-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-48%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
89 € 170 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie    Page 13 sur 14

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

121
Répondre en citant  
Matthieu Poux, protohistorien et antiquisant - Lun 13 Mai 2019, 21:57

Une émission de savoir avec un intervenant à la langue limpide et à l'intelligence vive ?  C'est Les Gallo-Romains du 12/05/2019 avec Matthieu Poux, archéologue et professeur à l'université Lyon II. Une demi-heure avec lui, et les heures et les heures d'ânonnements "artistes" ou sociopolitiques de la grille de FC sont oubliés.

Mieux que le descriptif de l'émission, peut-être, il faut consulter la présentation de Qui étaient les Gaulois ? Sous la direction de Matthieu Poux et François Malrain. Qui étaient les Gaulois ?  est le catalogue de l'exposition « Gaulois : une expo renversante » présentée à la Cité des sciences et de l'industrie, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, et en coproduction avec l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).



Philaunet 

Philaunet
Admin

122
Répondre en citant  
À n'importe quelle heure pas pour Bellanger... - Mer 05 Juin 2019, 20:40

Faut-il s'émouvoir que Carbone 14 ait été remplacé le 26 mai par du bavardage post-électoral ?

Oui, parce qu'une radio culturelle qui devient, et pas seulement ce jour-là, une radio d'information en continu, est une hérésie.

Non, parce que l'on peut toujours réécouter de précédents numéros de Carbone 14 pour leur densité et leur intérêt.

C'est le cas du dernier numéro (le dimanche suivant les élections) d'une très grande richesse d'informations pour le profane, Un archéologue chez les Hittites le 02/06/2019.


Découverte d’une statue funéraire . Fouille du site de Tell Halaf.• Crédits : Fondation Max F. von Oppenheim / R-W Wirtschaftsarchiv, Cologne.

Voici donc, mais pas pour Aurélien Bellanger, prétendu écrivain qui conclut la Matinale et dont on connaît le peu d'intérêt pour la Mésopotamie (à 14h), la fin de l'émission avec Vincent Blanchard qui parle de la langue et de l'écriture araméennes ...  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-02.06.2019-ITEMA_22077700-0.mp3" debut="27:04" fin="28:52"]

Début de la formidable page de descriptif qui résume fort bien les propos du savant conservateur au département des antiquités orientales du musée du Louvre, Vincent Blanchard :

Qui rivalisa avec la toute puissante Egypte du deuxième millénaire avant notre ère, notamment celle d’un de ses plus grands pharaons, Ramsès II ? Au cœur de l’Anatolie, bien entendu les Hittites…

Les Hittites sont également connus pour avoir mis en place une écriture hiéroglyphique encore plus curieuse que celle créée le long du Nil et pour avoir créé, non pas un royaume, mais un empire aux visées expansionnistes, en étendant son influence sur le Levant, jusqu’aux alentours de 1200 av. notre ère (...).

Philaunet 

Philaunet
Admin

123
Répondre en citant  
Vive Pierre Papin le médiéviste d'Indre et Loire et vive les céramologues ! - Mar 11 Juin 2019, 22:04

Un bonheur d'émission construit, comme Vincent Charpentier en a fait un modèle, sous la forme d'une enquête de détective avec des indices qui s'accumulent pour trouver l'identité d'untel ou la preuve d'un mode de vie ou d'un art. Et tout cela avec une grande rigueur scientifique et une clarté d'exposition magistrale. C'est donc le cas pour Mais où est passé Sforza ? * du 09/06/2019, titre que j'ai lu plus d'une dizaine de fois pour me rendre compte seulement maintenant qu'il joue sur les paroles de la chanson de Nino Ferrer, Mirza ("Z'avez pas vu Mirza? / Où est donc passé ce chien?").

Qui n'a pas envie d'écouter cette émission après son début n'est pas digne de la grande histoire de France Culture (et de ce forum Smile), Vincent Charpentier, puis Pierre Papin, médiéviste et archéologue au service archéologique départemental d’Indre et Loire. : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-09.06.2019-ITEMA_22083647-0.mp3" debut="00:28" fin="02:45"]

Pierre Papin, encore un exemple de cette richesse intellectuelle française qui a trop peu souvent l'occasion de s'exprimer sur les ondes de France Culture (trustée par tous les organismes de sciences politiques et sociales). J'aime comment il ne se laisse pas aller à satisfaire Charpentier, taquin, à la fin de l'émission, qui lui demande son sentiment, il répond en scientifique : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-09.06.2019-ITEMA_22083647-0.mp3" debut="28:12" fin="28:57"]

Et puis, voici une discipline dont on ne peut pas dire, hélas, qu'elle crève le poste à France Culture... : céramologue [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-09.06.2019-ITEMA_22083647-0.mp3" debut="22:41" fin="23:31"]

En résumé, une passionnante émission d'histoire qui stimule la saine curiosité à l'endroit du patrimoine et incite à la recherche.

Journées nationales de l'archéologie, les 14, 15 et 16 juin 2019 .


A gauche : portrait de Bianca Sforza - fille de Ludovico Sforza - attribué à Leonard de Vinci (vers 1495) / A droite : portrait de Ludovico Sforza par Giovanni Ambrogio de Predis.• Crédits : Wikipédia / Fotojet

* "A-t-on enfin découvert la sépulture de Ludovico Sforza, duc de Milan, au tournant du moyen-âge finissant et de la renaissance ? Né en 1452, Ludovico, dénommé « le More », est le second fils de Francesco Sforza, duc de Milan. Son passé est celui d’un condottiere (capitano di ventura) et d’homme de guerre, réprimant la ville de Gênes et la Toscane avant de prendre le pouvoir et le duché de Milan en 1479. Il est aussi un grand mécène, accueillant nombre d’artistes dont Léonard de Vinci qui résidera à Milan de 1482 à 1500. Nous devons à Ludovico Sforza plusieurs commandes dont La Belle Ferronnière, La Dame à l'hermine, mais surtout la Cène… Fait prisonnier par les armées françaises, il est enfermé à Loches jusqu’à sa mort en 1508."

Philaunet 

Philaunet
Admin

124
Répondre en citant  
Archéologues et braconneurs de métaux précieux - Ven 21 Juin 2019, 19:48

Une titre bof, bof. On a lu mieux : Trésors - Trésor, tout de Tavers (16-06-2019).

A l’occasion des journées de l’archéologie, le magazine d’archéologie de France Culture se penche sur l’actualité, celle des trésors récemment exhumés en France.

« Trésor », voici un mot qu’exècrent les archéologues, l’idée que le chercheur est un chasseur de trésors ! Pourtant, sous nos pieds, des trésors, il en sort, de tous types, de toutes formes… Trésor de monnaies, entre Moyen Âge finissant et Renaissance, exhumé dans des toilettes bourguignonnes, fameux trésor gaulois, daté du 6e siècle avant notre ère…


Une très bonne émission constituée de deux parties dont chacune présente les découvertes de dépôts d'objets précieux. Le mot "dépôt" est préféré par les archéologues à "trésor", quoi qu'essaie de faire croire Vincent Charpentier qui se préoccupe, on le comprend, de rendre le domaine excitant pour les profanes.



Trésor de Dijon : la boite contenant les monnaies et une broche• Crédits et droits Denis Gliksman / Inrap

En fin d'émission, Pierre-Yves Milcent, Maître de conférences à l’université Jean-Jaurès de Toulouse, cite une loi et une date : le 7 juillet 2016. Renseignement pris sur le site de "Sciences et Avenir" : « Le patrimoine archéologique Français appartient désormais à 100% à l'Etat » Dominique Garcia, le Président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, revient sur une loi publiée le 7 juillet 2016 passée inaperçue.

Sciences et Avenir : Une nouvelle loi, promulguée le 7 juillet 2016 ("Liberté de la Création, Architecture et Patrimoine"), et passée relativement inaperçue, stipule que le patrimoine archéologique appartient désormais à 100% à l’Etat. Pourquoi ce grand changement ?

Dominique Garcia : Jusqu’à présent en France, le statut des vestiges archéologiques mis au jour sur le territoire national relevaient d’un droit de propriété complexe et multiple. De façon générale, selon les termes de la loi de 1941, les objets archéologiques découverts fortuitement appartenaient à 50%, au propriétaire du terrain, et 50% à l’"inventeur", celui qui avait fait la découverte. Une partie de notre patrimoine, un bien commun, pouvait donc disparaitre, être vendu ; des ensembles archéologiques cohérents étaient dispersés. Désormais, comme le stipule le Journal Officiel (article L.541-5), tout bien archéologique (immobilier ou mobilier) découvert tendra à appartenir totalement à l’Etat.


Philaunet 

Philaunet
Admin

125
Répondre en citant  
Les cavernes paléolithiques : plus belles que les caves survivalistes - Lun 02 Sep 2019, 22:49

À l'écoute de cet entretien passionnant, on a la forte impression qu'une petite demi-heure hebdomadaire est ridiculement insuffisante (quand on pense que des médiocres ont une quotidienne de 45 minutes ou d'une heure !) : Carbone 14, le magazine de l'archéologie par Vincent Charpentier Les cavernes de Jean-Michel Geneste le 01/09/2019.
Un beau numéro de rentrée avec un Charpentier ayant toujours autant de  dynamisme. Une émission érudite, moderne, ouvrant de nombreuses pistes de connaissances et de recherches. Pourquoi des équivalents n'existent-ils pas dans les grands domaines de la botanique, de la zoologie, des sciences de la terre ou des langues ?

"Blanche, noire ou ocre, chaque caverne, chaque grotte, possède une couleur particulière… A ces espaces minéraux, leurs liens avec les Hommes, Jean-Michel Geneste, conservateur général émérite du patrimoine, ancien directeur du Centre national de la Préhistoire leur a consacré sa carrière de préhistorien…  
(...)
"

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie - Page 13 Scree136

Philaunet 

Philaunet
Admin

126
Répondre en citant  
Joie d'entendre des chercheurs et explorateurs passionnés - Dim 06 Oct 2019, 22:04

Confessions d'un auditeur : ai-je un intérêt particulier pour l'archéologie ? Non, pas plus que pour l'astronomie ou la botanique. Alors pourquoi écouter Carbone 14 ? Pour entendre des scientifiques humbles et passionnés parler de choses que je ne connais pas et qui sont fascinantes.

Le sujet de l'émission du 29/09/2019 ? Je l'aurai bientôt oublié. Mais pas l'admiration pour les hommes qui déplacent du sable au pinceau à maquillage pour trouver des empreintes de pas de Néandertaliens d'il y a 80 000 ans sur les rives de la Manche.

Et puis il y a l'optimisme qui naît de ce dialogue à trois : la relève qu'incarne le doctorant au Musée de l’Homme, Jérémy Duveau ; l'expérience d'une vie qu'illustre Dominique Cliquet, conservateur en chef du patrimoine au Ministère de la Culture (DRAC de Normandie) et le savoir complice de Vincent Charpentier qui dit avoir "gratouillé" un site avec Dominique Cliquet en 1981.

Ce genre d'émission donne de la confiance, fait aimer un domaine de la connaissance et incite à le soutenir.

À France Culture, c'est rare...  À quand des émissions spécifiques et régulières dédiées à l'ornithologie ? À l'architecture ? Aux langues ? À la muséographie ?  Aux sciences de la terre : "géologie, géomorphologie, sismologie, paléomagnétisme, océanographie, géodynamique" ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

127
Répondre en citant  
Une savante à France Culture (c'est si rare) : Laïla Nehmé, archéologue et épigraphiste. - Mar 15 Oct 2019, 22:18

Al-'Ulâ arrachée des sables ?

Laïla Nehmé, archéologue et épigraphiste, directrice de recherche au CNRS, co-directrice -depuis 2002 - de la mission archéologique franco-saoudienne de Madâ'in Sâlih, et commissaire de l’exposition « Al-'Ulâ, merveille d’Arabie » à l’Institut du Monde Arabe, fait aujourd’hui figure de grande pionnière de l’archéologie : l’archéologie nabatéenne…

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-13.10.2019-ITEMA_22174478-0.mp3" debut="00:46" fin="03:44"]

Remarque : il faut supposer que pour ne pas mettre en péril les collaborations scientifiques, Vincent Charpentier devait, en début d'émission,  donner des gages à "Son Altesse Royale, le prince héritier..." dont le nom est entré dans l'histoire… :  Arabie Saoudite

Philaunet 

Philaunet
Admin

128
Répondre en citant  
La paléoanthropologue Isabelle Crèvecoeur, et la paléogénéticienne Eva-Maria Geigl - Lun 21 Oct 2019, 21:34

La dernière émission scientifique, ou la dernière émission tout court, de qualité dans le programme de jour : Carbone 14 (30'), comme l'illustre le remarquable numéro L’homme de Denisova, entre Neandertal et Cro-Magnon * du 06/10/2019.  

La très convaincante Eva-Maria Geigl, paléogénéticienne, qui place la barre scientifique haut et la paléoanthropologue Isabelle Crèvecoeur exposent leur savoir sous la houlette de Vincent Charpentier, impeccable meneur d'entretien.  Le début :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-06.10.2019-ITEMA_22168236-0.mp3" debut="01:12" fin="03:23"]

* Denisova, c’est bien entendu le troisième homme, mieux la troisième humanité, objet d’un tout récent article, à la croisée de la génétique et de l’anthropologie biologique, paru dans la revue Science advances et intitulé Morphology of the Denissovian phalanx closer to modern humans than Neanderthals (Bennett et al. 2019), co-rédigé par nos invitées (avec d'autres chercheurs), Isabelle Crèvecoeur, paléoanthropologue, chargée de recherche au CNRS (laboratoire Pacea,  Bordeaux) et Eva-Maria Geigl, paléogénéticienne, directrice de recherche au CNRS (Institut Jacques Monod).

Remarque sur le descriptif (si Vincent Charpentier passe par là) :  le passage ci-après laisse perplexe puisque l'affirmation première est issue de la recherche conduite par la paléogénéticienne "L’étude d’un fragment de phalange vient de montrer que celle-ci était très proche de celles des humains modernes et plus éloignée de celles des Néandertaliens, alors que la génétique tend à montrer l’inverse".

Philaunet 

Philaunet
Admin

129
Répondre en citant  
Narbonne, la nécropole, 125 avant notre ère - Jeu 31 Oct 2019, 12:54

Un titre pour aller avec la semaine zombie de France Culture qui a décidé de prendre la Toussaint (enfin, disons plutôt Halloween) à-bras-le-corps : Narbonne, archéologie d’outre-tombe du 27/10/2019.

Un numéro du plus grand intérêt qui aurait mérité 1h30 alors que lui est attribuée chichement par la station saturée de sociologie et de politique une maigre demi-heure.  
Première fille de Rome hors d'Italie, nous dit-on, Narbonne est la première colonie de Rome implantée en Gaule à l’issue de la conquête romaine de 125 avant notre ère.

A l’extérieur de la cité, Narbo Martius,  la nécropole longe un bras de l’Aude dont les inondations ont été déterminantes pour la préservation des vestiges archéologiques.
Vincent Charpentier mène cette émission avec toujours autant de maestria et ses invités donnent le goût de l'aventure scientifique.

Cette femme n'a pas 7000 ans :

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie - Page 13 Scree284

Celle-ci, si :

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie - Page 13 Scree283

Découverte archéologique majeure près de Tübingen, présentée hier dans l'émission scientifique de SWR 2, Impuls Archäologie - 7000 Jahre alte Frau in Tübingen ausgegraben  

Archäologen aus Tübingen und Stuttgart haben das Grab einer Frau aus dem 53. Jahrhundert v. Christus freigelegt. Als Grabbeigabe hatte die 30 bis 40 Jahre alte Frau fein gearbeitete Perlen aus Kalkstein, der erste Fund dieser Art in Süddeutschland.

PS. Saluons au passage La Société des Amis du Musée d'Archéologie nationale qui s'est récemment abonnée au fil Twitter de ce forum. Le travail d'information de cette Société est vraiment splendide.

Philaunet 

Philaunet
Admin

130
Répondre en citant  
De la radio culturelle, moderne et de qualité : ''Carbone 14'' - Lun 18 Nov 2019, 13:34

Carbone 14 illustre la radio de savoir moderne : une émission de 28 minutes (tiens c'est le format habituel des meilleures émissions documentaires de la BBC et de SWR !), un montage rigoureux, un présentateur qualifié et dynamique,   Vincent Charpentier . Celui-ci est le premier à FC à être entré dans l'ère de la radio culturelle contemporaine où l'auditeur veut découvrir un sujet sans délayage et présenté avec passion.

Les deux émissions sur Vix sont exemplaires à cet égard. Sans mettre à l'écart la complexité, l'histoire de la première fouille de Vix en 1953 (Vix et le phénomène princier 03/11/2019) et les enjeux de celle de 2019 (Vix à tout prix ) sont éclairés avec beaucoup de pédagogie. Superbe archive * dans la première émission avec un clin d’œil appuyé (également dans la seconde, peut-être comme item obligé par ou pour la Direction) sur la haute position sociale de femmes dans le contexte celte.

Vincent Charpentier qui connaît son France Culture et les médias modernes outre le discours sur le massacre archéologique de 1953. Vu l'intelligence de l'archéologue, on peut penser que c'est là un discours qu'il tient seulement pour "faire radio" ou pour "faire France Culture", car peut-on penser qu'en 1953 (presque au sortir de la guerre, dans un pays encore appauvri) on aurait pu prendre les mêmes précautions que près de 70 ans plus tard ? La fouille de l'époque, 80 heures avec une poignée de personnes, prendrait aujourd'hui, selon l'archéologue interrogé, quatre à cinq mois avec une quinzaine de personnes et du matériel haut-de-gamme. Il ne faut pas faire trop d'anachronisme, même pour la satisfaction morale, d'accabler, en tant que modernes supérieurs, les anciens et leurs mœurs "primaires"...


* Ce premier volet d’une série de deux émissions est aussi l’occasion de découvrir une archive sonore totalement tombée dans l’oubli et conservée par l’INA : René Joffroy, en 1958.

Archive INA : extraits de l'émission "Analyse spectrale de l'Occident" diffusée le 29 novembre 1958 sur France III Nationale avec René Joffroy (Documentaliste : Amélie Briand-Le Jeune).

Philaunet 

Philaunet
Admin

131
Répondre en citant  
César contre Vercingétorix - Dim 15 Déc 2019, 21:07

Émission d'histoire plutôt que d'archéologie, une mise au point dynamique entre deux complices, un régal d'entretien : Le combat des chefs le 08/12/2019, dans "Carbone 14, le magazine de l'archéologie par Vincent Charpentier".

On pourrait écouter durant des heures Laurent Olivier, conservateur du département d'archéologie celtique et gauloise au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. Non seulement pour les faits historiques, mais aussi et surtout pour la manière contemporaine d'interpréter les textes. Un travail intellectuel approfondi sur les sources et sur la notion de vérité.

Belle page illustrée du descriptif. Il faut féliciter l'INRAP pour les numéros de Carbone 14 diffusés chaque semaine sur franceculture.fr

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie - Page 13 Scree506

César contre Vercingétorix

Contenu sponsorisé 


132
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie -

Le Salon noir / CARBONE 14, l'archéologie     Page 13 sur 14

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum