-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-41%
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Xiaomi 12X (6.28″ 5G 256 Go) + Xiaomi Buds 3 à ...
499 € 849 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Accueil / France Culture

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr    Page 26 sur 27

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne


Admin

251
Répondre en citant  
La questionnolâtrie de France Culture - Ven 03 Déc 2021, 22:31

Ce 3 décembre, parmi les titres des émissions de la station, l'habituelle pluie de questions. Usant.

  • Les Enjeux internationaux
    Qui a le plus à gagner du TGV entre le Laos et la Chine ?

  • L'Humeur du matin par Guillaume Erner
    Pourquoi le pape a t il accepté la démission de Monseigneur Aupetit ?

  • La Question du jour
    Magistrats, greffiers… d’où vient le malaise des professionnels de la justice ?

  • La Revue de presse internationale
    "Dissuader Vladimir Poutine d'envahir l'Ukraine", au prix d'un conflit armé ?

  • Journal de 8 h
    Faudra-t-il un vaccin pour lutter contre ce nouveau variant Omicron ?

  • La Transition
    Comment faire la fête sans détruire la planète ?

  • À quoi rêvez-vous ?
    A quoi rêvez-vous, Jonathan Capdevielle ?

  • Le Pourquoi du comment : histoire
    Connaissez-vous Louis Vivet ?

  • Le Pourquoi du comment : Philo
    Qu’est-ce qu’une politique scientifique aujourd’hui ?

  • Cultures Monde
    Macron dans le Golfe : les pétromonarchies, nos amis pour la vie ?

  • Le Pourquoi du comment : économie et social
    Comment ont évolué historiquement les gains de productivité ?

  • Sans oser le demander
    Qu'est-ce que le pré-cinéma ?

Curly 

Curly

252
Répondre en citant  
La mise en avant, parfois artificielle, de sujets politiques sur France Trrurtutre - Ven 10 Déc 2021, 19:43

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1066

Je ne sais pas vous, mais sur cette bêêlle Une, un détail cloche. Ne me dites pas que vous ne l’avez pas vu, on ne voit que ça. Hein ? Vous dites que y’a tout qui cloche ? Non mais zêtes louf ou quoi ?
Je suis catégorique, y’en a qu’UN.

«  La mise en avant, parfois artificielle, de sujets politiques sur Twitter »

Vous connaissez l’hôpital ? Oui, l’hôpital. Vous savez, celui qui passe son temps à se foutre de la charité.

Alors vous enlevez le dernier mot, et vous le remplacez par l’hôpital, que nous appellerons au pif « France Trutrure »
Ce qui donne : «  La mise en avant, parfois artificielle, de sujets politiques sur France Trrurtututre »

Dernièrement sur France Trutrucre, et surtout sur cette même Une :

Eric Zemmour coche des cases du fascisme sur Twitter

Documentaire auprès des travailleurs du sexe : "La Politique des putes"
A écouter sur le flux de podcasts féministes "Intime & Politique".

Cinéma : "Spielberg n'est pas un roi de la comédie musicale, c'est un amoureux de West Side Story"
"c'est un film qui se veut plus politique"

Quelle menace représente l’ultra-droite en France ?

Dans son film "La Rabbia", le poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini érige un tombeau poétique et politique à la mémoire de Marilyn Monroe

La culture G selon Richard Copans, cinéaste et producteur
Fils de communistes qui l’ont ouvert à la culture, Richard Copans se décrit comme un consommateur culturel, gourmand et précoce. Encouragé par son frère, il devient militant dès 1961, il n’a alors que 15 ans. Membre des jeunesses communistes, il fera notamment partie du service d’ordre quand l’extrême droite attaquera la pièce de Jean Genet Les Paravents.
(…) Au cinéma, il est happé par Milestones, le film de Robert Kramer qui raconte la jeunesse américaine traumatisée par la guerre du Vietnam et par Rocco et ses Frères de Visconti, le communiste aristocrate.

La Grande Table critique > Littérature : spéciale Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama
les cinq romans en lice

"Feu" de Maria Pourchet (Fayard)
Laure envie, quand elle devrait s’en inquiéter, l’incandescence et la rage militante qui habitent sa fille aînée, Véra.

"Mahmoud ou la montée des eaux" d'Antoine Wauters (Verdier)
Syrie. Un vieil homme (…) Fermant les yeux sur la guerre qui gronde (...) plonge – et c’est sa vie entière qu’il revoit, ses enfants au temps où ils n’étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.

"La Fille qu'on appelle" de Tanguy Viel (Minuit)
Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. (…) Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement.

"Ne t'arrête pas de courir" de Mathieu Palain (L'Iconoclaste)
Toumany Coulibaly, cinquième d’une famille malienne de dix-huit enfants, est à la fois un athlète hors norme et un cambrioleur en série.
Mathieu Palain a posé ses tripes sur la table pour nous raconter ce face-à-face bouleversant. Quand la vraie vie devient de la grande littérature.

"Rien ne t’appartient" de Nathacha Appanah (Gallimard)
Il n’y a pas que le chagrin et la solitude qui viennent tourmenter Tara depuis la mort de son mari. En elle, quelque chose se lève et gronde comme une vague. C’est la résurgence (...) de celle qu’elle avait été, avant. Une fille avec un autre prénom, qui aimait rire et danser, qui croyait en l’éternelle enfance jusqu’à ce qu’elle soit rattrapée par les démons de son pays.

Par les temps qui courent > Mariette Navarro
il n’y avait aucun enjeu documentaire, mais l’idée du temps qu’on peut voler à nos quotidiens, aux injonctions, le temps de présence à bord d’un bateau fait tout disparaître : on n’a plus de réseau, plus accès aux bombardements d’internet
J’avais envie (...) de faire que le commandant du bateau soit une femme, et cela a changé tout l’imaginaire du texte, en redistribuant les cartes des relations de pouvoir

Et maintenant ? > Comment la musique électronique peut investir la cause environnementale ?
RONE, compositeur de musique électronique, est devenu un artiste engagé.

Le Temps du débat > Les termes du débat 14/44 : "Déclin"
Le discours décliniste sur la France, sur l'Europe et plus largement sur l'Occident en tant que "civilisation" s'est imposé dans la campagne présidentielle, sous l’impulsion des candidats d’extrême-droite qui en ont fait leur mantra.

L'Invité(e) des Matins > L’archéologie : creuser pour mieux se connaître.
Cette matière, qui connaît un engouement réel dont témoignent de nombreuses parutions récentes (...) se fait plus attentive à ces questions relatives à l’organisation sociale ou à la naissance des inégalités.  

Les Chemins de la philosophie > Objets inattendus de la philosophie > Épisode 12 : Le bodybuilding
de quelle “culture” parle le culturisme ? Culture de masse ? Production de genre ?  

                                                                            Évident, car le corps est PO-LI-TIQUE et pis c’est tout.

                                                                                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1067

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

253
Répondre en citant  
Servir ses amis - Jeu 16 Déc 2021, 10:02

France Culture donne une tribune de 2h30 à l'un de ses amis parisiens :

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Scre1962

"Didier Lestrade est connu du public comme critique musical. De Magazine à Libération, en passant par Gai Pied ou Têtu qu’il a créé, il raconte dans cet épisode son parcours d’autodidacte dans la presse écrite française. (...) Dans cet épisode, Didier Lestrade revient aussi sur ses longues années passées à Libération où il est l’un des premiers journalistes à parler de rap et de hip hop..." Ah, c'est ça le "critique musical" !

Plusieurs cases de la personne idéale à inviter sur France Culture sont cochées. Aucun intérêt pour l'auditeur d'une radio culturelle, mais de la promotion de micro-milieu sur le budget de la redevance, comme tous les jours. Non "servir", mais "se servir".

Pendant ce temps-là : On Seamus Heaney by Roy Foster

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Scre1964

Curly 

Curly

254
Répondre en citant  
Bonne année ! - Jeu 06 Jan 2022, 19:12

Ah oui, au fait, bonne année !

                                            Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 113


L’année commence avec le meilleur du pire.

                                            Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 2163

La catastrophe, l’horreur, le malheur, ça se partage.
L’actu, le buzz ?  Non, pas de ça sur France Culture de la Catastrophe.
La petite phrase qui tourne en boucle avec des commentaires creux, pas de ça sur France Buzzture, où l’on sait prendre du recul, où l’on sait éviter de réduire la réalité à deux/trois buzz pour ne rien en dire sinon rabâcher, rabâcher et aussi, j’oubliais, rabâcher.

                                                                                 Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 3145
                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 4122
                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 5100

L’univers est tellement vaste, il y a tellement de choses à découvrir, que ce serait bête d’avoir toujours le nez dans le buzz.
En parlant de bêtise, La Grande Tablinette  nous connaît bien, elle sait que nous sommes de gros ignares bien niais prêts à acheter toute la came en promo.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 6107

Beau, non ? L’intro modèle.
L’invité vient à l’occasion de = achetez bande de moutons.
Et puis ça oscille, ça interroge les différences et ça interroge les confluences qui unissent. Beau ! Merde, que c’est beau !
Et la référence aux femmes savantes, classe bon Dieu, quelle classe !
Vous vous rappelez la pièce de Molière ? Oui ? A la grande tablinette, non. Ils se souviennent du titre mais pas de la pièce.
Pour synthétiser, « un livre sur l'amitié, ses ambiguïtés et ses grandeurs, sur l'ambition et la carrière au féminin, traversé par l'amour - irréconciliable ? - des Sciences et des Lettres. », dixit le dépliant publicitaire. La tablineuse a choisi une expression totalement péjorative.
Femmes savantes = « précieuses provinciales entichées de clichés amoureux » (Encycl. Universalis)
Mais nous en sommes à un point tel que la culture on s’en tape. La référence on s’en tamponne. Name dropping avant tout, et le sens, eh bien le sens, quelle importance on vous dit !

Pourtant, afin de ne pas se tromper au niveau du sens, France Tarticule a trouvé un bon filon, celui qui consiste à user jusqu’à la corde un titre de livre labouré dans toute la grille, comme par exemple « Une chambre à soi » de Virginia Woolf.
Dès qu’il s’agit de parler de femmes, hop : « Gniagniagnia…. à soi », et c’est emballé.
Pourquoi la tablineuse ne s’est pas contentée d’un classique « Une ambition à soi » ?
Alors que

                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 793

                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 890

                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 968

                                                                                Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1054

Soi soi soi ! Toujours soi, son nombril !
    
                                                                               Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 11102

                                                                            
                                                                               Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1257
                                                                                
                                                                               Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1336

                                                                               Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1429

                                                                               Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1528


Quoi ?  Comment ? Que du moimoimoi jejeje et de l’actu chaude-la-patate aujourd'hui ? Pas d’inégalités ? Pas de questionnement du genre ?
Oula, faut rattraper fissa, quitte à faire du 2 en 1.

                                                                      Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 1623

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

255
Répondre en citant  
Pour les Belges y en a plus / Pour les Belges y en a plus - Dim 27 Fév 2022, 10:35

Un peu de militarisme, ça ne fait pas de mal.

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Scre2014

Affinités culturelles par Tewfik Hakem le 26/02/2022.
Connu pour ses réalisations architecturales innovantes et créatives, l'architecte Rudy Ricciotti (...)
"Innovantes et créatives". Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique le 19 Oct 2018 & L'architecte Rudy Ricciotti condamné (...) le 23/11/2018.
Le tribunal correctionnel de Toulon a condamné vendredi Rudy Ricciotti, l'architecte du Mucem à Marseille, à quatre mois de prison avec sursis pour travail dissimulé lors de travaux sur sa villa.
Nobody's perfect.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

256
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Jeu 03 Mar 2022, 08:45

Ce qu'est devenue notre radio culturelle : haut de la page d'accueil du 03 mars 2022

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Scre2015

Et alors, diront certains ?

Insidieusement, mais systématiquement, la station a été transformée par les directions successives, et surtout par la dernière, en une caisse de résonance de l'actualité sociopolitique ; l'accent est mis sur les catégories de personnes ordonnées en plus et moins égales, en plus ou moins exploitées (par "le système"), le manichéisme règne : bons et méchants qu’il faut comprendre comme "bonnes et méchants".

Catégories "décolonialisme" et "mouvements de jeunes (rebelles)" :

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Scre2016

Trouver dans le programme quoi que ce soit sur les langues * ou de nature créative d'art et d'essai radiophonique est mission impossible. Les commentaires autour de livres à vendre et de combats politiques à mener sont le plat principal, pour ne pas dire le seul de cette station autrefois modèle d'exposition culturelle tous azimuts.

* À la BBC, Radio 3 programme une émission hebdomadaire sur langue et langage, exemple : Talking to Computers Word of Mouth 22/02/2022.

Curly 

Curly

257
Répondre en citant  
Horreurs, morts, dévastations, souffrances, agressions, catastrophes : une certaine Idée de la culture (de l'audimat) - Dim 24 Avr 2022, 11:39

Le programme de France Idée, ex-France Cu.
Une seule idée : la peur, sous toutes ses formes.

Depuis janvier, les auditeurs ont frissonné avec, accrochez-vous ça défrise :


                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1327

                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1328
                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1331
                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1332
                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1333

                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1325

A suivre bientôt prochainement :

                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1326

Et la fiction dans tout ça, à part les accidentés en mode nattes & tifs ?
De l'inédit avec "Le soleil des mourants", troisième diffusion depuis 2017, mais chuuuuut, faut pas le dire... eux à France Idée ils veulent pas le dire pour pas que ça se voie. Sans ça, ça se verrait que la création fictionnée est la sixième roue du carrosse (la cinquième étant le documentaire, et les quatre autres, les solides, les bonnes les vraies, les débats d'actu - 2 roues - et les entretiens-promo - 2 roues, et le compte est bon).

                                                                                    Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1334

Avec l'infusion du 23, une nouveauté, la découverte d'un nouvel auteur, car France Idée est toujours là pour étaler sa grande culture – c'en est écœurant - :

                                                                                    Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1335
                                                                                    Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1336

Je vous laisse, je retourne à ma lecture. En ce moment, entre quelques pages de Jean-Michel Rousseau, "Les rêveries du sprinter solitaire", je lis l'indispensable – je vous le conseille, c'est un chef d’œuvre – "Don Quichotte de l'Eure-et-Loire" du grand Robert Von Cervantes.

munstead 


258
Répondre en citant  
Le temps du non-débat - Jeu 05 Mai 2022, 10:08

Mercredi, le Temps du Débat, animé par Emmanuel Laurentin, producteur, avec Chloë Cambreling comme productrice déléguée (! Qu'est-ce qu'elle fait là ?).
Le débat annoncé est le suivant : Inédits de Céline, qu'est ce qu'un événement littéraire ?

A France Culture on nous explique tout, on nous dit le pourquoi et le comment de tout. On pose les questions que nous n'osons pas poser, on en apprend tous les jours. Ainsi, nous ne savions pas ce qu'était un événement littéraire, eh bien nous allions le savoir, et à l'occasion d'un débat en plus.
Résultat, point de débat. Rien du tout. Les intervenants, dont Laurentin qui a tendance à occuper la moitié de l'espace sonore, sont tous d'accord et nous répètent simplement que nous avons là des inédits, des chefs-d'œuvre époustouflants, indiscutables. Saluez !

Evénement bien sûr, ce n'est pas Gallimard et son éditeur présent audit débat qui vont dire le contraire.

Voilà donc quatre spécialistes de Céline, hyper excités par cette parution (annoncée depuis plus d'un an) qui accumulent les superlatifs. L'un d'entre eux souhaite que cette parution "solde enfin les comptes" sur Céline, c'est-à-dire que plus personne n'ait le mauvais goût de parler de son antisémitisme virulent, de sa collaboration éhontée avec les nazis, de sa fuite à Sigmaringen, etc. Ce n'est pas un problème strictement littéraire (quoique ?), mais on voit mal en quoi deux nouveaux romans vont empêcher de penser que Céline était à la fois un grand écrivain et un être détestable et dangereux.

Je n'ai pu écouter l'émission jusqu'à sa fin, mais puisque l'on parlait d'événement, et même d'un événement mystérieusement retardé, on aurait aimé savoir pourquoi le critique Jean-Pierre Thibaudat avait conservé ces textes chez lui pendant cinquante ans, comment il les avait obtenus, qui sont les ayants-droits pour des textes écrits en 1936, bref connaître quelques détails de la petite cuisine éditoriale et financière qui a conduit à cet évènement littéraire et auraient pu l'éclairer.

Curly 

Curly

259
Répondre en citant  
L'esprit du bistrot - Lun 16 Mai 2022, 14:23

Les programmes sont magiques, ils sont conçus de mains de maître.
Petit jeu.
Entre ces deux émissions, il existe un lien logique. A vous de le trouver.

                                                                        Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Oper1350

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

260
Répondre en citant  
Histoire du sommeil, entre l'intime et le politique, ça va de soi à France Culture - Mer 18 Mai 2022, 08:06

France Culture a ressorti récemment un article du 13 mars 2020 signé Éric Chaverou et Fiona Moghaddam Le sommeil d'antan, c’était vraiment mieux avant ?

Le sujet :
Les Français dorment de moins en moins, et désormais moins que les sept heures recommandées pour une bonne récupération. En ce vendredi qui marque la journée mondiale du sommeil, retour sur les nuits de nos ancêtres. Leur sommeil était-il réellement plus réparateur ?
"Les Français" : une vision plus large n’est pas envisagée, ici comme dans d'autres domaines. En écoutant France Culture, on a souvent l'impression que les Français sont seuls au monde...

Le texte de FC s'appuie de très près sur "un article du Huffington Post américain (traduit ici en français)" de mars 2016, auquel ont été ajoutées deux interviews, celle de "l'ancien pharmacien biologiste aux Hospices civils de Lyon et chronobiologiste Bruno Claustrat" et celle de l'"[a]uteur de la thèse et du livre 'L’oubli des peines. Une histoire du sommeil (1700-1850)', Guillaume Garnier".

Pour que le plagiat ne soit pas caractérisé, quelques mots ont été changés, exemple :
Le HuffPost : "les travaux de Roger Ekirch, historien influent à l’université Virginia Tech"
France Culture : "le travail de Roger Ekirch, enseignant distingué à l'Université de Virginia Tech".

Le  27 avril 2022, France Culture a produit une des vidéos dont elle a le secret : Sommeil biphasique : quand nos ancêtres se réveillaient la nuit qui reprend la thèse de l'historien américain.
Dormir en un bloc de 8 heures n’a pas toujours été la norme. Grâce à la découverte fortuite de l'historien Roger Ekirch on sait qu'avant la révolution industrielle, le sommeil était entrecoupé d’une pause vers minuit.
On peut se demander pourquoi FC s'intéresse au sommeil au printemps. C'est qu'il y a un marronnier à exploiter "la Journée Nationale du Sommeil" promue par l'association INSV.

On remarquera que d'autres "Journées" ne bénéficient pas d'autant d'intérêt de la part de France Culture, par exemple celle de l'audition couplée à la semaine du son. Normal FC est un média sonore...

Pour boucler la boucle, avant le retour du sujet dans un an avec un livre à acheter, une émission d'une certaine Béline Dolat du 12 mars 2022, au titre labellisé "France Culture dir. S. Treiner" : Notre sommeil, entre l’intime et le politique
Pourquoi dort-on moins aujourd’hui qu’il y a 20 ans ? Pourquoi le sommeil est-il si dévalorisé dans nos sociétés ? Quelles conséquences sur notre santé ? Et si on militait pour récupérer notre droit au sommeil ?

Invité : Nicolas Goarant.(...)  Il a publié en 2020 aux Editions de l’Aube, un essai intitulé "Le Sommeil Malmené, comment retrouver le goût de la nuit".
D'une certaine manière, l'invité torpille l'émission (gaspillage d'une demi-heure d'antenne) :   "L'hygiène du sommeil est le nouveau marronnier des magazines (...). Alors comment on fait pour retrouver son sommeil ? C'est finalement assez simple. C'est des horaires réguliers, c'est éviter la caféine et l'alcool, c'est faire un peu d'exercice physique, c'est d'éviter les écrans (...)". Nicolas Goarant

Plutôt que de faire du rédactionnel et des interviews type "Santé Magazine", est-ce que France Culture n'aurait pas été davantage dans son rôle en produisant des émissions d'histoire prenant en compte la longue durée et la comparaison avec d'autres civilisations ? Ou en produisant des documentaires et des fictions sur le sujet à partir de la littérature et des arts en général (peinture, architecture, etc.) ? Il y a matière à innover. Mais non, FC reste collée à la prose de journaux féminins et de magazines santé.

Romain 


261
Répondre en citant  
La monoculture contre la diversité - Mer 18 Mai 2022, 15:50

Mardi 17 Mai,  une journée comme une autre à Radio Mille Copines:

12H30, la grande table Idées: "Les femmes au foyer"
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Captur32


13H30, Les pieds sur terre,: "... elles sont les seules femmes noires"
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Captur33


14H: Eco,  "Mais où sont donc les femmes économistes?"
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Captur34


Il est 15H, sortie d'une programmation mono-thématique de 2h30.

Déjà 17H, c'est La Série Documentaire et on y retourne: "Avortement, le pouvoir du médecin"
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Captur35


20H, A voix nue avec Irène Théry "sociologue engagée". Pour quelle cause déjà ?
Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr - Page 26 Captur36

Contenu sponsorisé 


262
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr -

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr     Page 26 sur 27

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum