-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » « Sous la couverture » de Philippe Venturini

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Musique

« Sous la couverture » de Philippe Venturini    Page 3 sur 4

Bas de page ↓   

21
Répondre en citant  
Gilles Cantagrel publie ''Jean-Sébastien Bach : L' oeuvre instrumentale'' - le Dim 07 Jan 2018, 19:22

Gilles Cantagrel publie "Jean-Sébastien Bach : L' oeuvre instrumentale" Éditions Buchet-Chastel  dans le numéro de Sous la couverture du 06 janvier 2018.

Comment fait-il ? Il a plus de 80 ans et n'a pas perdu une once d'enthousiasme pour son sujet qu'il transmet depuis des décennies dans des conférences et à la radio. Gilles Cantagrel ! *

On boit ses paroles, même quand on les connaît par cœur. À propos, si Musicopolis a son intégrale en ligne, qu'en est-il des quatre ans des Contes du jeudi de Gilles Cantagrel (2004-2008) ? On les attend avec impatience. Par exemple pour réécouter l'émission d'il y a dix ans, BACH  FÊTE LE NOUVEL AN Le 03 janvier 2008 avec l'explication en règle de deux cantates :  SINGET DEM HERRN EIN NEUES LIED, Cantate BWV190 (1724)  et JESU NUN SEI GEPREISET, Cantate BWV 41(1725).

Sur la page de l'émission une vidéo é-clai-ran-te d'Olivier Vernet à l'orgue en 2012 jouant la Toccata et fugue en ré mineur BWV 565.

Une autre vidéo de qualité :  Dans les coulisses de l'ensemble Café Zimmermann

Et encore deux autres (quelle page d'émission !) Olivier Baumont au château de Chambord. et J.S. Bach. Ouverture 1a, RSI, Fasolis

« Sous la couverture » de Philippe Venturini - Page 3 600x337_img_6334

France Musique, studio 151... Gilles Cantagrel "Jean-Sébastien Bach : L' oeuvre instrumentale" & Philippe Venturini (de g. à d.), Droits Radio France / Annick Haumier

* Musicologue, après des études en musique, physique et histoire de l'art, Gilles Cantagrel s'est orienté vers la presse et la communication, notamment dans les revues Harmonie et Diapason.

Producteur d'émissions sur France Musique, il dirige cette chaîne de 1984 à 1987. Conseiller artistique à Radio France, vice-président de la commission musicale de l'Union Européenne de Radiodiffusion et Télévision, il a également été maître de conférences à la Sorbonne.

Gilles Cantagrel est administrateur de diverses institutions, dont le Centre de Musique Baroque de Versailles et membre du Conseil de Surveillance de la Fondation Bach de Leipzig.

Voir le profil de l'utilisateur

22
Répondre en citant  
Renaud Machart & Vincent Warnier, ''Les grands organistes du XXe siècle'' - le Dim 13 Jan 2019, 15:54

Renaud Machart 30 ans de France Musique, débarqué l'année dernière et persona non grata à l'antenne ? Vincent Warnier, compagnon de nombre d'émissions de l'ex-producteur est donc le seul invité de Philippe Venturini pour un numéro forcément instructif et radiogénique de Sous la couverture, le samedi 15 décembre 2018, consacré au livre ‘Les grands organistes du XXe siècle’ Éd. Buchet-Chastel.

On appréciera les deux extraits vidéo de Vincent Warnier à l'orgue sur la page de l'émission.

Descriptif : Figure majeure de l’école d’orgue, Vincent Warnier : "Les grands organistes du XXe siècle" Éd. Buchet-Chastel. Ce nouveau volume de la série Les grands interprètes est consacré aux organistes. Ecrit à quatre mains par Vincent Warnier, professeur et titulaire de la tribune de Saint-Etienne-du-Mont et par le critique Renaud Machart

L'ouvrage retrace son histoire et sa pratique à travers le portrait de 42 interprètes ayant laissé une trace enregistrée de leur art. Parmi eux, des représentants de l’orgue Hammond, très utilisé dans le jazz, de l’orgue de cinéma, de l’orgue de barbarie.


« Sous la couverture » de Philippe Venturini - Page 3 600x337_img_7665

France Musique, studio 152... Le producteur Philippe Venturini & Vincent Warnier : "Les grands organistes du XXe siècle" (g. à d.), Crédit  Radio France / Annick Haumier

Voir le profil de l'utilisateur

23
Répondre en citant  
''Arvo Pärt'' par Julien Teyssandier - le Dim 03 Fév 2019, 14:35

Parmi les nombreux numéros de Sous la couverture dignes d'intérêt, celui du 5 mai 2018 : "Arvo Pärt (1935-)" avec le sympathique et emballant auteur Julien Teyssandier, édité chez Pierre-Guillaume de Roux, maison qui publie aussi les livres de l'ancien producteur de FC, Olivier Germain-Thomas.  

Ci-dessous photo du studio avec le lauréat du Prix Pelléas 2017.


France Musique, studio 152... Philippe Venturini & Julien Teyssandier, "Arvo Pärt" éditions Pierre-Guillaume de Roux (g.à d.), Crédits Radio France / Annick Haumier.

[Annick Haumier, une des collaboratrices invisibles et essentielles de France Musique depuis de nombreuses années]

Descriptif : Né le 27 février 1989, Julien Teyssandier a étudié la musique pendant de nombreuses années. Il se consacre désormais à l'écriture et collabore régulièrement à la 'Revue Littéraire' de Léo Scheer.    

"J’étais arrivé à Tallinn par la mer Baltique, alors que je venais de passer quelques jours à Helsinki, dans l’ancienne baie du  quartier de Kluuvi, rêvant déjà le bleu de l’Estonie, soufflant sur les quelques images qui me restaient de la Finlande comme pour les  éloigner et ainsi déployer mon corps sans mémoire dans un nouveau  lieu, qui m’apparaîtrait au bout d’une traversée de deux heures en ferry, dans l’outremer pâle, comme une projection, animée par le  soleil naissant, d’autres grains de poussière, du pollen jaune.

Le bleu de Tallinn est devenu inséparable de la musique d’Arvo Pärt, ses voix  a cappella que j’ai eu du mal au début à aimer mais dont je  m’aperçois, qu’elles m’avaient été révélées dès la  première écoute avant de s’avancer vers moi dans l’ombre, comme pour mieux me surprendre, se glisser en moi alors que je me croyais détaché  d’elles." Julien Teyssandier


Julien Teyssandier lauréat du Prix Pelléas Publié le vendredi 21 avril 2017. [ (...) ce prix qui distingue depuis 1997 « l’ouvrage aux plus belles qualités littéraires consacré à la musique. »].  

Voir le profil de l'utilisateur

24
Répondre en citant  
Barthes aime la musique française de salon bourgeois - le Lun 04 Fév 2019, 12:56

Encore un numéro à ne pas manquer : court, dense, informatif, inspirant Sylvie Douche & Claude Coste : "Barthes et la musique" le samedi 26 janvier 2019.

Invités du meilleur calibre*, producteur savant et informé, le cocktail est réussi comme le plus souvent chez Philippe Venturini. Décidément les émissions de 30 minutes sont les meilleures (Musicopolis/ Guitare Guitares/ Personnages en personne / Carbone 14, etc.).

En vitesse : Barthes, le héraut des structuralistes, révolutionnaires en carton, s'avère sans surprise un conformiste culturel, un "héritier" des goûts musicaux de son milieu (de sa classe diraient certains...). Barthes qui s'est repenti d'avoir dit que la langue était fasciste (faut bien suivre la mode et faire djeunne), déclarant son amour à la langue française et à Proust à la fin de sa vie... Pour ce qui est de la musique, on connaissait ses goûts à travers les belles émissions de Claude Maupomé abondamment citées dans cette conversation érudite et courtoise (culture française oblige). On sait que l'auteur a été torturé toute sa vie, a-t-il été "traversé par des affects bourgeois", comme le pauvre Bégaudeau ? Très certainement. Est-ce grave ? Smile

La radio, France Musique, "les sons en crotte de bique" [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14615-26.01.2019-ITEMA_21962547-0.mp3" debut="25:50" fin="27:25"]

« Sous la couverture » de Philippe Venturini - Page 3 600_barthes-et-la-musique

Livre tiré d'un colloque Barthes et la musique à la Fondation Singer-Polignac** (pas pour certain contributeur fluorescent, quoique...). Fondation que j'avais signalée il y a déjà quelque temps : Erasme et Bâle, par Marie Barral-Baron à la Fondation Singer-Polignac le 30 Oct 2016.

* Claude Coste consacre une grande partie de sa recherche à l’œuvre de Roland Barthes, dont il a  édité plusieurs séminaires au Seuil et aux relations de la littérature  et de la musique.

Sylvie Douche est musicologue et pianiste. Elle travaille sur la musique française des XIXe et XXe siècles et plus particulièrement sur les liens qu’entretiennent musique et texte.

** Fondation Singer-Polignac

Etablissement public national créé en 1928, la Fondation Singer-Polignac se consacre à des activités de mécénat en faveur des arts, des lettres et des sciences et œuvre grâce à ses propres fonds.

*****************

RAPPEL : Rubriques récapitulatives des contributions du 28  janvier au 03 février 2019,  semaine 5.

Voir le profil de l'utilisateur

25
Répondre en citant  
Re: « Sous la couverture » de Philippe Venturini - le Lun 04 Fév 2019, 21:17

@Philaunet a écrit:** Fondation Singer-Polignac

Etablissement public national créé en 1928, la Fondation Singer-Polignac se consacre à des activités de mécénat en faveur des arts, des lettres et des sciences et œuvre grâce à ses propres fonds.

A signaler, le compte Vimeo de la fondation, qui regorge de concerts et de conférences en accès gratuit (le format habituel tourne autour des 30mn) . De la matière à podcast ! Les proustiens y trouveront des pépites. Toutes choses que France Culture ne veut plus faire. Pensez-donc, Les lumières de l’univers : de l’astrophyique à la nouvelle musique des sphères, à 14h, c'est intéressant mais bon...

Voir le profil de l'utilisateur

26
Répondre en citant  
''John Cage'' par Anne de Fornel - le Lun 11 Fév 2019, 21:58

Encore un des excellents et instructifs numéros de Sous la Couverture Pianiste et musicologue franco-américaine, Anne de Fornel*, publie la monographie "John Cage" le samedi 9 février 2019.

Extrait du descriptif : "John Cage (1912-1992) est l'un des compositeurs les plus connus, mais aussi les plus controversés du XXe siècle. Il a exploré des territoires inconnus en créant un répertoire pour le piano préparé, en utilisant l'électronique de manière novatrice... "

* Pianiste et musicologue franco-américaine, Anne de Fornel obtient en 2012 un Master de piano du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, où elle  étudie avec Florent Boffard.

Passionnée par la musique contemporaine, Anne de Fornel a créé Moth pour piano solo d’Andrea Agostini, 24 Haïku pour piano solo de Jean-Yves Bosseur, Ucelli di Pace pour piano solo de Fabrice Grégorutti, Chabrieriana pour piano quatre mains de William Bolcom, Klaviertrio de Johannes Boris Borowski. (...).


Vidéos sur la page :  
Steffen Schleiermacher, Pianist und Komponist, spielt "And the Earth Shall Bear Again" (1942)

Avec une belle prise de son : Vers la vie nouvelle, Nadia Boulanger (1915) interprété au piano par Anne de Fornel

****************

Recommandation du jour : Les réseaux sociaux rendent-ils bêtes et méchants ? [Les Matins de France Culture]

*****************

Rappel : Rubriques récapitulatives des contributions du 04 au 10 février 2019,  semaine 6.

Voir le profil de l'utilisateur

27
Répondre en citant  
''Charles et Marie-Laure de Noailles, Mécènes du XXe siècle'' - le Mar 12 Fév 2019, 10:31

Un aristocrate et une fille de banquier héritière d'une immense fortune ? Dans le monde fluorescent ce serait la lanterne ou le camp de rééducation idéologique : aux champs ou aux barrages et que ça saute !

Il se trouve que Charles et Marie-Laure de Noailles ont été des mécènes dans le domaine des arts et des lettres, comme bien d'autres gens fortunés, proches du pouvoir ou non.

France Musique s'est fait l'écho de leur action et de leur influence dans "Charles et Marie-Laure de Noailles, Mécènes du XXe siècle" le samedi 8 décembre 2018 :"L’histoire d’un couple de légende Charles et Marie-Laure de Noailles, lié aux grands artistes et créateurs de leur temps. Leur histoire — ce qu’on pourrait nommer un héritage — continue, plus que jamais, à nous interroger sur le rôle du mécène face aux artistes et à la société. "

"Cet ouvrage présente toutes les facettes du mécénat de Charles et Marie-Laure de Noailles, qui de 1923 à 1973, ont acquis des œuvres d’art issues de toutes les disciplines : art, cinéma, musique, littérature."

"Entourés de l'avant-garde des années 20, les Noailles, richissime couple de mécènes, ont bâti et partagé leur villa moderniste en Provence. Sans convention, pour le plaisir !

Quitte à choquer ou à être critiqué
[sic], ils furent en éveil face aux enjeux plastiques et  intellectuels de leurs temps, les ont stimulés et soutenus."

En lien, une conférence de l'école Camondo ("Penser, construire, partager") avec l'un des auteurs du livre , Stéphane Boudin-Lestienne. Près de 50 minutes, presque la durée d'une émission "normale" de France Culture.

Mais qui ne voit pas la grande supériorité d'une émission en studio avec un présentateur de qualité qui cadre un propos, le dynamise, relance le sujet, voire fait des objections.

C'est pourquoi une conférence publique ne peut en aucun cas remplacer la forme unique de l'entretien radiophonique, intimiste ou pas, sur un sujet.

Autre lien sur la page, une vidéo de l'interprétation de Aubade pour piano et orchestre - Francis Poulenc (prise de son un peu réverbérante ; magnifique Le Guay !) "Orchestre national d'Île de France sous la direction de Christophe Mangou Claire-Marie Le Guay - Piano Salle Gaveau".

Autre lien Youtube, le film Goodbye Again - 1961 - Full Movie (1h55) (Film franco-américain d'Anatole Litvak inspiré du roman du même nom de Françoise Sagan, sorti en 1961 sur une mélodie de Brahms, arrangée par Georges Auric).

France Culture a aussi proposé une émission sur le même thème au titre assez peu recherché... : Charles et Marie-Laure de Noailles, un couple étonnant "L'Art est la matière" du 09/09/2018.

****************

Recommandation du jour : Plein la gueule avec Robert Aldrich -2- [Le coin des cinéphiles]

*****************

Rappel : Rubriques récapitulatives des contributions du 04 au 10 février 2019,  semaine 6.

Voir le profil de l'utilisateur

28
Répondre en citant  
''Éblouissante Venise'', ébouriffante France Musique - le Mer 13 Fév 2019, 22:16

Étonnantes photos de Catherine Loisel sur la très riche page du site. On ne s'y attendait pas en l'écoutant.... Voir aussi son entretien ici.

Catherine Loisel, ‘Éblouissante Venise - Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle’ Sous la couverture, par Philippe Venturini le samedi 24 novembre 2018.

En plus de l'émission portant sur le catalogue de l'exposition, deux vidéos du Musée, l'une avec la commissaire présentant les œuvres, l'autre avec Macha Makeïeff, directrice artistique et scénographe de l'exposition, qui permet de voir le cadre créé pour attirer essentiellement un jeune public (la scénographe dit que les érudits y trouveront également leur compte).

Toujours sur la page, un concerto pour violon de Marcello et surtout une vidéo de près de 45 minutes retraçant la création, sous la direction de Rinaldo Alessandrini, d'un disque sur lequel le claveciniste italien joue les Six concertos brandebourgeois de Bach avec son ensemble. Technique, histoire, musicologie, les propos du chef sont fort instructifs.

Descriptif : À l'aube du XVIIIe siècle, la brillante Venise vibre au rythme de fêtes, célébrations, carnavals et spectacles qui mêlent faste et allégresse et attirent de nombreux visiteurs venus de toute l'Europe y écouter les opéras de Vivaldi, de Hasse, interprétés par Farinelli, Faustina Bordoni...

Voir le profil de l'utilisateur

29
Répondre en citant  
Sylvia Kahan, ''Winnaretta Singer-Polignac, princesse, mécène et musicienne'' - le Mar 26 Fév 2019, 08:43

"Sylvia Kahan Winnaretta Singer-Polignac, princesse, mécène et musicienne" du samedi 1 septembre 2018.

Très instructive conversation entre l'Américaine Sylvia Kahan (admirable maîtrise du français) et Philippe Venturini qui comme toujours cherche à cadrer en une petite demi-heure, musique comprise, le propos  de ses prolixes invités.

Winnaretta Singer (1865-1943) est millionnaire à 18 ans héritière d'une part de la fortune des machines à coudre Singer. 1893, mariage avec le prince Edmond de Polignac (1834-1901) Au décès de son mari, elle met sa fortune au service des arts, des sciences, des lettres... Winnaretta Singer-Polignac (1865-1943) a subventionné : N. Boulanger, C. Haskil, A. Rubinstein, V. Horowitz... Les Ballets russes, l'Opéra de Paris, l'Orchestre symphonique de  Paris... Son salon était le lieu de rendez-vous de la culture française : Colette, Proust, Cocteau, Monet, Diaghilev...

La complicité entre Robert de Montesquiou et Edmond de Polignac ,"Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches", par Gérard Souzay admiré de Roland Barthes  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14615-01.09.2018-ITEMA_21792472-0.mp3" debut="07:09" fin="08:51"]

♫Gabriel Fauré (1845-1924) :Cinq Mélodies de Venise Op.58 (Verlaine) Green. Gérard Souzay (baryton), Dalton Baldwin (piano) - De l'album "Gabriel Fauré: Mélodies (2010)"

Les artistes, compositeurs et interprètes invités par Winnaretta Singer-Polignac [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14615-01.09.2018-ITEMA_21792472-0.mp3" debut="16:57" fin="19:40"]

Winnaretta Singer-Polignac féministe ? Son action politique et sociale [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14615-01.09.2018-ITEMA_21792472-0.mp3" debut="24:52" fin="26:52"]

Voir le profil de l'utilisateur

30
Répondre en citant  
Érudite Chantal Cazaux pour ''Giuseppe Verdi, mode d'emploi'' - le Ven 01 Mar 2019, 17:43

Vous voulez écoutez une voix féminine bien timbrée, bien posée qui reflète intelligence, érudition et courtoisie, eh bien non, ce n'est pas dans les midis ânonnants et vainement langoureux de France Culture, mais dans cette émission avec Chantal Cazaux, docteur en musicologie, agrégée d'éducation  musicale, diplômée d'État de technique vocale, enseignante 10 ans à l'Université-Lille 3 Charles-de-Gaulle, aujourd'hui critique musicale et rédactrice en chef de L'Avant-Scène Opéra : V.E.R.D.I. le peuple et l’Italie par Chantal Cazaux le samedi 10 novembre 2018.

Et visez la page de description ! Photos, vidéos, références complètes ! Et tout cela pour moins de 30 minutes hebdomadaires. Le top niveau. Annick Haumier, merci !

« Sous la couverture » de Philippe Venturini - Page 3 600_img_7472

France Musique, studio 131... Chantal Cazaux "Giuseppe Verdi, mode d'emploi" & Philippe Venturini , Crédit Radio France / Annick Haumier

Verdi (1813-1901) naît au 19e siècle, français, grandit citoyen autrichien, avant de devenir italien en 54 ans de carrière et 28 opéras ! Verdi bénéficie d'un coefficient de sympathie, figure tutélaire de l'Italie réunifiée, compositeur de tubes planétaires.

Durant toute sa vie Verdi a été un lecteur passionné de Shakespeare : "Il est un de mes poètes de prédilection, que j’ai eu entre les mains depuis ma prime jeunesse, que je lis et relis continuellement"


« Sous la couverture » de Philippe Venturini - Page 3 600_verdi-mode-d-emploi

V.E.R.D.I. le peuple et l’Italie par Chantal Cazaux : "Giuseppe Verdi, mode d'emploi" Éd. Avant-Scène Opéra

Voir le profil de l'utilisateur

31
Répondre en citant  
Vinteuil fictif mais crédible - le Sam 02 Mar 2019, 09:18

Dans le numéro de Sous la couverture du samedi 16 février 2019, "La vraie vie de Vinteuil", Philippe Venturini se fait le complice d'un jeu amusant avec Jérôme Bastianelli  (sa voix si reconnaissable entendue dans la Tribune des critiques !) : prendre un personnage fictif pour un compositeur réel dont on découvre des pans de l'existence.

Évidemment, au début on tique. Bizarre, ce Vinteuil aurait existé ? Et tous les proustiens l'auraient méconnu ? Comment est-ce possible ? On est sur France Musique, pas le 1er avril et avec deux pointures, donc on suit le sujet, jusqu'à la révélation du pot-aux-roses aux trois quarts de l'émission. On se disait bien aussi...

De la radio culturelle par excellence. Cette case de 30 minutes est l'une des dernières à assumer la mission de transmission d'une histoire musicale et littéraire avec des intervenants érudits et passionnés.

Si de son côté France Culture prenait exemple et pouvait, à défaut de les supprimer, réduire de moitié les émissions soporifiques socio-po et créer des formats de 30 minutes hebdomadaires sur la botanique, la linguistique, les arts et métiers, confiées à des spécialistes ! Il faudrait multiplier le type d'émission comme Carbone 14, parmi les meilleures productions de FC depuis des années.

Jérôme Bastianelli : "La vraie vie de Vinteuil. Proust n'a pas tout su" - Éditions Grasset

"La pensée de Swann se porta pour la première fois dans un élan de pitié et de tendresse vers ce Vinteuil, vers ce frère inconnu et sublime qui lui aussi avait dû tant souffrir, qu’avait pu être sa vie ? au fond de quelles douleurs avait-il puisé cette puissance illimitée de créer ?" Marcel Proust



Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


32
Répondre en citant  
Re: « Sous la couverture » de Philippe Venturini -

« Sous la couverture » de Philippe Venturini     Page 3 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum