-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Autres radios culturelles » BBC Radio 3 & Radio 4

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50 ... 61 ... 73  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

BBC Radio 3 & Radio 4    Page 49 sur 73

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne


Admin

481
Répondre en citant  
'The Aesthetic movement' - Sam 16 Nov 2019, 15:43

Encore un format de 28 minutes, idéal pour faire le tour d'un sujet lorsque la réalisation parie sur un montage à la fois dense et dynamique. Dans House Beautiful, the Aesthetic movement * (March 2011 - November 2019), le présentateur est loin d'être un admirateur béat du mouvement dit "esthétique" éclos en Grande-Bretagne dans les années 1850 en réaction à la production industrielle de biens. Laurence Llewelyn Bowen aurait plutôt tendance à orienter le sujet vers une critique de ce mouvement prônant la beauté du cadre domestique. Malgré cet angle de traitement (avec musiquettes censées le représenter), l'auditeur reçoit un ensemble d'informations de bonne facture qui ouvrent sur le sens de la décoration intérieure.

À quand une émission sur l'histoire de la décoration et du design à France Culture ?

En français Beauté, morale et volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wilde (exposition) (Universalis.fr)

Et la recension d'une exposition intitulée The Cult of Beauty: The Aesthetic Movement dans un article du Guardian  (Art and Design) du 26 mars 2011 : The Aesthetic Movement

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 49 Scree355


* Laurence Llewelyn Bowen considers the effect of the Aesthetic movement on the home in Britain.
Many artists and craftsmen were repelled by the ugly mass produced goods on show at the 1851 Exhibition. A reactive movement started that made BEAUTY the focus and ambition, not only of art but of all things including household goods and furnishings.
Laurence starts at Leighton House in London, the opulent studio-home of the painter Frederic Lord Leighton, which was open for the public to admire and emulate. Rossetti, Whistler and Wilde also had houses which became hugely fashionable for their muted colour, their harmonious furnishings and their refined collection of art and objects, many from Japan and the Middle East.
Laurence traces the style to the very heart of middle class suburbia where all things 'artistic' became an obsession.
And we hear how much we owe to that movement today - how our glassy home magazines are descendants of the Victorian 'home hints', how the tiles and wallpapers we choose, the idea of lifestyle' and of 'good taste' can be attributed to what happened during the 1870s
.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

482
Répondre en citant  
Ken Loach intime - Dim 17 Nov 2019, 10:59

De Ken Loach on connaît les convictions illustrées dans ses films. Ses goûts musicaux font moins la Une de ses interviews. Aussi est-on surpris du programme classique qu'il propose comme reflet de sa vie personnelle : Brahms, Beethoven, Schubert, Mozart, Dvorak. Plus attendues, les quatre chansons "de résistance" écoutées en extraits, dont "l'Internationale" chantée en espagnol.  

Pourquoi Ken Loach, né en 1936, fait-il encore des films ? Habitude (de 50 ans) et bonheur de rencontrer collaborateurs et acteurs.

BBC 3  : Private Passions: Ken Loach * 10/11/ 2019, un portrait inattendu tout en finesse et en douceur grâce au tact et à l'empathie de (Baron) Michael Berkeley , véritable artiste de la direction d'entretien.

* The film director Ken Loach talks to Michael Berkeley about the classical music he’s loved throughout his life and the dangerous power of music in film.
(...)
Ken talks to Michael about the music of his childhood growing up in Nuneaton after the war – he chooses Brahms's Academic Festival Overture to recall music lessons at school - and he we hear a piece by Schubert which reminds him of his own children growing up.
Ken picks recordings which bring back particular moments in his life: the sheer energy and excitement of Carlos Kleiber’s 1974 recording of Beethoven’s Fifth Symphony; the 1968 recording of Dvorak’s Cello Concerto by Mstislav Rostropovich and Herbert von Karajan, which brings back memories of making Kes; and Geza Anda’s recording of Mozart’s Piano Concerto Number 21, which was used in the film Elvira Madigan.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

483
Répondre en citant  
Un trésor de documentaire radiophonique : ''Henry Moore, My Father'' - Dim 17 Nov 2019, 16:25

Avis à l'English-understanding population d'auditeurs : cette évocation fait partie de la fine fleur du documentaire biographique, Henry Moore, My Father , BBC 4, February 2010, rediffusion le 14/11/2019.

Construction de l'émission de 28 minutes, extraits choisis, musiques de transition, pertinence des propos de Mary Moore, etc, je ne vois pas mieux. Il va être difficile d'écouter un numéro actuel d'"Une vie, une oeuvre" après cela…

Qui conduit cette production ? Mary Moore. Qui la réalise ? Susan Marling & Kate Bland. Des femmes qui font honneur à la profession. Ne comparons pas avec FC depuis 20 ans.

Au fait Henry Moore à France Culture, ils connaissent ? Je ne vois rien dans mes archives. Seul item trouvé via la fenêtre de recherche de la station : Henry Moore, méditation sur l'effigie de Sylvie Doizelet (qu'il faut sans doute lire "Henry Moore, méditation sur l'effigie" de Sylvie Doizelet *) 17/02/2007 (si un passant le possède, suis preneur).

* Mary Moore, daughter of the sculptor Henry Moore, describes life with her father, and explores his artistic legacy. From 2010.

Henry Moore's daughter, Mary, refreshes our view of the life and work of Britain's foremost 20th-century sculptor. Contributors include Antony Gormley, Anthony Caro, Richard Wentworth and Penelope Curtis.

Mary takes listeners on a tour of the Moore's home at Hoglands in Hertfordshire, a small house crammed with extraordinary carvings and paintings from all over the world. Being Moore's only child, life for Mary was never going to be totally straightforward. Hoglands was besieged by people wanting to talk to her father and take photographs of the family having tea in the garden. Art students, including Gormley, Caro and Wentworth, 'popped up'. 'My father was an extremely generous man who had time for anyone curious about art, unless of course he was watching the tennis,' Mary says.

The Henry Moore Foundation was formed in the last years of Moore's life and it stands as the most important supporter for sculpture in Britain.


*************
* Tiens, un nom, une femme qui dit dans cet entretien de 2018 : "j’aime avant tout écrire des portraits d’artistes, comme je l’ai fait pour Alfred Kubin, Henry Moore et Ernst Barlach (Le voyageur attardé, Le temps qu’il fait, 2012)".

Réponse à la question 8 de l'entretien : Du 4 octobre 2019 au 12 janvier 2020 MAMCS

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

484
Répondre en citant  
''We Need to Talk About Death'' - Mar 19 Nov 2019, 10:09

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t873-le-fil-twitter-de-regards-sur-france-culture#34236) a écrit:Vu dans le fil Twitter d'Aurélien Machin Bidule Bellanger
Ça ne s'invente pas, et ça ne se commente pas. France Cluturte, ce sont ceux qui y bossent qui en parlent le mieux :

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 49 Opera208
À des années-lumière des chroniquettes du conclusionneur dont FC se demandera dans dix ans comment il a été possible de lui donner une quotidienne, une série de BBC 4 (une radio généraliste qui diffuse souvent des programmes de haut niveau, voir ce fil) qui enfonce tout, mais vraiment tout ce que France Culture a pu faire sur "La mort" : We Need to Talk About Death * (43 minutes).

Le numéro de la série 3 est des plus intéressants et des mieux faits : My Dying Wishes Sat 12 Jan 2019. Cerise sur le gâteau (et nécessité pour les mal-entendants) : une transcription intégrale des propos tenus à la fois en studio et dans les situations d'urgence sur le terrain. Joan Bakewell, 85 ans, dirige les échanges avec maestria. Faire mieux ? Je ne vois pas.

***************

* Voir aussi les échanges sur ce forum post 103 à 105 (particulièrement le 105) dans le fil La série documentaire. Le post 103 signale ici la série britannique.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

485
Répondre en citant  
Pas ''refaire le monde'', mais le reproduire : une optique différente ! - Ven 22 Nov 2019, 13:46

Voici un documentaire original (donc impossible en France) : The World in Their Hands * dans la série Art of Now de BBC 4, le 29/08/2019 (30 minutes).

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 49 Scree371

De quoi s'agit-il ? D'une rencontre avec le fondateur d'une entreprise de fabrication de globes terrestres personnalisés. C'est un documentaire sur l'artisanat (découpe du papier, dessins à la main, collage, etc) où il est question de dextérité et d'art ; c'est également un ensemble de réflexions sur la représentation du monde en miniature depuis les Anciens Grecs jusqu'à nos jours ; c'est la nouvelle perception visuelle depuis 50 ans de la planète Terre (qui devrait s'appeler "Mer" vu sa surface).

La conception du documentaire est impeccable : fil directeur, le fondateur de l'entreprise  (on voit mal FC s'intéresser à tel entrepreneur) qui, soit dit en passant, est entré dans ce domaine après avoir échoué à trouver un globe satisfaisant pour son père ; des employés parlant de leur spécialité, puis des témoignages entrecroisés d'une artiste, d'une conservatrice spécialisée dans les globes , d'un écrivain ; accompagnement sonore ponctuant le documentaire :  l'enregistrement d'une musique, Gaia by Luke Jerram et la voix d'un astronaute américain citant en partie la Bible.

Les cinq dernières minutes sont consacrées aux enjeux environnementaux touchant la Terre.

Pourquoi mentionner cette émission (et même nourrir ce forum) ? Pour indiquer  que l'auditeur français se voit privé de sujets instructifs et stimulants comme celui-ci.

**********
* We hear from one of the world’s last remaining globemakers and reflect on the globe’s cultural and symbolic currency.
(...)
In this programme, we step into the studio of Bellerby & Co Globemakers, one of the few companies remaining that are making globes by hand today. From their Stoke Newington warehouse, we follow the journey of a globe from design to dispatch. We hear about the challenges they face daily, from retraining their hands to querying geopolitical protocol, and the customers who’ve commissioned their unique bespoke worlds.
Alongside this creative process, we visit installation artist Luke Jerram, who is touring his replica earth artwork, Gaia . We also hear from writer and cartography enthusiast Simon Garfield and globe conservator Sylvia Sumira to explore the rich history of globemaking as well as some bigger ideas around the influence of those who represent our planet to us. The globe is crucially illustrative of our shared experience. Do we need its symbol today more than ever?


Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

486
Répondre en citant  
Je vote Cédric Villani pour son ''nonlinear Landau damping theorem' - Dim 24 Nov 2019, 15:55

Un billet  dédié à Masterkey.

Vous avez besoin d'énergie, de joie, d'excitation, de bonheur et d'aventure, cette lecture est pour vous, Book of the Week Cédric Villani - Birth of a Theorem ; Mon 9 Mar 2015 / 18-11-2019 (5 X 14 minutes).

Tout d'abord qui est ce Julian Rhind-Tutt, le lecteur hors pair du livre de mémoires du mathématicien paru en 2015 (2012 en français) ? Il mérite tous les honneurs possibles, vu son talent et son incarnation du mathématicien dont le récit est à la première personne (le livre est publié sous la forme d'un journal de bord).

Ensuite qui est ce Richard Hamilton qui a adapté le livre pour la radio ? Pas une seule seconde on ne s'ennuie, et quand on ne connaît que pouic au domaine il faut le faire !

Le contenu du livre est résumé ci-dessous et dans le 2e lien ci-dessus. Pour les monoglotttes francophones, il est loisible de consulter le descriptif chez Babelio de Théorème vivant .

J'ajouterai que Villani nourrit une passion pour Catherine Ribeiro dont il fait installer un grand portrait dans son bureau une fois nommé directeur de l'Institut Henri Poincaré et aussi pour Tom Waits dont il cite "November" (avec en introduction le fameux thérémine qui a provoqué de nombreux échanges de connaisseurs et de cinéphiles dans ce forum, p. ex ici en fin de dialogue et surtout ). Et comme c'est de saison :



* Rock-star mathematician Cédric Villani's magical mystery tour through the world of mathematics.

He describes the journey which sees him wrestling with and taming a new theorem that will win him the most coveted prize in his field.

Along the way he encounters obstacles and setbacks, losses of faith and even brushes with madness. His story is one of courage and partnership, elation and despair.

His account unlocks what goes on inside the head of a mathematician and captures where inspiration comes from. Blending science with history, biography with myth, Villani conjures up a cast of mathematical greats including the omnipresent Einstein and Villani's personal hero, John Nash.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

487
Répondre en citant  
Si seulement... - Mar 26 Nov 2019, 10:48

Si seulement on avait sur une station publique française une émission juridique du calibre de Law in Action !  

Un des derniers numéros, Legal lessons from Brexit * (29/10/2019) montre toute la qualité du travail et de la réflexion à l'oeuvre dans la conception de cette émission visant à éclairer les rouages du système judiciaire au regard des sujets que l'actualité politique ou judiciaire met sous les projecteurs.

Le descriptif de l'émission de 28 minutes est en revanche lacunaire. Le nom des intervenants y est rarement mentionné alors que nous avons affaire aux plus grandes pointures de la profession. Le résumé est aussi partiel pour ce numéro qui traite quatre sujets. Après avoir discuté des systèmes juridiques gallois et écossais, le numéro se conclut sur les règles s'appliquant à l'immunité diplomatique suite à l'affaire Harry Dunn .

Il y a quelques années BBC Radio a dû couper dans les effectifs, ce qui a affecté la rédaction des descriptifs en ligne.

* Joshua Rozenberg asks what we can learn about the law and the constitution from Brexit?
In holding the government to account over Brexit, our judges have added new pages to the UK's uncodified constitution. Joshua Rozenberg finds the law more active today than at any time since he launched this programme 35 years ago, and in the first episode of the new series he asks what legal lessons we can learn from the tumult caused by Brexit.
Researcher: Diane Richardson
Producer: Neil Koenig

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

488
Répondre en citant  
Adrian M Owen is a Professor of Cognitive Neuroscience and Imaging - Sam 30 Nov 2019, 18:59

Structure de l'émission The Life Scientific :

Présentation générale du domaine dans lequel exerce le scientifique, ; ce qui a rendu célèbre la personnalité (dans sa corporation ou dans le public) ; le parcours personnel du scientifique, milieu familial, vocation, influences et inspirations, voyages ; le détail technique des recherches et les pistes de travail à venir.

Le numéro qui présente Adrian Owen porte sur les moyens de savoir comment le cerveau d'une personne en état végétatif réagit à des paroles ou à des images. Propos intéressants sur le développement de la technologie médicale (en passant, c'est un sujet qui n'intéresse vraiment, mais vraiment pas France Culture, ce doit être trop élitiste…) et sur les enjeux éthiques : si l'on peut communiquer avec des patients en état végétatif (20% des patients apparemment), il est alors possible de leur demander leur volonté en matière de fin de vie.

Potentiellement une affaire comme celle de Vincent Lambert aurait pu connaître un parcours différent.

Pour une toute petite présentation en français, voir Adrian M. Owen CIFAR (Canadian Institute for Advanced Research). "Adrian Owen est reconnu pour ses travaux dans l’évaluation de la conscience chez des patients végétatifs à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et de l’électroencéphalographie (EEG) pour observer leur activité cérébrale. (…)"

On y trouve un extrait d'une conférence éclairante donnée le 23 septembre 2019 :



Adrian Owen The Life Scientific, 22/10/2019.  "Neuroscientist Adrian Owen talks to Jim Al-Khalili about his search for awareness in patients with disorders of consciousness".

Neuroscientist Adrian Owen has spent much of his career exploring what he calls ‘the grey zone’, a realm of consciousness inhabited by people with severe brain injuries, who are aware yet unable to respond to those around them. It's this inability to respond which has led doctors to conclude that they are unaware.

In the late 1990's, Adrian started to question the assumption that they lacked awareness and a chance discovery set him on a novel path of enquiry - could some of these patients be conscious or aware even though they don’t appear to be?

His research has revealed that some are, and he’s pioneered techniques to help them to communicate with the outside world.
This emerging field of science has implications, not only for patients but, for philosophy and the law.

A Britain scientist, Adrian now runs a research programme at the Brain and Mind Institute at Western University in Canada, dedicated to reaching people in this ‘grey zone’.

Producer: Beth Eastwood

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

489
Répondre en citant  
Hannah Rankin & Selina Cadell - Dim 08 Déc 2019, 13:00

Deux numéros de Private Passions de Michael Berkeley sur BBC 3, du genre qu'il est impossible d'entendre à France Musique ou France Culture : Hannah Rankin le  01/12/2019 * : une bassoniste et boxeuse professionnelle raconte sa double vie de musicienne d'orchestre et de sportive et comment les deux domaines se complètent pour assurer son équilibre. Propos impressionnants de maturité et très bien amenés par le maître d'entretien dont le sport n'est pas précisément la passion.

Selina Cadell ** le 20/10/2019. Actrice, Selina Cadell , née en 1953, a des propos forts sur l'art théâtral, sa famille, ses deuils. Non mentionnée dans la liste des pièces diffusées, la lecture d'un poème de John Keats, Ode to a Nightingale par son parrain, Sir Ralph Richardson.  À remarquer aussi une version inspirée de La Mer de Claude Debussy, par l'Orchestre national de France sous la direction de Daniele Gatti .

De la radio de haute qualité, faite comme toujours par la boîte de production Loftus et produite par Jane Greenwood pour le compte de BBC 3.


* Hannah Rankin grew up on a sheep farm near Loch Lomond. Earlier this year she made history by becoming the first Scottish woman to win a boxing world title when she became the IBO (International Boxing Organisation) super-welterweight champion. She’s recently returned from winning her first big fight in America.
But, as she tells Michael Berkeley, she is just as likely to be found in the woodwind section of an orchestra as she is in a boxing ring, because Hannah is also a highly accomplished bassoonist. She studied at the Royal Scottish Conservatoire and the Royal Academy of Music, and now teaches in schools and performs with the London Sinfonietta, at the St Petersburg Ballet Theatre, and the London Coliseum. With her fellow Royal Academy of Music alumni she founded the Coriolis Quintet.
Known on the professional boxing circuit as the Classical Warrior, Hannah explains how she balances her two lives, in the ring and on the stage, and what it’s like building up to a really big fight.


** Selina Cadell is one of our most versatile and accomplished actresses - from French and Saunders to Chekhov on Broadway, and from Alan Bennett to Shakespeare, she brings humour and sensitivity to stage and screen. Michael Billington described her recent performance in Charlotte Jones’s play Humble Boy as ‘one of the best pieces of acting you’ll see anywhere'. (...) Selina shares memories of her godfather Sir Ralph Richardson - and his acting tips – and we hear his beautiful reading of Keats’s Ode to a Nightingale (...).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

490
Répondre en citant  
La vie après la contamination nucléaire : le Bélarus - Mar 10 Déc 2019, 09:52

Reportage tout simplement exceptionnel du World Service au Bélarus : Belarus, Harvesting the whirlwind *, BBC World Service Sat 19 Oct 2019.

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 49 Scree485

Ces chevaux font partie d'un élevage, l'un des secteurs économiques, avec l'apiculture et le maraîchage, permettant de faire vivre les habitants retournés sur leurs terres.

Du réel, du réel et encore du réel :
"Pourquoi n'êtes-vous pas partis ?"
"Où aller, on n'a pas d'argent et nous sommes ici chez nous".

Aspects économiques, aspects humains fort bien mis en valeur, et point scientifique fait par un expert indépendant sur l'absorption des radionucléides par la population. Pas sûr que l'on ait envie, comme M. Jancovici, de passer ses vacances à quelques encablures de Tchernobyl...

Remarquable mise en forme radiophonique, d'un professionnalisme exemplaire.

* The irradiated lands around the Chernobyl nuclear reactor were large, prosperous, and lively collective farms until the reactor exploded in 1986. Seventy percent of the toxic radiation fell in Belarus – a small, agrarian country in which most people lived on the land. Hundreds of villages were evacuated, but much of the population has since returned. A generation later Global Business visits the Belarussian contamination zone and its hinterland to see how the local economy and way of life has adapted to a world turned upside down. We meet the beekeepers developing a honey farm in the depopulated part of the zone, visit an unexpected herd of horses and hear about the innovations in arable farming designed to resist radioactive toxins.     Produced and presented by Monica Whitlock


Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

491
Répondre en citant  
Une admirable série radiophonique : ''Natural History Heroes'' - Ven 13 Déc 2019, 12:48

Tant de choses excellentes et nourrissantes pour l'esprit sont diffusées par la BBC que l'on a l'embarras du choix et l'écoute parfois très différée. Ce qui, en soi, ne pose aucun problème, vu l'intemporalité de nombre de productions. Exemple, la série Natural History Heroes . À question classique : "Imagine-t-on un tel programme sur FC ?", réponse classique : "Non" (non et non).

Dix numéros d'un petit quart d'heure (2015, rediffusion novembre 2019) retraçant la vie et l’œuvre de personnalités marquantes dans le domaine des sciences naturelles à travers la voix de chercheurs qui ont élu chacun la leur comme "héros" ou "héroïne" du savoir.  Passionnant.

Le premier numéro était consacré au collectionneur et philanthrope Sir Hans Sloane , le second au médecin, considéré comme le père de l'anatomie comparée Edward Tyson et le 3e à l'aventure scientifique et humaine de la paléontologue Dorothea Bate * (1878-1951) :

BBC Radio 3 & Radio 4 - Page 49 Scree492

Toutes ces émissions font l'objet d'une réalisation soignée à partir d'une narration et d'entretiens tenus au Natural History Museum. Chaque page de descriptif est en soi une revue du sujet. C'est superbe.

* Palaeontologist Tori explains why Dorothea Bate is one of her Natural History Heroes.

When Dorothea Bate turned up at the Natural History Museum in late 1890s London and demanded a job she would have been unaware of the tremendous legacy her work would leave. Her boldness led Dorothea to the Mediterranean looking for the bones of extinct mammals, finding many species of tiny elephants and hippos.
She would later become the first female scientist to be employed by the museum. We delve into the palaeontology department at the Natural History Museum to reveal the bones Dorothea unearthed – some of which turned out to not be elephants after all.


Wiki français Dorothea Minola Alice Bate (8 novembre 1878 - 13 janvier 1951)

Contenu sponsorisé 


492
Répondre en citant  
Re: BBC Radio 3 & Radio 4 -

BBC Radio 3 & Radio 4     Page 49 sur 73

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50 ... 61 ... 73  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum