-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-43%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
24.71 € 42.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Hors-champs par Laure Adler

Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 14 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Hors-champs par Laure Adler    Page 7 sur 21

Bas de page ↓   

Gomez 


61
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - Mer 07 Nov 2012, 13:26

Et non, je n'ai même pas écouté l'émission, c'est par pur divertissement que j'ai relevé les appels à la tolérance de Nessie (et les vôtres, en coupant méchamment dans la phrase pour servir mon propos). Il y a fort à parier que je ne l'écoute pas, d'ailleurs, cette émission, d'abord parce que j'ai beaucoup de podcasts en attente et surtout parce que le sujet ne m'intéresse pas.
Je l'avoue, j'aime bien tirer quelques balles de loin quand Nessie (ou autre) monte sur ses grands chevaux et part en croisade contre la "bien-pensance", et encore plus quand il est muni des mêmes armes que ses ennemis. En l'occurrence, d'après ce vous dites, ce monsieur n'avait aucun besoin d'être ramené à son état de minoritaire traqué par les agents du "politiquement correct" pour dispenser des propos intéressants. À ce sujet, je vous fais à tous deux confiance.
Smile
(pas pu m'empêcher)

Nessie 

Nessie

62
Répondre en citant  
Oui mais non - Mer 07 Nov 2012, 13:34

dialogue
C'est par une fautive inspiration que j'ai employé le mot ; j'aurais du dire "l'interview". Le dialogue sur FC c'est dans Répliques et au Grain à moudre, éventuellement à La grande table. Il y a bien du débat dans la matinale mais il est brouillé par Voinchet lui-même). Chez Adler, Taddéi, Veinstein, on a de l'interview. Chez Jeanneney, Fraïssé ou JM Vacher c'est de l'exposé à deux voix, convergent. Mais passons là-dessus et allons au sujet.

kronlund et richeux... dans nos propos bien pensants
nessie ... grands chevaux ... mêmes armes que ses ennemis
Alors, Kronlundesque me voila ? Bigre.
J'espère qu'on me dira en quoi. Ca m'aidera à me corriger.
Bien-pensance ? Ah bon .
On doit pas y mettre le même sens alors.
Et Richeux aussi ? Mon post est donc écrit au sucre d'orge ?
Ben flûte. D'habitude on me reproche plutôt d'être cassant ...

En matière de bien-pensance, il me semble que les adversaires de la corrida, en tant que soldats du bien et VRP du bon-sentiment-obligé, sont bien assez présents sur la chaîne, non ? La tendance à l'exclusion y fonctionne plutôt contre les zélateurs de corrida que contre ses censeurs. Une dizaine de jours plus tard Question d'éthique a donné le numéro exactement inverse , avec un dialogue factice qui a servi à marteler à sens unique le discours de l'abolition. Et qu'un Noudelmann ou un Floriot s'interrogent le plus objectivement possible sur la question, on les voit d'ici dans leur style bien-pensant (pour le coup), placer à leur invité le paradoxe à la manière 'vous êtes évolué et cultivé mais vous défendez la corrida - je ne comprends pas - expliquez-moi s'il vous plait". Ben voyons. Où est la bien-pensance ?

A force de vendre le bon-sentiment-obligé, et de renforcer le pouvoir qui en sort en tant que norme, cette chaine fonctionne comme une Agence Idéologique qui aurait pour mission de normer les idées, et non comme un pourvoyeur de ressources dont la mission serait de donner à chacun de quoi alimenter une pensée personnelle. Ce en quoi on peut voir une définition de la culture. Alors précisément ce numéro de hors-champs allait à rebours de la pensée toute faite qui imprègne la chaine : celle du bon sentiment. Entendez : "Pas de violence, soyons gentils, défendons les souffrants et les dominés (quoi de plus dominé qu'un Taureau dans l'arène), le sang c'est mal, la guerre, l'argent, pouah". Telle est la philosophie d'adolescents ou de curés de masse dont FC bourre le crâne de l'auditeur. Je ne dis pas qu'elle soit fausse en soi ni même mauvaise, mais qu'elle est affligeant de simplicité, et indigne d'un auditoire cultivé, adulte.

Ca m'ennuie tout de même d'y revenir car en l'occurrence la parole du torero ainsi que l'attitude de Laure Adler avaient échappé à la dérive usuelle de la chaîne. La parole de Montcouquiol c'était celle d'un individu, doué d'une richesse d'esprit. J'ai donc entendu une personnalité qui s'exprimait, et ça m'a suffi pour apprécier le numéro de Hors-Champs. Je n'avais rien dit d'autre, d'ailleurs. Notamment rien en matière de corrida, comme en matière de peine de mort, je n'ai pas d'avis pour/contre sinon que j'y vois des faux problèmes, instrumentalisés par le désir d'idéalisme. A moins que ce ne soit plutôt un jeu d'affectation. Evidemment ça n'est pas pour vous que je dis ça Gomez, puisqu'ici nous sommes entre nous.

Eh oui, vous m'avez bien piégé, Gomez.
En me poussant à vous répondre et plus longuement que je n'aurais voulu.
Chose que je n'aurais pas faite si vous ne m'aviez pas mentionné dans votre post.
Vous avez joué la carte de la provocation. A mon avis c'est parfait pour tuer le dialogue loyal. Mais comme ici c'est ainsi que fonctionne la contradiction, j'ai l'habitude et j'encaisse. Sans rancune : c'est la vie, après tout.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

63
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - Mer 07 Nov 2012, 14:51

@Gomez a écrit:Et non, je n'ai même pas écouté l'émission, (...) Il y a fort à parier que je ne l'écoute pas, d'ailleurs, cette émission, d'abord parce que j'ai beaucoup de podcasts en attente et surtout parce que le sujet ne m'intéresse pas.
Très honnête de votre part d'indiquer ne pas avoir écouté l'émission.

J'aurais pu écrire votre deuxième phrase, car javais mentionné ne pas être intéressé par le sujet et encore moins par celle qui a taillé France Culture en pièces comme directrice de sinistre mémoire de la chaîne. Par ailleurs j'ai 1700 podcasts en quatre langues dans ma besace, je ne peux donc que très bien vous comprendre sur les priorités à donner.

Mon intention d'auditeur a donc été autre que le sujet avoué. J'ai pensé porter un "regard sur France Culture" et non m'intéresser à un sujet et débattre ensuite des arguments lancés lors d'une émission diffusée par France Culture. C'est un peu différent. L'un n'exclut pas l'autre, mais c'est souvent la seconde pratique qui prend le pas sur la première.

Porter un regard sur France Culture, c'est analyser et éventuellement juger les conditions dans lesquelles une ou plusieurs paroles s'expriment. Une forme qui définit toujours un fond. Une forme qui peut rendre passionnant un fond a priori inintéressant ou rebutant.

Les artistes et poètes du 19e siècle ont acclimaté l'idée que c'est le regard qui crée la chose. On pourrait ajouter : qui crée l'être humain en face de soi, mais ce serait une autre histoire.

Pour en revenir à France Culture, des gens comme Catherine Soullard ou comme Pierre Descargues autrefois ont eu une approche de leur sujet et un rapport à autrui qui captaient l'attention et faisaient naître l'intérêt (n'est-ce pas ça aussi la mission de FC, faire sortir l'auditeur, chevronné ou pas, de ses intérêts déjà définis ?)

Aussi, on est ici reconnaissant à l'équipe de Hors-Champs (car on a senti un travail de montage) d'avoir permis d'entendre et de comprendre, en lui donnant longuement la parole, une personnalité évoquer son expérience ayant pour cadre une pratique avec laquelle on n'a aucune affinité. Et encore merci à Nessie d'avoir initialement attiré l'attention sur ce numéro.




Dernière édition par Philaunet le Mer 07 Nov 2012, 15:52, édité 1 fois

Gomez 

Gomez

64
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - Mer 07 Nov 2012, 15:30

Je suis bien désolé de vous avoir fait écrire autant à la suite de ma "provocation", mais il y a en réalité plus que de la facétie dans mon propos. Si je devais ramener ce dernier à sa partie la plus sérieuse, j'enlèverais tout sauf le dernier paragraphe de mon dernier message (sauf le smiley, bien entendu).
Je me cite:
"En l'occurrence, d'après ce vous dites, ce monsieur n'avait aucun besoin d'être ramené à son état de minoritaire traqué par les agents du "politiquement correct" pour dispenser des propos intéressants. À ce sujet, je vous fais à tous deux confiance."

Point n'est forcément besoin, pour présenter une émission ou une personnalité, de noyer votre intervention dans l'idéologie. Avant même le Hors-champs, vous partez en guerre contre votre ennemi favori (qui s'avèrera imaginaire cette fois-ci): la bien-pensance de gauche de France Culture. Plutôt que de discuter sur des critères proprement radiophoniques (ce que vous savez faire mieux que quiconque), vous vous en prenez aux orientations réelles ou supposées des producteurs, manière de placer immédiatement le débat sur un terrain polémique stérile, et comme si ça n'était pas suffisant, vous disqualifiez l'une des deux parties d'un coup de savate ("fadaises" des anti...). Comme quoi vous ne faites pas qu'encaisser. Et comme manière de tuer le dialogue loyal, on ne fait pas mieux.

Gomez 

Gomez

65
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - Mer 07 Nov 2012, 15:41

Et puisque le fil est consacré à la productrice de Hors Champs, je dois signaler l'excellente série d'émissions consacrée à Jean Echenoz il y a quelques semaines. Contrairement à ce qui arrive parfois (le summum avait été atteint lors d'une série sur Bourdieu, que la productrice a cru un moment contemporain de... Durkheim, avant que Bernard Lahire la reprenne gentiment) Adler s'est révélée très bonne cognoisseuse de l'oeuvre entière (et pas seulement des derniers bouquins), sachant se faire discrète, laissant le dialogue (de haute tenu) s'engager entre l'écrivain et ses invités personnels (le pianiste Alain Planès en particulier).

Nessie 

Nessie

66
Répondre en citant  
Ouais - Mer 07 Nov 2012, 16:03

Eh bien Gomez je pense que vous ne savez pas ce qu'est le dialogue loyal. Sinon vous n'auriez pas visé le bonhomme en lui collant une étiquette bizarroïde et on-ne-sait-comment justifiable (krondlundo-richéisme ?) ni attaqué un post au seul prétexte qu'il contient un avis mordant ou agressif. Vous m'auriez simplement dit que ça me rend chiant à lire et je l'aurais compris. Mais en quoi un avis mordant est-il déloyal ? Si je vous posais la question, ça serait une occasion de ratiociner à l'infini. Aussi je préfère ne pas la poser. Je ne crois guère possible le dialogue entre nous après ce qui précède, et ça tombe bien car je n'en ai pas non plus envie.

Simplement je prends bonne note que si de la part des anti-corrida j'entends des fadaises de sensiblerie hypocrite, il faudrait surtout ne pas le dire, il faudrait que je me censure ? Eh bien heureusement que le sujet de vous intéresse pas. S'il vous intéressait, qu'est-ce que j'aurais reçu comme procès, au lieu de l'étiquetage kronlund-Richeux (?), puisque tout ça vous donne le droit de viser le bonhomme.
Je prends également note du fait que vous jugez imaginaire le diagnostic d'une bien-pensance de gauche (lire : pensée de gauche caricaturale) qui imprègne France Culture. Chacun son jugement là-dessus.

Enfin pour moi l'incident est clos, et vous vous êtes disqualifié tout seul. De mon côté je reçois l'information suivante, pour laquelle je vous saurai quelque gratitude : quand j'écris agressif ça me rend chiant à lire et déplaisant, mais apparemment c'est trop difficile de me le dire simplement. A vous pour conclure, de m'envoyer en réponse le sarcasme qui vous amusera (j'ai déjà fait mon pari).

Par souci de modération javais écrit "sans rancune" mais finalement vous pouvez faire comme si les deux mots n'avaient pas été écrits.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

67
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - Mer 07 Nov 2012, 22:23

@Gomez a écrit:Et puisque le fil est consacré à la productrice de Hors Champs, je dois signaler l'excellente série d'émissions consacrée à Jean Echenoz il y a quelques semaines.
Puisqu'on peut commenter sans avoir écouté, vous permettrez sans difficulté qu'on signale avoir écouté un peu de la série (15 minutes de la 1ère émission) que vous indiquez, sans désirer la commenter.

Rendez-vous sous peu sur le fil "Des voix et des ondes" lancé par Baptiste.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

68
Répondre en citant  
Quelqu'un de pas bien... - Jeu 15 Nov 2012, 20:59

... comme chacun sait et aussi d'incorrigible : manque de tact, ton et langue vulgaires, violence sous-jacente.

Pourquoi brusquement s'ériger en défenseur d'un ancien président de la République quand Salman Rushdie dit que celui-ci a été le seul à ne pas le soutenir ? On sait les fonctions de la dame auprès de ce président et ses amitiés politiques, mais le professionnalisme, qui n'est évidemment pas son fort, aurait exigé une stricte neutralité.

Pourquoi aborder des questions personnelles (apparence corporelle, mariages de l'écrivain) sur le ton d'un enquêteur de police ?

Durant cet entretien on a essayé d'écouter Rushdie et son exemplaire interprète et de ne pas entendre Laure Adler (photo éloquente sur le site).

À suivre...

http://www.franceculture.fr/emission-soiree-speciale-salman-rushdie-salman-rushdie-2012-11-14

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

69
Répondre en citant  
Quelqu'un de pas bien, mais d'autres très bien. - Jeu 15 Nov 2012, 23:09

Ah, j'ai l'air malin ! Je conseille, avant de l'écouter, cette émission à une personne ignorant tout de l'ancienne directrice de France Culture et on me répond : "Rushdie était parfait, mais j'ai pris la journaliste en grippe".

Rushdie était parfait effectivement et c'est le meilleur moment de l'émission pour ceux qui comprennent l'anglais (ici celui de Cambridge de 53'54" à 1h01'20'').

Celui qui a été plus que parfait, c'est Michel Zlotowski, l'interprète abondamment applaudi par le public. Un artiste extraordinaire, amplement loué, et à qui une de ses collègues rend hommage dans le dernier commentaire après l'article trouvé ici et datant de 2011 : http://www.e-oster.fr/blog/2011/08/06/interpretation-magistrale/

Évidemment le nom de Michel Zlotowski n'apparait nulle part sur le site à cette heure. On n'allait tout de même pas mettre en valeur l'excellence !

En revanche le nom de Denis Podalydès figure en gras dans le descriptif. Il fait une piètre lecture des morceaux choisis. Cet acteur encensé par Laure Adler (c'est tout dire) se voit évidemment confier trop de lectures à France Culture. Sa voix ici n'allait pas avec le sujet.

Il aurait fallu embaucher le grand Georges Claisse, dont on a déjà dit tout le bien qu'on pense de lui dans le fil "Des voix et des ondes" et ailleurs sur le site RFC. Mais il fallait sans doute un équilibre "médiocre/très bon", car quelle allure aurait eue Laure Adler en face d'un brillant trio formé de Rushdie, Zlotowski et Claisse ?

Nessie 

Nessie

70
Répondre en citant  
Wong Kar Waï était-il dans le studio ? - Jeu 11 Avr 2013, 18:58

Voici un exemple d'entretien qui mérite l'écoute : hier soir Wong Kar Waï au micro de Laure Adler.

Plutôt une interview qu'un entretien, puisqu'il n'y a pas de dialogue : sauf dans quelques rares cas Laure Adler ne réagit pas aux réponses et enchaine ses questions d'ailleurs pas idiotes du tout même si leur formulation l'est parfois, typique de son style nunucho-psycho de base-art. Ainsi nous avons droit pour la 1001eme fois à l'imaginaire, à la mémoire, et au nouveau cliché de l'interview récemment introduit sur FC : le Temps. Car au grand désespoir prévisible d'Etienne Klein si jamais il se met à écouter FC, le temps est devenu la scie des scies et la marotte qui occasionne des remarques parfaitement creuses de la part de certains parmi les meilleurs (oui, même Fellous, Veinstein) tout en permettant d'incrémenter leur compteur de questions tartignoles aux plus légers intellectuellement comme Broué, Richeux, Gayot pour ne parler que de la radio culturelle - par charité je ne dit rien de la Dispute ni du rENdEZ-vOUS qui ne sont pas de la radio mais de la télé).

Par contre, l'émission est différente des autres Hors-champs, par les extraits pour une fois bien mal choisis : extraits de bande sonore parfaitement opaques, scènes à peine dialoguées et sans musique. Dans quelques cas on entend au contraire un morceau de la B.O.F et on regrette que ça n'ait pas été là le choix systématique de la réalisation. En passant les auditeurs du programme nocturne reconnaitront une des musiques qui servaient d'intermède aux Nuits il y a une dizaine d'années.

Un conseil : ne pas écouter sur votre baladeur ni même dans votre bagnole en roulant, ou alors bien insonorisé. C'est que le volume sonore du traducteur est très faible. D'ailleurs on a même l'impression à plusieurs moments que les deux interlocuteurs ne sont pas assis à la même table : les questions de la productrice ont une résonance qui fait défaut aussi bien à l'interviewé qu'à son traducteur, et comme en plus il y a très peu (ou pas) de signes montrant l'interaction entre eux, on a franchement l'impression que le cinéaste est ailleurs que dans le studio. Comme en plus il n'y a pas de photo pour illustrer l'émission, on se dit que l'interview a pu être faite par téléconférence. En tous cas on entend les coupes, donc déjà cette interview n'est sûrement pas en direct. C'est ça ou le bidonnage, hypothèse qui avec quelqu'un d'autre que Laure Adler, n'aurait pas été à exclure : c'est que les questions sont bien fines et à part une ou deux, les réponses ne donnent lieu à aucun renvoi de l'interviewer, donc elles pourraient aussi avoir été enregistrées en français à partir de l'interview originale, et ensuite insérées au montage.

Pour autant, le bidonnage total est peu probable car si Laure Adler n'est pas du tout quelqu'un de bien étant peu suspecte d'honnêteté intellectuelle, on veut bien la croire intègre aux plans artistique et radiophonique. Disons qu'elle s'arrange quelque peu avec sa doctrine du direct, après que l'application de cette doctrine a réussi à torpiller l'ambiance du programme. Après tout elle s'est bien arrangée au fil des années avec le principe de cette émission qui devait cibler du 'hors-champ' et qui est ici en pleine actu puisqu'il s'agit d'un film qui sera à l'affiche demain. Mais comme la question de l'authenticité, c'est là un mauvais procès et bien secondaire, qui ne réduit aucunement l'intérêt des propos du cinéaste. Propos techniques, propos d'atelier sur son art, sa conception et sa pratique de la création. Le cinéma est un art du son autant que de l'image (et PAN pour Alain Bergala, prends-donc ça dans ta tronche !). De quelle matière est fait un film ? Quel plan faire ? Quelles parts respectives pour la préparation et pour l'improvisation. Les réponses ne sont pas toutes complètement éclairantes mais ce sont toujours comme des portes qui s'ouvrent (sur des chevaux en train de courir dans le désert Wink).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

71
Répondre en citant  
Hors-Champs - Jeu 30 Mai 2013, 23:13

Pas sûr que tout le monde comprenne que le titre du fil "Laure Adler , juste quelqu'un de bien..." soit consacré à l'émission Hors-Champs et que le "quelqu'un de bien" soit lourdement ironique. Qualification encore une fois particulièrement adéquate quand on entend cette présentatrice ce soir. Heureusement, elle parle très peu, car l'invité très (très) disert ne laisse presque pas de place au ton dégoûté (ou dépressif-suicidaire ?) de celle qui a cassé, avec l'assentiment de ses supérieurs, France Culture en 1999.

Ce jeudi 30 mai, l'invité, Christophe Fauré, psychiatre, s'écoute très bien. Quelqu'un qui parle de son expérience et des leçons qu'il en tire pour aider son prochain (patient). Rien d'exceptionnellement nouveau, mais une parole claire portée par une conviction.

On passera sur le fait que visiblement il aimerait voir la ventes de ses livres stimulée par son passage à l'antenne (il cite son éditeur plus qu'il ne faut)

Laure Adler reçoit Christophe Fauré, psychiatre, spécialisé dans l'accompagnement des personnes en deuil.
http://www.franceculture.fr/emission-hors-champs-christophe-faure-2013-05-30

Contenu sponsorisé 


72
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler -

Hors-champs par Laure Adler     Page 7 sur 21

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 14 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum