis. La maîtrise de la parole radiophonique est une compétence, France Culture se doit d'y initier ses invités durant la préparation de l'émission (s'il y en a une). Ici, on a l'impression d'une discussion improvisée où le sujet n'est pas cadré. Il est possible que ce soit volontaire. Pour l'auditeur (un certain type d'auditeur) cela s'apparente à une perte de temps et à un malaise. On passe.

Conseil à E.L. voir, et surtout écouter, la manière de guider une émission d'histoire dans In our time . Ce n'est pas un modèle absolu, mais l'on peut y apprendre des choses. Il est aussi possible de consulter tout simplement les émissions de Vincent Charpentier , probablement le producteur le plus qualifié de la station en matière de conduite d'entretien avec des spécialistes.

Philaunet 

Philaunet
Admin

175
Répondre en citant  
Phobie, indignation, haine, violences. Numéro suivant - Mar 26 Mar 2019, 15:07

Pas de petites pointures, les invités de La Grande-Bretagne, l'Europe et les autres (2/4) L'anglophobie, rumeur populaire ou arme diplomatique ? du 26/03/2019

• Fabrice Bensimon
Professeur d’histoire et de civilisation britanniques à l'université Paris-Sorbonne, actuellement détaché à University College London (UCL), membre du Centre d’Histoire du XIXe siècle (Paris 1- Paris 4)
• Fabrice Serodes
Docteur en histoire des Universités de Salford-Manchester et de Tours, enseignant à Sciences Po Lille


Hier, ce fut un démarrage avec un morceau sonore bien lourd, le prétexte étant son titre The Battle For Hadrian's Wall . Peut-être pour faire contraste avec la voix assez timide de l'invitée ? Aujourd’hui, c'est un nappage de piano sautillant pour un texte critique du XIXe sur l'arrivée d'ouvrières écossaises en France. Emmanuel Laurentin lance l'émission, puis soudain clone vocal du créneau de 21h qui arrive comme un cheveu (tonitruant - technicien : réglez les volumes) sur la soupe, une certaine Anaïs Kien. Pour dire quoi ? Hum...

Sujet : « L'Angleterre, ah, la perfide Angleterre, que le rempart de ses mers rendait inaccessible aux Romains, la foi du Sauveur y est abhorrée ». Si Bossuet vitupérait au XVIIème siècle contre la sécession anglicane, l'adjectif a fait long feu pour désigner ces voisins que l'on a adoré détester.

Développement (qui ne déroge pas à l'ambiance de FC) :  "Il n'y a pas une mais plusieurs anglophobies. Il y a la haine des Anglais, la haine de ce qui est anglais ; il y a la haine portée par les élites, la haine qui vient du peuple".

Avis aux amateurs. Numéro suivant.

Philaunet 

Philaunet
Admin

176
Répondre en citant  
Ça court, ça s'embrouille. Numéro suivant - Mer 27 Mar 2019, 13:07

C'est pour France Culture que l'on fait ces petits retours sur émission. Pour Emmanuel Laurentin : pourquoi avez-vous besoin, en début d'émission, de lire à toute vitesse les noms, titres et fonctions de chacun de vos invités, informations tout de suite oubliées par les auditeurs ? Pourquoi dites-vous "bonjour" à chacun des trois invités et à la collaboratrice A.K.  (qui prend le ton de quelqu'un sorti de la cuisse de Jupiter) et pourquoi attendez-vous qu'ils vous répondent "bonjour" ? Est-ce radiophonique ? Est-ce utile aux auditeurs ? Ensuite, égalité oblige ?, est-il radiophonique d'interroger chacun pour deux ou trois phrases et de faire une transition en parlant autant que l'invité ? On pourrait ajouter des questions, comme : la musique originaire de la Grande-Bretagne est-elle exclusivement composée de pop des années 60 ou 70 du XXe siècle ?  Ce n'est pas parce qu'un groupe de rock a choisi d'intituler un morceau The Batte for Hadrian's wall ou The Fall of the British Empire (dont personne ne comprend les paroles) que cela a une quelconque pertinence. Bien d'autres choix musicaux illustrant un goût esthétique disparu de FC seraient plus adaptés.

Four traiter le sujet, faut-il quatre personnes (en plus de l'employé de micro) qui parlent à tour de rôle assez rapidement, visiblement  de peur d'être coupées si elles hésitent un tant soit peu ?

La Grande-Bretagne, l'Europe et les autres (3/4)

Intervenants
Pierre Singaravélou
Professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Guillemette Crouzet
agrégée d’histoire, docteur en histoire contemporaine de l’Université Paris-Sorbonne, spécialiste de l’histoire de l’Empire britannique

Clarisse Berthezène
[Passait par hasard dans le couloir ?]

Philaunet 

Philaunet
Admin

177
Répondre en citant  
''Quatre histoires de la Manche'' - Jeu 28 Mar 2019, 21:27

Un quatrième et dernier numéro qui sauve l'honneur de la série de la semaine : Quatre histoires de la Manche du 28/03/2019 ("La Grande-Bretagne, l'Europe et les autres (4/4)").

Ingrédients de très bonne qualité :
Anne Lehoërff,  professeur à l’Université de Lille, vice-présidente du conseil national de la recherche archéologique
Vincent Carpentier, Chercheur à l'Inrap
Jean Soulat,  Archéologue, docteur en archéologie et ingénieur d'études au laboratoire LandArc
Renaud Morieux, historien, senior lecturer à l’université de Cambridge, auteur de La Manche, une mer pour deux royaumes et spécialiste du 18e siècle.


Cuisiniers expérimentés (ont parfois forcé sur le nappage sonore) :
Marie-Laure Ciboulet (réalisation)
Yvan Turk (prise de son)
Philip Merscher (mixage)
(les deux derniers non indiqués sur la page)

Serveuse :
Voir ''Là'' (bis)
Appelle la Manche un "continent aqueux".

Philaunet 

Philaunet
Admin

178
Répondre en citant  
Une géologue, mais arrivera-t-elle à en placer une ? Rien n'est moins sûr - Mar 02 Avr 2019, 14:24

Trop beau pour être vrai, et pourtant : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-29.03.2019-ITEMA_22021425-0.mp3 " debut="01:21" fin="02:50"]

N'est-il pas étrange qu'il faille relever comme exceptionnel ce qui devrait aller de soi ? Une introduction avec Debussy et la profession de géologue dans une émission de France Culture ? [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-29.03.2019-ITEMA_22021425-0.mp3 " debut="02:55" fin="03:30"]

Histoires d'eaux : civilisations lacustres et tsunami sur le lac Léman .

Il faut dire que l'émission est en direct d'un studio de la RTS à Genève...

Soudain, hélas : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-29.03.2019-ITEMA_22021425-0.mp3 " debut="04:15" fin="04:21"]

Puis "Plusieurs dizaines de mètres, hein ?" (AK), qu'il fallait répéter évidemment [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-29.03.2019-ITEMA_22021425-0.mp3 " debut="05:35" fin="06:50"] [au-dessus de 13 mètres et au-dessus de 12 mètres]

La géologue : Stéphanie Girardclos Maîtresse d'enseignement et de recherche en géologie de l’environnement

Emmanuel Laurentin, lui, a décidé d'occuper le micro en bafouillant.

Quand on est fatigué, on passe la main. Quand on est enroué, on se chauffe la voix. Quand on parle avec une géologue, on ne dit pas n'importe quoi.

Peut-être à suivre. [Finalement non, les bégaiements d'EL et la mouche du coche AK empêchent d'apprécier la parole de Mme Girardclos]

Philaunet 

Philaunet
Admin

179
Répondre en citant  
La Mésopotamie à la Fabrique - Mer 17 Avr 2019, 21:07

Nouvel essai d'écoute de la Fabrique de l'histoire, abandonné à 14'45'. Si quelqu'un a aimé ou veut poursuivre l'écoute après cette lecture à l'articulation affectée avec le nappage sonore de rigueur : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-15.04.2019-ITEMA_22036245-0.mp3" debut="12:38" fin="14:45"]

Gilgamesh, porte d'entrée royale de la littérature épique ? le 15/04/2019.

Il y a un spécialiste du sujet :     Bertrand Lafont, assyriologue et sumérologue, directeur de recherche au CNRS

Mais les intervenants réels sont Emmanuel Laurentin ("euhhh, ahhh") et Victor Macé de Lépinay tout heureux de disserter sur Gilgamesh devant le sumérologue. Il fut un temps (?) où les présentateurs s'effaçaient devant la parole du savant. Maintenant, c'est l'inverse. Comme un miroir des valeurs contemporaines : je ne sais pas grand chose et c'est tout récent, mais j'ai tout autant le droit de m'exprimer (au micro) que vous, qui avez étudié la question durant toute votre carrière.

Philaunet 

Philaunet
Admin

180
Répondre en citant  
Le Tibet sacrifié sur l'autel de Notre-Dame : un sacré crève-coeur pour FC... - Jeu 18 Avr 2019, 12:47

France Culture a été prise à son propre piège, à savoir coller à l'actualité la plus brûlante, ici l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Dans une station silencieuse envers l'héritage chrétien (arts et mythes) et à toute occasion critique envers le christianisme contemporain, voilà que tous les programmes ont été chamboulés et que c'est le christianisme à travers la cathédrale parisienne qui s'est introduit, juste avant Pâques, dans la série de La Fabrique "Sagas, épopées, récits fondateurs" alors qu'il n'y figurait pas initialement (c'est "Le poème du roi Gesar de Ling, une Iliade tibétaine"** qui a été sacrifié).

Une intervenante, Claude Gauvard, historienne médiéviste, professeur émérite à l'Université Paris 1, "(le monument) a été érigé dans le but de développer la rédemption de l’homme. Sa construction elle-même, comme toute son iconographie expriment l'idée que l’homme peut toujours être sauvé. C’est l’histoire du miracle de Théophile dont le motif de la Vierge intercessrice* est le thème central : c’est ce qui fait que ce monument incarne à la fois le présent et la soif d’éternité".  

Comment se dépatouiller de l'origine chrétienne et de la pratique religieuse actuelle associées à l'édifice (FC préfère parler de monument) ? Véritable dilemme pour France Culture ! En contournant l'obstacle et en brodant sur la description de l'architecture, sur la littérature et sur sa reconstruction : à l'identique ? Avec quel financement ? Etc.

Deux jours plus tard, FC tourne la page et met le sujet en 7e position sur son portail sans plus signaler le dossier spécial où l'on pourrait trouver des archives (mais pas celle-ci).

Les plus cons(ultés) sont désormais : Profession chauffeur routier-Les Pieds sur terre et Les idées claires-Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?.

*****************
*On note avec intérêt la féminisation du terme générique "intercesseur"

** La tradition épique du Gesar par Unesco (possible que la mention "Chine" et le texte sommaire, écrit ou revu par Pékin sans doute, ne ravissent pas tout le monde).

Philaunet 

Philaunet
Admin

181
Répondre en citant  
Jean-Michel Leniaud et Claude Gauvard, une élite intellectuelle - Sam 27 Avr 2019, 14:13

Commençons par donner une bonne impression de ce numéro du 16 avril 2019, le lendemain matin de l'incendie de la cathédrale, Notre-Dame de Paris : une oeuvre de pierre et de papier .

Deux invités et pas de la petite bière :  
Claude Gauvard
historienne médiéviste, professeur émérite à l'Université Paris 1
Jean-Michel Leniaud
historien de l’art français, spécialiste de l'architecture et de l'art du XIXe et du XXe siècle, directeur de l’Ecole nationale des Chartes.

Une des interventions de haute tenue de Claude Gauvard, l'esprit médiéval de N-D P. : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-16.04.2019-ITEMA_22037225-0.mp3" debut="23:35" fin="25:24"]

Jean-Michel Leniaud survole la discussion. Il mériterait d'être l'intervenant unique d'une émission ou d'une série (à la place des inutiles de 22h15), Victor Hugo et N-D P., "une œuvre d'art totale" ; la flèche de la cathédrale, l'architecture, significations et symboles : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-16.04.2019-ITEMA_22037225-0.mp3" debut="34:13" fin="38:04"]

Contenu sponsorisé 


182
Répondre en citant  
Re: La Fabrique de l'Histoire -

La Fabrique de l'Histoire     Page 18 sur 19

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum