-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » « L'Art est la matière » (ex « Les Regardeurs »)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

« L'Art est la matière » (ex « Les Regardeurs »)    Page 4 sur 4

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

31
Répondre en citant  
Un peu de culture pour ne pas déformer le sens de paroles - Jeu 07 Mar 2019, 11:00

Lvstvcrv(https://regardfc.1fr1.net/t629p20-l-art-est-la-matiere-ex-les-regardeurs#32464) a écrit:Parler de peintures à la radio n'est pas aisé, et les émissions de L'art est la matière en souffrent naturellement. Cependant, celle du 03/03 s'avère très intéressante, et répond à la mission de France Culture : ouvrir des fenêtres sur des événements de la culture (ici la culture artistique) et donner l'envie d'approfondir la question évoquée dans une émission. (...)

et aussi cette remarque de Macke (je crois) : le besoin d'abstraction grandit quand le monde est de plus en plus confus. (...)
Vous croyez mal : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13090-03.03.2019-ITEMA_21997742-0.mp3 " debut="24:27" fin="25:23"], critique d'art cité : Wilhelm Robert Worringer. [j'ai laissé le grain de sel et l'interruption de JdL qui adore surimposer son "savoir" à la parole des intervenantes].

Réfléchir à la remarque de l'intervenante "C'est une vision, je dirais, qui met un peu à distance aussi cette question de l'abstraction".

Pour aller plus loin Wilhelm Robert Worringer (13 janvier 1881, Aix-la-Chapelle - 29 mars 1965, Munich) est un historien et critique d'art allemand. Il défend le mouvement de l'expressionnisme, auquel il donne son nom.

En s'adressant à munstead
Lvstvcrv(https://regardfc.1fr1.net/t94p850-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#32471) a écrit:(...) Peut-être une écoute un peu lointaine de votre part ? N'hésitez pas à prendre le temps d'une écoute attentive pour alimenter vos critiques.
Relire l'Évangile selon Matthieu chapitre 7, versets 3 à 5, pour la Parabole de la paille et de la poutre, "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? (...)".

Philaunet 

Philaunet
Admin

32
Répondre en citant  
Une autre ''excellente'' émission ? - Dim 09 Juin 2019, 09:18

Cette émission, à l'instar d'Avis critique, n'est-elle pas, elle aussi, "excellente" chaque semaine ? Un point commun : le long descriptif avec la transcription de nombreuses interventions est mis en ligne avant la diffusion. Avantage : on peut prendre connaissance de l'essentiel de l'émission sans écouter M. de Loisy bégayer, outrer tout propos, flatter les intervenants avant de les interrompre pour placer une banalité ou une science nouvellement acquise.

Aujourd'hui, le numéro est tout un programme (non grammatical) : Ecritures au limite, avant la fracture.

Un titre bien dans l'esprit de la station. La suite le confirme.

Sous-titre accrocheur, du corps et de l'extrême : "Des manuscrits qui font corps avec des situations extrêmes"

Après, Jean de Loisy s'essaie à l'écriture franceculturienne :

  • "Comment les mots peuvent encore témoigner de nos existences soudain tremblées ?"
  • "les moments extrêmes de la vie, quand nous nous trouvons à sa pointe finale, ou que nous gémissons sous l'aiguillon inassouvi du désir, ou que nous nous trouvons sous l'empire de l'angoisse absolue"
  • "Dans la détresse, le manque absolu ou la peur, quand tout vacille"
  • "des mots ressassés, branlés par le désir impérieux"
  • "les esprits souterrains qui agitent les tables de notre inconscience".
  • "Tous ces documents minuscules, parfois, sont des monuments".
  • "Des immenses reliques dédiées à la vie. A la vie, à nos vies. Ce sont ces documents absolus"

Rien moins.

Les citations définitives  :

  • "Le trauma est une situation où la capacité à s'adresser à autrui semble pulvériser [sic] par le choc".
  • "A travers ces manuscrits, on est dans le moment qui précède la pulvérisation".
  • "L'artiste est peut-être toujours sur ce fil en contact avec cette expérience en lui du risque de basculer qui n'aurait plus forme ni adresse possible".
  • "un moment où il y a un risque pour notre humanité, notre façon d'être un être humain ; parce qu'il y a un risque que tout soit menacé. Soit un deuil, soit un désir incandescent, un état de conscience différent..."
  • "Ces billets écrits dans une situation extrême témoigne [sic] aussi d'un état d'esprit extrême et nous sont parvenus de façon presque miraculeuse par des voies extrêmes"
  • "Dans les situations extrêmes, on accède à une lucidité qu'on n'est pas capable d'avoir dans d'autres circonstances" [C'est pourquoi l'apocalypse est une chance]

Une émission qui s'inscrit dans le façonnage quotidien de la sensibilité (au cataclysme, à la fin du monde, à tout extrême dramatique) de l'auditeur. Personne n'est obligé de l'écouter, mais il est intéressant de voir les divers moyens utilisés à cet effet par la chaîne qui se veut essentiellement un média influenceur.

Philaunet 

Philaunet
Admin

33
Répondre en citant  
Oppression du pied - Dim 23 Fév 2020, 15:54

Un titre Evolution de la chaussure du Moyen Âge à nos jours oh, oh, ça va être intéressant, se dit-on, quand même sans illusion, car voyons le sous-titre, eh bien oui, il fallait s'attendre à cet angle : "L'histoire de la chaussure nous emmène dans les tortures volontaires que ces objets nous infligent."

Reprenons la phrase : "ces objets nous infligent des tortures volontaires". On ne fera pas d'explication grammaticale, ni de remarque sur le style ampoulé et ridicule de la suite.

Nul besoin non plus de commenter plus avant le traitement du sujet (oppresseurs / opprimées) inspiré par une exposition au Musée des Arts Décoratifs : Marche et démarche. Une histoire de la chaussure du 7 novembre 2019 au 22 mars 2020.

Le propos de l'exposition :
L’exposition « Marche et démarche. Une histoire de la chaussure » s’interroge sur le statut de cet accessoire indispensable du quotidien en visitant [sic] les différentes façons de marcher, du Moyen Âge à nos jours, tant en Occident que dans les cultures non européennes. Comment femmes, hommes et enfants marchent-t-il [sic] à travers le temps, les cultures et les groupes sociaux ?
Ce qu'en fait la station parisienne France C. : " le soulier donc est toujours le reflet de notre imaginaire. Chacun est prêt à souffrir pour le porter ou à faire souffrir pour désirer plus...". Masochisme et sadisme, sinon rien.

Philaunet 

Philaunet
Admin

34
Répondre en citant  
''La Nativité d'Albrecht Altdorfer'' (2015), une pépite de France Culture - Lun 05 Oct 2020, 15:27

Au Louvre se tient actuellement une exposition intitulée Albrecht Altdorfer. Maître de la Renaissance allemande du 1 Octobre 2020 au 4 Janvier 2021.

Voilà ce que répondait il y a près de six ans Philippe Dagen à Jean de Loisiy dans l'émission Les Regardeurs consacrée à La Nativité d'Albrecht Altdorfer (24-01-2015) à propos de la méconnaissance de ce peintre :  [son mp3="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2015/01/s04/RF_4D7ECF16-9A8B-4723-994D-690C3DF1CFEF_GENE.MP3" debut="48:09" fin="51:28"]

L'émission est d'une densité et d'un intérêt rares, de Loisy n'y est pas condescendant (mais flagorneur, toujours un peu) envers l'artiste invité, Jean Bedez, à côté du critique Jean Dagen. Chacun joue sa partition avec intelligence et érudition, et l'on retrouve presque le rythme et le cadre que Melvyn Bragg impose à sa fameuse série "In Our Time" sur BBC 4.
Aujourd’hui, nous regardons une œuvre d’Albrecht Altdorfer, une petite huile sur toile de 35x26 cm , une nativité datée de 1511 et conservée à Berlin.

« L'Art est la matière » (ex « Les Regardeurs ») - Page 4 Scre1479

Lectures (d'Eric Herson Macarel) pertinentes commentées, ici  "L'Art fantastique de Marcel Brion, Albin Michel en 1989" : [son mp3="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2015/01/s04/RF_4D7ECF16-9A8B-4723-994D-690C3DF1CFEF_GENE.MP3" debut="17:28" fin="21:14"]

Emploi très opportun des archives : numéros des "Nuits magnétiques " et de "Du jour au lendemain" (ce dernier non daté, Paul Louis Rossi 25-01-2013).

Non répertorié sur la page de presentation, Hippolyte Fortoul, De l'Art en Allemagne, 1842, puis Paul Louis Rossi chez Veinstein et enfin Dagen : [son mp3="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2015/01/s04/RF_4D7ECF16-9A8B-4723-994D-690C3DF1CFEF_GENE.MP3" debut="28:56" fin="33:15"]

L'artiste invité Jean Bedezdans cette émission n'a rien d'un faire-valoir. Natif de Colmar (où se trouve le Retable d'Issenheim), il apporte son éclairage de connaisseur de Schongauer et de Grünewald.

Qui a entendu une émission de ce niveau de qualité en 2020 ou au cours des cinq dernières années ?

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 26 contributions du lundi 28 septembre au dimanche 04 octobre 2020 (semaine 40)

Philaunet 

Philaunet
Admin

35
Répondre en citant  
Promotion malhabile de l'exposition ''Albrecht Aldtorfer, un artiste majeur de la Renaissance allemande'' - Mer 21 Oct 2020, 10:09

Jean de Loisy ne semble pas se souvenir qu'il a animé un numéro de son émission sur Altdorfer il y a cinq ans (cf post précédent ''La Nativité d'Albrecht Altdorfer''), celle-ci n'est même pas mentionnée dans le descriptif. Crainte de la comparaison ?

Le tableau discuté dans l'émission de 2015 apparaît de 0'26 à 0'29 dans le clip (à regarder sans le son ?) de la présentation de l'actuelle exposition.

Il est néanmoins cité, mais d'une façon qui illustre l'ensemble de l'émission, généralités et inflation de "magnifique", "incroyable", "extraordinaire", "prodigieux", "fantastique". Mention du tableau par JdL qui s'emmêle les pinceaux dans le tutoiement/vouvoiment, détour de  François-René Martin et retour avec Séverine Lepape, mais l'auditeur est facilement perdu dans cette émission qui est tout sauf pédagogique au bon sens du terme : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13090-18.10.2020-ITEMA_22458438-2020C21360E0038.mp3" debut="27:43" fin="31:17"]

L'émission a fait le choix de donner la responsabilité de lectures de Malraux et de Huysmans à un anglophone à l'accent très chargé (Allan Wenger). On est disruptif ou pas à France Culture (apprécions également le nappage sonore et la "désannonce")... [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13090-18.10.2020-ITEMA_22458438-2020C21360E0038.mp3" debut="50:10" fin="51:55"]

À la place de cette conversation improvisée, un documentaire monté, de 15 à 30 minutes, aurait été respectueux du temps de l'auditeur. On trouve cette catégorie à la BBC et sur les radios d'ARD, mais France Culture a une grille trop rigide pour réaliser des documentaires originaux et puis il faut soigner les amis institutionnels qui occupent le micro durant une heure quotidienne ou hebdomadaire.

Contenu sponsorisé 


36
Répondre en citant  
Re: « L'Art est la matière » (ex « Les Regardeurs ») -

« L'Art est la matière » (ex « Les Regardeurs »)     Page 4 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum