-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La chronique des chroniques

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 35 ... 45  Suivant

Accueil / France Culture

La chronique des chroniques    Page 26 sur 45

Bas de page ↓   

Invité 


Invité

251
Répondre en citant  
Erotomanie chronique - Mar 20 Jan 2015, 14:49

ADADA
IMAMI
ANONA



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 16:26, édité 2 fois

Nessie 

Nessie

252
Répondre en citant  
Décidément... - Mar 20 Jan 2015, 15:38

Au micro de Laure Adler, Cabu raconte comment Roselyne Bachelot ne perd pas une occasion -parfois en simulant finement le déni- de tenter de se faire passer pour Ursula Andress : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/01/s04/RF_3A5C1110-9BE5-48AF-9216-211A220125A9_GENE.MP3" debut="17:46" fin="18:11"]
(entretien de juin 2011 rediffusé hier soir )


Messieurs, veuillez vous lever pour manifester votre respect dû à celle qui fut ministre de la République.



Dernière édition par Nessie le Lun 26 Jan 2015, 08:29, édité 1 fois

Invité 


Invité

253
Répondre en citant  
Le petit-fils de « papyrus » - Dim 25 Jan 2015, 15:08

Amendé par l'auteur.



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 16:23, édité 2 fois

du riz noir 


Invité

254
Répondre en citant  
fin de partie - Dim 25 Jan 2015, 23:32

Ayant souvent pratiqué le jeu des sept familles
je vous conseille cher Antoine de demander le grand-père
On le surnommait Do
et l'Ut est russe.
Famille!

Nessie 

Nessie

255
Répondre en citant  
Alarmisme au menu - Mar 10 Fév 2015, 10:25

Ce lundi-là c'était le 9 février, et le chroniqueur Nicolas Martin s'apprêtait à remplacer Voinchet pendant deux matinales, quel pactole pour un aspirant aux vanités suprêmes ! De là, que livrer en chronique aux braves cons d'auditeurs ? Réponse : une baudruche d'alarmisme : les germes d'épidémie dans le métro .

Ce faisant, Nicolas Martin est bien dans la ligne de la rédac de France Culture, qui conjugue les défauts de la presse d'opinion et les défauts de la presse à sensation : ici un alarmisme gourmand, ailleurs une complicité permanente avec Médiapart au service de la soupçonnite généralisée, et chaque jour ou presque la pression sur les esprits par le racket de l'attention à des fins mercantiles ou vulgaires, et plus encore par le racket moral à fins de manipulation idéologique. Et donc très logiquement pour couronner le tout : les germes de la désinformation d'Etat dans la radio du service public. Quel tableau !

En fin de chronique que voit-on ? Que la baudruche se dégonfle d'un simple coup de tirette sur la valve : pas la peine de paniquer braves gens ! Suffira de vous laver les mains. Nicolas Martin m'évoque irrésistiblement cette histoire juive racontée par Woody Allen en ouverture de "Annie Hall" : au restaurant deux femmes discutent : non seulement c'est pas bon mais en plus y'en a pas assez. Et la vie, nous dit Allen, c'est pareil : non seulement c'est pas terrible mais en plus c'est trop court. La chronique de Martin est de la même eau grasse : non seulement il joue à nous faire peur mais en plus c'est même pas vrai.

Invité 


Invité

256
Répondre en citant  
Addendum - Mar 24 Fév 2015, 19:35

Amendé par l'auteur.



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 16:24, édité 1 fois

Invité 


Invité

257
Répondre en citant  
Prodrome - Mer 06 Mai 2015, 13:59

Amendé par l'auteur.



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 16:24, édité 1 fois

Invité 


Invité

258
Répondre en citant  
« Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur » - Mar 02 Juin 2015, 09:55

Amendé par l'auteur.



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 16:24, édité 1 fois

Nessie 

Nessie

259
Répondre en citant  
Une bonne semaine chez l'oncle Jacques - Mar 02 Juin 2015, 14:22

Saperlipopette j'ai bien cru entendre François Angelier ce matin ... on ne sait pas s'il va remplacer Nicolas Martin pendant tout un mois. C'est que le petit m'as-tu-vu part en vacances.... avant de revenir dans un mois pour la matinale en remplacement de Voinchet. On en déduit que nous aurons cette année encore une grille d'été de 7 semaines. On se sentira plus légers : ne plus entendre certains propagandistes, voila qui va nous faire des vacances comme on dit.

Cela dit, je voudrais signaler la Chronique de Jacques Munier et ce pendant l'entièreté de la semaine précédente : semaine où je m'étais privé volontairement de la matinale comme on suspend l'habitude d'un petit-déjeuner infect servi dans un internat où l'on se sent malheureux comme un prisonnier, et je dois dire que mes débuts de journée en ont été meilleurs pendant 5 jours. Je rééditerai l'expérience d'ailleurs c'est ce que je fais depuis hier.

Mais comme une de mes dernières raisons d'écouter France Culture est de suivre quelque peu la vie des idées, j'ai pris soin hier de tâter même du bout de l'oreille les 5 podcasts de "L'essai du jour". Des fois que j'y trouve un ou deux conseils de lecture, un ou deux compte-rendu de Munier à archiver. Car telle est la moyenne : j'en conserve un ou deux par semaine, environ.

Et là, belle surprise : c'est toute la semaine Munier m'a semblé mériter l'écoute attentive et la conservation :
- Lundi : Sociologie du gardien de prison
- Mardi : Le sens du travail chez les migrants
- Mercredi : Apparition du journalisme politique au temps de Louis XIV
- Jeudi : Perception de l'oeuvre d'art par l'oeil médiéval
- Vendredi : De la coulure dans l'art pictural

EH bien ces 5 numéros à retenir c'est mon bilan matinal pour la dernière semaine de mai, où j'avais zappé non seulement le numéro de Voinchet mais aussi Tewfik Hakem pour cause de sujet pénible (balcobigze je crois, enfin je sais pus). J'admets sans conteste qu'en lisant ces titres on peut redouter le pire et à juste raison car quand Munier choisit le mode 'pilotage automatique' ses commentaires deviennent un colportage de clichés prolétarophiles et lutte-des-classophiles. Mais là non rien de tout ça, même pas dans les 3 premiers. Munier prend vraiment connaissance des livres qu'il commente. Il connait bien le monde de l'édition. Contrairement à Tewfik Hakem il ne confond pas Gallimard et Seuil (à qui récemment Tewfik 4 jours de suite avait généreusement attribué la collection de poche 'Folio' pour présenter un livre paru en 'Points', chapeau !). Il rédige lui-même son commentaire et il a tendance maintenant à ne plus le lire à fond la caisse tout en s'arrêtant 3 fois pour s'éclaircir la gorge. Bref sa rubrique est authentiquement culturelle. Elle mériterait un format quelque peu étendu, sans trop rêver de voir recréer "A plus d'un titre" où Munier déjà précédé par Tewfigue d'ailleurs, disposait de 30' et de la présence de l'auteur pour faire le même travail culturel.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Nessie 

Nessie

260
Répondre en citant  
Des chroniques de mauvais genre ? - Mar 02 Juin 2015, 14:37

Dans le post précédent, Nessie a écrit:Saperlipopette j'ai bien cru entendre François Angelier ce matin ... on ne sait pas s'il va remplacer Nicolas Martin pendant tout un mois. C'est que le petit m'as-tu-vu part en vacances.... avant de revenir dans un mois pour la matinale en remplacement de Voinchet. On en déduit que nous aurons cette année encore une grille d'été de 7 semaines. On se sentira plus légers : ne plus entendre certains propagandistes, voila qui va nous faire des vacances comme on dit.

Cela dit, je voudrais signaler la Chronique de Jacques Munier et ce pendant l'entièreté de la semaine précédente : semaine où [...]

J'avais bien entendu : c'est François Angelier qui hier évoque Maurice Garçon , aujourd'hui rend compte d'une publication chez Wombat. Ca va faire comme un bol d'air en fin de matinale, ça.

C'est que l'humour des deux hommes est très différent. Si le brio de Nicolas Martin est certain, il est bien porteur des vices de notre temps : une ironie sans complexe et surtout sans profondeur. Sous un air badin une permanente mise en avant de soi, de son humour, de ses traits d'esprits enfin malgré sa réelle bonne humeur parfois même communicative, l'humour de Nicolas Martin est quelque peu laborieux et sa culture franchement superficielle.

Très différent est le style de François Angelier, qui exhume dans l'actualité ou dans le passé des faits pas spécialement dissimulés, mais qu'il commente en les épiçant de sa culture très nourrie, rassemblée en plusieurs dizaines d'année de collectes des faits les plus divers, les plus maudits, les plus anecdotiques et aussi les plus parlants. Angelier est un puits de science tous azimuts, surtout pas académique mais un peu quand même donc un esprit original, là où Nicolas Martin est un Voinchet-bis c'est à dire un type surtout occupé à faire la malin en recyclant les procédés de l'humour à la mode (si vous ne me croyez pas écoutez donc Les papous dans la tête et vous verrez comme cet humour est archi-formaté on peut même dire "algorithmique" tant il sent le procédé.

Une semaine avec Angelier c'est du gâteau.
Un mois avec Angelier ça sera un vrai cadeau.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Nessie 

Nessie

261
Répondre en citant  
François Angelier, la suite - Lun 08 Juin 2015, 14:25

@Nessie a écrit:Saperlipopette j'ai bien cru entendre François Angelier ce matin ... on ne sait pas s'il va remplacer Nicolas Martin pendant tout un mois.
[...]
Une semaine avec Angelier c'est du gâteau.
Un mois avec Angelier ça sera un vrai cadeau.

Well, ça semble bien parti puisqu'on retrouve Angelier ce lundi, apparemment pour une seconde semaine. Angelier est la meilleure roue de secours que pouvait trouver la carriole à bout de souffle de cette pauvre matinale.

Résumé de la semaine précédente :
- Lundi : Le journal  de Maurice Garçon pendant l'Occupation
- Mardi : Le cerveau à sornettes
- Mercredi : Les mémoires de William Castle un maître du midnight movie
- Jeudi : Rembrandt en Typex par Bédé
- Vendredi : Le Basilic, ou le regard qui tue

Et ce matin : Henri Calet pour un ouvrage sur Paris. Ceux qui ont raté le début de la chronique ont pu croire à une réédition de "Le tout sur le tout" mais non, c'est apparemment un fond de tiroir, un inédit ou un pilonné d'antan qui -on peut le parier- méritait d'être exhumé par Le Dilettante : "Mes huit quartiers de roture ". Cet éditeur est décidément spécialiste en rédemption littéraire, est-ce pour se faire pardonner d'avoir inséré Anna Gavalda dans le Hit-parade de l'édition je n'ose pas dire de la littérature ? Et pour cette faute, ensuite redoubler de trouvailles, en artisan de sa propre rédemption comme c'est habile ...

A part ça Henri Calet il faut le dire est un grand classique des auteurs quelque peu maudits et méconnus mais toutefois très bien connus des producteurs de France Culture pour peu qu'ils aient quelque talent de fouineur : on a eu l'occasion de rencontrer Calet dans Mauvais genre mais aussi dans les bonnes séries documentaires comme "Une vie une oeuvre" et dans "Surpris par la nuit" avec deux numéros dont un dans la série "Reconnaissances" de Matthieu Bénézet.

Encore un mot sur le Dilettante : longtemps logé en plein XIIIe dans la rue du champ de l'alouette (nom de rue très Caletien), l'éditeur est depuis quelques années installé dans une boutique à 2 pas de l'Odéon. Sa librairie vaut le détour et peut-être même le voyage lointain même depuis la butte aux cailles, car outre le catalogue maison l'on y trouve de l'occasion en fort bon choix, en prime les excellents conseils du libraire-éditeur, et si en plus vous tombez bien c'est à dire à l'heure où le visiteur de province apporte une bonne bouteille, vous pouvez aussi vous en tirer avec un canon cordialement offert. Que demander de plus ?


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Contenu sponsorisé 


262
Répondre en citant  
Re: La chronique des chroniques -

La chronique des chroniques     Page 26 sur 45

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 35 ... 45  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum