-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-45%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom SuperRep 3 – chaussures de HIIT pour Femme
71.47 € 129.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Autres radios culturelles » BR Klassik & Bayern 2

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / Autres radios culturelles

BR Klassik & Bayern 2    Page 6 sur 6

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne


Admin

51
Répondre en citant  
''Le jaïnisme - la religion sans violence'' - Dim 14 Aoû 2022, 09:53

Le 13 août :
Philaunet(https://regardfc.1fr1.net/t901p40-br-klassik-bayern-2#38096) a écrit:Comme il ne faut pas compter sur France Culture pour aborder la culture indienne et sa théologie, tournons-nous vers Bayern 2 dans son émission radioWissen avec un numéro de 2016 rediffusé le 09/02/2022 : Der indische Bhakti-Glaube - Wenn Gottesliebe selig macht (....)
et ce 14 août, Jainismus - Die Religion ohne Gewalt de 2016, une rediffusion du 27-10-2021 :
Selon les croyances de la très ancienne religion jaïn, celui qui mène sa vie de manière à ne pas nuire aux autres êtres vivants a une chance de salut. Ses adeptes évitent strictement tout ce qui peut nuire aux autres êtres vivants. Ils sont strictement végétariens, ascétiques et travailleurs. Mais que se cache-t-il exactement derrière cette philosophie de vie ?

Wer sein Leben so führt, dass er anderen Lebewesen nicht schadet, hat nach dem Glauben der uralt Jain-Religion die Chance auf Erlösung. Ihre Anhänger vermeiden strikt alles, was anderen Lebewesen schadet. Sie leben streng vegetarisch, asketisch, arbeitsam. Doch was genau steckt hinter dieser Lebensphilosophie?
22 Min.
VON: Bettina Weiz
Ce documentaire fait de nouveau entendre l'Indologue Robert Zydenbos (Ludwig-Maximilians-Universität de Munich) dont l'accent américain trahit la langue maternelle. Il est construit sur la même ligne que celui sur la bhakti : une narration explicative étayée par les propos de l'indologue et illustrée par des extraits d'entretiens enregistrés en Inde, ces derniers faisant tout le sel de ce documentaire. Du solidement construit.

Extraits du PDF  (traduction légèrement amendée) :

Sur le régime alimentaire :
La discipline la plus importante est la non-violence, ahimsa. C'est pourquoi, par exemple, les jaïnas ne deviennent pas soldats et ne mangent pas d'animaux. Même les carottes, les radis, les oignons, les pommes de terre et autres plantes qui poussent dans la terre doivent être évités.

En outre, celui qui récolte des légumes-racines détruit immédiatement une plante entière. Il est moins violent envers la plante - et plus durable - de cueillir des fruits.
La plante peut ainsi continuer à vivre et à porter encore plus de fruits. Chez Unnidhra Jain, les plats sont à base de poivrons, de concombres et de riz. Et pas d'alcool : après tout, la fermentation fonctionne avec des micro-organismes. Outre la non-violence, les jaïnas font le vœu de respecter quatre autres disciplines : dire la vérité, ne pas voler, ne pas posséder et être fidèle à son époux ou à son épouse. Les moines et nonnes jaïns font le vœu de renoncer complètement au sexe. Ils mènent une vie encore plus ascétique que les laïcs.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
Sur l'existence ou non d'un créateur divin :
Robert Zydenbos :
Le jaïnisme est une religion athée. Ils ne croient pas que le monde soit une création. Ils croient que le monde est éternel. Que le monde a toujours existé. Il n'y a donc pas de créateur. Les jaïnas ne croient pas non plus que ce qui se passe dans le cosmos est réglé et dirigé par un être supérieur. Et c'est ainsi que les jaïnas aiment croire que leurs lois religieuses sont une sorte de loi de la nature. Et que Dieu n'est pas nécessaire. Cela donne à leur religion quelque chose de très rationaliste.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

52
Répondre en citant  
''Shiva - Le dieu de la destruction'' - Mar 16 Aoû 2022, 15:50

Bayern 2 dans son émission radioWissen a abordé plusieurs aspects de la culture indienne. Plus haut dans ce fil ont été signalés : La bhakti et Le jaïnisme produits en 2016, Sita,  Ganesha et Die Bhagavad Gita - Indische Weisheiten als Poesie en 2017 et Weltreligion Hinduismus en 2020.

Retour à un numéro de l'année fertile en thèmes indiens sur Bayern 2 avec Shiva -Der Gott der Zerstörung du 24.05.2017 dont le fort utile Manuskript est donné dans une page et non dans un PDF.

Une transcription bienvenue, donc,  pour un sujet dont la complexité requiert toute l'attention. On est ici dans une émission de savoir exigeante qui fait entendre deux narrateurs, un lecteur et un intervenant scientifique. Le documentaire audio tire son avantage de la variété des voix et des bruitages. Un documentaire qui s'écoute plusieurs fois, ce qui est nettement mieux qu'une heure diluée d'AvR (ex Philochemins) avec un invité euheutant qui se voit couper par la productrice toutes les minutes pour réduire l'heure à une accumulation de bribes, vu que FC prête à l'auditeur une incapacité à se concentrer plus de 60 secondes...
Presque tout le monde l'a déjà vue : La représentation du dieu indien Shiva, dansant, avec quatre bras, entouré d'une roue de flammes - Shiva Natraja, le roi de la danse. Dans la trimurti, un concept de l'hindouisme qui englobe les trois fonctions cosmiques de création, de conservation et de destruction, Shiva incarne le principe de destruction. Mais ce principe signifie en même temps transformation, création et nouveau départ. Dans la danse cosmique de Shiva, le 'démon de l'ignorance' se trouve sous les pieds du dieu. Shiva détruit ainsi l'ignorance - et accessoirement l'univers entier, pour le recréer en même temps. Shiva n'est pas seulement l'un des nombreux dieux hindous, il est considéré comme le dieu des dieux, la cause première de toute existence, dont la méditation extatique est à l'origine de toutes les créatures. La puissance créatrice du dieu est exprimée par un symbole largement connu : le linga, le phallus stylisé. Mais le mot linga signifie simplement 'signe' - un signe dans lequel toutes les formes se dissolvent.

Autor und Regie: Frank Halbach

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

53
Répondre en citant  
''Georg Forster (1754-1794) - ethnologue et humaniste'' - Mer 17 Aoû 2022, 09:27

Un numéro passionnant de radioWissen qui pourrait faire l'objet d'un Une vie une œuvre d'antan sur France Culture dans son format d'une heure trente : Georg Forster - Ethnologe und Menschenfreund [Georg Forster - ethnologue et humaniste] 17.2.2022.

Le Manuskript - PDF de 16 pages témoigne de la qualité de la synthèse de cette biographie d'une durée de 23 minutes. Avantage de la présentation sonore sur, par exemple, l'article très complet de Wikimonde en référence ci-dessous : la théâtralisation de la correspondance, les bruitages, le témoignage direct du professeur de littérature Dr. Michael Ewert qui a co-fondé la "société Georg Forster" à  Kassel, les voix qui retiennent l'attention.

Le début de l'émission via le PDF : "Vous écoutez radioSavoir - aujourd'hui, un reportage sur le circumnavigateur visionnaire et révolutionnaire Georg Forster. Jeune homme, il a fait le tour du monde avec le capitaine Cook. Georg Forster a passé la fin de sa vie dans un Paris en crise. Il n'a jamais perdu la foi en la révolution, même s'il était horrifié par la violence qui s'emballait".

De la radio culturelle de haut niveau désormais très rare sur France Culture, comme  dans ''Grande Traversée : Champollion, courir contre le temps'', par Emmanuel Suarez.
Tout jeune, Georg Forster fit le tour du monde à la voile avec le capitaine James Cook. Il découvrit les glaces éternelles de l'Antarctique et les chaleureux autochtones de Tahiti. Tahiti était déjà à l'époque un lieu mythique qui faisait rêver les intellectuels et les nobles. Georg Forster fut un botaniste, un ethnologue, un aventurier allemand, un visionnaire et un révolutionnaire.

Georg Forster umsegelte als junger Mann mit Capitain James Cook die Welt. Er lernte das ewige Eis der Antarktis und freundliche Ureinwohner auf Tahiti kennen. Tahiti war schon damals ein mythischer Ort, der die Träume von Intellektuellen und Adeligen anregte. Georg Forster war Botaniker, Ethnologe, ein deutscher Abenteurer, ein Visionär und ein Revolutionär.
AUTOR/IN: Gabriele Knetsch
REDAKTION: Nicole Ruchlak
REGIE: Kirsten Böttcher
TECHNIK: Roland Böhm
SPRECHERIN: Rahel Comtesse (10.00)
ZITATOR: Franz Pätzold (11.00)
ABSAGE: Johannes Hitzelberger (PS)
INTERVIEWS MIT: Dr. Michael Ewert, LMU
Wikimonde : Georg Forster (1754-1794)

The Wall Street Journal : ‘Georg Forster’ Review: In Search of Earthly Paradise

BR Klassik & Bayern 2 - Page 6 Screen94

BR Klassik & Bayern 2 - Page 6 Screen93
Painting by Georg Foster of a gray-headed kingfisher made during Capt. Cook’s expedition of 1772-75.

Contenu sponsorisé 


54
Répondre en citant  
Re: BR Klassik & Bayern 2 -

BR Klassik & Bayern 2     Page 6 sur 6

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / Autres radios culturelles

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum