Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-29%
Le deal à ne pas rater :
Manette sans fil PS5 DualSense (bleu, cosmic red,rose, violette) à ...
49.99 € 69.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -19%
PC Portable Ultrabook – LENOVO IdeaPad 3 15ITL6 ...
Voir le deal
349.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam''

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam''    Page 4 sur 4

Bas de page ↓   

masterkey 


Admin

31
Répondre en citant  
Re: ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Mer 21 Nov 2018, 18:14

Bonjour Tiersi,

On vous a connu mieux inspiré (notamment ici : https://regardfc.1fr1.net/t488p10-le-troquet-metaphysique)
Manifestement, la question vous taraude au point de répéter ce message hors-sujet (vous êtes ici sur un fil traitant de l'émission Questions d'Islam) et auquel Philaunet vous a déjà patiemment répondu.

Vous répétez donc quelque mots-clés tels que takfir, glanés sans doute au cours de lectures hâtives et qu'on imagine fiévreuses de sources relatives aux pratiques islamiques. Takfir, vous l'aurez peut-être remarqué, fait référence au radical KFR, كفر, et renvoie donc au terme bien connu de "Kouffar", mécréants. Son usage est en réalité manié par les extrémistes que vous entendez dénoncer, et non par les représentants d'associations islamiques censément mesurées. Par ailleurs, au contraire de ce qui est dans les christianismes orthodoxe et catholique, l'Islam sunnite n'a pas de clergé détenteur d'une autorité judiciaire quelconque. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, par exemple, n'a ni vocation à ni autorité pour prononcer quelque excommunication que ce soit.

Que par ailleurs vous vous perdiez dans des outrances qui vous font considérer qu'il n'y a pas aujourd'hui d'Islam ne serait-ce que policé - quoique ce terme soit pourtant très faiblement positif - jette le discrédit sur le reste de vos propos, sur ce sujet tout du moins.

http://www.regardfc.com

Tiersi 

Tiersi

32
Répondre en citant  
Re: ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Jeu 22 Nov 2018, 11:47

masterkey(https://regardfc.1fr1.net/t428p20-questions-d-islam-ex-cultures-d-islam#31726) a écrit:Bonjour Tiersi,

On vous a connu mieux inspiré (notamment ici : https://regardfc.1fr1.net/t488p10-le-troquet-metaphysique)
Manifestement, la question vous taraude au point de répéter ce message hors-sujet (vous êtes ici sur un fil traitant de l'émission Questions d'Islam) et auquel Philaunet vous a déjà patiemment répondu.

Vous répétez donc quelque mots-clés tels que takfir, glanés sans doute au cours de lectures hâtives et qu'on imagine fiévreuses de sources relatives aux pratiques islamiques. Takfir, vous l'aurez peut-être remarqué, fait référence au radical KFR, كفر, et renvoie donc au terme bien connu de "Kouffar", mécréants. Son usage est en réalité manié par les extrémistes que vous entendez dénoncer, et non par les représentants d'associations islamiques censément mesurées.

Les membres de l’islam français ne doivent pas seulement dire des djihadistes: «ils ne sont pas musulmans». Insuffisant! Les dignitaires de l’islam, lors d’une cérémonie publique, doivent «excommunier» ces sauvages qui déshonorent l’islam. Qualifier chaque prétendu martyr de mécréant (humiliation suprême pour eux) apaiserait la majorité des Français.


Par ailleurs, au contraire de ce qui est dans les christianismes orthodoxe et catholique, l'Islam sunnite n'a pas de clergé détenteur d'une autorité judiciaire quelconque. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, par exemple, n'a ni vocation à ni autorité pour prononcer quelque excommunication que ce soit.

Baratin d’embrouilleur. Les chefs religieux qui incarnent l’islam auprès des autorités françaises forment l’équivalent d’un «clergé».


Que par ailleurs vous vous perdiez dans des outrances qui vous font considérer qu'il n'y a pas aujourd'hui d'Islam ne serait-ce que policé - quoique ce terme soit pourtant très faiblement positif - jette le discrédit sur le reste de vos propos, sur ce sujet tout du moins.

Les musulmans civilisés sont nos amis. Ils comptent beaucoup de grands esprits.

http://parfaire.over-blog.com/

Tiersi 

Tiersi

33
Répondre en citant  
Re: ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Mar 27 Nov 2018, 16:47

Durant la dernière émission «QUESTION D’ISLAM», Fatima Khemilat, une chercheuse, a évoqué trois plaies de l’islam sauvage: prières de rue, burqa, burkini. Précisément, l’ostentation d’une bigoterie morbide: exhiber sa supériorité d’élu imaginaire et accoutrements aberrants (ce qu’Allah vomit). Comme d’habitude, l’excellente émission fournit de précieux renseignements. Mentionnant l’attentat de Nice, l’invitée déclare que la première victime était une musulmane voilée. Son appartenance religieuse ne dédouane cependant pas le djihadiste. Et cela n’apaise en rien les non musulmans. L’invitée ajoute ce que répètent les idiots utiles du joug islamique: en comparaison des conflits majeurs, ces attentats font peu de morts. Comme si l’épouvante politique ne dévastait pas une société entière. Petites causes, grands effets.
Au niveau stratégique d’une lutte sérieuse contre l’obscurantisme musulman, inutile d’ergoter sur les nombreux fétichismes du mahométisme. A savoir ici: prière en groupe panurgique (refus de plusieurs horaires) et parler chiffon. Leur tactique consiste à nous attirer sur le terrain où ils ont l’avantage (telle la guérilla en milieu communautaire): les palabres. On ne disperse pas ses forces pour enfoncer des positions secondaires. Nul n’a le droit de dissimuler son visage en public. Ghaleb Bencheikh a raison de rappeler cette mesure sécuritaire.
Un seul objectif de guerre contre l’islam sauvage importe: la violence meurtrière. Son abrogation des textes coraniques fait trembler les djihadistes. Leur légitimité religieuse s’effondre aussitôt. Nous triompheront des radicalisés quand nos dignitaires musulmans, publiquement, qualifieront chaque djihadiste de mécréant. Pour eux: l’infamie absolue. On parle d’excommunication. Ils choisiront leur camp: respecter Allah ou Le bafouer. Les musulmans civilisés sont nos amis. Ne pas se tromper d’alliés.

http://parfaire.over-blog.com/

Philaunet 

Philaunet
Admin

34
Répondre en citant  
Re: ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Mar 27 Nov 2018, 21:52

Un titre d'émission pour le moins étrange à Questions d'Islam de Ghaleb Bencheikh Les provocations de la burqa et du burkini 25/11/2018. Aucun guillemet, Bencheikh assume immédiatement ce titre... provocateur. Et il récolte rapidement ce qu'il a semé à travers la parole déliée d'une femme habituée aux échanges et sûre de son fait. Le choc de générations et des codes de la communication est ici flagrant. Bencheikh a beau vouloir cadrer le débat et caresser son invitée dans le sens du poil ("froideur d'esprit, académicienne, distanciation", etc), il se fait bousculer.

Introduction : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10073-25.11.2018-ITEMA_21902071-0.mp3" debut="00:33" fin="03:25"]

Où l'on voit que Ghaleb Bencheikh n'est pas exactement adapté à ce qui va vite devenir une joute où la plus dynamique marque tous les points (dans les 20 premières minutes).

Les "hiérarques", l'organisation des cultes : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10073-25.11.2018-ITEMA_21902071-0.mp3" debut="03:25" fin="05:47"]

Le premier tiers de l'émission (j'ai coupé après) n'est pas différent de ce que l'on entend dans des émissions généralistes du matin, du midi et du soir et dans les multiples dialogues et tables rondes d'actualité de FrCu en semaine ou le week-end : de l'échange d'opinions divergentes sur la vie sociale. Soporifique. Pas pour tout le monde visiblement (à voir la page d'accueil) et c'était sans doute le but de l'émission, comme celle sur les pratiques sexuelles dans l'islam : augmenter l'audience, bref faire le buzz...

On pourra sourire ou plutôt se poser des questions en regardant attentivement la photo d'illustration de l'émission, en particulier l'enfant sur le vélo rose :

''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Page 4 Scree196

La banque d'images Maxppp n'a pas flouté le visage comme c'est l'habitude, mais l'a masqué d'un carré noir très peu "artistique". Pour quelle raison mettre sur ce visage de petite fille un carré sombre, qui ressemble à un morceau de ruban adhésif, au lieu d'un floutage ? Et pourquoi précisément cette photo a-t-elle été choisie par l'iconographe de la station ou par la personne en charge de la page de Questions d'islam, sachant par ailleurs que cette dernière ne semble pas exactement en phase "idéologique" avec le producteur de l'émission ? Voir par exemple le choix des citations reproduites et la néo-grammaire dans les émissions précédentes.

Philaunet 

Philaunet
Admin

35
Répondre en citant  
Ghaleb Bencheikh en dialogue avec l’historien Pierre Vermeren - Dim 09 Oct 2022, 11:19

Un numéro de "Questions d'islam" en trois parties avec un invité qui connait son sujet : "Pierre Vermeren (Professeur d’histoire contemporaine à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Maghreb)". Titre un peu réducteur : L’islam, une blessure française  le dimanche 25 septembre 2022, et descriptif ampoulé à la GB ("fracasse" est le "effroyable" d'un autre présentateur de la station à 9h le samedi...) :
Quels peuvent être les mécanismes et les conjonctures qui renforcent le communautarisme islamique au sein de la République française ? Quels sont les dommages démocratiques de la partition sociale et territoriale ?

La question islamique est toujours épineuse quant à la cohésion nationale voire la paix civile. En quoi est-elle un élément qui fracasse l’unité de la nation alors que d’autres nations européennes s’en accommodent naturellement. L’historien Pierre Vermeren nous explique les raisons d’un tel malaise dans la culture et l’insécurité identitaire. Il évoque les défaillances des grandes institutions scolaires et militaires comme creusets républicains. Il souligne enfin l’importance de l’historiographie dans la narration du récit national.
Émission dont le rythme permet une écoute réfléchie. Sa dernière partie concerne l'école et Pierre Vermeren n'est guère optimiste quant à la capacité de celle-ci de jouer son rôle d'intégration. L'émission qui vient à l'esprit, car elle pose le même constat : "Répliques".

Ghaleb Bencheikh à qui Vermeren dit en passant, "c'est ma lecture, je ne sais pas si vous la partagez", saisit la balle au bond à la Finkielkraut avec "vous m'avez interpellé, je vous réponds" :
[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10073-25.09.2022-ITEMA_23145528-2022C26163E0024-21.mp3" debut="32:35" fin="33:53"]

Islamo-gauchisme ou islamismo-gauchisme ? Préambule sur les juifs français et le terme médiatique "communauté juive de France" ; le vote par affiliation religieuse [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10073-25.09.2022-ITEMA_23145528-2022C26163E0024-21.mp3" debut="33:53" fin="37:14"] la suite à 37'14.

Non mentionné sur la page (il faut tout faire ici !) :  

"La Fabrique de l'Histoire"  Série « Une autre histoire du Maghreb au XXème siècle » Épisode 1/4 : Entretien avec Pierre Vermeren Lundi 9 avril 2012.

Les interventions de Pierre Vermeren à Radio France.

Philaunet 

Philaunet
Admin

36
Répondre en citant  
Françoise Atlan, une voix judéo-arabe - Lun 14 Nov 2022, 13:49

Une perle d'émission documentaire à archiver dans le disque dur aux trésors radiophoniques : Françoise Atlan, une voix judéo-arabe dans Cultures d’islam du vendredi 3 mai 2013.

L'occasion qui fournit ce retour à l'émission du regretté Abdelwahab Meddeb ? Le numéro du dimanche 6 novembre 2022 de Questions d’islam de Ghaleb Bencheikh Le matrouz, le chant brodé dont l'écoute peut être mise en attente. La page toujours bien renseignée comporte plusieurs liens à suivre :

''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' - Page 4 Scree242

Le dialogue entre Meddeb et Atlan, depuis le festival d'Essaouira, est un pur bonheur. La directrice artistique du festival des « Andalousies atlantiques » enchaîne les réflexions sur son art musical et raconte ce qui l'a menée à changer le cours de sa carrière, notamment sous l'influence de Maurice Ohana à qui elle rend hommage.

Françoise Atlan est alors invitée par le producteur à chanter des "matrouz" selon diverses techniques vocales. C'est tout un pan de la culture judéo-arabe qui est ainsi éclairé.

Un chant séfarade chanté de deux manières : [son mp3="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2013/05/s18/RF_4ABE0055-73B1-4607-9ECA-9FC2D9C2684A_GENE.MP3" debut="14:35" fin="18:41"]

"De ton aimée, reçois ce chant d'amour" ; un matrouz judéo-arabe : [son mp3="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2013/05/s18/RF_4ABE0055-73B1-4607-9ECA-9FC2D9C2684A_GENE.MP3" debut="25:44" fin="33:17"]

Il y a presque sept ans, le dimanche 24 janvier 2016, c'est dans l'émission Ocora de France Musique que l'on pouvait écouter Le Matrouz de Simon Elbaz, qui explique de nouveau son art chez Ghaleb Bencheikh en ce mois de novembre.

Françoise Atlan & Maher Diba - Festival des musiques sacrées de Fès

Nous suivons l’itinéraire de Françoise Atlan, née et élevée en France au sein d’une famille juive d’Algérie assimilée. Destinée au chant classique, du baroque au romantique et au contemporain, elle a rencontré Maurice Ohana qui a senti en sa voix d’autres possibilités naturelles qui, peu à peu, l’ont conduite à connaître un nouvel épanouissement dans la tradition médiévale qui va du chant judéo-espagnol à la tradition arabo-andalouse.

Et c’est en s’articulant au vif de cette tradition, telle qu’elle s’exprime encore aujourd’hui au Maroc, qu’elle a affiné son savoir-faire et ses dons. En outre, Françoise Atlan est la directrice artistique du festival des « Andalousies atlantiques » qui se tient une fois l’an à Essaouira.

Il s’agit d’une manifestation qui promeut par la musique la convivance judéo-arabo-espagnole pour en faire un patrimoine destiné à nourrir nos multiples identités selon l’horizon tracé par André Azoulay, qui a l’ambition de faire d’Essaouira/Mogador le théâtre qui accueille et diffuse ce message.

« J’ai voulu rassembler dans ce disque des titres enregistrés en concert, la plupart a capella ou simplement accompagnés de ma percussion, du répertoire séfarade à l’Andalou, avec toute la fragilité et le côté intimiste qui peuvent se dégager lors des concerts-live » c’est ainsi que Françoise Atlan présente son disque intitulé : Moments précieux .

Mentionné par Françoise Atlan : "Nûba d'Or et de Lumière نوبة من ذهب و نور " Film complet de Izza Genini


Contenu sponsorisé 


37
Répondre en citant  
Re: ''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam'' -

''Questions d'islam'', ex ''Cultures d'islam''     Page 4 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum