-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €
Le Deal du moment : -62%
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et ...
Voir le deal
23.07 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Conversatoire & Atelier » Qu'est-ce que la vulgarité ?

Qu'est-ce que la vulgarité ?    Page 1 sur 1

Bas de page ↓   

Nessie 

Nessie

1
Répondre en citant  
Qu'est-ce que la vulgarité ? - Mer 06 Aoû 2014, 17:11

Les amateurs de radio historique feront peut-être un peu hâtivement la distinction entre vulgarité et grossièreté. Non à tort, mais tout de même : certes il y a bien un recoupement entre les deux, de même qu'il y a un recoupement entre l'humour et le comique, toutefois ce sont là deux choses bien distinctes.

La grossièreté notamment est très facile à définir, mais la vulgarité non. Depuis quelque temps je travaille ce sujet comme une pâte et je dois admettre que si la pâte lève eh bien elle lève par trop, et dans tous les sens ou presque. Oui c'est la débâcle sémantique, et comme en la matière je ne chéris guère l'embâcle, j'invite les forumeurs à y déposer leur grain. De sel.

J'ouvre ce fil donc pour en dialoguer avec les praticiens et observateurs spécialisés, qui pourront m'éclairer dans ma difficile quête.



Dernière édition par Nessie le Mer 06 Aoû 2014, 17:15, édité 1 fois

Nessie 

Nessie

2
Répondre en citant  
Re: Qu'est-ce que la vulgarité ? - Mer 06 Aoû 2014, 17:11

(réservé)

Philaunet 

Philaunet
Admin

3
Répondre en citant  
Pour mal commencer la semaine - Lun 02 Juil 2018, 07:52

dénoncer le sexisme par le verbe (deux heures d'antenne) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-01.07.2018-ITEMA_21730222-0.mp3" debut="56:59" fin="57:14"] (à 57')

La déclaration liminaire lue par Sandrine Treiner (il faut apprendre à respirer, madame la directrice...) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-01.07.2018-ITEMA_21730222-0.mp3" debut="01:30" fin="04:06"]

(Ajouter C'est l'été, je pars, si la dépression est insuffisante).

Curly 

Curly

4
Répondre en citant  
La blague qui pue - Sam 31 Aoû 2019, 21:56

Le Granule passe les plats dans une énième émission popolitique, celle qui manquait cruellement  sur cette antenne qui en parle finalement assez peu.
Thème du jour, les élections municipales en France (= à Paris).
Le titre : "Paris, la mère de toutes les batailles."
Jeu de mots pas drôle ? Pas grave. Il est question ici de vulgarité, ne chassons pas deux lièvres à la fois. Ne chassons pas d'ailleurs, laissons les lièvres nous poser des lapins.

La vulgarité dans ce qui va suivre, c'est le dérapage minable d'un journaliste persuadé qu'il est fun et bien clivant, alors qu'il vient de faire une comparaison qui n'est pas d'un goût douteux, mais carrément puante.
Citons avec des pincettes, et mettons deux guillemets pour isoler de l'odeur

« « On se méprend sur la vraie date de la Libération de Paris.
Elle n’a pas eu lieu le 25 août 1944, elle aura lieu le 22 mars 2020.
Car Paris est occupée depuis 5 ans déjà… par Anne Hidalgo !
C’est en tout cas ce qu’on peut déduire du nombre et de l’hostilité de ses opposants, bientôt ses rivaux, qui lui reprochent, en vrac, les bouchons, la saleté, la délinquance…
La liste est déjà longue de ceux qui veulent libérer la capitale lors des prochaines municipales. A coup sûr, de toutes les élections locales, celle-ci sera la plus suivie.» »

Comparer l'actuel maire de Paris aux nazis qui ont occupé la France (=Paris), tout ça pour se croire spirituel, c'est tout bien considéré de la connerie en or massif.

Le Granule devrait passer ses prochaines vacances en Corée du Nord, c'est pas pire que Paris.

Amis de la vulgarité et de l'analyse popolitique nuancée, bonsoir.
Désodorisez bien ce message en le quittant, merci.

Philaunet 

Philaunet
Admin

5
Répondre en citant  
Ce qui fait rire (gras) à France Culture - Dim 01 Sep 2019, 09:21

Qu'une des figures tutélaires de France Culture (plus de trente ans de maison) mette en valeur un tweet d'une grande vulgarité montre à quel niveau se situe la station. On voit mal l'envoi d'un tel tweet de la part d'une pointure de France Musique.

Qu'est-ce que la vulgarité ? Scree120

Concernant le vocabulaire de Hugh Grant, il en connaît évidemment un rayon. Taper dans un moteur au nom de l'acteur "Condamnation".

Voir aussi Hugh Grant s'estime désormais « vieux, moche et gros »

Pour les jeux de mots et allusions détestables d'Hervé Gardette, c'est dans le post précédent sous le titre La blague qui pue.

Curly 

Curly

6
Répondre en citant  
Dans le fil culture, aujourd'hui : la bibite à Juju - Jeu 12 Sep 2019, 18:13

Monumental article sur Julien Green, le plus long jamais lu sur ce site.

Julien Green sent bon la naphtaline. De l’aveu même de Frédéric Martel, l’auteur de l’article fleuve, c’est un auteur mineur. Mais quand on peut se permettre d’aligner les anecdotes de cul sous couvert de culture, autant faire un article bien détaillé.

Donc : du cul du cul & de la promo.
N’ayons pas peur d’appeler une bistouquette une bistouquette : France Culture, sous couvert d’actualité culturelle, fait le tapin.
Premier paragraphe, un extrait du journal de Green enfin (mais qui l’attendait ? ) décaviardé : une bonne grosse scène de porno gay pur jus, qui plus est d’une valeur littéraire nulle.

Dans la présentation, rétablissons gayment le connecteur logique qui manque.
« homosexualité, racisme, antisémitisme. (Donc : ) Un événement littéraire sans précédent. »

Dans l’article on apprend que si Green était bien chaud, c’était pas pour publier son journal.
Même les passages barrés sont débarrés et reproduits en italique !
La vie littéraire des années 20 à 40, à en croire F. Martel, se résume à la vie sexuelle de Green et son racisme même pas latent. Alors là, pour le cul, les anecdotes abondent, la vie littéraire se résume à la zigounette de Julien Green. Les détails, en veux-tu, en voilà, avec pluie de citations.

« (…) l’œuvre de Julien Green (...) peut réapparaître aujourd’hui dans les "queer studies" et les "études de genre". Sans l’avoir jamais voulu, et tout en ayant pris soin de différer de plusieurs décennies ce succès et ce retournement spectaculaire, Julien Green est enfin devenu, non pas un écrivain catholique, mais un auteur LGBT. »

Il fallait le dire tout de suite !
Ce monde où chacun chacune, perdu dans un dédale de complexitude, ne peut se retrouver que grâce à une nuée d’icônes qui vous aident à penser dans le bon chemin, celui de la route, avait besoin de Juju !
Mais le miracle ici c’est d’aligner avec soi et l’extrême droite, et les LGBT.

Merci pour cette sacrée passe interminable (mais quand on peut parler cul, on s’oublie, on ne compte plus les mots), et comme tout le monde doit remercier tout le monde, voilà la petite note de bas de page :
« [Disclaimer : par souci de transparence, je précise ici que Jean-Luc Barré, biographe de référence de Jacques Maritain et de François Mauriac, et éditeur du Journal Intégral de Julien Green est également l'éditeur de mon dernier livre, Sodoma, Enquête au cœur du Vatican, chez Robert Laffont.] »

Il fallait le dire tout de suite… En plus y a plein de rapport entre les deux, c'est la double promo !

Donc, pour en revenir au début : du cul, du cul, et de la promo.

Philaunet 

Philaunet
Admin

7
Répondre en citant  
L'ouverture selon France Culture - Dim 17 Nov 2019, 12:02

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t673-qu-est-ce-que-la-vulgarite#33783) a écrit:Monumental article sur Julien Green, le plus long jamais lu sur ce site.

Julien Green sent bon la naphtaline. De l’aveu même de Frédéric Martel, l’auteur de l’article fleuve, c’est un auteur mineur. Mais quand on peut se permettre d’aligner les anecdotes de cul sous couvert de culture, autant faire un article bien détaillé.

Donc : du cul du cul & de la promo.
N’ayons pas peur d’appeler une bistouquette une bistouquette : France Culture, sous couvert d’actualité culturelle, fait le tapin. (...) Donc, pour en revenir au début : du cul, du cul, et de la promo.
Les citations croustillantes des Pieds sur terre pour de plus nombreux putaclics : « J’avais utilisé trois préservatifs différents : le premier s’était cassé, le deuxième était perdu, et le troisième était mal posé ! Me voilà parti à la recherche d’un nouveau préservatif, pendant que ma partenaire m’attend ! » notée dans ce post-ci et, dans ce post-là, « J’ai tout découvert par moi-même et la seule approche du sexe que j’avais, c’est les garçons en train de se branler au fond de la classe ».

Aussi cette élégante conclusion de Guillaume Erner, signalée dans La vie des idées le 25 septembre 2019  : « savoir si nous sommes arrivés au stade final de l’humanité(,) le stade anal, ou si nous mettrons quelques années pour y parvenir, au stade étron, bien sûr ».

La grande classe de France Culture.

Curly 

Curly

8
Répondre en citant  
Cette putain de vulgarité, c'est quoi à la fin, bordel ? - Dim 17 Nov 2019, 16:05

Ne confondons pas grossièreté et vulgarité.
Par exemple, le titre de ce message est grossier, mais il pose une question tout ce qu'elle a de banalement pertinente.
La vulgarité n'a pas besoin de grossièreté pour s'exprimer, bien qu'elle puisse y avoir recours.
Pour la vulgarité, cf exemples multiples et variés du fil La vie des idées, allez j'en donne quelques-uns pour la forme : « chaque catégorie de français n’a pas vocation à dire la loi sur le pan de la réalité qui la concerne sinon les motards – je suis motard – auraient pour tache de fixer les limites de vitesse et là bien sûr on rigolerait...» « Si l’on en croit les recherches sur Google, l’intérêt pour le kale avait débuté en 2011 grâce à l’actrice Gwineth Paltrow — qui ressemble plutôt à une endive, mais c’est une autre question — et culminé en 2014, date à laquelle le kale supplante l’épinard sur Google. »  tous deux signés Guillaume-putain-il-est-quelle-heure-bordel-de-merde-Erner. C'est vaseux, c'est douteux, c'est vulgaire, alors que Popo 1er se croit d'une spiritualité no limit.

Mais voici Répliques de la semaine sur Woody Allen (un choix pas innocent), dans lequel Finkie monologue longuement sur la crétinerie télévisuelle comparée au cinéma (comparaison tout aussi crétine soit dit en passant) avec comme point d’appui Woody Allen, et des morceaux de Fellini et de Buñuel.

Soyons naïfs deux secondes : mais pourquoi Finkie multiplie les apparitions à base de clash & buzz à la téloche, l’antre du diââââââble ?
Et qui plus est pour y diffuser des blagues du genre (oui, on aime bien le genre à France Trucrute) Grosses Têtes où le second degré consiste à affirmer haut et fort sa virilité en beuglant qu’on viole sa femme tous les soirs, top lol mdr.
Mais ce type de remarques fun « second degré », c’est la marque de fabrique de France Rtcutrure cf encore La vie des idées, où des inepties de ce genre tombent chaque jour dans l’indifférence générale, parce que la radio on l’écoute sans l’écouter, alors que la téloche on l’écoute sans la regarder avec la télécommande dans une main et Twitter dans l’autre.
La direction secouée (si la pulpe stagne en bas, c’est pluie mondiale de sauterelles sur toute la France) ne bouge pas, vous pensez bien, c’est du nanan : enfin, France Cruture a son Zemmour ! Le jackpot médiatique !
L’auditeur ne touche pas le fond, il est bien au-delà, dans l’enfer radiophonique de la beaufitude, alors que meanwhile, au cœur de cette nuit,
Robert Hirsch joue « Les suites d’un premier lit  » de Labiche
Roger Pillaudin adapte « L’image dans le tapis  » de Henry James
Roland Dubillard et Philippe de Cherisey redeviennent Grégoire et Amédée etc, etc...  La journée ne proposant que du brassage de vide autour de l'actualité, afin que les bons auditeurs puissent continuer d'écouter sans écouter.
                                                                                        Fin

Curly 

Curly

9
Répondre en citant  
Les pré-nécros du site de France Culturr - Mer 23 Sep 2020, 21:17

Nos ami,e,s les rapaces cherchent du clic à tout prix.
Donc ,
Qu'est-ce que la vulgarité ? 379

puis, plus loin,
Qu'est-ce que la vulgarité ? 284

Explication,

Qu'est-ce que la vulgarité ? 199

un article de 2018 en forme de compte-rendu d'un Jeu de l'ouïe de 1986, auquel on rajoute vite fait une phrase au début pour le transformer en nécro. Un gain de temps, parce qu'il faut surfer sur le cadavre tant qu'il est chaud et que ça crée du clic.

La ligne générale : prendre l'actualité à bras le corps avec du recul mais en avance. Est-ce clair ?

Contenu sponsorisé 


10
Répondre en citant  
Re: Qu'est-ce que la vulgarité ? -

Qu'est-ce que la vulgarité ?     Page 1 sur 1

Haut de page ↑   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum